AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Argonar Dal'Shan, le seul et unique dirigeant de l'Hégémonie butarienne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://mereborn.graphforum.com/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://mereborn.graphforum.com/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 379
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Argonar Dal'Shan, le seul et unique dirigeant de l'Hégémonie butarienne.   Ven 18 Juil 2014, 23:11
Registre Galactique des espèces
Argonar Dal'Shan

Informations primaires

Sexe : Masculin
Race : Butarienne
Âge : 49 ans (En 2201)
Faction : Hégémonie butarienne
Poste/Grade : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne
Parenté : Tyrann Dal'Shan (père) et Lydilia Dal'Shan (mère) ; tous deux décédés.
Une tante : Maliera Dal'Shan et un cousin : Ruf'usius Asakan Dal'Shan tous deux en vie.
Et pour finir, il a un fils : Verush Dal'Shan qui porte pour l'instant nom d'emprunt. La vérité quant à son nom ou son lieu de vie réel, n'est connue que de quelques uns.

Situation maritale : Célibataire.
Planète d'origine : Khar'Shan

Histoire


La jeunesse.

Née sous de bon auspices en 2152 sur Khar'Shan, Argonar Dal'Shan de la Maison de haut lignage Dal'Shan, se voit dès l'enfance très vite confronté aux répercussions des actions réactionnaires de l'Ancienne Hégémonie Butarienne, sa famille ayant bâti une partie de sa grâce économique sur le commerce dans le l'espace extérieur au Nid du Milan, plus précisément avec les Terminus, il voit le rang familial petit-à-petit morcelé par les difficultés financières, bien que jamais elle ne se paupérisa d'aucune manière, le luxe ayant été l'apanage en tout point de sa jeunesse. Période où il fut, au contact des prégnants idéaux familiaux, converti à une certaine idée de l'honneur et une autre de la justice, idée phare de sa pensée comme de ses actions au cours de sa vie. Son père militaire de carrière en plus d'entrepreneur avisé, lui offre une éducation toute disciplinée dans la martialité, commençant à le former à l'usage des armes, pendant que sa mère plus raffinée, lui proposait d'étudier les philosophies, théologies et autres intellectualismes butariens ou non, par la littérature et la culture. S'ensuit une formation proche des élites de la nation, dans les meilleures écoles de celle-ci, ou après avoir achevées ses études supérieures, il se dirige en direction de son rêve d'enfance : redorer le blason familial en partant révolutionnant ses finances et de sa gestion.
Si fait, à 24 ans ses études s'achèvent, diplôme en main, il entraperçoit un avenir.


L'aventure militaire.


C'était sans compter sur l'année 2176 et son événement corollaire : le raid skyllien qui vit l'anéantissement d'une force pirate contrôlée en sous-main, s'attaquant à la colonie d'élysium située dans la région territorialement disputée entre l'Hégémonie butarienne et l'Alliance interstellaire de la Verge skyllienne, puis par l'année 2178 et la contre-attaque s'ensuivant sur la lune de Torfan, repère pirate butarien important.
Le père d'Argonar Dal'Shan, étant membre de l'Armée de l'extérieure butarienne, dont l'un des membres les plus éminents n'était autre que Ka'hairal Balak. Présent sur Torfan officieusement, en tant qu'émissaire de l'Hégémonie pour aider au commandement et à l'administration des forces en présences, il fut tué lors des affrontements et sa dépouille jamais ne paru sur Khar'Shan. Bien qu'officiellement mort au même endroit dans une tierce opération de l'armée, Dal'Shan se douta sans pour autant avoir d'absolues certitudes, que les circonstances de la mort de son père n'étaient pas des plus claires. Alors âgé de 26 ans, il se décida à s'engager sous les drapeaux en honore à la tradition martiale familiale. Profitant des deniers gagnés lors de ses deux années d'emploi dans l'entreprise familiale, et surtout des ressources de celle-ci, il rentre alors dans une école d'officier supérieure pour en sortir quelques années plus tard, sergent dirigeant d'une escouade de jeune cadets, qui comme lui venaient d'achever leur formation.

Déployé sur différents théâtres, dans des missions allant de la simple garnison au contrôle de foule en passant par le combat contre des pirates s'attaquant aux actifs hégémoniques, le futur Galant'ark se forgea dans la camaraderie et l'adversité, non sans être hanté par la peur d'échouer et d'ainsi être responsable de la perte de ses camarades. En 2186, devenu lieutenant, la traumatisante disparition de la Nébuleuse de la Vipère, de la planète Aratoht et de ses 300 000 habitants le secoua comme elle secoua tout un chacun ; bien que n'ayant jamais été xénophobe, l'éducation maternelle aidant, le choc le décida à prendre les armes contre une action qui à l'époque n'était expliquée en tout est pour tout uniquement par l'ambition génocidaire de l'Humanité. Postulant pour rejoindre les unités de corsaires d'une Hégémonie sur le pied de guerre, faisant partie d'une branche de l'Armée de l'extérieure butarienne s'attaquant à l'Alliance interstellaire et son impérialisme antibutarien ; par égard pour ses origines, son grade et ses antécédents, il reçut alors une formation pour pouvoir efficacement diriger un navire. C'est ainsi qu'un mois avant l'attaque moissonneur, il débuta sa mission : faire payer l'Humanité.


La Grande Guerre.


Peu de temps ensuite, les communications par voie civile comme ceux passant par cryptage militaire semblent dysfonctionner tant et si bien qu'il n'est plus possible de recevoir des instructions du haut-commandement.
Ne sachant que faire, et entendant rapidement parler d'un flot de vaisseaux butariens quittant le Nid du Milan, il tente de rentrer en contact avec certains, apprenant que le semblant de force restant à l'Hégémonie s'est retirée vers l'espace conciliant, où il se dirige, rencontrant finalement le dirigeant de ces forces : Ka'hairal Balak.
Celui ayant connu le père d'Argonar, et étant au fait de la Maison Dal'Shan, accepta une rencontre, point d'orgue qui permettra à Dal'Shan de devenir une figure de plus en plus connu des Butariens survivants, par sa gestion parcimonieuse des moyens et forces restants. Devenu une figure phare du gouvernement butarien en exil, ce n'est que tardivement qu'il devient bras droit de Balak, principalement par reconnaissance envers ses connaissances de gestionnaire et diplomate. Membre de l'état-major butarien lors de la bataille finale sur et au-dessus de la Terre, il fut parmi ceux qui permirent la survie des vestiges hégémoniques malgré une causalité jamais vue.


La refondation d'un État


Comme d'autres, auréolé de gloire en ayant participé à la préservation de la galaxie, à la refondation il gagna une chaire au ministère de l’économie et des finances, ministère comme tous les autres de l'après-guerre : où le travail n'eût jamais manqué quoi qu'on y fît. De la refondation à l'année 2191, le ministre fit tout ce qui était en son pouvoir pour rétablir une situation déplorable, néanmoins la relation entre Balak s'enracina dans une opposition de plus en constante, à mesure que la politique qu'il menait semblait pour le membre de la Maison Dal'Shan, un ramassis de conservatisme tant politique qu'idéologique. Comprenant alors, que sous la direction de son ancien camarade de la Grande Guerre, la Nouvelle hégémonie butarienne s’enfoncerait dans une direction réactionnaire faite d’irrationalités politiques, il prémédita un attentat à la bombe. Malgré les risques, la frappe porta, non sans que certains ne puissent la relier à Dal'Shan, qui prit rapidement la tête de l'État pour se débarrasser avec diligence de tous ceux qui avaient participé et dont la loyauté était donc ambiguë.
Depuis cette époque où il "vengea", le héros fondateur de l'Hégémonie, le nouveau Galant'ark mis en place des réformes structurelles audacieuses, changeant du tout au tout avec une partie de la tradition politique butarienne, tout cela dans le but de bâtir une société nouvelle où tous les Butariens pourraient s'épanouir, dans la paix, la dignité et le plus grand confort de vie possible. Son action suivant tout naturellement les lignes directrices de son idéologie, tant méritocratique, qu'égalitariste, dans l'honneur et le maintien, la prudence et l'ouverture, n'ignorant jamais aucune possibilité politique qu'elle soit militaire, économique, ou encore diplomatique.

Au niveau familial, il a un fils né après-guerre d'une Butarienne qu'il avait rencontrée à l'époque de la flotte des survivants butariens, bien qu'il n'ait jamais rencontré ce fils, il s'est tout de même assuré que lui et sa mère ne manquerait de rien et qu'il pourrait avoir la meilleure éducation possible.
Quant aux restes de sa famille : sa tante Maliera Dal'Shan, son coussin Ruf'usius Asakan Dal'Shan et le père de celui-ci Arl'an Asakan, sont partis vivres dans les Terminus lorsque l'Hégémonie Butarienne a nationalisée l'Asakan corporation pendant les années 2170. Bien que cette action ait créé une division chez les Dal'Shan quant à leur loyauté pour l'Hégémonie butarienne, Argonar accepta l'action en objectant la nécessite pour l'Hégémonie de se munir de toutes les ressources possibles pour préparer la nation à une guerre face à l'Alliance, chose qui semblait inévitable. Après guerre, Arl'an Asakan est revenu s'installer dans l'Hégémonie avec ses crédits restant et le soutien du gouvernement, il a alors refondé sa corporation semi-indépendante par rapport à l'Hégémonie.




Apparence


Doté d'un physique tout digne de son espèce, butarienne, le Galant'ark possède en plus de deux tatouages fronteaux marquant son appartenance à la Maison Dal'Shan, une série de tatouage complexe sur les avant-bas représentant son appartenance à l'armée de l'extérieure butarienne, servant aux officiers hégémoniques à identifier les membres de l'unit, leur couleur rouge contrastant avec la couleur de peau bleu-vert foncé du Butarien les portant.
Bien que ces années dans l'Armée l'aient laissé avec la carrure typique d'un soldat, un certain amaigrissement de ses formes a pris lieu, du fait des nombreuses heures passées à travailler en intérieur. Dans tous les cas, l'élément le plus important et notable quant au personnage qu'est Argonar Dal'Shan, se trouve à l'endroit du vestimentaire : sachant que le pouvoir a toujours besoin d'être déployé, présent dans l'espace public, il en a conclu que l'une des personnifications de celle-ci, c'est-à-dire le dirigeant, mais aussi ses ministres et autres fonctionnaires se devaient de représenter une certaine majesté, une certaine dignité du pouvoir, dans la plus pure tradition des ordres sociaux butariens.

Pour ce faire, il apprécie particulièrement deux tenues qu'il porte le plus souvent ; une tenue plus "neutre" et civile, de couleur grise dans l'ensemble, avec quelques éléments noires sur les bords, et surtout un torse noir sur son centre, lié aux épaules par deux bandes de même couleur proche du coup. Le vêtement étant agrémenté de-ci de-là de boutons doré en fin de manche, et au milieu du torse pour maintenir le vêtement ; ces boutons étant proches des trois médailles que le dirigeant de l'Hégémonie aime porter : l'une étant sa médaille d'officier supérieur de l'armée, une autre celle récompensant le service rendu pendant la Grande Guerre et la dernière mais non des moindres, représentant son grade de dirigeant de l'ensemble des forces armées butariennes.

Là où la première tenue est portée dans son travail de tous les jours au gouvernement hégémonique, la seconde elle n'est portée qu'en des occasions exceptionnelles, telles que des conférences, des galas, ou encore des rencontrent diplomatiques. Elle se compose d'une cape rouge vif mi-longue, doté d'un contour noir, d'une chemise noire elle aussi agrémentée de quelques boutons dorées en plus d'un symbole de l'Hégémonie de couleur similaire à droite du torse, et d'un pantalon rouge bordeaux doté de deux bandes blues en ses côtés gauche et droit.



Caractère


De sa haute naissance, il a obtenu en corollaire une éducation de qualité, pluridisciplinaire et universaliste. Cependant, les idéaux d'honneur, d'intégrité et de justice de sa famille lui ont évité de tomber dans les pièges tendus par un orgueil démesuré, bien qu'il soit tout de même présent en le personnage. Du fait de son poste, Dal'Shan est profondément convaincu d'avoir à accomplir une mission le dépassant, car unissant la race Butarienne tout entière, il fait montre d'un indéniable zèle à remplir sa tâche, travaillant d'arrache-pied, il peut se révéler assez renfermé sur les questions qui ne concernent pas ses œuvres. Une certaine pensée utilitariste ayant fleurit à mesure qu'il dirigeait l'Hégémonie ; les choses comme les êtres doivent servir ou alors ne pas gêner, sans quoi, s'en débarrasser ne sera pas un moindre mal, mais un bien.

Toutefois, il n'est aucunement xénophobe, bien que les autres races de la galaxie purent à l'occasion s'opposer au devenir butarien, il considère rationnellement qu'elles peuvent autant aider que trahir, tout ne dépendant que d'un contexte chancelant, qui lui fait croire qu'il n'existe guère n'ennemi absolu, mais uniquement relatif.

C'est d'ailleurs cette perception qui lui a fait développer une certaine prudence, que certains taxerons de paranoïa : en effet, dès lors qu'il n'existe pas d'assurance que la loyauté comme la confiance sont éternelles, alors il ne faut jamais présumer de rien, et tout remettre en doute sans cesse pour mieux se préserver.

Ce faisant, paradoxalement, le dirigeant Butarien croit en l'honneur et la fiabilité, dont il veut se faire un représentant impassible, en tout instant, pensant que si tous suivaient cette voie, alors la galaxie serait un endroit sûr où chacun pourrait trouver sa place, c'est pourquoi il respecte toujours ses accords, sauf si l'autre parti ne les respecte pas, naturellement.

Pour défendre cette posture idéologique, il a de longue date adopté la posture égalitariste, au moins juridiquement, croyant qu'une société basée sur un déséquilibre tel que celui qui perdurait du temps de l'Ancienne Hégémonie, n'était voué qu'à l'affrontement d'une partie de la population face à une autre, empêchant toute construction mutuelle d'aboutir.

Finalement, cette pensée de l'impermanence des choses de l'univers, a fait apparaître en lui, avec son sentiment égalitarisme, une posture méritocratique ; pour qu'une société puisse se bâtir non pas sur des fondations de sable, mais une structure ferme, inévitablement la qualité des uns ou des autres devra prévaloir pour renforcer l'efficience et l'efficacité de toute organisation, loin d'une prétendu domination de certain à l'encontre d'autres.

Compétences / Profil



Compléments

Signe(s) distinctif(s) : Deux tatouage rouge sur le crane, référant à une ancienne tradition noble de marquer l'appartenance à une maison son histoire, ses traditions et son ancienne gloire.
Relations avec les autres : Ouverte et bienveillante avec tous ceux ouverts aux discussions, indifférent ou prudent avec les êtres violents et irraisonnées.
Des liens prédéfinis : Supérieur d'Heratius Har Shierak et de Tharak Nar'Jamon.
L'objectif de votre personnage à long terme ? : Renforcer par tous les moyens disponibles la place de l'Hégémonie butarienne, dans le but d'assurer la survie et l'indépendance de la race Butarienne.


Hors Personnage

Célébrité sur l'avatar : Richard Prescott, grand président de la Coalition des Gouvernements Unis, métamorphosé en version butarienne, par la grâce d'Heratius Har Shierak
Comment avez-vous connu le forum ?
Jeux vidéo.com à la fondation du premier forum en mars 2012.
Est-ce un double compte ?Premier compte créé
Des remarques ? De retour pour vous jouer un mauvais tour. FaBUlous


RP d'introduction

La Guerre avait déjà coûtée cher à Argonar Dal'Shan, après son père, qui périt au loin en 2178, sa mère dans les premiers temps de l'invasion Moissonneuse, la plupart de ses camarades de promotions dans les combats dans l'espace hégémonique, c'était à son honneur de connaître l'épreuve du feu. Cette bataille-ci, bien que ne faisant pas tant partie d'une Guerre en tant que concept, n'en était pas moins une conséquence des plus logiques.

C'était du moins ce sur quoi méditait le futur Galant'ark butarien, en se préparant à réciter son prochain discours , probablement le plus important qu'il eût jamais à exclamer ; l'Hégémonie tout entière l'attendait en ce détour-ci et aucun autre. La logique voulait, que sur le long terme, un militaire pur et parfois plus proche du terroriste fanatique que de l'officier supérieur, comme le Butarien Ka'hairal Balak, ne pouvait que s'opposer aux caractères plus tempéré d'un ministre de l'économie et des finances Dal'Shan, que les affres du temps n'avaient guère corroder en matière de volonté à changer la société butarienne. La politique balakienne était-elle si terrible ? son conservatisme si patent ? Argonar Dal'Shan n'était probablement pas le meilleur juge quant à ce sujet : il aurait dans tous les cas vu ce qu'il ne souhaitait pas voir, quel qu'ait été l'action de Balak.

Alors ainsi, se persuada-t-il de la nécessité de se débarrasser de son camarade, sans qui, il est vrai, il n'aurait certainement pas atteint une position. Naturellement, son sens de l'honneur, en tant que vertu se maintenant sans faille depuis si longtemps, et dans tant d'affres, s'offusquait violemment d'une telle action, mais le pragmatisme l’exigeait. En effet, pour Dal'Shan rien ne prouvait alors, que le gouvernement d'essence balakienne n'en vînt aux meilleures décisions, lorsqu'elles devraient s'imposer. Devant ces doutes languissants, incommodants, il ne restait plus qu'une solution : prendre des mesures extrêmes, au service du plus grand nombre.

L'affaire fut faite, minutieusement. Il ne semblât guère à qui que ce soit, qu'un complot était ourdi par une nomenklatura des plus réduites, en le sein même du palais gouvernemental. Certains auraient souhaité une révolution de palais, d'autre une simple destitution, pendant que les moins revêche pariaient sur une courte et subtile pression, obligeant le gouvernement à prendre une nouvelle inflexion.
Finalement, on choisit la bombe, solution commode à tous les points de vue, simple à mettre en place et aussi anonyme qu'une balle perdue. Lorsque l'explosion retentit, on pût voir toutes les réactions possibles, de l'apitoiement le plus prononcé, à l'indifférence la plus terne, il faut dire qu'à une époque aussi dure que celle-ci, la figure d'un héros comme Balak inspirait autant la crainte que le profond respect.

Tout cela, l'ancien ministre de l'économie et des finances y songeait en montant d'un pas mesuré les marches l'amenant à l'estrade d'où il clamerait une ère nouvelle. En grimpant ses marches, il s'élevait alors vers des cimes, chaque pas, l'éloignait un peu plus du commun pour rejoindre des hauteurs d'où il aurait à dominer, à gouverner tous ses concitoyens, ceux-là même qu'il aura à préserver, à qui il se devra d'offrir le meilleur. Ka'hairal Balak avait été trahi, il est vrai, mais au moins, il n'aurait jamais à subir les affres de la diffamation, jamais il ne deviendrait un tyran sous quelque forme, et même ceux qui hier encore l'attaquaient et lui indexaient de nombreux mots, ne pourrait que légitimer la gloire acquise par le premier ouvrier d'une reconstruction qui n'avait que débutée.


« Ka'hairal Balak n'est pas mort ! il est plus vivant que jamais ! Nous tous, ici, marqués par la perte d'un être aussi grand, d'un dirigeant aussi bienveillant, nous ne pourrons désormais que le regarder en modèle, et espérer atteindre sa grandeur ! ka'hairal Balak vivra à jamais dans le cœur et l'âme de tous les Butariens, il sera telle une flamme qui à jamais ne brûlera, nous appelant à elle, vers la gloire !
En cette ère de ténèbres discrétionnaires ! alors que de toute part notre foi en l'avenir est remise en question, alors que l'ancien monde semble si proche et pourtant déjà si loin, nous devons nous réunir, nous devons nous unir ! car cette mort n'est pas notre fin, c'est un infini renouveau !

Oui ! Ce jour n'est qu'une partie de l'aube nouvelle qui désormais va s'élever au dessus de chacun d'entre nous, sacralisant notre action, l'amenant vers de nouvelles cimes... soyez sûr, que l'espoir n'est pas mort avec l'un de ses plus grands porteurs ! Bien au contraire, le martyr de ce Butarien, lui qui dans la vie comme dans la mort fut parmi les plus édifiants des nôtres, nous bénira de sa munificence morale, de se maintient déjà légendaire, alors que tout semblait perdu, il tint.

Inspirons-nous-en, pour désormais œuvrer à la fondation de cette ère pour laquelle un héros a vécu et est mort, que tous les colporteurs et les bonimenteurs partout où ils seront, et dès qu'ils le pourront, expriment pleinement et avec audace, ceci : l'avenir pour lequel ka'hairal Balak s'est battu, n'est pas un rêve évanescent disparaissant avec lui, non ! C'est ce jour qu'il débute, sous son patronage, lui désormais notre figure tutélaire, nous guidera vers le futur qui failli nous être refusé ! Souvenons-nous, souvenez-vous ! ensemble, nous avons espéré pendant les heures les plus sombres, et dans le cœur des ténèbres, c'est, unit ! Que nous avons prévalu !
C'est pourquoi, nous tous ici ! En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ?
Mes amis ! Allez-vous vous battre pour que notre héritage perdure ?! que d'intérêts divergents, il n'y ait plus qu'une force, qui dans l'unicité, nous amènera tous à la prospérité ? Je, Argonar Dal'Shan, jure ici devant vous tous témoins, que l'Hégémonie butarienne va renaître telle le phénix, en suivant une voie, une unique voix, celle-là même avec laquelle Ka'hairal Balak clama à la galaxie que la race butarienne n'était pas morte ! »[...]






Dernière édition par Argonar Dal'Shan le Mer 02 Nov 2016, 18:19, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://mereborn.graphforum.com/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://mereborn.graphforum.com/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 379
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Re: Argonar Dal'Shan, le seul et unique dirigeant de l'Hégémonie butarienne.   Ven 18 Juil 2014, 23:40
Je fais du RPG Mason, vous ne savez pas ce que c'est ? Et bien faites-vous un double compte et répondez-vous à vous-mêmes, vous verrez ! Toutefois j'ai la flemme de me faire un deuxième compte, rien que pour cela... Comparé à d'autre. Trollface  Trollface 

Donc : salut Argonar et bienvenue sur le forum, c'est fou de voir un sale Butarien ; je n'aurai jamais cru que quiconque soit assez courageux ou complètement stupide pour en faire un ! Trollface 


« En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ? »
Argonar Dal'Shan, 2191, Discours d'investiture au rang de Galant'ark de l'Hégémonie Butarienne, final marquant la nouvelle inflexion idéologique gouvernementale.

Un Journal de Bord ; un Butarien ; un Dirigeant.



Une Race ; une Hégémonie ; une Destinée.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

MessageSujet: Re: Argonar Dal'Shan, le seul et unique dirigeant de l'Hégémonie butarienne.   Sam 19 Juil 2014, 01:02
Argonar ? tu es con Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 7970
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Argonar Dal'Shan, le seul et unique dirigeant de l'Hégémonie butarienne.   Dim 20 Juil 2014, 18:20
Bon, j'ai quand même un très gros souci avec ta fiche : elle est absolument pas objective.

D'accord, t'es le dirigeant Butarien, mais ça n'empêche pas que tu dois être objectif. Hors, la manière dont tu as rédigé ta fiche pose problème dans le sens où le journal extranet par lequel c'est raconté ne l'est pas du tout. De cette manière, tu impose une vision des Butariens et de ton perso au reste du forum, ce que tu n'a pas le droit de faire.

Je vais te demander, et je sais que ça va être chiant, de réécrire ta fiche en passant non pas à la première personne, mais de ton point de vue. C'est à dire, pas de récit venant de Balak, ni de faits relatés par des journaux. Uniquement ton point de vue, avec tes sentiments, tes impressions et tes avis.

Et oublie pas de bien faire gaffe aux grades.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 7970
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Argonar Dal'Shan, le seul et unique dirigeant de l'Hégémonie butarienne.   Dim 27 Juil 2014, 22:36
Voila, mission accomplie.

Mais n'oublie pas... BigStaffwatchingyou Watching you


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Argonar Dal'Shan, le seul et unique dirigeant de l'Hégémonie butarienne.   
Revenir en haut Aller en bas
 

Argonar Dal'Shan, le seul et unique dirigeant de l'Hégémonie butarienne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Hall du Personnage :: Présentation des Membres :: Fiches Validées-