AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Un problème inquiétant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4124

MessageSujet: Un problème inquiétant   Sam 26 Juil 2014, 22:43
Intervention MJ : Krelek AelosDate :  Août 2199 RP Tout public
Syneos ♦ Alicia K. McColl ♦ Krelek Aelos [MJ]
Un problème inquiétant






Un problème inquiétant

"...L'énergie noire, un danger ?..."


Hel'Goro nar Temeli'ya était dans la baie d'observation de l'Addolum, une station spatiale construite dans le système de Dholen, tristement célèbre pour son soleil, entré prématurément en phase supernova. Il observait ce dernier, grâce à la vitre spécialement teintée à cet effet, pour pouvoir profiter de la vue sans se brûler la rétine des yeux. L'étoile avait atteint des proportions titanesques et avait déjà englouti une planète du système, Gotha. Charoum allait être la prochaine à subir ce funeste destin, mais la planète gazeuse avait encore quelques mois, voire quelques années devant elle, avant d'être réduite à néant. Haëstrom, de son côté, était devenue totalement invivable et seul quelques Geths courageux osaient encore s'y aventurer pour récupérer de l'ancien matériel Quarien. Les bras croisés dans le dos, le Quarien repensait au dossier écrit par l'Amiral Tali'Zorah, il y a déjà douze années standards. Celui-ci faisait mention des nombreuses anomalies dont faisait preuve l'astre lumineux. A commencer par son vieillissement prématuré et ses étranges émanations d'énergie noire. Longtemps les siens avaient pensé que les Geths avaient été derrière le phénomène, testant des armes de destructions massives pour une éventuelle attaque contre la Flotte Nomade. Mais depuis l'unification des deux peuples, il avait été démontré que ce n'avait pas été le cas et que le soleil d'Haëstrom était victime d'autre chose, ce qui était non-moins inquiétant. L'Amiral Tali'Zorah avait souligné l'importance de l'énergie noire dans l'histoire, persuadée qu'elle y jouait un rôle majeur, en temps que conséquence... ou cause. Mais la Grande Guerre avait coupé court aux spéculations de l'illustre Quarienne et le dossier était tombé dans l'oubli, jusqu'à ce qu'Hel'Goro mette les mains dessus en fouillant dans les archives scientifiques de la Flotte Nomade. Cela avait éveillé sa curiosité et le scientifique se posait deux questions. Dans un premier temps, il voulait savoir quels étaient les effets de telles émanations d'énergie noire sur un Biotique. Ensuite, si l'étude le permettait, peut-être découvrirait-il quel était le rôle  de l'énergie noire dans le vieillissement prématuré du soleil d'Haëstrom. Il ne souhaitait pas trouver une solution. Pour lui, le phénomène était hors d'atteinte de la communauté galactique, dont la technologie permettait à peine de terraformer des planètes. Alors changer la condition d'une étoile... Cela relevait de la science-fiction. Alors autant tirer profit de la situation pour faire quelques découvertes.

Pour cela, Hel'Goro avait fait appel à deux personnalité plus ou moins connues, à commencer par un Geth répondant au nom de Syneos. Celui-ci possédait des connaissances non-négligeables sur l'énergie noire, quelque chose de très utile pour l'étude que le Quarien allait mener. Le second invité était une Humaine du nom d'Aliaica K. McColl, une spécialiste du biotisme et représentante des Biotiques Humains au sein de la Citadelle. Hel'Goro aurait préféré une Asari, mais il n'avait pas trouvé de professionnel du sujet disponible. Ce n'était pas une grande perde pour autant ; l'ancien professeur était une pro et les Humains étaient réputés pour leur efficacité et leur rapidité. Ainsi, le scientifique Quarien avait invité les deux personnes à le rejoindre sur l'Addolum pour y mener une étude. Il espérait que les résultats seraient probants et que l'étude avancerait rapidement. En effet, Hel'Goro était du genre impatient et exigeait toujours que les choses soient rapidement réglées. On le comparait d'ailleurs beaucoup à un Galarien pour ce trait de caractère. Mais, s'il était "hyperactif", il n'en bâclait jamais son travail. Il était méticuleux et ne laissait rien au hasard. Il se savait d'ailleurs exigeant et parfois même insupportable. Il ne se faisait pas de soucis vis-à-vis du Geth ; ceux-ci n'étaient pas sensibles à cela. Non, c'était surtout l'Humaine qui lui faisait soucis. Il avait peur que son sale caractère l'énerve et qu'il perde un précieux atout à son étude. Il allait dont faire de son mieux pour ne pas se montrer trop pressant avec elle. C'était capital.

- Monsieur, vos invités sont arrivés, annonça une voix, via un intercom.
-Très bien, faites-les venir dans la baie d'observation, répondit Hel'Goro.

Le Quarien attendit ensuite patiemment que les deux concernés arrivèrent. La vaste pièce avait été réaménagée de manière à offrir le matériel nécessaire pour mener l'étude. En effet, le scientifique aimait travailler en ayant à l'œil la source de son travail, qui était le soleil en lui-même. De plus, sachant que l'ambassadrice Humaine était une Biotique, il était curieux de voir directement sur elle les effets de l'énergie noire. Il avait fait expressément baisser la puissance des boucliers des vitres de manière à ce que la force invisible s'exerce également dans la pièce. Il savait de toute manière que les effets ne se montreraient pas néfastes, ni même dangereux. Il était simplement curieux de savoir si cela intensifierait les pouvoirs biotiques de la femme, ou les diminuerait. Il se pouvait également que les effets rendent son implants instables, le futur le dirait et Hel'Goro était impatient de voir ce que cela allait donner.



Feat. Syneos , Alicia K. McColl & Krelek Aelos [MJ]



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Le G.I.P
Rang : Opérateur Alpha
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t1636-journal-de-bord-syneos#21304


Oeil du Rêve
Messages : 879

MessageSujet: Re: Un problème inquiétant   Mar 29 Juil 2014, 01:33



Un Problème inquiétant





Il avait revu les calculs plus de 1, 500 345 fois depuis qu'on lui avait attribué cette nouvelle mission. Ingénieur synthétique, il avait toujours excellé dans les domaines technologiques non sans être un très bon soldat au passage : un atout non négligeable pour son peuple. Mais là cette mission était d'ordre du domaine de la recherche. Pourquoi lui ? Syneos était facilement adaptable certes, mais au départ de son assignation il ne comprenait pas pourquoi on l'avais choisi pour cette mission. Enfin jusqu'à ce que l'ensemble du Consensus lui transmette le nécessaire des connaissances geth concernant le sujet d'étude qu'était la physique quantique. Il était l'une dex seuls plateforme de type Alpha capable de tenir en un coup toutes les informations des milliers de geth expert en ce domaine et il avait côtoyé bien plus d'organiques et de Quariens dans toute son existence que la plupart des Geth Prime encombrant pouvant le remplacer. Il aussi possédait une affinité particulière avec les créateurs, comme son histoire lui rappelait souvent. Mais cette mission le rendait... nerveux, fous, perturbé. Aucun terme organique ne désignait suffisamment son problème, la seule chose qui était sûr était sa fixation extrême sur cet événement au comportement discret et complètement incohérent : l'énergie noire.

Comment fonctionnait-elle ? Comme la manier ? Comment l'utiliser autrement que via l'ezo ? Comment les relais l'exploitent ? Existe-elle vraiment ou s'agit-il d'autre chose ? Toutes ces questions sans réponses ne faisait qu’agrandir l'inconnu de l'équation. Venant de son ressentit mais aussi indirectement des souvenirs des milliers de plateformes, qui, tout autant que lui, ne parvenait à examiner les données sans perturbation de leur système. Cet énergie aux contours invisibles et à l'impact pourtant si impressionnant dans l'Univers, il y avait peut-être un moyen de découvrir ce qu'il en ressortait... du moins un peu plus. L'idée était simple mais novatrice : utiliser le biotisme dans une zone perturbé par une présence hypothétique élevée de l'énergie. Et l'unique lieu au plus près de Rannoch était le soleil d'Haëstrom, dans le système Gotha, système quasiment évacué à cause de la maturation exponentielle de son étoile. Le concept était tout droit sortis de la tête de Hel'Goro, scientifique quarien ayant récupéré les recherches de la célèbre Tali'Zorah sur ce phénomène. Bien que ce ne soit pas les seuls données quariennes relatif au problème, aucune avancées notable ne fut trouvé dans les anciennes archives des Anciens ayant été récupéré par les Geths. Eux-même ne savait pas vraiment à quoi était dû le phénomène jusqu'à la théorie avancée par la plupart des scientifiques quariens.

Syneos s'efforçait de comprendre l'origine de ce problème à lui seul... mais il rebutait sur de trop nombreuses incohérences comme chaque scientifique geth avant lui. La présence de l'énergie était largement suspecté, seulement rien ne révélait son existence ni son action précise sur l'étoile. Tout comme le fonctionnement des relais cosmodésiques, la compréhension de la situation du système Gotha restait entier.

Quittant ses vains efforts, l'ingénieur geth entra sans le sas de transfert, une fois que l'Oregän fut amarré à la station Addolum. De là, il laissa son équipage en repos. Après de long mois de surveillance de la station Haratar et de ses alentours, les membres de sa compagnie l'avaient bien mérité. De plus leur présence n'aurait pas été nécessaire pour cette mission bien spéciale, leur vaisseau à l'ombre de la station évitant ainsi d'être trop longtemps exposé aux radiations étrangement dangereuse de l'étoile sur les boucliers de structures conventionnelles. Heureusement que la station Addolum avait été adapté en fonction, permettant aussi quelques avancées en matière de coopération sur les champs redondants entre quariens et geths.

Syneos se dirigea vers l'allée où un assistant quarien vint le saluer et lui demander de le suivre. En se dirigeant vers les ascenseurs, le geth put observer le monde qui gesticulait ici et là entre les bureaux de recherches. Beaucoup de personnel était présent à travailler ici et là entre les bureaux et terminaux rempli de relevés de l'étoile. Le plus étrange est qu'il put remarquer la présence d'espèces d'autre origines que les Geths ou les Quariens : Asaris, Humains, Galariens, Turiens et même les Hanaris faisant parti du lot. Arrivé au niveau des ascenceurs, on le regroupa avec une humaine déjà présente. Syneos identifia rapidement l'individu en face de lui, Extranet n'ayant que peut de répit pour ce genre de personnalité connu, surtout quand les Geths peuvent consulter l'outil plus vite que la lumière : Alicia K. McColl,spécialiste du biotisme, représentante des Biotiques Humains au niveau politique concilien. Sûrement la partenaire adéquat pour ce que Hel'Goro comptait entreprendre comme expérience. Il ne manqua pas de la saluer, marquant le respect organique habituel :

« Keelah Alicia.McColl, mon nom est Syneos. Content de faire votre connaissance. Vos travaux et votre expertise sur le biotisme nous seront utile pour comprendre les événements de ce système. Votre notoriété parmi les vôtres assure votre expérience certaine. »

Le guide quarien, ayant laissé ses deux convives le temps de prévenir le chef de projet, les invitèrent à monter. Les deux avancèrent dans l'ascenseur, non sans pressé d'arriver à leur. Le trajet ne fut pas long puisque la station Addolom n'était pas aussi grande qu'Oméga où Haratar, et que le laboratoire principale était situé au cœur de la station. L'ouverture sur une grande salle remplie de terminaux et autres objets d'analyses ne manquait pas de masquer le panorama impressionnant que donnait la baie vitrée teinté au fond de la pièce. Le soleil d'Haëstrom énorme, rouge, englobant quasiment la totalité de la surface vitrée, faisait paraître minuscule le quarien qui se tenait là, à le regarder pensivement. Le petit duo s'approchèrent à pas léger de ce fameux Hel'Goro .Syneos, impatient d'une certaine façon, lui lança dès qu'il fut à portée de l'audition de leur hôte.

« Keelah Créateur Hel'Goro, content de faire votre connaissance. Nous avons étudié l'ensemble des données que possèdent les Geths sur le sujet qui a rassemblé nos puissances de calculs ici. Davantage de données seraient profitable pour assimiler et donner une logique cohérente au problème du système Gotha et ouvrir des hypothèses sur de nombreux autres. Nous sommes autorisé par le Consensus à vous offrir la totalité de la connaissance sur l'énergie noire via ma plateforme pour avancer la compréhension de ce domaine. Quel sont les instructions ? »

Le geth allait droit au but. Impossible de faire traîner les choses. Les données du Consensus l'avait bien trop perturbé durant le voyage pour se permettre d'amorcer une conversation organique basique et perdre d'avantage de temps.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance Interstellaire / Conseil de la Citadelle
Rang : Représentante Biotique Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2587-journal-d-une-biotique


Je fourre ce que je veux, où je veux
Messages : 423
Crédits : By Me

MessageSujet: Re: Un problème inquiétant   Mar 05 Aoû 2014, 15:36
✿ Quand les origines de l’élément ézo se révèle au grand jour …

♠ Recherches importantes impliquant de lourdes conséquences …
►॥ ॥◄
RP scientifique avec Syneos & Krelek Aelos (MJ) ouvert à tout public. Si changement de catégorie, celui-ci sera signalé. Bonne lecture !

Journal de Bord – Entrée 97 – Août 2199:
 

Toujours et encore des doutes… Elle était en route pour cette fameuse station… Néanmoins, le soleil d’Haestrom se meurt plus vite que la normale et c’est cet aspect qui l’avait alerté. Pourquoi Haestrom ? Il s’agit d’une des planètes colonisée par les Quariens avant que les Geths ne s’en emparent et construit des bâtiments résistants à la forte exposition de cette fameuse énergie noire. Plusieurs théories ont été exposée mais une seule est resté : celle de l’Amirale Quarienne. La scientifique a du donc se pencher sur cette fameuse énergie noire et elle se demande si la théorie de la possibilité qu’il existe un lien entre l’élément zéro et l’énergie noire. Mais pour le moment, rien n’a encore été prouvé et elle va devoir se pencher là-dessus. C’est aussi la raison pour laquelle elle a fini par accepter cette soudaine convocation sur cette station. Mais pire encore et si cet élément avait un pouvoir dévastateur sur l’ensemble des races ? Toutes ses questions et aucune réponses n’est encore accessible. Assise dans son transport, elle réfléchissait et elle avait devant elle son omni-tech où elle composait tout ce qui lui passait par la tête concernant cette énergie noire, la théorie de la Quarienne, du lien probable entre l’élément ézo (zéro) et cette énergie, si ce lien existe, les effets sur les biotiques humains ou asari, sur le vieillissement prématuré du soleil de la nébuleuse Haestrom … Oui, c’est un sujet qui la perturbe un peu mais ce n’était pas pour rien si elle avait été envoyée là-bas. A elle de faire ce qu’elle devait faire en conséquence…

Elle n’était pas sur cette station pour se tourner les pouces et elle est quelqu’un de travailleuse, s’empêchant même parfois de dormir… Mais il est vrai qu’elle n’a jamais eu l’occasion de travailler avec des représentants d’autres espèces sauf les Asaris. Elle est donc un minimum stressée et elle appréhende cette collaboration. Cependant, elle sait que si les recherches vont au bout alors elle aura fait un grand pas en avant. Le transport arrive à destination et elle portait des lunettes de soleil en raison de la forte luminosité de ce soleil devenu supernova. Quoiqu’il en soit, elle sait à peu près à quoi s’en tenir. Posant le pied sur la station concernée, elle range ça dans son sac qu’elle garde avec elle. Il s’agissait d’une sorte de sac à main. Le laissant à l’épaule, elle semble plutôt contente d’arriver car le trajet depuis la Citadelle jusqu’ici a été relativement long.

Mais soit, elle est arrivée à bon port et c’était déjà un bon début. Arrivant dans l’allée, un quarien se présente à elle et elle le salue chaleureusement en le remerciant de son accueil. Son impression sur ce premier contact ? Les quariens semblent sympathiques mais leur masque tend à croire qu’ils sont encore un peu fragiles. Mais elle n’est pas là pour les étudier. En ce jour, elle a été commanditée par l’un d’eux afin de travailler sur un sujet intéressant mais qui a dû être oublié pendant toute cette guerre et sa reconstruction. Cependant, elle se surprit à voir plusieurs représentants d’espèces différentes : toutes les espèces concilliennes semblent être présentes ici, sauf les Krogans qui reconnaissent eux-mêmes ne pas être des cerveaux ou des scientifiques. Rapidement, elle est rejointe par un geth. Celui-ci se présente et elle s’incline légèrement avec un grand sourire. Il est poli alors elle en fait tout autant.

« - Entité Syneos, c’est un plaisir de rencontrer un représentant de votre espèce et je tiens à ce que notre collaboration soit des plus fructueuses. J’espère que vous avez fait bon voyage et tout ce que je demande c’est de découvrir ce qui se passe avec ce soleil … »

Elle reste quelqu’un de souriante et même si elle n’est pas là pour faire la fête, elle en reste pas moins une scientifique spécialisée avant tout en génétique. Mais avec le temps et les années passées au sein de l’un des plus gros projets de l’Alliance, elle a fini par devenir une spécialiste du biotisme. Hasard ou pas … Personne ne sait mais une chose est sûre, elle reste une référence pour les humains qui sont devenus des biotiques ou qui le sont depuis leur naissance comme dans son cas. Ses pouvoirs ont toujours été là et elle ne l’a jamais cachée. Après une brève discussion entre le Geth et elle, le guide Quarien fini par leur dire qu’on les attendait dans la baie d’observation. C’est donc tranquillement que les deux confrères scientifiques prirent l’ascenseur afin de se rendre sur place. Après quelques secondes, la baie d’observation se manifeste sous leurs yeux et elle entre dans la pièce. Le geth fut le premier à prendre la parole et elle en profite pour observer le matériel scientifique présent ainsi que la vitre vers laquelle elle s’avance. Restant quelques pas en arrière, elle balaie ce qu’elle voit à travers cette vitre et ne ressent pour le moment rien d’inquiétant, mais c’est probablement parce qu’elle est présente depuis trop peu de temps. Après s’il y a des symptômes quelconques, ils arriveront probablement par la suite. D’ailleurs, elle ignore que l’administrateur scientifique a baissé le niveau du bouclier… Peut-être le découvrira-t-elle par la suite mais pour le moment, rien n’est à signaler la concernant. Une fois que le Geth ait terminé, elle se tourne vers l’administrateur scientifique présent et elle se présente à son tour plus par politesse qu’autre chose.

« - Administrateur Hel'Goro, Docteur Alicia McColl, ravie de faire votre connaissance. Merci de votre invitation pour cette étude.  »

Elle s’incline légèrement pour afficher son respect. Elle n’est pas une personne difficile à vivre mais elle n’avait jamais travaillée avec d’autres représentants scientifiques. Elle se demande donc comment cela allait se passer. Dans le fond, elle n’avait pour le moment aucune certitude mais pour les avoir, il est important qu’elle se penche sur le problème de ce soleil qui se révèle de plus en plus récalcitrant. Pourtant, en tant que scientifique, elle a toujours une petite crainte de ne jamais trouvé de solution pour résoudre ou étudier convenablement cette énergie des plus étranges. Quant au reste …

Codage by Tricia Pearson






Récompenses 2014:
 

Surprise:
 


Dernière édition par Alicia K. McColl le Mar 12 Aoû 2014, 22:23, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4124

MessageSujet: Re: Un problème inquiétant   Ven 08 Aoû 2014, 15:08



Un problème inquiétant

"...L'énergie noire, un danger ?..."


Pendant qu'il attendit l'arrivée de ses invités d'honneur, Hel'Goro rangea rapidement les quelques documents qui n'avaient rien à faire par terre ou ailleurs dans la pièce. Il était un véritable rat de bibliothèque et passait son temps à lire, lorsqu'il n'était pas occupé à mener une étude quelconque. Ce jour-ci était un nouveau départ. Alors qu'il avait toujours dirigé ses travaux vers la physique mécanique et l'étude d'armement, aujourd'hui, il s'intéressait au cosmos et, plus précisément, à l'énergie noire et son lien avec la biotique. Le système Dholen offrait un terrain d'observation parfait pour cela, son soleil émettant des quantités anormales d'énergie noire et vieillissant de manière exponentielle. La station Addolum avait d'ailleurs été expressément construite pour l'étude de ce phénomène unique. De ce fait, un nombre considérable de scientifiques s'amoncelait dans la station pour en être témoin. Le Quarien n'en voyait d'ailleurs pas l'intérêt, hormis le fait qu'il s'agissait effectivement d'un spectacle incroyable. Il s'agissait d'une étoile entrant en supernova et rien ne pouvait empêcher le processus dans lequel elle s'était lancée. Un trop grand nombre de membres de la communauté scientifique de la Galaxie pensait pouvoir jouer au dieu et empêcher le soleil en question de mourir. C'était un phénomène naturel qui les dépassait et ils devaient l'accepter. Au lieu de perdre du temps et de l'argent à jouer les savants fous, ils devraient - comme lui - prendre avantage de la situation pour tirer de plus amples connaissances sur le fonctionnement des étoiles, des supernovas et même de l'énergie noire. En effet, après des millénaire d'exploitation massive de l'élément zéro, on ne savait toujours pas clairement quel était son lien avec ladite énergie. On savait qu'ils étaient intiment lié, mais on ne comprenait pas encore de manière claire la nature de ce lien. L'ézo produisait-il de l'énergie noire ? L'ézo était-il l'énergie noire en elle-même ? Telles étaient certaines des questions que la Galaxie se posait sans réellement chercher à savoir. Hel'Goro, lui, avait décidé d'apporter les réponses. L'énergie noire et l'ézo était la base sur laquelle se reposait la technologie galactique. Il était temps d'en comprendre sa nature une bonne fois pour toute.

Le scientifique quarien fut tiré de ses pensées lorsqu'un bref signal sonore marqua l'arrivée de ses invités. Le Geth Syneos et l'ambassadrice McColl entrèrent dans la pièce et Hel'Goro vint à eux pour les accueillir. Le cyborg s'adressa à lui avec la politesse propre à son peuple et l'informa que le Consensus lui autorisait d'avoir accès à la totalité des données que les Geths possédaient sur l'énergie noire, ce qui était très généreux de leur part et le Quarien en fut heureux. Il avait toujours eu de la sympathie pour ces synthétiques et, encore une fois, ils prouvaient ici leur utilité et leur efficacité. Cependant, il lui semblait que son interlocuteur se montrait très intéressé par l'étude qu'ils allaient mener, mais quelque chose lui disait que ce n'était pas le lien avec la biotique qui attirait son attention. En effet, il parlait déjà de tirer des hypothèses sur le problème qui infectait le système solaire dans lequel ils étaient.

- J'apprécie beaucoup votre enthousiasme, Syneos, répondit-il. Cependant, il vous savoir que ce n'est pas le problème de Dholen qui nous intéresse aujourd'hui, mais plutôt le lien entre l'énergie noire et la biotique, d'où la présence de Madame l'Ambassadrice. Bien entendu, si cela vous permet de mettre le doigt sur d'autres choses, tant mieux ! Mais dans l'immédiat, concentrons-nous sur ce qui nous pousse à joindre nos connaissances.

Puis il se tourna vers l'Humaine, qui le remercia de son invitation et se présenta avec le titre de Docteur. Elle était humble, pour une figure politique. C'était quelque chose de rare, surtout chez les Terriens, qui tiraient une énorme satisfaction de posséder du pouvoir et de l'influence et ne manquaient jamais une occasion de rappeler à leurs interlocuteurs leur titre. Hel'Goro lui tendit la main pour la serrer, comme la coutume humaine le demandait. En effet, pour avoir travaillé avec plusieurs membres de leur race, il commençait à connaître leurs coutumes et formes de politesse. Il savait également que pour un meilleur confort, qui impliquait de meilleures capacités des travails, un sujet se devait de trouver des points de rattachement à leurs origines, pour ne pas se sentir dans un endroit peu familier. C'était bien entendu purement psychologique, mais le scientifique tenait à ce que ses collègues donnent le meilleur d'eux-mêmes sans devoir se forcer. Il nota également que, pour le moment, elle n'affichait aucun trouble lié à la forte présence d'énergie noire dans la pièce. Sans doute les effets se feront-ils sentir dans peu de temps, et, encore une fois, Hel'Goro se demanda quels allaient-ils être. Augmentation des capacités biotiques ? Leur affaiblissement ? Leur instabilité ? Le Quarien estima tout de même nécessaire de la prévenir de son initiative, peu désireux de déclencher la peur ou la colère de l'Humaine en la laissant découvrir qu'il avait intentionnellement baissé la puissance des boucliers de la baie vitrée.

- Le plaisir est mien, Madame l'Ambassadrice, lui répondit-il poliment. Je vous ferai savoir que j'ai légèrement baissé l'intensité des boucliers de la baie d'observation pour laisser filtrer de petites quantités d'énergie noire. Comme vous le savez sûrement, celle-ci est intimement liée à la biotique et je suis curieux de savoir quels sont les effets que cela peut produire chez un Biotique. Je vous rassure cependant, tout a été calculé pour que cela ne soit pas dangereux pour vous. Si vous ne soutenez pas cette idée, je rétablirai de suite les boucliers à leur état optimal. Mais si vous acceptez, je vous demanderai de nous faire savoir les effets que vous ressentez et nous les décrire, voire nous les démontrer.

Puis il se retourna pour s'enfoncer dans la pièce et dit, s'adressant à ses deux collègues :

- Cette salle a été entièrement aménagée pour l'étude et aux expériences que nous allons mener. S'il manque quoi que ce soit, je vous prierai de me le faire savoir pour que je fasse apporter le dispositif en question ! Je vous propose donc que nous nous mettions tout de suite au travail. Je propose que, pour cela, Syneos nous fasse un petit étalage de ses connaissances sur l'énergie noire. Ensuite, il serait idéal que vous, Madame l'Ambassadrice, nous fassiez un petit exposé sur la biotique. Ainsi, nous pourrons dégager les éléments importants et en corrélation des deux sujets, pour nous diriger vers l'étude d'un - ou des - aspect étant potentiellement important. Qu'en dites-vous ?



Feat. Syneos , Alicia K. McColl & Krelek Aelos [MJ]



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance Interstellaire / Conseil de la Citadelle
Rang : Représentante Biotique Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2587-journal-d-une-biotique


Je fourre ce que je veux, où je veux
Messages : 423
Crédits : By Me

MessageSujet: Re: Un problème inquiétant   Mar 12 Aoû 2014, 22:22
✿ Quand les origines de l’élément ézo se révèle au grand jour …

♠ Recherches importantes impliquant de lourdes conséquences …
►॥ ॥◄
RP scientifique avec Syneos & Krelek Aelos (MJ) ouvert à tout public. Si changement de catégorie, celui-ci sera signalé. Bonne lecture !
On ne peut pas dire qu’elle ne se sent pas dans son élément. Bien loin de là. Il est vrai qu’elle est politicienne maintenant mais les recherches lui manquent donc lorsqu’elle a reçu l’invitation, elle a de suite apprécié l’idée. Quand on est un scientifique dans l’âme, on finit toujours par y retourner d’une manière ou d’une autre. De ce fait, même si l’énergie noire était un sujet dont elle maîtrisait peu le sujet, elle sentait que sa présence était importante. Cependant, seul le temps le confirmera ou pas. D’ailleurs, elle porte bien son titre de docteur vu que dans les études humaines, elle dispose d’un doctorat en génétique, ce qui lui permet de prendre le titre de Docteur. Bon, d’accord, elle est aussi une ambassadrice mais elle ne le réalise pas encore complètement et elle reste persuadée qu’elle vit un rêve de jeune fille. Et pourtant, c’est bien ce qu’elle est… La baie vitrée était gigantesque et elle observait ce qui se passait. Ce qu’elle voyait ? Un soleil quinze fois plus gros que la normale qui se trouvait très rapproché d’une des planètes du système. Si les mails échangés avec le scientifique quarien sont vrais alors cette planète risque de se faire gober par le soleil assez rapide si personne ne trouve ce qui se passe.  Elle reste observatrice et semble encore très calme et posée tandis que l’énergie noire est très présente sur son lieu temporaire de travail. Elle se met à bailler mais elle cache ça derrière le dos de sa main. Mais ça, ce n’est nullement l’énergie noire qui cause ce léger désagrément mais plutôt la longue route depuis son point de départ qui a été la Citadelle.

Tournant la tête vers le Quarien, elle montre un petit sourire en coin lorsqu’il s’adresse au Geth. Malgré tout ça, elle reste quelqu’un d’attentive mais aussi observatrice. Si ce n’était pas le cas, elle ne serait pas spécialisée en biotique. D’ailleurs, on lui pose souvent la question mais elle s’occupe aussi bien des Asaris que des humains même si les Asari ont toujours des secrets qu’elle n’a pas encore découvert dans leur génétique. Il est tout de même important de dire que cette espèce, qui est la plus proche de l’homme tel qu’on le connait aujourd’hui, est surprenante et révèle toujours des choses intéressantes surtout d’un point de vu génétique. C’est alors que le Quarien s’approche d’elle et lui tend sa main. Pour ne pas être malpolie, elle tend aussi la sienne afin qu’elles soient en contact. Il parait qu’une bonne poignée de main serrée annonce toujours la bonne humeur de la journée. C’est ce qu’elle verra mais jusqu’à maintenant, elle n’a pas à se plaindre. Serrant ainsi sa main avec une certaine poigne, elle l’écoute lorsqu’il lui révèle une chose sur les boucliers de la pièce. Au moins, il était honnête et elle peut aisément comprendre la raison qui l’a poussé à faire ça. Nullement surprise, elle hoche la tête avec le sourire en lui répondant gentiment avec un on simple et sans prétention.

« - Bien que je n’aime pas spécifiquement servir de cobaye, je comprends tout à fait les raisons qui vous ont poussés à le faire et je vous signalerais le moindre changement si je le ressens…  »

Eh bien, au moins, il savait qu’elle n’était pas du genre à refuser. Après tout, elle est aussi une scientifique et elle comprend donc que les raisons en sont parfaitement légitimes. Après avoir conservé la main du quarien une bonne minute, elle finit par le lâcher et elle libère un léger soupire. En fait, elle n’est pas sûre que cela soit une bonne idée et pour cause. Vu que personne ne sait exactement ce qu’il en est entre l’élément ézo et l’énergie noire, elle se demande si cela n’aura pas d’interaction avec sa concentration ou pire encore avec sa propre personne. Elle va donc devoir rester prudente. C’est alors que le Quarien se retourne et qu’il reprend de nouveau la parole. Il signale qu’il pense avoir apporté et placé dans la salle tous les outils nécessaires pour l’étude qui va être menée ici et que si besoin, il suffirait de lui signaler. Concernant le début des recherches, elle hoche la tête et elle est toujours partante pour ce genre de chose. Dans sa tête, elle commençait déjà à monter le schéma de la demande de son confrère. Ce n’est pas une chose compliqué en soi mais si les notions de bases ne sont pas là, cela peut-être difficile à comprendre. Il est clair qu’un enfant de quatre ans ne comprendrait pas toute les subtilités des biotiques. Elle regarde alors le quarien pour lui poser une question. Importante de son point de vu mais pas forcément pour les autres.

« - Biotique asari ou biotique humaine ? Les deux peut-être ?  »

Cela lui rappelle l’époque où elle était encore enseignante. Elle savait faire la part des choses et elle avait des cours bien spécifiques. Surtout qu’elle avait surtout des élèves biotiques humains et non asari. Cependant, beaucoup lui avait souvent demandé d’expliquer la différence entre les deux biotiques qui en soi ne sont pas si différente que ça. Elle était spécialisée en génétique mais avec le projet « ascension », la biotique était devenue son domaine de prédilection et de ce qu’elle en sait, l’un ne va pas sans l’autre alors c’est tant mieux et cela lui permet de connaître son sujet. Mais pour l’heure, elle regarde le scientifique quarien s’en étant approché de la table centrale. Sur le dossier d’un des fauteuils, elle y avait posé sa main gauche tandis que sa main droite se retrouve sur sa hanche et elle avait penché la tête sur la droite avec le sourire. Pour le moment, tout semble bien aller pour l’Ambassadrice.

Codage by Tricia Pearson






Récompenses 2014:
 

Surprise:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4124

MessageSujet: Re: Un problème inquiétant   Mer 20 Aoû 2014, 18:51



Un problème inquiétant

"...L'énergie noire, un danger ?..."


L'Ambassadrice accepta l'offre d'Hel'Goro, mais avec réticence, chose compréhensible, mais il était toutefois noble de sa part de tout de même jouer le rôle de cobaye. Il était très important pour le Quarien de connaître la nature de la relation entre l'énergie noire et la biotique. En effet, si les pouvoirs de la femme étaient décuplés, cela indiquerait que ladite force fût la source et le carburant des pouvoirs psychiques des Asaris et des Humains. Bien entendu, ces deux espèces n'étaient pas les seules à avoir accès à ces capacités, mais elles étaient les plus reconnues en leur manipulation. Hel'Goro était d'ailleurs persuadé que c'était ce scénario qui allait se dérouler. Il n'avait aucune preuve concrète, mais il avait fait quelques recherches, avant de se lancer dans le projet qui l'occupait à présent. Il savait, par exemple, que Thessia était une planète riche en élément zéro, alors que la Terre ne l'était pas. Or, les Asaris étaient naturellement douée en biotique, c'était pratiquement une seconde nature pour elles. La télékinésie faisait partie intégrante de leur culture et elles ajoutaient même de petites quantités d'ézo dans leurs plats. En opposition, les Humains devaient posséder un implant, contenant une quantité précise du fameux élément, pour éveiller leurs pouvoirs psychiques. Etant lié à l'énergie noire, le Quarien y voyait la clé servant de base à sa théorie. Si l'élément zéro éveillait les pouvoirs biotiques, alors une plus grande quantité d'énergie noire devait logiquement doper ces capacités.

Mais tout cela n'était que des suppositions et Hel'Goro n'avait aucune preuve concrète pour soutenir son raisonnement. A bien des reprises, la nature avait prouvé que son fonctionnement ne reposait pas sur la logique telle que les organiques pouvaient la concevoir. Il se pouvait très bien que la biotique se reposât sur un équilibre précis et délicat et que trop d'énergie noire pût briser cela et annuler ces pouvoirs uniques. Peut-être même que la biologie des Asaris et des Humains ne pouvait supporter qu'une certaine quantité de ladite force, et que dépasser cette limite perturberait leur capacité à utiliser la biotique, rendant le tout instable. C'est pour cela que le Quarien ne pouvait se permettre de laisser trop d'énergie noire filtrer au sein de la salle, pour la sécurité même de l'Ambassadrice. Une trop grande force de ses pouvoirs était tout aussi dangereux pour lui et le Geth, que pour elle, tout comme une baisse de sa puissance pouvait nuire à sa santé. L'instabilité du tout était le pire scénario possible, sachant que cela pouvait endommager son implant. Ainsi, pour ces raisons, Hel'Goro avait passé de longues heures à faire des calculs pour trouver la quantité idéale et sûre d'énergie noire à laisser dans la pièce, pour éviter d'apporter une quelconque inconvenance à la femme.

- Pourquoi pas les deux ? répondit le Quarien à la question de l'Ambassadrice. Ou bien tout simplement le sujet que vous connaissez le plus et avec lequel vous êtes le plus à l'aise. Syneos, nous vous écoutons.

Le Geth mit quelques secondes à répondre, le temps pour lui s'assembler les données que le Consensus possédait sur le sujet et trier les informations importantes afin de donner une réponse complète et pas trop lourde pour ses collègues organiques, limités, comparé à lui.

- L'énergie noire est la cinquième force qui régit notre monde, commença-t-il à dire. Au même titre que la gravité ou l'électromagnétisme, elle influence la matière, de manière cosmique tout autant que subatomique. Elle est d'ailleurs ce qui permet à notre univers de s'étendre toujours plus, à une vitesse exponentielle, via un système de pression négative qui lui est propre. Grâce à l'élément zéro, nous pouvons la manipuler et elle représente le fondement de la technologie galactique, qui nous a été léguée par les relais cosmodésique. Elle représente 68.3% de la densité totale de l'univers et semble inerte, dans le sens que cette quantité n'augmente pas et ne diminue pas. Il a été cependant remarqué que les étoiles sont de grands réservoirs à énergie noire, chose prouvée par le soleil de Dholen, qui en dégage de grande quantité. Il se pourrait d'ailleurs que le vieillissement accéléré de cet astre soit dû à un déséquilibre entre la pression négative de l'énergie noire et de la pression positive exercée par la masse de l'étoile.

Cette dernière remarque intrigua Hel'Goro. Il n'était pas au courant de cette théorie et celle-ci était très intéressante. Les Geths avaient de toute évidence mené de profondes recherches sur le sujet, probablement lors de leur occupation d'Haëstrom. Malheureusement, cette réunion entre l'Ambassadrice, Syneos et lui n'était pas à propos du problème de ladite étoile, mais bel et bien sur la relation entre l'énergie noire et la biotique. Le Quarien aurait adoré mener une étude sur la théorie du Consensus, mais il était trop tard pour ce lancer dans cette entreprise. Mais il savait à présent quel allait être son prochain projet.

- Merci pour ces informations, Syneos, déclara-t-il en se tournant vers Alicia McColl. Madame l'Ambassadrice, c'est à votre tour.




Feat. Syneos , Alicia K. McColl & Krelek Aelos [MJ]



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance Interstellaire / Conseil de la Citadelle
Rang : Représentante Biotique Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2587-journal-d-une-biotique


Je fourre ce que je veux, où je veux
Messages : 423
Crédits : By Me

MessageSujet: Re: Un problème inquiétant   Jeu 28 Aoû 2014, 15:56
✿ Quand les origines de l’élément ézo se révèle au grand jour …

♠ Recherches importantes impliquant de lourdes conséquences …
►॥ ॥◄
RP scientifique avec Syneos & Krelek Aelos (MJ) ouvert à tout public. Si changement de catégorie, celui-ci sera signalé. Bonne lecture !
Elle avait accepté l’offre du quarien mais peut-être pas de gaieté de cœur. On ne sait rien sur le lien qui uni l’élément zéro à l’énergie noire et il n’est donc pas improbable qu’elle finisse par péter un plomb. Rien n’est impossible et elle est bien placée pour le savoir vu qu’elle est scientifique avant tout. Un scientifique servant de cobaye à un autre… On aura tout vu dans ce monde mais bon, il en faut bien pour faire avancer les études scientifiques  … Une chose était sûre, elle sera à la fois actrice mais aussi sujet des recherches menées en ce lieu bien protégé de cette même énergie. Cependant, même si elle reste vigilante quant aux effets de l’énergie noire, elle n’est peut-être même pas sûre e ce que cela pourrait donner. Si elle devait prévoir les différents scénarios, elle pourrait vous en donner plusieurs idées. Au mieux, elle ne ressentirait pas grand-chose et voir ses capacités amplifiées voir très grossies par la présence de cette étrange énergie. Au pire, cette énergie pourrait court-circuiter son implant et la faire péter les plombs. Après tout, l’implant n’est là uniquement pour éviter que les biotiques ne deviennent instables. En autre … Mais elle sait qu’il ne sert pas qu’à ça vu qu’elle a étudié des implants sur ses élèves lorsqu’elle était encore scientifique du projet Ascension sur l’académie Grissom. Avant d’opérer les élèves qui se trouvaient là-bas, elle devait vérifier que cet implant n’allait pas lui faire plus de tort que de bien. Malgré tout, cela lui est arrivé à plusieurs reprises où l’implant était mal adapté et que l’élève finisse par péter un plomb. Elle a une conscience professionnelle très développée et elle ne compte la laisser partir comme ça, uniquement parce qu’elle n’est plus vraiment scientifique en raison de son statut de politicienne.

Cependant, elle est et elle restera ce qu’elle a toujours été : une généticienne spécialisée dans la biotique. Comme beaucoup de personnes, elle a été l’une des premières humaines à avoir été la « victime » de l’élément zéro et elle est devenue dangereuse à une période de sa vie au point qu’elle en a été malade durant de nombreux mois. Si l’alliance n’avait détecté qu’elle était une biotique via un procédé qui venait d’être découvert, elle serait probablement morte de ça. Beaucoup s’imaginent que les humains ne risquent rien en contact de cet élément mais beaucoup ignorent que dans 90% des irradiés, ils meurent rapidement en raison d’un cancer foudroyant et de folie.  Mais pas uniquement, on ne peut pas donner m’importe quel médicament à un biotique car la majorité de ces traitements modifiés les facultés des biotiques pouvant ainsi contrecarrer l’amplification de l’implant. Disposant de l’implant le plus puissant et le plus stable, elle dispose d’une grande capacité d’usage de sa biotique. Surnommé l’implant L5X, il est réputé pour sa capacité à gérer la puissance des adeptes asari mais chez les humains. Par ailleurs, bien qu’il ne lui a jamais véritablement servi jusqu’à maintenant, elle n‘en oublie pas son entraînement afin de ne pas oublier la technique de la « mnémonique physique ». Pour ceux qui l’ignore, il s’agit simplement une répétition qui permet au cerveau de comprendre quand il doit regrouper les neurones dans un ordre précis ainsi que les nanites ézo présents en petites quantités dans la tête des irradiés ayant survécu. Mais c’est aussi une façon de savoir la gestuelle qu’elle ne doit jamais faire en public pour éviter les accidents ou la panique dans le cas où elle se trouverait dans un milieu public. Aujourd’hui plus que jamais, elle doit être vigilante avec ça.

Elle hoche la tête en entendant le scientifique Quarien et elle se met à réfléchir rapidement sur ce qu’elle avait besoin. Elle a été, plus de dix ans, enseignante à Grissom et elle avait dépassé le stade de la prise de note pour exécuter un programme et enseigner à ses élèves. Ils ont été nombreux à participer et pour la plupart, ils sont diplômés et sont aujourd’hui dans un programme spécial de l’Alliance Interstellaire qui les a très bien accueilli.  Le silence de la pièce lui permis de regrouper ce dont elle avait besoin pour son résumé. C’est alors que Syneos prend la parole et elle pose ses yeux sur ce geth qui a été accueillant avec elle à son arrivée sur la station. Il parle alors du fait que l’énergie agit comme étant la cinquième force régissant sur l’univers. Comparant alors les données de ce geth avec ce qu’elle savait déjà, elle constate que le chiffre à légèrement augmentée depuis la dernière fois où elle avait pris le temps de se renseigner. Mais qu’importe, toutes ses informations semblaient pénétrer le cerveau de la scientifique qui était restée silencieuse tout le long de la déclaration de l’entité geth. Rapidement, le quarien se trouve vers elle et elle hoche la tête avec un sourire sur le visage. Elle a toujours été souriante. Va-t-elle commencer par la biotique asari ou humaine ? Après tout, elle a dû étudier les deux afin de faire une comparaison entre les deux lors de ses débuts au sein de Grissom. Mais comment allait-elle présenter la chose ? Hum… Restant silencieuse quelques secondes, elle se laisse imprégner par l’énergie noire présente dans la pièce de manière involontaire puis elle prend la parole pour commencer son exposé sur les biotiques.

« - Comme l’a fit mon camarade geth, l’élément zéro nous permet de maitriser l’énergie noire. Mais c’est aussi le cas chez les biotiques. Concernant les Asari, elles disposent naturellement de cette capacité à contrôler leur capacité biotique dès leur plus jeune âge. L’origine de cette maitrise provient en réalité d’une nanite spécifique venant entourer les cellules nerveuses : les nanites ezo. Plus petite d’une bactérie, les nanites agissent comme des parasites avec les neurones. Les neurones fournissent des nutriments aux nanites qui fournissent alors aux cellules de l’énergie en  quantité plus ou moins grande qui varie en fonction du mode de la nanite. Si celle-ci est en mode repos alors l’énergie sera deux fois supérieure à la dose énergétique nécessaire aux cellules mais si la nanite est active alors elle génère un facteur énergétique supérieur à cinquante mille fois la valeur de base d’une cellule. On parle alors stimulation ezo. C’est dans ce cas que les biotiques vont appel à leur capacité. A la différence des humains, les asari ont muté à une période de leur histoire afin que cette nanite soit complétement toléré par leur organisme et deviendrait alors un élément naturel évitant ainsi le rejet de ce « corps étranger ». Cependant, une théorie signalerait que c’est la présence de l’élément zéro et de ses nanites en très forte quantité leur donnerait cette couleur de peau fortement bleuté. Mais ce n’est qu’une théorie … »

Elle prend quelques secondes pour reprendre un peu de souffle et on pouvait voir que son diaphragme montait et descendait au rythme de sa respiration. Elle était concernée par cet exposé puisqu’elle était elle-même une biotique. Elle mange énormément pour le corps de féline qu’elle possède mais elle sait quand s’arrêter et c’est déjà un avantage que d’autre n’ont pas. Avec le temps, ils remarqueront qu’elle mange plus de trois fois par jour comme l’estime les scientifiques de son espèce et pourtant, elle  n’a pas vraiment de poids en trop. Mais c’est sa condition de biotique qu’il faut qu’elle mange beaucoup pour un être humain normal. Observant les deux scientifiques, elle reprend alors la parole. Elle devait encore parler de la biotique humaine. Eh bien, allons s’y

« - Concernant les humains, c’est bien plus compliqué. Le seul moyen actuellement connu pour créer un biotique est de mettre un fœtus en contact avec l’élément zéro sous toutes ses formes. Mais ce n’est pas sûr car le procédé entraîne 90% des cas vers un mort d’un cancer foudroyant directement en phase terminal et meurt très jeune. Pour les survivants, on a constaté la présence des mêmes nanites dans le système nerveux central des enfants.  Ces nanites grandissent avec eux mais à l’adolescent, ils doivent obligatoirement recevoir un implant afin d’empêcher son système immunitaire de s’attaquer à son système nerveux central. En effet, le code génétique humain n’est pas adapté à cette présence étrangère et il faudra probablement des siècles de génération pour voir cette mutation avoir lieu. Si l’implant n’est pas apposé alors le sujet devient violent, schizophrène et épris de folie vu qu’il s’autodétruit. Dans tous les cas, le sujet meurt. L’implant agit non seulement sur les nanites mais permet aussi à l’organisme de sécréter une hormone naturelle permettant l’apaisement des globules blancs. Tandis qu’une asari mangera normalement, ce n’est pas le cas des humains biotiques qui ont un plus gros appétit et qui ont l’avantage de ne pas prendre de kilo vu que tout est consommer par l’ensemble des cellules de son organisme. C’est probablement dû à la présence de l’élément zéro dans les aliments des asari et qui est alors complétement absent chez les humains. Au passage, les médicaments classiques modifient alors le comportement biotique des réceptacles ezo et chaque personne biotique doit prendre des traitements différents. C’est notamment pour cette raison qu’il existe une liste de recensement biotique sur Terre ou à l’Ambassade ainsi que dans les différents hôpitaux des espèces conciliennes.   »

Elle vient de terminer son très large résumé et elle avait fermé la bouche bien que son sourire s’affiche toujours. Elle reste quelqu’un de joyeuse. Machinalement, elle lève la main vers sa nuque qu’elle masse quelques secondes tout en fermant les yeux et elle fait des roulements avec son cou le sentant se raidir. Elle garde les yeux fermés avant de les ouvrir. Elle n’a absolument pas fait attention à ce geste machinal qui est peut-être un des symptômes tant voulu par le scientifique quarien. Peut-être ou peut-être pas ? Allez savoir. Elle finit par laisser sa main redescendre le long de son corps où elle observe ses deux confrères. Cela change de travailler avec d’autres espèces…

Codage by Tricia Pearson






Récompenses 2014:
 

Surprise:
 


Dernière édition par Alicia K. McColl le Dim 21 Sep 2014, 00:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4124

MessageSujet: Re: Un problème inquiétant   Dim 31 Aoû 2014, 16:37



Un problème inquiétant

"...L'énergie noire, un danger ?..."


Lorsque l'Ambassadrice Alicia McColl prit la parole, on pouvait tout de suite dire qu'elle était une experte dans le sujet. Sa manière de déballer les informations qu'elle connaissait était fluide, elle n'hésitait pas ; elle savait à quoi elle avait affaire et ce qu'elle devait expliquer pour faire comprendre ce qu'était la biotique. Il y avait également l'expérience d'avoir été enseignante à l'Académie Grissom qui se faisait sentir derrière son discours. Quoi qu'il en fût, Hel'Goro écouta avec intérêt les explications de la femme, car toute information était bonne à prendre. Et puis, en temps que scientifique, il était quelqu'un de naturellement curieux. Son intelligence n'avait d'égale que sa soif de connaissance. C'est ce qui faisait de lui un chercheur reconnu dans le domaine scientifique de Rannoch. Bien que sa spécialité fût la physique, d'autres sujets l'intéressaient. C'est ainsi qu'il avait débouché sur l'énergie noire et, indirectement, sur la biotique. Dès lors, quand l'humaine parla de ces histoires de nanites et leur effets sur le système nerveux des Asaris et des Humains, un flot d'idées submergea l'esprit du Quarien. Il savait que les deux espèces avaient été en lien avec les Prothéens, à un moment de leur histoire. Et leurs ressemblances physiques et anatomiques ne faisaient que partir le scientifique plus loin dans ses réflexions. De la manière dont Alicia décrit les affinités des deux races avec la biotique, il vit une sorte de lien, comme si les Asaris avaient été "conçues" pour maîtriser la biotique, alors que les Humains, avaient été fait pour la brutalité physique, expliquant leurs capacités d'adaptations hors-normes, mais également leur compatibilité avec la télékinésie, bien que complexe. Si les deux espèces avaient été modifiées génétiquement par les Prothéens, cela pouvait expliquer un nombre considérable de mystères, comme leurs ressemblances, plus qu'intrigante.

Hel'Goro dut se faire violence pour quitter ses réflexions et revenir à la réalité. Les informations qu'avait transmises l'Ambassadrice étaient exactement ce dont il avait besoin. Ainsi, il avait trouvé une piste pour mener leur étude sur le lien entre l'énergie noire et la biotique. Pour lui, il était clair que les nanites étaient la voie à suivre pour desceller les liens mystérieux de ces deux forces si répandues dans la Galaxie, mais à la fois si incomprises. Il était persuadé qu'en observant le comportement de ces bactéries sous les effets de la cinquième force de l'univers, ses collègues et lui pourront trouver les prémices d'une série de réponses auxquelles le Quarien aspirait.

- Très bien, merci pour ces précieuses informations, madame l'Ambassadrice ! dit-il avec bonne humeur. Maintenant, si vous le voulez bien, mettons-nous au travail ! Je propose d'explorer le sujet des nanites ezo, car elles me semblent être quelque chose d'intéressant à étudier ! Je pense surtout à leur comportement face à différents niveau d'intensité d'énergie noire. Je vous laisse travailler de la manière qui vous convient le mieux !

Hel'Goro remarqua aussi que l'Humaine avait un petit rictus au visage, alors qu'elle semblait se gratter la nuque. Etait-ce les effets de l'énergie noire ? Ou bien une simple démangeaison ? C'était impossible à dire, mais il espérait que cela soit le premier scénario ; il voulait vraiment connaître la relation entre la force obscure et la biotique. C'était pour lui un point crucial qu'il se devait d'éclaircir. C'est donc tout naturellement qu'il ajouta, avant de se mettre à travailler :

- Et n'oubliez pas, madame, confiez-nous tout ce que vous ressentez qui puisse être anormal, même si cela vous semble bête !

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cela faisait à présent une heure que l'équipe travaillait minutieusement à leur étude. Le Quarien se tenait un peu à l'écart, préférant travailler seul lorsqu'il s'agissait de faire des observations. Il était d'ailleurs en train d'analyser le comportement des nanites ezo face à l'énergie noire. Il avait remarqué que plus la pression négative de la force était grande, plus les bactéries s'excitaient. Dans le cas contraire, en la diminuant, les organismes microscopiques ne semblaient pas réagir, comme si elles étaient indifférentes au phénomène. C'était un comportement assez intéressant et il lui avait fallu du temps pour trouver le bon équilibre d'énergie noire pour observer les nanites sans les tuer. En effet, une trop forte dose les faisait imploser. L'Ambassadrice ne semblait d'ailleurs pas affectée par les petites quantités d'énergie noire filtrant dans la pièce, ou si c'était le cas, elle ne le disait pas. Surement le bouclier était-il encore trop puissant pour que de réels effets se fassent sentir chez l'humaine. Tant pis, il n'aurait pas sa réponse comme il l'aurait voulu. Il pouvait bien entendu diminuer leur intensité, mais il ne pouvait pas le faire sans l'autorisation de la femme et ne désirait pas avoir une discussion probablement désagréable pour la convaincre d'accepter de prendre plus de risques que nécessaires. Il allait devoir faire sans.

Mais c'est alors qu'une alarme se fit entendre, le son strident qui se dégageait des haut-parleurs disposés à l'intérieur de la pièce sonnèrent avec puissance, puis une voix s'éleva, accompagnant l'alarme : « Alerte, éruption solaire imminente, veuillez suivre les protocoles de sécurité et vous éloigner des fenêtres. Fermeture des sas et hangars de la station, veuillez garder votre calme et rester dans la pièce où vous vous situez. » Les irruptions solaires n'étaient pas rares, et souvent peu dangereuse, sous condition d'avoir le bon matériel. Mais ici, il s'agissait d'une étoile en phase supernova. Le phénomène allait très probablement être beaucoup plus puissant et même dangereux. La voix répétait en boucle son avertissement, en un cycle d'environ quinze secondes. Hel'Goro se tourna vers la fenêtre du sas pour observer le spectacle. Etant teintée et diminuant fortement l'intensité de la lumière dégagée par l'astre, on pouvait clairement observer sa surface. Au bout de quelques minutes, un gigantesque arc de flammes se dégagea de la surface du soleil, envoyant des quantités astronomiques de feu dans l'espace, qui se dissipait aussitôt, n'ayant pas d'oxygène à brûler. Le phénomène dura environ trente secondes, avant que l'arc enflammé ne se dissipe lui-même. Quelques secondes plus tard, l'alarme se désactiva et la voix l'accompagnant se tut. L'éruption avait dû libérer de larges quantités d'énergie noire, beaucoup plus que ce que les boucliers pouvaient contenir. C'est donc immédiatement qu'il se retourna vers l'Alicia, souhaitant s'assurer qu'elle encore en bonne santé. Avec ce qu'il venait de se passer, il était certain qu'elle devait en ce moment même subir les conséquences de l'éruption.



Feat. Syneos , Alicia K. McColl & Krelek Aelos [MJ]




HRP : Syneos peut dès à présent reprendre son rôle.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Le G.I.P
Rang : Opérateur Alpha
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t1636-journal-de-bord-syneos#21304


Oeil du Rêve
Messages : 879

MessageSujet: Re: Un problème inquiétant   Lun 01 Sep 2014, 22:18



Un Problème Inquiétant




Le synthétique écoutait attentivement tous les précieux détails de la scientifique Alicia. Le Consensus ne disposait  pas de beaucoup de données sur le biotisme, dû notamment au fait que les Quariens eux-même ne disposait pas de biotiques avérés dans leur rang durant les conflits de la Guerre de l'Eveil et d'après. Il pris soin d’enregistrer tout ce qui était à enregistrer, remarquant quelques ouvertures notamment sur le fait que les Asaris et leur environnement étaient étrangement adapté, quelque peu destiné à être insensible aux radiations spécifiques de l'élément zéro afin d'en posséder naturellement. Leur ADN et leur physiologie indiquait une adaptation à l'ezo et donc par hypothèse, indirectement à être apte à contrôler et manipuler l'énergie noire de manière psychique. Les données de l'ambassadrice en rapport avec la balise prothéenne trouvé sur Thessia pendant la guerre pourrait avoir un lien direct. L'implication prothéenne aurait impacté les Asaris au niveau génétique ? Un problème dont le geth ne serait pas amené à répondre. D'autres plateformes se chargeront d'élucider le reste des mystères qui planent encore sur les prédécesseurs organiques lorsqu'il rapportera ses données au Nouveau Consensus. Mais il y avait matière à réfléchir.


La partie la plus intéressante concernait les humains. Friable, très divers, naturellement adapté pour évoluer et résister en fonction de l'environnement locale, l'ADN humain, bien que simpliste dans sa conception, regorgeait d'innovations biologique sans précédent. Largement étudié par les Geth après la fin des Moissonneurs, les humains était considéré, à l'instar des synthétique, comme une carte évolutive organique. Plusieurs hypothèses humaines ré-analysés par les Geth estimeraient que le potentiel cognitif et l'ADN humain à ses premiers stades d'évolutions aurait fasciné les Prothéens à tel point que ces derniers ne se serait pas contenter de les observer depuis Mars mais aurait tenté d’ériger ces-derniers sur Terre. En effet, des groupes de chercheurs indépendants avancent sur Extranet que des événements post-antiquité de l'histoire terrienne, tel que la construction des pyramides, les légendes d'Atlantis, ou la religion mésopotamienne ne serait que des interventions Prothéenne dans l'histoire humaine. Hormis ces éléments hypothétiques, les anomalies génétiques humaines non mortelle étant bien plus nombreuses que chez les autres espèces galactiques, elle avait constitué une cible de choix pour les Récolteurs et les Moissonneurs, qui étrangement n'avait pas pu tirer grand chose que de vulgaire zombis. Hypersensibilité, intelligence au dessus de la moyenne, conditions physiques hyper développé, magnétisme, régénération cellulaire extrême, mémoire parfaite... beaucoup de cas uniques considéré comme des handicaps par l'humanité, mais qui s'agissait purement et simplement d'évolutions prématurés affectant parfois la logique ou le comportement de l'humain normalisé. Et là grâce à une anomalie encore impressionnante de l'ADN humain face à l'élément ezo il leur était possible d’accéder au biotisme.

Bien que partiellement adapté, les humains avaient trouvés le moyen d'ajuster le maintient des même nanites que les Asaris au sein des corps de leur biotiques grâce au moyen d'implants avancée. La présence naturelle de ces nanites étaient donc préservé de manière synthétique pour une cohabitation entre le système de défense du corps et les corps étrangers. Syneos considérait la manipulation comme astucieuse. Même si les relevés indiquaient que les quelques humains biotiques contrôlaient moins bien ce domaine que les Asaris, des prévisions évolutives biologique de l'adaptabilité humaine et technologique de leur implants, indiquaient qu'au bon d'un certain temps les deux espèces pourraient arriver au même niveau de contrôle. Mais ce n'était encore qu'une hypothèse. Tout tournait donc autour de ces nanites et de leur étude, vie microscopique permettant le lien entre biotique et accès à l'énergie noire. Enfin un moyen pour avoir une vrai façon d'étudier la fameuse énergie plus en profondeur... même si Hel'Goro préférait en étudier le lien. Syneos n'arrivait pas à comprendre le comportement du quarien... pourquoi s'intéresser au lien intermédiaire au lieu de s'intéresser directement à la source et ses impacts ? Alicia se comporta étrangement, comme si son organisme n'était pas à l'aise dans l'environnement qui l'entourait. L'impact intrusive et progressif de l'énergie dégagé par le soleil d'Haëstrom sans aucun doute. L'expérience ne faisait que commencer sous les derniers mot du scientifique quarien.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Syneos était à ses occupations. Alors qu'il observait attentivement Hel'Goro s'occupant de voir le changement d'état des nanites suivant le niveau énergétique d'énergie noire, lui même s'occupait d'installer une sorte d'espace d'expérimentation. Une zone avait été délimité par un panel de capteurs hypersensibles formant une sorte de halo lumineux d'environ 4 mètres carré au milieu de la pièce. A l'intérieur de cette espace, deux demi-sphère blindé et toilé de capteurs hypersensible raccordé à un terminal. Le premier devait être posé sur la tête de la jeune femme, tandis que le second gisait posé sur une table, face creusé en avant du biotique qui allait être présent durant la manipulation. L'ajustement devait être le plus précis possible et il restait encore quelques minutes de réglages pour que le geth puisse entamer la fameuse opération. Il fallait éviter tout mauvais contact entre l'énergie et les récepteurs, tout ce qui pouvait être infime pouvait déstabiliser l'observation. De plus, le matériel des organiques paraissait bien atypique pour Syneos. Aidé par Alicia, qui avait l'air de connaître quelques éléments, il améliora par quelques innovations de son peuple les instruments de mesure d'origine concilienne et quarienne déjà bien perfectionné. Le Geth réussit à tirer quelque chose d'assez compréhensible pour lui. Il acheva son travail, enfin paré à entamer la résolution de sa mission.

« Créateur Hel'Goro, le matériel que vous avez demandé est prêt pour utilisation. Avez vous pu tirer des données sur l'expérimentation des nanites ezo ?  La ...»

Une alarme vint arrêter la prise de parole de Syneos. Une éruption solaire dans leur direction était en cours et un message d'avertissement retentit dans toute la station spatiale. Le geth avait déjà observé ce phénomène et il n'était pas bon au moment même où l'ajustement du matériel venait de se faire et où l'humaine Alicia allait entamer les vrais tests. Après deux minutes d'attentes, les gerbes de flammes ne tardèrent pas à envelopper le bouclier... de manière dangereuse. Syneos savait que la quantité d'énergie envoyé à cette distance ne serait pas suffisant pour perforer le bouclier ou le blindage prévu de la station. Mais tôt ou tard l'endroit serait obligé d'être abandonné en vu de son démantèlement naturel par des éruptions nucléaires plus proches donc plus violentes, notamment lorsque l'étoile sera au stade final de supermassive. Cependant malgré la résistance à l'énergie visible, l'énergie invisible elle, l'énergie noire, devait sûrement passer à travers et une grosse quantité avait dû arriver en quelques secondes. Une surdose énergétique aussi rapide avait dû affecter toute la zone d'étude mais c'était surtout l'état du sujet principale de l'étude qui inquiéta le Geth. Après que le phénomène dévastateur fut passé, l'ingénieur passa un rapide coup d’œil vérifier l'état physique et informatique du matériel. Hormis quelques dérèglements notoires à refaire, tout était en ordre. Il se retourna par la suite en direction d'Alicia et Hel'Goro, voir si un l'état des deux organiques n'avait pas été affecté par le passage de l'énergie.

« Créateur Hel'Goro, administratrice Alicia, comment vous sentez vous ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance Interstellaire / Conseil de la Citadelle
Rang : Représentante Biotique Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2587-journal-d-une-biotique


Je fourre ce que je veux, où je veux
Messages : 423
Crédits : By Me

MessageSujet: Re: Un problème inquiétant   Dim 21 Sep 2014, 12:23
✿ Quand les origines de l’élément ézo se révèle au grand jour …

♠ Recherches importantes impliquant de lourdes conséquences …
►॥ ॥◄
RP scientifique avec Syneos & Krelek Aelos (MJ) ouvert à tout public. Si changement de catégorie, celui-ci sera signalé. Bonne lecture !

Il est vrai que l’expérience parle beaucoup pour celle qui semble être désormais une experte en la matière. D’où elle tient cette réputation ? Elle ne serait le dire. En effet, elle a passé ses dernières années enfermée en plein cœur d’une station spatiale sans jamais se plaindre. Mais pire encore, elle a dû se taire sur un projet auquel elle a activement participé. En y réfléchissant, elle devait reconnaître que ce projet n’avait rien d’humains car finalement, même si celui-ci est encore secret, l’Alliance agissait avec eux comme l’avait fait Cerberus. Les biotiques n’étaient rien d’autre que des expériences que l’Académie devait dissimuler. Malgré tout, elle a dû faire avec cette idée et elle savait qu’elle était elle-même une expérimentation. Après tout, il est de notoriété public qu’elle est une biotique née et elle a eu cette chance de ne pas mourir d’un cancer foudroyant contrairement à la quasi-totalité des autres enfants étant entré en contact avec l’élément ezo. Lorsqu’elle revoit sa vie en souvenir, on ne peut pas dire qu’elle a eu une vie simple. Rapidement, sa différence a fait qu’elle s’est rapidement retrouvée isolée du reste du monde. Elle avait dû faire croire qu’elle était comme les autres pour pouvoir se retrouver intégrée au reste des jeunes de son âge. Mais elle savait qu’elle était tout sauf folle. Elle avait dû simplement taire cette capacité… Jusqu’au jour où elle est tombée malade à cause de ça… Elle se rappelle avoir passé plusieurs mois et a bien failli mourir. Elle ne devait sa vie qu’un médecin de l’Alliance qui avait alors détectée le fait qu’elle soit une biotique. Heureusement qu’il y a pensé et une fois le test positif, il ne restait plus qu’à l’opérer pour lui mettre un implant. Il le fallait sinon son système immunitaire allait la détruire. C’était l’unique raison de cette « maladie ».

Elle se rappelle encore ses longues semaines à l’hôpital militaire de Vancouver… Bien qu’elle ne soit pas native de cette zone américaine, elle avait été transportée là-bas parce que personne ne trouvait ce qu’elle avait à l’époque et c’est là-bas qu’elle a été soignée et guérie. Enfin, guérie est un bien grand mot puisqu’elle ne le sera jamais. Cependant, elle ne peut pas dénigrer le fait qu’être biotique peut être un énorme plus et c’est là-dedans qu’elle a fait tout sa carrière. Mais qui dit biotique dit forcement capacités biotique. Et là-dessus, personne ne connait réellement l’étendu de l’ambassadrice. Et c’est un secret qu’elle tend à conserver pour elle pour le moment. Après tout, elle n’est pas à l’abri d’un quelconque danger… Mais elle n’est pas ici pour discuter de sa condition de biotique… Enfin, pas directement en fait… Hochant de la tête lorsque le quarien l’a remercie, elle montre un sourire, chose commune chez elle mais qui tend à prouver qu’elle est de bonne humeur. Elle n’avait rien fait de mal mais plutôt ce qu’elle a presque toujours aimé faire : enseigner. Malheureusement, elle a dû choisir entre devenir politicienne et rester enseignante. Son choix est fait et elle se trouve à son poste de nos jours, ce n’est peut-être pas par hasard. Elle écoute alors les consignes du quarien sans même avoir percuté qu’elle était en train de se masser la nuque. Après tout, c’est logique, elle est fatiguée après un long voyage alors la gêne dans la nuque st un symptôme classique pour une personne fatiguée. Surtout lorsque cette personne subit des expériences avec l’énergie noire et qu’elle fasse des recherches. Ce n’est pas tout le monde qui le fait, ça c’est clair. Alors qu’elle ferme les yeux en se massant la nuque, elle est arrêtée dans son élan par le rappel du scientifique quarien. Elle ouvre les yeux en arquant les sourcils en observant le scientifique d’un air interrogateur.

« - Hein ? »

Elle se demande de quoi il parle et elle n’a pas réalisé ce qu’elle faisait. En soi, c’est un peu logique vu que c’est un mécanisme automatique présent chez tous êtres humains. Restant immobile quelques secondes en regardant le quarien, elle reprend son massage de la nuque sans rien dire. Après tout, il n’y a rien d’anormal là-dedans. Mais devant l’insistance du scientifique, elle arrête de se masser la nuque avant d’hausser les épaules tout en répondant par pure franchise.  

« - Je suis fatiguée, j’ai bien le droit de me masser la nuque ? Non ?  »

Cela pouvait être anodin mais elle est honnête. Il en a fallu du temps pour venir depuis la Citadelle jusqu’ici et elle n’a même pas eu le temps de manger quelque chose. Elle qui mange toujours ou presque, c’est assez étrange. Mais elle n’ajoute rien de plus car elle devait travailler avec le geth mais aussi avec le Quarien. Et sur les nanites en plus. C’est son rayon après tout et elle peut-être la mieux placée pour savoir quoi faire dans ce cas-là. S’étirant un peu, elle retient un bâillement avant de se mettre au travail. Pour le moment, elle avait joué franc jeu mais allez savoir ce qu’on lui réserve encore.  Après tout, elle est peut-être scientifique mais elle n’est pas devin. Elle ne peut pas prévoir ce qui va se passer loin de là. Elle estime qu’il y a beaucoup trop d’inconnu pour cela soit prévisible. Dans le fond, tout le monde qu’il finira par se passer quelque chose mais il n’y a qu’une question qui reste pendue à toutes les lèvres : Quoi ? Il peut se passer n’importe quoi. Enfin, d’prés ses estimations en tout cas. Rapidement, le travail s’enchaîne et elle ne prête plus attention à sa nuque raide ou à sa fatigue. Elle savait où marcher et elle était la plus expérimentée pour jouer avec les nanites. Ayant pris à plusieurs reprises un peu de sang, elle ne faisait que passer en revue le contenu de son propre sang afin de montrer aux autres à quoi cela pouvait ressembler. Mais pour ça, elle avait besoin d’un bon microscope électronique car c’était le seul matériel qui parvenait à le voir dans ses cas. Et puis, à l’académie, elle en avait toujours un. Yeux contre les objectifs, elle était encore très calme… pour le moment. Il faut dire que la dose d’énergie noire était pour le moment infime pour que cela lui fasse quelque chose. Passant du temps avec Syneos, elle l’aide à configurer un appareil qui permet alors de contrôler la dose d’énergie noire qu’elle peut emmagasiner. Comment ? Eh bien, il est connu qu’il est possible pour un biotique de conserver une certaine dose de cette énergie à l’intérieur même de ses nanites spécifiques. Mais il fallait rester prudent car qui dit stockage dit débordement. Et en général, c’est le débordement qui est signe de chaos complet. Or, Alicia ne tient pas à blesser qui que ce soit et encore moins aujourd’hui. Logique non ? Bien qu’elle soit à la fois la scientifique mais aussi le cobaye, elle préfère limiter les dégâts. Elle se rappelle alors des réactions qui avait découlés de ses élèves… Certains étaient tolérants et cela passait tout seul, pour d’autres, ils étaient beaucoup trop sensibles et leur nanites s’excitaient que trop rapidement. Dans son cas à elle, elle a presque toujours été tolérante mais jusqu’à quelle dose ? Même elle l’ignore…

Etant resté active durant toute la période, elle n’a pas arrêté de bouger et de chercher. Après tout, elle est celle qui peut les diriger afin de trouver ce qu’ils cherchaient à faire. C’est elle la spécialiste en biotique même si elle est elle-même un membre doté de ces capacités hors pair qui l’ont aidé plus d’une fois. Notamment durant la Grande Guerre où elle n’était qu’une adolescente… Oui, la Grande Guerre l’a marqué et elle n’est pas prête d’oublier tout ça. Mais même dans son malheur, elle avait rencontré du monde et elle avait survécu. Occupée avec Syneos, elle essayait de calibrer un appareil en essayant de rendre les choses plus simples pour la machine qui semblait un peu à la ramasse avec tout ça. Elle ne peut pas lui en vouloir et elle était là pour fournir un coup de main. Quand on est scientifique, on s’entraide beaucoup. Surtout lorsqu’on travaille sur les mêmes choses. Les deux êtres, organiques et synthétiques, était cote à cote tandis qu’un espace de travail était en train d’être monté. Une zone avait été délimitée par un panel de capteurs hypersensibles formant une sorte de halo lumineux d'environ 4 mètres carré au milieu de la pièce. A l'intérieur de cette espace, deux demi-sphères blindées et toilées de capteurs hypersensible raccordé à un terminal. Ça, c’est pour sa tête à elle mais elle ne l’a pas encore mis sur la tête. Pourquoi ? Elle ne va pas mettre un appareil qui n’est pas encore réglé… Une fois le réglage terminé, Alicia laisse Syneos annoncer la fin de l’étalonnage tandis qu’elle observe de nouveau dans le microscope. C’est alors qu’elle entend l’alarme et elle se redresse pour s’approcher de la baie vitrée. Qu’est-ce que c’est que …  

Observatrice, elle constate qu’il s’agit d’une éruption solaire, encore une fois. A croire que c’est de plus en plus courant avec le soleil d’Haelstrom. Restant calme, elle savait que cette station était protégée de ce genre de phénomène. Un peu plus tôt dans la journée, elle avait signalé un mal de tête probablement dû à la présence de l’énergie noire. Mais cela n’avait pas été plus loin. Mais cette éruption allait probablement tout changé. En effet, elle commence à ressentir des picotements et elle entend un bruit strident dans ses oreilles. Plaçant ses mains sur ses oreilles, elle semble en souffrir et se met assise dans un coin alors que les autres scientifiques voyaient ses grimaces ainsi que ses cris étouffés. Oui, elle avait mal mais elle ne sait pas d’où cela provient. Cette éruption allait être une véritable torture pour l’Ambassadrice qui n’est absolument pas habituée à ça. Puis elle sent ses membres s’engourdir avant que l’ensemble de son corps s’entoure d’une bulle bleuté-violacé. Manifestation évidente des capacités biotiques contre la volonté de la biotique. Les nanites se chargent en énergie et débordent… Ce n’est pas bon du tout. Instinct de survie, c’est le bouclier biotique qui se déclenche. Mais heureusement, elle avait eu le réflexe de se mettre dans un coin loin des scientifiques et du matériel le temps de la crise car malgré tout, elle les sent venir. Affligée par la douleur, Alicia se met à hurler tout en restant crispée avec ses membres qui sont alors en train de s’endolorir. C’est une véritable torture et elle devait essayer de reprendre le contrôle. Mais une sphère biotique fonce droit dans un mur, visée exprès dans le but de ne blesser personne. Elle est alors prise de tremblement. Les nanites ne l’épargnent absolument pas sur ce coup. L’éruption se termine et Alicia reste assise en fermant les yeux tandis qu’elle semble essoufflée. Lutter contre ses propres nanites semble avoir été un calvaire mais elle considère ça comme une crise. Plaçant sa tête en arrière et contre le mur, elle laisse le temps à ce que tout se calmer et il lui fallut plusieurs minutes pour récupérer. Décidément, cela lui promet beaucoup de surprise. Levant la main vers son cou, elle pose les doigts dans le creux de celui-ci afin de contrôler ses battements cardiaques qui ont été poussés. Il ne faut pas que les deux êtres s’approchent… Pas pour le moment, sa biotique est encore instable et il faut un peu de temps pour que cela se calme.

« - Je vais bien mais n’approchez pas… Je suis encore instable … »

Après deux minutes, elle se relève et elle se dirige vers son propre matériel. Elle avait pensé à tout et elle attrape une petite trousse de secours. Dans celle-ci se trouve des seringues contenant un calmant spécifique dans le but de calmer et stabiliser les nanites qu’elle a en elle. Attrapant la seringue, elle retire la protection avec la bouche avant de venir la planter directement dans son cou après l’avoir dégager. Il le fallait sinon, elle risquerait de s’attaquer au quarien ou au geth sans raison apparente. Et ce n’est pas le moment. Et il est hors de question qu’elle continue à travailler si elle est instable. Pour eux, c’est surprenant mais pour elle, c’est de l’habituel. Il est rare qu’elle devienne instable mais cela peut arriver alors elle est suffisamment prévoyante pour l’avoir sur elle en permanence. Lâchant un soupir de soulagement, elle range le tout en soupirant avant de venir s’assoir à la table et reprendre un peu de calme. Inspirant et expirant calmement, elle laisse ses membres se réveiller un peu avant de se sentir un peu mieux. Avec ce qui venait de se passer, le quarien avait de quoi noter les effets de la surdose de l’énergie noire chez un biotique humain. Mais cela ne veut pas dire qu’elle est encore à l’abri. Ressentant encore les effets de la douleur causée par l’énergie noire, elle grimace simplement en espérant que cela passe. Le problème des nanites c’est que cela peut être douloureux vu qu’elles se placent sur les nerfs.

Codage by Tricia Pearson






Récompenses 2014:
 

Surprise:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4124

MessageSujet: Re: Un problème inquiétant   Mer 24 Sep 2014, 18:36



Un problème inquiétant

"...L'énergie noire, un danger ?..."


La réaction qu'eut l'ambassadrice fut tout sauf ce qu'aurait pu anticiper Hel'Goro. En effet, celle-ci subit une violente crise où elle perdit quelque peu le contrôle de ses capacités biotiques, qui agissaient d'elles-mêmes, comme prises par une conscience extérieure. La malheureuse cria, se tenait la tête, souffrant de toute évidence de manière horrible. Il était évident que la surcharge d'énergie noire qu'elle venait de recevoir lui avait fait perdre le contrôle de ses capacités et rendu ses pouvoirs totalement instables. Les nanites de son corps avaient probablement été chargées à bloc, dépassant les capacités de contrôle de son implant et lui infligeant des douleurs terribles. Ce n'était pas un spectacle beau à voir et le Quarien en fut presque apeuré. Mais ce n'était pas la femme qui l'inquiétait, mais bel et bien les effets de la force invisible sur elle. Cherchant à l'aider du mieux qu'il pût, il se précipita vers le panneau de contrôle du bouclier de la baie vitrée, réglant l'intensité des barrières au maximum pour éviter tout apport supplémentaire d'énergie noire. Mais il savait qu'au fond, il était déjà trop tard et que le mal était fait. L'Humaine subissait les conséquences de l'éruption solaire et démontrait sinistrement les effets que cela pouvait avoir sur la biotique, révélant discrètement une partie de la nature de son lien avec la cinquième force de l'univers. Avec les observations qu'il avait faite peu avant, il avait remarqué que les nanites étaient excitées en présence d'une plus grande concentration d'énergie noire, au point d'exploser en cas d'une trop grande pression négative. L'ambassadrice ayant perdu le contrôle de ses pouvoirs lors de l'éruption, cela soulignait le décuplement de ses capacités, trop intenses pour être maîtrisées. Et sans doute aussi que les nanites au sein de son corps n'étaient pas toutes restées intactes et qu'une partie était morte, expliquant peut-être la source des douleurs de la femme. Mais il ne pouvait pas être certain sans l'examiner, et ça, il ne pouvait pas encore le faire, pas tant qu'elle ne se serait pas remise.

Sa crise était d'ailleurs passée, mais elle semblait bredouille et tremblait. Elle ne perdit d'ailleurs pas de temps et rejoignit ses affaires pour cherche ce qui semblait être des seringues, dont elle injecta le contenu dans son cou. Au bout de quelques secondes, elle sembla se calmer, assise à une table. Hel'Goro brûlait d'envie de lui demander des informations, si elle se sentait bien ou non. Il attendit cependant encore un peu avant d'enfin prendre la parole.

- Madame l'Ambassadrice ? demanda-t-il. Comment vous sentez-vous ?

La culpabilité rongeait le Quarien, qui se trouvait tout bonnement stupide d'avoir baissé l'intensité des boucliers de la baie vitrée. Certes, il ne l'avait pas fait avec de mauvaises intentions, mais dans un pur but scientifique, par simple curiosité de noter les effets de l'énergie noire sur un biotique. Mais il n'aurait pas dû oublier le fait que les éruptions solaire du soleil d'Haëstrom se faisaient de plus en plus fréquentes, il aurait dû penser au fait que cela aurait pu avoir de conséquence terribles sur son invité. Cela avait été inutilement dangereux et il pouvait s'estimer chanceux que l'Humaine tienne encore sur ses jambes, car en fonction de la puissance de la réaction nucléaire de l'étoile, les effets auraient pu être terrible pour elle, voire mortels. Elle semblait intact, quoique sonnée par sa crise, mais qu'est-ce qui assurait qu'à l'intérieur, elle allât bien ? Les nanites abritées dans son corps avaient subi une décharge subite et violente, cela n'avait pu être bon et, sans doute, que cela avait eu des répercussions sur le système nerveux de la femme, couvert de ces bactéries, dont une partie avait sans doute explosé comme il avait pu l'observer plus tôt. Qu'est-ce qui assurait que l'ambassadrice soit hors de danger ? Rien, absolument rien, et il fallait rapidement répondre à ces interrogations, établir un diagnostique et s'assurer qu'elle soit sauve. Il ne s'agissait pas seulement d'une collègue, mais également une figure politique de l'Alliance Interstellaire. Les dieux savent ce qu'il pouvait subir comme sanction pour avoir mis une politicienne humaine en danger ! Mais le Quarien préférait ne pas y penser pour le moment, il fallait agir.

- Madame l'Ambassadrice, il nous faut vérifier l'état de votre implant et de votre système nerveux, expliqua-t-il, un peu nerveux. Avec ce qu'il vient de se passer, j'ai bien peur que votre organisme de soit pas sorti intact de l'affaire...

Il était effroyable de voir ce que l'énergie noire pouvait faire sur de simples bactéries, qui elles-mêmes avaient un impact notable sur la biologie de certaines espèces. Quels autres effets pouvaient avoir cette force ? Son influence ne concernait-elle que la biotique et l'expansion de l'univers ? Plus Hel'Goro y pensait et plus il se disait que cette cinquième force de l'univers avait des pouvoirs terrifiant. Capable d'étendre l'univers entier, capable d'éveiller des pouvoirs kinésiques chez des organismes vivants, il ne serait même pas étonné qu'elle eût une influence sur les étoiles, qui contenait des quantités astronomiques d'énergie noire. En y pensant, si trop de cette dernière faisait exploser des nanites, que pouvait elle déclencher comme réaction ailleurs ? Si cela se trouvait, peut-être était-elle même l'élément déclencheur du vieillissement prématuré du soleil d'Haëstrom ! Mais Hel'Goro divaguait déjà, son esprit scientifique s'étant à nouveau perdu dans ses réflexions alors que son attention était demandé ailleurs. Il lui fallait s'occuper de l'ambassadrice, tout de suite.



Feat. Syneos , Alicia K. McColl & Krelek Aelos [MJ]



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Le G.I.P
Rang : Opérateur Alpha
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t1636-journal-de-bord-syneos#21304


Oeil du Rêve
Messages : 879

MessageSujet: Re: Un problème inquiétant   Ven 26 Sep 2014, 19:06



Un Problème Inquiétant




L'action se passa si vivement que le Geth, tellement le nez dans son matériel, ne remarqua qu'après coup le déchaînement impressionnant, violent et presque inquiétant de la biotique humaine. Celle-ci avait subit une analogie qu'il aurait pu définir comme une surcharge énergique de son système d'alimentation. Elle était maintenant assise au beau milieu de la salle, avertissant de son instabilité intérieur et mettant des mises en garde sur elle même. De toutes les personnes ici, le Geth ne put comprendre mieux qu'elle se qu'elle pouvait endurer. Lorsque plusieurs programmes parlent de différentes voix, indépendamment et non en cohésion, l'anarchie se fait ressentir dans n'importe quel système. Qu'il est été synthétique ou organique, ces affolements perturbe grandement les choix décisionnelles et les manœuvres logiques. Les organiques, étant déjà bien imprévisibles, les biotiques encore plus, si leur système psychique correspondaient à approximativement à l'archétype des Geths, Hel'Goro et Syneos devaient agir avec une très grande prudence. La scientifique était devenu d'un instant à l'autre simple collègue de travail en une véritable menace potentiel. Bien qu'Alicia se transmit une dose de relaxant, elle continua à assurer son instabilité et se mit légèrement en retrait du Quarien et du Geth pour s'assurer qu'elle ne représenterais aucun danger. La démonstration de puissance de l'ambassadrice dans le court laps de temps de l'éruption était monstrueuse... qu'en était-il si Hel'Goro avait convoqué une Asari ? Seraient-ils tous mort à l'heure qu'il est ?

L'ingénieur compris qu'il fallait arrêter de tergiverser et de passer à l'action. Bien que sujet d'expérimentation il devait considérer Alicia comme un atout précieux et avant tout une collègue. Son aide devenait prioritaire si son état empirait. Syneos tenta une approche rapide d'Alicia, écartant la possibilité de ses avertissements. L'humaine devait être analysé rapidement, rien que pour l'évolution de son état à court, moyen ou long terme et celle de son système nerveux. Par précaution, le geth renforça ses boucliers au maximum de ses capacités avant d'amarrer sa main à trois doigts sur l'implant. Il ne demanda pas à Alicia sa permission, qui d'ailleurs n'avait sûrement pas eut le temps d'anticiper le mouvement inattendu du synthétique. Lui, il agissait de manière logique afin de gagner le maximum de temps pour sa santé. Cela parut soudain au teux des organiques et il remarqua que Hel'Goro avait hésité une demi-seconde pour se précipiter vers lui avant qu'il ne lâche simplement :

« Votre implant a subi une surcharge importante et est complètement déstabilisé suite à la surdose d'énergie provoqué sûrement par les nanites. Votre I.V est gravement endommagé et la gestion de stabilisation de votre système lymphatique est hors-ligne. Nous nous chargeons de recalibrer les normes de votre I.V mais les données envoyés par vos capteurs internes indiquent que la puissance des nodules a relativement baissé par rapport aux historiques précédentes. »

Les hypothèses pleuvaient à l'intérieur de lui, mais une chose était sûr désormais : à un point critique l'énergie noire était sûrement mortel pour tout biotique humain avéré. En dessous, elle révélait son caractère overlockable des systèmes biotiques organiques... mais ces systèmes défaillait et subissait d'importants dégâts proche du point critique. Il fallait ajuster et trouver une bonne quantité pour augmenter des pouvoirs biotiques sans altérer l'individu et le corps. Les organiques étaient plus fragiles et aléatoires que les synthétiques en ce qui concernait l'augmentation rapide de leur puissance. Il y avait toujours un paquet hasardeux de conséquences néfastes dans leur amélioration. Cependant une question revenait sans cesse dans la matrice de Syneos : pourquoi les organiques et les synthétiques n'était-il pas affecté par le phénomène de l'éruption alors que les nanites organiques étaient affecté ? Alicia avait été affecté non à cause de l'implant, non à cause de son corps, juste par la cause de l’excitation extrême de ces nanites débordantes d'énergie et raccordé à son système nerveux. Il espérait juste que l'explosion de certaines d’entre-elle et la réduction des nodules n'aurait pas eu d'impact irrémédiable sur le corps ou l'esprit de l'ambassadrice humaine. Sachant les humains très influent, les conséquences politiques envers le Voile pourrait bien en pâtir à cause de leur expérience faite sur elle. Après avoir interagit virtuellement avec le système de son implant, il lâcha la biotique et recula de quelques pas. Rien de bon n'était à annoncer de sa part.

« L'I.V est partiellement réparé mais la structure interne de votre implant est irrécupérable. Votre état va exponentiellement empirer si vous ne changez pas rapidement d'implants. Il faut vous évacuer au plus vite dans un site spécialisé, nous ne pouvons pas stabiliser plus longtemps votre implant et votre santé. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance Interstellaire / Conseil de la Citadelle
Rang : Représentante Biotique Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2587-journal-d-une-biotique


Je fourre ce que je veux, où je veux
Messages : 423
Crédits : By Me

MessageSujet: Re: Un problème inquiétant   Sam 27 Sep 2014, 23:01
✿ Quand les origines de l’élément ézo se révèle au grand jour …

♠ Recherches importantes impliquant de lourdes conséquences …
►॥ ॥◄
RP scientifique avec Syneos & Krelek Aelos (MJ) ouvert à tout public. Si changement de catégorie, celui-ci sera signalé. Bonne lecture !

C’est sûr que sa réaction aurait pu être prévisible, l’expérience aurait clairement échouée. Malheureusement, cette douleur lui fit rapidement regretter son choix d’accepter la demande du scientifique quarien. Avait-elle perdu la boule ? Elle a été une expérience et un cobaye quasiment toute sa vie et en plus, elle en redemande… Elle ne doit pas être très nette comme scientifique. Cependant, elle ne s’attendait pas à une réaction aussi violente de sa part surtout que ce n’est pas son habitude de perdre le contrôle. C’est quand même une biotique proche de l’instable et elle est censée connaître la totalité de ses capacités. Et pourtant, cette vive réaction venait de lui prouver qu’elle n’est pas à l’abri d’un pétage de plomb involontaire. Néanmoins, elle a été prudente et elle n’a essayé de tuer personne ne ce jour. Cela vaut mieux car elle ne tient pas à se faire arrêter par la milice concilenne pour ça. D’ailleurs, elle était tellement concentrée à tenter de se canaliser qu’elle n’a même pas vu le quarien bouger de sa place. Il faut que c’est douloureux pour elle mais elle tente de réprimer. Ce n’est pas la première fois qu’elle a à faire à une crise. Lorsqu’elle a été opérée la toute première fois pour se faire poser l’implant, les crises étaient nombreuses et avec le temps, elle avait appris à les contrôler. Mais celle-ci est incontrôlable pour elle. Elle ne peut pas calmer une crise qui provient d’un excès d’énergie noire. La preuve en est… Elle n’avait pas d’autre choix que d’attendre qu’elle passe… Dans la douleur …

La crise se termine mais elle avait besoin de temps pour souffler, récupérer un peu mais aussi pour se relever. En effet, en cas de crise, les biotiques sont vidés de toutes énergies et son organisme devait en fabriquer de nouveaux. Mais surtout, elle savait qu’elle allait devoir dormir mais manger si elle voulait reprendre l’activité. Assise à une table, elle se met à bailler en ouvrant grandement la bouche, révélant ainsi ses dents blanches. Mettant sa main devant sa bouche, elle sentait la fatigue arriver rapidement mais elle avait aussi très faim. Classique après une crise. Elle baille une seconde fois mais elle ferme les yeux tout en laissant sa main devant. Nom d’un bonhomme en mousse, c’est fini oui … Elle aimerait bien pouvoir reprendre du souffle. Avant d’aller s’allonger quelque part et surtout se restaurer. C’est essentiellement après une crise. Elle le savait mais elle n’arrive pas à placer un seul mot pour répondre à la question du quarien. Nullement fâchée ou en colère, elle semble essayer de calmer ses bâillements intempestifs. C’est chiant à la fin… Se tournant vers le quarien, elle préfère rester assise et elle essaye de répondre à sa question.

« - Je suis épuisée et j’ai faim, mal à la tête aussi … Normal après une crise… »

Et elle dit ça comme si qu’il ne s’était rien passé. Mais pour le moment, elle doit rester calme et assise afin de ne pas en demander trop à son organisme après une crise comme ça. Parfois, elle peut vous tuer rien qu’en agissant comme ça. Elle entend alors son ventre gargouiller preuve de ce qu’elle venait de dire. Elle ne semble pas en vouloir au scientifique mais c’est vrai qu’elle va devoir dormir un bon moment pour complétement récupérer de cette crise. Il le fallait sinon elle risque le coma et c’est moins drôle. Et ce n’est pas dans le coma que ses connaissances aideront… Loin de là… Elle avait résisté à pire et autant dire que cette douleur ne lui rappelle pas de bons souvenirs… Chose qu’elle va taire car elle ne préfère pas s’en rappeler. Baillant encore une fois, cela ne s’arrête plus. La fatigue se faire ressentir plus vite que d’habitude. Le quarien lui dit qu’il faut vérifier son état et c’est une chose qu’elle sait. Elle attrape alors l’aiguille et elle lui montre en essayant de développer ce que c’est.

« - Ce qui se trouvait là-dedans permet la régénération des nanites endommagés et le dédoublement de saines. Les nanites sont capable de se dédoubler sous certaines conditions… L’ensemble est contenu dans cette seringue. Mais l’effet n’est pas immédiat sauf celui de la stabilisation. Je vous ai dit que les nanites étaient comme des parasites. Et elles se reproduisent comme des virus. Elle se mêle à des cellules sanguines et s’en servent comme réceptacle. Dès lors, elles se développent et se décuplent avant de faire exploser les cellules sanguines. Dans moins de dix minutes, je vais saigner du nez … »

Elle a l’habitude et elle sait très bien comment cela se passe. Elle a eu des crises en étant plus jeune et elle a vu ses jeunes biotiques faire des crises. Elle sait donc comment cela passe et elle semblait plutôt calme alors que le quarien semblait plutôt stressé. Et pour cause, il a bien faillit causer la mort d’une figure politique qui prend de l’ampleur. Cependant, Alicia a donné son accord et elle sait qu’elle ne peut pas en vouloir au scientifique mais elle ne pouvait pas savoir pour les éruptions… Quoique si, elle aurait pu le deviner. Lorsqu’ils ont communiqué par mail extranet, elle a appris la situation du soleil d’Haelstrom donc elle aura dû s’y attendre à ce genre de chose mais tout comme son confrère quarien, cela ne lui a pas sauté aux yeux. Tant puis. Maintenant que c’est fait, c’est fait. Elle ne peut plus retourner en arrière. Rapidement, sans crier gare, elle se retrouve avec la main du synthétique dans son cou et plus précisément, là où se trouve son implant. Sous la force de l’exécution et la rapidité du geth, elle se retrouve la tête sur la table où elle semble être sonnée. Elle est vidée de presque toute énergie et lui y va à la bourrine… Elle n’est pas vraiment en état de résister face à n’importe quoi dans son état et elle le sait bien. Puis Syneos retire sa main et elle secoue sa tête pour éviter de fermer les yeux. La fatigue se fait forte et elle a vraiment ce besoin de dormir. Elle baille encore tout en écoutant Syneos lui dire que son implant était mort qu’elle n’a plus de système immunitaire. Ouais … Super, elle est bonne pour la chambre stérile pendant plusieurs semaines… Deux voire trois semaines si ses souvenirs sont exactes. Elle laisse le geth faire avant de bailler de nouveau. Rhooo mais ce n’est pas vrai… Néanmoins, Syneos avait raison. Elle ne pouvait pas rester là plus longtemps. Elle devait être placée en chambre stérile et transférer vers un hôpital de l’alliance. Concernant l’opération, elle n’avait rien à craindre, elle avait un système de placement d’implant propre et c’était un système qu’elle avait conçu. Il est pratique et il évite les blessures involontaires surtout là où il se trouve. Mettant de nouveau sa main devant sa bouche, elle recommence à bailler avant de répondre

« - Ma frégate est équipée de matériel spécialisé comme une chambre stérile et un wagon de transport. Je peux ordonner mon rapatriement vers l’académie Grissom qui dispose du meilleur matériel pour ça ou vers un hôpital de l’alliance. Au vu de ce que vous me dites, le mieux serait un rapatriement vers l’hôpital le plus proche afin qu’on me remplace l’implant en premier lieu. A moins que vous avez ce qu’il faut ici ? »

Elle en avait un de secours dans ses affaires et fortement heureusement. De plus, comme il était inactif, il n’a pas pu s’abimer avec la vague d’énergie noire. Dieu qu’elle est prévoyante car sans ça, elle serait déjà morte surtout avec la vague qu’il vient d’y avoir. Hel’Goro voulait des réponses, il les aura plus tôt que prévu. Ne tenant plus, elle finit par s’affaler sur la table où elle s’endort. Elle ferme les yeux parce qu’elle a besoin de repos et ce besoin s’est fait trop ressentir. Affalée sur la table, elle a les yeux fermés et sa cage thoracique se soulève pour montrer qu’elle ne fait pas d’arrêt cardiaque. Cette crise a été très douloureuse pour elle et elle a perdu pas mal d’énergie. Résistante, c’est la première fois qu’elle a une crise de cette ampleur. Du coup, les effets sont assez rapides. Elle marmonne quelque chose avant de rester sur la table, joue droite contre celle-ci. Mais comme tous blessés ou malade, elle ne devait pas dormir… Elle devait rester éveillée afin de vérifier sa stabilité.

Codage by Tricia Pearson







Récompenses 2014:
 

Surprise:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4124

MessageSujet: Re: Un problème inquiétant   Mar 21 Oct 2014, 22:16



Un problème inquiétant

"...L'énergie noire, un danger ?..."


Une chose était certaine concernant le projet de recherche d'Hel'Goro, c'est qu'il n'aurait pas pu se dérouler de manière plus catastrophique. Mais, étrangement, si l'expérience qui avait été menée n'avait pas vraiment apporté les réponses que cherchait le Quarien, elle avait néanmoins permis de mettre le doigt sur autre chose, quelque chose de plus intéressant, mais moins accessible aux études, quelque chose de terrifiant et à la fois fascinant. En effet, il semblait qu'il y avait un lien étroit entre l'énergie noire et le soleil de Dholen, et donc par extensions, probablement, toutes les étoiles de la Galaxie. Le scientifique ne savait pas quelle était la nature de ce lien, mais il savait qu'il n'avait fait que toucher la surface de l'iceberg, et, qu'en dessous, se cachaient d'autres secrets, probablement tout aussi sombres et complexes à appréhender.

Mais son projet de recherche n'avait pas abouti qu'à des réponses hors sujet, il avait bien mis en évidence que l'énergie noire et la biotique étaient étroitement liées, et que la force obscure était très probablement le moteur, le carburant, de la biotique, qui elle-même découlait de nanites extrêmement sensibles aux fluctuations d'énergie noire. Elles vivaient sous un équilibre très délicat et facile à briser, et les conséquences qui découlaient d'un déséquilibre de cette nature établie et magnifique aux yeux d'un scientifique étaient drastiques, voire terrifiantes. L'Ambassadrice Humaine en avait fait la terrible expérience et avait terriblement souffert des erreurs du Quarien, qui craignait pour la santé de la concernée. Il savait dès à présent que la station Charoum devait être restreinte d'accès à tout biotique, sous risque hasardeux et dangereux. Alicia McColl ne pouvait plus rester entre les murs d'acier qui l'abritaient, c'était trop risqué pour elle, surtout au vu de l'instabilité du soleil de Dholen, qui pouvait à tout moment provoquer une nouvelle éruption solaire, chose qui, cette fois, serait probablement fatal à la femme. Elle prétendait s'en être tirée à bon compte, avoir du matériel pour limiter les dégâts qu'elle avait subit, mais Hel'Goro refusait de la garder sur la station plus longtemps. Pas qu'il n'appréciait pas sa présence ou son aide, bien au contraire, car il trouvait même son implication dans les recherches honorables et plus que le bienvenue, mais il refusait d'empirer son état plus que de raison, chose qui risquerait de lui attirer des ennuis, à la fois avec son propre gouvernement, celui de Rannoch, mais également avec l'Alliance en elle-même, qui le porterait coupable d'une atteinte à la santé d'une de ses figures politiques. Il ne pouvait se permettre de prendre un tel risque. De plus, l'ambassadrice n'était pas un cobaye, elle avait accepté de laisser filtrer de petites quantités d'énergie noire dans la pièce, pour des buts scientifiques, et c'en était déjà trop. Il n'y avait nul besoin de prendre plus de risques qu'elle n'en prenait déjà. Alors lorsqu'elle mentionna le fait que sa frégate était équipée de ce qu'il fallait pour la soigner, et même l'Académie Grissom, Hel'Goro vit immédiatement une excuse pour lui faire comprendre la situation. Mais cela dut attendre, car elle s'affala sur une table, s'endormant apparemment comme une masse. Le coup avait dû être vraiment terrible pour elle.

Le Quarien se tourna donc vers le Geth, qui était le seul avec lui à s'être tiré indemne de l'événement. La situation sur la station spatiale scientifique devenait de plus en plus dangereuse, et pas seulement pour les biotiques ; au rythme auquel le soleil de Dholen se détériorait, il représenterait bientôt une menace pour tout organique. Ainsi, les synthétiques seraient les seuls à pourvoir continuer l'étude, si tel était leur désir. Hel'Goro savait les Geth très curieux, surtout en ce qui concernait l'énergie noire. Il y voyait une occasion de nourrir leurs intérêts, tout en l'aidant personnellement en sa recherche, qu'il ne pourrait bientôt plus mener.

- Syneos, j'ai bien peur qu'il ne sera bientôt plus possible pour nous autres organiques de rester bien longtemps sur la station, expliqua-t-il. Pensez-vous qu'il serait possible que vous preniez le relais et continuiez l'étude sans moi ? Ne prenez pas de risques inutiles cependant, abandonnez les lieux dès qu'ils deviennent trop instables, même pour vous.

Puis il se dirigea vers l'Ambassadrice, ne voulant pas perdre plus de temps que nécessaire. Il lui bougea un peu l'épaule pour la réveiller et, dès qu'elle reprit conscience, il soupira et se décida à lui expliquer sa décision.

- Madame l'Ambassadrice, la station est devenue trop dangereuse pour vous, commença-t-il. Il serait extrêmement dangereux pour vous de rester plus longtemps ici, les éruptions solaires du soleil de Dholen sont de plus en plus puissantes, tout comme les émanations d'énergie noire. L'incident qu'il vient d'arriver ne vous a pas fait de dégâts irrémédiable, mais imaginez si une autre survenait bientôt ? Je ne veux pas être pessimiste, mais je crois bien que vous n'y survivriez pas. J'ai bien peur que notre projet de recherche, aussi peu informatif aura-t-il pu être, touche à sa fin. Ce système solaire est devenu trop dangereux, pour tous.

Hel'Goro se redressa. Leur petite aventure touchait à sa fin.



Feat. Syneos , Alicia K. McColl & Krelek Aelos [MJ]



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Le G.I.P
Rang : Opérateur Alpha
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t1636-journal-de-bord-syneos#21304


Oeil du Rêve
Messages : 879

MessageSujet: Re: Un problème inquiétant   Sam 25 Oct 2014, 17:10



Un Problème Inquiétant




L'expérience ne c'était pas passé comme prévu, et de nouveaux résultats informatifs étaient au final peu nombreux à être dévoilé sur cette énergie noire. Malgré ça, l'addition de la perturbation soudaine de la biotique Alicia et des quelques pré-observations comportementales des nanites face aux doses énergétiques inconnues, suffisait pour mettre la piste de recherche sur quelque chose de suffisamment exploitable pour de futurs prototypes applicatifs. Les Geths n'utilisaient pas la biotique et rares étaient les créateurs à utiliser cette force très variable. L'étude des mécanismes au cœur même de la nanite était peut-être l'explication de la puissance des vaisseaux Moissonneurs, de leur générateur et de leur barrière extrêmement résistante. C'étaient bien les seuls synthétiques à ce jour à savoir utiliser une énergie d'origine organique et à savoir l'appliquer dans des mécanismes d'une complexité et d’agencement encore inconnu du savoir galactique. Les applications et les projections théoriques fusaient donc de bon sens dans les processeurs de l'ingénieur Geth. Mais ces idées d'utilisation de la biotique, pour la première fois envisagés utilisables, dépendaient cependant de deux facteurs majeurs : les recherches biologiques faites sur ces nanites, et l'utilisation de l'énergie noire, maintenant fortement supposé existante. Pour ce qui était du second domaine d'application, son peuple s'y était très fortement intéressé depuis leur rencontre avec les Moissonneurs et l'étude des effets de la cosmodésie, même si la progression de son peuple sur le sujet était encore particulièrement lente à défaut de découvertes majeur. Pour ce qui était du premier domaine de recherche, les Geth avait particulièrement peu étendu leur connaissance sur ce domaine, considérant l'étude des mécanismes biologiques particulièrement hasardeux et complexe pour leur logique pure. Les Quariens pouvaient peut-être aider les Geths à l'avenir afin de comprendre, mais Syneos voyait bien plus les érudits zoologistes Galariens étudier déjà le problème de long en large de leur logique circulaire. Après tout, exploiter et savoir contrôler une énergie biotique suralimenté par l'utilisation combiné de l'énergie noire demanderait beaucoup de talent, mais les résultats de l'expérience catastrophique démontré ce jour sur la station montrait que les résultats de cette objectif et ses répercussions possibles valaient largement à y mettre des ressources.

L'instant d'après, l'ingénieur se rappela que l'instant était non pas à s'attarder sur ce qui pouvait être fait, mais sur ce qu'il fallait faire tout de suite et maintenant. Envoyer un rapport d'aujourd'hui au Consensus, accompagné d'un panel d'hypothèses et de prévisions seraient un bon moyen d'enclencher un projet bien plus important encore. Mais mettre l'existence d'Alicia et des autres organiques de la station devait être la priorité actuelle. Le système Dohlen était en effet de plus en plus instable : le développement de l'étoile du système était exponentielle par rapport à d'autres étoiles de même classe, l'astre pouvait bien mourir en supernova bien plus tôt que les prévisions qui avaient été faite lors de la construction de la station Addolum. La piste de l'énergie noire au cœur de l'étoile, énergie agissant à contre-gravité contre l'attraction positive dense du cœur, semblait se renforcer d'heure en heure. Hel'Goro l'avait bien compris de son côté et il se retourna vers Syneos, avant que le Geth lui-même ne sorte des paroles équivalentes aux siennes :

"- Syneos, j'ai bien peur qu'il ne sera bientôt plus possible pour nous autres organiques de rester bien longtemps sur la station, expliqua-t-il. Pensez-vous qu'il serait possible que vous preniez le relais et continuiez l'étude sans moi ? Ne prenez pas de risques inutiles cependant, abandonnez les lieux dès qu'ils deviennent trop instables, même pour vous."

"- C'est tout à fait possible pour nous jusqu'à un certain point. Tout dépend de la décision du Consensus notamment dû au risque d'instabilité de l'étoile. Mais je prévois que cette tâche sera réattribué à des Geths bien plus spécialisé que moi en la matière. J'ai beau avoir l'ensemble des connaissance du domaine de recherche sur l'énergie noire et l'expérience des nombreux autres programmes, je n'ai pas l'expertise ciblé dans ce domaine de prédilection. Ma fonction reste d'être l'agent de Rannoch et de mon peuple, et je n'ai servis que d'intermédiaire dans tout ce projet de par les facultés de ma... plateforme. Cependant je suis sûr qu'une équipe sera bientôt réattribué sur la station. Je ferais demander votre requête au Consensus. Il est fort probable qu'elle soit accepté vu la situation des organiques vis-à-vis de Dohlen et des évolutions possibles de ce domaine de recherches et de ses aboutissants technologiques très profitables. Nous vous ferons savoir notre avis dans les plus brefs délais possibles, mais il semble que nous ne nous reverrons pas après notre départ commun."

L'expérience touchait donc à sa fin, et avec tout ce qui s'était passé, Syneos avait presque oublié aussi que l'Orëgan, arrimé à la station d'observation, et son équipe, l'attendaient toujours pour quitter cette endroit dangereux. Au final son intervention fut de brève durée et peu utile pour le projet du créateur Hel'Goro... et en fin de compte il repartait de cette mission avec bien plus d'interrogations que de réponses sur tout ceci. Les Moissonneurs savaient-ils donc comment utiliser la relation de ces deux énergies ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance Interstellaire / Conseil de la Citadelle
Rang : Représentante Biotique Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2587-journal-d-une-biotique


Je fourre ce que je veux, où je veux
Messages : 423
Crédits : By Me

MessageSujet: Re: Un problème inquiétant   Ven 31 Oct 2014, 21:29


Isolated science project

Dark energy is more devastating
that met all our history.



 Dire que son passage sur cette station lui avait fait du bien n’était peut-être pas la chose à dire. Au départ, elle pensait simplement faire des recherches sur un domaine dont ses compétences sont plus que reconnues. Il faut dire que dix ans dans le domaine de la recherche génétique plus de l’enseignement, cela ne passe jamais inaperçu. Mais pour des raisons qui l’ont concerné, elle avait décidé de mettre un terme à tout ça afin de prendre un poste plus haut et plus important que celui qu’elle occupait avant. Non pas qu’elle se sentait mal là-bas mais les conditions dans lesquelles ses élèves et protégés vivaient ne l’étaient pas. Elle s’était donc battue pour eux alors qu’elle savait qu’il était trop tard. Eux, ce sont des enfants et ils ont encore toute la vie devant eux alors qu’elle a passé le trois quart de la sienne à vivre dans une guerre contre des choses qui seront raconté dans les livres d’histoire avec pour seul cadavre, celui du cimetière des moissonneurs où on peut encore trouver le corps de l’Augure. Mais qu’importe… Il n’est jamais bon de ressasser le passé et ce n’est pas en restant sur le passé qu’on avance vers le futur. Et c’est une chose qu’elle avait compris depuis un moment. La représentante était encore en train de dormir, obligatoire au vu de ce qui s’est passé. Après le coup qu’elle a pris, elle avait besoin de se recharger en énergie. Car oui, cela a un sens bien précis et rien n’arrive par hasard. Mais dans l’état où elle se trouve, elle n’ira pas loin. Affalée sur la table, elle avait les yeux fermés et elle ne semble plus écouter ce qui se dit. Elle était partie pour un mode de repos primordial. Mais elle ne se régénéra pas aussi vite avec son implant en moins. On voit son torse se bomber et se vider preuve qu’elle respire encore.

Mais elle pensait se reposer encore quelques heures mais quelque chose ou quelqu’un essaye de la réveiller. Mais elle ne devait pas rester là à dormir, ce n’est pas vraiment l’endroit. Et surtout avec ce qui s’est passé il y a peu. La prochaine fois, cela peut lui être fatale mais elle est encore endormie pour le comprendre. Ce n’est pas parce qu’elle est biotique et scientifique qu’elle n’est pas humaine et quelle n’a pas besoin de repos. Loin de là. C’est même le parfait contraire. Bien qu’elle dorme peu, lorsqu’elle fait une crise, elle a vraiment besoin d’un profond repos afin de récupérer entièrement. Et cela peut varier… Si personne ne l’a réveille, elle peut rester là des heures et ce n’est pas forcément une excellente idée. Et le scientifique quarien le sait et c’est pour cette raison qu’il tente de la réveiller. Il y arrive mais après pas mal de temps. Se redressant, elle se met à bailler et à se frotter les yeux. Elle ne se sent absolument pas en forme et elle le sent. En général, elle sait quand ça va et quand cela ne va pas. Elle lève alors ses yeux fatiguée sur le quarien et hoche la tête. Il avait raison et elle se lève avec difficulté. Il faut dire qu’elle manque un peu d’énergie mais elle va devoir prendre sur elle pour rejoindre sa frégate.

« ▬  Vous avez raison. Désolée pour le bordel mais je ne m’attendais pas à une crise de cette ampleur …  Merci de votre invitation malgré tout, Administrateur ! »

Elle était honnête et même en tant que scientifique, elle avait pour habitude d’aller au bout de ses recherches. Seulement, sur le coup, elle n’avait absolument pas prévu ça. Néanmoins, elle savait désormais que l’énergie noire et la biotique était liée. Peut-être allait-elle communiquer tout ça à l’académie afin que ses ex-collègues poussent la recherche plus loin. Est-ce vraiment une bonne idée ? Elle n’est pas vraiment en état de réfléchir à quoique ce soit… Pas dans cet état… Contactant sa frégate, elle demande à ce que quelqu’un vienne récupérer son matériel tandis qu’elle essaye de se rendre sur sa frégate pour quitter le système rapidement avant qu’une autre vague d’énergie ne la tue de manière définitivement. Elle est peut-être scientifique mais pas suicidaire. Prenant son courage à deux mains, elle se lève et elle se tourne vers le geth avec un fin sourire sur le visage.

« ▬  Syneos, cela a été un plaisir même si c’était court. J’espère vous revoir prochainement et merci de votre aide ! »

Elle le salue d’un signe de la tête avant d’essayer de marcher. Bien que difficilement, elle parvient à tenir debout avec maladresse mais dans peu de temps, elle pourra dormir mais aussi être surveiller par son médecin de bord. C’est son timonier qui décidera de où la frégate va se rendre car pas vraiment en état pour ça. Pour le moment, elle a plus besoin de dormir et elle peut tenir plusieurs heures car à ce qu’elle a dans ses affaires mais pas plus. Une chose est sûre, avec son implant en moins, elle risque vite de péter les plombs et de sombrer dans la folie. Il n’y a donc pas quarante solutions pour résoudre ce problème…  




Récompenses 2014:
 

Surprise:
 
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un problème inquiétant   
Revenir en haut Aller en bas
 

Un problème inquiétant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Bordure extérieure-