AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Le Chat et la Souris. Et le Poulet.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Ravageurs
Rang : Homme fidèle à Shoran, s'occupe des jobs les moins ragoûtants
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2733-journal-de-bord-abel-sajko


Maître du jeu
Messages : 1416
Crédits : Eden Memories

MessageSujet: Le Chat et la Souris. Et le Poulet.   Mar 26 Aoû 2014, 22:51
Intervention MJ : NonDate : 02 Août 2199 RP Violent
Ythaq'Fi Hyasin ♦ Abel Sajko
Le Chat et la Souris. Et le Poulet.





Le Chat et la Souris. Et le Poulet.

"...Jeu de mains, jeu de vilains..."


Vêtu de son armure de Ravageur, rouge et noire, bras croisés et l'épaule appuyée contre un pilier, Abel observait l'un des nombreux combats se déroulant simultanément. Il se trouvait dans la grande tour centrale, à l'étage des paris, et à cette heure-ci, les gens affluaient sans cesse, changeant de champion au gré des victoires et des cotes de chacun. Pas de jaloux : ici, presque toutes les races étaient représentées : du plus crétin Vortcha au plus tordu Galarien, en passant par le plus bourrin des Krogans, tant qu'ils venaient avec des crédits, les Grudges étaient heureux de les accueillir. L'exact inverse de ce qui s'était passé avec l'Humain, en somme.

A son débarquement, un petit "comité d'accueil" avait pris soin de lui expliquer les règles -qu'il connaissait déjà-, lui rappelant gentiment sa place, à savoir que son autorité de Ravageur sur Oméga ne lui conférait aucun droit supplémentaire sur la station des gladiateurs. Bien au contraire. On lui avait bien fait comprendre qu'en-dehors de l'arène, les combats étaient interdits, et que s'il s'amusait à, pour reprendre leur expression, "chier sur nos lois", soutien de Shoran, et par conséquent d'Aria, ou non, ils le troueraient sans crier gare et jetteraient son cadavre dans le vide fort sympathique de l'espace entourant l'arène. Voire se serviraient de lui comme décoration pour l'une des arènes.
Des gars charmants, vraiment.

S'allumant une clope, il se gratta la barbe de sa main gantée, remettant son écharpe en place, pour ne pas foutre de cendres dessus. Il était face à un problème. Le mercenaire pourchassait un Humain, un champion de l'arène, une sorte de brutasse capable de vous désosser en quelques secondes, de ce qu'il avait entendu dire. Le type était arrivé jusqu'à Oméga pour être présenté à Aria, comme pas mal de champions de l'arène, et là, avait dû faire une saloperie bien sentie, pour que Shoran l'envoie en-dehors de la capitale du crime. Particulièrement sur Inusannon.

Son regard voguant toujours sur les différents écrans retransmettant les combats, Abel localisa enfin sa cible. Sorte de Goliath, le gars avait une sacrée carrure et le goût du sang se lisait sur son visage au crâne lisse. Une arène de combat au corps à corps. Evidemment. Le Ravageur poussa un soupir enfumé.

- Et un taré de plus... Génial.

Les Grudges avaient été clairs. Non pas qu'il craignait pour sa vie. Mais s'il se faisait pincer, il allait foutre la merde, et potentiellement, dégrader les relations entre la station des gladiateurs et celle du crime. Ce qui agacerait fortement Aria qui gérerait la situation avec succès, comme elle le faisait toujours, mais ça retomberait sur Shoran qui ne manquerait pas de faire passer un sale quart d'heure à Abel. Et se faire réprimander par la patronne des Ravageurs, en général, ça se finissait avec quelque chose de fracturé. Quittant son appui et époussetant son épaulière, le blondinet fouilla la salle du regard, repérant les Grudges qui surveillaient le coin. Son choix se porta sur un Krogan qui, comme chacun le sait, sont les êtres les plus aimables de la galaxie.

- Salut, grand.
- Qu'est-ce que tu m'veux, gringalet ?

Bon, d'accord, il n'avait pas la carrure d'un Krogan, mais... Gringalet ? Sérieusement ?

- Ca a l'air sympa, vos combats. Il désigna l'un des écrans du regard. Les Grudges participent jamais ?
- Non.
- C'est vrai qu'avec le pognon que vous vous faites, z'avez pas besoin d'entrer dans l'arène... grommela l'Humain, plus pour lui-même qu'autre chose.

Malheureusement, le garde avait de bonnes oreilles.

- T'as un problème, gringalet ?

Toujours aussi apathique et insouciant -enfin, en apparence, en tout cas-, Abel écrasa sa clope.

- Z'avez pas des poubelles ?

Le Krogan l'attrapa par le col de l'armure, approchant son visage gigantesque de celui du blondinet qui sentait le tabac.

- Tu veux crever ?
- Question intéressante. Mais là, j'ai juste une envie. Du pouce, il montra une nouvelle fois les retransmissions. J'fais comment pour participer au combat au corps à corps ?

Le Grudge le dévisagea, puis le lâcha, l'analysant de haut en bas, avant d'éclater d'un grand rire rauque.

- Un gringalet comme toi, dans l'arène ?
- C'est fou, ce qu'on peut voir de nos jours, hein ?

Se raclant la gorge, le garde secoua la tête, encore hilare.

- Le combat au corps à corps a ses inscriptions bouclées et le tournoi est bientôt terminé. Tu peux pas, gringalet.
- Tu ne saurais pas où Hektor Glazkov est inscrit par la suite ?
- J'connais pas les plannings par coeur, gringalet. Suis les indications si tu veux t'inscrire. La liste des autres inscrits doit être affichée pour les prochains combats et tournois à venir.
- Merci bien, grand ! Abel s'éloigna, quand il entendit une sorte de grondement, type moteur commençant à se faire vieux, rugir derrière lui. Faisant volte-face, il comprit que le Krogan venait de se racler la gorge, et il montrait de son arme le mégot laissé à terre. Oh. Autant pour moi. Il répara son erreur et attrapa le déchet du bout des doigts. Fais-moi plaisir : mise une pièce sur moi quand tu me verras.

Qu'est-ce qu'on vous disait ?
Les êtres les plus aimables de la Galaxie.




Feat. Ythaq'Fi Hyasin et Abel Sajko






Spoiler:
 


Dernière édition par Abel Sajko le Dim 14 Sep 2014, 12:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Castes du Zéphyr
Rang : Eclaireur-guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2737-memoires-d-ythaq-fi-hyasin#33544


Messages : 311
Crédits : Moi-même (inspiré d'un Raloi de DeviantArt)

MessageSujet: Re: Le Chat et la Souris. Et le Poulet.   Sam 30 Aoû 2014, 16:04


Système Gardien, Étendue de Pangée, Travée de l'Attique
Arène Spatiale Inusannon, à quelques parsecs de Dhas.
Début Août 2199


Dans sa quête de découverte de la Galaxie, Ythaq avait voyagé dans de nombreux endroits, conciliens ou terminus, ou encore de la travée. Certaines fois au péril de sa vie, menacé par des pirates ou simplement des personnes trop curieuses à son goût. Heureusement, ses talents de combattant et de survivant acquis au village de Sethir sur Turvess avait eu raison de sa faiblesse d'origine. Agile, spécialiste de l'arc/arbalète et de certaines armes blanches autant qu'un duelliste hors pair, il avait eu raison de ses ennemis par la surprise et son agilité. Son armure légère lui permettait de pouvoir se mouver rapidement pour ajuster ses flèches ou ses carreaux en fonction de l'arme utilisée. Pour ce qui était des voyages, il avait vécu avec de nombreux compagnons de fortunes, souvent quitté à la fin du voyage afin de poursuivre sur une autre voie.

Sa voie le menait aujourd'hui sur l'arène spatiale, réputée parmi les mercenaires et parieurs d'Oméga, surtout lorsqu'ils en voient le champion du moment débarquer sur tapis rouge et gavé de crédits jusqu'au salon VIP de l'Afterlife, pour les plus charismatiques avec le coup offert par Aria elle-même. Il venait d'Oméga et ses précédents passages sur la station lui avait valu un billet pour l'arène. Il avait été inscrit d'office, celui ayant payé le voyage étant le même que celui qui parierait sur le raloi. Ralois dont ils n'en connaissent pas même la vision dans ces contrées désolées.

Ythaq fut impressionné par l'envergure et l'aura qu'inspirait la plateforme dont on aurait cru qu'elle sortait tout droit d'une autre galaxie. Elle serait, selon les quelques rares "scientifiques" étant passé par là, d'origine prothéenne, vraisemblement Inusannon, étant donné la proximité de l'endroit avec Ilos, elle-même reconnue comme ayant été de l'empire Inusannon. Le raloi se demanda comment les personnes qui tenaient l'endroit l'entretenaient, ou pouvaient simplement la faire fonctionner. Comme ces étranges balises qui interdisent miraculeusement tout véhicule d'un certain tonnage comme un croiseur ou un cuirassé.

Sur place, il se fit recenser, et alors il eût droit à son premier combat. Un combat dans un petit cloître situé dans les méandres de la station. Acceptant tous les défis se présentant sur la route, Ythaq mets K.O. un butarien surexcité qu'on aurait presque cru drogué. Un coup de chance !, gueulait les quelques spectateurs. Le mystérieux parieur semblait jubiler.
C'est là qu'il vit passer, dans quelques des couloirs qui faisaient la jonction des espaces de paris, des tribunes et des arènes comme des espaces détentes, un spécimen intéressant. Un humain à la carrure de colosse. S'il ne fit que passer à côté d'Ythaq, il sembla complètement l'ignorer malgré son apparence dépaysante. Il était accompagné de deux personnes dont une, tête dans son datapad, semblait presque sautiller sur place comme si des milliers de crédits défilaient devant ses yeux. Ce qui devait être certainement le cas

« Il s'appelle Hektor Glazkov. C'est le favori du moment. Personne ne lui résiste. Au fait, je m'appelle Gray. », fit un humain en tendant sa main vers Ythaq, arrivant de derrière lui.
« Pas même des Krogans ? », fit-il, serrant la main présentée en regardant la silhouette musclée partir, pas même perturbé par l'arrivée soudaine de son nouvel interlocuteur.
« Il y a relativement peu de krogans gladiateurs, ils servent plus souvent de videurs chez les Grudges. Autrement... Oui personne ne l'a encore battu. »

Ythaq fit l'équivalent humain d'un froncement de sourcils. Il ne refusait aucun défi, mais ce Hektor semblait un prédateur plus qu'une proie. Il haussa les épaules, son tour viendra et les éléments décideront bien de ce qu'il en adviendra. « Merci... Gray. », le raloi tourna les talons et parti en direction des zones vies, lieu d'attente et d'inscription aux tournois et aux matchs "amicaux".

L'endroit ressemblait davantage à un bar qu'on aurait truffé d'écrans pour observer les combats en cours. Il était un peu plus bondé que prévu car un match sur la Grande Arène était prévu aujourd'hui, c'est à dire sur la plateforme en surface, qui donnait directement accès aux étoiles. Ythaq ne fut pas mis au courant des combattants, mais il avait ouï dire que les combats dans la Grande Arène valait le détour, à tel point que les places disponibles dans les observatoires de la tour principale se vendaient à prix d'ézo.

Le raloi se dit qu'un peu de détente avant la tempête ne serait pas de refus, histoire d'étudier ses éventuels futurs combattants. Dans le pire des cas, il pourrait simplement profiter du spectacle de combattants assoiffés de sang, ou de gains. Les parieurs venaient souvent échanger leurs trouvailles en matière de futur gladiateurs autour de choppes d'alcools divers et variés. D'aucun les soupçonne de truquer certains matchs en faveur de quelques liasses de billets, malgré la vigilance des Grudges sur les tournois et leurs règles.

Appuyé sur ce qui pourrait être qualifié de comptoir, il commanda une bière tout ce qu'il y avait de plus classique, avant de porter son regard sur un match en cours diffusé sur un des écrans.






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Ravageurs
Rang : Homme fidèle à Shoran, s'occupe des jobs les moins ragoûtants
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2733-journal-de-bord-abel-sajko


Maître du jeu
Messages : 1416
Crédits : Eden Memories

MessageSujet: Re: Le Chat et la Souris. Et le Poulet.   Lun 08 Sep 2014, 23:15



Le Chat et la Souris. Et le Poulet.

"...Jeu de mains, jeu de vilains..."


- Et donc... Tu fais quoi, ici ?
- J'combats, grommela le Butarien qui tentait tant bien que mal de siroter sa pinte tranquillement.

Même si le concept de l'amusement n'était pas forcément des plus flagrants chez Abel, pour ne pas dire presque indétectable, cela ne voulait pas dire qu'il ne ressentait plus aucun plaisir, ou encore qu'il n'avait pas ses petits passe-temps qui égayaient son quotidien. En l'occurrence, depuis les évènements sur Oméga et la tentative avortée de conquête d'Oméga par les Butariens, il prenait un malin plaisir à les emmerder. Plus ou moins gentiment, bien sûr. Son quota de sadisme, il le remplissait largement avec les... Demandes, de Shoran.

- Oui, ça, j'aurais deviné. Mais dans quelle catégorie ?
- Dans quelle... Le Butarien eut l'équivalent d'un haussement de sourcils en se tournant vers l'Humain, partagé entre l'incrédulité et l'envie de soupirer l'entiereté de ses poumons. Mais qu'est-ce que tu racontes ? Et pourquoi tu m'emmerdes, là ?
- T'es dur avec le p'tit nouveau.
- P'tit nouveau, avec la gueule que tu te paies ? Quatre-Yeux explosa de rire, avant de liquider une longue gorgée. Attends, tu plaisantais pas ?
- Non.
- T'as vu la lumière de la station et t'es entré en te disant que ça serait sympa ?
- Comme toi, j'imagine.

Le Butarien fit subitement volte-face et posa un doigt sur la pièce d'armure qui protégeait le torse du Ravageur, visiblement un tantinet agacé par ce que venait de dire le blondinet.

- Toi, ne me compare pas à toi ! Foutu Humain !

Abel se força à sourire -pathétique tentative, comme souvent-, avant de boire une longue gorgée à son tour.

- Tu serais pas un peu xénophobe sur les bords ?
- Et mon poing dans ta gueule ?
- Tu t'enfonces.
- Mais tu vas fermer ta grande...
- Herator ?

Le Butarien se tut subitement, se raidissant comme s'il venait de prendre une méchante décharge électrique et se retourna. Une Quatre-Yeux se dirigeait dans leur direction, de toute évidence furieuse.

- Et meeerde.

Abel tapota sur l'épaule de son tout nouvel ami, un air faussement compatissant sur les traits, avant de prendre la poudre d'escampette. Alors qu'il se faufilait entre gladiateurs et parieurs, il entendit vaguement l'ouragan qui éclatait entre les Butariens. Le dénommé Herator avait caché son activité pour le moins particulière à sa congénère et... Et le blondinet se tapait de la suite. Parce qu'il venait de repérer quelque chose de bien plus intéressant au comptoir. Il eut du mal à masquer sa surprise en voyant le Ralois, en train de tranquillement siroter sa bière. Il était déjà assez rare de croiser un Ralois, si bien que nombre d'habitants de la Galaxie n'en avaient qu'entendu parler sans jamais en croiser un en chair et en os, mais alors croiser un Ralois que l'on connaissait déjà... Ca tenait du miracle !
Ou bien, peut-être que cela venait du fait qu'il était l'un des seuls de son espèce à s'aventurer hors de sa petite planète.
Mais ça restait tout de même un miracle !

- Fifi ! s'exclama Abel en s'approchant de lui.

Non, pas Brindacier. C'était juste qu'Ythaq'Fi Hyasin sonnait trop cérémonieux aux oreilles de l'Humain. Et un peu trop compliqué aussi. Fi était bien trop court. Fifi était donc la seule conclusion logique ! Le Ravageur devinait que ce surnom ne devait pas enchanter des masses le piaf, mais il fallait croire qu'il s'y était fait. Les deux mercenaires s'étaient rencontrés lorsque les Butariens avaient commencé à mettre Oméga sans dessus dessous. Shoran avait alors demandé non seulement l'appui du Ralois pour les contrer, mais également à Abel de juger des capacités du freelance. Et l'Humain en était venu à une conclusion : Ythaq'Fi était du genre tyrannosaure bouffant du vélociraptor en chaine jusqu'à s'en faire péter le bide. Le mystère entourant les capacités de son espèce, il était capable de le préserver, voire de l'épaissir, et de leur donner une réputation effrayante, capable de rivaliser avec les racess les plus guerrières de la Galaxie.

- Ca fait quelquess années qu'on ne s'était pas vus ! poursuivit-il en entrechoquant sa chope avec celle du piaf. Depuis les emmerdes avec les Bubus, si ma mémoire est bonne... Qu'est-ce que tu deviens depuis tout ce temps ? Toujours en train de parcourir les quatre coins de la Galaxie ? Il vida encore un peu plus sa pinte. T'sais, t'as tapé dans l'oeil de Shoran, à l'époque. J'suis étonné de pas t'avoir recroisé plus tôt, d'ailleurs !

Maintenant qu'il y repensait, il était vrai que ça sonnait étrange. Une fine lame comme celle-là -même si sa maitrise de la gâchette ne déméritait pas non plus-, ne pas l'avoir revu durant ces quelques années... Peut-être qu'il avait eu ses propres projets sur le feu pour s'occuper ?

- Alors, on se lance comme gladiateur ? J'avoue que je serais curieux de voir ce que tu peux donner face à certains... Colosses. Il se força à sourire, mais cette fois, ce fut bien plus aisé qu'avec le Butarien, même s'il paraissait toujours aussi fatigué. Des gars comme Hektor Glazkov. Un gars qui monte comme une flèche en ce moment, j'sais pas si tu connais ? Se penchant pour parler plus bas, ses lèvres étirées redevinrent d'un coup aussi apathiques qu'à leur habitude alors qu'il semblait soudainement plus sérieux. D'ailleurs, t'as la moindre idée de comment ça marche pour s'inscrire ici ? Les Grudges ne... M'apprécient pas vraiment, on va dire. A cause de ça. Il désigna le signe des Ravageurs, sur son armure. Bref, tu sais comment ça fonctionne, comment on fait pour... Combattre une personne en particulier, par exemple ?

C'était sûrement un poil trop direct comme approche, mais après tout, il était loin d'être le bienvenu sur cette station. Le moins de temps il resterait dans le coin, le mieux il se porterait. Et Fifi avait prouvé qu'il n'était pas trop un emmerdeur.




Feat. Ythaq'Fi Hyasin et Abel Sajko






Spoiler:
 


Dernière édition par Abel Sajko le Dim 14 Sep 2014, 12:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Castes du Zéphyr
Rang : Eclaireur-guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2737-memoires-d-ythaq-fi-hyasin#33544


Messages : 311
Crédits : Moi-même (inspiré d'un Raloi de DeviantArt)

MessageSujet: Re: Le Chat et la Souris. Et le Poulet.   Mar 09 Sep 2014, 19:51


Système Gardien, Étendue de Pangée, Travée de l'Attique
Arène Spatiale Inusannon, à quelques parsecs de Dhas.
Début Août 2199


« Fifi ! »

Cette voix là ne lui était pas étrangère, très loin de là. Il avait entendu nombre de voix singulières et particulières et d'autres très semblables dans ses périples au sein des espaces galactiques on ne peut plus cosmopolites. Heureusement, la nature lui avait fait don d'une vision sans faille et d'une ouïe précise, tel le faucon terrien survolant ses montagnes et vallées. Cependant, Ythaq avait cette fâcheuse tendance à être bien plus reconnu qu'il ne reconnaissait les gens, à cause de son faciès très caractéristique, de son armure singulière, de sa démarche discrète, et de ses talents non spoliés. Mais il reconnu cette voix. Cette voix, il s'était battu avec pendant de longues heures contre un ennemi impitoyable sur la station Oméga.

Cet homme, ce camarade, cet ami, s'appelait Abel Sajko. Un membre des Ravageurs de la station pirate. Le guerrier raloi passa outre le surnom ridicule qu'Abel Sajko aimait l'affubler, de souvenir. Quelque part, cela ne le dérangeait pas. Son nom n'était pas ainsi répandu comme une traînée de poudre derrière d'un peu trop ambitieux et répréhensibles actes.
Abel Sajko tendit sa bière et c'est avec plaisir que le raloi trinqua avec l'humain nouvellement arrivé. Cela fit un peu de remous dans la pièce, voyant ainsi le raloi sous un nouveau jour, surtout en compagnie d'un Ravageur, qui n'étaient guère appréciés dans l'arène des Grudges. Cependant il s'en fichait, le moment présent importait et si quiconque tentait de l'interrompre, il le paierait certainement de sa vie. Même après dix ans de voyage interstellaire entre les conciliaires et les terminus, il avait du mal à faire la part des choses sur certains faits bien précis.

Le Ravageur l'assomma de questions, comme à son habitude. Et comme habituellement, Ythaq le laissa terminer jusqu'à ce qu'il fasse une pause, ce qui des fois prenait assez de temps. Heureusement le raloi était patient, et la patience était généralement assez récompensée ici bas. Surtout avec les pirates.
« Abel ! En voilà une agréable surprise. », Ythaq sirota un peu de cette bière non exceptionnelle, puis se tourna dos au bar, avec sa boisson dans sa main à trois doigts. « Bah... comme d'habitude. Je vais çà et là, et me voilà ici à combattre pour des parieurs fou et surtout ne sachant pas sur quel pied danser avec moi. »

Ythaq lâcha un rictus, après ce fait qui semblait beaucoup l'amuser, puis continua :
« Glazkov ? Oui, je l'ai même vu avec son coach. Une vraie brute. », il leva sa main qui ne tenait pas la bière, paume visible et doigts joints comme pour indiquer "stop". « Maiiiis je te vois venir, Abel. On verra bien c'que ça donne. Pour l'instant, j'me bats car je cherche surtout un tiquet pour me barrer dans les espaces conciliaires pendant un moment. »

Ythaq enchaîna une nouvelle gorgée et fit claquer son bec, plus par réflexe que pour apprécier la qualité gustative de ce qu'il venait d'avaler. Il se tourna vers son interlocuteur et haussa les épaules. « A vrai je sais pas trop comment. Je suis arrivé, un mec m'a dit bats toi. Alors j'me suis battu. Je l'ai démonté, d'ailleurs, ce butarien. Après de ce que j'ai compris, tu peux combattre qui tu veux en dehors du tournoi, avec vos règles, et vos paris. Ça compte juste pas pour le classement; et apparemment, ils jurent que sur ça, ici. »

Encore une gorgée.
« Mais... toi, qu'est-ce que tu fiches ici ? En plus, comme tu l'as d'viné, les Grudges peuvent pas vous blairer, et encore heureux qu'ils participent pas au tournoi. », et il leva encore sa choppe pour une nouvelle gorgée mais cette dernière se révéla vide. Haussant de nouveau les épaules, il la posa sur le comptoir et leva le regard vers un des grands écrans qui diffusaient le match de la Grande Arène en direct. Glazkov était justement de la partie, contre... contre un Lysthenis. Si les ralois étaient très rare dans la galaxie; les Lysthenis, forme dérivée des galariens à très grande carrure et rejetés de leur civilisation, étaient presque aussi rares.








Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Ravageurs
Rang : Homme fidèle à Shoran, s'occupe des jobs les moins ragoûtants
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2733-journal-de-bord-abel-sajko


Maître du jeu
Messages : 1416
Crédits : Eden Memories

MessageSujet: Re: Le Chat et la Souris. Et le Poulet.   Dim 14 Sep 2014, 14:13



Le Chat et la Souris. Et le Poulet.

"...Jeu de mains, jeu de vilains..."


- Tu veux te barrer dans l'espace concilien ? s'étonna le mercenaire en haussant les sourcils. Et bah, les Terminus ne te semblent plus si accueillants que ça ?

Une boutade comme une autre. Il doutait qu'Ythaq'Fi ne quitte les Terminus qu'à cause d'une éventuelle inhospitalité en provenance d'un individu, d'une organisation ou même d'un lieu. Il était plutôt du genre à forcer les autres à se montrer courtois avec lui, le tout avec une finesse et une classe qui en imposaient. Même pour un piaf. Surtout en étant un piaf, en fait. Le Ravageur écouta donc son ami, penchant la tête en levant sa chope comme pour le féliciter silencieusement d'avoir réussi à écrabouiller un Butarien. Pas vraiment étonné, mais les félicitations restaient de circonstance.

- Pour le plaisir, évidemment, répondit Abel avec une pointe d'ironie dans la voix. Il suivit le regard du Ralois, observant Glazkov entamer un combat contre un Lysthenis. Pas d'armes à feu, à nouveau. Le bougre semblait s'être foutrement spécialisé dans un domaine. Mais au vu de sa carrure et de ses gestes, ça n'avait rien de spécialement étonnant. Et bah, c'est pas tous les jours qu'on peut assister à une telle rencontre. Le blondinet acheva sa chope, la posant à côté de celle de Fifi. J'me demande même ce qui serait le plus prisé. Toi ou ce Lysthenis. On trouve vraiment des perles ici...

Le combat débuta. Le Galarien géant avaient deux lames plutôt imposantes dans chacune de ses mains quand Hektor se contentait d'une lance. Le Ravageur en fut d'ailleurs étonné. Il n'aurait pas du tout imaginer un seul instant que c'était cela, l'arme de prédilection du gladiateur qui avait agacé Aria. Il l'aurait plus imaginé avec une sorte d'énorme gourdin. Mais peut-être que c'était trop cliché pour être vrai. En observant avec attention les hostilités commencer, pour continuer de récolter des informations sur le bonhomme, il reprit la parole :

- Tu vois mon congénère dopé à la testostérone ? C'est à cause de lui que je suis ici. Il n'avait pas vraiment peur de dévoiler des informations sur la raison de sa venue à Ythaq'Fi. Il le voyait mal bosser avec les Grudges. Et même dans le cas contraire, ils n'étaient pas idiots. Un Ravageur qui se ramène juste après que Glazkov soit rentré en catastrophe sur Inusannon ? Ca ne pouvait signifier qu'une chose. J'connais pas vraiment le fin mot de l'histoire, mais on m'a dit de le choper et de... Il passa sa main gantée dans sa barbe. J'pense pas avoir besoin de te faire un dessin. Tu sais ce que je fais.

Peut-être pas dans les détails, mais le Ralois n'avait pas besoin de les connaitre. Glazkov parvint à envoyer un coup du côté non pointu de sa lance dans la mâchoire du Lysthenis qui vacilla sur ses appuis. Fidèle à sa réputation. Pour réussir à secouer un truc pareil, il fallait avoir une force de brute. Même avec une arme en main. L'on aurait pu croire que le Goliath était très lent, au vu de la montagne de muscles écervelée qu'il semblait être, mais Abel eut la surprise de découvrir qu'il était effroyablement agile. Le mercenaire fronça les sourcils, contrarié.

- Même si je commence à avoir des doutes, pour être honnête. Il semble ne prendre que des combats n'impliquant pas d'armes à feu. Et je doute de tenir bien longtemps face à lui dans un combat à mains nues. Pour ce genre de types, pourquoi n'avait-on pas envoyé Rhys à sa place ? Il était plus que qualifié pour ces cas-là ! M'enfin, j'me débrouillerai ! C'pas la première fois que je me retrouve face à un problème de ce...

Il observa d'un air halluciné Hektor envoyer un coup de pied retourné dans l'équivalent de la tempe du Lysthenis, le foutant au sol, avant de l'attraper au niveau de la gorge, l'écrabouillant littéralement dans un hurlement -silencieux pour eux, vu le bordel environnant dans la salle- rageur, le sang coulant sur son visage suite à une blessure à l'arcade. Quelques secondes plus tard, l'écran de victoire s'affichait avec le nom de Glazkov en brillant.

- Okay. Va vraiment falloir que je trouve un plan, en fait.

Le mec était dopé ou avait subi des modifications. Ou portait des implants. Il n'y avait pas d'autre possibilité. Un Humain normal ne pouvait pas faire un tel truc à un Lysthenis. Bien malgré lui, le Ravageur eut un frisson qui courut depuis son échine jusqu'aux extrémités de son corps. Il craignait rarement pour sa vie, mais là... Commandant une nouvelle bière, il resta silencieux un moment, profondément plongé dans ses pensées. Comment pouvait-il espérer buter un truc pareil, s'il était entouré de règles en sa défaveur ? C'était un problème insoluble. Ou, tout du moins, avec une seule et unique solution qui lui déplaisait fortement : lui, en train de se faire désosser. Toujours absorbé par ses idées, cherchant désespérément une solution, il ne vit pas la masse s'installer à côté de lui. Ce fut un raclement de gorge rauque, rapidement suivi par une forte odeur de transpiration, qui parvint à le faire émerger. Restant de marbre, il détailla Hektor Glaskov, qui venait de prendre place et de commander une boisson.

- Le champion se mêle à la foule ?
- Mieux que toi, Ravageur, répliqua-t-il sans même un regard pour lui.

Le mercenaire pouffa sans même sourire. Il n'était pas venu s'installer ici par hasard. En balayant la pièce du regard, il remarqua que les Grudges semblaient plus alertes, le regard braqué dans leur direction, les mains sur leurs armes.

- La discrétion n'est pas mon fort.
- Pourquoi un gars d'Oméga se ramène ici ?
- Je suis sûr qu'il y a plein d'autres personnes venant d'Oméga.
- Joue pas au plus malin avec moi. Parce qu'ils n'ouvriront pas le feu sur moi.

Abel haussa les sourcils en soupirant, consultant Fifi du regard.

- Tu sais pourquoi.

Hektor resta tout d'abord silencieux, sirotant sa boisson, avant de se tourner lentement en direction du blondinet, le détaillant, avant de faire de même avec le Ralois.

- Tu peux pas faire ça seul, contre moi. Le piaf, c'est ton atout ?

Le Ravageur se contenta de hausser les épaules, restant silencieux. Si Ythaq'Fi voulait s'engager là-dedans, il devait décider lui-même. Rien ne l'y obligeait après tout. Mais Abel lui laissait le bénéfice du doute.




Feat. Ythaq'Fi Hyasin et Abel Sajko






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Castes du Zéphyr
Rang : Eclaireur-guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2737-memoires-d-ythaq-fi-hyasin#33544


Messages : 311
Crédits : Moi-même (inspiré d'un Raloi de DeviantArt)

MessageSujet: Re: Le Chat et la Souris. Et le Poulet.   Ven 19 Sep 2014, 23:44


Système Gardien, Étendue de Pangée, Travée de l'Attique
Arène Spatiale Inusannon, à quelques parsecs de Dhas.
Début Août 2199


« Non, non, comme toujours je me balade. Je suis retourné sur Turvess pendant deux-trois ans avant de repartir de nouveau. Je ne reste là-bas que si l'on a besoin de moi, à côté de ça, j'écume la galaxie. »

Une gorgée.
« Je ne savais pas que tu me considérais comme une bête de foire, Abel. Je trouve que c'est plutôt toi la bête prisée, à cet instant. »

Le Ravageur et le raloi étaient en train d'observer attentivement le match retransmis sur les écrans terminaux entre le lystheni et la brutasse Hektor Glazkov. Les armes et arts employés intriguaient le guerrier raloi formé par ses maîtres dans la plus pure tradition raloise des guerriers de feu. Pendant qu'Abel lui expliquait la situation, Ythaq en profitait pour faire glisser une ou deux gorgées de la bière afin de la terminer le plus vite possible et d'avoir ses mains disponibles. Non pas qu'il sentait un quelconque danger venir, simplement aimait-il être sûr de ne pas engranger trop de retard dans ses mouvements, malgré l'alcool qu'il digérait... comme un oiseau pouvait le digérer.
Le combat continuait, les coups s'enchaînaient et plus le combat avançait, plus la masse musculaire sur deux jambes intriguait davantage le guerrier raloi. Être aussi rapide et agile tout en cumulant une masse corporelle aussi développée, c'est presque impensable pour le raloi.
« Pourquoi ça ne m'étonne pas. Peut-être a-t-elle eu les yeux plus gros que le ventre, cette fois-ci. Ça a l'air d'être un trop gros morceau pour ton petit ventre. »

Et enfin la victoire logique d'Hektor s'ensuit, ce qui perturba son ami Ravageur, Ythaq put presque percevoir de la peur filer en un éclair dans ses yeux. L'aigle guerrier exprima un semblant de rire, puis enchaîna :
« Tu comptes vraiment me faire combattre face à ça ? Et mon assurance vie ? »
Ythaq semblait, de toute évidence, relativiser l'évidence : cet humain est un véritable défi. Dopé à ce qu'il voulait, il n'en restait pas moins un challenge. La loterie génétique à fait des petits et des gros, dans ce genre de tournois, s'imaginer que des contrôles étaient faits restait de l'ordre de l'utopie. A part les types de tournois en catégorie d'armes, il n'y avait guère autre contrôle. Oh, si, il y avait bien des juges, des arbitres. Malgré leur indépendance et leur non participation, ils demeuraient suspectés et suspects.

Il posa son verre vide sur le comptoir derrière lui, alors qu'il allait lancer une phrase à Abel, il surprit Hektor Glazkov en personne s'immiscer entre les deux protagonistes afin de se commander sa petite binouze d'après combat, histoire de remplacer la sueur par de l'éthanol. Abel piqua par l'odeur et le son rauque qui sortit de la gorge du colosse afin d'exprimer sa commande. Il se tourna vers lui et fidèle à lui même l'aborda. Ythaq s'était alors mit un peu en retrait afin de rejoindre son camarade, adossé à ce qui ressemblait à un pilier natif de la construction de l'Arène. Les deux humains parlèrent, se cherchèrent, jusqu'à ce qu'Abel attire l'attention sur le plumé. C'est là que les choses intéressantes commenceraient. Ythaq se doutait bien que son ami comptait sur lui. Après tout, peut-être lui devait-il ça.

Le guerrier plumé leva son regard vers le colosse humain de muscles et de chair.
« Peut-être bien. Quoi, vous voulez qu'on vous affronte à deux ? », lança-t-il, désinvolte.
« Bah ! », Kektor lâcha un bref rictus. « Même à deux vous ne pouvez gagner. »

Ythaq haussa les épaules.
« J'aime les défis. », dit-il avant de tourner son regard vers Abel.

Le bar où ils se trouvaient résonna d'une musique plutôt rock sorti des années 1980 terriennes. La plupart des aliens ne reconnaitraient pas, mais beaucoup aimaient ce genre de musique qui, selon eux, percutaient autant qu'un poing dans la gueule. Un nouveau combat s'annonça sur les grands moniteurs de la pièce, et les paris reprenaient. Pendant ce temps, le trio se dévisageaient chacun l'un l'autre.





Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le Chat et la Souris. Et le Poulet.   
Revenir en haut Aller en bas
 

Le Chat et la Souris. Et le Poulet.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Travée de l'Attique :: Étendue de Pangée-