AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Interview extreme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : neutre
Rang : Asari Multi service
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 177
Crédits : RAiiNB0Wsharpii

MessageSujet: Interview extreme   Ven 03 Oct 2014, 01:19
Intervention MJ : Oui Date :  2199 RP Tout public
Elian Mas'ert, Frey'jia T'Nora
Interview Extrême



Illium, ville lumière, même après la guerre, elle était toujours resplendissante, hautaine presque au point qu'elle cacha très rapidement les cicatrices de la guerre a coup de réparation et de main d'oeuvre à bas prix.
Illium devait rester Illium, un joyaux de l'univers.

Mais Frey n’avait pas fait le voyage depuis la Citadelle pour visiter la ville ou encore profiter des nombreuse friandise proposé par la cité de Nos Astra , A vrai, dire, malgré sa tenue plutôt moulante portant des couleurs viollette et jaune, elle n’était pas là pour s’amuser...ou du moins, pas vraiment.
Il y a maintenant environ une semaine,un message d’un “ami” qu’elle s’était faite lors d’une soirée donjon sur “Galaxy Fantasy”  , lui demandait si elle était toujours interréssée par un petit boulot “bien payé pour pas grand chose”. Etant donné les fonds financiers qu’elle épuisait consciencieusement en customisation d’avatar et en soirée arrosé, elle accepta chaleureusement sans se douter de dans quoi elle était tombé.
La mission n’est pourtant pas compliqué, interviewer un volus multimilliardaire et surement un peu excentrique sur Illium pour le compte d’un pigiste quelconque tout . Pourquoi le pigiste n’est pas allé tout simplement à la rencontre de ce volus ? Eh bien parce que le pigiste en question pensait qu’en envoyant une jolie Asari pour l’interwiev, il pourrait surement avoir quelques croustillante a se mettre sous la dent..
D’ou sa présence à Illium, Nos Astra, à l'accueil d’un immense batiment plus présicément, habillée avec une tenue moulant ses courbes et autres formes qui , selon tout hasard, semblait toujours attirer l’oeil de la gente masculine.

Excusez moi, c’est bien ici que se trouve le Volus Garla Vassi ?

L’asari qui travaillait en tant qu’hôtesse,leva ces yeux vers Freya, bloqua quelques instant, avant de baisser le regard par respect:

Vous devez être la journaliste indépendante Frey’jia T’Nora, veuillez patientez, l’ascenceur arrive et je vais le prévenir de votre présence

Interloquée, Freya regarda l’hotesse Asari, comment Vassi pouvait connaitre son véritable nom ? Elle avait demandé spécifiquement à son ami d’utiliser son nom d’artiste Valedza T’ward, il l’allait l’entendre, c’était certains.

Vous allez bien ? demanda l’hotêsse

Frey se reprit, ce n’était pas si grave, juste un peu gênant, mais après tout, son nom n’était pas un secret, juste une sécurité au cas ou.

Oui oui, ce n’est rien
Les portes de l’ascenseur alors s’ouvrir révélant un interieur fait de verre, donnant surement une vue magnifique une fois monté de quelques étages

Bien, veuillez monter, il vous attend...ah et très bon choix de tenue, je suis sure que ça lui plaira

Frey aquiesca sans répondre puis rentra dans l’ascenseur qui se ferma tout de suite après elle.

Frey soupira, cette petite surprise l’avait mise dans une légère panique, comment savait il son nom ? avait il fait des recherches ?  Peut -etre pire…

Bah...ça change rien, reste calme et pro, fait le boulot correctement, empoche les crédits et repart...Si possible sans faire trop de remous

Une petite musique d’attente se fit entendre, le genre de musique gênante car trop invisible pour être considéré comme de la musique mais trop présente pour n’être qu’un simple son, ça l’agaçait, elle pouvait même pas profiter de la vue à cause de ça
Zen, il fallait rester zen

*Ding*

Sans prendre garde, la porte s’ouvrit, révélant un grand appartement...qui pouvait presque s’apparenter à une sorte de paradis pour collecionneur dans le genre de Frey. Des morceau, allant du simple centimètre aux mètre vingt, tous appartenant a des moissoneurs desactivé durant la guerre. Bien sur, il y en avait pas non plus énormément, mais assez pour attirer l’oeil de la demoiselle Asari.
Mais elle n’était pas là pour ça, l’interwiev, il fallait se recentrer.
Ne voyant pas le volus, elle pris les devants et parla:

Garla Vassi ?

Un silence au début...puis une voix..suivit d’une respiration

je suis là….demoiselle T’Nora

Ayant entendu, elle s’approcha de l’origine du bruit, venant de ce qui semblait être un magnifique salon avec baie vitré révélant la ville puis le volus en question.
Il y avait pas grand chose a dire sur ce Volus, il était...comme tout les volus. Bien qu’on avait l’impression que sa tenue était différente...pas que par les couleurs, d’un vert accompagné de maron,mais aussi par la texture...Surement une tenue pour gens plus aisé
Bref, il était sur le canapé, semblant regarder l’asari de sa petite taille avec ce qu’on pourrait imaginer comme un sourire derrière son masque:
Contente de vous voir...Demoiselle T’Nora, ...vous êtes aussi belle ….que ce qu’on m’avait dit...pas aussi belle que...certaine Asari d’Illium mais d’une certaine beauté tout de mêm

C’était officiel, le pigiste avait vu juste quand il lui avait demandé d’y aller a sa place….l’avoir dans la poche sera facile...réussir a ne pas dévier de l’interwiev serait une autre histoire.Il fallait mettre de la distance tout de suite, il pouvait regarder mais oh que non il allait pas toucher.
Tranquilement, sans répondre de suite, elle s’assit sur le canapé rose, jambe replié, en face du Volus et sortie un stylet qui, bien que inutile dans ce cas étant donné qu’elle comptait se servir de son omni-tech pour enregistrer,lui permmettait d’avoir un petit coté professionel mais détendu également, avant de lui répondre d’une voix calme.

 Je vous remercie, j’aime bien m’habiller de façon a être en accord avec le lieu ou je suis, mais si cela ne vous gêne pas, j’aimerais amenez l’utile a l’agréable et commencez cet interwiev, vous comprendrez ?

Elle souria ensuite par politesse puis activa son Omnitech ?

Nous commençons ?

tenue de Frey:
 

HRP: Voilà, bon j’ai un peu modifier le contexte, ayant eu une bonne idée, il ne s’agira pas d’une escorte mais d’une interwiev gaché par ton intervention, j’ai pris le thrème de la vente d’objet moissoneur également, car ça pourrait nous permmetre de nous mettre sur les rail du scenario principal, dis moi ce que tu en penses.
Ah Et navré pour les quelques faute, ça fait longtemps que je n’avais pas recommencé ce genre d’exercie :p


Dernière édition par Frey'jia T'Nora le Sam 04 Oct 2014, 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

MessageSujet: Re: Interview extreme   Sam 04 Oct 2014, 13:34
Illium.

Au moment même où elle avait mis le pied sur le quai, Elian savait que la journée ne serait pas bonne. Il faut dire qu'elle n'avait strictement aucune raison d'être bonne...






Lorsque le Capitaine Kernis était passé en coup de vent à l'infirmerie après trois mois, elle n'avait pas immédiatement pensé que cela déboucherait sur un voyage de plusieurs années lumières... Mais elle aurait du. Après tout, il n'avait jamais voulu comprendre que son second était aussi médecin de formation et avait été envoyé sur son vaisseau principalement comme soutient sur le terrain. Alors pourquoi se serait-il aventuré jusqu'à l'infirmerie?

Lieutenant-Commandant Mas'ert. J'ai une mission à vous confier.

Déjà, là, elle avait commencé à se méfier. Le grade, le nom, le mot « mission », tout y était. La hiérarchie était en marche. Et chez les Thuriens, on ne badine pas avec la hiérarchie.

Oui Commandant?

Il faut que vous alliez sur Illium. Nous avons la preuve qu'un Collectionneur d'art Volus du nom de Garla Vassi effectue des transactions douteuses. Nous avons besoin qu'un soldat vérifie sur place les informations qui nous on été transmises et intercepter Monsieur Vassi le cas échéant.

STOOOP! Reprenons je vous prie...
Le capitaine envoie son second, soit un officier, sur une planète à plusieurs systèmes de distance. L'officier serait bien entendu seul pour une mission relevant du trafique d'information. Sachant qu'elle ne fait pas partie des renseignements et n'a aucune compétence en infiltration informatique... Une décision tout à fait logique et qui ne semble pas du tout louche en somme.
Mais dire à son officier en charge qu''il est soit un traître, soit un imbécile est une mauvaise idée...

Si je puis me permettre, Capitaine, en quoi une mission de contrebande sur Illium concerne un équipage assigné à la protection des colonie en bordure des Systèmes?

Un coup d'oeil hésitant... Surprenant connaissant Kernis.

Des information de la Hiérarchie Thurienne auraient filtrées ses derniers jours, il faut que vous les rameniez à tout pris et...

Il sembla se reprendre à la volée.

... dans la discrétion la plus totale.

Monsieur, je ne pense pas que mes compétences....

Je ne vous ai pas demandé votre avis, Lieutenant-commandant! Vous avez vos ordres, une navette vous déposera sur Illium après-demain. Le reste est dans le dossier.

A ce moment précis, face au regard farouche de son supérieur, Elian avait compris qu'elle n'avait rien à faire... et que ça ne sentait pas bon. Elle était Asari, en mission de protection des civils, et elle se retrouvait balancée de force dans un trafique d'information Thuriennes classifiées. Si elle refusait la mission, ce serait la cour martiale. Si elle l'acceptait, quelque chose lui disait qu'elle pourrait aussi bien finir accusée de trahison... Mais elle avait toujours aimé les paris risqués.






Ainsi, une demoiselle Asari avec un passé de plusieurs décennies de combat et de situations critiques, s'était retrouvée seule sur les quais d'Illium. Mais cette fois, pour remplir sa mission, elle n'avait qu'une dérogation pour port d'arme légère, toute une paperasse qui lui éviterait peut-être de finir sa vie en prison en s'en prenant à un multi-milliardaire qui trafiquait pas mal de trucs, son flingue et une tenue civile bien plus agréable à l’œil que son armure de terrain. Sans oublier les mauvais pré-sentiments à l'épreuve des balles et l'envie de se défouler sur quelqu'un...

Tenue civile en question:
 


Sans s'arrêter pour profiter de la vue, Elian pris la direction de la station de taxi la plus proche. Autant en finir rapidement. Les rues grouillaient de monde. Les publicités défilaient. Les IV l’interpellaient. Finalement, l'Asari se laissa un peu dérider par la foule et l'ambiance. C'était celle d'avant guerre. Insouciante, rayonnante, sur de sa survie et de son bon droit.


Le taxi déposa la jeune femme à l'adresse indiquée. Pendant les trajets, Elian avait un peu approfondit ses recherche sur Garla Vassi et cela avait fait brusquement retomber son humeur. Un collectionneur qui avait l'air de faire passer beaucoup de matériel rare... donc qui avait beaucoup d'amis haut placés.

Quelques pas et elle se retrouverait près du bureau de ce qu'il semblait être une assistance Asari très... bien habillée.


Bonjour. Lieutenant-commandant Mas'ert. Monsieur Vassi est-il là?

Je vous demande pardon?


L'hôtesse, interloquée, releva la tête pour se retrouver face au visage sévère et au maintient purement militaire de l'inconnue. Elle sourit.

Il est en rendez-vous. Je peux lui dire que vous êtes passer. Si vous voulez prendre un rendez-vous, je crois qu'il lui reste des créneaux de libre la semaine prochaine.

C'est une affaire urgente concernant l'armée Thurienne. Je ne peux pas partir sans avoir vu votre employeur.

La voix d'ELian était comme très souvent calme et posée. Une voix qui énonçait un fait... ou un ordre irrévocable. L'hôtesse tiqua quelques secondes mais elle ne semblait pas décidée. Son patron ne devait pas être spécialement compréhensif...
Pourquoi se retrouvait-elle dans cette galère! Elle était médecin et tapait d'autres gens à ses heures perdues mais elle n'avait rien d'une infiltratrice. Et puis comment pourrait-elle récupérer ces données? Bon, d'accord, le capitaine lui avait fournit un petit programme de recherche de donnée spécialement pour ça, mais quand même! Cette fois, elle allait savoir pourquoi on l'envoyait dans ce genre de coup. Alors autant jouer le tout pour le tout et obtenir le maximum d'informations sur ce contrebandier de haut-vol.

Elian se baissa légèrement, faisant cliquetez les quelques pièces de métal qui fermaient son col. Sa voix descendit également d'un ton.

Ecoutez. Nous frôlons actuellement l'incident diplomatique entre les Thuriens et les Volus avec cette histoire alors il faut absolument que je vois Monsieur Vassi, en privé, dans les plus brefs délais. Et vous devrez aussi me laisser un accès totales à tous ses dossiers.

L'assistante la dévisagea encore quelques instants avant d'appuyer sur quelques boutons

Monsieur?

Une voix inaudible s'échappa de l'oreillette de l'Asari.

Oui. Mais une femme demande à vous voir. Elle dit que c'est urgent et qu'elle est envoyée par l'armée Thurienne. …  Le Lieutenant-commandant Mas'ert.

Une voix, ou peut-être deux, grésillèrent encore un instant avant que l'assistante se retourne vers Elian avec ce sourire typique de gens forcés d'être sympathiques et calmes en permanence.





HRP: très bonne idée comme changement. (et pas de soucis pour les fautes d'orthographes, je suis surement largement pire que toi).
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : neutre
Rang : Asari Multi service
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 177
Crédits : RAiiNB0Wsharpii

MessageSujet: Re: Interview extreme   Dim 05 Oct 2014, 02:04
Le volus semblait regarder de manière intensive la demoiselle et si on pouvait voir ces yeux a travers la combinaison pressurisé, on pourrait presque voir de l'envie. Qu'importe si cette petite boule était un simple trader intergalactique chanceux, un multimilliardaire louche ou alors le maitre secret de l'univers. En cet instant précis, pendant un cours moment, à peine quelques seconde, Frey eut un frisson et une envie de partir de suite, mauvais pressentiment ou simple dégout de ce regard métaphorique lubrique, nous verrons bien, mais en attendant elle avait une interwiev à mener.
Ne pensant plus à cela ou du moins, en essayant de plus y penser, elle appuya sur son omnitech avec son stylet, chargeant une liste de question basique qu'elle avait téléchargé sur un site extranet pour jeune reporter, des questions banale, assez banale pour qu'elle décide de les modifier un peu, histoire d'aller plus vite a l'objectif.

Bien, commençons par le commencement alors, Je suppose , ou plutot j'en ai la quasi certitude que beaucoup de gens sur Illium vous voit comme une étoile montante mais peu de personne savent comment vous avez grimpé. Pouvez vous nous donner quelques informations a ce sujet ?

Elle dit cela d'une voix très professionnel,avec une légère pointe sensuel, juste pour titiller le lubrique et ainsi lui fait délier sa langue plus vite.
Le Volus, suite a la réponse donc, eut un léger rire, laissant le temps a Freya d'activer l'enregistrement soit dit en passant, puis il se leva  et s'approcha de la jeune Asari.

Eh bien, ....comme.... tout entrepreneur...j'ai mes petit secret, ce que je peux vous dire, c'est que depuis .....la fin de la grande guerre, ......les marché explosent..... et la demande est en constante.... augmentation , il est donc .....pas difficile .....de gagner facilement.... ses crédit...Si on sait comment utiliser... ceux de base

Il dit cela d'une voix presque hautaine avec sa respiration saccadé, comme si il trouvait cela normal de gagner des crédits aussi facilement.encore un point négatif pour lui pensa t'elle avant d'esquisser un sourire de façade pour ne pas froisser le volus. C'était ennuyant, mais au moins, on avançait vite, la tenue qu'elle avait choisi pour l'interwiev semblait faire effet et le volus semblait assez stupide, ou surement trop fier, pour que en disant quelques mot magique, il révèle ces petits secrets.
Cela dit, elle se reconcentra sur le volus qui commençait a s'approcher dangereusement de la demoiselle, c'était pas encore assez proche pour qu'elle décide de l'ejecter a coup de pouvoir biotique, mais assez pour constater que la tenue que portait le volus  semblait plutôt sophistiqué, il semblait d'ailleurs presque plus massif que les autres volus...enfin plus massif, elle a jamais vraiment regarder ces petites boules,non pas par manque d'irrespect, juste parce que jusqu'a présent, cette race ne lui disait rien.

Vous...semblez...pas parmis nous...demoiselle Frey...je peux vous appeler Frey...n'est-ce pas ?

La voix du volus la fit ramener a l'instant présent,l'interwiev oui

Euh oui, navrée, juste que j'étais en train de réfléchir sur quel type de matériaux, objet ou que sais-je encore avait vous miser vos premier crédits pour arriver jusqu'ici .Vous devez être un exemple pour la jeunesse volus non ?

Toujours flatter l'égo, c'est plus simples après pour avoir les infos qu'on veut. Le volus expulsa un rire saccadé de respiration...avant de se reprendre:

Eh bien...il faut pas..se mentir...la guerre...a permis...de faire des investissement d'une ampleur assez...impressionante. Entre les pret dans l'immmobilier....et les aides diverses...ou encore les ventes de matériaux...on à le choix...après...pour ne rien cacher....la vente d'objet précieux...est mon taux d'investisssement....le plus fort

Nous y voilà, on commençait enfin à avoir quelques chose d'interressant, de quels sorte d'objet précieux pouvait il parler ? Surement pas des canapé de luxe ou en tout cas ça serait surprenant...Il fallait qu'elle sache. Lentement, elle déplia ses jambes du canapé rose et se leva vers le volus, prête a poser la question fatidique qui, avec un peu de talent et de chance, aurait une réponse tout aussi interressant.

Mais au moment ou elle comptait lever sa main pour l'approcher du volus, l'omnitech de celui-ci sonna ! Zut, qui cela pouvait il être ? Sans attendre, le volus accepta la conversation.

oui ?... qui est-ce ? dangereuse ? bien...laisser là monter...et appelez ...les gars...au cas ou

Il coupa ensuite la conversation avant de reporter son regard vers Frey.

navré...mais nous allons avoir...une  invitée...nous devrons...donc...mettre une pause...a cette interwiev..

Il laissa passer un temps, le temps surement qu'il voulait laisser a Frey pour assimiler l'annonce puis ajouta

Vous...pouvez rester ...si vous voulez...je ne pense pas...Que ça soit trop long.

Mais de qui il parlait ? venait elle de se faire avoir ? Il venait surement d'appeler la sécurité, déjà qu'il savait son véritable nom. Ça sentait pas bon. Sans un mot donc, elle aquiesca et attendit le bruit de l'ascenseur qui s'ouvre, révèlant surement le, la ou les troisièmes protagoniste de cette interwiev
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

MessageSujet: Re: Interview extreme   Dim 05 Oct 2014, 12:03
Monsieur Vassi va vous recevoir. Vous pouvez prendre l’ascenseur.

Elian acquiesça avec un léger sourire avant d'entrer dans la cabine de verre. La vue devait être magnifique un peu plus haut...

Pendant la monté, elle essaya de trouver un moyen d'arriver à ses fins. Elle savait qu'elle était souvent cassante, ce qui n'était pas vraiment le meilleur moyen de régler cette affaire dans le calme... peut-être si elle essayait de le considérer comme un patient? Nan. Ça serait pire que tout et elle se laisserait avoir. Elle passa distraitement la main sur le pistolet silencieux qui dormait tranquillement dans la sacoche brodée qu'elle portait à l'épaule. Il fallait qu'elle reste calme grave comme elle savait le faire. Pourquoi pas exagérer les répercutions comme elle l'avait déjà fait avec l'Assistante. Quoi qu'elle était peut-être aller un peu loin avec le «envoyé de la Hiérarchie Thurienne» et le «incident diplomatique inter-espèce». Elle pourrait avoir des problèmes d'usurpation d'identité à terme... Mais le principal c'est que ça ait marché, non?

L'ascenseur s'arrêta en douceur. Un coup d’œil. La robe est bien mise. Le sac ne tombera pas. Le pistolet n'est pas du tout visible mais facilement trouvable. Dos droit, tête haute. Sans même y penser, elle avait reprit son maintient militaire.

*Ding

La porte s'ouvrit sur un immense appartement. Mais il y avait bien plus frappant que la taille et la vue. Des morceaux de vaisseaux servaient de discrète décoration. Elian frémis. Elle aurait reconnu ces morceau de carcasse n'importe où. Il fallait être d'un incroyable mauvais goût pour collectionner des cadavres de moissonneurs! Alors c'était ça, Garla Vassi... un Collectionneur d'objet rares.

Par ici Madame... Mart.

Mas'ert...

Tout en corrigeant machinalement son nom, la jeune femme s'approcha de la source du bruit: Le salon. Ou plutôt le hangar décoré avec raffinement et possédant une baie vitrée qui servait de salon.
Sur le canapé rose, un Volus en combinaison verte et brune était assis juste à côté d'une jeune Asari en tenue moulante. Mmmhaha. Il était en rendez-vous...


Elian Mas'ert. Officier en détachement temporaire dans l'armée Thurienne. Enchantée Monsieur Vassi. Madame...


écoutant les présentation d'une oreille distraite, Elian commença à parcourir la salle du regard. Joli. Il était plus probable qu'ils passent dans un bureau pour parler de ce genre de chose.

Veuillez m'excuser mais j'avais cru que nous pourrions parler en privé.


Dernière édition par Elian Mas'ert le Dim 05 Oct 2014, 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : neutre
Rang : Asari Multi service
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 177
Crédits : RAiiNB0Wsharpii

MessageSujet: Re: Interview extreme   Dim 05 Oct 2014, 15:12
*Ding*

Le bruit de la porte de l'ascenseur, léger, vu la porté, mais audible indiqua l'arrivé de le nouveau ou la nouvelle dans l'appartement, le volus sembla respirer fortement, comme , se préparant a quelques chose qui ne lui plairait pas forcéement puis parla

Par ici Madame... Mart.

Mas'ert...

Une voix, stricte, presque générique quand on avait l'habitude, se fit entendre donnant déjà la réponse sur le sexe de la personne, une femme, voilà qui allait pas arranger les choses.
Des bruit de pas se firent entendre, annonçant son approche puis elle fut enfin visible.
C'était une asari, très bien habillé, presque une tenue de soirée il fallait dire, en tout cas elle utilisait cette tenue pour les soirée mondaine elle, non pour un simple rendez vous, qui se présenta à elle et au volus. Son allure était stricte, tout comme sa voix et a coup sur, elle devait être une militaire ou une dame des finances qui aurait passer un peu trop de temps avec les turiens.

Puis elle se présenta, Elian Mas'ert, une officier de l'armée thurienne...au moins elle avait raison pour le balais dans le derche et presque raison pour que ça soit une militaire.Dans tout les cas, c'était pas bon, une militaire ayant forcé un rendez vous prévu depuis longue date pour voir un nouveau multimilliardaire louche, c'était pas bon pour elle et ses affaires:

Euhm...Frey'lia T'Nora, journaliste indépendante

Elle resta debout,regardant Elian, se demandant encore pour qu'elle raison elle était ici, est-ce que les rumeurs sur Garla Vassi était fondé ? ça sera surement plus simple pour la suite finalement, autant donc laisser faire.

Veuillez m'excuser mais j'avais cru que nous pourrions parler en privé.

Elle répondit du tac au tac en esquissant un léger sourire:

Et moi que aucune militaire asari transfugée chez les turien allait débarquer dans l'appartement durant mon interwiev

Qu'importe la réponse, il fallait tout de même marqué le coup, lui faire comprendre que Frey ne comptait pas s'applatir comme ça face a une militaire. Patiente, elle attendit une réponse d'une des deux autres personne, réponse qui fut faites par le volus

Moi...de même....je ne vois pas...en quoi...est-ce....si important...pour me gêner...durant mon interview

Le volus regarda Elian avec insistance, semblant attendre une réponse.Ce fut la même chose pour Frey, qui, curieuse tout d'un coup, prêta une oreille attentive a ce qu'elle allait dire, après tout, peut être que ça pourrait l'avancer .


Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

MessageSujet: Re: Interview extreme   Dim 05 Oct 2014, 23:46
Devant la réponse cinglante de la journaliste, suivit de celle, carrément hautaine de la crapule Volus, le sang de la militaire ne fit qu'un tour.

Du tact... du tact...

Et bien dans ce cas parlons des informations Turiennes classifiées que vous avez obtenu en piratant des transmissions et que vous essayez de revendre dans les Systèmes. Pas vraiment votre genre d'après la rumeur. Mais je suis sûre que cela intéressera votre jeune amie journaliste de vous entendre vous justifier.

Trop tard...

Il fallait quand même rendre quelque chose à cette Freya. A défaut d'avoir un minimum de déontologie, la journaliste avait au moins du répondant. Restait à savoir si elle l'employait pour des choses importantes. Au pire, elle faisait sûrement une bonne chienne de garde...

Pour faire bonne mesure, Elian croisa le regard de la journaliste qui serait peut-être une allié de poids dans ce combat, avant de revenir sur le Volus. Si elle avait put voir les yeux de Vassi derrière les hublots de sa combinaison, elle se demandait ce qu'elle aurait découvert. En tout cas il semblait avoir un peu de mal à retrouver son sang froid. Elle y était peut-être allé un peu violemment... Il tourna légèrement la tête vers la journaliste avant de respirer à fond.

Vos accusations... sont totalement... déplacées!... Sortez de chez moi... ou... j'appelle la police... et je… vous jure que... votre carrière est... finie!

C'était ça la solution! Qu'est-ce qui fait la puissance d'un type qui trempe dans des affaires louches: sa réputation! Il fallait frapper là ou ça faisait mal!

Si je voulais faire remonter cette affaire aux médias je l'aurai déjà fait. Si je ne suis pas de retour sur mon bâtiment dans trois jours, mon capitaine enverra toutes les preuves en sa possession aux autorités compétentes. Vous voulez vraiment jouer ce jeu devant une journaliste?

Elian repassa mentalement les quelques lignes du dossier que son capitaine lui avait fourni à son départ. Il avait de quoi lancée une enquête même si elle n'aboutissait pas.
Bien sûr, Kernis n'avait pas put le dire tout haut à l'infirmerie mais cette fuite d'information ressemblait quand même à une grosse boulette... Laisser filtrer des infos sur les défenses des colonies qu'on est sensé protéger peut faire tache dans une carrière. Alors si le Volus voulait bien les rendre, ça éviterait une destruction mutuelle... Avec un peu de chance.

Oh, et mademoiselle, ne vous en faite pas, j'ai travaillé plus longtemps avec des Krogans ou des butariens qu'avec des Turiens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : neutre
Rang : Asari Multi service
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 177
Crédits : RAiiNB0Wsharpii

MessageSujet: Re: Interview extreme   Lun 06 Oct 2014, 01:52
De mieux en mieux
La voilà que cette Elian, Asari employée par des turiens se mettait a faire son travail de journaliste a sa place....et avec un tact ! Bon certes, elle est pas vraiment journaliste et certes elle avait déjà beaucoup d'information de son coté...Mais le coté journalistique était là et si elle n'était pas militaire, elle aurait fait fureur dans la presse people.

Dans tout les cas, c'était une situation plus qu'avantageuse pour Frey, cette asari tombait du ciel allait au mieux, divulguer sans le vouloir, des information privé, au pire , faire sortir de ces gond le volus et donc dans un sens, mettre du crédit au dire de l'asari militaire. Dans tout les cas, ça fera plaisir au pigiste et elle aura peut-être même une rallonge...de quoi peut être s'acheter cette superbe tenue sur galactics quest online.

Tranquilement, tout en vérifiant si ça enregistrait bien, elle écouta le volus qui tentait de se justifier, il était sur l'offensive, ça voulait dire que peut être Elian n'avait pas tord...Alors que la militaire justifiait le fait qu'elle n'avait pas remonter l'affaire au média, elle ne put s'empêcher d'exprimer cette ironie :

Euhm...étant donnée que je fais parti du dit média, c'est, je crois, un peu trop tard pour faire en sorte que cette affaire ne soit pas remonté au public...Dommage

Le volus regarda Frey avec colère, comme si elle venait de lui piquer toutes sa fortune, super, ça allait vraiment amuser le pigiste ça. Dans tout les cas, Vassi venait de faire une erreur à cause de sa vanité et il allait en payer le prix
La militaire regarda Frey et lui répondit vis à vis de sa remarque ce qui fit décrocher un sourire à celle-ci. Pas de doute une vraie militaire, très stricte, très directe et surtout pas très amusante pour le coup:

Oh je n'en doute pas

Elle ne rajouta rien de plus, ne souhaitant pas froisser sa nouvelle amie, lui dire qu'elle devait avoir une grande experience du terrain en dépit du coté social ou même qu'elle avait un sacré balais dans le derche allait plus compliqué les choses que les calmer. Pour le moment de toutes façon, autant rester spectatrice et voir comment le volus, a présent sur la défensive, comptait se défendre.

__________________________________________________________________________________________________

Pendant ce temps.
Un biper sonna, réveillant un des garde qui était censé protéger Garla. C'était rare que le biper sonne comme ça, a vrai dire, la dernière fois, c'était parce que un vendeur ne voulait pas lui faire un rabais sur une tenue volus de luxe , ils avaient donc du jouer des bras lui et ses trois autres coéquipier pour "forcer" le vendeur a réajuster son prix.
Et à présent ça sonnait a nouveau.
Le mercenaire appuya sur le bouton, coupant l'alarme et affichant un écran avec une carte montrant ou se trouver Vassi. Dans son appartement ? Bizarre, en moyenne, il les appelent jamais lorsqu'il était dans son appartement....

hé, Tarko

un krogan qui semblait regarder un holo de flotte et flotille tourna légèrement la tête montrant un minimum d'attention

Quoi Dusk ?

Le Biper a sonné, tu as entendu ?

Le krogan soupira:

Ouai, j'ai entendu, il est pas censé être dans son appart aujourd'hui ?

Ouai ?

Ben voilà, il a surement du faire biper parce qu'il voulait du poulet et vu que je ne suis pas un poulet...

L'humain le regarda avec surprise

Quoi ? Moi je suis un poulet ?

Le krogan soupira et mis sur pause son holo avant de regarder son compère:

J'ai pas dis ça mais à la limite, tu peux y aller seul, pas besoin d'appeler l'équipe au complet

Le dénommé Dusk, soupire puis regarda le Krogan avant  de prendre un air plus strict, ça avait sonner bordel, et il était dans son appartement, ça voulait surement dire autre chose que une envie de poulet...c'était certain.
Il s'approcha donc du Krogan et dit d'une voix plus strict

Poulet ou non, je te laisse deux minute pour prendre ton matos et prévenir les autres, on va allez voir

Le krogan soupira puis se leva, si il avait appris un truc en tant que mercenaire, c'était de ne pas aller contre un ordre du chef d'escouade. Il pris donc son arme en silence puis alla a l'encontre des autres membres.
L'humains satisfait quand a lui, pris son arme et parti en direction de l'ascenseur centrale
Qu'est-ce qui pouvait bien se tramer a l'appartement du boss pour que le biper sonne ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

MessageSujet: Re: Interview extreme   Lun 06 Oct 2014, 17:41
Mouiii... Techniquement, on pouvait dire que Frey était une journaliste, donc qu'Elian avait commis la pire bourde de sa carrière... Mais c'était la remarque de la jeune femme qui avait fait voir  les choses sous cet angle à Elian et il était bien trop tard. La militaire se contenta d'ignorer la remarque. Il faudrait sûrement s'arranger avec elle aussi après. Pour éviter que les mauvais noms soient cités.  Bon... Puisqu'elle semblait décidée à rester et à ne pas faire trop de bruit, ça serait pour plus tard.

Pour l'instant, l'important c'était que Vassi avait l'air un peu déstabilisé. Pas qu'Elian soit une spécialiste pour lire l'état psychologique des gens, mais on ne pouvait pas encaisser ça sans dommage, si?

Je ne vois... pas de quoi... vous voulez parler...

Vassi avait retrouvé un ton plus posé. Mais Elian aurait juré qu'il se retenait pour ne pas se retourner vers la journaliste qui avait l'air de ne pas perdre une miette de la scène. De toute façon il était bien trop tard pour être calme et détaché.

Je ne suis pas... un courtier.

En effet. Mais j'aimerai tout de même  récupérer les données sur les défenses des colonies  Turiennes. Voyez le bon côté des choses, si vous n'avez plus les données, le papier qui sortira sur vous dans quelques semaines, signé du nom de votre amie, ne sera qu'un tissus de mensonge et vous pourrez attaquer pour diffamation.

Ce coup ci, si ça marchait, elle allait devoir avoir une conversation TRES sérieuse avec la journaliste. En attendant sa présence mettait Vassi sur des charbons ardents et c'était bon pour la militaire.  

Histoire de clore le débat, elle ajouta.

Laissez les autorités s'en charger mettrait la vie de colons en danger... et j'ai cru comprendre que vous faire accuser nous serait aussi préjudiciable qu'à vous.

… Vous êtes... mal renseignée... Je suis... désolé...Mademoiselle T'Nora... Nous reprendrons l'interview... dès que j'aurai réglé le problèmes de... ces fausses...

*Ding

Le Volus s'arrêta. Cinq gardes venaient de descendre de l’ascenseur. Les réflexes d'Elian prirent tout de suite le relais.
Deux humains, deux Krogan, un Turien. Armures lourdes. Des pistolets, et sûrement deux ou trois autres trucs dissimulés. En comptant que les Krogan valaient chacun deux gardes standards, la supériorité numérique était flagrante. Si elle devait s'en débarrasser, il y aurait beaucoup de vitres cassées et sûrement pas mal de son sang sur la moquette... sauf si la journaliste savait se servir de quelques biotiques... et lui donnait un coup de main... autant dire beaucoup trop de si à son goût. Une prise d'otage peut-être... Enfin ça ne serait pas vraiment professionnel...

Un problème Monsieur? Dit simplement un des deux humains

Le chef de groupe?

Vous avez... mis beaucoup... de temps... Veillez à ne plus refaire... la même erreur... où je me passerai... de vos services.

Le Volus se dandina vers le groupe d'homme armés en respirant fortement. Une fois aux côtés du chef des gardes, il se retourna vers les deux Asaris.

Mademoiselle T'Nora... Vous aviez raison... vous faites parti des... média... Voulez-vous bien... me remettre l'enregistrement... de notre entretient.

Elian se raidit instantanément. QUEL ENREGISTREMENT??!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : neutre
Rang : Asari Multi service
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 177
Crédits : RAiiNB0Wsharpii

MessageSujet: Re: Interview extreme   Lun 06 Oct 2014, 20:58
Pas si amie que ça l'asari finalement, enfin bon ça se comprenait, sa mission consistait en récupérer des documents et tout les moyens de pressions était envisageable pour faire choir le Volus, c'était pas gênant au final en y réflechissant, elle n'était que la remplaçante physique du pigiste qui devait à la base venir ici, la seule personne qui aurait des problème à cause de ça, ça serait lui, et elle , elle aurait ses crédits.
Elle se tut donc alors que la militaire asari essaya de convaincre le volus, c'était plus vraiment son affaire, elle avait ce qu'elle voulait, peut être devrait elle s'eclipser maintenant et les laisser discuter...ça parraissait une bonne solution:

… Vous êtes... mal renseignée... Je suis... désolé...Mademoiselle T'Nora... Nous reprendrons l'interview... dès que j'aurai réglé le problèmes de... ces fausses...

*Ding !*

Ding ? C'était quoi ce Ding ? encore quelqu'un d'autre qui venait gêner cette interwiev fichu en l'air qui ça pouvait être ?
Cinq garde venait de rentrer dans la pièce, deux krogan,deux humain et un turien...tous plus équipé comme des mercenaire plutôt que de simple vigile.
Ça..c'était absolument pas un bon "ding", c'était plutôt le ding du renversement de situation. Elle jeta un bref coup d’œil a sa consœur qui venait elle aussi de se taire, elle semblait inquiète aussi que la situation ait changé a ce point en sa défaveur. Dans tout les cas, il fallait falloir la jouer finaude si on voulait éviter de casser des vitres, ou pire encore, finir sur l'extranet, dans la partie necrologique.

Un problème Monsieur?

Celui qui semblait être le chef de groupe , venait de parler,le volus ne perda pas de temps et lacha un mot acerbe envers ces gardes à cause du retard. Il semblait avoir repris de l'assurance.

Mademoiselle T'Nora... Vous aviez raison... vous faites parti des... média... Voulez-vous bien... me remettre l'enregistrement... de notre entretient

Merde....
Frey se raidit...tout comme sa consœur d'ailleurs pour une raison qu'elle ignorait. Ca c'était pas prévu, pas prévu du tout, cette enregistrement était censé pouvoir payer ses quelques faux frais et son abonnement,elle ne pouvait juste pas...
Mais d'un coté, elle avait pas trop le choix, c'était ça ou une balle dans la tête...ou un balle dans la tête tout court peut etre vu le fait qu'il était en position de force et elle une simple journaliste qui en savait trop.
Dans tout les cas, elle avait plus le temps de choisir, c'était maintenant.
Lentement elle s'approcha du volus, allumant son Omnitech. Ses doigt, tout d'abord filant vers l'enregistrement qu'elle coupa, puis elle se prépara a lancer une transfert. Copie qu'elle envoya quelques seconde plus tard:

Voilà, c'est fait, maintenant, pourrais-je m'en aller, je crois que je n'ai plus rien a faire ici?

Tentative de bluff en cours...

Je...ne pense pas...demoiselle..T'Nova....je sais que vous avez...une copie de secours...donnez la moi...et je vous...laisserais redescendre

tentative de bluff échoué...il était pas dupe.
Elle soupira et réappuya sur quelques bouton de son Omnitech révélant le deuxieme enregistrement...Tout ce voyage fait pour rien, c'est le pigiste qui serait pas content
Lentement, elle s'approcha du volus, scrutant les gardes qui surveillait la scène, bien que équipé, ils semblait tous équipé de pistolet lourd ou de mitrailleuse, hormis bien sur les krogan, tout deux équipé de fusil a pompe. Nan...mise a part si l'autre comptait faire une attaque surprise, ça valait Absolument pas le coup.
Elle appuya donc sur le bouton de transfert qui se fit sans attendre

voilà...c'est fait. Je peux repartir maintenant

Elle espérait sincerement que oui pour qu'elle puisse se barrer de ce guet appens et vider un verre pour oublier ça.
Le volus fit un petit mouvement de main, semblant content d'avoir reçu la copie cache de l'enregistrement avant d'ajouter
Je ne..pense pas...que ça soit une bonne...idée pour mes affaires...Vous voyez...bien que j'ai les documents...vous avez des informations...là

Du mieux qu'il pouvait avec sa combinaison, il essaya de toucher son crane pour imager le fait qu'il parlait du cerveau:

Du coup...est-ce que...je peux me permettre...de vous faire confiance...vous et votre amie inopinée

Il posa son regard vers Frey, un regard de personne dominante, sans aucun doute, puis sur sa compère, attendant une réponse de l'une d'elle.
Ouai...ils allaient surement mourir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

MessageSujet: Re: Interview extreme   Mer 08 Oct 2014, 09:25
La militaire suivit attentivement le mouvement fluide des doigts de la journaliste sur son omnitech. Elle était tendue mais ses mains ne tremblaient pas alors qu'elle était clairement menacée. Elle s'exécutait sans emmètre la moindre objection. Le moins qu'on pouvait dire c'est qu'elle avait du sang-froid pour une civile. Ça ferait un problème de moins.

En répétant en boucle cette phrase dans sa tête, Elian parvint à calmer un peu son rythme cardiaque. S'il y avait bien une chose qu'elle n'avait pas envisagé c'était bien que Frey ait lancé un quelconque enregistrement. La militaire eut des sueurs froide rien qu'à imaginé tous les délits dont on pouvait l'accusé rien qu'avec ces quelques minutes. Obstruction à l'enquête, complicité au trafique d'information, pression sur un civil, pourquoi pas traîtrise...
Elle n'était décidément pas faite pour une mission comme celle là. Elle avait beau être curieuse et aimer les défis, on ne l'y reprendrait plus!

Je...ne pense pas...demoiselle..T'Nova....je sais que vous avez...une copie de secours...donnez la moi...et je vous...laisserais redescendre

Voilà...c'est fait. Je peux repartir maintenant


Pendant que la journaliste soupirait en envoyant sa copie, le cœur d'Elian fit un nouveau bond. Elle agrippa fermement le sac à main dans lequel dormait son pistolet. Il fallait absolument que ces dossiers soient détruis!!! Tous! Avec ce qu'il avait, le Volus pouvaient la tenir à distance et revendre tranquillement les informations avant que la justice ne s'en mêle! Sans parlé des amis qu'il pourrait contacté pour lui pourrir la vie quoi qu'il arrive. Mais pourquoi avait-elle utilisé son vrai nom?!

La voix saccadée de l'alien la sortit instantanément de ses problèmes.

Du coup...est-ce que...je peux me permettre...de vous faire confiance...vous et votre amie inopinée

La militaire jeta un rapide coup d'oeil à sa camarade Asari. Cette fois elles étaient de nouveau dans le même bateau. Finalement, au lieu de s'en tirer assez mal, elle ne s'en tirerai pas du tout. Une nette amélioration de sa condition... Pas beaucoup d'option. L'air de rien, Elian glissa la main dans son sac tout en parlant d'un ton égale. Le bluff ne marcherait sûrement plus maintenant que le Volus était en position de force mais ça valait le coup de tester

Doucement... Je vous ai dit que les preuves étaient prêtes à être envoyées aux autorités. Une enquête sera lancé et tout un équipage sais que je suis venu vous voir.

Mais... comme vous avez... dit... j'aurai le temps... de me débarrasser des preuves... de ma culpabilités.

Mmmmmmmh... Deux Asari... Elles devraient pouvoir s'en sortir, non?
En assurant la prise sur son arme, Elian fit un pas en arrière. Un œil aguerrit aurait sans doute vu qu'elle était bien plus stable ainsi mais les choses étant mal engagées comme elles l'étaient, il fallait être paré à tout. Le plus discrètement possible, elle profita de son mouvement pour glisser un mot à l'oreille de la journaliste.

Si vous pouvez utiliser des biotiques, serrez le poing.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : neutre
Rang : Asari Multi service
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 177
Crédits : RAiiNB0Wsharpii

MessageSujet: Re: Interview extreme   Mer 08 Oct 2014, 16:30
Si vous pouvez utiliser des biotiques, serrez le poing

Le murmure de la comparse asari ne fit qu'un tour dans le système nerveux de Frey, un tour bien rapide mais aussi bien précis.
Si vous pouvez utilisez des biotiques , serrez le poing , Ben voyons ! C'était une idée débile effectivement, tenter de sonner l'ennemi en tentant un gros chocs biotique, espérer que ça assommerais assez les gardes et le volus pour s'enfuir vite sans se prendre une balle de gros calibre dans le bide...c'était risqué, extrêmement risqué même !
Mais elles n'avaient pas le choix cela dit, c'était mourir ou pire, servir gratuitement le volus ... ou mourir en essayant. Vu de là, le tableau n'était pas très reluisant....
Tant pis, elle n'avait plus le choix de toutes manière.
Doucement et discrètement, elle serra le poing, faisant signe à Elian puis regarda les autres:

Je...suis navrée ...mesdames...je vais devoir...me passer de vous

Le volus leva la mains, tandis que les soldats se mirent en joue . Vite, trouver quelques chose, vite vite vite !

"Attendez !"

Frey leva les mains devant le volus et les gardes. Le volus regarda avec curiosité:

Quelques chose...à dire ?

Bon le tout pour le tout:

Je ne suis pas une vraie journaliste !

Silence dans la salle, le volus baissa le bras et regarda Frey, son attention prise:

Comment ça...vous n'êtes pas...une journaliste ?

Les soldats toujours en joue se regardèrent quelques instant avant de re-viser, ils pouvaient rien faire, à  elle de broder maintenant:

Je suis pas une journaliste officielle, en réalité, je suis une sorte de "mercenaire civile", je fais les boulots que les autres ne veulent pas faire Transporter des objets ou remplacer une personne qui souhaite pas faire le voyage.

Silence de nouveau, le volus pris une respiration forte avant de répondre

Vous êtes une courtière... du courtier de l'ombre ? ?

Une courtière de l'ombre ? ça pourrait aider...ou alors aggravez son cas...Autant ne pas prendre de risque

Pas que je sache, mais c'est pour dire que si vous voulez, contre ma vie, je peux vous servir, je vois que vous avez des gardes mais une asari biotique ayant de l'expérience dans de multiples chose, ça peut être intéressant...

Le volus ne semblait pas être très impressionné, il leva de nouveau sa main...vite, ajoutez quelques chose en plus:

Je....sais danser aussi...et faire deux trois trucs qu'ils font...dans la boite de nuit Azure !

Gros silence de nouveau, le volus baissa de nouveau le bras tandis que les gardes se regardaient de nouveau, quelques ricannements....Tant pis pour le ridicule:

Vous...proposez donc...de me rejoindre... ?

Entre autre je dirais, contre ma vie

Le Volus resta silencieux quelques instants puis inspira fortement avant de continuer:

Nous verrons ça après...demoiselle Frey'lia...le temps...de m'occuper de...votre ancienne amie

Ok, ce volus était peut être un génie du crime ou de la finance ou qu'importe...il semblait lui aussi penser avec son pantalon...si il avait quelques chose dans son pantalon en tout cas:

Monsieur,je ne pense pas que ça soit une bonne idée vous savez ?

Le volus leva la main en signe de silence:

C'est moi...qui décide....Dusk...nous nous occuperons...de son cas...après.

Le soldat haussa des épaules et se tourna vers Elian, le volus également, ainsi que les autres soldat sauf le turien qui continuait de surveiller la fausse journaliste...par la déesse, il devait être stupide...ou respecter a la lettre les ordres du chef. Frey, voyant ça, sourit discrètement a Elian et s'approcha du groupe discrètement, le Turien ne disant rien. Puis appuya sur un bouton sur son omnitech faisant cette fois ci réagir le turien:

hé, qu'est-ce que vous....

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase, voyant déjà venir la menace. Tout se passa en environ 3 seconde. Frey appuya sur un bouton de son omnitech qui se prolongea tout au long de son corps formant une armure de couleur orange. Le turien, sans hésiter tira , la balle s'arrêtant grâce a l'armure mais faisant réagir les autres. Sans hésiter et sans perdre un instant elle ré-appuya sur le bouton d'activation de l'armure. Celle-ci reçu une impulsion....une impulsion connut par tout ceux qui utilisait ce genre d'armure...pas forcément par ceux qui ne l'utilisait pas.

Une explosion...
Restez plus qu'a espérer que ça marche et que Elian avait une épingle a tirer...ou une arme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

MessageSujet: Re: Interview extreme   Ven 10 Oct 2014, 14:36
comme si elle se concentrait simplement dans cette situation un peu complexe, le poing de la journaliste se serra. Bien! Au moins la militaire n'aurait pas à gérer une civile sans capacités. Ce n'était pas pour ça qu'elles étaient tirées d'affaire mais c'était mieux que rien!

Les gardes étaient plus immobiles que jamais. La posture typique de ceux qui attendent leurs ordres. Les yeux du dénommé Dusk se braquaient instantanément sur les jeunes femmes au moindre mouvement. Impossible de sortir le flingue, de le contourner ou de le surprendre dans cette position.  Au tour: une table basse, un canapé franchement laid, une pauvre plante et des vitrines sur lesquelles reposaient des objets rares. Rien de bien solide... Impossible aussi de sauter par la baie-vitrée. C'était bien trop haut pour amortir la chute avec des biotiques. Heureusement, l'ascenseur devait encore être à l'étage...

Je...suis navrée ...mesdames...je vais devoir...me passer de vous.

Plus le temps. L'Asari remua discrètement les doigts. Si elle allait assez vite, elle pourrait créer une explosion biotique assez puissante pour jeter les gardes à terre et peut-être même déclencher l'évacuation...

"Attendez !"

Juste avant que la situation ne sombre dans le chaos, Frey venait de faire un pas en avant. L'attention des gardes aussi bien que celle du Volus se fixèrent sur elle. Bingo!

Quelques chose...à dire ?

Pistolet bien en main et rien ne gênait pour le tirer du sac.

Je ne suis pas une vraie journaliste !

Elian tiqua, s'écartant d'un bon pas de la jeune femme. Comment ça pas une vrai journaliste? Si elle était d'un quelconque service de justice, peut-être que quitter l'endroit allait être le dernier de ses soucis finalement...

Comment ça...vous n'êtes pas...une journaliste ?

Je suis pas une journaliste officielle, en réalité, je suis une sorte de "mercenaire civile", je fais les boulots que les autres ne veulent pas faire Transporter des objets ou remplacer une personne qui souhaite pas faire le voyage.

Bien! Une mercenaire. Ça, elle savait comment s'en sortir! En plus cela voulait dire que cette Frey avait l'habitude des situation à risque ou un peu louche. Elle n'aurait sans doute pas de réflexe malheureux si une fusillade éclatait. Une chance de plus de s'en sortir.

Vous êtes une courtière... du courtier de l'ombre ? ?

Pas que je sache, mais c'est pour dire que si vous voulez, contre ma vie, je peux vous servir, je vois que vous avez des gardes mais une asari biotique ayant de l'expérience dans de multiples chose, ça peut être intéressant...

Visiblement, avec une mercenaire, peut-être courtière mais peu-être pas, la présence d'une militaire de carrière devenait tout de suite secondaire... De la même façon qu'elle s'était éloigné de Freya lors de sa grande déclaration, elle se rapprocha un peu du Volus.

Je....sais danser aussi...et faire deux trois trucs qu'ils font...dans la boite de nuit Azure !

Ce coup ci elle allait loin... Et cela sembla marcher car le Volus réfléchit, fixant son attention encore plus intensément sur la jeune femme qui avait toujours les mains bien en évidence. Restait plus qu'à espérer qu'elle n'était pas sérieuse...

Monsieur,je ne pense pas que ça soit une bonne idée vous savez ?

Ah ? Dusk était moins stupide que son patron ? Où peut-être que, lui, n'avait pas besoin de menacer une femme de la cribler de balle pour avoir une chance de l'attirée dans son lit.

Par contre, avec la décision de se débarrasser de la dernière gêneuse, les gardes étaient de nouveau focalisés sur la militaire... Ils ne semblèrent pas s'apercevoir de la distance qu'elle avait parcourue.
Du coin de l'oeil, Elian aperçut un sourire sur le visage de Frey. Ok. Rôles inversés.

Je ne pensais pas qu'un homme comme vous était prêt à sacrifier sa sécurité pour un plan cul.

Finissons en... voul...

hé, qu'est-ce que vous....

Une armure tech se déploya en une demie-seconde sur les vêtements moulant de Frey. Le Volus et les autres se retournèrent pour la mettre en joug. Un coup de feu. On entendit même pas la douille tomber à terre. A la place, le souffle d'une explosion jeta le turien  et le second humain à terre. Les Krogans reculèrent, réussissant à peine à rester debout. Seul Dusk réagit rapidement. Il fondit sur son employeur... pour s'apercevoir qu'Elian le tenait déjà par le bras et braquait une arme sur le coin de son crane.

Arme à terre ou vous pourrez aller chercher votre paye ailleurs. Votre boss risque de ne pas apprécier qu'il y ai des trous dans sa combinaison pressurisée.



Merde...

L'Asari avait l'air entraînée. S'ils essayaient de récupérer le boss par la force, il y avait bien 90 % de chances qu'elle tire avant et byebye la paye et le boulot pénard...

Dusk jeta un regard en arrière. Même Tarko était pas assez prêt pour donner un coup de main. La seconde asari était derrière le groupe et risquait de poser des problèmes supplémentaires.

Visiblement, il réfléchissait trop longtemps parce que l'Asari tir un coup sec sur le bras du volus et plaqua le silencieux de son arme sur son cou.

Laissez...Tomber... vous armes! Couina le Volus.

Ils s'étaient fait baisés...

Ecoutez le boss...




Doucement le chef des mercenaire posa son arme. Un geste et les autres laissaient tomber leurs fusils.

Merci. Maintenant si vous voulez bien effacer l'enregistrement de notre entretient, Monsieur Vassi, je vous laisserai partir.

Puis elle se tourna vers Frey avec un sourire aussi carnassier que reconnaissant.

Tu veux bien vérifier qu'il n'en garde pas une copie?

Elian ne connaissait peut-être pas bien la journaliste-mercenaire, mais son sang froid lui plaisait bien. Et puis lorsqu'on doit combattre au côté de quelqu'un, le tutoiement s'impose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : neutre
Rang : Asari Multi service
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 177
Crédits : RAiiNB0Wsharpii

MessageSujet: Re: Interview extreme   Ven 10 Oct 2014, 20:15
Une explosion...
L'humain et le turien volèrent en arrière, l'explosion n'était certes pas très fortes (elle s'en servait plus pour se protéger que pour le faire sauter) tandis que les krogans surprit reculèrent promptement. Très rapidement, profitant du souffle, elle se mit en position et piqua la mitraillette du turien sonné, au moins, elle pourrait se défendre si ça empirait.Quels fut sa surprise de voir que Elian en avait profiter pour prendre le volus et lui mettre un pistolet sur la tempe:

Arme à terre ou vous pourrez aller chercher votre paye ailleurs. Votre boss risque de ne pas apprécier qu'il y ai des trous dans sa combinaison pressurisée.

Elles avaient gagnée, les soldat ne pouvait rien faire au pire de perdre leur employeur ET leur paie, il restait maintenant plus qu'à régler les quelques derniers détail puis partir.Le volus, semblant presque bégayer, demanda au soldat de se rendre, ce qu'ils firent sans réelle résistance puis la soldate, semblant satisfaite rajouta , toujours en position dominante:

Merci. Maintenant si vous voulez bien effacer l'enregistrement de notre entretient, Monsieur Vassi, je vous laisserai partir.

Effacer l'enregistrement...c'était pas vraiment ce qui était prévu, Frey penser qu'en retournant la situation et en prenant l'avantage, elle pourrait récupérer discretement....

Tu veux bien vérifier qu'il n'en garde pas une copie?

Elian venait de s'adresser à elle....
Alors soit elle était idiote, soit elle avait une sacrée confiance en elle..n'avait elle pas compris qu'elle était une mercenaire ? Et elle venait de lui donner une occasion de pouvoir accomplir sa mission...nickel

ça marche !

Tranquillement, passant devant les soldat , dégoûté d'être obligé de se rendre, elle se rapprocha du volus, un petit sourire et fit une sorte de rollback des ordres donnée, le volus, contraint et respirant fort, accepta l'échange. Dire que c'était un moment de victoire personnel serait un euphémisme. Cela fait, elle recula puis appuya sur un bouton activant de nouveau son armure tech, de toutes manière personne ne trouverait ça anormal avant de se prononcer:

Bon, je pense que c'est okay pour moi, et maintenant ?

Frey sourit voyant la scène, c'était tellement simple a présent, les soldats désemparé étaient plus concentré vers la militaire plutôt que vers elle...Mhh l'ascenseur devait être déjà à cet étage, vu le temps de réaction que prendrait tout le monde et le risque pour la militaire de se faire exploser en essayant de la poursuivre, elle avait toutes ces chances...
Pourtant elle le fit pas, du moins pas tout de suite quelques chose la gêna. Elle allait laisser la militaire dans la mouise en faissant ça...enfin bon, la mouise...tant qu'elle avait le volus avec elle...
tranquillement, elle se décala vers les krogans qui semblait garder la sortie avant d'inspirer a fond...
Autant ne pas par perdre de temps en parole.
D'un coup d'un seul, elle piqua un sprint vers le long du couloir menant vers la porte d'ascenseur. Elle entendait les réactions un peu plus loin mais elle n'en avait cure...elle s'en sortirait si elle avait le volus et elle...elle n'avait plus rien à faire ici du tout.
Arrivant a l'ascenseur, elle appuya rapidement sur le bouton.
La porte s'ouvrit, super, l'ascenseur n'était pas redescendu, elle s'engouffra donc dedans avant d'appuyer sur le bouton de descente.
Franchement c'était du gâteau et il valait mieux ça que de rester dans cet appartement .
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

MessageSujet: Re: Interview extreme   Sam 11 Oct 2014, 23:26
Pendant que la journaliste était en train de vérifier l'effacement de l'enregistrement, ou plutôt de le récupérer comme le pensait Elian, la militaire lui souffla :

Efface aussi les donnés sécurisés qu'il a volé.

Bon, je pense que c'est okay pour moi, et maintenant ?

Ça devrait aller...

Frey passa doucement derrière les Krogan, mitraillette toujours au poing. La militaire la suivit avec le volus toujours en ligne de tir. Plus que quelques mètres et toute cette histoire serait derrière elle. La mercenaire remplirait son contrat en oubliant certain noms et tout irait bien.
Tout irait bien... si Frey ne partait pas toute seule!

Merde!

Un coup de feu dans le genoux du Volus. Une frappe télékinétique. Elian se précipita vers l'ascenseur. Merde merde merde! Les portes se refermaient lentement. Plus que quelques pas. BORDEL!!!

Au passage, la militaire attrapa au hasard un objet en métal sur un des présentoir et le jeta vers les portes. Pitié qu'elles ne se referment pas!!

Le battant buta sur le morceau de ferraille. Les portes se rouvrirent avec un « Veuillez libérer les portes » des plus classiques. Avant que les balles ne fusent dans son dos, Elian plongea dans un recoin de la cabine. Sans jeter un regard à la mercenaire, elle dégagea les portes et envoya une singularité à quelques pas de leur have de paix pour éviter qu'un mercenaire impromptu n'y fasse de jolis trous...

Restait plus qu'à espérer que Frey ne lui tire pas un millier de balles dans le dos pendant que les portes se vérouilleraient...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : neutre
Rang : Asari Multi service
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 177
Crédits : RAiiNB0Wsharpii

MessageSujet: Re: Interview extreme   Dim 12 Oct 2014, 00:38
Par la Déesse, pourquoi RIEN ne se passait comme prévu ...Alors que Frey, pensait déjà profiter de ses gains gagné grâce a ces documents, au moment ou la porte allait se refermer, un objet métallique passa
*clong*
Cet objet métallique était une statuette de moissoneur déchu. C'était assez ironique,même dans la mort, ces saloperies continuait de l'emmerder. Bref, la porte, bloqué, s'ouvrit doucement révèlant une Elian plongeant vers elle.Frey eut à peine le temps de voir tout les autres mercenaire débouler vers eux que sa consoeur envoya une singularité vers la statuette, permmettant a la porte de se fermer.
Finalement donc, elle était dans l'ascenseur...dommage qu'elle était accompagné de celle qu'elle venait de trahir.
Sans attendre plus de temps, elle pris la parole, vu que finalement elle allait devoir faire bande avec elle, autant s'excuser et repartir de zéro:

Ow...ça c'est de l'arrivé....Tu pouvais pas juste attendre ton tour et emmener l'autre avec toi...les autres t'aurait pas tirer dessus...

Elle se releva , se dégageant de Elian puis se remit en ordre au niveau des vêtements avant de tendre sa main vers Elian

Va falloir faire vite, l'autre pervers de Volus va pas nous lâcher après ce qu'on lui a fait, ta un véhicule ? Quelques chose ?

L'ascenseur continuait de descendre, surprenant, elle pensait vraiment que le volus aurait demandé l'arrêt de l'ascenseur ou quelques chose du genre, Dans tout les cas il fallait faire vite...et ne pas laisser le temps à Elian de vociférer des menaces de mort après ce qu'elle avait fait. Toujours en tenant la mitraillette et ayant sa techarmure allumer, elle continue de parler:

Bon voilà ce que je propose, des que l'ascenseur ouvre, on fonce a l'exterieur, on choppe un véhicule, on va au spatioport et on se sépare là. Tu me cherches pas d'ennui et je bidouillerais un peu les enregistrement pour que ton nom ne soit pas dessus . Deal ?

L'ascenseur continuait de descendre, elles étaient bientôt arriver. Frey en profita pour jeter un coup d'oeil du coté de sa voisine et vit que le saut ne l'avait pas épargnée, elle était légèrement débraillée et bien que dans le fond elle était plutôt jolie, elle ne put s'empêcher de relver ce détail:

Remets toi bien Elian, on est bientot arrivé

Un ding sonore se fit entendre tandis que les portes s'ouvrir.
Il fallait faire vite
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

MessageSujet: Re: Interview extreme   Dim 12 Oct 2014, 11:08
A son grand soulagement, la mercenaire ne tenta pas de l'abattre froidement. Bien! Elle semblait même plutôt partie pour discuter.

Je sais. Mais je préférais ne pas m'éterniser. La situation étai plutôt... tendue, et je n'avais plus rien à faire là et tu avais l'air... pressée. On en a pour combien de temps à descendre comme ça?!

Enfin un mouvement d'humeur! Elle allait mieux. Elle se retrouvait. Elle laissait enfin cette foutue histoire d'infiltration complètement foiré derrière elle. Bientôt elle allait se mettre à râler comme d'habitude et tout finirait bien.

Une main amicale aida Elian à se relever. Frey avait déjà remis sa tenue en ordre.

Va falloir faire vite, l'autre pervers de Volus va pas nous lâcher après ce qu'on lui a fait, ta un véhicule ? Quelques chose ?

Si tu ne préfères pas partir en courant dans la rue, j'ai demandé à mon Taxi d'attendre.

Se rendant compte de l'absurdité de la situation, Elian eut l'impression de devoir se justifier.

Il sera compter dans mes frais de mission alors j'ai préféré anticiper... au cas où...


Bon voilà ce que je propose, des que l'ascenseur ouvre, on fonce a l'exterieur, on choppe un véhicule, on va au spatioport et on se sépare là. Tu me cherches pas d'ennui et je bidouillerais un peu les enregistrement pour que ton nom ne soit pas dessus . Deal ?


La militaire dévisagea sa comparse un instant. Le petit sprint payait bien finalement. Elle ne pensait pas obtenir ce qu'elle voulait de façon aussi simple. Elle avait même prévu un peu d'argent, peut-être un coup ou deux, un boulot par-ci par-là. Finalement cette mercenaire était plutôt clean et vu que la militaire connaissait son nom, elle n'avait aucune raison de la doubler.
Elian rangea prudemment son pistolet encore chaud dans son sac en souriant à Frey.

Deal.


Sur les conseils de la journaliste, elle jeta un coup d'oeil à sa robe... Sa tenue n'était définitivement pas faite pour l'action. Si ses chaussures plates ne l'avaient pas gênée, sa robe avait tournée et l'étole qui lui donnait un côté chic était même dénouée et légèrement déchirée. Le plus rapidement qu'elle put, elle remis tout ça en place et camoufla les endroits qui avaient craqués

La mitraillette et le blindages sont vraiment nécessaire si on veut passer à peu près inaperçu?

La porte s'ouvrit. Pas de comité d'accueil. Elles avaient probablement une ou deux minutes ou deux avant de voir arriver la cavalerie. Tout ce qu'il fallait pour que les deux femmes partent sans problème.

On y va tranquille et tu n'entendra plus jamais parler de moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : neutre
Rang : Asari Multi service
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 177
Crédits : RAiiNB0Wsharpii

MessageSujet: Re: Interview extreme   Lun 13 Oct 2014, 00:44
Frey tiqua a la remarque de Elian, ouaip, effectivement, elle avait encore son omni-armure active ainsi  que sa mitraillette...le stress et surement le refus qu'elle pensait prendre surement:

Mhhpf, oui effectivement, attend deux seconde

Elle désactiva l'armure et mis l'arme derrière son dos, au pire, personne ne s'en rendra compte.
La porte de l'ascenseur donc s'ouvrit révélant le grand hall d'entrée....Vide, l'asari qui sétait à l'acceuil n'était plus là, Etrange...ou peut être pas en fait, c'est peut-être juste sa pause , ou alors elle a fini sa journée....
A vrai dire, elle préférait penser ça plutôt que se dire qu'elle était parti chercher des renfort....dans tout les cas il fallait se dépêcher. Profitant du fait que la salle était deserte, elle prit la main de Elian et commença à avancer vers la sortie:

Allez perdons pas plus de temps que ça...plus vite on sera parti, plus vite on pourra repartir à nos occupation

Elle n'attendit pas plus de réponse de sa consoeur continuant d'avance. En a peine une trentaine de seconde elles avaient traverser tout le hall sans encombre et atteint la sortie, surement la fin des ennuis surement:

Tu as vu ? plutôt simple hein ?

Elle sourit a Elian, franchement, par la déesse, c'était pas si difficile que ça, beaucoup de tension , mais c'était plutôt excitant, et puis elle s'était surement fait une amie qui se souviendrait d'elle...ou pas en fait.
Dans tout les cas, elle ne semblait pas lui en vouloir de sa petite traitrise, alors autant faire la conversation tout en allant vers la sortie:

Sinon, rassure moi, tu n'es pas une militaire spécialisée dans l'infiltration hein ? Parce que si c'est le cas,les turiens sont vraiment nuls

Une petite boutade pour détendre de nouveau l'atmosphere , ça ne pouvait pas faire de mal a coup sur.
Tranquilement, Frey tenant toujours la main de Elian pour aller plus vites, elles finirent pas arriver à la sortie dévoilant l'esplanade qui est censé acceuillir les véhicules volant. A ce moment, elle lacha la main de sa compère et avança , semblant chercher des yeux le taxi qui les tireraient de ces ennuis:

Bon, ou est ton taxi, qu'on puisse partir ?

Elle regarda Elian, semblant attendre une réponse...rapide si possible car elle sentait que les autres n'allait pas les lâcher.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

MessageSujet: Re: Interview extreme   Mar 14 Oct 2014, 00:27
Lorsque l'ascenseur s'immobilisa, Elian retint son souffle. C'était peut-être un peu parce que son acolyte essayait de cacher une mitraillette derrière son dos pour passer inaperçu, mais c'était plus vraisemblablement parce qu'un car de mercenaire armés jusqu'aux dents pouvait les attendre dans le grand hall. Les portes glissèrent sans un bruit après le très reconnaissable *Ding. Personne en vue...

La militaire faillit faire un bon de deux mètres lorsque Frey s'empara de sa main pour la tirer en avant. L'adrénaline était encore bien présente. Si on lui avait dit qu'elle serait plus à cran dans un ascenseur sur Illium que sur un champ de bataille... elle aurait demander à voir!

Tu as vu ? plutôt simple hein ?

La journaliste parlait beaucoup... sûrement pour rester calme. Mais elle n'avait pas tout à fait tord. Ça c'était passé plutôt facilement finalement. Ça avait même été assez excitant...

Ouais... Enfin ils ont intérêt à me laisser une bonne grosse perm' après ça...

Toujours râler pour faire bonne mesure. Personne ne prend au sérieux un médecin idéaliste.

Sinon, rassure moi, tu n'es pas une militaire spécialisée dans l'infiltration hein ? Parce que si c'est le cas,les turiens sont vraiment nuls

Hmmm...

s'étrangler en répondant n'était pas du meilleur effet, certes... Mais la pique était plutôt bien trouvée. Visiblement, Frey n'avait pas l'air tenter de réessayer son petit coup de douce de tout à l'heure...

Non. Je sais même pas ce que je fout là! Je me fait rapatriée dans les forces du Conseil dans un mois! A la base je suis médecin, moi...

La lumière solaire artificielle du présidium sembla enlever un grand poids des épaules de la militaire. Cette fois, elle récupéra la main de Frey sans y penser, pour la tirer en avant.

Le taxi est par-là.

Quelques pas et les deux asaris pouvaient monter dans un taxi, semblable à la centaine de milliers de taxi qui circulaient dans la ville. Elian détestait toujours autant l'odeur des véhicules mais n'en tint pas compte et entra leur destination: le spatioport. Puis, pendant que le véhicule démarrait, elle pianota sur son omnitech.

Voila... J'ai prévenu mon chef que tout était réglé. Ton nom n’apparaît nulle part. Pffuu... Et désolée d'avoir troublé ton interview. Ce salop mérite d'être publiquement démolit.

Après un bref moment d'hésitation, elle passa son omnitech devant celui de Frey.

Mon adresse extranet et mon communicateur... si tu supportes encore de voir ma tête on pourrait peut-être aller boire un verre ou deux un de ces jours. J'en ai marre des bourrins de l'armée.

Jusque là, la mercenaire avait jouer réglo presque tout le temps et elle avait l'air assez sympathique. En plus, cela faisait longtemps qu'Elian n'avait plus put parler un peu avec quelqu'un qui n'appartenait pas à l'armée.

Le taxi s'arrêta vite. Finalement, elle n'aurait même pas besoin de prendre un chambre. Autant quitter la planète le plus rapidement possible. Le quai qui l'avait fait enragé un peu plus tôt semblait soudain très accueillant. La militaire salua son étrange compagne d'infortune.

Soudain, elle fut prise d'un doute. Un énorme doute. Un doute qui pouvait être assez grâve et la faire passer pour une idiote:

Et... Frey'Jya T'Nora c'est bien ton vrai nom?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : neutre
Rang : Asari Multi service
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 177
Crédits : RAiiNB0Wsharpii

MessageSujet: Re: Interview extreme   Mar 14 Oct 2014, 11:29
Le taxi est par-là.

L'infiltré-qui-en-fait-n'en-était-pas-une montra un taxi automatisé,en quelques pas, les deux , les deux s'engouffrèrent dedans et activèrent la commande de dépar pour enfin quitter cette tour ou ça allait commencer a chauffer. Tandis que Frey en profita pour se poser sur le siège plus ou moins confortable, elle jeta un coup d'oeil a l'omnitech de Elian ...qu'elle piannotait rapidement.
Quoi ? elle appelait des renforts ? surement pour elle ? Elle l'avait trahi certes mais c'était surement pas ça quand même...enfin elle esperait, parce que les situation corsé, pour aujourd'hui, c'était bon:

Voila... J'ai prévenu mon chef que tout était réglé. Ton nom n’apparaît nulle part. Pffuu... Et désolée d'avoir troublé ton interview. Ce salop mérite d'être publiquement démolit.

Non, c'était juste qu'elle respectait les termes du contrat tacites qu'elles s'étaient faites...Frey souffla, contente qu'elle ait fait ça plutôt qu'autre  chose puis activa également son omnitech avant de balancer son enregistrement en volume bas:

MMHhh j'espere aussi, bien que le flux d'information qui aura ça n'est pas bien important....J'ai bien peur que ça ne change pas grand chose au final...

Frey n'était pas pessimiste, loin de là mais si elle savait une chose, c'est que un milliardaire a de l'influence et un peu de pouvoir et vu le flux d'information qui comptait utiliser cette infos, il faudrait pas grand chose au volus pour les faires plier.....Mais peut être qu'elle pourrait jouer autrement....car il était vrai que ce salaud de Volus gagnant de l'argent sur des restes antiques de moissoneur et de vente d'information illicite devait payer....
Tandis qu'elle pensait, le bras de Elian possédant l'omnitech passa au dessus du sien et un petit affichage rectangulaire indiquant des coordonnées popa :

Mon adresse extranet et mon communicateur... si tu supportes encore de voir ma tête on pourrait peut-être aller boire un verre ou deux un de ces jours. J'en ai marre des bourrins de l'armée.

Frey fut surprise de la réaction de Elian, elle pensait juste qu'elle partiraient chacune de leurs coté puis s'oublirait....pas qu'elle proposerai d'aller boire un verre et lui donnerait son extranet, surtout avec la semi trahison qu'elle lui avait faites...Cela dit, cela lui fit sourire, après tout pourquoi pas, boire un verre avec une militaire, ça lui changerais des gens qui s'interresse a elle juste pour le lit ou les conversion menant vers nulle part...et puis c'est toujours bon de remplir son carnet d'adresse...

Ok j'y penserais, mais si possible, pas tout de suite sur Illium hein ?

Elle sourit en disant cela...au final c'était amusant, elle devrait faire plus souvent des chose comme ça.

Le Taxi, après plusieurs minute de route s'arrêta et se posa a l'entrée du spatioport.Finalement, elle ne passera pas une soirée a l'azure pour fêter sa réussite, mais c'était pas très grave au final, plus vite elle aurait donner les document et quitter Illium, plus vite elle pourra s'acheter de l'équipement au cash shop de son jeu favori et peut être même un coupleur suplémentaire pour le vaisseau.Tranquilement, elle jeta un dernier coup d'oeil a Illium, mégapole géante et perle de ce système solaire avant de revenir vers Elian qui venait de faire un salut presque militaire:

Et... Frey'Jya T'Nora c'est bien ton vrai nom?

Elle sourit a la question de  sa comparse, après tout les mensonges qu'elle avait dit durant cette confrontation, elle était en droit de se poser des question...et elle avait le devoir de lui fournir la réponse:

ouaip c'est bien moi officier infirmiere infiltrée Elian Mas'ert

Elle sourit et salua d'un petit lever de main vers celle qu'elle venait de nommer avant d'ajouter:

A la revoyure Miss

Puis elle partit en direction de son vaisseau:

Plus tard, dans le vaisseau de Frey, en orbite de Illium

Tranquilement, Frey sorti du grand tube cylindrique qui servait de douche dans le vaisseau. Après une journée a courir et a charmer, il n'y avait pas à dire, ça faisait un bien fou. Elle avança tranquilement jusqu'au bout du couloir ménant au cockpit et a ses liaison extranet, serviette autour du coup, puis s'installa sur son siege.
Que faire maintenant....elle avait les documents ...est-ce que elle suivrait le deal et l'enverrait juste au pigiste ou alors , contacterait elle un flux plus haut placé que celui qui l'avait mandaté...prenant ainsi le risque de ne pas être payé ?

Cruel dilemme entre une envie de justice et une envie pécunière. Mais Frey avait la solution à ça...et la douche l'avait aider.
Posément, elle pianota sur deux trois bouton du tableau de bord et transferra l'enregistrement. Puis cela fait, elle s'attela à un petit travail de découpage audio, enlevant ainsi les moment ou Elian était....elle n'avait qu'une parole et elle lui avait promis qui lui arriverait rien à propos de cette affaire.
Puis,  Cela fait, elle envoya une copie au pigiste lui demandant de divulguer cela au plus de monde possible et de lui envoyer également rapidement, les crédit duement gagner.Puis pour finir, elle entreposa une copie dans ses archives. POurquoi elle faisait ça....tout simplement pour faire en sorte que si le Flux auquel elle avait donner l'exclu n'arriver pas a faire péter ce Volus, que elle, elle puisse le faire.
Et sur qu'elle prendrait autant de plaisir que sur ses parties de holo jeux.[/color]

Trouvable sur Extranet:
 
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Interview extreme   
Revenir en haut Aller en bas
 

Interview extreme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Nébuleuse du Croissant :: Illium-