AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Namida’Silke Nar Karasuh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : GIP
Rang : Chercheuse
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2926-memo-d-ingenieur-namida
http://www.masseffect-reborn.fr/t2926-memo-d-ingenieur-namida


Messages : 114
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Namida’Silke Nar Karasuh   Sam 04 Oct 2014, 20:32
Registre Galactique des espèces
Namida’Silke Nar Karasuh

Informations primaires

Sexe : feminin
Race : Quarien
Âge : 23 ans
Faction :   G.I.P.
Poste / Grade : Technicienne
Parenté : Yema et Keran’Silke Vas Karasuh
Situation maritale : célibataire
Planète d'origine : le vaisseau civil Karasuh


Histoire

Namida naquit en 2176. Un an après que sa mère Yema devint Vas Karasuh et la partenaire de son père. Son enfance est pour le moins ordinaire et similaire à celle de nombreux nomades. Le Karasuh est un vaisseau civil modeste dont le rôle principal est de pourvoir aux ressources minières. Pas équipé pour le combat, il évoluait dans le giron de vaisseaux plus importants. De fait, l’enfance de Namida ne fut pas directement confrontée aux combats.

Sa famille se résume à ses parents. La guerre tua des grands-parents, oncle, tante, cousins... membres d’autres vaisseaux qui participèrent aux combats. N'ayant aucun lien concret avec cette parenté, la perte lui sembla un peu abstraite.

Malgré cet éloignement précaire des combats, toute son enfance fut impactée par leurs évolutions. Il y avait la peur, renforcée par leur statut vulnérable : « Que se passera-t-il si… ? » L’enfant ne sait pas, la question hante les couloirs. L’ambiance est froide et austère. Pour se construire, elle se réfugie dans l’apprentissage et l’imagination. Les histoires de maman, les ragots qu’on dit… les récits de papa sur ses exploits techniques au minage. La technique l’intéresse dès le plus jeune âge.

2187, la guerre prend fin. Mais ce n’est pas un soulagement concret. Namida a 11 ans. C’est une petite quarienne discrète. Élevée dans le carcan aseptisé de son vaisseau et sa promiscuité étouffante.

Au vu des excellentes compétences de son père (et d’autres sur le vaisseau, mais son papa est le meilleur c’est sûr !), ils sont parmi les premiers à venir sur Rannoch pour la reconstruction. Namida est émue, même si elle ne comprend pas si bien ce que cela représente. On lui a expliqué l’histoire, mais ces concepts sont encore un peu confus dans l’esprit de l’enfant. Naïvement, elle est heureuse de voir les autres heureux et s’émerveille de ce qu’elle découvre. Le sol. C’est fascinant, irrégulier. Ça ne ressemble en rien aux couloirs métalliques des vaisseaux qu’elle a toujours connus. Le ciel aussi... si différent de sa réalité cosmique. Pourquoi est-il si uni, pourquoi ne voit-on pas les étoiles ? Pourquoi c’est orange ? Au début, ce ciel lui faisait peur. Son vaisseau lui manquait, ainsi que tous ses repères.

Les années qui suivirent furent un long fleuve docile. Namida développa un caractère curieux et affirmé. Elle sait déjà assez précisément ce qu’elle veut faire de sa vie. Elle veut étudier la science et lire. L’éducation qu’elle reçoit est stricte, ses parents sont exigeants. Obéir a toujours été une nécessité pour survivre. Son père veut pour elle la meilleure des formations. Afin que son avenir soit à la hauteur de ses capacités dans ce monde neuf.  

Les efforts consentis pour la reconstruction approchent du dévouement aveugle. Ont-ils peur que la planète s’envole et qu’on doive redevenir des nomades ? L'enfant se questionne, mais se concentre sur des préoccupations basiques. Quelle est le métier qu'elle voudra faire, réussir les examens, explorer, quand est-ce qu'elle sera grande et que son corps prendra enfin des formes de femme ? Est-ce que ça fait mal d'ailleurs ?

La jeune quarienne grandit sans envie de se battre ou de devenir soldat. Elle ne comprend pas ceux qui rêvent en écoutant les récits de batailles. Les armes, elle les aime quand elle peut les comprendre, les démonter, les bricoler. Tout ce qui lui tombe sous la main est sujet à réflexion et dissection méticuleuse. Sa facilité à apprendre lui permettra de progresser rapidement.

Ces années qui passent sont remplies de conflits, de politique. L’alliance avec les geth n’est pas aisée. Namida est plongée dans ses données informatiques, ses armes démontées, ses machines minières. Elle n’y prête pas grande attention, ce sont des discussions d’adultes.

Namida fait partie de cette jeunesse élevée dans la guerre. Celle qui du jour au lendemain se découvre un avenir. Vivre au jour le jour, c’est terminé, demain ne sera pas le dernier. La reconstruction, cet élan d’espoir est un élan désordonné. C’est comme un tsunami et elle peine à suivre les courants turbulents. Cet état, ce terreau, forgera sa manière d’être.

Lors de la réhabilitation de la station Haratar, elle a 20 ans. Elle a grandi mais reste cette curieuse rêveuse accaparée par ses travaux techniques. L’heure de son pèlerinage approche, mais elle n’en voit pas d’intérêt. Elle n’a plus de vaisseau, elle n’a pas envie de partir de sa terre. A elle, à eux, retrouvée il y a si peu de temps et pourtant déjà plusieurs années.

La création du G.I.P. lui offrit finalement une opportunité qu’elle saisit. La station lui offre du travail et des possibilités enrichissantes. Qui plus est, la jeune quarienne croit à la paix entre les Synthétiques et Organiques. Remonter dans un vaisseau après toutes ces années lui provoqua un étrange sentiment. Le même qui l'étreignit lorsqu'elle réalisa que ses parents lui manquaient. Un sentiment un peu vague qui lui donnait à ses débuts un peu de chagrin.

Elle se consacre alors toute entière à son travail. Elle n’a pas peur de s’y engager toute entière, car c’est une priorité absolue pour elle. Elle continue à travailler sur tout ce qui touche à l’informatique et la technique. Elle se passionne aussi pour les rapports sociaux qu’elle délaissa enfant. La psychologie et les manœuvres diplomatiques devinrent ses nouveaux livres de chevet. Le travail de la section GDSE a, de fait, attiré son attention.



Apparence

L’avantage du scaphandre, c’est qu’on y est bien. Derrière lui, on ne voit pas ce qu’il se cache. L'apparence n'est pas un critère. Elle ne pourrait pas envisager de se séparer de son scaphandre. Elle détestait les séances imposées par ses parents pour stimuler son organisme. Elles étaient courtes et pourtant si désagréables.

Elle préfère de loin se voir habillée. Sa tenue est un modèle basique, fonctionnel. Elle l’aime beaucoup et y a ajouté quelques touches personnelles. Elle est toujours en train de bricoler quelques améliorations techniques.

Le reflet de ce corps menu et délié qu’elle renvoie lui plaît. Elle aime sa finesse et ne se plaint pas de sa fragilité. Elle n’aurait pas eu la carrure pour devenir soldat, Namida est un poids plume. Elle a tout d’une quarienne ordinaire quoiqu’un peu plus petite que la normale.

Elle ne porte pas d'arme sur elle, à sa ceinture, il n'y a la place que pour une trousse à outils.  


Caractère

Namida est un esprit brillant et comme tout esprit brillant, elle est parfois un peu dépassée par les idées multiples qui foisonnent. S’organiser, faire une chose à la fois est souvent chose impossible. C’est ce qui lui posa le plus de soucis durant son enfance, son manque de capacité à se concentrer sur une chose. C’est pour cela qu’elle dut étudier assidument et fut drillée par ses parents pour se fo-ca-li-ser.

Il n’est pas rare de l’entendre marmonner : focalise-toi, focalise-toi… quand elle réfléchit à quelque chose. Une petite méthode comme une autre pour éviter de se disperser.

La jeune quarienne n’est pas asociale. Elle a eu des amis, a échangé, discuté mais sans réellement approfondir la chose. Elle apparaît comme quelqu’un de neutre, posé et calme. Elle est aimable et éduquée. Elle fera attention à ce que lui dit son interlocuteur. De fait, les disputes ou tensions sont rares.  Elle restera très réservée sur ce qu’elle ressent. Il est donc difficile de dire ce qu’elle ressent réellement. Namida est une personne très secrète.

Une des caractéristiques basiques et motrices est la curiosité. C’est ce qui la porte. L’ouverture sur un monde vivant et merveilleux lui offrit un appétit insatiable.

Travailler est une priorité pour elle, elle fera preuve de beaucoup de détermination et de persévérance en ce sens.


Compléments

Signe(s) distinctif(s) : Rien de spécial
Relations avec les autres : Lisses, Namida n’a pas spécialement d’amis ou d’ennemis
Des liens prédéfinis ? aucun


Hors Personnage

Célébrité sur l'avatar (seulement si besoin) : --
Comment avez-vous connu le forum ? En errant sur le net à propos de Mass Effect
Est-ce un double compte ? Non.
Des remarques ? Aucune



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 7970
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Namida’Silke Nar Karasuh   Dim 05 Oct 2014, 22:21
Bon, ça m'a l'air tout bon ça.

Je te laisse signer le règlement si ce n'est pas encore fait, et je te renvoie ici pour trouver des partenaires de RPs.

Bienvenue à toi.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : GIP
Rang : Chercheuse
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2926-memo-d-ingenieur-namida
http://www.masseffect-reborn.fr/t2926-memo-d-ingenieur-namida


Messages : 114
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Re: Namida’Silke Nar Karasuh   Mer 08 Oct 2014, 21:44
Oh *.* Je ne pensais pas être validée sans correction. C'est une agréable surprise. Je file de ce pas signer le règlement.

Désolée pour la réponse tardive, j'ai fait beaucoup d'heure sup' hier ^^'


- Fiche - Journal de bord - Terminal extranet -
Récompenses:
 

Namida sans scaphandre:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Souveraineté Yagh
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Grammar Nazi
Messages : 217

MessageSujet: Re: Namida’Silke Nar Karasuh   Mer 08 Oct 2014, 23:54
Bienvenue à bord, petite Quarienne laborieuse Redman


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Namida’Silke Nar Karasuh   
Revenir en haut Aller en bas
 

Namida’Silke Nar Karasuh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Hall du Personnage :: Présentation des Membres :: Fiches Validées-