AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Butariens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Maître du Jeu | Dieu Suprême
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 2175
Crédits : IVIA by Conteur

MessageSujet: Butariens   Dim 19 Oct 2014, 22:08
Butariens


Espèce bipède à quatre yeux originaire de Khar'Shan, les Butariens sont une espèce peu ouverte qui a choisi de s'isoler du reste de la galaxie. Les Systèmes Terminus sont infestés de pirates et d'esclavagistes butariens qui alimentent le stéréotype du Butarien hors-la-loi. Il est important de noter que ces criminels ne représentent pas les citoyens ordinaires qui n'ont pas l'autorisation de quitter l'espace butarien à cause de leur gouvernement omniprésent et paranoïaque : l'Hégémonie butarienne.

En dépit de plusieurs désaccords avec le Conseil de la Citadelle et leur hostilité avec les Humains, la plupart des Butariens choisissent des activités criminelles rentable comme le trafic de drogue ou d'esclaves ou des activités directement militaires comme le mercenariat. Ils ont également la réputation d'être des hommes d'affaire avisés et de bons commerçants, bien que dans les régions les plus anarchiques de la galaxie comme Oméga, les négociations avec les Butariens se font le plus souvent sous garde armée.

Pour plus d'informations sur les planètes et colonies butariennes, merci de consulter la Voie Lactée

Biologie


Les Butariens sont une espèce bipède anthropoïde appartenant à la famille des primates comme les Humains, les Quariens et les Asari. Ils possèdent une très fine pilosité faciale qui pousse principalement autour de la bouche. Leur caractéristique physique la plus distinctive est leur quatre yeux. Les Butariens sont l'une des quatre races intelligentes connues à avoir développées plus d'une paire d'yeux, les trois autres races sont les Prothéens, les Yaghs et les Léviathans. Les Butariens présentent également plusieurs pigmentation de peau. Si la plupart des Butariens ont une peau de couleur chair plus ou moins sombre, avec des rayures rouge et brune plus sombre au niveau des tempes, certains, à l'instar de Balak, ont une peau plus verdâtre avec des rayures noire et jaune au niveau des tempes.


Histoire


Lorsque les Butariens ont développé le voyage spatial, ils ont découvert des ruines prothéennes dissimulées sur Bira, une des lunes de la géante gazeuse Verush se trouvant dans le même système stellaire que Khar'Shan, ce qui leur permit de développer la technologie SLM. Les Butariens mettent un point d'honneur à rappeler que ces ruines avaient été endommagées par un séisme et que la perte de certaines informations les avait handicapés face aux autres espèces qui maîtrisaient le voyage spatial. Le Conseil de la Citadelle entra en contact avec les Butariens pour la première fois aux environ de 200 avant notre ère et leur a accordé une ambassade sur la Citadelle un siècle plus tard. En dépit d'être accueillis dans la communauté galactique, les Butariens provoquèrent plusieurs crises diplomatiques dans les relations galactiques au fil du temps. Aux alentours de 1785, une flotte butarienne bombarda la colonie galarienne de Mannovaï ; en 1913, l'Hégémonie Butarienne annexa la colonie asari d'Esan qui fut rebaptisée Lorek et en 2115, les forces conciliennes affrontèrent les forces butarienne sur la planète Enael.

Au début des années 2160, les Humains commencèrent à coloniser la Travée de l'Attique et plus particulièrement la Bordure Skyllienne, région également en cours de colonisation par les Butariens. Les Butariens demandèrent alors au Conseil d'intervenir et de déclarer la Bordure "Zones d'intérêts Butarienne", interdisant ainsi aux Humains de la coloniser et d'abandonner les colonies déjà fondées. Lorsque le Conseil refusa, les Butariens fermèrent leur ambassade à la Citadelle et rompirent toutes relations diplomatiques et économiques avec les races conciliennes, devenant ainsi un État rebelle qui se referma sur lui-même.

Les fonds et l'armement fournis par le gouvernement Butarien aux organisations criminelles des Systèmes Terminus, conduisirent à de nombreux raids brutaux sur les colonies humaines dans la Travée, aboutissant au Raid Skyllien de 2176, une attaque coordonnée de plusieurs gang pirates et esclavagiste financés par les Butariens sur la grande colonie humaine, la planète Elysium. En 2178, l'Alliance riposta par une attaque massive de la lune Torfan, longtemps utilisée comme une base butarienne accueillant de nombreux criminels en prime. Depuis, les Butariens s'isolèrent dans leurs propres systèmes et sont désormais très rare dans l'Espace Concilien.

Mass Effect 3 : 

Après la destruction du Relais Alpha, les Moissonneurs arrivèrent dans la galaxie via le système Vular, un système se trouvant dans l'espace butarien à la frontière de la galaxie et progressèrent très rapidement sur Khar'Shan. Après l'échec de l'attaque terroriste sur Terra Nova initiée par Balak en 2183, l'Hégémonie ordonna de se concentrer exclusivement sur l'étude du "Léviathan de Dis", une épave de vaisseau organique qui s’avéra être en réalité celle d'un Moissonneur, afin de "rendre aux Butariens leur place dans la galaxie". Cela permit au "Léviathan de Dis" d'endoctriner l'équipe scientifique et d'importants représentants du gouvernement butarien. Lorsque les Moissonneurs envahirent la galaxie trois ans plus tard, les Butariens endoctrinés ont sabotés les défenses de l'Hégémonie, ce qui permit aux Moissonneurs de conquérir très facilement l'ensemble de l'espace butarien tout en écrasant ses forces de défense.

Si Balak s'échappe de l'astéroïde X57, la destruction de l'Hégémonie par les Moissonneurs fait de lui l'officier le plus haut gradé de l'armée butarienne encore en vie. Il se dirigea sur la Citadelle avec les flots de réfugiés où il dirigea par la suite les restes de la flotte butarienne contre les Moissonneurs en piratant les transmissions du Conseil pour apprendre l'emplacement de l'ennemi et des tactiques efficaces contre eux. Shepard peut convaincre Balak d'apporter le soutien des vestiges de la flotte butarienne à la flotte coalisée pour tenter de reprendre la galaxie aux Moissonneurs ou le tuer pour ses actions sur Terra Nova.

Les soldats survivants de l'ancienne Hégémonie Butarienne font partie des nombreux groupes impliqués dans l'effort de guerre contre l'Invasion Moissonneur. Selon un bulletin d'information de l'Alliance, bien que leur aide dans le combat est appréciée, les soldats de l'Alliance et de l'Hégémonie ne se font pas confiance ou ne se respectent pas mutuellement pour autant.


Culture


Les Butariens accordent une très grande importance à la caste sociale et à l'apparence et outrepasser son rôle dans la société est très mal vu. Dénigrer sur la valeur monétaire d'une meilleure condition sociale est considérée comme une grave insulte. Les Butariens croient fermement que les espèces ayant moins de quatre yeux sont inférieures. Ils prennent souvent le dessus dans les débats inter-espèce car les autres races ont du mal à savoir sur quels se concentrer quand ils leur adressent la parole.

L'esclavage est une partie intégrante du système de caste butarien, en dépit d'être illégale selon les lois du Conseil. On ignore encore comment les Butariens ont put être une race concilienne pendant si longtemps alors que l'esclavage était toujours en vigueur chez eux. La théorie la plus probable est que cette coutume est si profondément ancrée dans la culture butarienne que les Butariens considéraient les lois antiesclavagiste du Conseil comme étant préjudiciable. Les esclavagistes butariens sont craint dans toute la galaxie et plus particulièrement dans les petites colonies isolées qui sont souvent la cible de leurs attaques. Les victimes de ces raids se voient généralement implanter dans le crâne un dispositif de contrôle. Une opération douloureuse car les Butariens n'utilisent pas d'anesthésiques sur les futurs esclaves. Talitha, une des victimes du raid esclavagiste sur Mindoir en 2170, dû subir cette pratique après sa capture. Les Butariens sont également connus pour asservir les personnes dépendantes au Sable Rouge quand ces derniers ne peuvent plus payer leurs consommations.

Le language corporelle est une partie importante de la société butarienne. Par exemple, pencher la tête vers la gauche est considérer comme une marque de respect et/ou d'admiration envers son interlocuteur. Au contraire, pencher la tête vers la droite est considérer comme une marque de supériorité envers son interlocuteur ou qu'il se considère comme étant supérieure à ce dernier. Par conséquent, ce geste peut être interprété comme une insulte.

Religion : 

On en sait très peu sur les croyances religieuses butariennes. Mordin Solus indique que les Butariens croient en une vie après la mort. Quand un Butarien meurt, son âme quitte le corps par les yeux. Les soins apportés à la dépouille sont considérés comme non importants sauf au niveau des yeux. Retirer ou arracher les yeux d'un Butarien mort ou vivant est une très grave offense sur le point de vue religieux car c'est comme lui interdire la possibilité de rejoindre l'au-delà.

En 2186, un prêcheur butarien demande au Commandant Shepard de récupérer les Piliers de la Force sur Khar'Shan afin qu'il puisse guider son peuple à travers ces moments difficiles grâce à ces écrits. Cela suggère que les croyances religieuses butarienne sont basées sur des textes sacrés comme certaines religions humains telles que le Christianisme ou l'Islam.


Gouvernement


Le reste de la galaxie voit les Butariens comme étant un problème négligeable. Leur gouvernement, connu sous le nom d'Hégémonie Butarienne est très hostiles envers l'Alliance Interstellaire, mais craint les réactions des autres "grandes" races concilienne que sont les Asari, les Galariens et les Turiens. On ne sait pas ce que le Butarien lambda pense au sujet de l'isolement forcé de sa race car le Ministère du Contrôle de l'Information s'assure que seuls les informations approuvées par le gouvernement entrent ou sortent de l'Hégémonie. Compte tenu de la nature oppressive du gouvernement butarien, il est supposé être de nature autocratique et totalitaire, bien que le monde natal butarien, Khar'Shan, est toujours divisé en plusieurs États-Nations.

Le gouvernement butarien blâme l'Humanité d'être la cause de leurs problèmes et prétend qu'il a été forcé de se débrouiller par lui-même, malgré le fait que son exil de la communauté galactique a été largement auto-imposé. Cet antagonisme qu'ont les Butariens envers les Humains se traduit sous formes d'escroqueries, de raids esclavagistes, d'attaques pirates et d'attentats terroristes. Des actions secrètement soutenues et financées par l'Hégémonie, bien qu'elle affirme publiquement qu'elle n'a rien à voir avec ces actes.

Toutefois, malgré leur isolement, le gouvernement butarien fournit toujours les mises à jours du vocabulaire, des règles grammaticales et des conjugaisons de la langue butarienne au reste de la galaxie, sans doute afin de pouvoir continuer à diffuser sa propagande hors-frontière. La langue butarienne est devenue la "lingua franca" des Systèmes Terminus, sans doute en raison de la prévalence des gangs et criminels butariens dans cette partie de la galaxie.


Doctrine militaire


On sait très peu de chose à propos de l'armée butarienne. Les sanctions de la Citadelle ont rendues l'armée butarienne à l'état de "tigre de papier" qui ne peut se battre que via des attentats terroristes ou d'autres actions détournées au lieu de mener une guerre de front comme à son apogée. En 2160, lorsque la colonisation de la Bordure Skyllienne débuta, autant du côté butarien que du côté humain, les forces militaires butarienne étaient déjà suffisemment affaiblies au point de n'avoir pu contenir l'expansion humaine dans la région. Balak affirme que les Butariens eux-même savaient que l'armée humaine était plus puissante, mais que le Conseil n'avait rien fait pour les protéger et les ont laissés se défendre tout seuls.

L'Hégémonie Butarienne n'a pas confiance dans les entreprises privées en ce qui concerne l'équipement militaire. La plupart du matériel militaire butarien est conçu et fabriqué par une entreprise nationalisée appelée "les Armements d’État Butarien", tristement connue pour son gaspillage de ressources et la corruption qui y règne. Elle fabrique aussi bien du matériel offensif que défensif et vend surtout ses produits dans les Systèmes Terminus. 

La flotte butarienne possède au moins un cuirassé. Comme ce n'est plus une race concilienne, elle n'est plus soumise au traité de Farixen et peut en avoir beaucoup plus. Ils ont également des vaisseaux plus petits, y compris les croiseurs de classe Hensa. Toutefois, compte tenu qu'un croiseur de cette classe fut récupérée et rénovée par les Quariens qui le baptisèrent "Idenna" une vingtaine d'années avant 2183, les Butariens ont peut être retirés cette classe du service actif depuis un moment.

L'armée butarienne a une division des forces spéciales connue sous le nom "Ombres de Khar'Shan" (OKS). Tout ce qu'on sait de l'OKS, c'est que leur programme d'entraînement est très brutal. Après que les Soleils Bleus engagèrent un groupe d'anciens agents de l'OKS pour diriger un camp d'entraînement en environnement hostile sur une des lunes de la planète Xetic, une enquête menée par les autorités d'Illium fit état que le taux de mortalité des recrues du camps dépassait les 18%. Cependant, une seconde enquête indépendantes des Soleils Bleus fit remarquer que les techniques de formation brutales des Butariens étaient conformes à ceux utilisés dans le programme de formation de l'OKS.

Il existe aussi une branche des forces spéciales, spécialisée dans l'espionnage, l'assassinat et le sabotage connue sous le nom "Yeux de Khar'Shan" (YKS), qui est suspectée d'avoir trempée dans plusieurs affaires d'attentats l'encontre de l'Alliance sans qu'aucune preuve ne fut jamais trouvée.

Quelque soit l'effectif et la puissance réelle de l'armée butarienne, elle a été pratiquement et rapidement anéantie par l'assaut Moissonneurs en 2186. Les quelques vaisseaux qui ont survécu à la chute de Khar'Shan ont fui vers l'espace de l'Alliance avec des milliers de réfugiés à leurs bords, ce qui est plutôt ironique quand on connaît la profonde haine que les Butariens ont à l'égard des Humains.

Époque actuelle


Première espèce à avoir été attaquée et balayée de la surface de la Galaxie, les survivants Butariens de la nouvelle ère se sont rassemblées autour de l'ancien noyau de l'Hégémonie qui se veut a l'heure actuelle plus proche de la communauté Concilienne - à savoir la Citadelle et l'Alliance, qui la garde précieusement. Ils ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes et ce même après 12 années de subsistance, même en continuant de concentrer le rapatriement des anciens réfugiés Butariens sur Khar'Shan et une planète voisine temporaire d'habitation. Les grosses créances des Volus ont permit à l'espèce de reconstruire sur leurs colonies ainsi que sur Khar'Shan, celle-ci étant toujours détruite à près de la moitié de sa surface par manque de moyen et surtout de population. Les Asaris tentent également d'apporter leur soutien, mais le degré de dévastation dans lequel repose la planète mère de l'Hégémonie est tel que cela en rend les choses très compliquées.

La Nouvelle Hégémonie mise tout donc sur les relations inter espèces et sur les voies commerciales - à commencer par les Volus, les Asaris, ainsi que le Conseil. Toutefois, elle n'abandonne pas ces relations avec les Systèmes Terminus en jouant sur un tableau plus officiel avec Omega : en effet, Aria T'Loak conclut un contrat avec eux, cédant une partie des droits sur le station en échange de main d’œuvre. Mais malgré ces collaborations opportunes, des terroristes ne sont pas à exclure. De plus, le gouvernement Butarien tente également depuis quelques années un rapprochement avec l'Alliance Interstellaire, mettant de côté les différents des deux espèces dans le but de sécuriser la situation de l'Hégémonie. Un conflit avec une autre faction serait dévastatrice pour elle. Elle le prouve en évitant des représailles sanglantes avec les différents gros groupes mercenaires, épaulant la Reine d'Omega, qui rompt leur accord sans concession.

Devant ces quelques échecs, d'anciens terroristes Butariens refusent le changement de tempo de la nouvelle Hégémonie et un gros convoi a fuit dans les Systèmes Terminus afin d'y élire domicile par une colonie clandestine - où l'esclavagisme règne et les règles abrogées par la loi Butarienne proche de l'anarchie et de la loi du plus fort esclavagiste. Ils continuent de haïr les Humains pour la mort de 300 000 collègues, amis, ou familles qui auraient pu aider contre les Moissonneurs et ... Cependant, désireux de réunir le peuple Butarien et éviter plus de dissensions, le gouvernement cherche à se détourner et adopte une posture largement indépendantiste vis-à-vis du Conseil - un changement radical, à défaut d'être inédite.

En cette année 2199, la Nouvelle Hégémonie est toujours dans un état relativement précaire et fait de son mieux pour garder son peuple en cohésion, s'ouvrant légèrement à l'Espace Concilien dans le but de se stabiliser économiquement mais bien entendu en se focalisant sur la reconstruction de Khar'Shan, vestige de la gloire passée des Butariens. Une gloire qu'ils souhaitent à tout prix retrouver.









Revenir en haut Aller en bas
 

Butariens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Règles & Univers :: Codex :: Les Espèces-