AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Ralois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Maître du Jeu | Dieu Suprême
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 2210
Crédits : IVIA by Conteur

MessageSujet: Ralois   Dim 04 Jan 2015, 14:49
Ralois



Plus d'information sur l'aspect visuel des Ralois : http://fc05.deviantart.net/fs70/i/2012/102/4/b/the_raoi___mass_effect_by_justgiveitup-d4vxo4l.png

Les informations suivantes ont été inventées, et ne sont pas tirées du Codex Mass Effect

Les Ralois sont une espèce humanoïde aviaire qui a un long passé de traditions tribales, une des plus récentes espèces intelligentes a avoir été découverte par le Conseil Galactique. Il y a une quinzaine d'années, juste après avoir lancé leur premier téléscope spatial en 2184, le croiseur Asari Azedes est ainsi repéré par les Ralois et ainsi débute le premier contact avec la communauté galactique. Suivant encore un système tribal clanique, ils ont la triste réputation depuis la Guerre des Moissonneurs d'être traités de lâches, à cause de la stratégie isolationniste de l'autruche qu'ont pratiqué leurs chefs afin de se camoufler en espèce sous-évoluée. A côté de cela, ils font de parfait combattants et guerriers sachant savamment faire usage de leur environnement ainsi que de leurs propres capacités. Depuis, ils ont reprit contact avec la communauté galactique et le peuple a reprit les rennes de l'avancée technologique.
Originaires de la planète Turvess, dans la Nébuleuse de l'Aigle de la Travée de l'Attique, les Ralois ne disposent d'aucune colonie – mis à part une base d'observation scientifique sur la lune de Turvess – et, depuis quelques années, voient leur peuple divisé entre ceux qui prônent le progrès, et ceux qui le craignent. Étant très liés avec la nature au sens traditionnel, le progrès technologique divise les opinions jusqu'à créer, petit à petit, un véritable schisme dans le peuple Raloi, qui se traduit aussi bien dans les mentalités que visuellement.
A cause d'un virus retrouvé dans les plumes des Ralois, les premières délégations du Conseil ont obligé les Ralois responsable de la diplomatie a revêtir des combinaisons hermétiques environnementales afin d'empêcher toute transmission de ce que les gens appellent à tort la « grippe aviaire ».


Biologie


Ovovipares et d'une espérance de vie d'en moyenne une centaine d'années standard, un Raloi mesure entre 1,80 et 2,00 mètres en moyenne. D'apparence générale plutôt intimidante, ils ont une silhouette relativement taillée et nuancée entre des zones couvertes de plumes, environ 50% de la surface du corps, et d'autres, formée d'excroissances osseuses renforcées, où il n'en apparaît aucune. Ils ont des « mains » à trois doigts avec griffes. De même, leurs jambes se terminent par des pattes à trois griffes, comparable à la forme des appendices préhensiles des aigles de la Terre humaine. L'épaississement des plumes ainsi que leur densité est variable selon les individus. Les Ralois revêtent différentes couleurs de plumes ou d'excroissances osseuses de la même façon, dont certains sont bien plus lumineux que d'autres. Leur faciès spécifique est composé d'un bec ainsi que d'une excroissance osseuse crânienne de laquelle tombent des cheveux souvent tressés, mais qui peuvent, tout comme les humains, être davantage ondulés, droits...

Les Ralois ont cette spécificité, comme toute race dite aviaire, d'avoir des « ailes », dites vestigiales, placées dans la jointure des bras et du flanc du buste ; elles leur permettent d'ailleurs de planer plus que de voler. De plus, la beauté ainsi que la taille de leurs ailes et de leurs cheveux font souvent la distinction entre un raloi séduisant ou non parmi la gent féminine de la société Raloise. Leur voix est très variable d'intonation d'un individu a un autre et n'est pas, contrairement aux idées reçues, assourdie par un effet « nez bouché ». Cependant, leur biologie leur confère encore a l'heure actuelle, malgré l’évolution de leur espèce en forme plus humanoïde, de pouvoir pousser des cris dignes des plus majestueux aigles royaux, bien que ce ne soit plus leur langage depuis des temps immémoriaux.

Leur « armure naturelle », semblable en premier lieu à de la corne qui se serait durcie suite aux conditions de vie dangereuses sur Turvess vis à vis de la faune et de la flore, les protège d'un grand nombre de dangers et heurts, les rendant difficiles a casser ou transpercer. Cependant, ils demeurent bien plus vulnérables sur les autres parties de leur corps, autrement dit les cuisses, le cou, certaines parties de leur visage ou encore leurs ailes. Malgré les plaques, leur silhouette souple leur permet de pouvoir se dissimuler afin de s'adapter a leur milieu et, comme traditionnellement chez les Ralois, de pouvoir chasser. La forme de leur corps, héritage de leur patrimoine génétique aviaire, leur permet de se déplacer à de grandes vitesses à l'aide de leurs pattes puissantes qui peuvent leur servir d'arme afin de griffer ou déchiqueter.

Tout comme bon nombre d'espèces animales ou végétales sur Turvess, les Ralois sont basées sur des acides lévo-aminés, comme les Humains, Asaris ou encore Galariens. Ainsi, leur système immunitaire et digestif est vulnérable a tout élément dit « dextro-aminé » provenant des Turiens ou Quariens ainsi qu'à leurs mondes. Ils ont une alimentation omnivore, principalement sur ce qui concerne la viande et protéines animales à cause de leur système digestif comprenant un gésier à l'instar des Turiens.


Histoire


LES ORIGINES
° -3000 : Création des premières tribus en fonction des liens de couvées.
° -2500 : Transmission des premières traditions coutumières de plusieurs tribus, répandant petit à petit une seule et même tradition.
° -300 : Fondation d'Aviana par la tribu Vohern. Plusieurs tribus mineures les rejoignent, formant ainsi une première cité-état reconnue sur Turvess.
° 153 : Création du Cercle des Trois Éléments, dans la Vallée Sanm. Le premier Thul'odin (guide spirituel) de l'histoire raloise, Raï Vohern, est élu par les anciennes prophéties. Raï instaure ainsi la nouvelle tradition, prenant place et lieu aux anciennes, jugées éparses et en dehors de leur temps, et qui perdureront jusqu'à l'époque actuelle. Il prend ainsi la particule Gün pour inaugurer le nouveau temps. Le Cercle est baptisé comme Le Premier Sanctuaire.
[alinéa]Le Cercle est une zone sainte, entourée d'une zone d'une centaine de kilomètre consacrée, c'est à dire que rien ne peut y être construit par crainte de représailles des gardiens du Sanctuaire. Aujourd'hui, elle sert d'un lieu de pèlerinage itinérant car comprenant de dangereux passages dans la jungle inhospitalière pourtant indispensables pour atteindre le sanctuaire.
° 231 : Première guerre sainte entre les adeptes du renouveau et de l'ancien.
[alinéa]Le renouveau prendra le dessus sur l'ancien, imposant leur religion, elle dura jusqu'en 253.
° 259 : Fondation de Zephyr par les tribus conjointes Hyasin, Sertin et Qsa, non loin du Sanctuaire, dans la Vallée Sanm. A cause de sa trop proche proximité avec la zone de pèlerinage, des règles strictes d'évolution et de vie lui sont imposées.

LA GUERRE DU SCHISME
° 800 : Entrée dans l'ère « industrielle » avec Aviana comme promoteur. Les premières contestations de personnes refusant le progrès s'isolent et trouvent refuge à Zephyr, contrainte dans son évolution par le Sanctuaire.
° 973 : Vaeltyr'Fi Mynas, Thul'odin de l'époque, décide, en l'honneur du premier Thul'odin Raï'Gün Vohern, de déplacer l'habitat du guide spirituel Raloi à Aviana. Il créera ainsi une Voie Sacrée qu'il baptisera ainsi comme route de pèlerinage entre Aviana et le centre du Sanctuaire, totalisant plus de 1500km.
[alinéa]Pour rendre honneur aux Ralois qui ont décidé de suivre la voie des anciens, dans le sens de moins se laisser corrompre par le confort technologique grandissant, la Voie Sacrée traverse Zephyr, la seconde plus grande mégalopole de la planète ; augmentant ainsi le chemin de plus de 300km.
° 978 : Seconde guerre sainte, déclenchée par les traditionalistes de Zephyr qui, par jeux de manipulations politiques, forcèrent Aviana a tenter d'envahir la cité traditionnelle, jusqu'à presque violer le sanctuaire. La guerre dura jusqu'en 989, alors arrêtée par l'intervention de Vaeltyr'Fi Mynas, toujours Thul'Odin, qui avec sa garde personnelle s'interposa en personne entre les deux armées alors rassemblées dans le centre-ville de Zephyr, en proie aux flammes.
Le Thul'Odin infligea aux deux partis la sanction de devoir rebâtir sans relâche les forêts incendiées, les habitations et sanctuaires ravagés. Il instaura par la même la Trace du Raloi, la Raloi'maïm, qui dicte les conditions de vie entre les deux groupes, désignés désormais comme ethnies, puis comme nations distinctes. C'est un acte historique ancré dans les mémoires des Ralois, car elle place la première pierre de la société Raloise actuelle, dans un clivage entre les traditionalistes, surnommés Zephyr'quns (enfants de Zephyr), et les progressistes/modernistes, surnommés Bhal'trem (Ambassadeurs/envoyés de l'avenir). Il est ensuite imposé, chaque avril de chaque année standard, un pèlerinage d'Aviana jusqu'au centre du Sanctuaire en souvenir des massacres perpétrés pendant ce qu'on appellera par la suite, la guerre du Schisme.

LE RENOUVEAU
° 1400 : Passage a l'ère transitoire. Aviana et sa nation commencent a façonner la société moderne. Ecoles, industries, bourses, finances, les prémices d'une société évoluée naissent. Zephyr, elle, voit naître dans ses régions des reliquats de l'ère industrielle, qui contribue a protéger le Sanctuaire et sa zone protégée. Le Thul'Odin, par pression diplomatique, se voit délocalisé a Zephyr, où il sera dorénavant implanté a jamais dans le respect des traditions. Il veillera a ce que les deux nations s'entendent et aussi a ce qu'Aviana évolue dans son respect des traditions au travers du nouveau visage de la société Raloise contemporaine.
° 2000 : L'équivalent d'internet voit le jour dans la capitale planétaire Aviana. C'est un véritable boost pour la nation a laquelle elle est affiliée. Zephyr, elle, reçoit alors de la technologie par bribes. Les habitants de la nation de Zephyr commencent a élaborer un mode de vie mélangeant respect de la vie traditionnelle, tout en n'utilisant la technologie apportée d'Aviana que pour les absolues nécessité « de cas de force majeure ».

LA DECOUVERTE SPATIALE
° 2159 : La création du premier programme spatial élaboré pour, dans un premier temps, découvrir leur système solaire. Dans un premier temps, le projet réside dans un ou plusieurs satellites d'observation et de relais d'information pour la surface de Turvess ; dans un deuxième temps, des fusées habitées pour découvrir la nature inaccessible.
Malgré l'approbation du Thul'Odin de l'époque, celui-ci exprime néanmoins ses réserves quand a l'avenir de la race Raloise dans l'espace. Il sent aussi que, malgré les apparences, la société Raloise d'Aviana se détourne de plus de plus du respect des traditions qui ont fait des Ralois ce qu'ils sont.
° 2182 : Lancement du premier satellite-relais pour les instruments informatiques d'Aviana, avec succès. Les premiers vents de contestations se font ressentir.
° 2184 (Fin) : Lancement d'un téléscope spatial, censé pouvoir observer tout le système solaire pour les scientifiques d'Aviana. C'est alors qu'ils découvrent le croiseur asari Azedes, effectuant un vol de patrouille. Il établi alors un premier contact avec la population après un rapport immédiat auprès de la Citadelle.
° 2185 : La communauté galactique accueillent formellement les Ralois en leur sein. La Citadelle envoie de nombreuses navettes sponsorisées pour représenter chacune des espèces impliqués dans le Conseil et sa communauté a Turvess. La population d'Aviana et même de tout Turvess était alors intriguée et fascinée alors que les navettes apportaient ressources, cadeaux, et travaillaient ardemment a l'élaboration d'un traducteur pour Omni-tech. Après la cérémonie, une délégation Raloise fut envoyée à la Citadelle afin de les représenter par la Jho'Bahl (Représentante) Ranem'Tha Ari'ka afin de communiquer avec les archives de la Citadelle sur les lois intergalactiques, l'histoire, la biologie alien et leur culture ainsi que les fameux effets cosmodésiques.
Les représentants Krogans furent rapidement rejetés par la cérémonie a cause de l'introduction d'un sport nommé Kowla, qui causa de multiple morts et plusieurs blessés parmi les participants, depuis, les Krogans sont respectés et érigés en véritables forces indomptables de la nature par les Ralois – ou représentant de sérieux défis pour d'autres -.

LA COMMUNAUTE GALACTIQUE
° 2186 : Durant l'invasion Moissonneur, la délégation raloise s'est retirée de la Citadelle. Ne voulant pas et étant incapables de les affronter, le Thul'Odin avec la représentante Ari'ka décident d'isoler la planète du reste de la galaxie en détruisant les satellites et les équipements d'observation en orbite. Ils espéraient ainsi échapper a la moisson évidente.
° 2187 : Après la victoire de la galaxie sur les Moissonneurs, les Ralois n'ayant aucune certitude sur ce qui s'était passé suite a la « vague rouge » qui avait déferlée sur leur planète, ils demeurèrent dans cet état végétatif incertain de leur avenir. Les Zephyr'quns gagnèrent davantage de pratiquants, a cause de ce que certains pointaient comme une erreur.
° 2188 : Quelques mois après la fin de la guerre, sans aucune réponse à leur requêtes, une délégation Concilienne rejoignit Turvess et découvrirent la supercherie montée par les Ralois. Néanmoins, le Conseil provisoire traça un trait sur ce fait et invitèrent les Ralois a rejoindre de nouveau la Citadelle. Le Thul'Odin refusait, mais la représentante Ari'ka avait fait pression sur les dirigeants d'Aviana pour reprendre contact et ainsi faire davantage prospérer la civilisation Raloise a travers les étoiles. C'est ainsi que les Ralois reprirent contact avec la communauté galactique, toujours Ari'ka comme Représentante et porte-parole des Ralois à la Citadelle.
C'est la même année que les lobbys s'intéressèrent a Turvess et aux ressources qu'elle pouvait leur apporter. Cependant, ce fut Ari'ka elle-même, appuyée par le Thul'Odin, avec l'aide de la « grippe aviaire » contagieuse pour tout étranger, qui les dissuadèrent de poser pied sur la planète. D'un autre côté, ils créèrent le Spatioport d'Idael a Aviana, célèbre sur la planète pour voir un montant impressionnant de vaisseaux aller et venir pour conquérir ces nouveaux consommateurs d'un genre nouveau. D'un autre côté, pour pallier au refus des lobbys, et en collaboration avec le Conseil Galactique, Aviana met en œuvre une station d'extraction minière afin de récolter de l'hélium-3, la ressource nécessaire pour les voyages spatiaux, sur Nek'tha, une géante gazeuse proche.
Les premiers éclaireurs-guerriers, appelés "Rash'ans" et rassemblant six Avians et six Zéphyrons, envoyés du Thul'Odin en personne partent écumer la galaxie en tant que missionnaires, ou pour les aventuriers partis enrichir la culture Raloise de cette galaxie inconnue.
La requête d'un vaccin pour le virus aviaire de Turvess est demandé par la représentante Ari'ka.

° 2189 : Un vaccin pour le virus aviaire est trouvé. Si auparavant tout visiteur étrangers sur Turvess devait se munir de protections respiratoires obligatoires pour prévenir la contagion du virus aviaire tout comme les Ralois dans la galaxie devaient se munir alors d'une protection hermétique complète, ils peuvent désormais circuler simplement.
Cependant, pour le moment, le vaccin doit être renouvelé tout les 6 mois.

Culture




Généralités

Les Ralois sont connus (ou plutôt méconnus) pour leur récente arrivée dans la communauté galactique. Ce qui, ironiquement, provoque l'étonnement quand le public général en voit un, à presque se demander ce qu'il fait là. Mis à part la délégation Raloise sur la Citadelle – essentiellement constituée de la Représentante Ar'ika et de son assistant -, peu de Ralois ont jusqu'à présent écumé la galaxie. Par timidité ou à cause des conflits sociaux qui ont eu lieu sur leur planète.
Il est important de préciser que la population Raloise est divisée en deux (si ce n'est trois) parties. Deux parties bien distinctes, les nations de Zephyr et d'Aviana, représentent chacun la nation traditionnelle et la nation qui se veut portée sur l'ouverture avec la galaxie. La troisième partie, nommée par les deux nations les Dénoncés, ou Far'ksan dans le langage Raloi, représentent ceux qui ne sont plus affiliés ni à l'une ni à l'autre nation, désirant s'affranchir de ces conflits et, d'une certaine façon, de leur appartenance a la faction Raloise en général. Ils peuvent être comparés aux freelances errant dans la galaxie.

Les Ralois partagent tous plus ou moins cette « fierté » d'appartenir a cette race au passé prestigieux, qu'ils ne feront toutefois jamais part. Les Ralois de Zephyr eux seront davantage fiers d'avoir suivi la voie des Anciens, alors que ceux d'Aviana auront a leur cœur l'envie de porter la race Raloise aux delà des étoiles, quitte à même demander a créer la première colonie. La « prestance » Raloise, caractérisée le plus souvent grâce à leurs ailes vestigiales, sera le trait qu'on retiendra de ces étranges oiseaux, classé parmi les races les plus singulières de cette galaxie, avec les Hanaris, ou encore les Geths.

Dans les deux nations, l'héritage des anciens est ancré dans les mentalités. Cet héritage se traduit de différentes façons en Aviana ou en Zephyr :



_ En Zephyr, patrie chérissant tendrement leurs aînés, cet héritage se traduit en un respect inconditionnel de la tradition Raloise ; la religion y est d'ailleurs très souvent présente et c'est clairement les sphères religieuses qui définissent le fonctionnement de la nation. Le Thul'Odin – le chef spirituel Raloi – dirige Zephyr et ses territoires. Zephyr a évolué en double sens, profitant a la fois de la rare technologie importée d'Aviana pour améliorer ses outils d'une façon utile et non agréable. L'exemple le plus souvent cité est « vivre dans une maison de bois, tout en recevant une couverture satellite chez soi ». D'une manière générale, tout les Ralois Zephyrons sont endurcis par une vie où rien n'est gratuit et tout est obtenu a la sueur du sang et la volonté, dans le respect de la tradition. L'éducation est assurée par les anciens du villages ou les parents. Sans ignorer l'existence de nouvelles technologies arrangeant le confort, eux l'utiliseront davantage dans un ordre pratique (mieux chasser, mieux construire, mieux protéger).



_ En Aviana, dont la mégalopole éponyme se trouve être la capitale centrale de Turvess et donc le lien privilégié avec la Citadelle, l'évolution technologique de la nation et sa société l'a peu a peu transformée en une société contemporaine influencée par la participation galactique dans leurs efforts et donc avec une stricte séparation de l’État et de la Religion, placée au second rang. En dehors des sphères juridiques, exécutives et législatives, les religieux ne dispensent que conseils et sont donc une institution à part. Le fonctionnement et le quotidien d'Aviana est donc très proche d'une civilisation galactique. Il est donc évident que des strates sociales se soient formées, les riches, les moyens, les pauvres, les sympathisants Zephyrons et leurs détracteurs, les culturés, les ignorants...




Religion

La religion Raloise est dirigée par un Thul'Odin, un « pape » Ralois, à vie. Il est élu par des dignitaires quand il est diagnostiqué a un certain stade de santé où il est nécessaire de prévoir la descendance.

La religion Raloise, celle qui est la plus répandue à 99%, est une religion qui n'a pas vraiment de nom, mais qu'on peut nommer comme « élémentaire » ou « naturaliste », car se reposant sur les aspects de trois éléments : Le feu, l'eau, le vent. Elle respecte la Nature comme une entité pleine et entière et vivante dont les notions de bien et de mal sont les deux facettes de cette même réalité. Chaque élément – appelé dans l'institution religieuse « branche » - est complémentaire, à sa propre culture, sa propre branche dans l'institution religieuse et donc son importance dans les divers pans de la société. A Zephyr, la religion fait loi au travers de ces branches ; A Aviana, les religieux propagent conseils et aides aux ministères responsables des domaines des branches religieuses. Il sera donc ici fait davantage étalage de ce qu'il se fait a Zephyr plutôt qu'Aviana.

Dès la naissance, l'enfant raloi est baigné dans l'apprentissage de ce qu'est la tradition raloise, la religion, le fonctionnement des branches. Pendant ce temps, il a un statut de rafaltien, traduisible par « enfant » au sens propre, mais qui signifie au sens figuré « sans affiliation ». Cet apprentissage dure jusqu'à ce que les aînés ou parents assument auprès des représentants de branche de chaque ville ou village qu'il est prêt a passer les épreuves pour intégrer ladite branche.

Les branches sont le plus souvent intégrées, à la suite d'épreuves, vis à vis de celle a laquelle appartiennent leurs parents. A la suite des épreuves, si le raloi réussit, il devient donc un initié et ainsi commence sa formation spécialisée dans la dite branche. Il existe de très nombreuses spécialités dans les différentes branches en fonction des qualités et atouts de chacun. Si le raloi échoue a l'épreuve initiale, il redevient donc un rafaltien, mais il partage le même statut que ceux qui n'ont pas de branche attitrée (donc les enfants) en attendant d'avoir l'âge nécessaire pour y prétendre. Évidemment, il peut retenter les épreuves aussi bien celles qu'il a loupé que celles d'autres branches si cela lui convient.

Les trois branches se définissent comme suit :

_ La branche du Feu, représentant le plus souvent la caste des guerriers, des chasseurs, rassemble donc « l'armée » au sens large de Zephyr, ainsi que tout ce qui touche à la sécurité des personnes. On y retrouve aussi les bâtisseurs. Les professions les plus physiques se retrouvent dans cette branche qu'on aura a tort tendance a dire qu'elle est supérieure aux autres. Les initiés de cette branche reçoivent le suffixe 'Fi à leur prénom. Leur couleur est l'orange.

_ La branche du Vent est la branche des ambassadeurs, des aspirants politiques, les enseignants et aussi ceux qui étudient la religion pour grimper dans les échelles de la religion. Les initiés du Vent reçoivent le suffixe 'Tha a la fin de leur prénom. Leur couleur est le vert. C'est la branche de ceux qui réfléchissent. Très axée politique et enseignement de la religion, cette branche est très proche des hautes sphères décisionnelles de la religion.

_ La branche de l'Eau est la branche qui rassemble les amoureux de la nature et a toutes ses spécificités. On y retrouve aussi les artistes, les peintres, les scientifiques. Les initiés de l'Eau ont le suffixe 'Gün a leur prénom et leur couleur est la couleur cyan. C'est la branche de ceux qui imaginent, qui inventent, qui créent. On a a tort tendance a dire que seuls les petites natures ont leur place dans cette branche. Les garde-forestiers et ceux au contact avec la nature vous diront que la nature est loin d'être « petite » avec vous.


Économie

L'économie est florissante sur Turvess. En effet, l'ouverture récente du célèbre Spatioport d'Idael a côté de la mégalopole Aviana a créé des opportunités de liens vers l'immensité galactique, accueillant ainsi entreprises, organismes non gouvernementaux et autres institutions diverses et variées en masse pour considérer cette population pas encore « universalisée » - pour employer un terme parallèle à « mondialisée ». La station d’extraction minière sur Nek'tha rapporte aussi de nombreux réseaux d'influence ainsi que d'importantes recettes.

La nation d'Aviana prospère donc comme jamais, et c'est à la façon une coupe pleine d'eau que la nation de Zephyr récupère un peu du trop plein de la mégalopole. La planète Turvess n'ayant encore été exploitée ardemment par respect pour les traditions des aînés et le respect de la nature, les entreprises font pression sur le gouvernement Avianan pour créer les permis d'exploitation de la forêt, des animaux, des mines... des ressources venant de la faune et la flore locale inédite pour la population galactique.

L'on pourrait croire que les Zephyrons sont asphyxiés par Aviana et donc atrophiés économiquement : pas du tout. Bien que n'ayant pas tout en abondance, l'économie se présente sous une forme non capitaliste respectant davantage la nature et surtout l'Anneau du Sanctuaire a côté duquel elle s'est développée, c'est un système monétaire basique, quelque fois du troc, mais c'est le plus souvent chacun ou chaque ville qui satisfait le moindre de ses besoins. Pour Zephyr, la ville d'une taille conséquente pour ce type d'économie, s'est adaptée et c'est grâce à un réseau et un développement adapté que chacun peut survenir à ses besoins. Pour des besoins très particuliers où ils ne peuvent survenir à eux-même, c'est en accord avec Aviana que des ouvriers ou des cargaisons sont envoyés.


Gouvernement


A Aviana, le gouvernement, appelé le Vol Raloi, est de type monarchie constitutionnelle, et donc constitué de tout ce qu'il y a de plus classique au niveau de sa structure. Il y a un Thul'baal, une sorte de Roi, qui est en haut de la chaîne hiérarchique, ainsi qu'un Cercle Tribal, le Solat, qui choisit le Thul'baal en ce qui concerne Aviana et le Thul'Odin pour le Sanctuaire et Zephyr.

Le Solat, Cercle Tribal indépendant des deux nations, est constitué de sept Ralois qui sont généralement de vieux dignitaires qui ne sont pas destinés vis à vis de leur carrière a évoluer davantage. Ceux qui composent le Cercle sont appelés Solat'is. Ils ont aussi la capacité, si les sept sont d'accord et en cas de force majeure, de destituer le Thul'Odin ou le Thul'baal(ainsi que son gouvernement).

Il y a ensuite divers ministères qui sont adjoints au Thul'baal d'Aviana, avec leurs responsabilités respectives. Chacun ont des noms particuliers, mais ce sont des politiciens au sens propre, bien qu'ayant la « bénédiction de la nature », un rite cérémonial qui les officialise aux yeux du peuple Avian.

La police a Aviana est appelée la Garde Prétorienne. Celle de Zephyr, les Gardiens du Sanctuaire.

A Zephyr, le Thul'Odin dispose des pleins pouvoirs, qu'il redistribue aux différentes branches et responsables de branches et agissent ainsi dans l'intérêt commun et la prospérité de la tradition et de la nation.


Doctrine militaire


Peut-on vraiment parler d'armée Raloise quand on voit la divison du peuple ? Si l'on considère le peuple d'Aviana comme le gouvernement Ralois représentatif de l'espèce, il y a effectivement une armée. C'est une armée professionnelle, qui gagne en puissance après l'ouverture à la galaxie, et dans l'éventualité de posséder une colonie ainsi que pouvoir assurer la sécurité des futurs projets de développement. Elle est moderne, disposant que d'un ou deux modèles de leur fabrication adapté à la morphologie ou aux griffes raloises. Pour des systèmes d'informations ou techniques très poussés, il s'agit d’interprétations de plans fournis par des entreprises, espérant ainsi gagner des faveurs pour exploiter des ressources de la planète ; ou encore des données captées auprès du relais cosmodésique le plus proche. L'armée raloise a été la première institution a être dotée d'omnitechs sur Turvess.

Deux chantiers navals sont en construction sur Turvess, en plus du Spatioport d'Idael, véritable complexe aux proportions monumentales, afin de pouvoir façonner des types de vaisseaux aux tonnages permettant l'implantation sur une colonie. Aucun vaisseau de catégorie militaire n'est pour le moment prévu à la construction, ou réduit à l'état de projet ou prototype ; il ne s'agit là que de vaisseaux civils pour du fret ou du transport. En revanche, sur Sli'ru, un projet de construction de chantier naval est a l'étude afin de pouvoir construire plus aisément des vaisseaux de tonnage plus important à moindre coût.

La flotte raloise est donc réduite a une flotille de vaisseaux civils ou de fret, parfois équipés de batteries lasers ou de canons bas de gamme afin de pouvoir au minimum tenir a distance les pirates lors d'escortes de convois.

A Aviana, la hiérarchie raloise est relativement simple. Il y a les exécutants et les exécuteurs. Le chef des Armées du Vol Raloi, le Yr'Ratuik, est le Premier exécuteur. Il y a ensuite des subordonnés, des exécuteurs principaux, et pour finir les chefs exécuteurs, chacun responsable de différents vols (/bataillons) ou de services divers. Dans la branche exécutants, il y a les Aiglons, les Rapaces et les Prédateurs, par ordre hiérarchique d'importance.

A Zephyr, il n'y a pas véritablement d'armée a proprement parler. Les Gardiens du Sanctuaire sont la faction qui assure l'ordre et la paix en Zephyr et ses territoires, ainsi qu'au Sanctuaire. Cette faction, nombreux en factionnaires, sont des guerriers de la caste du feu. Garder le Sanctuaire revient aux vétérans, a ceux qui ont déjà bravé les jungles parfois inhospitalières et dangereuses de Turvess. De manière générale, ils savent se battre et sont de valeureux et puissants guerriers, variés dans leur style de combat. Par soucis de défense si une guerre contre Aviana devait avoir lieu, ils ont été équipé d'armement de bien meilleure qualité technologique (omnitechs, armement a cartouches thermiques...) que ce qui se fait généralement. Les gens en sont bien conscients, car ils sont bien plus méfiants des Avianans que de leur Gardiens...

Nota Bene : Depuis 2188, le Thul'Odin de l'époque Tuyir'Tha Namir a institué un nouveau groupe d'élite nommés "Rash'ans" - ou éclaireurs-guerriers - d'origine au nombre de douze (cinq Avians et sept Zéphyrons). C'est le premier groupe, avec le Solat, qui peut rassembler des membres des deux peuples. C'est un groupe multiculturel et pluridisciplinaire qui a pour but d'explorer la galaxie inconnue aux yeux de la plupart des Ralois et d'enrichir leur culture de ce contact avec la galaxie. Scientifiques, ingénieurs, soldats d'élites, espions, diplomates, tous sont acceptés des deux milieux, mais avec une formation d'élite militaire afin de pouvoir subvenir à leurs besoins dans cette hostile galaxie. Si a l'origine, ils étaient aux ordres direct du Thul'Odin, celui-ci a rapidement délégué leur gestion à l'Ambassade Raloise, contrôlée depuis lors par Ranem'Tha Ar'ika, assassinée en 2200 par Ythaq'Fi Hyasin. Son remplaçant est Greïms'Tha Zagnir.
Les douze originaux :
Xenda'Tha Reumas, Sahrell'Tha Aiquil, Roya Fairq, Verne Dox, Direhm'Gün Salem, Nelar'Fi Güyr, Qasxi'Fi Hyasin, Ythaq'Fi Hyasin, Poupa'Gün Ksheirl, Maori Treîto, Gyp Youan, Ultir Youan.

Les dix nouveaux (2201) :
Irin'Gün Va'Tiss, Bakral'Fi Kator, Uma'Tha Rieel, Ohir'Tha Ithir, Anen'Fi Rieel, Merinid Dasx, Nym Ion, Falka Kssex, Varus Nakhti, Lucco Treesac.





Époque actuelle


EPOQUE ACTUELLE
° 2191 : Une première expédition spatiale est envoyée sur la lune de Turvess, Sli'ru. Une tête de pont servant en premier lieu d'observation scientifique est installée sur la lune.
° 2194 : Plusieurs attentats font des dizaines de blessés a Aviana non revendiqués paniquent les dirigeants religieux, qui craignent une nouvelle guerre – ou guérilla – sainte.
° 2196 : Un nouvel attentat dans l'ancien palais qui accueillait le Thul'Odin a l'époque où il siégeait a Aviana. Le Thul'Odin réunit les dirigeants des castes traditionnelles ainsi que les dirigeants des cités-nations. Ils discutent de ce qui pourrait être une nouvelle guerre sainte, et le Thul'Odin Tuyir'Tha Namir veille a apaiser les tensions.
° 2197 : Les tensions semblent se calmer d'après les éclaireurs, mais la séparation culturelle entre les deux nations s'agrandit et les flux diminuent. Inévitablement, Aviana, alors directement reliée à la Galaxie, s'enrichit et prospère.
° 2198 : Des liens sont révélés par les Rash'ans entre d'autres Rash'ans et les services secrets Avians concernant un plan d'attaque de Zéphyr et de ses territoires.
° 2200 : - Le Thul'Odin Tuyir'Tha Namir est assassiné. Le Solat assure une régence temporaire de Zéphyr.
les escarmouches reprennent de plus belles entre Avians et Zéphyrons, surtout centrées au niveau du col d'Aquilons, reliant les deux vallées. Les Rash'ans sont dépêchés afin d'aider à l'enquête du Solat et des institutions responsables. Les Rash'ans, déchirés par les intrigues politiques de leurs deux nations, sont inefficaces, et la Garde Prétorienne autant que les Gardiens du Sanctuaire sont incapables de s'entendre, reposant alors leurs espoirs sur le Solat.
- Un Rash'an, Ythaq'Fi Hyasin, bouscule les évènements en demandant l'aide de deux entités : Dahl Terminus (aidé par l'Hégémonie Butarienne), et Saskia T'zela (Générale des républiques Asaris), qui ont leur propre vision de la résolution du conflit.
° 2201 : Après l'enquête du meurtre de l'Ambassadrice Raloise sur la Citadelle auprès du Solat, Aviana accuse le Zéphyr d'avoir conspiré contre lui... et ainsi la guerre débuta, avec les entités contractées plus tôt.
Au travers de différentes conspirations, la guerre se termine sur la mort de l'ensemble des Rash'ans. Aviana a traversé la ville frontière avec sa flotte et ainsi se sont conclus les accords avec Dahl Terminus. Dans les faits, malgré la "souveraineté" de Zéphyron sur ses territoires, Dahl Terminus occupe de nombreuses positions d'exploitations forestières et minières pour s'enrichir sur les terres ancestrales des Ralois... Aviana a donc réussi une "annexion" par les accords conclus avec DT.
- Le nouvel Ambassadeur, Greïms'Tha Zagnir, décide de recréer les Rash'ans, pour tenter de créer une nouvelle unité entre les deux peuples, encore plaies béantes après la guerre. Dix ralois, cinq de chaque peuple. Le 23 novembre, une nouvelle cérémonie, faisant écho a celle s'étant tenue plus de dix ans auparavant, a ainsi nommé dix nouveaux Rash'ans aux ordres de Greïms'Tha Zagnir, lui-même recevant ses ordres du gouvernement Avian.










Revenir en haut Aller en bas
 

Ralois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Règles & Univers :: Codex :: Les Espèces-