AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Profil : Edgar Otto Roth Vaärminen - Le Brasseur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Citadelle/Pacificateurs
Rang : Vétéran/Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3288-archives-personnelles-edgar-otto-roth-vaarminen


Messages : 250
Crédits : Chris Hemsworth - Keedan Braha'n

MessageSujet: Profil : Edgar Otto Roth Vaärminen - Le Brasseur   Sam 17 Jan 2015, 05:55


Informations générales


Noms : Roth, Vaärminen
Prénoms : Edgar, Otto
Nom d'usage : Roth

Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Couleur des yeux : Bleu
Couleur des cheveux : Châtain clair
Taille : 1m 89
Poids : 82 kg
Indice de masse corporelle (IMC) : 23
Groupe sanguin : O+

Date de naissance : 9 janvier 2160
Parenté : Fils unique de Delilah Roth et Anselmi Vaärminen
Planète d'origine : Terre
Nationalité : Finlandais

Faction : Citadelle (Conseil)
Grades : Vétéran d'ExoTerra, retraité
Activités professionnelles : Musicien, masseur
Profil : Capitaine (Mili. 9 / Biot. 0 / Tech. 9)
Archétypes : Artiste retraité, thérapeute du bien-être

Situation maritale : Célibataire
Traits de caractère : Jovial, désinvolte, empathique, lunatique, téméraire, cynique

Informations complémentaires :
- Souffre d'éthylisme, se soigne par un traitement
- Augmentations cybernétiques : œil droit (système nerveux central), bras gauche, colonne vertébrale
- Joue régulièrement de l'accordéon depuis son plus jeune âge
- Fâcheuse tendance à se mettre dans le pétrin... et à en sortir !
- Aurait récemment ouvert un salon de massage dans les Secteurs, sur la Citadelle

Biographie


2160

Naissance d'Edgar Otto Roth Vaärminen sur Terre, en Finlande. Durant son enfance, Edgar bénéficie d'un suivi psychanalytique et rencontre Nestori, qui devient son seul ami et le restera pour encore longtemps. Il se découvre également une passion pour la musique folklorique et commence à apprendre l'accordéon chromatique dès l'âge de cinq ans. Deux ans plus tard, Edgar est déjà capable de jouer intégralement son premier vrai morceau de musique.

2178

Edgar devient majeur. Il met fin à sa psychanalyse et tente de se suicider en apprenant le départ de son ami Nestori pour l'armée où il doit être formé en tant que pilote. Sa tentative échoue, il est hospitalisé d'urgence. À nouveau, Edgar est écouté par un spécialiste. Une fois remis sur pied un peu plus tard et dès qu’il le peut, Edgar commence à étudier la psychologie pour se tourner ensuite vers une approche neuroscientifique. À travers son parcours d'étude, Edgar trouve une grande part d'intérêt à découvrir la psychanalyse freudienne, pratique sur laquelle il ne cesse de se cultiver transversalement à son orientation de spécialisation.

2182

Sous les Kilts • Suite à une période d'examens fructueusement menée, Edgar s'offre la liberté de prendre quelques jours de vacances en Écosse, à Édimbourg. En plein séjour, tandis qu'il festoie comme il se doit, dans la plus grande désinvolture, le jeune homme ne soupçonne en rien la curieuse tournure de son aventure...

2183

Edgar obtient un diplôme universitaire qui lui donne le titre de neuropsychologue. En ces temps d'accomplissement, Edgar est contacté par son vieil ami Nestori qui lui présente l'ONG ExoTerra qu'il lui permet également d'intégrer. Edgar devient alors un activiste et envisage une honorable carrière de neuropsychologue spécialisé dans l'accompagnement rééducatif. Or un entrainement martial lui est imposé, comme à tout autre activiste. Cet entrainement révèle en lui le potentiel d'un tireur des plus performants à longue distance sur cible fixe, ce qui lui vaut son assignation de tireur isolé anti-matériel. Aussi l'appelle-t-on désormais par son nom de famille maternel : Roth. Non pas Vaärminen, la plupart des gens étant peu enclin à prononcer un nom finlandais sans l'écorcher.

Plus tard encore, Roth est mobilisé afin d'accompagner un groupe de prospecteurs en expédition, au cours de laquelle les activistes tomberont par un malencontreux hasard sur un complexe d'une organisation inconnue. Les activistes sont alors attaqués et neutralisés par les propriétaires des lieux, lesquels se contenterons de jeter les corps dans une fosse en vue d'y lâcher une grenade. Ayant partiellement simulé sa mort et étant encore assez conscient pour être en capacité de se mouvoir, Roth met tout en œuvre pour échapper le plus possible à la détonation imminente qu'il soupçonne à l'oreille, s'enfouissant au possible parmi les corps de ses camarades, qui le protégerons juste assez pour lui permettre de survivre en attendant d'éventuels secours... Dans la mesure où cette première équipe ne donne plus aucun signe de vie, une seconde expédition sera organisée, ce qui permettra au Finlandais d'être retrouvé, dans un état le rendant candidat à plusieurs greffes.

Ce sinistre épisode de sa carrière lui aura valu la perte de son bras gauche et de son œil droit. Avec le soutien de Nestori et le potentiel d'ExoTerra, Roth a cependant la chance de voir ses deux organes hors d'usage remplacés par des prothèses cybernétiques, l'une d'elles étant composée d'un alliage métallique lui faisant maintenant office de bras gauche en reprenant les mécanismes d'un bras humain organique standard, l'autre, plus complexe, assurant le rôle d'un système oculaire cybernétique modulable. Ces améliorations lui demandent un certain temps d'adaptation, une rééducation à part entière, ce qui lui donne d'ailleurs une occasion de côtoyer quelques-uns de ses confrères professionnels partageant ses affinités en matière d'accompagnement individuel. Quelques temps plus tard, Roth a retrouvé le plein contrôle de son corps et peut désormais jouir de ses nouvelles fonctionnalités en tant qu'être partiellement cybernétique, ce dont il se voit ravi, au même titre que son ami Nestori.

2184

Les deux Finlandais opèrent désormais depuis un vaisseau de l'organisation racheté par le capitaine Ahoninen : l'ESV Cormorant CMS1. Ainsi, Nestori est à la tête d'un équipage dans lequel on retrouve notamment Tadi, un archer amérindien sage et stoïque, Lewin Walczak, tireur isolé polonais de son état, un brillant xénoarchéologue galarien nommé Chalan Praxa, sans oublier Roth qui est alors le premier candidat au poste de chef en second. Le vaisseau à bord duquel la fine équipe embarque est une corvette polyvalente dont ExoTerra trouve l'usage en toute occasion.

C'est donc à bord de ce vaisseau de classe Cormorant que la toute récente équipe s'apprête à partir en mission pour la première fois, contre les Geths, que l'organisation considère comme une menace potentielle pour la Terre. De l'activité geth a justement été repérée sur Féros, dans le secteur Attique Bêta, une destination toute indiquée...

Une fois sur place, l'équipage rencontre, pour la toute première fois, un groupe de Quariens. L'approche s'effectue pacifiquement, et le contact se veut amical. Ils sont trois : deux d'entre eux sont en pèlerinage tandis que le troisième ne fait que les accompagner. Ils sont également là pour les Geths, ce qui laisse place à une coopération assurant le bon déroulement de la mission, au terme de laquelle Roth propose aux Quariens une place à bord du Cormorant. Les deux pèlerins, voulant rejoindre la Flotte nomade, car ayant trouvé ce qu'ils étaient venus chercher, acceptent volontiers l'offre du Finlandais. Le Quarien accompagnateur quant lui possède déjà son propre vaisseau et préfère repartir de son côté, il souhaite néanmoins bonne chance à l'ensemble de l'équipage du Cormorant.

Au cours du voyage jusqu'à la flotte nomade, chaque membre de l'équipage a l'occasion d'apprendre à connaître les bases de la culture khélique, qui laisse Roth particulièrement fasciné. Au final, les deux Quariens, sains et saufs, sont raccompagnés et déposés sur le Rayya, un immense vaisseau appartenant à toute une flotte des plus impressionnantes qui, là encore, restera profondément gravée dans la mémoire du Finlandais.

Il se trouve qu'ExoTerra entretenait déjà d'assez bons liens avec la Flotte nomade. Aussi est-il d’ailleurs courant que l’organisation écologiste témoigne de son soutient à des Quariens dans leur pèlerinage, tel que l’a fait l'équipage de Nestori. Par ailleurs, il paraît qu’une sorte de lien commercial est déjà tissé entre ExoTerra et la Flottille, mais à ce sujet, Roth ne saurait en dire davantage pour l'instant.

2186

Année tragique pour Roth et son ami d’enfance, comme pour beaucoup.

La guerre contre les Moissonneurs fait rage, ExoTerra mobilise la moindre ressource à sa disposition. La situation exige que des vaisseaux soient envoyés au combat là ou d'autres occupent d'autres fonctions non moins cruciales telles que des missions de réapprovisionnement, à titre d'exemple, le tout selon un système de roulements minutieusement étudié.

Nous sommes au cours d'une de ces missions dans laquelle le Cormorant de Nestori se trouve impliqué, non loin d'Eden Prime. Posée au sol, la corvette est au repos pour un court temps donné. Tant bien que mal, Roth tente d’effectuer quelques réparations nécessaires au niveau du moteur, tandis que pour une fois Nestori décide d'aller prendre l’air. « Juste une minute », a-t-il dit insouciant. Fatale erreur.

Ses outils entre les mains, Roth sursaute au son crispant d’un coup de feu retentissant. Tout l'équipage est aux aguets ! Roth lâche alors ses outils, se précipite dans la salle de tir située à l’avant du vaisseau et ouvre le feu sur une dizaine de Geths sortis de nulle part. La fusillade ne dure qu’une poignée de secondes. Une fois le dernier Geth terrassé, Roth bondit hors du Cormorant et découvre le corps de son ami, mourant. On lui a tiré dans la gorge. De celle-ci s’écoule lentement du sang, mêlé à une substance dont la texture rappelle à Roth celle du ferrofluide. Pris de panique, Roth pose immédiatement sa paume droite sur la gorge transpercée de Nestori et lui supplie de tenir bon. L’initiative est vaine, son compte est bon. Un nouvel enfer commence pour Roth, ses émotions le dépassent. Il reste à genoux, près du cadavre. Insensible à lui-même, il sanglote avec colère, pris par le pire des désarrois, et hurle toute sa douleur dans un finnois enragé pour enfin s’apaiser progressivement. Le reste de l'équipage, impuissant devant un tel chagrin, ne tient pas à priver Roth de ce moment de recueillement, aussi violent soit-il. Cependant il ne s'agit pas d'attirer l'attention davantage ! Avant de partir, une fois redevenu à peu près calme, en partie à l'aide de ses camarades, Roth part rapidement à la recherche de l’arme responsable du désastre. Il enjambe énergiquement quelques corps de Geths avant de trouver un étrange fusil d’où s’échappe une drôle de substance... comme une sorte de liquide noirâtre. Qu’importe, Roth s’empare de l’arme. On dirait un fusil de précision, tant mieux.

Roth prendra du temps à se remettre de cette terrible perte, qui fait bien entendu l’objet d’un rapport. En l'absence de pilote attitré, le vaisseau est bloqué au sol pendant un moment. Deux jours et trois heures, très exactement, le temps qu'une patrouille de l'Alliance capte les signaux de détresse émis par la corvette et envoi un éclaireur descendre en surface pour prêter main forte. Par la suite, Roth développe une attitude dépressive pendant une courte période.

Pendant le reste de la Guerre, Roth est affecté à diverses missions, dont il a la chance inouïe d'en sortir presque indemne pour quelques-unes des plus... suicidaires. Sa réputation est bâtie : il est devenu le casse-cou attitré d'ExoTerra. « L'increvable chanceux », disent même certains.

Tandis que les temps restent durs, Roth se réjouit bientôt d'apprendre la victoire quarienne sur Rannoch. Dès lors, il prend spécialement soin de rester informé quant à l’évolution de Rannoch et de cette nouvelle entente getho-quarienne des plus insolites.

La suite de sa vie est rythmée par les activités d’ExoTerra et son intérêt pour tout ce qui tourne autour des Quariens. Roth prend rapidement contact avec le GIP : cela pour témoigner de son intérêt à collaborer, mais également pour obtenir des précisions sur sa trouvaille, précieusement conservée. Le Groupement Intergouvernemental du bras de la Persée l'accueille et lui apprend ce qu’il y a à savoir sur le fusil en question, ou le "Javelot", comme le surnomme l’Alliance.

2193

Étude de cas : Machiavel • Au cours d'un temps de permission, Roth fait le thérapeute de quelques rare personnes rencontrées sur le tas. L'un de ses patients retiendra particulièrement son attention, et provoquera ses pires inquiétudes.

2196

Rencontre entre Roth et Zen sur Rannoch. Le Quarien semble ne pas avoir froid aux yeux et rejoint l'activiste à bord du Nestori. Par la suite, Zen'Bodda Vas Nestori Nar Qwib Qwib, de son nom complet, deviendra lui-même activiste et sera non seulement un précieux acolyte mais également un ami pour le Finlandais.

2197

L'alcool est une couleur chaude • De passage sur Illium, l'équipage du Nestori profite de l'occasion pour effectuer certains achats importants, pendant que le capitaine part à la découverte de l'Éternité, un lounge bar où il rencontre Shkin, une ingénieure de l'Alliance en permission venue se distraire dans l'alcool.

2198

Anti-terrorisme humanitaire • Mobilisation de Roth dans le secteur Voyager, à l'occasion de l'escorte d'un convoi de mods biotiques à destination de Yandoa. Alors que l'opération touche à son terme, une attaque terroriste survient et cause la mort de nombre d'activistes. Roth y échappe de peu, grâce au précieux soutien de l'Alliance, heureusement présente.

2199

Discussions entre synthétique et semi-organique • Tandis que Roth profite d'une de ses périodes de permission pour déambuler sur la Citadelle, désintéressé de tout objectif particulier, il fait une rencontre des plus atypiques : un Geth. Deux Geths à vrai dire. Le premier, Informateur, s'est démarqué par une intervention quelque peu musclée - mais bienveillante - dans un bar que côtoie le Finlandais au moment de l'action. Curieux, il part interpeller l'être synthétique, sur un ton des plus amicaux. Informateur lui révèle alors le motif de sa présence sur la station : côtoyer les organiques pour mieux les comprendre. C'est alors que le second Geth, qui se présente à son tour sous un nom, Syneos, rejoint Informateur, et donc Roth avec qui il fait connaissance. Réunis, les deux Geths confient à l'activiste qu'ils appartiennent tous deux au GIP, un groupe représentatif des intérêts getho-quariens dans la galaxie qui n'est pas étranger à Roth de nom...

2200

Se perdre dans le désert - Avantages et inconvénients • Nostalgique, Roth envisage un retour aux sources : la Terre l'attend. Voulant se rendre en Finlande, Roth se retrouve malencontreusement en Amérique du Nord par la seule faute de sa maladresse en tant que pilote, maladresse qui se révèle bénéfique à une jeune femme rencontrée sur les lieux. Cette jeune femme, nommée Shannon, aura vécu un enfer sur Terre - à proprement parler - dans un bidonville non loin du point d’atterrissage de la navette que Roth a emprunté pour le temps de l'excursion. Deux Krogans font également leur apparition. Comme l'indiquent les apparences, il s'agit de deux clones. Entre la chaleur du désert et les voyous, réunis en gangs, dont regorge le bidonville le plus proche, les lieux sont notablement hostiles, à tel point que la situation dégénère bientôt de telle sorte que Roth et Shannon sont embarqués par un groupe de bandits dont un certain Andrew est à la tête. Les deux Humains sont alors séquestrés et torturés dans une cave dont ils ne s'échapperont vivant qu'avec l'aide des deux Krogans, accompagnés d'une équipe de jeunes scientifiques. Au terme de cette mésaventure, Roth et Shannon sont emmené à l'hôpital le plus proche, que la jeune Humaine quittera bien vite, non sans laisser une trace de son passage des plus touchantes. Roth quant à lui est placé sous la surveillance de l'éducateur Olaf avant d'être récupéré par une certaine connaissance à lui...

Maintenance en orbite • Encore sous le choc depuis les évènements des Terres-Mortes, Roth est au bord de ses limites psychiques. Son ami Zen l'encourage à ne pas se laisser aller et lui propose une visite de la station Haratar qui, comme indiqué sur l'extranet, ouvre ses portes aux éventuels visiteurs intéressés pour une période donnée. L'occasion n'est pas manquée pour les deux activistes que voici bientôt aux côtés de Namida'Silke Nar Karasuh, une charmante et non moins brillante chercheuse quarienne au service du GIP, et une dénommée Alice Sharp, une femme mystérieuse aux intentions brumeuses mais bien présentes. L'occasion est aussi celle d'une maintenance que Namida offre gracieusement à Roth, sous l’œil protecteur de Zen'Bodda. Cette maintenance permet au Transhumain de retrouver l'usage de ses organes concernés et se termine sur Rannoch, à l'atelier d'un contact conseillé par la chercheuse.

Le point de sauvegarde • En arrêt de travail depuis février, Roth est cantonné au périmètre de la Bulle Locale, ce qui ne le prive en rien de quelques excursions ponctuelles à la Citadelle, où il noie son ennui comme il peut. Ces sorties sont également des occasions de rencontre, et celle-ci s'avère mouvementée.

Xénothérapie • À la suite d'une rencontre informelle sur la Citadelle, Roth s'apprête à reprendre du service en tant que thérapeute. La patiente qu'il reçoit, la lieutenante Ravilla Aper, lui donne à sa façon du fil à retordre.

Larmes de lune d'argent • Rêveur, et en voie de régénération psychique, le Finlandais est de retour sur la Citadelle, à l’Électron libre, fidèle à ses habitudes. Il est tard, Roth est gentiment invité à lever les voiles, ce qui l'amène au Présidium où il fait une rencontre agréablement inattendue.

Quand les crises se répandent... • Tandis qu'une sanglante guerre civile fait rage entre deux clans ralois sur Turvess, Ana Serra, motivée par des ambitions douteuses, envoie la milice de son organisation sur place, soi-disant en vue d'empêcher l'un des deux camps d'anéantir l'autre. Cette position de boucliers vivants ne tardera pas à se retourner contre les miliciens, à la fois pris pour cibles par les Avians et rejetés par les Zéphyrons. Une posture délicate qui ne manquera pas de titiller certaines tensions déjà existantes au sein de l'entreprise. La rencontre avec un étrange commando butarien sera la goutte qui fera déborder le vase.

Roth, quant à lui, échappe à un véritable massacre perpétré par les activistes entre eux-mêmes en rejoignant le commando butarien en question. Constatant l'étendue des dégâts, Roth est à la fois profondément consterné et outré. S'il s'en sort vivant, ce dont il a fermement l'intention, pas question qu'il entende encore parler d'ExoTerra par la suite !

2201

Au seuil d'un nouvel horizon • Tandis que les blessures de Turvess se referment peu à peu, Roth se rend clandestinement sur Oméga où il entend retrouver Anton, envers qui il est redevable. À son arrivée, le Butarien l'accueille à bras ouverts. Il lui présente ses projets et lui réserve même quelques surprises !

C'est qu'il faut un chaos pour qui veut faire un monde • Depuis quelques temps, le Finlandais travaille activement au compte des Pacificateurs. Ses facultés de tireur isolé entrainé le rendent particulièrement utile à certaines missions où la discrétion s'impose. En l'occurrence, il s'agit de capturer et interroger un traître connu sous le nom de Sulim Vedzhiev. Pour cela, le Brasseur compte également sur l'aide de tout un contingent, temporairement placé sous ses ordres.

Tout pouvoir est violence • Sous la torture, les frères Vedzhiev révèlent un nom : Philippe Attreus Morgan. Pour le Brasseur, qui commence à prendre ses marques, il est question de le capturer. De pièces en pièces, le puzzle se complète, permettant aux Pacificateurs d'identifier un peu mieux à chaque fois qui veut leur mettre des bâtons dans les roues.

Curriculum Vitae


Enfance sportive et artistique
- - - - - Pratique régulière de l'accordéon chromatique
- - - - - Pratique régulière de la natation et de l'escalade
- - - - - Notions de base en arts martiaux mixtes • Combattant entrainé au corps-à-corps

Permis de conduire validé sur Terre
- - - - - Pilote novice : navettes et véhicules personnels

Maîtrise en psychologie de l'université d'Helsinki, spécialisation dans la branche expérimentale
- - - - - Titre de neuropsychologue
- - - - - Connaissances poussées sur les liens entre le cerveau et le fonctionnement psychique
- - - - - Connaissances basiques en psychanalyse freudienne et sur la pratique clinique

Intégré à la milice d'ExoTerra, affectation en tant que tireur isolé anti-matériel
- - - - - Titre d'activiste
- - - - - Titre de milicien
- - - - - Formation paramilitaire dans la milice d'ExoTerra
- - - - - - - - - - Formation au maniement du fusil de précision anti-matériel • Maîtrise avancée des armes à distance
- - - - - - - - - - Formation au maniement du pistolet lourd
- - - - - - - - - - Formation au combat rapproché • Combattant entrainé au corps-à-corps
- - - - - - - - - - Acquisition des principes de base en furtivité • Discrétion naturelle
- - - - - - - - - - Acquisition des principes de base en piratage • Hacker entrainé

Assignation à l'équipage du feu capitaine Ahoninen
- - - - - Formation au calibrage sur CMS1
- - - - - Titre de capitaine par succession (légitimité restreinte à ExoTerra)

Dix années de psychanalyse assistée
Parle couramment le finnois et l'anglais
Parle occasionnellement le russe, connait quelques mots et expressions dans cette langue
Connaît quelques mots en khélique

Militaire

• Combat à distance : maîtrise avancée (fusils de précision anti-matériel + pistolets lourds)
• Corps-à-corps : combattant entrainé (pugilat + armes blanches courtes)
• Discrétion naturelle
• Camouflage optique (3 points)
• Munitions cryogéniques (2 points)
• Cryogénisation (3 points)

8/9 points investis

Biotique

N/A

Technologie

• Piratage : hacker entrainé
• Prothèses cybernétiques
• Boucliers cinétiques
• Drone (1 point)
• Drone : distraction (1 point)
• Drone : caméra (1 point)
• Drone : leure (1 point)
• Drone : scanner (1 point)

5/9 points investis

Inventaire


Armure

• Sa peau (on fait avec ce qu'on a...)

Armes

• M-77 Paladin, accessible en stand de tir uniquement
• Couteau papillon

Armurerie

• Un gros réfrigérateur rempli d'alcool

Relations


Exemples de liens recherchés


• Patients
• Sympathisants d'ExoTerra
• Membres du GIP
• Soldats de l'Alliance
• Camarades de beuverie
• Collègues scientifiques









Bannières :
 


Profil - Crédits Image Originale : Morriperkele (DeviantArt)


Dernière édition par Edgar Roth Vaärminen le Mar 27 Sep 2016, 05:15, édité 86 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Citadelle/Pacificateurs
Rang : Vétéran/Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3288-archives-personnelles-edgar-otto-roth-vaarminen


Messages : 250
Crédits : Chris Hemsworth - Keedan Braha'n

MessageSujet: Re: Profil : Edgar Otto Roth Vaärminen - Le Brasseur   Jeu 08 Oct 2015, 03:02
Registre Galactique des espèces
EDGAR OTTO ROTH VAÄRMINEN

Informations primaires

Sexe : Masculin
Race : Humain
Date de naissance : 9 Janvier 2160
Faction : ExoTerra
Poste / Grade : Activiste
Parenté : Fils unique de Delilah Roth et Anselmi Vaärminen
Situation maritale : Variable
Planète d'origine : Terre (Finlande)


Histoire

En 2160, Edgar Otto Roth Vaärminen voit le jour sur Terre, dans la froide Finlande où il grandit, élevé par Delilah Roth et Anselmi Vaärminen dont il est l'unique enfant.

Delilah est une artiste peintre américaine, connue pour puiser une grande part de son inspiration dans les travaux de l’ancien peintre allemand Otto Dix, qui se concentrait notamment à représenter la violence de la guerre. Anselmi quant à lui est un médecin chercheur spécialisé dans l'étude des plantes à des fins thérapeutiques. Vu sous un certain angle, son travail s'apparente quelque peu à celui du botaniste, ou même à celui du naturopathe.

Anselmi a toujours eu une multitude de raisons d’aimer Delilah, dont leur intérêt commun pour l’art, étant lui-même un fervent lecteur et admirateur du célèbre écrivain américain Edgar Allan Poe, qui n'est en rien étranger à la culture de Delilah, ni à l'inspiration par laquelle a été nommé leur fils. Les deux parents partagent néanmoins une vision différente de la guerre, de la violence en général. Tous deux y voient la même horreur, mais Delilah semble avoir appris à apprécier cette horreur pour ce que son évocation lui apporte : la lumière qui donne sur la porte des arts. Anselmi lui, pour avoir expérimenté un bref passage à l’armée à l’occasion de son service militaire, diabolise sévèrement toute l’horreur qu’il a pu y constater. Malgré certaines de ces divergences, éventuellement philosophiques, cette petite famille reste unie et semble vivre heureuse.

L’enfance d’Edgar est une enfance paisible, mais solitaire. Le jeune être se révèle très introverti et peine à se tourner vers les autres. Une nécessité de trouver des moyens d'expression s'impose alors à lui et se traduit bientôt par un intérêt - sinon une passion - qu'il manifeste pour tout ce qui tourne autour de la musique folklorique. Danse et chant deviennent ses activités, et son temps libre se voit consacré à l'apprentissage de l'accordéon chromatique dès ses cinq ans.

Tôt dans sa vie, là encore, Edgar se découvre également une passion pour l’espace et le corps-humain, le cerveau en particulier. Il est élevé dans le respect de la nature et bénéficie d’un suivi psychanalytique dès l'âge de huit ans. Un beau jour, il se fait enfin un ami, un seul : Nestori Ahoninen. C'est un jeune garçon, calme, méthodique et surtout passionné par le ciel, les véhicules volants et le pilotage. Un rêveur sommeille en lui, comme Edgar, mais lui rêve les yeux grands ouverts et la tête haute. Ils entament une forte relation à la fois amicale et fusionnelle.

La vie de ces deux amis défile jusqu’à leur majorité. On ne cesse de signaler à Edgar qu'il est grand tandis qu'il apprend le départ de Nestori pour l'armée, en vue de bénéficier d'une formation de pilote militaire. Psychiquement, le choc est bien réel, et il est incapable de l'assumer, comme si le ciel qu’admire Nestori depuis toujours venait soudain s’effondrer sur lui. Sans trop savoir s’il doit se sentir trahi ou juste bête, Edgar est impuissant. À ses yeux, Nestori est déjà condamné à la mort, dans son cockpit, or Nestori était tout. Dans un élan de folie, le jeune homme tente de se pendre à un arbre.

Fort heureusement, la folle tentative est un échec : la corde, de piètre qualité, cède sous le poids d’Edgar qui est blessé dans sa chute, assez sérieusement pour que lui soit imposée une hospitalisation d’urgence. Ses parents, sidérés, restent proches de lui, plus que jamais. Ils apportent à leur fils tout ce dont il a besoin, mais restent conscients qu’ils ne peuvent remplacer un spécialiste dont le centre ne manque pas. Une fois remis sur pied un peu plus tard et dès qu’il le peut, Edgar commence à étudier la psychologie et, plus tard encore, le fonctionnement du cerveau.

En 2183, Edgar met un terme à ses études suite à l’obtention du titre de neuropsychologue. L'heure est à la célébration. Cette même année, il cherche à partir travailler dans l’espace. Cette démarche ambitieuse fait l’objet de nombreuses et pointilleuses recherches et l'amène à reprendre involontairement - mais chaleureusement - contact avec Nestori, devenu pilote et activiste au sein d’ExoTerra : une organisation prônant l'écologie et le transhumanisme dont le jeune pilote décrit ainsi la mission : protéger l'environnement, promouvoir le transhumanisme, contribuer à l'avancée scientifique, assister les démunis.

Tout membre d’ExoTerra, autrement appelé "activiste", précise Nestori, doit suivre la formation réglementaire au combat et au maniement des armes, si rudimentaire soit-elle. Ceci est la description que Nestori soumet à Edgar avant de lui proposer une place à ses côtés, assurant qu'un neuropsychologue serait le bienvenu. Autant dire qu’Edgar ne se fait pas prier. Il dit bientôt adieu à sa famille, après quoi il lève son encre à la force de ses espérances, en route pour "Oversight Callisto", le quartier général d’ExoTerra, situé sur le satellite naturel de Jupiter du même nom. Les procédures standards d’admission auront eu lieu sans représenter un réel obstacle pour les deux Finlandais, que voici devenus chacun une part de l’entreprise aux grandes ambitions transhumano-écologistes.

Comme pour tous ses nouveaux collègues, l’entrainement réglementaire d’ExoTerra s’impose à Roth, car ainsi l'appelle-t-on désormais. Divers tests et exercices révèlent en lui le potentiel d'un performant tireur anti-matériel. Ses compétences en la matière sont particulièrement valorisées, sans parler de sa formation en neuropsychologie qui demeure un atout non négligeable pour l’ensemble de l’équipe.

Ce qui semble être un temps introductif pour Roth est bientôt perturbé par un attentat terroriste, dont la surface terrienne est le sanglant théâtre. Cela faisait bien longtemps qu’ExoTerra n’avait pas eu à prendre les armes directement sur « Mère la Terre », comme dit souvent Roth, mais la situation fait plus que l’imposer. C’est l’occasion pour le jeune activiste d’être mobilisé en tant que tireur isolé, une grande première en somme. Il est à la fois très fier et très anxieux.

Voici un bon nombre d’équipes en déploiement, ExoTerra à l’action. L’opération se déroule méthodiquement, chacun occupe un rôle bien précis avec des instructions non moins spécifiques. Roth appartient à un binôme. Il n’a pas la chance de pouvoir directement coopérer avec Nestori que les cieux occupent déjà. Son équipier tient un rôle d’observateur, et lui-même celui de tireur. Un vacarme sporadique se laisse entendre au loin et une fine fumée domine les lieux. Quelques moments de calme se font apprécier, avant que les sons divers de la violence ne ressurgissent à nouveau par intervalles aussi irréguliers qu’imprévisibles. "Imprévisible" est d’ailleurs le seul mot qui résonne dans l’esprit de Roth, exerçant de gros efforts pour ne pas trembler. Il se tient allongé, immobile, dans une position qui donnerait des crampes à n’importe qui. Son observateur est accroupi, il doit régulièrement se mettre à plat ventre pour ne pas trop s’exposer. Les sons se rapprochent...

Alors qu’il s’apprêtait à tirer à nouveau, Roth constate avec horreur qu’un explosif artisanal vient d’atterrir juste à sa gauche ! D’abord sidéré, il saisit l’explosif de sa main gauche et, impulsivement, tente de le renvoyer au loin, ce dont il n’a cruellement pas le temps. D’abord, un très bref tonnerre de décibels assourdissant... et s’en suit une immense confusion, si forte qu’elle place Roth dans les limbes.

Quand il reprend connaissance, l'heureux rescapé est allongé sur un lit, dans une autre tenue, entouré de médecins et de chirurgiens. Son bras gauche lui inflige des maux indescriptibles, il ne peut rien en faire. Quant à son œil droit, il ne le sent plus. Apparemment, l’explosion y est pour quelque chose. Celle-ci aurait ainsi déchiqueté son bras gauche tandis qu’un débris aurait été projeté dans son œil droit, le rendant obsolète. Son œil a d’ailleurs été prélevé, extrait de son visage car trop abimé pour qu’il soit possible d’en faire quoi que ce soit. Néanmoins, Roth ressent du plaisir à respirer à nouveau, dans la plus grande frustration qu’est celle de se sentir incomplet. Il est maintenu en convalescence jusqu’à nouvel ordre. Nestori lui rend souvent visite, en fidèle ami qu'il est, et prend peine à observer son camarade ainsi décomposé. Il aimerait récoler chaque morceau, ce pour quoi il va œuvrer sans relâche. Nestori connaît le potentiel médical et technologique d’ExoTerra, il envisage des solutions telles que le remplacement des organes manquants de son ami par des pièces cybernétiques, projet qui ne tardera pas à être lancé par l’organisation. Roth devient le sujet d'un projet plus grand encore.

Plusieurs opérations aussi longues que délicates ont lieu. Le projet est un succès, au prix d'une passable instabilité émotionnelle dont va souffrir le sujet à vie, à cause d'une maladresse chirurgicale qui n'a pas laissé indemne la partie de son cerveau qui gère les émotions.

En plus de cela, Roth doit passer par un certain temps de réadaptation, maintenant que le voici doté de deux prothèses cybernétiques : un bras gauche métallique fonctionnel, reprenant les mécanismes d’un bras humain standard, et une autre, plus développée, faisant office d’œil droit substitutif amélioré. Cette seconde prothèse est un véritable ensemble cybernétique, comprenant un élément optique - qui se trouve être en réalité inspiré d'un œil de Geth recyclé - et un port permettant d’installer et désinstaller à souhait jusqu’à trois améliorations maximum à tout l’ensemble.

Une rééducation à part entière s’impose. Celle-ci révèle certaines conséquences des changements opérés sur Roth : une agressivité accrue et une plus grande difficulté à maîtriser ses émotions. Dorénavant, Roth est intégré à l'équipage de Nestori - aux côtés de Tadi, un archer amérindien sage et stoïque, Lewin Walczak, tireur isolé polonais de son état, ainsi que le célèbre xénoarchéologue grec Alcée Pastapopoulos - à bord d'un ESV Manta Ray CMS1 que l'organisation a confié au capitaine Ahoninen. C'est une corvette polyvalente dont ExoTerra trouve l'usage en toute occasion et bord de laquelle Roth occupera le poste de calibreur. ExoTerra laisse à Nestori une assez grande marge de manœuvre. Un simple rapport régulier est attendu.

Les voici partis en mission contre les Geths, considérés comme une menace potentielle pour la Terre. Nous sommes en 2184. Une fois sur place, l'équipage rencontre, pour la toute première fois, un groupe de Quariens. L'approche se fait pacifiquement et le contact s'établit sur un ton amical. Ils sont trois : deux d'entre eux sont en pèlerinage tandis que le troisième ne fait que les accompagner.

Les Quariens sont également là pour les Geths, ce qui laisse place à une coopération assurant le bon déroulement de la mission, au terme de laquelle Roth propose aux Quariens une place à bord du Manta Ray. Les deux pèlerins, voulant rejoindre la Flotte nomade, car ayant trouvé ce qu'ils étaient venus chercher, acceptent volontiers l'offre du Finlandais. Le Quarien accompagnateur quant lui possède déjà son propre vaisseau et préfère repartir de son côté, il souhaite néanmoins bonne chance à l'ensemble de l'équipage du Manta Ray.

Au cours du voyage jusqu'à la flotte nomade, chaque membre de l'équipage a l'occasion d'apprendre à connaître les bases de la culture quarienne, qui laisse Roth particulièrement fasciné. Au final, les deux Quariens, sains et saufs, sont raccompagnés et déposés sur le Rayya, un immense vaisseau appartenant à toute une flotte des plus impressionnantes qui, là encore, restera profondément gravée dans la mémoire du Finlandais.

Il se trouve qu'ExoTerra entretenait déjà de bons liens avec la Flotte nomade. Aussi est-il d’ailleurs courant que l’organisation écologiste témoigne son soutien à des Quariens dans leur pèlerinage, tel que l’a fait l'équipage de Nestori. Par ailleurs, il paraît qu’une sorte de lien commercial est déjà tissé entre ExoTerra et la Flottille, mais à ce sujet, Roth ne saurait en dire davantage pour l'instant.

Le temps s’écoule jusqu’en 2187, année tragique pour Roth et son ami d’enfance.

Année tragique pour Roth et son ami d’enfance.

La guerre contre les Moissonneurs fait rage, ExoTerra mobilise la moindre ressource à sa disposition. La situation exige que des vaisseaux soient envoyés au combat là ou d'autres occupent d'autres fonctions non moins cruciales telles que des missions de réapprovisionnement, le tout selon un système de roulements minutieusement étudié.

Nous sommes au cours d'une de ces missions dans laquelle le Manta Ray de Nestori se trouve impliqué, non loin d'Eden Prime.

Posée au sol, la corvette est au repos pour un court temps donné. Tant bien que mal, Roth tente d’effectuer quelques réparations nécessaires au niveau du moteur, tandis que pour une fois Nestori décide de prendre l’air. "Juste quelques minutes", dit-il insouciant. Fatale erreur.

Ses outils entre les mains, Roth sursaute au bruit indésiré d’un coup de feu retentissant. Tout l'équipage est aux aguets ! Roth lâche alors ses outils, se précipite dans la salle de tir située à l’avant du vaisseau et ouvre le feu sur une dizaine de Geths sortis de nulle part. La fusillade ne dure qu’une poignée de seconde. Une fois le dernier Geth terrassé, Roth bondit hors du Manta Ray et découvre le corps de son ami, mourant. On lui a tiré dans la gorge. De celle-ci s’écoule lentement du sang, mêlé à une substance dont la texture rappelle à Roth celle du ferrofluide. Pris de panique, Roth pose immédiatement sa paume droite sur la gorge transpercée de Nestori et lui supplie de tenir bon. L’initiative est vaine, son compte est bon. Un nouvel enfer commence pour Roth, ses émotions le dépassent. Il reste à genoux, près du cadavre. Roth ne se sent plus, il sanglote avec colère, pris par le pire des désarrois, et hurle toute sa douleur dans un finnois enragé pour enfin s’apaiser progressivement. Le reste de l'équipage, impuissant devant un tel chagrin, ne tient pas à priver Roth de ce moment de recueillement, aussi violent soit-il. Cependant il ne s'agit pas d'attirer de nouvelles attentions ! Avant de partir, une fois redevenu à peu près calme, en partie à l'aide de ses camarades, Roth part rapidement à la recherche de l’arme responsable du désastre. Il enjambe énergiquement quelques corps de Geths avant de trouver un étrange fusil d’où s’échappe une drôle de substance... comme une sorte de liquide noirâtre. Qu’importe, Roth s’empare de l’arme. On dirait un fusil de précision, tant mieux.

Roth prend du temps à se remettre de cette terrible perte, qui fait bien entendu l’objet d’un rapport. En l'absence de pilote attitré, le vaisseau est bloqué au sol pendant un moment. Deux jours et trois heures, très exactement, le temps qu'une patrouille de l'Alliance capte les signaux de détresse émis par la corvette et envoi un éclaireur descendre en surface pour prêter main forte. Par la suite, Roth développe une attitude dépressive pendant une courte période.

Pendant le reste de la Guerre, Roth est affecté à diverses missions, dont il a la chance inouïe d'en sortir presque indemne pour quelques-unes des plus... suicidaires. Sa réputation est bâtie : il est devenu le casse-cou attitré d'ExoTerra, dont on reconnait davantage la chance que la compétence.

Tandis que les temps restent durs, Roth se réjouit bientôt d'apprendre la victoire quarienne sur Rannoch. Dès lors, il prend spécialement soin de rester informé quant à l’évolution de Rannoch et de cette nouvelle entente getho-quarienne des plus insolites.

La suite de sa vie est rythmée par les activités d’ExoTerra et son intérêt pour tout ce qui tourne autour des Quariens. Roth prend rapidement contact avec le G.I.P : cela pour témoigner de son intérêt à collaborer, mais également pour obtenir des précisions sur sa trouvaille, précieusement conservée. Le Groupement Intergouvernemental du bras de la Persée l'accueille et lui apprend ce qu’il y a à savoir sur le fusil en question, ou le « Javelot » comme le surnomme l’Alliance.

Plus tard encore, Roth se trouve sur Rannoch quand il rencontre un Quarien nommé Zen'Bodda Vas Nestori - suite à une annonce postée sur le réseau extranet local - qui, en futur activiste, deviendra son binôme, et son ami.


Apparence

Roth mesure très précisément un mètre et quatre-vingt-neuf centimètres, possède une carrure plutôt athlétique, une peau très claire, des yeux bleus et porte le catogan : de long cheveux châtains très clairs, presque blonds cendrés, souvent décoiffés. Il arrive parfois que Roth se rase de près, le reste du temps il faut s'attendre à une "barbe de trois jours" quelque peu négligée. Une sorte de "poche foncée" se trouve sous son œil gauche, comme si un cerne l'avait habité. Suite à sa torture, son visage est à présent parsemé de cicatrices diverses.

On le voit rarement dans un accoutrement civil. Roth préfère porter son armure aussi souvent que possible, cela le rassure. En l'occurrence, il s'agit d'une armure dotée d'un camouflage optique, technologiquement conçue à l'usage d'un franc-tireur.

Roth dispose de deux prothèses cybernétiques visibles : un bras gauche métallique et un "œil de Geth" - au sens propre du terme - inspiré par une pièce détachée authentique issue du recyclage. La prothèse oculaire produit une lueur bleue.


Caractère

À l'origine, et maintenant encore, Roth est une personne à la fois joviale, téméraire et sensible, parfois également un peu cynique sur les bords. Un bon vivant qui ne se laisse pas abattre et cache bien son jeu.

Néanmoins, il est à noter que Roth a connu d'importants bouleversements émotionnelles directement dus à l'installation de ses prothèses. Ainsi, s'il s'est toujours montré particulièrement lunatique, voire imprévisible, les modifications que son intégrité a subi lui rendent désormais la tâche plus difficile lorsqu’il lui faut maîtriser ses émotions, quelles qu'elles soient.

À l’origine, Roth est déjà quelqu'un d'émotif, bien que dur d'apparence, cherchant toujours à dissimuler ses sentiments, comme par honte de les exhiber. Une véritable épreuve depuis ses transplantations. Heureusement, son sens de l'humour ne s'en voit en rien altéré.

Par ailleurs, ce Finlandais a comme quelque chose de mystique : un rapport spirituel, quasi-religieux, à sa planète natale qu'il surnomme parfois avec affection « Mère la Terre » ou encore la « Terre-Mère ».

Cela est tout relatif, mais Roth éprouve une sorte de misanthropie latente, un mépris pour l'humanité dont il ne parvient pas à prendre suffisamment de recul pour cause qu'il en fait lui-même partie. À côté de ça, Roth ressent une curiosité naturelle envers les animaux et les extraterrestres, sans pour autant faire le moindre amalgame entre les premiers et les seconds ! En bref, Roth aime le vivant, quel qu'il soit et d'où qu'il vienne.


Compétences / Équipement

Équipement

Équipement : Colosse, militaire intermédiaire
Armes : Fusil de précision anti-matériel M-98 Veuve, pistolet lourd M-6 Carnifex, machette d'activiste
Armurerie : Fusil de précision anti-matériel Javelot

Compétences

Militaire : Maîtrise avancée (combat à distance) / Combattant moyen (corps-à-corps) / Discrétion naturelle
Biotique : Non
Technologie : Bouclier cinétique, prothèses cybernétiques, nécessaire de piratage intermédiaire, munitions antigrav, camouflage optique




Compléments

Signe(s) distinctif(s) : Prothèses cybernétiques, diverses cicatrices sur le visage
Relations avec les autres : Imprévisibles
Des liens prédéfinis ? Zen'Bodda Vas Nestori


Hors Personnage

Célébrité sur l'avatar : Chris Hemsworth
Comment avez-vous connu le forum ? J'ai vu de la lumière, je suis entré !
Est-ce un double compte ? Non
Des remarques ? Koskenkorrrva !





Bannières :
 


Profil - Crédits Image Originale : Morriperkele (DeviantArt)


Dernière édition par Edgar Roth Vaärminen le Sam 17 Sep 2016, 01:14, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Citadelle/Pacificateurs
Rang : Vétéran/Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3288-archives-personnelles-edgar-otto-roth-vaarminen


Messages : 250
Crédits : Chris Hemsworth - Keedan Braha'n

MessageSujet: Re: Profil : Edgar Otto Roth Vaärminen - Le Brasseur   Mar 27 Oct 2015, 16:32



Informations principales

Nom : ExoTerra
Espèce : Hétéroclite (Humains, Quariens et Galariens en majorité)
Catégorie : Organisation non-gouvernementale
Siège social : Callisto (Oversight Callisto)
Objets : Recyclage, protection de l'environnement, recherche, actions humanitaires, commerce de produits finis issus du recyclage
Projets : Développer le transorganisme suivant des critères écologiques, mener des actions humanitaires auprès des différentes espèces


Informations secondaires

Fondateur(s) : Pablo Serra, Nelson Curtis
Leadeur actuel : Gabrielle Lacamp
Date de création : 2148
Localisation générale : Espace concilien
Nombre d'employés : Estimé autour de 35 000 activistes
Capitaux max : 25 millions de crédits



Introduction et histoire



ExoTerra est une organisation non-gouvernementale écologiste, mais plus encore : un acteur engagé dans le maintien de l'équilibre galactique et dans la bonne entente envers et entre les espèces. En tant que groupe d'utilité publique versé dans la mise en pratique de la philosophie Serra, ExoTerra propose une vision du monde à travers laquelle on s'aide de la technologie pour vivre en harmonie avec l'environnement, une perspective aux allures utopiques qui prête à couvrir divers champs d'activité tels que le recyclage, l'humanitaire, la recherche, la production de biens ou encore la transmission du savoir.

Dès 2150, nombre d'activistes sont déjà recensés. Dans leurs rangs : des enseignants, des scientifiques, des écrivains, des hommes d'affaire... mais surtout des marginaux, œuvrant tous à leur manière pour partager leur savoir ainsi que leur vision du monde.

La croissance de l'organisation se voit vite troublée par la Guerre du Premier Contact, conflit auquel l'organisation refusera catégoriquement de prendre part, le jugeant absurde. Quelques temps plus tard, suivant l'entrée de l'humanité sur la scène galactique, ExoTerra bénéficiera d'une meilleure visibilité sur ses chances de s'épanouir au mieux par la suite.

La galaxie se révélant un lieu d'innombrables dangers potentiels à tout un chacun, l'organisation ressent bientôt le besoin de se munir d'une milice privée, en vue de protéger ses intérêts et son intégrité. Cela fera l'objet d'une branche à part entière, supplémentaire à la Prospection et la Recherche, créées initialement l'une pour l'autre.

Cette fameuse organisation à trois branches (Prospection, Recherche, Milice) régies par le Comité jusqu'ici en vigueur connaîtra de nombreux changements directement liés à l'intervention d'ExoTerra sur Turvess en 2200. Bien que la raison initiale de l'initiative soit motivée par la juste intention d'empêcher deux camps de s'exterminer mutuellement, l'intervention en elle-même se traduira par un désastre cuisant, au cours duquel les quelques 3 500 miliciens mobilisés seront les acteurs d'un violent schisme opposant les sympathisants d'Ana Serra aux activistes dits « dissidents », dénonçant le sacrifice dont ils font l'objet face aux hordes raloises de tout horizon - qu'ils sont censés « protéger ».

Ce sombre épisode de l'histoire de l'organisation verra, à sa conclusion, un terme définitif à la Milice - et plus généralement, à toute légitimité militaire -, en guise de pénalité. Par-delà la baisse drastique de prestige, les pertes humaines restent les plus douloureuses à supporter, y compris la mort d'Ana Serra sur le terrain, dont les circonstances font encore l'objet d'une enquête interne. Après bilan, on assume que les trois quarts des troupes envoyées sur la planète verte n'ont donné aucun signe de vie depuis leur départ. Quant aux rescapés appartenant au quart restant, nombreux sont blessés, plus ou moins gravement, physiquement mais surtout psychologiquement. Le taux de démission n'a jamais été aussi haut. Des témoignages d'envies suicidaires ont été rapportées depuis les cellules d'aide psychologique mises en place par la Section C de la Recherche, certaines tentatives n'ayant pu être empêchées par ailleurs.

Constatant non sans chagrin le déclin du projet Serra dans son ensemble, Antonio Salazar quitte le Comité. Dans l'espoir d'un souffle de renouveau, Gabrielle Lacamp profite de la situation pour saisir les rennes de l'organisation et l'orienter dans son sens. La démilitarisation d'ExoTerra l'arrange plus que jamais, en cela que les méthodes d'Ana Serra lui ont toujours semblé trop radicales, allant parfois même à l'encontre de l'esprit originel de l'organisation.

Dorénavant, les actions d'ExoTerra seront mesurées au compte-goutte, sous l'œil intransigeant de l'Alliance. La Prospection ne devra compter que sur elle-même, sans armes. La Recherche sera placée sous l'attentive surveillance des autorités conciliennes, tandis que les quelques « miliciens » restants seront rétrogradés à la fonction de gardes, strictement assignés à leur quartier général sur Callisto. Qui sait ce que l'avenir réserve encore ?

Fondation et chronologie



I. Grandes personnalités de l'organisation

1) Pablo Serra

Penseur brésilien, auteur, philosophe et écologiste convaincu, Pablo Serra n'est autre que le père du projet ExoTerra : proposer une approche de l'écologie dans laquelle la vie organique peut s'émanciper des éléments qui forment une part indésirable de sa propre nature, tels que la souffrance, la maladie... voire même la mort. D'après Serra, la vie organique, si elle veut perdurer dans la nature, avec et pour celle-ci, doit savoir s'en soustraire en partie pour mieux y demeurer, et y laisser demeurer. C'est également dans cette optique qu'ExoTerra entend, dans un premier temps, ne pas intervenir directement dans le cadre terrestre. Pablo Serra incarnait ExoTerra et ses valeurs.

2) Nelson Curtis

Sans la contribution, en grande partie financière, de l'entrepreneur américain Nelson Curtis, ExoTerra n'aurait jamais existé autrement que sur le papier de quelques esprits rêveurs. C'est à cet homme d'affaire californien que l'on doit le budget de départ du projet. Ses nombreuses relations sont également à l'avantage de l'organisation naissante. Nelson Curtis incarnait ExoTerra et ses valeurs.


II. Dates notoires

2148 : Découverte de l'artefact prothéen dans les ruines martiennes. Naissance de l'organisation. Création d'ExoTerra par les associés Pablo Serra et Nelson Curtis. Le projet est lancé, au-delà du stade d'idée, et prend alors une forme primaire au Brésil, où sont situés les premiers locaux de l'organisation. À défaut de pouvoir s'installer plus près de la Terre pour diverses raisons, ExoTerra sera implanté sur Callisto. Les premiers gros investissements partent dans le transport des matériaux de construction, à destination du satellite lointain.

2149 : Callisto est investie. Les premiers quartiers d'ExoTerra y sont opérationnels. C'est le début des travaux d'aménagement. On estime que le centre entier, que l'on trouvera dans un cratère, sera entièrement aménagé d'ici un an et demi, occupera une surface de 2km² et se repartira sur cinq étages dont deux niveaux souterrains. La mise en place d'un spatioport et de plusieurs entrepôts est également au programme.

2150 : Le centre d'ExoTerra, Oversight Callisto, est officiellement reconnu comme achevé. Les travaux auront duré quelque mois de plus que prévu, suite aux complications relatives à l'environnement atypique du satellite de Jupiter.

2157 : Guerre du Premier Contact. ExoTerra refuse de prendre part au conflit et se retranche sur Callisto pour y concentrer toute son activité. Néanmoins, l'organisation garde un œil attentif sur la Terre et se soucie de la suite des évènements.

La situation finit enfin par s'apaiser, ce qui permet à ExoTerra de mettre un pied timide sur l'échiquier galactique. L'organisation investit dans l'achat de plusieurs vaisseaux de différents types (navettes, cargos et corvettes).

La Milice voit le jour. La construction d'une caserne s'effectue, celle-ci sera greffée au reste du centre.

2160 : Premier contact avec les Geths, et pas des moindres : 10 morts, 2 blessés rescapés. On doit un tel bilan à la rencontre entre une escouade expéditionnaire et un colosse geth. Cela ne doit plus jamais se reproduire. Dorénavant, la milice d'ExoTerra formera des fusilliers anti-matériel, spécialisés dans la neutralisation de ce genre d'adversaire synthétique.

2176 : Ana Serra intègre le Comité Gaïa aux côtés de son père. Au cours de cette même année, le Comité accueille également en son sein Antonio Salazar et Gabrielle Lacamp.

2183 : Lors de la prise d'assaut de la Citadelle par les Geths, ExoTerra déploie sa maigre flotte. De lourdes pertes sont à compter, mais les affrontements s'achèvent par la victoire.

2186 - 2187 : ExoTerra participe activement à la guerre contre les Moissonneurs. Là encore, de lourdes pertes financières mettent l'organisation en péril. Les vaisseaux sont déployés sont déployés à nouveau et font leurs preuves, notamment dans le cadre de missions de secourisme.

Pablo Serra meurt sur Terre, abattu par un rayon moissonneur. Un mémorial sera érigé en sa mémoire, à l'emplacement même de sa mort, dans le jardin de la reine d'Angleterre. ExoTerra se souviendra de ce philosophe-guerrier comme de son fondateur spirituel, mais plus encore comme un héros, à jamais. Le discours de Nelson Curtis raisonne encore dans le cœur des activistes quand il mentionne Pablo Serra en ces termes et lui rend hommage en rappelant les temps où ExoTerra n'était qu'un fantasme « que voici devenu réalité par plusieurs moyens et surtout pour plusieurs raisons dont une volonté partagée de préserver l'équilibre qui garantit la vie. »

2196 : ExoTerra prend cordialement contact avec le GIP et négocie la construction d'une base secondaire non loin du Voile de Persée. Pour des raisons pratiques et géographiques, le projet n'aura finalement pas lieu.

2200 : Rongée par la maladie, Nelson Curtis est mourant. Son état global laisse au reste du Comité un membre actif en moins.

Une guerre civile sanglante éclate sur Turvess. Croyant bon d'y envoyer ses troupes en mission prétendument humanitaire, Ana Serra se déplace en personne sur la planète verte... où elle trouvera la mort.

2200 : À raison d'une perte d'intérêt économique de l'organisation, Antonio Salazar quitte le Comité. Nelson Curtis rend son dernier souffle. Gabrielle Lacamp prend la direction d'ExoTerra.

Politique et fonctionnement interne



I. Organisation et statut des membres

Quelle que soit son origine sociale, sa culture ou son grade au sein de l'organisation - en bref, qui qu'il soit -, le membre d'ExoTerra a pour devoir de faire valoir les principes de l'organisation et se reconnaît volontiers sous le nom d'activiste.

À son arrivée au sein de l'organisation, l'activiste en devenir est soumis à un examen complet visant à souligner ses capacités les plus à même de servir la cause d'ExoTerra. Cet examen, l'EIC (Examen Initial de Compétence), détermine en grande partie le rôle que va jouer le postulant au sein de l'organisation.

1) La Prospection

La Prospection se compose des employés chargés des expéditions spatiales et planétaires au cours desquelles sont repérées et récupérées les ressources potentiellement utiles à l'organisation une fois recyclées. Le plus souvent accompagnés de miliciens pour assurer leur sécurité, les prospecteurs ont eux-mêmes reçu une formation en autodéfense et sont même, dans de très rares cas où cela s'impose pour des raisons pratiques ou circonstancielles, munis d'une arme de poing. Le revers de cette même formation se consacre à l'apprentissage des techniques de premiers secours, dans une mesure où tout prospecteur peut du jour au lendemain se retrouver affecté à une mission de secourisme.

De tous les employés d'ExoTerra, cette catégorie en regroupe le plus grand nombre, suivi respectivement des scientifiques et des miliciens.

2) La Recherche

Essentielle à la prospérité de l'organisation, la branche scientifique travaille sans relâche dans une optique à la fois expérimentale et innovatrice. À l'instar de la Milice, la Recherche dépend d'un système hiérarchique précis. On trouve en l'occurrence des scientifiques de section A, B ou C, d'un niveau allant de 1 à 6 suivant leur expérience.

Chaque section représente ici un axe autour duquel le scientifique oriente son travail.

Section A : recyclage, conversion des matériaux, écologie, terraformation
Section B : transorganisme, biologie, neurosciences, bioéthique
Section C : médecine, bien-être, alimentation, accompagnement psychologique

Le niveau quant à lui détermine l'accès aux données et au matériel dont jouit le scientifique.

Note : Suite à la démilitarisation d'ExoTerra, les données suivantes concernant la Milice ne sont plus valables depuis juillet 2200. Bonne lecture !

3) La Milice

Premier et dernier rempart militaire de l'organisation, la Milice constitue un gage de sécurité non seulement à tous les activistes mais également aux populations civiles extérieures. Elle répond à une hiérarchie simplifiée, calquée sur le modèle militaire standard.

Rang
- - - - - Troupe
- - - - - - - - - - Soldat
- - - - - - - - - - Coordinateur
- - - - - Corps
- - - - - - - - - - Lieutenant
- - - - - - - - - - Capitaine

État-Major
- - - - - Corps supérieur
- - - - - - - - - - Référent
- - - - - - - - - - Superviseur
- - - - - Comité
- - - - - - - - - - Dirigeant

Indépendamment de son rang, chaque milicien se voit attribuer une fonction précise, dépendant de ses capacités individuelles soulignées lors de l'EIC. Cette distinction par catégories de miliciens permet une meilleure cohésion sur le terrain et met l'accent sur quatre qualités majeures :
- la polyvalence
- l'endurance
- la précision
- l'adaptabilité

3.1) Le fantassin

Unité principale composant la Milice. Ses résultats à l'EIC n'ont révélé aucun penchant particulier, mais sont assez convaincants pour lui assurer une place dans le Rang ou même ailleurs s'il est doué. On le sollicite pour une gamme de missions variées.

Armement : Fusil d'assaut, pistolet de poing, machette
Technologie : N/A

3.2) L'activiste lourd

Doté d'une endurance hors du commun, ce véritable juggernaut a pour mission la protection absolue des biens de l'organisation. Son bouclier anti-émeute lui permet d'encaisser une quantité importante de dégâts, tandis que son pistolet-mitrailleur offre par sa cadence de tir une redoutable suppression. Peu de miliciens peuvent prétendre à ce poste, de par la rudesse des exigences physiques exigées.

Armement : Bouclier anti-émeute, pistolet-mitrailleur, machette
Technologie : Technoblindage, prothèse/exosquelette

3.3) Le tireur isolé

Camouflage optique et armes de précision composent son arsenal. Sa mission consiste le plus souvent à surveiller des périmètres placés sous la responsabilité de l'organisation. La plupart des tireurs isolés optent pour un fusil de précision léger en arme principale, mais il n'est pas pour autant impossible qu'une poignée de ces as de la gâchette préfèrent quelque chose de plus exotique... comme par exemple un arc ou un fusil anti-matériel, à condition que l'organisation puisse le leur fournir.

Armement : Fusil de précision/Arc/Fusil anti-matériel, pistolet-mitrailleur, machette
Technologie : Camouflage optique, aide à la visée

3.4) Le géotechnicien

Si tous les miliciens se doivent de connaître leur environnement pour en tirer au mieux parti, le géotechnicien en fait sa spécialité. Son arsenal n'est pas clairement défini, mais le fusil à pompe reste l'arme la plus observée à ses côtés, sans doute pour sa facilité d'utilisation.

Armement : Fusil à pompe, pistolet de poing, machette
Technologie : Tourelle fixe, surcharge

Au-delà de son aspect paramilitarolaxiste, la Milice promet un programme particulièrement chargé à tous ses membres, en particulier aux novices, dont on observe couramment un grand nombre se reconvertir dans l'une des branches adjacentes. Contrairement à l'Alliance, ExoTerra fait preuve d'une certaine tolérance vis-à-vis de l'apparence capillaire de ses miliciens, jugeant que cela ne regarde qu'eux.

4) Le Comité Gaïa

Ainsi baptisé en référence aux théories Gaïa, le Comité Gaïa regroupe les grandes figures d'autorité de l'organisation. Il s'agit du bras dirigeant d'ExoTerra.

4.1) Ana Serra

Née en 2144, elle est la fille de Pablo Serra. Serra-fille ou « La-Serra » est une femme brésilienne autoritaire qui n'a pas froid aux yeux. Elle n'hésite pas à enfiler une armure et à porter les armes quand nécessaire. Cette noble forme de bravoure lui a d'ailleurs valu quelques séquelles visibles sur son visage, partiellement recouvert de peau synthétique. Fille de philosophe, Ana a elle-même persévéré dans cette voie, bien au-delà du doctorat. Ana Serra incarnait ExoTerra et ses valeurs.

4.2) Antonio Salazar

Né en 2146, fils de la « Sun Belt » étatsunienne, citoyen américain aux origines brésiliennes et humoriste à ses heures perdues, Salazar est un excellent danseur doublé d'un maître de capoeira et de taekwondo, disciplines qu'il enseigne volontiers aux activistes qui le veulent bien. Professionnellement, Salazar est un homme d'affaire spécialisé dans les technologies de pointe. Antonio Salazar incarnait ExoTerra et ses valeurs.

4.3) Gabrielle Lacamp

Née en 2167 en France, véritable génie de la nature, Lacamp occupe une place importante au sein d'ExoTerra et contribue beaucoup à la connaissance du monde acquise par l'organisation. Ses domaines de prédilection sont l'écologie, la biologie, l'astronomie et l'astrophysique ; et ses connaissances en la matière sont presque uniques. Elle n'en reste pas moins une personne discrète et très réservée, mais dont la grande timidité fait tout le charme. Gabrielle Lacamp incarne ExoTerra et ses valeurs.


II. Philosophie de travail

« L'activiste doit savoir se défendre, autant physiquement que moralement. » - Pablo Serra

ExoTerra encourage vivement chaque activiste à occuper un rôle sciant le mieux à ses compétences personnelles, indépendamment de son métier ou de sa formation d'origine (même si un lien subsiste). Ainsi, à titre d'exemple, un activiste maladroit avec les armes - bien qu'ayant été préalablement formé au maniement de celles-ci - se montrant en revanche particulièrement pédagogue sera davantage encouragé à servir la cause d'ExoTerra en tant que professeur, et non en tant que milicien.

Influence



Si c'est sur Terre, au Brésil, que l'organisation trouve son origine, celle-ci voit aujourd'hui son influence étendue à travers la galaxie, ainsi que sur l'extranet.


I. Champ d'action

Déjà active dans l'ensemble de l'espace concilien et en partie dans la Travée de l'Attique, l'organisation cherche à s'étendre au Voile de Persée. Or cela impliquant un net rapprochement géographique avec les Systèmes Terminus, la progression d'un tel objectif s'en voit compliquée voire compromise, pour l'instant.


II. Image publique

Médiatiquement, ExoTerra est une organisation marginale peu populaire, par sa philosophie même qui élève le transorganisme à un rang où la majorité de la population n'est pas prête à l'accueillir. Une telle image provoque naturellement la méfiance des gens, ou au mieux un scepticisme interrogatoire. Les pires détracteurs n'hésiteront pas à comparer ExoTerra à Cerberus, en déclarant illégitime que l'organisation soit armée comme elle l'est pour son activité « qui relèverait essentiellement du civile ». Argument contré par le fait que nombre d'organisations légales conciliennes comprennent déjà une milice en vue de protéger leurs intérêts.

De l'autre côté de la barrière : les partisans, qui, s'ils ne sont pas déjà activistes, hésitent généralement à le devenir. On compte dans cette population une forte proportion de marginaux en tout genre (philosophes, handicapés, « révolutionnaires »...).

ExoTerra dispose également d'un site extranet, sur lequel sont notamment accessibles les informations publiques de l'organisation.

Ressources



I. Données numéraires

Les chiffres varient, mais on estime en 2200 environ 35 000 activistes au total, dont 7 000 miliciens.

Les capitaux d'ExoTerra eux non plus ne sont pas fixes. Cependant, il semble que ces derniers n'aient jamais excédé les 25 millions de crédit depuis la création de l'organisation.


II. Relations

ExoTerra agit régulièrement de concert avec l'Alliance et se trouve sous sa constante surveillance. Ses relations avec le GIP sont à priori positives, mais surtout officieuses. L'organisation aimerait également se rapprocher des gouvernements galariens et ralois. Cependant, les récentes actions de l'organisation sur Turvess compromettent l'établissement de la moindre entente avec les Ralois de tout horizon.

Au commencement, les ennemis publics de l'organisation ne sont pas nombreux, du moins jusqu'à ce que celle-ci affirme haut et fort son hostilité envers le groupuscule pro-humain Cerberus, qui ne manquera pas d'y répondre avec oppression. Ce conflit avec Cerberus, qui s'exprimera de façon à la fois violente et indirecte, renforcera de plusieurs crans le besoin de sécurité d'ExoTerra.


III. Matériel

1) Installations terrestres

Oversight Callisto : Dite "la rétine de la nymphe". Complexe principal de l'organisation situé, comme son nom l'indique en partie, dans un cratère sur l'un des satellites de Jupiter et occupant une surface de 2km² réparti sur cinq étages, dont deux niveaux souterrains. 1 spatioport annexe. 1 chantier spatial.

2) Vaisseaux

Chaque ESV (ExoTerra Space Vessel) est construit sur Callisto, dans un des deux chantiers navals de l'organisation. Le modèle d'ESV le plus répandu à ce jour est le Beluga.

ESV Beluga : Cargo de transport (20 vaisseaux opérationnels)
ESV Cormorant CMS1 : Corvette polyvalente (10 vaisseaux opérationnels)
ESV Cormorant CMS2 : Frégate de combat (3 vaisseaux opérationnels)
ESV Oyster : Navette de transport (40 vaisseaux opérationnels)
ESV Petrel : Chasseur de reconnaissance (20 vaisseaux opérationnels)





Bannières :
 


Profil - Crédits Image Originale : Morriperkele (DeviantArt)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Citadelle/Pacificateurs
Rang : Vétéran/Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3288-archives-personnelles-edgar-otto-roth-vaarminen


Messages : 250
Crédits : Chris Hemsworth - Keedan Braha'n

MessageSujet: Re: Profil : Edgar Otto Roth Vaärminen - Le Brasseur   Sam 17 Sep 2016, 00:38


Informations générales


« Le Brasseur. Franchement c’est quoi comme surnom ça ? » - Little Big

Surnom : Le Brasseur
Sexe : Masculin

Faction : Pacificateurs
Grade : Lieutenant
Activités professionnelles : Criminel, pirate, gérant d'une brasserie
Profil : Capitaine (Mili. 9 / Biot. 0 / Tech. 9)
Archétypes : Agent furtif, lieutenant de gang

Périmètre d'action : Oméga principalement, partout où interviennent les Pacificateurs
Traits de caractère : Calculateur, rustre, violent, cynique

Informations complémentaires :
- Porte constament un casque protégeant son identité et use d'un synthétiseur vocal pour couvrir sa voix
- Tient un bar-brasserie sur Oméga, où on y brasse sa propre bière, la Edgaarden
- Dirige l'Unité Boréale, une sous-division des Pacificateurs spécialisée dans l'infiltration-exfiltration et l'emploi de mod cryogénique
- Aurait été observé jouant d'un drôle d'instrument ressemblant vaguement à un soufflet

Biographie


2200

Quand les crises se répandent... • Tandis qu'une sanglante guerre civile fait rage entre deux clans ralois sur Turvess, Ana Serra, motivée par des ambitions douteuses, envoie la milice de son organisation sur place, soi-disant en vue d'empêcher l'un des deux camps d'anéantir l'autre. Cette position de boucliers vivants ne tardera pas à se retourner contre les miliciens, à la fois pris pour cibles par les Avians et rejetés par les Zéphyrons. Une posture délicate qui ne manquera pas de titiller certaines tensions déjà existantes au sein de l'entreprise. La rencontre avec un étrange commando butarien sera la goutte qui fera déborder le vase.

Roth, quant à lui, échappe à un véritable massacre perpétré par les activistes entre eux-mêmes en rejoignant le commando butarien en question. Constatant l'étendue des dégâts, Roth est à la fois profondément consterné et outré. S'il s'en sort vivant, ce dont il a fermement l'intention, pas question qu'il entende encore parler d'ExoTerra par la suite !

2201

Au seuil d'un nouvel horizon • Tandis que les blessures de Turvess se referment peu à peu, Roth se rend clandestinement sur Oméga où il entend retrouver Anton, envers qui il est redevable. À son arrivée, le Butarien l'accueille à bras ouverts. Il lui présente ses projets et lui réserve même quelques surprises !

C'est qu'il faut un chaos pour qui veut faire un monde • Depuis quelques temps, le Finlandais travaille activement au compte des Pacificateurs. Ses facultés de tireur isolé entrainé le rendent particulièrement utile à certaines missions où la discrétion s'impose. En l'occurrence, il s'agit de capturer et interroger un traître connu sous le nom de Sulim Vedzhiev. Pour cela, le Brasseur compte également sur l'aide de tout un contingent, temporairement placé sous ses ordres.

Tout pouvoir est violence • Sous la torture, les frères Vedzhiev révèlent un nom : Philippe Attreus Morgan. Pour le Brasseur, qui commence à prendre ses marques, il est question de le capturer. De pièces en pièces, le puzzle se complète, permettant aux Pacificateurs d'identifier un peu mieux à chaque fois qui veut leur mettre des bâtons dans les roues.

Dossier


Passif sportif et supposément artistique
- - - - - Notions avancées en arts martiaux mixtes • Combattant entrainé au corps-à-corps
- - - - - Pratique d'un instrument de musique

Scientifique agréé ?
- - - - - Connaissances poussées sur les liens entre le cerveau et le fonctionnement psychique

Formation au maniement des armes, à la discipline et aux techniques de survie
- - - - - Maîtrise du maniement du fusil de précision anti-matériel • Maîtrise avancée des armes à distance
- - - - - Maîtrise du maniement du pistolet lourd
- - - - - Expert en furtivité • Discrétion naturelle
- - - - - Maîtrise des principes de base en piratage • Hacker entrainé

Ex-chef d'équipe ?
- - - - - Capacité à gérer un petit groupe de soldats

Militaire

• Combat à distance : maîtrise avancée (fusils de précision anti-matériel + pistolets lourds)
• Corps-à-corps : combattant entrainé (pugilat + armes blanches courtes)
• Discrétion naturelle (0 point)
• Camouflage optique (3 points)
• Munitions cryogéniques (2 points)
• Cryogénisation (3 points)

8/9 points investis

Biotique

N/A

Technologie

• Piratage : hacker entrainé
• Prothèses cybernétiques
• Boucliers cinétiques
• Drone (1 point)
• Drone : distraction (1 point)
• Drone : caméra (1 point)
• Drone : leure (1 point)
• Drone : scanner (1 point)

5/9 points investis

Inventaire


Armure

• Armure butarienne d'infiltration

Armes

• Fusil anti-matériel M-98 Veuve
• Mitraillette M-12 Locust
• Pistolet lourd M-6 Carnifex
• Machette butarienne

Armurerie

• Accès limité aux stocks des Pacificateurs

Relations


Exemples de liens recherchés


• Sympathisants des Pacificateurs
• Journalistes/fouineurs curieux sur son identité
• Soldats de l'Alliance
• Camarades de beuverie
• Criminels









Bannières :
 


Profil - Crédits Image Originale : Morriperkele (DeviantArt)
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Profil : Edgar Otto Roth Vaärminen - Le Brasseur   
Revenir en haut Aller en bas
 

Profil : Edgar Otto Roth Vaärminen - Le Brasseur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Hall du Personnage :: Journaux de bord-