AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Campagne de recrutement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Membre
Messages : 17

MessageSujet: Campagne de recrutement    Dim 12 Avr 2015, 11:37
Intervention MJ : NonDate : Février 2200 RP Tout public
Soyouz - Informateur - Kori'Penyo Nar Tarek
Campagne de recrutement



Le statioport de Reyn'a était semblable à une véritable fourmilière, l'agitation y régnait sans cesse. Des vaisseaux de tout type venaient s'y poser chaque jours..Une véritable métropole installée au coeur du désert. Cette structure de métal, immense, était l'une des premières construites après la Réconciliation entre les Geth et les Quariens. Ceux-ci ayant besoin de place pour poser leurs nombreux vaisseaux, les Geth entreprirent d'aménager un lieu prévu pour cela. Aujourd'hui, le statioport de Reyn'a reliait Rannoch avec les autres planètes, lieu incontournable pour les marchands et autres voyageurs du Voile de Persée.

Protégé par les troupes getho-quariennes, l'endroit paraissait être préservé de toute menace visant la population. Mais, ce n'était pas la beauté des lieux et son histoire qui amenait Soyouz aujourd'hui. Le Nouveau Consensus lui avait confié la tâche de renforcer le GIP en aidant celui-ci à mener une campagne de recrutement massive, visant notamment les ressortissants geth ou quariens de retour au pays. Le GIP avait, en effet, besoin de sang neuf dans ses rangs, il était temps de renforcer les effectifs et de prouver aux autres peuples que les populations de Rannoch étaient désormais soudées et unies de telle façon à rendre à leur terre, la gloire qu'elle mérite...

Soyouz emprunta un ascenseur pour débarquer sur le Quai 57, lieu où allait débarquer une importante navette de civils, il pourrait ainsi aller piocher quelques voyageurs avide de prestige et suffisamment patriote pour renforcer le GIP. Bien-sûr, il se doutait que le peuple ne voulait plus d'affrontements, d'hostilités, de guerres...le peuple était fatigué, bien qu'il s'était malgré tout plus ou moins remis de la Grande Guerre. Mais, il voulait leur faire comprendre que ce renforcement des forces militaires avait bel et bien pour buter de protéger la planète et consolider l'union des deux peuples. C'était également une démarche pour agrandir les possessions du GIP et faire prospérer Rannoch et ses territoires extérieurs. Le Nouveau Consensus et le gouvernement quarien n'avait pas hésité à dépenser des centaines de crédits afin d'afficher clairement leurs intentions. Des panneaux dévoilant un Geth et un Quarien, le poing levé sous le symbole du GIP illustraient les murs de métal de la station, il y avait différente forme de "campagne de recrutement" (le mot que les autorités préféraient à "propagande" qui était plus...péjoratif à leurs yeux.) Soyouz, dans sa nouvelle fonction temporaire de "recruteur", se figea devant les infrastructures de sécurité. Des opérateurs veilleraient à ce que les voyageurs ne portent pas d'armes illégales, de drogue ou toutes autres marchandises interdites...

Le vaisseau civil apparu enfin à travers les cieux se rapprochant à une vitesse modéré du statioport, ils atterrirent et s'amarrèrent sans incident, et les civils restèrent assis dans le compartiment ainsi qu'on leur en avait donné l'ordre avant l'ouverture de la rampe. Une bouffée d'air chaud et lourd s'engouffra dans le ventre de la navette portant avec elle les bruits des tintements de métal, des plaintes aiguës, des scies laser, des braillement, des martèlements de bottes, des jurons, ainsi qu'une odeur exotique à la fois familière et étrange. Typique de Rannoch...Les passagers descendirent sans encombre, remarquant avec tantôt de la satisfaction tantôt du dégoût l'activité impressionnante concentrée dans le statioport de Reyn'a. Soyouz patienta, comme prévu, la fouille qui s'était avéré sans encombre, hormis une petite affaire de produits esthétiques sans importance à ses yeux. Le Geth accueillit la foule du mieux qu'il le put:

-Salutation, voyageurs, bienvenue au sein du statioport de Reyn'a. Comme vous l'aurez remarqué, la sécurité est optimale et le personnel,discipliné mais surtout serviable et chaleureux, du moins pour la plupart, en tout cas ! [/b]Sa blague passa plutôt mal, il n'avait pas encore assimilé toute forme "d'humour", sa voix ne laissait percevoir aucune formes d'émotions, ce qui avait troublé certains passagers se demandant si il fallait rire ou rester sérieux justement. [b]Bien, le Groupement Intergouvernemental du bras de Persée vous offre une visite de l'un de ses complexes dans le but de vous familiarisez avec celui-ci. Suite à cette visite, vous aurez la possibilité de participer à une formation qui débouchera peut être plus tard à une admission dans l'un des différents secteurs proposés au sein du GIP ! Bien-sûr, tout cela n'a pour but que de rassurer la population de Rannoch et les étrangers sur la fiabilité du Groupement Intergouvernemental. J'invite tout ceux désireux d'en apprendre plus à me suivre. Pour les autres, je vous souhaite un agréable séjour sur Rannoch !

Soyouz ne tarda pas plus. Il avait utilisé son extension d'éloquence à contre-coeur, si on pouvait dire ça comme ça pour un synthétique, sachant qu'il aurait plutôt sélectionné une option de discussion plus...radicale et directe. Mais, il fallait prouver aux peuples de la galaxie que les Geth pouvaient s'avérer être un peuple pacifique et agréable à côtoyé. D'un mouvement mécanique, Soyouz passa un regard par-dessus son épaule analysant la dizaine de personnes le suivant:

//10011110001
Analyse en cours....terminée.
90% de Quariens
9% de Geth
1% de Turiens
Fermeture de l'analyse.
//1100100010010


Satisfait, le commissaire politique avait plus de 99% de potentiels recrues au sein du GIP, le Turien restant pourrait tout aussi bien faire un excellent consultant. Tous, connaissait le savoir-faire turien dans le domaine de l'armée. L'important nombre de Quariens comparé à celui des Geth était tout-à-fait prévisible. Les Quariens avaient de nombreuses années vécus en exil, certains s'étaient séparés de la Flotte Nomade et aujourd'hui, ils avaient enfin un lieu où prospérer, un foyer...De longue années d'exil ne s'effaçaient pas aussi facilement et certains ressortissants avaient besoin de plus de temps pour revenir sur Rannoch inversement à d'autres.

Soyouz se ressaisit, repensant à sa mission et chassa toutes les analyses, hypothèses et autres qui traversèrent son "esprit". Il invita les voyageurs à emprunter un transport, expliquant qu'il les conduirait jusqu'à une zone habituellement fermée au publique mais qui, pour cette visite, serait accessible exceptionnellement. Les organiques affichèrent alors une expression que Soyouz traduisit par: de la curiosité. Il était fascinant de voir à quel point les espèces "naturelles" se fascinaient pour tout ce qui étaient "secrets, interdits, inaccessible". Cette attirance pour ce qu'il n'avait pas déjà...bien-sûr, tout le monde n'agissait pas en conséquence de cette aptitude, certains s'en rendaient parfaitement compte. Mais, il était malgré tout dans leur nature de ressentir cette sensation qui en mêlait parfois plusieurs autres. La curiosité, les êtres organiques la classaient parfois en sous-dossiers l'un d'eux renommé: "Malsaine"....Pour les Geth tout cela se résumait à une émotion, un mot, qui engendrait certaines particularités psychologiques. Les Geth simulaient des émotions, possédant désormais une conscience, ils les ressentaient de la même façon que les organiques mais tout n'étaient pourtant qu'une programmation, rien n'était malheureusement naturelle...C'est avec ce genre de raisonnement que Soyouz s'occupa pendant tout le voyage. Des raisonnements mêlant philosophie organique et mathématique. Tout n'était, au final, que des paramètres...Les organiques prétendent le contraire, mais ils ne sont pourtant pas si différent en y réfléchissant bien...Tout du moins en ce qui concerne le ressentiment des émotions, synonymes de programmes pour les Geth...bref.

Le Geth se leva...le transport était enfin arrivé. Une fois au sol, Soyouz présenta aux visiteurs les lieux:

-Voici la zone 5100/AX-95 plus communément appelé "Zone Alpha 6" par les organiques.

Une demi-dizaine de militaires du GIP déboucha d'un autre transport. Soyouz, les remarquant, signala alors à ses invités:

-Pour votre propre sécurité, vous serez à nouveau fouillé avant d'entamer cette visite de manière plus approfondie. J'aimerais, au passage, vous informez que ces militaires vous serviront également de guide. Le Groupement Intergouvernemental du bras de Persée a jugé bon de vous fournir des témoins direct de la vie au sein des forces du GIP. Je laisserais donc ses hommes poursuivre la visite, ils vous familiariseront avez les différents mode de vie et règles de discipline adoptées au GIP.

Si Soyouz aurait pu pousser un soupir de soulagement, il l'aurait fait s'approchant d'un des militaires, il leur adressa ces quelques paroles en guise de salutation:

-Bonjour, soldat. Je vous confie les civils pendant la visite du complexe. Je vais suivre la visite et répondre aux éventuelles questions concernant les affaires administratives. Je vous laisse le soin de vous occupez des questions techniques. Voici mon identité: Soyouz, j'ai été envoyé par le GIP afin de soutenir les efforts concernant le recrutement.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 665

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Mar 14 Avr 2015, 23:16
Encore une journée tranquille sur la station Reyn'a. Comme à l'habitude, le calme régnait sur cette station getho-quarienne. C'était plutôt normal. Après tout, il s'agissait d'une base militaire à la base. Du coup, l'ordre était de rigueur. De plus, peu de chance de subir une attaque à cette époque. Aucune grande guerre n'était en cours actuellement. Quant aux pirates, terroristes et autres vermines de ce style, attaqué Reyn'a équivalait à un suicide pur et simple. Ce n'est pas pour autant que le GIP se permettait de se reposer ou de manquer de vigilance. La menace était certes faibles, mais pas inexistante. Il fallait être préparer à tout.

Toutefois, en ce jour, les choses allaient être quelque peu différentes pour l'un des commando du GIP, section SFCI. Ce groupe était affecté à une mission peu commune. Ils devraient s'occuper de visiteurs de la station. Apparemment, le GIP se lançait dans une campagne de recrutement et permettait ainsi la visite de certaines de ses bases. Probablement pour impressionner les civils et militaires ne faisant pas partie du GIP. Cette mission délicate avait ainsi été confié à Informateur et son équipe. Les instances administratives avaient jugés que cette équipe commando serait plus adapté à cette mission. Premièrement parce qu'ils avaient de l'expérience et du vécu derrière eux, en tant que commando. Deuxièmement, car le commando se composait de 3 geths et 3 quariens. Finalement, car Informateur était un vétéran de nombreuses guerres. Après tout, le commandant du commando avait été présent pendant la guerre de l'éveil et de nombreuses batailles après ça. Notamment, la guerre contre les moissonneurs. Ainsi, il serait en mesure de satisfaire la curiosité de nombreuses recrues potentielles.

Pour le moment, le groupe était à l'intérieur de la navette qui leur avait été assignée pour ce déplacer à l'intérieure de la base. Leur vaisseau était resté au hangar, ordre du commandement. Le pilote de l'escouade manœuvrait l'engin avec calme et doigté. Toutefois, ses collègues savaient pertinemment qu'il était mécontent de ne pouvoir diriger son véritable vaisseau. Après plusieurs longues minutes de vol, le pilote annonça qu'ils étaient arrivés sur zone. La porte de la navette s'ouvrit aussitôt. Informateur et ses hommes en descendirent aussitôt.

Informateur lança une rapide analyse sur les civils. Majorité de quariens, quelques geths et un turien. Ce dernier était-il là pour observation? À moins qu'il ne soit envoyé par le gouvernement turien? Le geth se demanda ce que pouvait bien penser les visiteurs, à la vue du commando qui à leurs yeux se composait de 1 quarien, 2 quariennes et 2 geths. Pendant ce temps, un geth s'approcha d'eux. Informateur l'identifia rapidement, après tout, il avait accès aux dossiers du GIP, ce qui était très utile. Soyouz prit ainsi la parole, en lui annonçant qu'il s'occuperait des questions administratives. Au reste de ce qu'il ajouta correspondait les ordres de mission. Informateur s'approcha de quelques pas du groupe de visiteurs. Il était temps de s'adresser à eux.


-Salutation à tous. Je suis l'opérateur Informateur. Mon équipe et moi-même seront chargé de répondre à vos diverses questions concernant le GIP. Nous vous ferons également faire une petite visite guidée des lieux. Finalement, la visite se terminera par une démonstration en simulation. Toutefois, avant de commencer, une fouille est nécessaire. Veuillez coopérez dans le calme.

Dès qu'il eut fini de parler, les hommes d'Informateur s'approchèrent des visiteurs. Les quariennes s'occupèrent de la fouille des quariennes du groupe. Tandis que le quarien et le geth fouillait geths, quariens et turien. La fouille ne révéla aucune menace. Informateur hocha la tête de contentement, envoyant également un signal intranet à son pilote. La navette se posa au sol et les moteurs se coupèrent. Quelques instants plus tard, un drone en sortit et alla rejoindre le reste du commando. Voilà le sixième membre de l'escouade. Un geth ayant choisi de s'incarner dans un drone, plutôt qu'une plateforme geth.

-Si vous avez déjà des questions, vous êtes libres de les poser. Après cela, nous commencerons la visite. Alors, des questions?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2862-journal-de-bord-de-kori-penyo-nar-tarek#37021


Inspiration Divine
Messages : 724

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Mer 15 Avr 2015, 12:44
Le vaisseau spatial rencontra une légère perturbation en pénétrant dans l'atmosphère de Rannoch. Très faible et magistralement atténué par la technologie actuelle. Un simple petit dos d'âne sur la route de l'univers qui suffit néanmoins à réveiller Kori qui dormait depuis la moitié du voyage. Un coup d'oeil par le hublot lui suffit à comprendre qu'ils étaient en phase d'atterrissage. Il s'étira, jouant des épaules pour évacuer la torpeur qui les avait habitées puis jeta un coup d'oeil à sa sœur jumelle à coté de lui.
Naki lisait tranquillement les nouvelles du Galaxy News, sa combinaison blanche contrastant avec les sièges noirs. Voyant qu'il s'était réveillé, elle lui asséna un petit coup de coude lui indiquant ainsi qu'elle avait quelque chose à lui dire. Elle pointa du doigt l'image holographique du journal.

- Tu as vu ? Ils ont nommé un Geth au conseil galactique.

Loin de se passionner Getho-Quarienne, ni même n'importe quelle politique en général, le Quarien en armure verte accorda tout de même un regard à l'article que lui présentait sa sœur.

Flash special d'information : Galaxy News a écrit:
  • Guild, représentant des Geths et des Quariens.


C'est un événement important dans les sphères politiques et géopolitiques de notre Voie Lactée, hier, le consulat Getho-Quarien au sein du Groupement Intergouvernemental du voile de Persée, a élu comme représentant au sein du Conseil Galactique le Geth nommé Guild. Habitué aux programmes relationnels, au sein du consensus Geth ou encore plus récemment entre les deux espèces nouvellement alliées, il était tout désigné pour occuper ce rôle d'importance. D'un commun accord entre Rannoch et Haratar, Guild bénéficiera d'une cérémonie pour officialiser sa fonction sur la même station Haratar.

« Guild est notre meilleure solution de dialogue face aux agressions extérieures et pour entretenir des relations durables avec le Conseil Galactique, duquel nous sommes beaucoup trop éloigné pour avoir des rapports réguliers de qualité. Le gouvernement de coalition place beaucoup d'espoirs en lui. »

Propos recueillis auprès de l'Amiral Zaal'Korris, Administrateur du GIP.


Kori haussa les épaules. Un Geth à la tête du conseil ? Pourquoi pas après tout. Les choses commençaient à changer, tout ça était plutôt bon signe finalement, même si quelques tensions subsistaient parfois entre Quariens et Geths.
Kori se remémora les débuts de sa famille sur Rannoch, alors que le vaisseau Tarek venait de déposer ses habitants sur la planète mère fraichement retrouvée. Un terrible incident avait eu lieu, une explosion catastrophique tuant plusieurs villageois et détruisant une bonne partie de la colonie nouvellement constituée. Kori n'avait que sept ou huit ans peur être, mais il s'en souvenait parfaitement. À cette époque un Geth du nom de Bodou officiait parmi eux, malgré quelques difficultés facilement compréhensibles, il avait su s'intégrer au sein de la colonie et même être apprécié par ses compatriotes Quariens. Toutefois, les événements étrange qui suivirent semèrent le doute quant à la cohésion du petit groupe de colon, et lorsque la colonie fut évacuer pour enquête plus approfondie, on n'entendit plus jamais parler de ce Bodou qu'ils avaient un jour trouvé fouinant dans la maison des Penyo en pleine nuit.
Le pèlerin eut un frisson en repensant à cette nuit. Expérience plutôt traumatisante pour un enfant, malgré tout, les années lui avaient permis d'effacer ce passage et de nouer à l'attention des Geths une attitude plutôt cordiale et sans soucis au même titre qu'avec les autres espèces.

- Ca te plairait pas à toi de faire partie du GIP ? Lâcha sa sœur alors que Kori était perdu dans ses pensées.
- Me dit pas que tu veux aller sur le terrain quand même ! Plaisanta Kori.

Elle rit.

- Et pourquoi pas ! Railla la jeune Quarienne. Avec tous les ennuis dans lesquels tu me fourres je suis sûre que je pourrai me débrouiller ! Plus sérieusement, je me demande ce qu'on fera après notre pèlerinage...Peut être qu'un poste administratif au GIP pourrait être bien. Il faudrait se renseigner.

Kori haussa une nouvelle fois des épaules.

- Ouais, poursuivit sa sœur. Tu t'en fiches un peu c'est ça ?
- Je trouve que le statut de pèlerin c'est pas mal moi. On est vacances tout le temps, on fait ce qu'on veut, on voyage...
- Bien sûr, et tu fais la plonge dans un bar de la Citadelle pendant que moi je sers des clients alcoolisés jusqu'à pas d'heure !
- Je croyais que tu aimais bien ce boulot.
- Et toi ? Demanda-t-elle sans répondre.

Il soupira. Il était vrai que leur boulot à la Citadelle n'était pas vraiment empli de rebondissement. Au moins leur rapportait-il quelques crédits pour leur virer aux quatre coins de la galaxie.
Une voix fluette résonna dans les enceintes du vaisseau tandis qu'un écran holographique s'allumait à l'avant de l'appareil, laissant apparaître le visage d'une Quarienne.

“Mesdames et messieurs, notre vaisseau est sur la point d'attérir sur la planète Rannoch, spatioport de Reyn'a, la température extérieure est de 10 degrés. Nous epsèrons que vous avez passé un agréable voyage à bord de notre compagnie. Merci, et à bientôt.“

Quelques minutes plus tard, les passager du vol amarré quai 57 défilèrent sur le bitume, chacun empruntant sa propre destination. Pour les Quariens, le chemin était simple, prendre un transport jusqu'au cœur de Khaley'Sephä et rejoindre leur mère avec qui ils vivaient depuis leur départ de la colonie.
À plusieurs pas de la sortie du quai, un Geths, droit comme un i attendait patiemment. Naki secoua le bras de son frère, l'ordonnant d'observer les alentours. Ce qu'il fit sans vraiment savoir quoi regarder jusqu'à ce que ses yeux captèrent l'image colorée d'un Geth et d'un Quarien, poings levés en signe de victoire. Une campagne de recrutement du GIP.

- Comme par hasard...Bougonna Kori en se tournant vers sa sœur. J'imagine que tu es aussi blanche que ta combinaison sur ce coup là.

Naki leva les bras au ciel en signe de rédition.

- On ne peut rien te cacher dis-moi.

Kori poussa un râle exaspéré.

- Je croyais que t'étais pressée de revoir maman !
- Oh allez ! Supplia la Quarienne. Ça prendra quoi ? La matinée à tout casser ? Et puis elle sera contente de voir qu'on prend un peu notre avenir en main.

Sans demander l'avis de son frère, elle s'octroya le droit de la décision finale et entraîna son frère vers le petit attroupement nouvellement crée autour du Geth qui finit par se présenter quand plus personne ne vint à sa rencontre.
Sa voix synthétique rendait ses paroles étranges, comme préenregistrées, et quand il tenta une plaisanterie, Kori ne put s'empêcher de pouffer devant l'absence totale de réaction des personnes présente. Un coup de coude de sa sœur le remit en place et ils purent entamer leur chemin vers la visite guidée du GIP.

Nouveau transporteur, nouveau Geth, nouvelle fouille au corps, Kori s'en sentit presque criminelle ou particulièrement attirant à se faire tripoter par tout le monde depuis son arrivée sur la planète. A ses cotés, Naki semblait toute excitée à l'idée de découvrir la zone Alpha 6.

- Si vous avez des questions, vous êtes libre de les poser. Après cela, nous commencerons la visite. Alors, des questions ?

Kori croisa les bras sur son torse, l'air renfrogné.

- Si je veux aller au toilettes, je fais comment ? Marmonna-t-il dans sa barbe.

Nouveau coup de coude. Kori sentit sa sœur se retenir de vomir toutes les questions qu'elle se posait, comme à son habitude. Il soupira. La matinée risquait d'être longue...



Honneurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 665

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Sam 06 Juin 2015, 22:31
Informateur attendit un moment, peut-être certains auraient-ils des questions à poser. Si jamais l'un de ses confrères geths en posait une par le réseau, il devrait la transmettre verbalement à tous. Pour le moment, la seule question que l'Opérateur put entendre provenait d'un quarien. À première vue, ce dernier semblait mécontent. La raison de ce mécontentement restait cependant inconnu au geth. Autant répondre à la question presque silencieuse, avant de commencer la visite.

-Pour répondre à votre question, il y a des toilettes à proximité de la première que nous allons rejoindre pour la visite. Si d'autres personnes ont également besoin de se soulager, ils pourront le faire. À présent, suivez-nous.

Informateur entama la marche, suivit sur ses côtés par Mileena et Kitana. Vision et Killick fermaient la marche derrière le groupe de visiteur. La progression se faisait tranquillement, nul besoin de se dépêcher après tout. Tout d'abord, ils quittèrent le hangar et commencèrent à progresser dans un vaste couloir. Le groupe progressait, passant devant de nombreuses portes, certaines étaient identifiées. Les identifications même étaient variées. En général, il s'agissait surtout de quartiers d'équipages et leur numéros d'identifiants. Après quelques minutes de marche, le groupe arriva devant une porte de grande taille qui s'ouvrit à leur arrivée. Informateur y pénétra suivi par ses deux alliés. Pour le moment, la lumière éclairait à peine la pièce, empêchant de voir les murs. Informateur se tourna vers le groupe de visiteur attendant calmement que tout le monde soit rentrés. La porte se referma derrière Killick et Vision. Parfait, tout le groupe était présent.

-Bienvenue à tous dans l'armurerie d'entraînement.

Alors qu'Informateur prononçait ces mots, les lumières s'allumèrent presque toute en même temps. La plupart des murs se composaient de vastes étagères sur lesquelles étaient rangés divers types d'armes. À la droite d'Informateur, il y avait deux ouvertures simples, ainsi que deux à sa gauche et une autre porte énorme derrière lui.

-Avant de continuer les explications, ceux désirant se soulager peuvent le faire. Pour les créateurs, première ouverture à ma droite. Pour les autres espèces, seconde ouverture à ma droite. Une fois votre ouverture respective franchit, il y a une division des sanitaires pour les représentants de chaque sexe.

Le turiens, ainsi que quelques quariens et quariennes quittèrent le groupe, profitant de l'occasion pour se soulager. Informateur et son équipe attendirent sans un mot que tout le monde soit de retour.

-Nous pouvons à présent poursuivre les explications. Cette armurerie est destinée à entraîner nos recrues au maintien d'une arme, ainsi que leur endurance et leur capacité de porté une arme sur une durée prolongée.

Informateur remarqua que le turien se rapprochait d'un rang d'arme pour les inspecter.

-Comme ce fait-il que vous ayez des armes turiennes dans votre armurerie. Il y a des lois interdisant à une armée de posséder certaines armes appartenant à une autre armée. La simple possession de certaines de ces armes violent une bonne dizaine de lois concilliennes.

-Vous avez partiellement raison, turien. Cela serait illégal si ces armes étaient fonctionnelles. Pour être plus précis, aucune arme présente dans cette pièce n'est fonctionnelle.

-De quoi?

-Toutes ces armes sont non-fonctionnelles. Elles sont destinés à faire en sorte que nos recrues apprennent à supporter le poids de n'importe quelle arme connue de la galaxie. Ainsi, que savoir comment se positionner et la tenir pour s'en servir. Ils existent plusieurs exemplaires de chaque armes connues de la galaxie. Les armes appartenant à d'autres peuples ont été donnés à notre peuple, après de nombreuses négociation. Elles sont toutes faites comme un bloc unique et non comme plusieurs pièces assemblés ensemble. Ainsi, il est impossible d'en faire des armes fonctionnelles. Seules leur poids et leur forme sont identiques aux armes originelles.

Mileena décida alors de prendre la parole.

-Vous pouvez en prendre dans votre bras si vous le désirez afin de vous faire une idée. Cependant, remettez les à leur place ensuite.

-Certaines des armes présentes ne sont pas recommandés d'utilisation pour certaines races organiques, comme le fusil à pompe krogane. Cet arme peut fracturer les os de tout organique non-krogan, au premier coup de feu. Toutefois, elle figure tout de même parmi notre inventaire. Nos recrues peuvent au moins apprendre à s'en servir sur un plan théorique. Ainsi, si en situation extrême une recrue doit utiliser la première arme qui lui tombe sous la main, il pourra se débrouiller. De plus, certaines blessures infligés par une arme peut être préférable à la mort, selon la situation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2862-journal-de-bord-de-kori-penyo-nar-tarek#37021


Inspiration Divine
Messages : 724

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Lun 15 Juin 2015, 19:12

    Armurerie


    Kori se sentit l'air stupide quand le Geth face à eux pris soin de répondre à la question qu'il avait ruminée sans penser qu'on l'entende.
    Alors que le groupe de visiteur pénétrait dans un large bâtiment, leur guide annonça d'une voix claire et synthétique.

    - Bienvenue à tous dans l'armurerie d'entraînement.

    Comme si cette simple phrase lançait un ordre indérogeable à la structure, l'intégralité des lumières s'allumèrent une par une, révélant au groupe l'étendue de la salle ainsi qu'une multitude d'arme déployées sur les murs métalliques, ajoutant un aspect mélodramatique à la présentation. Kori se demanda un moment si cet mise en bouche avait été travaillée au préalable pour pouvoir étaler la puissance nouvellement créée par l'alliance Getho-Quarienne. Il soumettrait l'idée à sa sœur, s'il y pensait. Il était plutôt de son genre à elle de se poser ces questions.
    Comme pour peindre un peu plus de honte sur le visage du Quarien, le Geth se fit un devoir de préciser où se trouvaient les toilettes, laissant certains des individus présent le temps de se soulager. Pendant un instant, Kori se sentit presque obligé de s'y diriger tant leur guide mettait un point d'honneur à répondre à sa demande.

    - Tu as vu toutes ces armes ? S'étonna Naki. J'avais entendu dire que le GIP possédait un équipement conséquent mais je m'attendais pas à ça !

    Le Quarien porta son regard sur les différents types d'armes présentées. Leur nombres était réellement impressionnant. Kori restait surpris qu'on laisse entrer un groupe de civil qui, connaissant maintenant le lieu et le nombre d'armes entreposées, pourrait se servir de cette information à n'importe quelle fin, ce qui ne l'empêcha pas de s'avancer vers un rayonnage de pistolet lourd en tout genre.
    Alors qu'un silence planait sur l'assemblé, un Turien prit la parole, annonçant d'un air légèrement dédaigneux au goût du Quarien que la plupart des armes présentes allait à l'encontre d'un bon nombre de lois conciliennes. L'échange qu'il eut avec leur guide Geth leur apprit que la totalité de l'exposition était fausse. Simple contrefaçon des armes originales ne représentant aucun danger pour quiconque. Kori comprit mieux pourquoi on les avait laissé entrer.

    - Je me demande ce qu'un Turien fait sur Rannoch, chuchota Kori à sa sœur.
    - Il a le droit non ? On a bien été sur Nos Astra et ce sont pas les Quariens qui s'y balladent le plus...
    - Les Quariens sont pas beaucoup représentés peu importe ou va.

    Naki haussa les épaules.

    - J'imagine que le tourisme se développe ici aussi maintenant que tout est reconstruit.

    Dans un coin de la salle, la Quarienne accompagnant le commando de visite leur informa qu'il leur était possible de se saisir des armes à loisir, ce que Kori fit aussitôt avec un pistolet qui, selon l'inscription au dessous, portait le nom de Scorpion, arme principalement utilisée par le GSI Galarien. À son contact, le Quarien n'aurait jamais cru un instant que l'objet était faux.

    - C'est ça qu'il nous faudrait, non ? Proposa Kori à sa sœur.
    - Pour en faire quoi, t'utilises déjà pas celui qu'on t'a donné au début du pèlerinage...

    Leur guide Quarienne s'avança près des jumeaux, assurant la sécurité et mise à disposition des visiteurs en cas de besoin. Naki en profita, laissant son frère s'amuser seul.

    - Excusez-moi ? Demanda Naki poliment. Je me demandais si le GIP utilisait des armes spécifiques, voir améliorée, ou vous utilisez vraiment un arsenal aussi vaste ?

    De son coté, Kori soupira, reposant le Scorpion sur son socle. Il ne savait trop quoi penser du GIP et de la perspective d'un emploi en son sein. Pour l'heure, le Quarien se trouvait trop jeune pour se projeter dans une carrière quelle qu'elle soit. Ce qui ne semblait pas être le cas de sa sœur.
    Laissant ses pensées vagabonder entre un avenir au sein du GIP et un autre de voyageur sans sa sœur jumelle, son regard se posa à nouveau sur le Turien lorgnant méthodiquement chaque arme présente, soupesant et analysant la qualité de reproduction des engins. L'étranger semblait noter au fond de sa mémoire chaque détails de la visite. Le Quarien haussa les épaules, désintéressé du ballet qu'offrait le visiteur, il s'avança au niveau des armes lourdes, laissant sa sœur en pleine discussion avec la guide.





Honneurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 665

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Mer 17 Juin 2015, 21:01
Informateur et son équipe prenaient soin de bien surveiller les visiteurs. Certes, aucune des armes présentes dans la pièce n'étaient réelles. Cependant, rien n'empêchait une personne de tenter d'en voler une. Même si elles étaient davantage des bibelots que des armes, cela pouvait quand même se vendre à un bon prix, selon le type de marché visé. Informateur porta notamment son regard sur un duo dans une partie de la pièce. Un quarien et une quarienne. À les voir discuter, ils semblaient très proche. Toutefois, comme pour tous les représentants de ce peuple, difficile de connaître leur lien précis. Avec les autres espèces organiques, il était possible de remarquer des similitudes physiques prononcés pouvant démontrer que des individus avaient de fortes chances d'être de la même famille. Cependant, la combinaison des quariens éliminait ce facteur. Donc, ces deux personnes pouvaient aussi bien être de la même famille, en couple, amants, collègues ou bien de très bons amis. Difficile à savoir. Pour le moment, ces deux-là inspectaient un pistolet scorpion, une arme galarienne. Dans le reste de l'armurerie, les geths se contentaient d'observer sans toucher. Les quariens et le turien touchaient sans gênes les diverses armes exposés. Le turien semblait y mettre plus d'ardeur que les autres. Probablement un militaire appartenant à l'un des diverses services de Palaven ou peut-être au SSC. Après un moment, la quarienne remarqué plus tôt par Informateur s'adressa à Mileena, désirant en savoir un peu plus sur l'armement du GIP. Mileena se tourna vers son supérieur, s'assurant que la réponse ne serait pas classé comme étant confidentielle. Le geth se contenta d’acquiescer.

-Pour répondre à votre question, l'armement au sein du GIP n'est pas aussi fixe que pour certaines organisations comme le SSC. Certes, il est fréquent de voir de l'armement geth et quariens, mais il n'est pas obligatoire. Il est possible de manier une arme différente pour nos agents. Toutefois, aucune arme interdite par les lois concilienne. Quant aux améliorations, je l'ignore, je ne suis pas technicienne.

Un visiteur quarien faisait le tour de la pièce, jetant un regard rapide aux armes, lorsqu'il eut terminé, il posa une réflexion à haute voix.

-Excusez moi, vous disiez que cette armurerie disposaient de toutes les armes connues de la galaxie. Pourtant, je n'ai vu aucune arme prothéenne ou de moissonneur. Pourtant, il est possible d'en voir des images sur l'extranet.

-Actuellement, la reproduction de ce genre d'arme est interdite par les lois concilienne. Même en faire des répliques comme celle présentes dans cette pièce est interdit. À notre connaissance, seul les spectres ont accès à ce genre d'armes, car elles sont jugés trop dangereuses.

Informateur se tut un instant, laissant les visiteurs continuer à observer les armes. Puis, il reprit la parole s'adressant à tout le monde.

-Sachez également que le GIP a décidé depuis sa fondation de prendre des mesures afin d'assurer son efficacité. Ainsi, nos experts ont étudiés les grandes batailles de ces dernières décennie. Notamment, les combats ayant eu lieu sur la citadelle, à cause des hérétiques geths et de cerberus. Ainsi, toutes personnes désirant rejoindre le GIP doit savoir manier les armes. Il y a cependant exception pour les individus rejoignant les services administratifs. Quant à ceux ne sachant pas vraiment manier d'arme, mais désirant rejoindre les forces armées du GIP, ils peuvent suivre une formation avant d'être intégré. De plus, le GIP offre des formations facultatives à tous ces membres. En général, chaque formation peut durer quelques semaines et se concentre sur certains types d'armes ou des armes spécifiques. Pour ce qui est des armes lourdes, la formation de leur maniement est réservé à certains groupes, dont les commandos. Quiconque désirent rejoindre les commandos du GIP doivent passer certains tests. Personne ne fait exception. J'ai combattu sur à Londres pendant la guerre contre les moissonneurs et j'ai également dû passer ces tests.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2862-journal-de-bord-de-kori-penyo-nar-tarek#37021


Inspiration Divine
Messages : 724

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Sam 20 Juin 2015, 21:14


    Le Quarien écoutait distraitement les échanges entre les guides et les différents visiteur, il avait vaguement perçut la réponse qui avait été donnée à sa sœur tandis que celle-ci semblait acquiescer avec conviction, comme si cette information avait été la clef d'un quelconque raisonnement ayant enfin aboutie à un résultat qui coulait de source ! Kori se moqua gentiment de sa sœur devant la scène qu'elle offrait.
    Le Quarien lançait des regards fréquent au visiteur Turien, l'une des seule personne, Kori mis à part, à se servir dans l'étalage d'arme de présentation. Son comportement était étrange...Non, en réalité son comportement n'avait rien d'anormal pour un visiteur, mais l'attention que Kori portait à l'instant présent diminuait de secondes en secondes et son imagination tournait à bloc, comme toujours dans ses moments d'ennui. Non pas que la visite manque d'intérêt, bien au contraire, mais le Quarien devait avouer que le tout manquait d'un soupçon d'action. Sans compter que la présence de toutes ces armes démangeait les doigts du Quarien qui, lorsque quelque chose se présentait face à lui, ne pouvait résister à la tentation de jouer avec. Comportement puéril, ça, il le reconnaissait, mais lui n'avait jamais précisé à quiconque qu'il était un adulte responsable et un exemple à suivre. Une vie d'adulte, oui, morne et ennuyeuse, ça non !
    L'air de rien, Kori s'avança progressivement vers l'individu. Peut être faisait-il parti de l'armée Turienne, ou d'une quelconque organisation venu sur la nouvelle Rannoch pour s'en emparer les richesses.

    - Impressionnant, n'est-ce pas ? Demanda vaguement le Quarien sur le ton de discussion le plus banal qu'il lui avait été donné d'employer.

    Il attrapa l'un des fusils à pompes face à lui, l'étudiant comme un connaisseur décortiquerait un objet de valeur. Le Turien ne daigna pas même jeter un regard sur lui, poursuivant son exploration de l'armurerie en prenant soin de s'écarter doucement du parasite que représentait Kori. Ce qui fut loin de démonter le Quarien. Quelques pas rapides de coté le ramena à son niveau.

    - Dis-donc, plaisanta Kori, le yeux flânant nonchalamment sur le présentoir, j'ai l'impression que le guide vous a à l'oeil ! Faite mine de partir en courant et je suis sûr que tout le GIP sera à vos trousses !
    - Qu'est-ce que vous me voulez ? Demanda sèchement le Turien.

    Kori fit mine d'être surpris par le ton employé par son interlocuteur.

    - Rien du tout monsieur, vous m'avez l'air d'un connaisseur et je me suis dis qu'entre comparses, une discussion intéressante aurait pu être échangée.

    Le visiteur planta son regard froid dans le casque du Quarien, pour une fois, sa visière floue lui octroyait un avantage certain, celui de ne pas montrer son visage souriant, lui qui peinait à garder son sérieux, se demandant sans cesse quand est-ce que le Turien le dégagerait de force de sa route.

    - Ecoutez, je n'ai pas de temps à perdre avec des...

    À l'une des extrémité de la salle, une question résonna dans le léger brouhaha du bâtiment.

    - Excusez moi, vous disiez que cette armurerie disposaient de toutes les armes connues de la galaxie. Pourtant, je n'ai vu aucune arme prothéenne ou de moissonneur. Pourtant, il est possible d'en voir des images sur l'extranet.

    Le Turien tiqua, son attention toute reportée sur la réponse que donnerait le guide Geth. Réponse qui n'eut pas réellement l'approbation du visiteur, Kori perçut une pointe d'agacement dans l'attitude du Turien lorsqu'il se tourna une nouvelle fois vers lui.

    - Peuh ! Cracha Kori sur un ton qui se voulut dédaigneux. Encore un qui croit tout ce qu'on raconte sur l'extranet...C'est pathétique ! Tout le monde se doute que...
    - Kori !

    Une main gantée de blanc se posa sur son épaule.

    - Je te cherchais, j'ai cru que tu t'étais enfui derrière mon dos !

    Le temps d'un regard évasif envers sa sœur suffit au Turien pour s'éloigner davantage, laissant le Quarien seul à son petit jeu.

    - T'as entendu ce que vient de dire le guide ? Poursuivit Naki sans attendre de réponse de son frère. Tous les membres qui entrent au GIP bénéficient d'une formation aux armes, sauf pour l'administratif bien sûr. Je me demande s'il y aura quelque chose sur cette branche du GIP...
    - Attends Naki, j'étais entrain de...
    - Il a combattu à Londres, tu te rends compte ? Imagine les histoires qu'il a à raconter !

    Kori déclara forfait, la don de parole dont bénéficiait sa sœur écrasait amplement le petit Quarien qu'il était, laissant sa proie partir au loin, sans toutefois se départir de son idée. Il avait un comportement louche, il sentait ces choses là. Et la petite étoile qui brillait dans ses yeux quand la question sur les armes Prothéenne avait été abordée ! Il en fit la remarque à sa sœur.

    - C'est peut être juste un dingue d'arme ou un espèce de collectionneur, éluda-t-elle en levant les yeux au ciel. Tu sais comment sont les Turiens – Elle poursuivit en baissant d'un ton – Toujours à faire la guerre ceux là.
    - Mouais...Quand même...
    - Tu te fais trop de film Kori ! Soupira sa jumelle. Allez viens, Je voudrais savoir s'il y a des modalités spécifique pour intégrer le GIP.

    Et sans ambages, elle tira son frère par le bras, le menant droit au guide.





Honneurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 665

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Mar 23 Juin 2015, 22:57
Le commando du GIP observait en silence le groupe de visiteurs. Certes, ils étaient tous très tranquilles et coopératifs, cependant mieux valait être prudent. Il était déjà arrivé par le passé que des visiteurs causent des problèmes dans la station. En plus, la majorité du temps, c'était des civiles qui étaient responsables. Au moins, même si le plus grand nombre de problèmes à ce jour était dû à des civiles, c'était également les moins graves. Parmi les derniers en date, un visiteur quarien qui c'était séparé du groupe et c'était perdu dans la station. Ou encore, un couple turien-quarienne qui c'étaient cachée dans une pièce pour des raisons intimes. Toutefois, Informateur doutait que ce genre d'incident se reproduise. Déjà, son équipe était des commandos expérimentés, ce n'était pas un si petit groupe de civiles sans formation militaire qui pourrait échapper à leur surveillance. Ensuite, ils étaient positionnés de façon à ce qu'il y ait constamment l'un d'eux sur les côtés, à l'arrière et à l'avant.

Informateur observait donc les visiteurs, évaluant lui-même le potentiel des recrues potentielles. Selon les statistiques qu'il avait en mémoire, le geth pouvait déjà se faire une idée de la répartition visiteur. Ses estimations étaient simples, la majorité des geths présents rejoindraient le GIP. Deux ou trois rejoindraient l'administration. Environ 85% rejoindrait la branche armée du GIP, que ce soit en unités de terrain ou bien en garde de sécurité. Finalement, quatre ou cinq rejoindraient la branche armée, avec objectif de faire partie des unités commando. Pour ce qui est des quariens, le résultat serait différent. Environ 80% rejoindrait le GIP. Un faible nombre serait probablement tenté par l'administration. La majorité ferait sûrement partie de la logistique, l'armement et la mécanique en tous genres. 20% pour la branche armée et finalement 2 ou 3 tenteraient de devenir des commandos. Ces estimations pouvaient sembler réductrice pour les quariens, mais cela n'avait rien de surprenant. À la base, les geth étaient des êtres synthétiques, ils disposaient donc d'une faculté d'apprentissage extrêmement rapide. De plus, les siècles entre la guerre de l'éveil et la guerre contre les moissonneurs les avaient contraint à se faire militaire. Pour les quariens, comme ils étaient des êtres organiques, une population totalement militaire était impossible. Il fallait bien des personnes pour produire les ressources vitales essentielles.

Pendant ce temps, l'Opérateur remarqua une discussion entre le turien et un quarien. Il n'entendait pas ce qu'ils se disaient, mais apparemment le turien était de mauvaise humeur. Quelle pouvait en être la raison. Le quarien fut ensuite rejoint par la quarienne l'accompagnant, alors que le turien en profitait pour s'éloigner. Puis, le ''couple'' vint dans sa direction. Au même moment, un autre visiteur en profita pour poser une question.


-J'aimerais savoir, est-ce que les salaires sont bon?

Informateur décida de répondre lui-même à cette question.

-L'échelle salariale au sein du GIP offre des salaires respectables même aux individus les plus bas dans l'échelle hiérarchiques, à quelques exceptions près. Certains membres du personnel ont un salaire que vous jugeriez insuffisant pour vivre. Cependant, ces derniers ont établi leur quartier permanent dans la station même. Ils y sont donc logés, nourris et ont également droit à d'autres petits avantages. Une partie de leur salaire est donc utilisée pour payer ces bonus. Le salaire restant reste cependant bons.

-C'est quoi comme échelle salariale?

-Tout dépend de votre emploi au sein du GIP. Il est possible de faire une division très simplifiée de 6 branches d'emplois: administration, mécanique, armement, militaire, commando et haut commandement. Bien sûr, cela est bien plus complexe, mais cela donne une idée générale. De plus, toute personne travaillant pour le GIP peut également avoir droit à des bonus économiques. Cela dépend cependant de la branche à laquelle vous appartenez. Par exemple, un employé du service administratif verra son salaire augmenter s'il décide de suivre une formation pour le maniement d'une arme.

Informateur venait à peine de répondre à la question, que soudainement, le turien attrapa un M-99 Saber, un fusil d’assaut rare. Évidemment, comme le reste c'était uniquement une réplique. Puis, le turien se sauve en courant, en sortant par la seule porte qui n'était pas gardée par un membre de l'escouade d'Informateur, à l'exception des portes des toilettes, soit la grande porte. La porte s'ouvrit devant le turien le laissant passer. Pendant ce temps, pas un seul membre de l'escouade n'était parti à la poursuite du voleur. Ils c'étaient contenté de le regarder s'enfuir. Ce fut Mileena qui prit la parole la première.

-Je suis la seule à penser qu'il est vraiment idiot ce type?

Kitana prit ensuite la parole.

-C'est aussi mon avis, sœurette.

La quarienne fit apparaître l'écran de son omnitech, appuyant sur quelques boutons. Quelques secondes plus tard, la grande porte se ferma et se verrouilla. Le visiteur de tout à l'heure prit alors la parole.

-Je sais bien que c'était une reproduction, mais ça doit valoir un paquet de crédits. Alors, pourquoi personne ne part à la poursuite du turien.

-Parce qu'il vient de prendre le chemin vers les deux simulateurs environnementaux de la station. Cette porte est l'unique accès. Bref, c'est un cul-de-sac. L'équipe de sécurité a été prévenu, ils vont se charger de venir chercher cet idiot.

Informateur s'adressa ensuite à tous les visiteurs, désormais composé uniquement de geths et de quariens.

-Y a-t-il d'autres questions ou bien pouvons-nous continuer la visite?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2862-journal-de-bord-de-kori-penyo-nar-tarek#37021


Inspiration Divine
Messages : 724

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Jeu 02 Juil 2015, 18:04


    Le Turien arracha l'arme factice de son socle d'exposition et traversa la pièce en trombe. Kori démarra au quart de tour.

    - J'en étais sûr ! Cria-t-il. Il a volé quelque chose !

    Sans attendre de vérifier si les guides réagissaient à ses invectives, le Quarien poursuivit le voleur à travers l'armurerie.

    - Kori ! S'écria sa sœur. Qu'est-ce que tu fais ?

    Naki observait la scène de loin. D'un coté, son frère courant comme un dératé à la poursuite d'un voleur d'arme en plastique, se dirigeant tous deux vers une large porte à l'arrière de la pièce. De l'autre, l'équipe encadrante qui suivait le duo sans un semblant de réaction, le regard interrogateur. La Quarienne restait sur place, les bras ballants, ne sachant quel attitude adopter. Un couple de Quariens profitant également de la visite sembla s'interroger sur l'inactivité des guides devant cette tentative éhontée de vol.

    - Le Quarien en vert fait partie de la sécurité ? Demanda la Quarienne. Je pensais qu'il était des visiteurs.
    - Il a pas l'air bien doué à courir comme un dératé. Remarqua l'autre. Mais pourquoi les autres ne font rien ?

    Naki toussota. À cet instant, elle hésita à indiquer que le Quarien en vert était son frère.
    De son coté, Kori continuait sa course. Alors que le Turien pénétrai dans une pièce adjacente à celle-ci, la porte se referma derrière lui, laissant Kori s'aplatir contre sa surface rigide et métallique.
    Dans un coin de la pièce, le guides Geths et Quariens s'exprimèrent. La salle, plus petite, qui côtoyait la principale, se trouvait être un simulateur et un cul de sac.
    Lorsque Naki, tête baissée, fuyant les regard des autres visiteur, tapota l'épaule de son frère pour lui indiquer qu'il ne servait à rien de tambouriner sur la porte, elle crut mourir de honte.

    - Kori, chuchota-t-elle embarrassée. Arrête de tambouriner sur cette porte ça sert à rien !
    - Mais il...
    - J'ai dis stop Kori !

    Et, comme une mère gronde son enfant trop agité. Elle soupira, soutenant le regard presque déçu de son jumeau.

    - Est-ce qu'on pourrait continuer cette visite tranquillement s'il-te-plait ? Si vraiment t'es pas intéressé par le GIP je peux continuer seule, y a aucun soucis !

    Kori fit la moue.

    - Pardon...Lança-t-il finalement. C'est juste que j'ai hâte de bouger ! Mais je me tiendrai tranquille.
    - J'espère bien ! Gronda sa sœur.

    Sur ces derniers mots, elle se retourna vivement, laissant le Quarien la suivre pour se rapprocher du reste du groupe. Attendant de voir ce que leur réservais la suite.






Honneurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 665

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Dim 05 Juil 2015, 18:10
Informateur avait observé cet étrange quarien en vert, qui avait tenté de poursuivre le voleur turien, avant de s'écraser contre la porte que Kitana avait refermée. Devait-ce être considérer comme une preuve de courage et de bonne volonté ou bien de stupidité légère? Cela n'avait cependant guère d'importance. La quarienne accompagnant le quarien coureur le rejoignit, l'obligeant à se calmer. Quelque soit le lien entre ces deux individus, il semblait être fort. En effet, la quarienne était en mesure de gronder son compagnon. Étaient-ils de la même famille? Après un moment, le groupe de visiteur se reforma. Personne ne posa la moindre question. Autant continuer la visite. C'est à ce moment que l'une des portes de droite s'ouvrit, laissant entrer un groupe composé de deux quariens et un geth, les agents de sécurité. Informateur se contenta de pointer la porte de la salle de simulation. Les gardes s'en approchèrent, le geth déclencha l'ouverture de la porte avec son omnitech. Dès que la porte fut ouverte, on put voir l'arme dérobée être projeté sur les gardes quariens. Par réflexe, l'un d'eux attrapa l'arme en vol. Le turien surgit de la salle en courant, passant entre le geth et le quarien. Le voleur fonçait à toute vitesse vers la porte par laquelle le groupe de visiteur était arrivée quelques minutes plus tôt. Cependant, sur son chemin, il y avait Kitana. Le turien ne s'arrêta pas pour autant, fonçant vers la jeune femme. C'était une grosse erreur. Sans hésiter, elle frappa la voleur au ventre, ce dernier se tordant sous l'impact et recherchant son souffle. Le second coup de poing fut sur la nuque. Le voleur s'écroula au sol, inconscient. Deux coups, c'est tout ce que la quarienne eut besoin. Le tout c'était déroulé en quelques petites secondes. Rapidement, les gardes de sécurité saisirent le voleur inconscient. Ils remirent l'arme sur son socle et partirent avec leur prisonnier.

-Maintenant que ce problème est réglé, nous pouvons continuer la visite. Suivez moi.

Informateur passa par la porte d'où les gardes étaient arrivés. Ils se retrouvèrent de nouveau dans un loin couloir. La marche dura quelques minutes, passant de temps à autre à d'autres embranchements. La station était très grande et il n'était pas rare que les nouveaux venus se perdent au début. Enfin, Informateur s'arrêta à proximité d'une porte, au-dessus de laquelle brillait une lumière rouge qui clignotait. Une simple indication figurait à côté de la porte: Salle de surveillances des démineurs.

-Nous allons maintenant vous montrer la salle des démineurs.

La porte s'ouvrit et Informateur pénétra dans la pièce. Mileena et Kitana furent les dernières personnes à rentrer, attendant que tous les visiteurs soient à l'intérieur. La pièce dans laquelle il se trouvait était bien éclairé. Il y avait des écrans dans un coin de la pièce. Cependant, c'était surtout les trois grandes fenêtres et le quarien derrière un poste de commande qui attiraient l'attention. Le quarien se tourna vers le groupe et salua militaire Informateur.

-Opérateur Informateur.

-Bonjour, Commandeur Rishi. Nous effectuons une visite guidée, j'ai considéré que l'observation de vos novices pourraient intéresser nos visiteurs.

-Pas de problème, monsieur.

Le commandeur se tourna vers les visiteurs.

-N'hésitez pas à approcher. Nous avons actuellement un groupe de nos hommes en formation. Vous pourrez les voir à l’œuvre. Aucune raison d'avoir peur de les déranger. Ils ne peuvent pas vous voir, ni vous entendre.

Il pointa la baie vitré du centre. Lorsque le groupe se fut approché, ils eurent le loisir de voir un duo de quariens, en train de désamorcer une bonne de la taille d'un varren.

-Ajoutons maintenant les voix et la minuterie.

Le commandeur appuya sur quelques boutons. Au dessus de la vitre, une minuterie apparu, apparemment, les démineurs disposaient encore de 35 secondes pour désamorcer l'engin. Leurs voix pouvaient désormais être entendu.

-Le panneau d'accès est démonté. Maintenant, il faut choisir. Cinq fils: rouge, bleu, jaune, vert et noir. Plus que 28 secondes.

-Laisse moi réfléchir.

-Réfléchit plus vite. 20 secondes.

-Je sais qu'on nous dit que la plupart du temps, il faut couper le fil vert ou jaune. Personnellement, je suis d'avis de couper le fil bleu.

Le quarien approcha ses pinces près du fil bleu. Soudainement, alors qu'il ne restait que 10 secondes, de la vapeur émergea de la blonde. L'instant d'après, de la peinture bleu fut projeté dans toutes les directions. La baie vitré fut recouverte. Encore une fois, le commandeur appuya sur quelques boutons et la peinture se dissipa de sur la vitre. Toutefois, le reste de la pièce où se trouvait les démineurs quariens étaient désormais repeinte en bleu. Il en allait de même pour une bonne partie des démineurs. Leurs combinaisons étaient recouverte de peinture bleu et ils faisaient maintenant de gros effort pour en retirer de leurs masques. Le commandeur appuya sur un bouton, désormais les démineurs pouvaient l'entendre.

-Leçon numéro 1 des démineurs messieurs, ne jamais avoir confiance envers la minuterie d'une bombe ennemi. Les méchants aussi regardent des films. Ils peuvent très bien faire mentir la minuterie. Rendez-vous dans la salle 6 pour nettoyage.

Le commandeur se tourna vers les visiteurs.

-Quelqu'un a-t-il des questions?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2862-journal-de-bord-de-kori-penyo-nar-tarek#37021


Inspiration Divine
Messages : 724

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Jeu 09 Juil 2015, 23:43

    Dans la salle des démineurs


    La visite se poursuivit au travers du dédale qui composait le complexe du GIP. Kori restait impressionné par la réactivité dont avait fait preuve les agents du GIP lorsque le voleur était sorti de sa salle de simulation dans laquelle il s'était enfermé. Sa sœur ne s'était pas privée de souligner la formation au combat et à la défense dont devait bénéficier les agents pour susciter l'envie chez son jumeau.
    La sortie du couloir mena tout droit à une grande salle dans laquelle opérait un agent du nom de Rishi, comme l'indiqua l'agent Geth les escortant.
    La salle des démineurs. À la vue des diverses écrans éparpillés au niveau du bureau de l'agent Quarien, Kori s'imagina des histoires héroïque de soldats à deux doigts de la mort, ne comptant que sur leur connaissances pour leur survie.
    Naki gardait un regard sombre et le souvenir de leur virée sur Illium, durant laquelle ils s'étaient retrouvés coincés dans une grande salle de gala avec une bombe en plat de résistance.

    - Ca nous aurait été bien pratique sur Illium ! Annonça discrètement la Quarienne comme si elle lisait dans les pensées de son frère.
    - Tu m'étonnes !

    Kori se surpris à sourire malgré l'horreur qu'ils avaient vécus. Il devait bien avouer que ces moments intenses restaient finalement gravés dans sa mémoire comme de bons souvenirs.
    Informateur s'adressa au groupe.

    - N'hésitez pas à approcher. Nous avons actuellement un groupe de nos hommes en formation. Vous pourrez les voir à l’œuvre. Aucune raison d'avoir peur de les déranger. Ils ne peuvent pas vous voir, ni vous entendre.

    Kori remarqua à cet instant l'une des grandes fenêtres qui parait la salle qu'ils occupaient. À l'intérieur, un groupe de Quarien agissait autour de ce qui ressemblait à une représentation de bombe artisanale pour le moins disproportionnée ! Une voix parvint jusqu'à eux, que le Quarien identifia comme étant celle du Quarien tentant de désamorcer l'engin avant les 35 secondes affichées sur la minuterie.

    - Le panneau d'accès est démonté. Maintenant, il faut choisir. Cinq fils: rouge, bleu, jaune, vert et noir. Plus que 28 secondes.
    - Tu crois qu'ils y arriveront ? Demanda Naki.
    - J'espère que non, répondit Kori en souriant. J'aimerai bien savoir ce qu'il se passera si le compteur atteint zéro.
    - Le fil rouge, le fil bleu...On se croirait dans un vieux film d'action !

    Le suspens fut de courte durée, alors que chacun comptait les secondes qui coulaient, un amas de texture bleu envahit l'intégralité de la paroi de verre, faisant sursauter l'intégralité de l'assemblée dans un pitoyable cri de surprise.

    - Wouhouh ! S'écria Kori en riant. Ca valait le coup de venir finalement !
    - Leçon numéro 1 des démineurs messieurs, ne jamais avoir confiance envers la minuterie d'une bombe ennemi. Les méchants aussi regardent des films. Ils peuvent très bien faire mentir la minuterie. Rendez-vous dans la salle 6 pour nettoyage. Quelqu'un a des questions ?
    - On peut se le refaire ? Demanda le Quarien.

    Un coup de coude dans les côtes de la part de sa sœur le remis à sa place.

    - Excusez-moi monsieur, combien de sections forme le GIP ? Demanda Naki. Est-ce que possédez plusieurs agents spécialisés dans un seul domaine particulier ou tous vos agents suivent une formation généralisée ?





Honneurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 665

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Lun 13 Juil 2015, 20:43
Les visiteurs quariens semblaient avoir beaucoup apprécié cette petite démonstration de la formation des démineurs. Évidemment, de leur côté, les visiteurs geth n'avaient guère réagit. Certes, l'individualisation avait profondément transformés les geths. Cependant, ils demeuraient des êtres dénués d'expression faciale. Donc, leurs émotions étaient plus difficiles à voir ou à déchiffrer. Quoiqu'il en soit, pour revenir aux visiteurs, l'explosion de la bombe en avait surpris plus d'un. Le quarien en vert c'était même permis de rire un bon coup. Agissait-il ainsi par surprise? À moins bien sûr qu'il ne trouve amusant de voir les deux démineurs quariens être devenu à moitié bleu? Lorsque l'officier Rishi demanda aux visiteurs s'ils avaient des questions, le quarien en vert demanda s'il était possible de faire une autre démonstration. Cependant, il fut interrompu par un coup de coude de sa compagne. Cette dernière posant des questions plus pratiques. L'officier Rishi se chargea donc de répondre aux questions et réflexions posées.

-Pour ce qui est d'une autre démonstration, c'est non, mon gars. Les deux hommes qui viennent d'être changé en ''asari'' étaient le dernier groupe de la journée. Pour ce qui est de vous, ma petite dame, je ne suis pas en mesure de répondre à votre première question. J'ai obtenu ce poste voilà seulement deux semaines galactiques. Il y a environ un mois, j'étais encore sur le terrain, désarmant notamment une bombe dans un coin perdu. Une histoire d'un type qui voulait faire exploser un projecteur, sous prétexte qu'il l'empêchait de bien dormir... Une histoire très bizarre. Cela avait commencé par une journée -

Informateur l'interrompit aussitôt.

-Commandant Rishi, vous déviez du sujet.

-Ah ouais, c'est juste. Ça m'arrive parfois. Bref, j'ai changé de poste quand ma femme m'a appelé pour m'annoncer que j'allais devenir père. Alors, j'ai choisi que les missions de terrains, c'était fini pour moi. Je dois penser à l'avenir de ma famille. Pour ce qui est du type de formation, c'est assez variable en fait. Il arrive que certains possèdent déjà toutes les connaissances nécessaires avant même de rejoindre le GIP. Autrement, pour les autres, d'abord la formation de base. Après, il est possible de se spécialiser ou bien d'apprendre à désamorcer pratiquement n'importe quoi. Toutefois, des examens psychologique et bien d'autres test sont exigés. Après tout, on ne veut pas former quelqu'un qui risque ensuite de s'amuser à faire exploser tout ce qui bouge.

-Je possède notamment une amie experte en explosif. Aussi bien pour désamorcer que pour tout faire exploser.

-Vous parlez de la fille qui était avec vous et l'officier humains lors de la bataille de la Terre, à Londres, Opérateur?

-Tout à fait.

-Alors, autant éviter de nous comparer. Je suis doué, mais pas autant qu'elle.

Puis, Rishi reporta son attention sur les visiteurs.

-Au fait, j'ai également entendu votre commentaire, sur le côté vieillot de notre petite bombe d'entraînement. La formation de base couvre également les anciens explosifs, dans une certaine mesure. Contrairement à ce qu'on peut voir dans les holos, les terroristes et les maniaques aux explosifs n'ont pas toujours des gros budgets. Du coup, de temps en temps, on tombe sur des bombes à l'ancienne. Se procurer les explosifs même peut être compliqué. Cependant, trouver des fils et un minuteur, très facile. Il suffit de fouiller dans les décharges.

-Merci de votre temps, commandant. Nous allons maintenant poursuivre notre visite.

Informateur quitta la salle, le groupe continua ainsi la visite de la station, toujours en formation. Ils avancèrent sur une centaine de mètre avant d'arriver à ce qui semblait être un petit sas de sécurité. On pouvait voir deux portes transparente, séparé par un mur épais. Derrières ces deux portes, deux autres portes identiques. Au-dessus de la porte gauche, on pouvait voir les mots: organiques. Au-dessus de celle de droite: geth.

-Vous êtes priés de rentrer chacun votre tour dans le sas de décontamination correspondant à votre groupe.

Informateur s'avança vers celui des geth. La porte s'ouvrit lui laissant le passage, avant de se refermer. Le processus de décontamination s'enclencha. De l'autre côté, on pouvait voir ce qui semblait être des lasers qui balayait la petite pièce où le geth se tenait. En fait, c'était le système de décontamination. En ce moment même, la décontamination brûlait tout microbes et molécules présents. Ce procédé était sans danger pour les synthétiques, mais très dangereux pour les organiques. En même temps, Killick pénétrait dans le sas prévu pour les organiques. Comme pour Informateur, la porte s'ouvrit pour le laisser rentrer. Cependant, ce n'était pas un laser qui décontaminait le quarien, mais bien des vapeurs de produits chimiques. Les mêmes que les quariens utilisaient du temps que la flotte nomade représentait le seul habitat des quariens. Une fois la décontamination terminé la seconde porte s'ouvrit, laissant sortir le quarien et le geth. Le processus se répéta encore et encore, jusqu'à ce que tout le monde ait traversé. Derrière le groupe, il ne restait qu'une porte. Elle s'ouvrit, dévoilant une grande salle. Dans le salle, il se trouvait une dizaine de table longues et des bancs autour des tables. Sur le mur de gauche, des distributeurs de nourriture te de boissons. Sur le mur droit cinq portes, dont deux étaient verrouillés, selon leur voyant rouge. Finalement, le mur du fond était occupé uniquement par une porte, identique à celle prise par les visiteurs. Dans la pièce même, une vingtaine de quarien et six geth étaient répartit en groupe aux tables. Parmi les quariens et quariennes présentement assis, aucun ne portait son masque. Ils discutaient avec d'autre quariens, quariennes ou avec des geths, selon leur groupe. Les représentants du peuple quariens savouraient également un repas. Informateur fit un simple signe de tête à Killick. Ce dernier s'éloigna se dirigeant vers l'un des distributeurs de nourriture. Plus précisément, celui avec la mention: Dessert.

-Voici la cafétéria des invités. Personne ne peut pénétrer dans cette pièce sans avoir au préalable franchis l'un des deux postes de décontamination. Cette pièce est totalement stérile, afin de permettre à tous de savourer un repas sans craindre de contracter un virus. Les salles à droite sont utilisés pour les individus non-quariens en visite. En général, il s'agit d'amis, de conjoint, de conjointe, de parents de membre du personnel, ou de personnes autorisées au préalable. Ainsi, ils sont libre de profiter d'un repas, sans risqué de contaminé les autres visiteurs. Il y a également des membres du personnels qui viennent parfois ici afin de savourer un repas dans une cafétéria moins occupées.

Killick revint enfin. Le quarien tenait une assiette d'une main. Sur l'assiette reposait des petites boules formant une pyramide. Le quarien retira son masque d'une main, le gardant sous son bras. Puis, il attrapa une boulette et la jeta dans sa bouche. Kitana et Mileena en prirent chacune une également, retirant leur masque le temps d'avaler la petite friandise. Killick de son gardé restait à visage découvert. Il présenta l'assiette aux visiteurs quariens.

-Un chocolat turien? Pas de soucis, ils ont été purifiés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2862-journal-de-bord-de-kori-penyo-nar-tarek#37021


Inspiration Divine
Messages : 724

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Lun 27 Juil 2015, 18:26


- Alors, demanda Naki à voix basse. Tu m'en veux toujours de t'avoir traîné ici ?

Les deux Quariens suivaient le groupe de visiteur à travers les couloirs des installations du GIP. La démonstration de déminage avait eu son petit effet, et Kori devait bien admettre que la visite était moins ennuyante qui ne l'aurait pensé aux premiers abords. Et puis, Naki semblait contente et particulièrement intéressée par tout ce qui était présenté, il lui devait bien ça.
Les installations dont disposait le corps armé getho-quarien était tout de même impressionnant, la suite leur réservait un tout autre surprise.
Arriva rapidement l'instant où le groupe dû se diviser en deux groupe, une partie constituée des membres organique, l'autre des êtres synthétique. Chaque groupe se préparant à traverser une chambre de décontamination. La plupart des Quariens ici présent comprenait très bien ce qu'il en retournait, d'ici quelques secondes, chacun aurait le loisir d'ôter son casque sans aucun risque. Evénement rare mais désormais possible depuis la réunification des deux peuples. Alors que ce fut son tour de pénétrer dans la salle, un léger frisson le parcouru, il y avait bien plusieurs mois qu'il n'avait pas ôté sa combinaison, depuis qu'il avait quitté Rannoch pour le début de son pèlerinage pour être exact.
La porte s'ouvrit sur une large salle dont les tables alignées formaient des rangées rectilignes.
La première chose que le Quarien remarqua fut la rangée de distributeur de nourriture collée au mur .
Leur guide leur présenta cette nouvelle salle comme la cafétéria des invités. Partout dans la salle se trouvait des Quariens à visage découvert, sans crainte, libre de sentir l'air sur leur peau. Kori ne se fit pas prier pour retirer la visière qui le maintenait continuellement prisonnier. Naki en fit de même lorsque un autre de leur guide, Killick, revint avec une assiette de chocolat Turien.
Naki observa la salle, un grand nombre de personne l'occupait et il y régnait une atmosphère calme et tranquille.

- C'est pas tous les jours qu'on peut retirer ce masque, soupira la Quarienne. Hein Kori. Kori ?

Elle se retourna, ne recevant pas de réponses de son frère bien trop occupé à enfourner les chocolats dans sa bouche.

- Kori ! Le gronda sa sœur.
- Ben quoi ? Ils ont été purifiés !

Elle soupira de plus belle, consciente que rien au monde ne changerait son frère. Qu'importe, l'atmosphère de cette station lui plaisait, et elle s'imaginait travailler dans un tel endroit, libre de vivre sans masque sur sa planète d'origine. Laissant son frère à son festin, elle se dirigea vers leur guide principal Geth, Informateur.

- Tout ça est très impressionnant monsieur, commença la Quarienne. Il doit y avoir énormément d'employés ici pour qu'une simple salle de restauration pour invités soit aussi grande !

Elle secoua la tête, comme si tout ce qu'elle voyait ne pouvait de toute façon pas être pour elle. Autour d'elle, d'entre visiteur prenait part à la conversation.

- J'imagine que les critères d'entrée au GIP sont très strictes. Est-ce que vous pourriez nous en dire plus sur ce sujet s'il-vous-plait ?

Un coup d'oeil discret au fond de la salle lui fit comprendre que son frère jumeau avait quitté les rang, préférant découvrir le lieu par lui-même. Elle n'y prêta pas plus attention, espérant de tout son cœur qu'il n'irait pas commettre une catastrophe.


***


Loin de vouloir engendrer quoi que ce soit, le Quarien se baladait à travers l'immense salle, usant de quelques crédit pour s'offrir une boisson au distributeur. La visite se passait plutôt bien pour lui, même si, de son avis, trop de portes leurs restaient fermées, et ces endroits qu'il voulait visiter, ceux dont ne pouvait pas avoir accès un visiteur lambda. Il devait bien y avoir des salle pleine de secret d'état ici, de stand de tir et d'entraînement à n'en plus finir. Le Quarien regarda autour de lui, il y avais bien ces portes jaunes à l'extrémité gauche de la salle. La boisson tomba de son rach à grand coup de chocs métalliques. Il devrait faire attention en l'ouvrant s'il ne voulait pas se retrouver trempé devant tout le monde. Il ouvrit délicatement l'opercule gris, prenant bien soin de ne pas trop secouer le conteneur.
Victoire ! Pas une seule goute ne s'éjecta hormis la petite mousse qui se créa au abords de la canette. Satisfait de cet acte d'agilité extrême, Kori se retourna vivement, prêt à se diriger vers ces fameuses portes jaunes.
Hélas, la surface molle sur laquelle il s'écrasa, déversant un peu de sa boisson tant méritée, en décida autrement. Un peu sonné par cette rencontre pour le moins choquante, Kori se perdit en excuses diverses devant la Quarienne à visage découvert.
Il restait toujours étrange d'observer un Quarien sans son masque, même en en étant soi-même un, Kori avait bien sûr eu l'occasion de voir le visage de sa famille proche, mais croiser une inconnu sans casque se révélait, au final, une expérience bien étrange. Il se senti quelque peu embarrassé lorsqu'il s'aperçut que la tâche de boisson s'étalait sur la poitrine de la jeune femme, lieu où sa main s'était probablement écrasée.

- Je suis vraiment désolé, je ne voulais pas vous mettre de la boisson sur vos...Enfin sur vous.
- Aucun soucis , assura la Quarienne en riant, je n'avais qu'à pas me mettre aussi près de vous !

Elle lui offrit un large sourire.

- Je suis désolé, je m'appelle Erin. Vous êtes de la famille d'un membre du GIP ? Demanda-t-elle pour engager la conversation.
- Euh...Non, balbutia le Quarien. Je suis avec le groupe de visite là bas.

Il désigna les Quariens et Geths entourant leur guide et vit au passage que sa sœur avait engagé une conversation que beaucoup semblait suivre. Il lui restait apparemment un peu de temps pour assouvir sa soif de curiosité. Discrétement, il lança un regard vers les portes jaunes, remarquant au passage que la loupiote de l'une d'elle s'était allumée au rouge.

- Excusez-moi de vous demander ça mais, comment vous appelez-vous ? Vous me dîtes quelque chose, vous vivez à la capitale depuis longtemps ?

“On se balade tous avec un masque en permanence, pensa le Quarien, comme si vous pouviez me reconnaître !“

- Je m'appelle Kori, et oui, ça fait quelques années que je vit ici.

Le Quarien n'avait jamais été bien doué pour les relations avec les autres personnes, trop occupé à survivre dans son petit monde à lui. Si bien qu'il ne s'était jamais demandé ce que les autres pouvait bien penser de lui, ni-même si son physique et sa présentation pouvait être attirant au yeux des autres. Bien sûr, sa mère et sa sœur lui répétait qu'il se trouverait facilement quelqu'un avec son visage, mais tout ceci n'était pas très objectif selon Kori.

- Excusez ma curiosité, reprit Erin, ça vous dirait de boire votre boisson avec moi ? Je rendais visite à mon frère mais il ne va pas arriver avant un certain temps.

Kori lui sourit, un sourire qui, sans le savoir, lui qui s'en fichait royalement, en faisait tomber plus d'une. Finalement, son regard se reporta derrière eux, sur les portes jaunes. La Quarienne sembla percevoir son regard hésitant, accompagné d'un sourire charmeur.

- Je suis vraiment désolé, mais je vais devoir refuser, la visite va bientôt continuer et j'aimerai faire un tour derrière ces portes avant de continuer.

À nouveau un sourire plein de désolation qu'elle lui rendit avec un regard si insistant que le Quarien se demanda si la jeune Quarienne ne le connaissait pas réellement. Peu être une ancienne camarade de classe, ou la fille d'un ami de ses parents peut être.
Bref, là n'était plus la question, il se dégagea courtoisement de la conversation et se dirigea vers le fond de la salle. Arrivé à destination, il en choisit une dont la lumière était éteinte. Vérifiant auparavant que leur guide ne se soit toujours pas rendu compte de sa petite escapade, il remarqua que la Quarienne, Erin, maintenant un regard sur lui qui le perturba à tel point qu'il ouvrit précipitamment la porte pour se glisser à l'intérieur.
Un jet antiseptique l'attaqua, il toussa, surpris par ce soudain assaut. Lorsque qu'il ouvrit à nouveau les yeux, il découvrit un petit salon privé, une table et quelques chaises, un porte sur sa droite indiquant un point d'eau et, dans une salle au fond à droite, un lit, visible par la porte ouverte.
La déception dut se lire sur les traits du Quarien, lui qui s'attendait à une salle bien plus attrayante qu'un salon privé pour recevoir des invités disons, intime. Il s'aventura néanmoins plus loin dans la pièce, puisqu'il y était, autant en profité pour se balader. Alors qu'il observait la petite chambre uniquement meublée par un lit double, il entendit la porte s'ouvrir et se refermer rapidement derrière lui. Il était pris la main dans la sac. Lorsque le bruit caractéristique d'un verrou se fit entendre, le Quarien se retourna vivement, se retrouvant face à quelqu'un qui l'effraya bien plus que n'importe quel membre du GIP.
La Quarienne.

- Le message était plutôt subtil, susurra la Quarienne, j'avoue avoir eu un doute au début.

Elle rit à pleine voix, visiblement contente de sa trouvaille. Elle s'approcha à pas de chat, une main langoureusement posée sur sa hanche. Kori restait de marbre, se sentant bêtement coincé dans l'encadrement de la porte.

- Euh...Bégaya-t-il, son cerveau cherchant à tout pris à trouver une solution occasionnant le moins de dégât possible. Je crois qu'il y a un malentendu madame...Mademoiselle...
- Bien sûr...Poursuivit-elle en s'approchant toujours davantage. Je t'ai repéré dès que t'es entré dans la salle.
- Ah oui ? C'est...Vraiment gentil de votre part.
- Dépêche-toi de te déshabiller maintenant, mon frère ne vas plus tarder à venir !

Sans insister davantage, la Quarienne se rua sur la pauvre Kori, l'éjectant sans vergogne dos sur le lit. D'une rapidité qu'il ne cru pas possible, Erine se plaça à califourchon sur le bassin du Quarien, ses mains fouineuse s'aventurant sur sa combinaison, usant de toute sa volonté pour la lui ôter, sans grand succès. Finalement, elle laissa tomber, préférant plutôt s'attaquer à son vêtement.

- Vas-y, enlève ta combinaison !

Les événements prenaient une tournure trop dangereuse aux yeux du Quarien. Une seule solution s'imposait à lui. Une solution qui le mettrait, ainsi que la jeune femme, dans un embarra démesuré, mais toutefois moins gênant que ce qu'il risquait de se produire s'il ne réagissait pas.
Alors qu'Erin s'employait à se déshabiller, le cœur battant fort dans sa poitrine, le Quarien profita que sa vue soit bloquée par son vêtement pour actionner rapidement son omnitech bénéficiant d'une balise d'urgence directement connecté à celui de sa sœur jumelle. Précaution que leur père, ancien militaire, s'était senti obligé d'ajouter. Sans hésiter une seule seconde, Kori actionna la commande d'alerte, priant pour que les secours viennent rapidement.


***


Quelque part dans la cafétéria des invités, un omnitech cracha un son retentissant et répétitif, mettant fin à la conversation, ô combien passionnante, que Naki avait leur guide. Elle sursauta, peu habituée à cet appel d'urgence. Son omnitech s'alluma, affichant un radar sur lequel brillait un point lumineux qui semblait proche et légèrement décalé sur la gauche. Le rouge lui vint au joues, elle s'excusa auprès des guides et s'écarta légèrement, serrant les dents de colère.

- Kori...Bouillonnait-elle. J'espère que ton urgence est grave parce que tu en connaîtra une bien pire si je t'attrappe...



Honneurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 665

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Ven 31 Juil 2015, 22:19
Informateur détaillait tranquillement les quariens et quarienne, depuis leur sortie de décontamination. Même s'il avait eu l'occasion de voir de nombreux créateurs sans leur masque, au fil des ans, le geth restait curieux. Ce genre de chose le laissait indifférent avant la guerre contre les moissonneur. Cependant, depuis l'individualisation, le geth éprouvait une sorte de curiosité pour ce genre de chose. D'ailleurs, il savait que de nombreux organiques possédaient ce sentiment de curiosité envers les quariens. Après tout, ce peuple passait la majorité de sa vie dans leur combinaison. Les seuls endroits où ils pouvaient se permettre un peu de liberté étaient Rannoch, leur résidence et des lieux comme cette cafétéria. Bref, des milieux avec une faible présence bactériologique et/ou dépourvu d'espèces organiques autres que des quariens. L'attention d'Informateur c'était surtout porté sur le quarien en vers et la quarienne l'accompagnant. Depuis un bon moment, Informateur se questionnait sur le lien entre ces deux créateurs. Maintenant qu'ils avaient retirés leur masque, il était possible de remarquer leur grande ressemblance. Le geth estima que leur différence d'âge devait être faible. De plus, ils devaient être frère et sœur... peut-être même des jumeaux. Impossible de le savoir sans leur demander ou sans fouiller dans leur vie privée. Cependant, le geth n'avait aucune raison de violer leur vie privée. Après tout, c'était des civiles, pas des terroristes ou des criminels.


Killick tenait toujours son plateau remplis de chocolats turien, attendant de voir qui parmi son peuple serait intéressé par ces petites douceurs. La plupart se laissèrent tenter, en prenant un ou deux. À l'exception du quarien en vert, qui enfournait les chocolats les uns après les autres. Aussitôt sa soeur le réprimanda en l'appelant par son nom. Le glouton s'appelait donc Kori. Ce dernier se contentant de protester légèrement. Un quarien goinfre... Voilà quelque chose qui n'existait pas du temps de la flotte nomade, car tout était rationné. Pendant ce temps, la quarienne s'approcha de lui et commença à lui parler. Informateur l'écouta dans un silence poli.

-Tout d'abord, la taille de cette cafétéria n'est pas aussi excessive qu'il peut sembler. Après la première année de la remise en fonction de la station, les hauts dirigeants ont décidés de créer une cafétéria pour les invités afin de permettre aux agents de voir leur famille, lorsqu'ils ne pouvaient quitter la station pour une raison ou une autre. La salle était alors assez grande pour accueillir une cinquantaine de personne. Ce fut suffisant pendant un moment, mais rapidement, il devint clair que se serait insuffisant. Certes, la cafétéria actuelle, est faiblement occupés pendant certaines périodes de l'année. Cependant, de nombreux employés y viennent parfois pour diverses raisons, notamment la proximité pour certains. Toutefois, lors de certaines périodes de l'année, cette endroit est remplis presque à pleine capacité. Notamment lors des célébrations. Cela comprenant les célébrations quariennes, mais également celle des autres peuples. La dernière en date était une fête humaine appelé le nouvel an.

Le geth se tut pendant quelques secondes. Il vit que Kori c'était séparé du groupe, se dirigeant vers les distributeurs de boisson. Son équipe surveillait les sorties et les dispositifs des distributeurs empêchaient tout empoisonnement, donc aucune crainte à avoir. Le quarien voulait probablement juste se trouver un rafraichissement. Informateur reporta son attention sur la quarienne.

-Pour en revenir aux critères d'admissions, ils sont variables selon les postes au seins du GIP. Dans le domaine administratif, il y a trois divisions non-officielles. En fait, il s'agit simplement d'un terme général pour désigner des éléments plus complexe. Toujours est-il que les vérifications dépendent du milieu. Le premier milieu administratif ne nécessite pas véritablement de critères rigoureux. Il s'agit d'emplois d'administrations sans données confidentielles ou sensible. Leur bureau sont situés sur Rannoch, dans des édifices à bureau. Ces postes sont généralement occupés par des adolescents et de jeunes adultes cherchant à se faire un peu d'argent avant d'ambitionner pour un emploi plus conséquents. Le second niveau comporte des informations sur certains opérations et autres donnés sensibles. Le troisième niveau comporte des informations très sensibles et secrètes du GIP. Toute personne désirant rejoindre le deuxième ou le troisième niveau doivent répondre à de multiple critères. Professionnalisme, expertise, connaissance en informatique et autres font parties des critères recherchés. Il est cependant possible de les rejoindre selon ses aptitudes, même si on manque de certains aptitude recherché. De plus, les candidats sont soumis à des enquêtes de sécurités rigoureuses.

Le geth se tut un instant, laissant le temps aux visiteurs de bien assimilés les informations qu'il venait de donner.

-Pour ce qui est des branches actives, il y a également des enquêtes de sécurité. De plus, il faut avoir les aptitudes demandés pour occuper le poste recherché ou des aptitudes jugés suffisante. Par exemple, pour rejoindre les mécaniciens il faut en avoir les aptitudes. Si vous n'avez aucune aptitude dans le domaine, inutile d'envoyer votre CV, il finira directement à la poubelle. Les deux exceptions sont la recherche et la sécurité. Dans le domaine des sciences, il faut surtout être débrouillard et être capable d'apprendre vite. Pour ce qui est de la sécurité, si l'enquête de sécurité est acceptable, vous pouvez être intégré. Il faudra cependant suivre une formation.

Le geth se tut encore un cours instant.

-Il y a également, la branche armée. Comme pour l'administratif, les conditions sont variables selon vos objectifs. Les soldats de front sont soumis à une enquête de sécurité. La formation dépend ensuite de chaque recrues et de ces compétences. Les spécialistes sont soumis à d'importantes enquêtes de sécurité. Leur formation dépend également de leur compétence. Finalement, les unités commandos. Le fonctionnement du recrutement des unités commando est simple. Il faut plusieurs choses: subir une enquête de sécurité minutieuse, démontrer des aptitudes dans le maniement des armes, avoir déjà accomplis du service militaire et finalement subir les épreuves de qualifications. Il faut également savoir que le GIP ne tolère pas les passe droit. Ainsi, même si un membre de votre famille ou une connaissance fait partie des hautes sphères du GIP, vous n'échappez pas aux enquêtes de sécurités et aux contraintes exigés. La seule différence sera la vitesse de traitement.

Le geth allait poursuivre lorsqu'une alarme se fit entendre. Cela provenait de l'omnitech de la quarienne. Cette dernière sembla fort gêné, ce qui était normal, car la plupart des gens présent dans la cafétéria la regardait désormais. La quarienne s'écarta légèrement. Informateur lui attrapa le bras, sans cependant y mettre trop de force. Il n'avait aucune envie de la blesser. Il jeta un regard sur l'écran holographique de l'omnitech. Le geth étudia rapidement le radar affiché, puis jeta un regard aux visiteurs. Kori était manquant et il était peut-être en danger. Informateur n'eut aucun mal à estimer la position du signal. Il fit rapidement signe à son équipe. Il y avait une menace potentielle. Chacun dégaina un pistolet. En temps normal, ils disposaient d'un meilleur armement. Cependant, ils ne l'avaient pas pris avec eux, pour des raisons de sécurité. Informateur et Mileena s'approchèrent de la porte derrière laquelle provenait le signal. Le reste du commando et du groupe suivirent. Vision, Kitana et Killick entouraient les visiteurs, s'assurant  qu'ils ne feraient pas de bêtise. La porte était verrouillé, mais uniquement avec la serrure standard. Ce n'était pas un problème, Informateur la désactiva d'un simple geste. Après tout, c'était un simple verrou et non un verrou de sécurité, du coup ce n'était même pas un défi. La porte s'ouvrit et Informateur perçu du bruit provenant de la chambre. Mileena et lui s'approchèrent. Informateur pénétra dans l'entrée de la chambre, pointant son arme devant lui. Ainsi, il découvrit Kori sur le lit de la chambre, avec une quarienne à moitié nue à califourchon sur lui. Il baissa son arme.

-Fausse alerte.

-Je ne suis pas certaine que t'as choisi le meilleur moment pour faire ce genre de chose, mon gars. Dit Mileena.

Quelques instants plus tard, la plupart des visiteurs jetaient un coup d’œil dans la chambre, par la porte grande ouverte. Au bout de quelques secondes, un quarien ne faisant pas partie des visiteurs arriva, bousculant les visiteurs. Il semblait très en colère. Le geth lançant rapidement une recherche dans sa mémoire afin de l'identifier. Cela fut inutile car le quarien commença à parler, dévoilant qui il était.

-Qu'est-ce que t'essayes de faire à ma sœur, Bosh'Tet!

Il fonça en direction de Kori, mais fut arrêté par Killick qui l'attrapa par derrière, l'empêchant de continuer sa course.

-Lâchez moi. Ce sale Bosh'Tet! Je vais lui arracher les yeux et le filer à bouffer à des vortchas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hiérarchie
Rang : Lieutenante
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3068-dossier-de-ravilla-aper


De Sang et d'Acier
Messages : 1383
Crédits : Davinarfel

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Dim 16 Aoû 2015, 18:43
Des nouvelles du rp?




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2862-journal-de-bord-de-kori-penyo-nar-tarek#37021


Inspiration Divine
Messages : 724

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Mar 18 Aoû 2015, 22:58


La grande porte métallique s'ouvrit malgré le verrou que la Quarienne avait pris soin d'enclencher, le chuintement presque qu'inaudible s'accompagnant du cri d'exclamation que poussa Erin lorsque l'information atteignit son cerveau. Kori se redressa rapidement sur ses coudes, un air effaré plaqué sur son visage.

- Fausse alerte. Annonça le Geth sans plus de cérémonie.

Kori jeta un regard à la pauvre Quarienne, caché accroupie derrière le lit, ses mains tentant vainement de camoufler sa poitrine mise à nu. L'alerte avait eu son petit effet, même si le Quarien aurait aimé que sa sœur ne rameute pas l'intégralité de la cafétéria pour profiter du spectacle.
À travers les innombrables visage le scrutant sans pudeur, il entraperçut celui de sa sœur, des éclairs de colère le foudroyant sur place, il haussa les épaules en signe d'impuissance.

- Je ne suis pas certaine que t'as choisi le meilleur moment pour faire ce genre de chose, mon gars. Annonça l'une des guides Quarienne.
- Attendez ! Se justifia la pauvre Kori. C'est pas ce que vous pensez !

À sa droite, Erin se rhabillait en hâte, à sa gauche, une voix masculine tonitruantes traversa la pièce.

- Qu'est-ce que t'essayes de faire à ma sœur, Bosh'Tet !

Le cœur de Kori loupa un battement. Il comprit de suite. Le fameux grand-frère. Les yeux du Quarien se posèrent sur ce frère, membre du GIP, les muscles parfaitement visible à travers sa combinaison, l'absence de masque en ce lieu stérilisé laissait tout le loisir à Kori de contempler sa fureur. Il se rua sur lui, sentant son intégrité physique menacée, Kori se redressa d'un coup, droit sur ses pieds, prêt à recevoir le frère en furie l'envoyer valser à travers la salle.
Par chance, un bras arrêta net sa lancée : Le guide Quarien au chocolat.

- Lâchez moi. Ce sale Bosh'Tet ! Je vais lui arracher les yeux et le filer à bouffer à des vortchas.
- Bosh'Tet, bosh'tet...Pensa Kori. C'est quand même elle qui a essayé de me violer !

Kori leva les bras en signe d'impuissance.

- Je voulais juste regarder ce qu'il y avait dans cette pièce ! C'est elle qui m'a sauté dessus !


Il désigna brièvement la Quarienne, à présent habillée mais toujours cachée par le lit, dissimulant plus sa honte qu'autre chose.
Un frère agressif, une foule sans scrupule le prenant pour un pervers malsain, Kori n'aimait pas être injustement jugé. C'est donc sans scrupule qu'il désigna la Quarienne comme fautive.

- Quoi ?? S'indigna-t-elle. C'est lui qui m'a demandé de le rejoindre !
- Mais n'importe quoi ! Se révolta Kori. Vous m'avez rejoint dans le chambre et sautée dessus ! Il se retourna vers la foule, membre du juré qui déterminera la véracité des propos de chacun, Moi j'y suis pour rien !
- Il m'a draguée sans vergogne dans la cafétéria ! Se justifia la Quarienne atterrée.
- Draguée ?

Kori en aurait presque rit si la situation arrivait à quelqu'un d'autre. Il visualisa le court échange qu'il avait eu avec la Quarienne. Rien dans ses propos ne lui semblait propice à une tentative de drague !

- Vous vous êtes déjà fait draguée, rassurez-moi ? Parce que je ne vois pas du tout ce qui vous a fait croire ça !

Dans l'encadrement de la porte, le groupe de voyeur observait les échanges comme des spectateur scrutait attentivement un échange de balle lors d'un point décisif.

- Trévan ! Hurla-t-elle a son frère. Fais quelque chose !

Contre toutes attentes, le grand frère parvint à échapper à l'attention du guide, le visage rouge de colère, il se dirigea son corps de mastodonte droit contre la silhouette maigrichonne de Kori.
Le Quarien n'avait plus le choix, il contracta ses muscles, prêt à recevoir l'impact. Le son enflammé de la voix de Naki brisa la tension qui régnait dans la chambre.

- Kori ! Hurla-t-elle la voix grondante d'une colère dont il ne l'aurait pas cru capable.

Trévan se stoppa net, Erin lança un regard emplit de surprise vers la Quarienne qui venait de prendre la parole, et Kori regretta vivement que le grand frère ne l'ai pas assomé.
Naki s'approcha de son frère d'un pas rapide, ses long cheveux noir flottant derrière elle, ses yeux blanc laiteux trucidant quiconque osait se placer sur son chemin.
Un claquement sonore résonné dans les locaux, et Kori sentit son visage chauffer sous le coup que venait de lui porter sa sœur. Naki inspira un grand coup, court instant de répit qu'elle offrit à son frère pour se préparer au carnage.

- Mais qu'est-ce que tu fous ? Cria Naki hors d'elle.
- Mais...Je...Balbutia Kori la main plaquée contre sa joue.
- Je t'emmène faire une simple visite guidée, une simple visite guidée Kori ! Et toi tu te sens obligé de te faire voir ! C'est ça hein ? Tu peux pas t'empêcher de nous humilier !

Kori restait pantois devant la colère dont sa sœur faisait preuve, il sentit plus qu'il ne vit la satisfaction d'Erin alors qu'il se faisait laminer par une autre femme, sûrement pensait-elle que les deux jumeaux formait un couple. De son coté, Trévan, le frère d'Erin gardait son visage fermé et dur, si ce n'était le petit sourire en coin.

Sans cesser ses réprimandes, Naki attrapa violemment le bras de son frère et le tira en arrière , traversant ainsi la foule toujours plantée devant la porte.

- Et allez-vous en, vous tous ! Y a plus rien à voir ! Rugit-elle.


***


- Euh...Naki ? Demanda le Quarien alors qu'ils s'était éloigné du groupe de voyeur, à l'abri de la furie aux hormones survoltés.
- Quoi ? Demanda-t-elle sèchement.
- Tu me crois quand je te dis que c'est elle qui m'a sauté dessus quand même !

Elle se retourna vivement pour faire face à son frère.

- Si t'étais un dragueur invétéré ça se saurait ! Ironisa Naki.
- Mais pourquoi tu m'as frappé alors ? S'indigna son frère.
- T'aurais préféré que le frère de l'autre nympho t'écrases contre le mur peut être ?
- Sincèrement, quand je t'ai vu arriver vers moi, oui, pendant un instant j'aurais préféré !

Malgré toute la colère qu'elle éprouvait envers son frère à ce moment, elle ne put empêcher sa bouche de former un sourire. Elle pointa un doigt menaçant sur son frère jumeaux.

- Pour la peine, tu devras supporté le reste de la visite sans broncher ! Et me laisser profiter, c'est compris ?[/color]
- C'est compris...Baragouina Kori.
- Et tu poseras des question ! C'est clair !
- ...c'est très clair...
- Je n'ai pas compris Kori ?
- Très clair mon général ! Railla le Quarien agacé.

C'est donc sous le regard insistant de sa sœur que le Quarien rejoignit le groupe de visiteur, à nouveau repartit pour la suite de la visite



Honneurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 665

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Ven 21 Aoû 2015, 18:12
Voilà tout de même une situation inusitée, songea Informateur. Un visiteur du groupe se retrouvant dans une situation étrange, presque d'accouplement avec une autre visiteuse. Toutefois, tout c'était interrompu après qu'Informateur, son équipe et le reste du groupe de visiteur eurent pénétrer dans ce petit appartement privé. En effet, la quarienne avait quitté sa position en califourchon sur le quarien Kori, afin de se cacher derrière le lit. Kori protestait ensuite que la situation n'était pas ce qu'elle semblait être. Voilà qui était plutôt difficile à croire. Finalement, le frère de la quarienne avait débarqué, dans une colère noire. D'ailleurs, ce dernier était plutôt bien bâti pour un quarien. Au moins, Killick l'empêchait d'aller mettre une raclée à Kori. Commença alors une joute orale entre Kori et la quarienne. Chacun se rejetait la faute. Le premier affirmant qu'elle était la responsable. Le seconde affirmant que c'était le contraire. Difficile de savoir qui était responsable, ou bien encore si un seul des deux l'était. Au final, la quarienne préféra demandé l'aide de son frère, Trévan. Le quarien se libéra de l'étreinte de Killick. En temps normal, le membre de commando aurait pu retenir sans mal son congénère, cependant dans la situation actuelle, il ne voulait pas lui faire du mal avec une prise inadaptée. De plus, difficile de choisir son camps, vu l'étrange situation. Le quarien musclé commença à s'approcher de Kori. Informateur analysa rapidement la situation. Devait-il intervenir? Certes, ces gens étaient sous sa responsabilité, mais d'un autre côté, si ce Kori avait bien commis un tel geste... Autant agir et régler le problème un peu plus tard.

Toutefois, avant que le geth n'ait le temps de s'approcher, une voix puissante et furieuse résonna. C'était la sœur de Kori. Son expression et son intonation ne laissaient place à aucun doute, elle était en colère. Trévan s'arrêta net, tandis que la quarienne furieuse s'approchait de son frère. La gifle qui suivi fut bruyante et soudaine. Le quarien se fit ensuite engueuler devant tout le monde. Finalement, la quarienne attrapa son frère par le bras et l'entraîna à l'extérieur en engueulant également la foule. Informateur fit signe à tout le monde de sortir. Puis, il se tourna vers Kitana.


-Tu peux t'occuper d'eux?

-Pas de problème.

La quarienne resta donc seule quelques minutes avec Trévan et Erin, afin de les calmer. Elle revint au bout de quelques minutes. Le problème était réglé. Il faudrait juste éviter de les recroiser jusqu'à ce que les visiteurs soient partit. De son côté, Informateur observa Kori et sa sœur. Grâce à son statut de synthétique, il n'avait aucun mal à les entendre, pouvant concentrer ses systèmes auditifs sur leurs voix et rien d'autres. Cela fut instructif. Apparemment, la quarienne n'avait pas cru un seul instants que son frère ait pu tenter de batifoler pendant la visite. Elle l'avait en fait engueuler et gifler pour éviter que le grand costaud lui fasse du mal. Voilà une stratégie intéressante. Le groupe se reforma enfin, lorsque Kori et sa sœur furent de retour.

Poursuivons la visite. Le groupe avança donc vers l'autre porte principale de la cafétéria. Sur leur chemin, quelques quariens et geths attablés leur jetaient des regard. Quand la porte s'ouvrit, tout le monde pouvait voir une autre aire de décontamination, identique à celle traversée lors de leur entrée par l'autre porte. Killick, Kitana et Mileena remirent aussitôt leur masque. Puis, comme cela avait été fait précédemment, le groupe eu droit à une décontamination avant de pouvoir traverser de l'autre côté. La marche reprit ensuite dans les longs couloirs de la station. Une quarienne en profita pour poser une question.

-Excusez-moi, mais je me demande. Est-ce que toutes ces décontaminations sont couteuse au GIP et à Rannoch?

-Pas autant qu'on pourrait le croire, créatrice. À la base, la consommation de produit de décontamination est largement inférieure à ce qui était utilisé du temps de la flotte nomade. De plus, les produits ont été améliorés. Désormais, ils sont plus efficaces et donc une plus faible quantité est nécessaire. Quant à la décontamination utilisé pour les geths, les coûts énergétiques sont moindres. Certains membres de mon peuple pratiquent même des méthodes radicales pour éviter ce genre de dépense énergétique. Pour se faire, ils vont dans un sas et le dépressurise, se retrouvant dans les conditions du vide de l'espace pendant un court moment. Aucun organisme bactériologique ne peut y survivre.

La marche continua, le geth tournait parfois à certains intersections, d'autres fois non. Cette fois, le parcours fut particulièrement long, car il leur fallut une vingtaine de minutes pour arriver à destination. Ils arrivèrent devant une porte grande ouverte. Le groupe pénétra dans la pièce qui était un hangar de grande taille, pouvant aisément accueillir une dizaine de navettes. Pour le moment, les portes blindés des sas étaient toutes fermées. Il n'y avait que deux navettes amarrés, les autres emplacements étaient vides. Pendant ce temps, des employés étaient en plein travail. L'équipe se composait de dix quariens, sept quariennes et deux geths. La majorité effectuait des travaux mécaniques sur les navettes, les autres supervisaient les équipes ou bien nettoyaient le hangar.

-Voici le hangar secondaire d'entretien. C'est ici que nous emmenons les navettes, chasseurs et autres vaisseaux de petites tailles pour un entretien.

-Et les vaisseaux lourds? demanda une quarienne du groupe.

-Cette station n'est pas équipée pour ce genre de travaux. D'ailleurs, voici le chef d'équipe Niktol qui approche.

En effet, un quarien s'approchait du groupe en les saluant poliment de la main. Il commença par s'adresser directement à Informateur.

-Alors, c'est eux le groupe de visiteur?

-Tout à fait.

-Il me semble cependant que vous êtes en retard, non?

Mileena décida de se mêler à la conversation.

-La faute d'un de nos visiteurs. Trop occupé à tenter de batifoler avec une quarienne.

-Ça serait pas avec Erin, la sœur de Tévan?

-Euh... oui. Pourquoi?

-C'est une nympho cette fille et son frère fait partie de mon équipe. Le problème c'est qu'il ne le sait pas et refuse de le savoir... À moins qu'il refuse de le croire... allez savoir.

-Vous êtes sérieux?

-Bah, regardez.

Niktol se tourna vers les employés du hangar, mettant ses mains en porte voix. Il attira leur attention avant de leur poser une simple question.

-À main levée, qui parmi vous a déjà fait des choses perverses ou s'est fait offert d'en faire, avec Erin, la sœur de Tévan?

Les mains se levèrent une après l'autre. Au final, de toutes les personnes présentes, seul un quarien et un geth ne levèrent pas la main. Tous les autres, les neuf quariens, les six quariennes et le geth avaient une main levé. Ils reprirent ensuite le travail comme si de rien était. Mileena resta sans voix pendant un moment. Il était clair qu'elle était bouche bée.

-...c'était vraiment une nympho finalement. Elle est pire que Kitana.

-J'ai entendu ça, sœurette.

Niktol ne prêta aucunement attention au dernier propos des deux sœurs commandos.

-Alors, des questions les visiteurs?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2862-journal-de-bord-de-kori-penyo-nar-tarek#37021


Inspiration Divine
Messages : 724

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Mar 01 Sep 2015, 20:53


Le cœur de Kori battait encore dans sa poitrine, l'effervescence des derniers événements résonnait encore dans toute la cafétéria. Ils finiraient bien par en rire un jour, même si sa sœur paraissait peu propice à la rigolade actuellement.
Heureusement pour le Quarien, leurs guides avaient jugé approprié de poursuivre rapidement a visite du complexe du GIP, ce que le Quarien concédait tout à fait.
Ainsi il quittèrent les lieux, sous les regard amusés ou outrés des personnes présente dans la salle.

Au bout d'une vingtaine de minutes qui permis au cerveau de Kori de divaguer sur un million de sujet à des lieux de l'instant présent, le petit groupe de visiteur atteignit enfin une vaste salle dans laquelle pouvait dormir de nombreux engin. Actuellement, deux navettes étaient amarrées, entourée de plusieurs mécanicien s'affairant à la tâche.

- Voici le hangar secondaire d'entretien. C'est ici que nous emmenons les navettes, chasseurs et autres vaisseaux de petites tailles pour un entretien.

- Et les vaisseaux lourds ? Demanda une quarienne dont la voix fit sursauter Kori, s'imaginant une nouvelle attaque d'Erin a sauvage.

- Cette station n'est pas équipée pour ce genre de travaux. D'ailleurs, voici le chef d'équipe Niktol qui approche.

En effet, un Quarien s'approcha d'eux, regardant le groupe de visiteur comme un adolescent regarderait un groupe de nouveaux gamins. Le chef d'équipe souligna le retard qu'encaissait la visite, faute rapidement rejeté sue le pauvre Quarien qui, à ses yeux, n'était qu'une pauvre victime d'une Quarienne en flagrant manque d'affection. Le regard assassin de Naki le fit redescendre sur la terre ferme en moins de deux !
Malgré toute la gêne qu'il pouvait éprouver, la conversation se poursuivait, étrangement, le chef d'équipe sembla comprendre tout de suite qui était la Quarienne en question. Quarienne qui, incontestablement, méritait son titre de nymphomane et, comme preuve de ses dires, le chef de chantier n'hésita pas à poser une simple question à l'assistance.

- À main levée, demanda Niktol, qui parmi vous a déjà fait des choses perverses ou s'est fait offert d'en faire, avec Erin, la sœur de Trévan?

À la grande stupéfaction de l'assemblée, une bonne dizaine de main se levèrent, certaines timidement, d'autre sans complexe.
Kori en resta bouche bée. Ainsi donc, il n'était pas l'unique victime de cette horrible femme ! Il fallait l'enfermer ! L'empêcher de nuire à nouveau ! Sauver la santé mentale d'innombrables Quariens sans défense !
Au loin, un bras métallique pointé vers le ciel attira le regard du Quarien.

- Alors, des questions les visiteurs ? Demanda le chef d'équipe.

Kori ouvrit des yeux hagard, l'unique question qui lui brûlait les lèvres ne put que s'échapper.

- Mais non ! Cria-t-il stupéfait. Avec un Geth ?? Mais comment est-ce possible ?

Naki se frappa le front du plat de la main, et elle qui pensait que son frère lui avait tout fait. Visiblement, elle n'était pas au bout de ses surprises, et la visite ne semblait pas vouloir se terminer.

- Ce..Ce hangar est immense ! S'empressa d'ajouter la Quarienne dans l'espoir vain que l'interjection de son frère ne soit pas relevée. Le GIP doit avoir un équipement routier conséquent !

Hélas, les petits rires qu'elle surprenait autour d'elle ne laissait aucun doute quand au peu d'attention que portait les visiteurs à sa tentative de diversion. Pendant quelques secondes, elle s'imagina une vie sans frère jumeau. Le paradis, rêve qu'elle dut très vite mettre de coté, à son grand désarroi.



Honneurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 665

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Jeu 03 Sep 2015, 18:10
Le chef d'équipe Niktol observait les visiteurs, attendant de voir si l'un d'eux avait une question à poser. Le premier à prendre la parole fut Kori. Il fallait que cet idiot s'intéresse uniquement à cette histoire de nymphomane et du geth. Évidemment cela attira le regard de pratiquement tout le monde. Si Informateur avait eu des sourcils, ils auraient froncé en ce moment même. Personne ne se donna la peine de tenter de répondre à la question du quarien, même si certains en profitaient pour rire un coup. Heureusement, la quarienne accompagnant l'idiot prit la parole, posant cette fois une véritable question. Elle s'interrogeait sur les effectifs de vaisseaux du GIP. Niktol préféra donc s'occuper d'y répondre.

-Je ne peux pas donner les chiffres exacts, madame. Cependant, il est vrai que le GIP dispose d'effectif conséquent. C'est plutôt normal. Après tout, notre peuple possède la plus grande flotte de la galaxie. Nous avons perdu beaucoup de vaisseaux pendant la guerre contre les moissonneurs, mais cela n'a rien changé à notre statut. En fait, la flotte est même devenue plus grande, car il faut désormais prendre en compte la flotte geth. De plus, ce hangar n'est pas uniquement destiné à accueillir des navettes, mais aussi des chasseurs, des véhicules personnels, des petits cargos et autres. Toutefois, mon équipe s'occupe de la maintenance des vaisseaux militaires en priorité. Il arrive parfois que certains décident d'emmener leur véhicule personnel ici afin de le réparer. Ce n'est pas interdit, mais c'est à leurs frais et ils doivent le faire hors de leur temps de travail. D'autres questions?

Un geth en profita pour demander s'il y avait déjà eu des incidents importants dans cette zone.

-Oui et non. Il est arrivé que certains mécanos se blessent, mais rien de bien grave. Le plus gros incident fut une attaque d'un groupe de trois butariens particulièrement stupide. Ils ont profité d'une mise à jour des systèmes de la station pour entrer dans le hangar, en utilisant leur navette. Ils ont proféré des menaces de mort et ont même commencé à tirer des coups de feu contre la porte. Le problème a rapidement été réglé. Les services de sécurité ont tout simplement ouvert les sas et désactivés les champs magnétiques. Ces trois cons ont été aspirés dans l'espace et ils n'avaient pas de combinaison de survie. Bref, trois crétins de moins dans la galaxie et une nouvelle navette pour le GIP. Quelqu'un d'autre a une question, excepté l'idiot?

En prononçant ces derniers mots, le chef d'équipe pointa Kori du pouce. Aucune autre question ne fut posée. Il était temps de continuer. Informateur s'adressa donc au groupe de visiteurs.

-Nous allons poursuivre la visite.

Informateur et son équipe guidèrent le groupe hors du hangar, de retour dans les couloirs de la station. La marche fut courte, car Informateur remarque un détail intéressant au niveau d'une porte. À côté de la porte, on pouvait lire la mention: Laboratoire 4. Cependant, sur la porte un petit message défilait: Attention, professeur Bosh'Tet. Curieux, Informateur ouvrit la porte, dévoilant l'intérieur du laboratoire. Les lumières du laboratoire étaient d'une intensité supérieure à celle des autres pièces, apparemment, quelqu'un avait augmenté leur puissance. Un quarien était assis à une table, avec de nombreuses éprouvettes, récipient et autres, rempli de produits chimiques en tous genres. À proximité, un geth observait dans un silence complet. Soudainement, le quarien se retourna, jetant un regard sur le commando et le groupe de visiteurs.

-Qui êtes-vous? SORTEZ DE MON LABORATOIRE!

-Professeur, il s'agit du laboratoire 4 de la station. Ce n'est pas le laboratoire personnel de qui que ce soit.

-SORTEZ DE MON LABORATOIRE!

-Professeur-

Avant qu'Informateur ait le temps d'en dire plus, le quarien attrapa une éprouvette et la lança sur lui. L'homme visait plutôt bien car le geth fut touché au-dessus de la tête. Le produit chimique dégoulinant sur sa tête alors que l'éprouvette se brisait. Heureusement, le produit n'était pas corrosif. Informateur referma la porte, laissant le quarien et l'autre geth seuls. Mileena regarda son supérieur.

-Euh... ça va? Il est fou ce type.

-Ça va. Poursuivons.

Ils continuèrent leur chemin marchant pendant quelques minutes avant d'arriver à destination, une infirmerie. La porte s'ouvrit et tout le monde pénétra à l'intérieur. L'infirmerie n'était pas particulièrement grande, mais disposait tout même d'une dizaine de chambre, chacune hermétique. On pouvait facilement reconnaître du matériel à la pointe de technologie médicale. Pour le moment, le médecin était dans une salle d'observation pressurisée, avec une patiente quarienne. Il était possible de le voir à travers une fenêtre. Informateur s'approcha de la fenêtre, se dirigeant vers un petit terminal à proximité de la fenêtre. Il appuya sur un bouton.

-Excusez-moi docteur, nous sommes là pour la visite.

Le quarien se retourna, de toute évidence, le terminal permettait d'entrer en communication avec la salle d'observation.

-Je dois m'occuper de cette patiente d'abord. Demandez à Perfusion.

Puis, le médecin appuya sur un bouton et la vitre devint totalement opaque.

-Bon, je vais avoir besoin que vous retiriez le haut de votre combinaison, mademoiselle, afin de mieux évaluer l'état de-

-Docteur, votre interphone est encore activé.

-... oups.

Un petit bruit se fit entendre, signe que le médecin avait coupé la communication. Au même moment, un drone fit son apparition surgissant de derrière une table de chevet. Il porta son attention sur les visiteurs.

-Salutation, mon nom est Perfusion, drone et IV médicale. De quoi souffrez-vous?

-Erreur Perfusion. Ils ont des questions à poser sur l'infirmerie.

-Oh, Joie. Bienvenue à l'infirmerie 5.

-Également, visiteur sachez qu'après l'infirmerie, il nous restera encore deux zones à voir avant la fin de la visite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2862-journal-de-bord-de-kori-penyo-nar-tarek#37021


Inspiration Divine
Messages : 724

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Ven 11 Sep 2015, 15:37


Kori ne parvenait à se défaire de l'image d'un Geth s'accouplant avec un individu. Les images les plus sordides traversaient son esprit sans lui demander son avis. Il secoua la tête. Après tout, tout le monde avait le droit de s'amuser. Et puis qu'est-ce qu'il en savait lui si les Geths n'avaient pas d'envies sexuelles depuis qu'ils avaient obtenus leur autonomie. ? Rien du tout, il n'était même pas sûr d'avoir rencontré un Geth avant la réunification, tout prostré qu'il était dans son petit vaisseau du Raheel Leyya. Cela n'en restait pas moins une nouvelle pour le moins choquante !
Le Quarien eut vaguement conscience de se faire traiter d'idiot. Enfin il en avait l'habitude, ça ne lui faisait définitivement plus grand chose !

La visite se poursuivit, l'idiot en question n'ayant plus aucune question pertinente ne lui venant à l'esprit. Le groupe fut arrêté devant une porte menant à un laboratoire, à en croire l'inscription qu'elle portait. Malheureusement, il apparut très vite que son ouverture était une erreur que le guide se serait bien gardée de commettre. À peine entrouverte, un projectile vola à travers l'encadrement pour venir s'écraser sur la tête du Geth.

- Qui êtes-vous ? SORTEZ DE MON LABORATOIRE !

Kori donna un coup de coude à sa sœur.

- Psst ! Tu vois à quoi on en sera réduit si on travaille ici ?

Il pointa du doigt le Quarien hystérique visible entre le Geth et le mur.

- Nymphos et complètement atteints ! Ca fait rêver, pas vrai ?
- On dit que le génie et la folie marchent main dans la main, non ? Rétorque Naki.
- Génial ! Ironisa le Quarien. Donc soit on a le QI d'une huitre, soit on est bon pour l'asile ! Cet endroit est une véritable bénédiction ma parole !

La visite reprit son cours lorsque le guide se décida à ignorer le scientifique.

- Cette petite démonstration en valait la peine ! Blagua le Quarien à mi-voix.

La salle suivante se trouvait être l'infirmerie dans laquelle les chambres stériles s'alignaient. Une fois encore, le GIP disposait une technologie de pointe. Dans l'une des chambre, un médecin s'activait sur l'une de ses patiente, sans se soucier que la Quarienne ou lui-même ne puisse être vu par la fenêtre donnant directement sur l'action. En toute politesse, le guide s'annonça. Lorsque le médecin se retourna pour faire face à l'assemblée, Kori eut l'impression d'être un imbécile ébahis devant une bête de foire, chaque membre du groupe se rinçant l'oeil sans même se soucier de l'avis des deux personnes. Qui savait parmi eux de quoi souffrait la Quarienne ? Un groupe d'individu profitait d'une visite gratuite alors qu'elle souffrait peut être d'une blessure grave, voir mortelle.
Le Quarien détourna les yeux, par respect pour la Quarienne, ou bien par honte de lui-même, il ne savait pas trop.

- Excusez-moi docteur, annonça le guide, nous sommes là pour la visite.
- Je dois m'occuper de cette patiente d'abord. Demandez à Perfusion.

Au grand soulagement de Kori, la vitre s'opacifia rapidement, ne laissant plus place qu'à l'imagination de chacun quant au déroulement de l'opération en cours. Si ce n'était un oubli du médecin.

- Bon, je vais avoir besoin que vous retiriez le haut de votre combinaison, mademoiselle, afin de mieux évaluer l'état de...
- Docteur, votre interphone est encore activé.
- Oups.

Un déclic résonna dans la pièce, quelques membres du groupe de visiteur se lançaient des regard amusé, leur imagination ayant sûrement prit une tout autre tournure.

- Et après c'est moi qu'on traite de pervers...Murmura Kori.
- En attendant t'es le seul à avoir trouvé quelque chose de pervers là dedans !
- Arrête ! Tout le monde y a pensé! Railla le Quarien.
- Moi je n'y est pas pensé ! S'indigna sa sœur.
- Ben voyons...Insinua Kori avec un sourire moqueur au coin des lèvres.

Après quelques minutes, le dit Perfusion fit son entrée dans la salle, petite IV médicale bien polie qui les salua avant de demander plus d'information sur leur soucis de santé.

- Peut être que si je simule une attaque, je me ferais faire évacuer ? Pensa le Quarien. En plus il fait beau dehors, j'en suis sûr...
- Excusez-moi, euh...Perfusion, demanda Naki. Pourquoi avoir besoin d'une infirmerie aussi grande et aussi équipée ici ? L'hôpital n'est pas très loin et il y a peu de risque de trouver énormément de blessés de guerre ici. Enfin il me semble...



Honneurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 665

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Lun 14 Sep 2015, 00:43
Informateur était curieux de savoir quelles seraient les questions que les visiteurs poseraient, mais également qui serait le premier à poser une question. Comme se fut le cas pendant une partie de la visite, la première personne à prendre la parole fut la sœur du quarien Kori, Naki, si Informateur avait bien entendu. Cette dernière demanda ainsi à Perfusion pourquoi la station disposait d'une telle infirmerie, alors qu'un hôpital était à proximité. Certes, ce n'était pas totalement faux, cependant le dit hôpital était sur la planète.

-Pour répondre à votre question, j'utiliserais un proverbe humain: Mieux vaut prévenir que guérir. Cette infirmerie existe pour de multiple raisons. Notamment qu'il vaut mieux avoir une infirmerie fonctionnelle en tout temps. Il faut savoir que la plupart du temps, les médecins de la station s'occupe de cas léger. Toutefois, il arrive parfois que des employés de la station se blesse et nécessite des soins médicaux. Il est plus pratique de les soigner sur la station plutôt que de mobiliser une navette pour les ramener sur Rannoch. Cela est particulièrement vrai s'il s'agit d'une blessure grave.

-De plus, créatrice, il faut prendre en compte d'autres facteurs. Certes, il n'y a pas de guerre, mais si cela arrivait, cette station ferait partit de la ligne de défense de Rannoch. L'infirmerie serait donc primordiale. De plus, il y a des membres du personnel qui ne peuvent pas quitter la station pendant une longue période, selon leur affection. Notamment le personnel de soutien des unités commandos. Pour être précis, le personnel affecté au soutien à distance des commandos doivent rester dans la base où ils opèrent pendant la planification de l'intervention, pendant l'intervention et jusqu'à la fin du débriefing de tout les participants à l'intervention. Par exemple, lors d'une de nos missions, notre personnel est resté confiné sur cette station pendant plus d'un mois. Ceux ayant des problèmes de santé devaient donc aller à l'infirmerie de la station.

-D'ailleurs, ce n'est pas la seule infirmerie de la station. Il y en a une autre, l'infirmerie 3. La raison de ces nombres étant dû au déplacement des infirmeries à travers la station à ses début.

-Il s'agit de raison tactique. En cas d'invasion de la station, les infirmeries peuvent être fortifiés, afin d'assurer la sécurité des blessés. De plus, si l'ennemi vient à prendre le contrôle d'une infirmerie, l'autre peut rester en fonction.

Alors qu'Informateur terminait ces petites précisions, la porte de la salle d'examen s'ouvrit laissant place au docteur et à sa patiente quarienne. Cette dernière le serra dans ses bras avant de partir. Le médecin se plaça ensuite à côté d'Informateur.

-Certains me semblent prometteur.

-Vous êtes proche de votre patiente, docteur? demande le geth.

-Plutôt oui. Encore plus d'ici quelques semaines, elle est en relation avec mon fils, il a apparemment l'intention de lui faire la grande demande avant la fin de la semaine.

-Félicitation.

-Merci, Opérateur... oh. Ne bougez pas.

Le docteur s'approcha d'Informateur et retira un morceau de verre coincé entre deux plaques mobiles de la tête du geth.

-D'où est-ce que ça viens?

-C'est l'autre Bosh'tet de scientifique, répondit Mileena.

-Ah oui... celui-là. Déjà eu affaire à lui. Sûrement le plus grand Bosh'tet de l'histoire de notre peuple. Prétentieux, imbu de sa personne et méprisant. La première fois que je l'ai vu, il c'était brûlé avec un de ses produits chiques. Quand je lui ai demandé son nom et comment l'incident était arrivé, il m'a répondu: Vous n'êtes pas assez intelligent pour avoir droit à ce genre de réponse. Après, il n'arrêtait pas de dire que pratiquement tout était sans intérêt parce qu'il était un génie. Ensuite, il récitait ses diplômes. Finalement, quand j'ai eu terminé de le soigner, partit sans même dire un seul mot. Il est revenu deux autres fois jusqu'à maintenant, ce fut pareil. Il a de la chance de faire avancer la science, autrement ça fait longtemps que le GIP l'aurait renvoyé. Je me demande comment Archive peut le supporter.

-Archive?

-C'est son assistant geth. Autrement, d'autres questions?

Parmi le groupe, un geth pris la parole, désirant savoir s'il y avait un endroit destiné au soin des geths. Le médecin répondit rapidement qu'il y avait deux salle dans la station faisant office d'infirmerie geth. En gros, c'était des endroits disposant d'outil et de pièces de rechange pour tout les types de plateforme geth.

-Si vous avez d'autres questions, c'est le bon moment pour les poser. Après cela, nous avons encore deux autres endroits à visiter. Dans le prochain, il y aura d'ailleurs une petite surprise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2862-journal-de-bord-de-kori-penyo-nar-tarek#37021


Inspiration Divine
Messages : 724

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Ven 18 Sep 2015, 16:09


Naki écouta attentivement la réponse du Geth, tous ses arguments étaient pertinents et la Quarienne se demanda pourquoi elle n'avait pas réfléchis à cet aspect avant de poser sa question qui, pour le coup, semblait un peu stupide. Effectivement, Naki et son frère jumeau n'avait connu la guerre que depuis la protection relative du vaisseau civile dans lequel ils vivaient avant la réunification. Bien trop jeunes pour avoir pu voir l'horreur et la destruction qu'elle avait engendrée sur le terrain. Il était normal que cette approche semble plus évidente à un Geth militaire ayant vécu l'attaque des moissonneurs de plein fouet qu'à une Quarienne ayant eu la chance de découvrir l'univers après tout ce chaos.

- Je comprend...J'imagine que beaucoup de mesures ont dû être prises depuis l'invasion des moissonneurs...

Personne n'eut le temps ne relever cette remarque, le médecin précédemment vu dans le laboratoire sortit en compagnie de sa patiente qui le remercia à grand coup d'accolade. Le rapprochement entre les deux individus semblait évident, ce que confirma le Quarien en annonçant les futures fiançailles de son fils avec la-dite Quarienne. Le groupe s'empressa de le féliciter, bien que le médecin n'est concrètement rien à voir avec la demande, Kori se demanda en soupirant pourquoi tout le monde félicitait tout le monde pour un oui pour un non. À croire que les gens ne puissent pas vivre sans qu'on les brosse...

- Tu te vois vraiment vivre plusieurs mois dans une station de ce genre toi ? Demanda Kori à sa sœur alors que le guide devisait avec son homologue Quarien.

Elle haussa les épaules, observant l'agencement de la salle et les technologies qu'elle renfermait.

- Je ne sais pas, ça ne peut pas être pire que servir à manger au bourges de la Citadelle, non ?
- Des bourges ? Ricana le Quarien. Je te rappelle qu'on travaille dans un restaurant des secteurs...
- Une raison de plus pour s'engager alors !

Kori réfléchit quelques instant, s'imaginant une vie de membre du GIP, vu ses capacités qu'il jugeait pour le moins limité, et l'absence totale de diplôme ou de la moindre expérience, il serait sûrement reclus au rang de bleusaille...

- Mouais, cette vie me rappelle trop l'époque où on était confiné sur le vaisseau Tarek...
- Le Tarek...La Citadelle...Dans les deux cas on s'enferme dans un vaisseau...À nous de voir dans lequel on se sent le mieux et le plus utile. Expliqua la jeune Quarienne en souriant. Pour ma part, même si j'aime beaucoup la Citadelle, ce que j'y fais ne m'emplit pas de bonheur...Mais j'imagine que tu t'en doutes !

Kori observa leurs guides membres du GIP. Personne ne semblait malheureux dans cet endroit. Et puis, la bleusaille ne restait pas tout le temps au même endroit, sauf s'il se retrouvait affecté à un coin morbide et sans intérêt dans lequel il croupirait en jouant aux cartes avec de vieux militaires qui passeraient leurs journées à raconter des histoires qu'ils ne seraient même plus sûr d'avoir réellement vécu.
Le Quarien frissonna.

- Non, décidemment une vie comme ça me paraît trop...Enfermante pour moi. Conclut le Quarien.

Naki tapota la tête de son jumeau.

- Toi et tes idée de voyage ! Je sais ce que ça donne ! Enfin n'oublie pas que si t'as pas un crédit tu n'iras pas bien loin !
- Certes...

À coté d'eux, un Geth posa une question sur les équipement médicaux spécialisés pour leur espèce. À priori, tout avait été pensé, plus qu'à une infirmerie, ces salles paraissaient plus ressembler à des garage et leur médecin à des mécanos. L'important était que tout le monde puisse être soigné dans les meilleures condition. Un question pris racine dans l'esprit de Naki.

- D'ailleurs, est-ce que plusieurs médecins de spécialisation différentes travaillent ici ? Interrogea la Quarienne. Le GIP semble s'ouvrir aux autres espèces qui voudraient le rejoindre, est-ce que vous n'avez pas besoin de médecin spécialisé pour telle ou telle espèce ? J'imagine que chacune d'entre elle s'aborde de manière différentes, et pas seulement sur l'aspect physique, la psychologie doit être bien différentes entre un Quarien et un Turien, non ?



Honneurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 665

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Dim 20 Sep 2015, 01:31
Informateur et le docteur attendaient de voir si d'autres visiteurs auraient des questions à leur poser. Dès que toutes les questions concernant ce lieux auront été posé, il serait temps de continuer la visite. De plus, Informateur avait prévu une petite surprise pour le groupe de visiteur, dans le prochain lieu. Lequel des visiteurs serait l'heureux chanceux? Ce fut au final la quarienne Naki qui se décida à poser une dernière question, sans grande surprise. La quarienne s'interrogea ainsi sur la capacité des médecins du GIP à soigner les représentants des autres espèces. Informateur décida de prendre la parole en premier, afin de donner des explications sur une partie des éléments énoncés par la jeune femme.

-En réalité, créatrice, le GIP n'admet que les quariens et les geth à l'heure actuelle. Si vous rencontrez des représentants d'autres races dans les installations du GIP, c'est qu'ils sont là afin de coopérer avec le GIP. Cette mesure n'existe pas à cause d'une attitude raciste ou xénophobe. Il y a cependant peu de représentant des autres races dans ce secteur de la galaxie. De plus, selon mes observations personnelles, je dirais que le GIP préfère d'abord bien établir toutes ses bases avant de permettre à d'autres races de nous rejoindre. Après tout, le GIP est jeune en comparaison du SSC et de la garde noire turienne.

-Pour ce qui est de votre question, madame, cela est variable selon les médecins. Comme le GIP est une organisation visant à sécuriser cette partie de la galaxie, les combats contre les criminels et pirates de tout poil sont plus ou moins fréquents. Évidemment, nous ne laissons pas mourir l'ennemi une fois que nos gars les ont capturés, nous ne sommes pas cruels. Mais pour en revenir aux médecins, nous sommes diversifiés. Tous les médecins du GIP doivent au minimum être capable de traiter deux autres espèces organiques. Ceux qui rejoigne le GIP sans en être capable doivent obligatoire suivre une formation. Le système est cependant particulier. Les races très peu fréquentes dans cette partie de la galaxie ne comptent qu'à moitié dans le cursus. Cela comprend les drells, les hanaris, les volus et les elcors. Donc, par exemple si un médecin décide de prendre la formation pour s'occuper de drell et d'hanari, cela comptera uniquement comme une spécialisation.

Le médecin se tut un instant.

-De mon côté, j'ai fais ce qu'il fallait pour savoir guérir pratiquement toutes les espèces principales de la galaxie. Il me manque uniquement les vortchas et les krogans. Cependant, dans leur cas, on a souvent des geth qui s'en chargeraient. Après tout, même blessé un krogan reste puissant, alors il faut faire attention ou on peut se faire arracher un bras. Quant aux autres espèces, le style d'approche est assez variable. Personnellement, parmi les autres espèces, je préfère de loin m'occuper des humains et des asaris, car leur anatomie ressemble à la nôtre. Par contre, avec eux il faut faire attention aux médicaments utilisés. De l'autre côté, vous avez les turiens. Niveau médicament, presque identique à nous. Cependant, leur anatomie diffère complètement. Bref, il faut constamment se montrer prudent quand on s'occupe d'une race autre que la nôtre. Autrement, on peut tenter de guérir selon les standards de notre espèce et faire plus de mal que de bien au final.

Quelques secondes plus tard, la porte de l'infirmerie s'ouvrit et un drone pénétra dans la pièce. Informateur et son équipe n'eurent aucun mal à reconnaître Tricky, le dernier membre de l'escouade.

-Opérateur, la salle est prête.

-Merci Tricky et merci à vous, docteur. Nous allons poursuivre la visite.

Ils quittèrent donc l'infirmerie, direction la prochaine salle de la visite. Pendant le trajet, un quarien posa une question sur les divers grades au sein du GIP. Ce fut Tricky qui fut chargé d'y répondre. Pour ce faire, le geth-drone projeta simplement un hologramme où l'on pouvait voir les grades militaires au sein du GIP et leur équivalent galactique. De plus, à cela s'ajoutait les grades de chaque membre de l'escouade. Ainsi, tout en haut, Informateur avec son grade d'Opérateur, équivalent au grade de capitaine. Ensuite, venait Killick au grade de lieutenant. Mileena, Kitana et Vision étaient sous-lieutenant. Finalement, Tricky avait le grade d'adjudant-chef.

-D'ailleurs, sachez que Tricky n'est pas un drone, mais un geth. Il a choisi ce corps comme plateforme.

Ils arrivèrent rapidement à destination. À l'entrée, on pouvait lire: Simulateur 2. La porte s'ouvrit laissant place à un quarien. Ce dernier jeta un rapide regard au groupe de visiteur.

-Voilà les visiteurs. Tricky, lance le tirage.

-Compris.

Le drone fit apparaitre un nouvel hologramme. Cette fois, il s'agissait d'une liste avec le nom de chaque visiteur du petit groupe. Puis, le tirage débuta. Un nom s'illuminait rapidement avant de perdre sa luminosité, alors qu'un autre s'illuminait, le tout se passant très rapidement. Puis, le rythme diminua peu à peu. Le tout s'arrêta sur un nom: Naki'Penyo Nar Tarek. Informateur indiqua la quarienne du doigt. Le quarien du GIP fit aussitôt rentrer tout les visiteurs. Leur laissant découvrir un petit poste de contrôle. Le groupe se retrouvait désormais avec le quarien, sans Informateur et ses hommes.

-Bienvenue dans la salle de contrôle du simulateur 2. L'Opérateur Informateur a trouvé que se serait une bonne idée de vous montrer ce que pouvait faire un groupe de militaire bien formée par le GIP. Il a donc prévu une petite démonstration. Leur équipe se prépare en ce moment-même.

Le quarien appuya sur quelques boutons, puis des lumières commencèrent à s'allumer semblant très éloignée. Par de multiple fenêtre de la salle, il était possible de voir une plus grande salle encore, totalement blanche et vide.

-Nos gars vont se battre là-dedans. La suite dépend donc de vous, madame Naki.

Le quarien invita la quarienne à s'approcher du tableau de commande, lui indiquant un petit panneau munit d'un petit écran et de deux boutons à rotation et un bouton noir sous chacun d'eux.

-Tout les paramètres importants ont déjà été entré dans le système, excepté deux. Informateur a jugé que faire une petite surprise à l'un des visiteurs seraient une bonne idée. Cette surprise est simple, c'est à vous de choisir qui ils affronteront et où. Bouton rotatif gauche pour l'ennemi et celui de droite pour le lieux. Pour les ennemis, vous avez le choix entre: Berserker, Soleil Bleu, Éclipse, Cerberus, Récolteurs et Moissonneurs. Quant au lieu, il y a plus d'une centaine de planète de ville d'intégrée. À vous de choisir. Il suffit d'appuyer sur le bouton noir de chacun des boutons rotatif pour confirmer votre choix.


Dernière édition par Informateur le Sam 24 Oct 2015, 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2862-journal-de-bord-de-kori-penyo-nar-tarek#37021


Inspiration Divine
Messages : 724

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Mar 29 Sep 2015, 15:54


Naki fut gratifiée d'une réponse détaillée de la part de leur guide. Elle ne avait pas vraiment d'où lui était venu l'idée que le GIP s'ouvrait à d'autres espèces, peut être qu'avoir côtoyé tant de personnes différentes dans des lieux où la mixité raciale était une évidence lui avait-elle donné l'impression que la galaxie entière se mélangeait. Où peut être était-ce simplement la présence, aussi brève fut-elle, du Turien pendant la visite.
Quoi qu'il en fut, la réponse était on ne peut plus clair et il était tout de même exigé à chaque médecin une grande connaissances de l'anatomie de races externe à Rannoch.
Une fois la réponse formulée, la visite put reprendre son cours. Néanmoins un drone fit son apparition pour s'ajouter au petit groupe de visiteur.
Ils quittèrent rapidement les lieux et lorsque un Quarien demanda quelle était la hiérarchie au GIP, Kori se demanda qu'elle grade il pourrait espérer obtenir en entrant sans aucune expérience. Sûrement cuistot, ou spécialiste du balai !
Ce qui étonna le plus Kori fut d'apprendre que le drone qui venait de les rejoindre était en réalité un Geth. De toutes les plateformes possibles et imaginables qui s'étaient offertes à lui lorsque les Geths gagnèrent leur autonomie, il avait choisie celle qui représentait, selon le Quarien, le moins d'avantages possibles. Peu voir pas de défense, un malheureux coup aurait pu le réduire à néant, et pourtant...Kori n'osa pas faire de remarque, de peur de passer une nouvelle fois pour un abruti.

Le petit groupe s'arrêta devant une porte métallique Ornée d'une plaque annonçant sa fonction : Simulateur 2, laquelle s'ouvrit sur un nouveau Quarien.

- Voilà les visiteurs. Tricky, lance le tirage.
- Compris.

Sans offrir plus d'information quant à ce fameux tirage, Tricky actionna un hologramme sur lequel défilaient des noms de manière tellement rapide qu'ils leur étaient impossible de le lire. Au centre de la liste déroulante, chaque mots passaient un par un en surbrillance. Plus le défilement perdait en célérité, plus l'origine des noms paraissait évidente aux yeux des visiteurs, chacun y voyant brièvement apparaître son prénom, jusqu'à ce qu'il apparaisse évident que l'un deux finirait par être désigné pour une quelconque raison. L'envie montait progressivement en chacun, tous écartelé entre l'excitation d'être choisi et l'angoisse de ne pas connaître la raison de cette sélection.
Après un court instant, un nom fut placé en avant, de ce nom à rallonge typique des Quariens. Le cœur de Naki se souleva un instant. Naki'Penyo Nar Tarek, voici le nom qui illuminait maintenant l'hologramme.
Tous les regards se tournèrent vers la Quarienne pointée du doigt par Informateur.

- Génial...Chuchota-t-elle.

Tous les visiteurs, y compris Naki pénétrèrent dans la nouvelle salle. Au fond, des vitres transparentes laissait apercevoir une vaste pièce cachée dans l'ombre. Placé devant la vitre, un tableau de commande trônait seul.

- Bienvenue dans la salle de contrôle du simulateur 2. Annonça le Quarien qui les avait accueilli. L'Opérateur Informateur a trouvé que se serait une bonne idée de vous montrer ce que pouvait faire un groupe de militaire bien formée par le GIP. Il a donc prévu une petite démonstration. Leur équipe se prépare en ce moment-même.

Il actionna un bouton de la plateforme de commande et la pièce située derrière le vitrage s'éclaira peu à peu d'une lumière uniforme et blanche.

- Nos gars vont se battre là-dedans. La suite dépend donc de vous, madame Naki.
- Qu...Moi ? Demanda timidement l'intéressée en se montrant du doigt.

Le Quarien invita la jeune femme d'un signe de la main. Autour d'elle, les autres membres du groupe de visiteur observait ses moindres mouvement certains illuminaient de l'envie d'être à sa place. Elle leur aurait cédée volontiers ! Le spectacle, très peu pour elle.
Naki jeta un coup d'oeil au panneau de commande compliqué qui s'offrait à elle. Elle jeta un regard inquiet au Quarien qui l'accompagnait, celui-ci dû voir la détresse sur son visage puisqu'il ajoua aussitôt.

- Tous les paramètres importants ont déjà été entrés dans le système, excepté deux. La rassura le Quarien. Informateur a jugé que faire une petite surprise à l'un des visiteurs seraient une bonne idée. Cette surprise est simple, c'est à vous de choisir qui ils affronteront et où. Bouton rotatif gauche pour l'ennemi et celui de droite pour le lieu. Pour les ennemis, vous avez le choix entre : Berserker, Soleil Bleu, Éclipse, Cerberus, Récolteurs et Moissonneurs. Quant au lieu, il y a plus d'une centaine de planète de ville d'intégrée. À vous de choisir. Il suffit d'appuyer sur le bouton noir de chacun des boutons rotatif pour confirmer votre choix.

- Euh...Très bien. Remercia Naki d'un signe de tête.

Il ne fallut pas longtemps aux autres membres du groupe pour y aller de leur idées, d'abord timidement, plusieurs voix s'élevèrent pour donner son opinion sur la combinaison qu'ils souhaitaient voir apparaître. Certains encourageaient Naki à utiliser les Berserkers, avides de Krogan violent, quelques Moissonneurs étaient demandés parmi la foule mais Naki trouvait morbide de revivre des scènes de guerre que, peut ête, certains visiteurs gardaient douloureusement en mémoire.

- Ok. Annonça la Quarienne alors que le groupe armé du GIP se présentait dans la salle de simulation. Je vais choisir la Citadelle en lieu, et les Berserker comme ennemi.

Naki tourna lentement les deux boutons rotatifs de la plaque de commande, laissant apparaître le nom du lieu et de l'ennemi choisi. D'une pression du doigt, elle actionna tout d'abord la Citadelle.
Derrière la vitre, le mur blanc de la salle sembla être en proie à un assaut électronique, se quadrillant de rai de lumière orangée, rapetissant à vue d'oeil jusqu'à en faire apparaître un décor semblable à la Citadelle. Naki crut reconnaître la place qui donnait sur l'entrée des secteurs. La modélisation du simulateur était impressionnante, le logiciel avait crée à plusieurs endroit un décor en trois dimensions simulant la présence d'élément au milieu de la place, les bancs caractéristiques de la station, les rambardes empêchant le public de tomber dans la fontaine en contrebas. Même l'ambiance sonore laissait entendre l'eau coulant lentement sous leur pieds. Plus personne ne faisait attention à la Quarienne, tous était rivés sur les fenêtres donnant vue sur l'intérieur.
Les membres du GIP se regroupèrent au centre de la place, se couvrant à l'aide des bancs et autres éléments du décor assurant un tant soit peu de sécurité. Apparement, nul ne savait d'où pourrait provenir les ennemi et le groupe armé tenterait vaillamment de défendre ce point.
Dans un deuxième temps, Naki actionna l'interrupteur pour la sélection des ennemi. Un message s'afficha au dessus des fenêtres accompagné d'une annonce sonore : Vague 1. Et le combat commença immédiatement.
La modélisation des ennemis était d'une rapidité étonnante, la réactivité du commando du GIP l'égalait sans problème. À peine les premiers membres Vortchas étaient-ils arrivés qu'ils croulèrent sous les assauts du corps armé. De l'intérieur, les ordres donnés par le chef du commando se répercutaient dans la salle de visite par le biais d'interphone placés sur les cotés, au dessus des vitres, des écrans permettaient de visionner l'assaut sous différents angles de façon à ce qu'aucun acte ne puisse échapper à ceux qui jugeait les aptitude du commando test, sûrement en vue de noter les points faibles et forts de l'équipe.
La première vague fut éjectée en quelques minutes, les Vortchas n'offrant que peu de difficulté au commando. Un nouveau message s'afficha : Vague 2. Au travers des hauts parleurs, une voix résonna à nouveau, s'adressant au groupe armé.

- Un commando du GIP est tombé dans la zone, il protégeait des données importantes sur les Moissoneurs. Récupérez ces données au plus vite. Terminé.

Sur l'un des écrans, une carte en 2D détaillait la zone de combat dans laquelle progressait les membres du GIP. En haut à gauche de la carte, un point lumineux désignait l'élément qu'ils devait rechercher, d'autre points mouvant, représentant vraisemblablement le commando, avancèrent dans cette direction. D'une réactivité impressionnante, les membres du GIP accoururent en direction du point lumineux. Hélas, les membres des Berserker ne leur laissèrent que peu de répit, et le groupe fut rapidement assaillis par l'ennemi. Collé au vitrage, les visiteurs acclamaient les membres du GIP.

- Les Berserkers font pas le poids ! Se plaignit l'un des visiteur. On peut envoyer les Moissonneur ?

Naki jeta un regard interrogateur au Quarien auprès d'elle qui lui fit un signe affirmatif de la tête.
Sans prendre le temps de réfléchir, elle actionna le bouton de droite, les yeux rivés sur la liste des ennemis. Malheureusement pour elle, son manque d'attention lui valut une petite surprise et un son cœur manqua un battement lorsqu'elle vit le décor se disloquer peu à peu sous les acclamations enjouées des spectateurs.
La jeune Quarienne s'horrifia lorsque l'un des membre du GIP se retrouva privé de son abri alors que la Citadelle laissait place aux ruines fumantes de Londres.
Une nouvelle vague de Berserker prenait place.

- Désolé ! S'excusa Naki, je me suis trompé de bouton !

Elle actionna alors le bouton adéquat, changeant les ennemi comme elle le souhaitait. Hélas l'ordinateur ne fonctionnait pas comme elle l'aurait espérer et, tandis que les membres du GIP se débattaient habilement contre une horde de Krongans et de Vortchas en furie, une nouveau groupe d'ennemi se dessina aux abords de la carte. Loin d'attendre la fin de la vague en cours, l'ordinateur avait jugé bon d'envoyé une vague supplémentaire de Moissonneurs.
Naki se perdait en excuse, les mains sur le visage, désemparée par ce qu'elle venait de faire subir aux membres du GIP.
Le combat qui s'en suivit fut réellement digne d'intérêt et les soldats du GIP ne ternirent pas leur réputation. L'escouade accueillait les assaut répétés de Berserker et Moissonneur sans faiblir.
Moissonneur et Berserker, deux ennemis frontaux qui ne laissait aucun répit, détruisant un peu plus la zone dévastée de Londres.

- Et bien ! On peut dire que le GIP n'a rien à envié aux autres escouades quand on voit ça ! S'exclama l'un des visiteurs.

Rien ne vaut une bonne démonstration et Naki se dit que, finalement, sa petite erreur d'inattention avait peut être éveillé l'envie et la motivation chez quelques un des spectateurs applaudissant l'escouade du GIP.



Honneurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 665

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    Mar 29 Sep 2015, 21:45
Informateur et son équipe se préparaient dans le calme dans un petit vestiaire relié à la salle de simulation. Chacun choisissait ses armes et se préparaient mentalement pour l'affrontement. Le choix des armes étaient plutôt constant. Informateur et Kitana s'équipèrent d'un fusil d'assaut et d'un pistolet. Killick choisi de prendre un fusil d'assaut et un fusil à pompe. Mileena opta pour son fusil de précision et un pistolet. Finalement, Vision se contenta de prendre un fusil d'assaut. Cela n'avait rien d'anormal pour le geth. La plupart du temps, c'était lui qui se chargeait de prendre les armes lourdes. De plus, avec les nombreuses lames dissimulés dans sa plateforme, l'engagé au corps à corps était dangereux. Le silence fut brisé par Mileena.

-À votre avis, on avoir droit à quoi?

-Pour le lieu, aucune idée, répondit Killick. Par contre, je parie une bouteille d'eau de vie turienne purifiée qu'on va avoir droit aux récolteurs ou à Cerberus.

-Tenu.

Un signal lumineux s'alluma dans un coin du vestiaire, annonçant que la simulation serait bientôt lancée. Il était temps d'y aller. La porte s'ouvrit dévoilant l'arène de combat: La Citadelle. Tout le monde savait ce qu'il avait à faire. Rapidement, le commando rejoignit approximativement le centre. Sans hésitation, Informateur et Vision brisèrent quelques bancs à proximité et les couchèrent au sol, offrant ainsi des défenses de fortune à l'escouade. Killick en profita également pour déplacer quelques poubelles pour rajouter un peu de défense. Plus qu'à attendre l'arrivée de l'ennemi. De part la disposition des lieux, l'ennemi ne pouvait attaquer que sur trois fronts, ce qui était une bonne chose pour le commando. Ainsi, ils savaient qu'un de leur côté était sûr. Des bruits de pas commencèrent à se faire entendre, les ennemis avaient été modélisés. Alors, à quoi auraient-ils droit? La réponse vint avec l'apparition d'une vermine grise, un vortchas. La créature poussa un hurlement, avant de se prendre une balle en pleine tête.

-Ah Bosh'Teth, j'ai perdu. En tout cas, le système reproduit bien l'intelligence vortchas.

Informateur lança ses ordres.

-Kitana tu t'occupes du flanc gauche. Killick et Vision flanc droit. Je prend le centre. Mileena, en support sur tout les côté.

Chacun se mit en position, s'occupant de la zone délimité par leur chef d'escouade. Les tirs s'enchaînaient, la plupart des vortchas se faisant abattre avant d'avoir le temps de tirer. Le commando agissait de manière prudente, tirant quelques rafales sur l'ennemi et se mettant à couvert pour éviter la riposte. Comme les vortchas n'avaient pas l'intelligence de se mettre à couvert, ils faisaient des cibles facile. De temps à autres, on entendait également le bruit particulier d'un tir de fusil de précision. À chaque fois, un vortchas s'écroulait, Mileena leur logeant une balle en pleine tête. En quelques minutes, tous les vortchas furent abattus. Lorsque le dernier s'écroula, ils disparurent tous, la simulation les supprimant tout simplement. Puis, résonna une voix à travers un haut parleur de la salle de simulation. Cette fois, il fallait récupérer un colis. Informateur activa aussitôt son omnitech, affichant une carte des lieux. L'objectif était tout près. Ils quittèrent leur position forte, marchant rapidement et prudemment vers la position du colis. Informateur marchait en tête, avec Killick à ses côté. Mileena se tenait au centre, scrutant à gauche et à droite, prête à abattre le premier ennemi qui se présenterait. Kitana et Vision fermaient la marche, marchant à reculons, protégeant l'arrière de leur formation.

Coup de chance pour eux, avec cette simulation, le colis avait été matérialisé dans une position n'offrant que deux accès à l'ennemi et entouré d'une multitude d'obstacles qui feraient office de protection.

-Killick et Vision derrière. Mileena à l'avant avec moi. Kitana, tu t'occupes du colis.

Chacun prit sa place, attendant que l'ennemi se pointe. Killick et Vision se dissimulaient derrière des bancs. Informateur de son côté prit un véhicule accidenté et Mileena un mur démoli.

-Ils arrivent, y a des krogans cette fois.

Mileena ne c'était pas trompés. Certes, il y avait encore des vortchas, mais ils étaient accompagnés de krogans et également de quelques varrens. À nouveaux, les échanges de tirs se firent entendre. Informateur activa ses missions perforantes, très pratique contre des ennemis comme les krogans. Pendant ce temps, Kitana restait à l'abri, s'occupant du colis. Plus précisément, elle ne faisait pas grand chose. Elle se contentait d'attendre que son omnitech confirme le téléchargement. La simulation ne pouvait pas créer un double convainquant. Du coup, les instructions étaient que la personne affectée au colis ne devait rien faire. Évidemment, c'était très ennuyant pour celui ou celle étant obligé de s'en occuper. Heureusement, le téléchargement pris fin et Kitana put rejoindre ses coéquipiers et abattre l'ennemi avec eux. Soudainement, alors que la vague venait de prendre fin, le décor changea complètement. Informateur n'eut aucun mal à reconnaître cet endroit, c'était Londres, pendant la guerre contre les moissonneurs. Par contre, il avait perdu son couvert avec ce changement. Le geth dû se jeter au sol pour éviter un tir des berserker. Il réussi heureusement à prendre une pile de gravats comme défense.

Le commando continua d'abattre des berserkers dans ce nouvel environnement quand de nouveaux ennemis firent leur apparition: zombies, cannibales et maraudeur.

-Moissonneurs.

Les deux ennemis s'ignoraient ouvertement, se contentant de charger le commando du GIP.

-Mileena, élimine les maraudeurs.

-Compris.

Restant à l'abri derrière un mako renversé, la quarienne prenait bien son temps pour mettre le visage déformé de ces monstres turiens dans son viseur, avant de leur faire exploser la tête. L'ennemi continuait de tomber, lorsque quelques zombies atteignirent leur position en hurlant. L'un d'eux força vers Informateur. Ce dernier l'attrapa à la gorge et le jeta au sol, avant de leur écraser la tête avec son pied. Cinq autres foncèrent vers Killick et Vision. Le quarien en élimina deux à l'aide de tir rapide avec son fusil à pompe. Cela en laissait trois pour Vision. Le geth n'eut aucune hésitation, des petites lames métalliques surgirent de ses avant-bras et le geth les lança sur deux zombies. Ces derniers s'écroulèrent, l'un avec une lame dans l’œil et l'autre avec la lame dans la gorge. Le dernier se prit un coup d'omnilame de Vision. Après quelques minutes, les ennemis furent éliminés et la simulation prit fin. Informateur et son escouade retournant au vestiaire. Pendant ce temps dans le poste de contrôle de la salle de simulation, le quarien technicien s'adressa aux visiteurs.

-Alors, vous avez appréciés? S'il y a des volontaires parmi vous, il vous est possible de tenter votre chance dans le simulateur. Évidemment, on va abaisser le niveau de difficulté si vous tenter l'expérience. Des intéressés?
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Campagne de recrutement    
Revenir en haut Aller en bas
 

Campagne de recrutement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Voile de Persée :: Rannoch-