AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Interview sur la Citadelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


En ligne
De la Magie dans l'air
Messages : 654

MessageSujet: Interview sur la Citadelle   Mer 09 Sep 2015, 22:04
Intervention MJ : NonDate : Mars 2200 RP Tout public
Informateur - Franz Jard
Interview sur la Citadelle



La Citadelle était vraiment un endroit magnifique. La quintessence même de la technologie. Informateur ne pouvait s'empêcher de s'émerveiller à chaque fois qu'il se retrouvait sur cette station spatiale. La taille a elle seule démontrait à quel point les moissonneurs avaient été avancé au point de vue technologique. Après tout, créer une structure fonctionnelle de cette taille, c'était une grande prouesse. Rassembler les matériaux, les transporter, construire la station. Ensuite, faire fonctionner tous ces systèmes et y apporter une touche de luxe et le nécessaire pour y maintenir la vie. Finalement, créer des gardiens, les veilleurs, afin de veiller sur la station et l'entretenir. Une prouesse technologique qui représentait un défi sans commune mesure. Même pour les geth, cela était un défi presque incroyable. La seule note négative qu'Informateur avait envers la Citadelle était les veilleurs. Il savait qu'à l'origine, les habitants de la galaxie les percevaient comme des gardiens entretenant la Citadelle et évitant le contact avec autrui. Cependant, la guerre avec les moissonneurs avaient révélés leur véritable nature. Des êtres asservis ou créé de toute pièce par les moissonneurs afin d'entretenir la Citadelle. Peu importe qu'il s'agissait d'une espèce naturelle ou créé, jamais elle ne changerait. Les moissonneurs s'en étaient assurés.

Quoi qu'il en soit, pour l'heure, le geth réfléchissait davantage à son affection de la journée. Quelques semaines plus tôt, le gouvernement de Rannoch c'était penché sur une affaire mineure. Apparemment, un journal humain s'intéressait aux geths et à leur histoire. Leur histoire individuel et leur histoire par rapport à la galaxie. De longues délibérations avaient eu lieu afin de déterminer si le gouvernement devait fournir des informations au journal ou non. Au final, le gouvernement de Rannoch avait pris en considération que cela pourrait améliorer la réputation et l'image des geth à travers la galaxie. Il fut donc décidé d'envoyé un geth, de préférence un geth du GIP. La demande avait été envoyé au GIP qui avait ensuite cherché un bon candidat. Ce fut Informateur qui fut le premier à recevoir cette proposition. Après tout, le geth faisait partit des geth les plus anciens, encore en activité. De plus, Informateur avait participé à un grand nombre de guerres et de combats. Le concerné n'avait pas hésité une seule seconde et avait accepté cette mission. De plus, cela lui donnait une bonne excuse pour profiter de l'hospitalité de la Citadelle et pour en apprendre davantage sur les espèces organiques.

Pour le moment, le geth se tenait tranquillement assit dans un petit café du Présidium. Il avait pris soin de prendre place à une table disposant d'une interface visuelle. Cela lui serait très utile pendant l'entrevue avec le journaliste humain. En attendant l'arrivée du journaliste, Informateur en profita pour analyser les évènements autour de lui. À une table à l'autre bout du café, un humain et une asari discutaient, visiblement en rendez-vous amoureux. Un peu plus loin, un elcor et un volus discutaient. À deux tables du geth, un hanari discutait avec un humain, apparemment d'affaire commerciale d'après le peu qu'Informateur parvenait à entendre. Toutefois, c'est une table dans un coin du café qui attirait davantage l'attention de l'Opérateur. Elle était occupé par trois humains. Ces hommes, le geth les connaissait. Lors de son dernier voyage sur la station, il en avait assommé un parce qu'il avait fait des approches extrêmement déplacés envers une humaine, avant d'attaquer le geth. Les deux autres étaient présents avec cet individu, lors de l'incident. Au moins, ils étaient tranquille. Soit, ils n'avaient pas remarqué la présence d'Informateur. Soit, ils ne l'avaient pas reconnu. Soit, finalement, ils n'agissaient pas à cause des témoins ou de la proximité des bureaux du SSC.

Informateur jeta un oeil sur son horloge interne. Normalement, le journaliste devrait arrivé dans quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 14

MessageSujet: Re: Interview sur la Citadelle   Mer 07 Oct 2015, 00:28
*J'ai vu quelqu'un mourir aujourd'hui*

Répéter cette phrase rassurait Franz et l'emplissait d'une douce chaleur, alors qu'un paisible sourire apparaissait sur son visage. Décidément, la journée commencait de manière exceptionnelle. Pas un mort non. Deux, coup sur coup. Comme un signe que lui envoyait le destin.

Le premier, un humain? est mort après l'incendie de ce qui devait être un garage, si l'on en juge par les navettes carbonisées qui se trouvaient sur les lieux du sinistre. Il avait été défiguré, ratatiné par la chaleur, bras et jambes repliés dans la posture du boxeur K-O. La forte odeur de graisses et de chairs brûlées l'avait fait saliver et, après avoir pris plusieurs photos, Franz était parti s'acheter un sandwich, avant de retourner dans sa chambre qu'il louait dans un coin assez peu recommandable de la Citadelle.

Le second fut assassiné devant ses yeux, à moins de trois mètres de sa chambre. Il venait de sortir de son "hôtel" pour aller à son interview quand il entendit plusieurs détonations. Un homme (décidement) à quelques pas de lui s'était mis alors à chanceler, avant de perdre l'équilibre, pour ensuite tomber face contre terre. Franz s'était alors approché du cadavre.

Trois balles avait atteint l'homme, deux dans le torse, une au dessus de l'oeil droit. Par miracle, l'homme respirait encore. Il s'agita, ouvrit la bouche, et finit par mourir dans un gargouillis peu élégant. Les gens se dispersèrent. Pas de suspect en vue. Une vie qui s'achève.

Franz filma le cadavre et s'en alla ensuite, sifflotant un air guilleret sur la route.

Aujourd'hui, il avait une interview. Et pas n'importe laquelle. Une grande interview ! Celle d'un Geth! Les interactions de Franz avec cette espèce avaient été jusque là très limitées. C'était donc pour lui l'occasion d'en apprendre plus sur eux, et de renseigner tous les auditeurs.

Il avait rendez vous avec un des Geths dans un café du présidium. Si on lui avait raconté ca il y a 15 ans il aurait explosé de rire. Il arriva devant le café avec une minute d'avance. Il en profita pour épousseter sa veste en cuir et, quinze secondes avant l'heure prévu, se présenta devant son interlocuteur. C'était aisé de le reconnaître: il s'agissait du seul Geth du café. Rouge avec des bandes blanches, il se distinguait aisément parmis les clients.

Franz se planta devant lui, souriant de manière aimable.

" Bonjour. Je suis Franz Jard, c'est moi qui suis chargé de vous interviewé. "

Il avait longuement hésité sur l'attitude à tenir devant un Geth, et s'était décidé à prendre une attitude neutre et professionnelle. On verrait ensuite. Il n'avait pas tendu la main au Geth, mais l'avait salué, son index et majeur au dessus du sourcil droit, avant d'incliner legèrement la tête en faisant un clin d'oeil. Il tira sa chaise et s'installa.

" En général, mes interviews prennent la forme de questions-réponses et d'une discussion pendant... une demi-heure voir une heure. Est ce que ca vous convient ? "


Dernière édition par Franz Jard le Sam 07 Nov 2015, 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


En ligne
De la Magie dans l'air
Messages : 654

MessageSujet: Re: Interview sur la Citadelle   Jeu 08 Oct 2015, 20:33
Informateur restait tranquillement à sa place. Il n'avait aucune raison particulière d'en bouger. Il n'avait également aucune raison de se montrer impatient que le journaliste arrive. Après tout, l'impatiente n'était pas quelque chose que le geth connaissait. Il en était probablement de même pour son peuple. Ils étaient des intelligence artificielle, non des organiques. Ainsi, certaines choses comme le temps étaient très relative pour eux. Il restait donc assis à ne rien faire, du moins en apparence. En réalité, Informateur traitait de nombreux éléments, avantage d'être synthétique. Il cessa cependant ses processus lorsqu'il aperçu un humain s'approchant de lui. L'individu avait une pilosité faciale prononcée, des éléments appelés barbe et moustache, si le geth avait bonne mémoire. L'humain prit place devant lui en souriant. Il se présenta sous le nom de Frantz Jard, chargé de l'interview. Puis, l'homme fit un geste un peu étrange. En effet, il mit deux doigts à proximité de son sourcil droit, inclina la tête de côté et cligna un œil. Est-ce qu'il s'agissait d'une manière de saluer humaine? Le geth connaissait le salut basé sur une poignée de main, ainsi que celle de s'incliner légèrement, mais cette nouvelle méthode lui était inconnue.

Le geth prit une note de cette nouvelle découverte. Apparemment, la culture humaine était pratiquement plus variée sur certaines domaine que l'ensemble des autres espèces de la galaxie. Peut-être était-ce due au fait que l'humanité était encore jeune. Après tout, ils avaient rejoint la communauté galactique depuis moins d'un siècle. Leur colonisation de nouvelle planète était également encore récent. De plus, leur planète était divisé encore en de nombreux territoires. Allez savoir, peut-être que dans un siècle ou deux, ces territoires fusionneraient en un seul. Pendant ce temps, l'homme tira une chaise et prit place en face de lui.

Frantz commença à parler, lui expliquant comment se déroulait les entrevues qu'il effectuait, en temps normal. Ainsi, cela pourrait durer entre une demi-heure ou une heure. Est-ce qu'il était question d'heure terrienne ou concillienne? Puis, l'homme lui demanda si cela lui convenait.


-On m'appelle Informateur. Cette formule d'interview me conviens parfaitement. Pour ce qui est de la durée, cela ne ne pose aucun problème. Le temps est plutôt relatif pour les membres de mon espèce. Je suis prêt à répondre à vos questions, dans la mesure du possible. Toutefois, lorsqu'il a été question d'heure et de demi-heure, s'agit-il de temps selon la valeur concillienne ou terrienne? D'après mes archives, les heures terriennes comportent un total de 60 minutes. Une demi-heure équivalent donc à 30 minutes. Toutefois, les heures concilliennes durent 100 minutes. Donc, 50 minutes pour une demi-heure.

Puis, le geth imita le geste que Frantz Jard avait fait quelques instants plus tôt. Il porta un doigt à une plaque de sa tête, inclina légèrement la tête de côté. Puis, pendant un cours instants, la lumière projeté par ses capteurs optique s'éteignit, avant de se rallumer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 14

MessageSujet: Re: Interview sur la Citadelle   Lun 19 Oct 2015, 19:39
Franz se gratta la tête d'un air embêté devant la longue tirade du Geth. Car ce dernier avait parfaitement raison. Ayant grandi sur un monde non concillien et ayant passé plusieurs années sur la Terre, Franz avait mis du temps à s'habituer aux heures concilliennes, et aujourd'hui encore se mélangeait les pinceaux.

" Eh bien... j'ai l'habitude d'utiliser les heures terriennes, mais vous soulevez un point intéressant... On va rester sur une demi-heure terrienne "

Ce qui l'avait le plus intrigué était que le geth venait d'imiter son geste de salut, pourtant peu commun et ce, sans hésitation. Cet acte l'inspira et il décida de commencer à l'interroger.

" J'avais déjà prévu toute une série de questions, mais je crois que je vais legèrement changer leur orientation... "

Franz tapota son omnitech, et un drone fit son apparition. Il était rond et gros comme un ballon de football, avec un oeil unique en son centre, animé par des sortes de "plaques" agissant comme des paupières, lui donnant un air bouleversement humain.

Le drone tourna autour de lui, observant et scannant la pièce, avant de s'arrêter devant le Geth.

" Bonjour ! "

Il avait parlé avec une voix de jeune fille, avec douceur, comme s'il ne voulait pas troubler la tranquillité du café. Chose ratée puisque plusieurs clients s'étaient retournés devant l'apparition du drone, certains froncant les sourcils devant leur tranquilité troublée, d'autres jetant un oeil interessé à la scène. Franz se fichait totalement d'être vu. Si le but de l'interview avait été la discrétion, l'endroit choisi n'aurait pas été un café du Présidium.

Il pointa le drone, puis lui même.

" Vous n'êtes pas obligé de la regarder lorsque vous répondez. Elle est là pour filmer. Mais vous faites comme vous voulez. "

Franz se racla la gorge, avant de sortir une véritable antiquité, un cahier et un crayon papier. Il fit tourner habilement des feuilles noircies d'écrits, avant d'arriver sur une page blanche. Tout en fixant Informateur, il écrivit à toute vitesse sur la feuille "Interview avec le Geth nommé Informateur".

" Alors, ma première question... vos, euh... lumières, ou yeux, se sont éteints, avant de se rallumer. Est ce qu'ils fonctionnent comme nos yeux ? Par exemple, vous les allumez pour regarder autour de vous devenez aveugles lorsque vous les fermez ? "

Il songea quelques instants.

" D'ailleurs, est ce que les Geths ont besoin de se mettre en veille ou de dormir ? Désolé si mes questions semblent idiotes. Mais beaucoup de mes auditeurs n'ont jamais croisé de Geth, et n'y connaissent pas grand chose. En retour, si vous avez des questions sur les humains... "

Il se tut ensuite. Arrête de parler Franz. Laisse les autres s'exprimer.


Dernière édition par Franz Jard le Sam 07 Nov 2015, 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


En ligne
De la Magie dans l'air
Messages : 654

MessageSujet: Re: Interview sur la Citadelle   Mer 21 Oct 2015, 22:14
Informateur était curieux de savoir quelles seraient les questions que le journaliste humain allait lui poser. Peut-être voudrait-il en savoir plus sur l'origine des geths. À moins qu'il n'ait des questions sur leurs anciens codes. La manière dont ils c'étaient développés au point de devenir assez intelligent pour poser LA question ayant mené à la guerre de l'Éveil. Toutefois, pour le moment, Frantz s'attarda plutôt sur la notion des heures que le geth avait soulevé. L'humain réfléchit un instant avant de clarifier les choses. Ainsi, il comptait prendre environ une demi-heure terrienne pour cette entrevue. Ensuite de cela, le journaliste commença à taper quelques commandes sur son omnitech, déclenchant l'activation d'un drone. Le geth ne jeta qu'un bref regard au drone, lançant un rapide diagnostique afin de déterminer s'il était armé. Informateur ne détecta aucun armement. Le journaliste devait probablement se servir de ce drone comme caméra. D'une certaine manière, c'était plus pratique qu'une véritable caméra, car le drone prenait moins d'espace dans les bagages. Le drone commença à tourner autour de Frantz, scannant les lieux, avant de s'arrêter devant Informateur et le saluer. Apparemment, il avait été programmé avec une voix féminine. Le geth salua le drone par donnée numérique.

Frantz repris la parole, lui annonçant qu'il n'avait pas besoin de prêter attention au drone et confirmant au passage qu'il s'agissait d'une ''fille'. Puis, le journaliste sortit deux objets de ses poches. Le geth identifia rapidement les objets comme étant un crayon de plomb et un calepin. Voilà qui était étrange. Il y avait encore des individus pour utiliser ce genre d'antiquité. Certes, le geth comprenait leur utilité. Cependant, il ne voyait pas pourquoi quelqu'un perdrait son temps à en utiliser, alors qu'il avait son omnitech pour prendre des notes. L'humain se décida enfin à poser ses questions. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il avait des questions plutôt étrange. Vouloir savoir si les geths étaient capable de fermer leurs yeux et s'ils avaient besoin de dormir.


Informateur garda le silence quelques instants, se demandant si le journaliste était vraiment sérieux avec ces questions. Visiblement, il l'était. Alors, autant y répondre.

-En réalité, si j'ai temporairement fermé mes yeux cybernétiques, c'était afin de saluer.

Le geth répéta le geste de salut que Frantz avait utilisé à son arrivée.

-Je connais le salut par poignée de main. Toutefois, votre salutation m'était inconnue. Je suppose donc qu'il s'agit d'un salut humain particulier ou peu répandu. Quant à votre question sur le sommeil. Mon peuple n'a nullement besoin de dormir. Le sommeil est une nécessité organique. Durant le cycle de sommeil, le cerveau se repose et fait un tri dans les informations collectés. Pour les synthétiques, c'est différent. Nous n'avons pas besoin d'un tel repos. Quant au tri d'information, les geths peuvent l'effectuer à grande vitesse. Je pourrais le faire ici et maintenant et la vitesse d'exécution serait au minimum 10 fois plus rapide qu'un battement de paupière humaine.

Informateur garda le silence un court moment, réfléchissant à diverses questions qu'il pourrait poser à cet humain, sur son espèce. Cependant, aucune ne lui sembla approprier étant donné le contexte actuel.

-Pour le moment, je n'ai cependant pas de question particulière à vous poser. D'ailleurs, l'un des vôtres est un bon ami et j'ai eu l'occasion de lui poser de nombreuses questions sur votre peuple. C'était une occupation comme une autre, en attendant qu'une navette vienne nous chercher, une fois la Bataille de Londres terminée.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 14

MessageSujet: Re: Interview sur la Citadelle   Sam 07 Nov 2015, 21:06
Franz haussa un sourcil interessé.

" Vous étiez présent lors de la bataille de Londres donc. Avec un humain, c'est cela ? C'est... cool. "

Le journaliste écrivait à toute vitesse sur son carnet. Il se mit à sourire.

" J'ai 25 000 questions à vous poser. Je vous les pose et vous répondez comme vous le souhaitez, d'accord ? "

Franz avait remarqué que ce Geth, Informateur, parlait presque autant que lui. Il aimait raconter des histoires. Alors, il préférait lui laisser matière à raconter. Puis les spectateurs prefèrent les récits aux enchaînements de questions-réponses.

" A quoi ressemble la guerre pour un Geth ? Pour nous, c'est parfois terrifiant ou excitant. Votre espèce a t-elle un amour particulier envers la guerre, comme les Korgans ? Ou êtes vous indifférents ? A cause des nombreuses attaques de Geths il y a quelques décennies, pas mal de gens ont cru que vous étiez des... robots tueurs. Comme dans Terminator. C'est un vieil holo terrien. Je pense qu'il pourrait vous plaire d'ailleurs. "

Il se rendit compte qu'il s'égarait et décida de reprendre.

" Enfin bref. Racontez moi cette histoire avec votre ami humain. Vous vous êtes rencontrés comment ? Vous avez beaucoup d'amis, euh... comment on dit déjà... organiques ? "
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


En ligne
De la Magie dans l'air
Messages : 654

MessageSujet: Re: Interview sur la Citadelle   Dim 08 Nov 2015, 16:35
Informateur observait le journaliste humain en silence. Ce dernier prenait des notes sur les sujets que le geth avait abordé. Probable qu'il prenait également en note de nouvelles questions qui c'étaient formés dans son esprit. Le journaliste continuait de prendre des notes lorsqu'il affirma avoir 25 000 questions à poser. Heureusement, le geth avait passé assez de temps avec des organiques pour savoir qu'il s'agissait d'une expression, non d'un fait. Lorsque le journaliste annonça ensuite qu'il lui poserait d'autres questions, en lui laissant la liberté de choisir l'ordre dans lequel il pourrait répondre, le geth acquiesça. Encore une habitude apprise auprès des organiques. Frantz posa enfin ses questions. Tout d'abord, il s'interrogeait sur la vision de la guerre par les geths, mentionnant au passage un holo humain appelé Terminator. Intrigué, Informateur fit une rapide recherche sur extranet. En tant que synthétique, la recherche ne dura que quelques dixième de secondes. Concept intéressant, mais peu réaliste ce holo. Finalement, l'humain aborda la question de l'ami qu'Informateur c'était fait à Londres, désirant également savoir si le geth avait beaucoup d'amis organiques.

-Pour commencer, il faut prendre l'histoire geth à son commencement pour connaître notre position sur la guerre. Mon peuple a été créé par les quariens afin de les aider et d'accomplir de multiples tâches pour eux. À l'origine, aucun de nous n'a été créé dans un but militaire. Il y eut cependant quelques exceptions, dont je faisais alors partie. Avec quelques autres geths, j'ai été créé pour l'entraînement des commandos quariens. Mon groupe et moi-même nous battions donc régulièrement contre des quariens, lors de l'entraînement. Cependant, nous n'utilisions aucune arme mortelle. Puis, est arrivé la peur quarienne. Les créateurs se sont rapidement divisé, certains voulant notre destruction et d'autres désirant nous protéger. Au commencement, mon peuple n'a pas recourut à la violence. Nous nous contentions de fuir et de nous cacher. Cependant, notre survie était de plus en plus menacé. Au final, l'un des nôtres, une unité agricole a pris un fusil de précision et fut le premier geth à se servir d'une arme réelle, contre nos créateurs. Ce fut le commencement de la guerre de l'éveil. Depuis cette guerre, mon peuple a livré des batailles, mais pour survivre. Jusqu'à la fin de la guerre contre les moissonneurs, les geths n'entraient en guerre que pour des raisons de survie.

Informateur se tut un instant.

-Du moins, les véritables geth. Voyez-vous, à un moment de notre histoire, un groupe de geth a décidé de quitter le consensus afin de suivre sa propre voie. Leur retrait a été accepté. Ce sont ces geth qui ont choisi de servir Nazara, celui que vous appelez Sovereign et qui ont attaqué la Citadelle. Nous les avions alors appelé les hérétiques. Tout cela parce que contrairement à nous, ils préféraient se fier à une source extérieure pour trouver leur voie et non à eux-même. Ces geths furent les seuls à déclencher une guerre pour des raisons autres que la survie. Depuis l'individualisation, les choses sont différentes. Chaque geth est devenu unique. Alors, peut-être que certains éprouvent quelque chose se rapprochant de l'excitation de combattre. Pour ma part, ce n'est pas le cas. Je me bats parce que je suis un soldat, pour faire ce qui est juste, pour défendre les innocents et pour démontrer que synthétiques et organiques peuvent vivre en paix et en harmonie.

Le geth garda le silence un moment, afin de laisser le temps au journaliste de prendre des notes.

-Pour ce qui est de ma rencontre avec mon ami humain, je crois que l'expression est une image vaut mille mots.

Le geth posa la main sur l'interface visuelle disponible à leur table. Il n'eut aucun mal à la pirater et a y envoyer des séquences vidéos issu de sa mémoire interne. L'écran s'alluma et la diffusion commença. On pouvait entendre les bruits de la bataille alors que les images défilaient. Nul besoin d'être un génie pour comprendre que la vidéo montrait ce que le geth avait vu ce jour-là. On pouvait ainsi voir des bâtiments en ruine tandis que le geth courait, jetant parfois des regards à gauche et droite. De temps à autres, on le voyait tirer une rafale sur un zombie moissonneur. Le geth continuait sa course, lorsque des hurlements se firent entendre. La séquence vidéo était désormais dirigé vers un groupe d'humains, trois hommes. L'un d'eux était au sol, avec un grand nombre de zombies sur lui. Un deuxième subit le même sort, alors que le geth se rapprochait. Le dernier humain, un jeune homme dans la vingtaine, disposait uniquement d'un pistolet lourd, abattant les zombies qui l'approchaient. Rapidement, il ne fut plus armé que d'une lame, contre cinq zombies. C'est à ce moment que l'arme du geth se fit de nouveau apercevoir, ouvrant le feu sur les zombies. Lorsqu'ils furent tous à terre, le geth s'approcha de l'humain. S'en suivit une rapide discussions, le geth suggérant à l'homme de prendre armes et munitions sur ses défunts camarades. L'homme se présenta ensuite comme le Caporal Mirk. Puis, l'écran s'éteignit.

-Voici comment eut lieu ma rencontre. Lors de notre dernière discussion, il y a deux mois, Alexander Mirk avait atteint le grade d'Adjudant-Chef. Apparemment, il attendait une note de ces supérieurs pour savoir s'il allait atteindre le grade de Major. J'ignore, pour le moment, s'il a obtenu ce nouveau grade. Peu de temps après notre rencontre, nous avons également secouru une quarienne qui a rejoint notre petit groupe. Nous étions ainsi trois sur le champs de bataille, tentant de rallier une position alliée.

Informateur laissa le temps au journaliste de prendre des notes.

-Quant à votre autres questions, je possède en effet de nombreux amis organiques et également synthétiques. Depuis l'individualisation, je tente d'entrer en contacte avec autant d'individus que possible, afin d'en apprendre plus.






Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Interview sur la Citadelle   
Revenir en haut Aller en bas
 

Interview sur la Citadelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace de l'Alliance interstellaire :: Bulle locale :: Citadelle-