AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Une dernière virée [Partie I : Goodbye Oméga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant
Rang : Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur
http://mereborn.graphforum.com/t1715-journal-de-bord-de-ben-franck-hetfield


Messages : 306

MessageSujet: Une dernière virée [Partie I : Goodbye Oméga]   Lun 21 Sep 2015, 13:48
Intervention MJ : NonDate : Juillet 2200 RP Tout public
Liam Harwick ♦ Levina Scarus ♦ Aviana
Une dernière virée [Partie I : Goodbye Oméga]


Les derniers jours qu'avait vécu Liam l'avaient quelques peu épuisés, et au final, il n'avait pas été mécontent de pouvoir se reposer un peu sur Oméga avant de reprendre son périple vers Turvess où il devait rejoindre Ythaq, ou bien l'attendre à défaut. Malgré la tension palpable qui animait les échanges entre Liam et Dahl, ce dernier avait été plutôt hospitalier envers le mercenaire en lui offrant de quoi se loger le temps que les préparatifs pour son départs soient finalisés, et Liam n'avait pas eu à se plaindre du confort mis à sa disposition.

Il participa d'ailleurs activement aux réparations du Lightbringer, pour ne pas s'ennuyer durant ces quelques jours d'attente mais aussi car il voulait garder un œil sur l'équipe de Dahl. Il se méfiait bien trop du Volus et son côté paranoïaque l'inciter à le croire capable de lui coller un mouchard ou des micros pour le garder à l’œil ou le mettre sur écouter et ainsi tout savoir sur ses moindres faits et gestes. Une méfiance assez absurde puisque Dahl lui fournissait déjà un équipage composé de ses propres hommes. Ils seraient six au total : Liam et Helen, le capitaine et sa seconde, en somme, Maori, la Raloise qui leur était venu en aide et qui prétendait connaître Ythaq, ainsi que trois autres personnes, dont une mécanicienne qui avait reçu une formation de franc-tireuse, ainsi que deux autres soldats pur jus. Une équipe plutôt équilibrée, en quelques sortes.

Cependant, la mécanicienne se faisait désirer, et ils durent tous attendre quelques jours, le temps que les réparations du Lightbringer soient achevées, mais aussi que la Turienne soit enfin disponible. Sans lui divulguer les détails, Dahl l'avait simplement informé qu'elle était en mission pour lui et qu'il tenait à ce qu'elle accompagne Liam sur Turvess, prétextant qu'elle serait un atout non négligeable pour son équipage. Il est vrai que Liam ne pouvait pas en dire le contraire, si ses capacités étaient aussi impressionnantes en réalité que sur le papier : une mécanicienne hors pair qui possédait une formation avancée en maniement des armes et du combat, il y avait de quoi être impressionné. Mais Liam demandait à la voir en action pour se faire son opinion, et pour ça il allait falloir attendre qu'elle soit de retour.

Et durant le temps de latence, Liam en profita pour refaire ses stocks de munitions, de vivres et de tout ce qui pourrait lui servir. Entre temps, Helen avait plutôt bien récupéré de sa blessure à l'épaule. La plaie était encore assez fraîche, mais la jeune femme avait une mine plus joviale et surtout un teint beaucoup moins blême, ce qui redonnait le sourire à Liam. Il en profita aussi pour faire un peu plus connaissance avec la Raloise. Car il n'allait pas non plus embarquer avec une Rash'an sans en savoir un minimum sur elle. Bien que la présence des hommes de Dahl pouvait éventuellement lui apporter une sorte de protection, Liam était vraiment du genre méfiant. Il supposait que les hommes de Dahl le couvrirait si la Raloise s'avérait une traîtresse, car sa mort signifierait aussi celle de son équipage, et donc des hommes à Dahl, ce qui priverait le volus de ressources et de main d’œuvre, mais il n'était pas non plus à exclure que Dahl puisse les remplacer sans le moindre remords ni soucis. Quoi qu'il en fut, les suppositions n'avaient pas leur place dans une telle situation.

Liam alla donc voir la Raloise, le troisième jour après le début des réparations. Il la trouva accoudée à une rambarde, observant le chantier du Lightbringer qui, mine de rien, faisait peu à peu peau neuve. L'humaine lui apporta une boisson Raloise qu'il avait pris soin d'emmener avec lui sur son vaisseau lors de son dernier passage sur Turvess, et lui tendit un verre.

« Pas mal, vos boissons, mais pour moi ça ne vaut pas un bon whisky avec quelques glaçons, ou encore une bonne bière. » Liam sirota une lampée de sa boisson. « Enfin, je suppose que tu n'as pas envie de tailler une bavette à propos d'alcool, surtout vu le pétrin dans lequel on est tous embourbés. »

Liam regarda la Raloise. Décidément, ce peuple était vraiment fascinant. Sans parler de leur apparence qui sortait de l'ordinaire – un peu comme toute autre race alien de la galaxie aux yeux de n'importe quelle autre race – c'était leur comportement, leurs valeurs, leurs traditions qui fascinaient le mercenaire. Leur esprit combatif, leur dévotion à leur peuple, leur sens de l'honneur … toutes ces valeurs que Liam avait toujours rejetées tout au long de sa vie, aujourd'hui il comprenait en quoi elles étaient importantes.

« Je sais pas ce que tu penses de moi, de tout ça » ajouta Liam en désignant d'un geste ample du bras le chantier, et par extension Oméga. « mais il y a une question qui me trotte dans la tête depuis que tu es apparue comme une fleur pour nous sortir moi et Helen de ce foutoir avec les trois autres Ralois. Qui es-tu ? Tu dis connaître Ythaq, mais lui ne m'a jamais parlé de toi. Remarque, il a gardé beaucoup de choses secrètes sur son passé … » Liam marqua une courte pause, puis se mit à ricaner, l'air amusé. « Putain, on dirait que je t'étale mes problèmes de couple avec Ythaq, c'est franchement ridicule… » Liam continua de rire un moment, puis reprit son sérieux. « Plus simplement, j'ai besoin de savoir si je peux te faire confiance et si tu ne vas pas me poignarder dans le dos quand je ne ferai pas attention. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Nation Aviana
Rang : Pays
Voir le profil de l'utilisateur


Membre
Messages : 12

MessageSujet: Re: Une dernière virée [Partie I : Goodbye Oméga]   Lun 21 Sep 2015, 20:34

Maori Treîto était là, comme souvent, observant l'aeronef spatial Lightbringer. Comme s'il allait l'amener vers un avenir meilleur. Pleine d'espoir et d'un soupçon de naïveté. Elle considérait sa mission et ses décisions justes. Toutes ses décisions, même celles qui ne faisait pas l'unanimité. Cela faisait plusieurs jours qu'elle était dans l'attente que ce vaisseau, lieu d'habitat du freelance Liam Harwick et ami d'Ythaq'Fi Hyasin, grande connaissance de Maori, soit réparé afin de les emmener sur Turvess. L'équipe de réparation composait exclusivement des hommes de Dahl Terminus. Ce Volus, rencontré quelques jours auparavant, l'avait aiguillé sur Ythaq'Fi et avait apporté de nombreuses et nouvelles informations sur la situation de la planète mère des Ralois. D'ici peu, elle subirait des changements profonds qui altèreraient son avenir, d'une façon ou d'une autre.

Maori s'était portée volontaire pendant la remise sur pied du Lightbringer auprès de Dahl s'il avait besoin d'elle. Le Volus, toujours mystérieux, lui avait affirmé qu'il pouvait prendre soin de ses propres affaires, surtout avec les informations partagées avec la Rash'an. Elle avait vaqué à ses propres occupations, mettant a plat pas mal de choses, notamment avec ses relations avec les Berserkers ou encore d'autres gangs locaux avec qui elle avait traité depuis ces dernières années passées sur cet anarchique caillou de l'espace. Le quitter ne lui pas de mal. Surtout pour Turvess.

Pas grand monde avait osé l'approcher depuis la fin de la rencontre avec Dahl. Elle s'était contenté de rester a l'écart. De donner quelques coups de mains à sa façon : apporter pièces, écarter les visiteurs trop curieux à son goût, et veiller à ce que tout le monde soit en sécurité. Son dada, en somme.
Mais, cette fois-ci, trois jours après le début des réparations, Liam Harwick l'approcha. Avec... sa façon de faire. Elle souriait sous cape pendant qu'il balançait ses banalités, jusqu'à en venir aux questions qui valaient un milliard de crédits.
« [...]Qui es-tu ? Tu dis connaître Ythaq, mais lui ne m'a jamais parlé de toi. Remarque, il a gardé beaucoup de choses secrètes sur son passé … Putain, on dirait que je t'étale mes problèmes de couple avec Ythaq, c'est franchement ridicule… Plus simplement, j'ai besoin de savoir si je peux te faire confiance et si tu ne vas pas me poignarder dans le dos quand je ne ferai pas attention. »

Maori se tourna alors vers Liam. La jeune Aviane était assez grande et svelte, son plumage couleur violet pastel se fondait assez bien avec ses habits sombres bien que classiques. Une habitude prise sur le célèbre caillou. Il y avait sur son épaule une petite frange qui partait en écharpe jusqu'à l'aisselle de l'épaule opposée. Comme tout les Rash'ans dignes de ce nom dans cette galaxie. Elle lui esquissa l'équivalent d'un sourire, toujours sans rien dire, puis saisit le verre que Liam lui tendait. Une boisson de chez elle, s'était-elle dit, presque incrédule sous cape. Elle en avait presque oublié l'odeur, la couleur, le goût. Elle fit glisser alors une gorgée dans son bec, se délecta de son goût qui anima chez elle nombre de souvenirs. Elle dit finalement.
« Parfois, on s'allie avec des gens que l'on répugne. Par intérêt, par nécessité, par obligation, en fonction. Personne ne peut s'affirmer honnête juste en le disant. Tu le verras par mes actes, pas par des mots. »

Elle glissa de nouveau une gorgée du breuvage dans son bec. Sans nul doute qu'Ythaq avait bien dû enseigner certaines choses à son compagnon de voyage, car sans cet alcool de Turvess, elle n'aurait pas eu envie de parler comme elle le faisait maintenant. Elle s'était retournée vers le Lightbringer, presque pensive.
« Ythaq n'a pas du te parler des Rash'ans alors, s'il ne m'a ne serait-ce que m'évoquer. Ou, du moins, qui sont-ils. Je t'en parlerais avec plaisir si tu le veux. Pourquoi suis-je là et pourquoi je vous ai aidés ? J'ai passé nombre d'années a écumer la galaxie loin de chez moi. Il est temps pour moi de faire ce pourquoi j'ai été choisie. Il est temps de me racheter. » Une nouvelle gorgée. Deux-trois secondes de silence. « Et toi, sais-tu précisément pourquoi il t'a sauvé de la prison ? La vraie raison ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant
Rang : Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur
http://mereborn.graphforum.com/t1715-journal-de-bord-de-ben-franck-hetfield


Messages : 306

MessageSujet: Re: Une dernière virée [Partie I : Goodbye Oméga]   Lun 21 Sep 2015, 22:00
Maori était un personnage plutôt singulier, tout comme l'était Ythaq, mais à sa façon. À croire que c'était génétique chez les Ralois. Sans doute leur culture les façonnaient ainsi, à être si unique, à avoir une vision du reste du monde si particulière. Sans doute était-ce aussi leur vécu personnel, tant de facteurs pouvaient entrer en ligne de compte. D'un autre côté, Liam avait pour sa part toujours eu une vision très simpliste et limitée du monde qui l'entourait. Dès son plus jeune, il avait du se débrouiller par lui-même, étant allergique à toute forme d'autorité, surtout paternelle. Il avait toujours considéré depuis la mort de sa mère qu'il était seul, livré à lui-même, et de ce fait il avait toujours agit de son propre chef et dans son propre intérêt. Pendant longtemps, cela lui avait suffit. Mais depuis qu'il avait rencontré Ythaq, tout était différent.

Il avait connu l'amitié, la solidarité. Il connaissait le soutien qu'un ami apporte dans les moments difficiles, il savait ce que ça faisait de pouvoir compter sur quelqu'un, et ce peu importe la situation. Ythaq était son seul ami, le seul qu'il avait jamais eu, et il l'avait radicalement changé, au point de l'embarquer dans un véritable bourbier politique qui allait de toute façon déboucher sur une guerre civile, avec le sort de toute une espèce, d'un peuple entier comme enjeu. Quelques années auparavant, Liam aurait prit la poudre d'escampette si on lui avait proposé un tel boulot. Mais maintenant … Il faisait ça gratuitement, et de son propre chef. L'amitié était vraiment une chose étrange.

« Personne ne peut s'affirmer honnête juste en le disant. Tu le verras par mes actes, pas par des mots. »

Et un point pour la poulette. ''Qui que je sois au fond de moi, je ne suis jugé que par mes actes…'' se dit Liam intérieurement. Avec son passé, il ne serait pas jugé en très haute estime du reste de la galaxie. Il n'y a que sur Oméga qu'on le considérerait comme quelqu'un de valeur, mais il ne voulait plus de cette reconnaissance. Elle ne valait rien, si ce n'est d'être haït et traqué par toutes les forces de l'ordre conciliennes dans la galaxie. Tout ce qui lui importait, c'était d'être à la hauteur de son amitié pour Ythaq, d'honorer la dette qu'il avait envers lui. Maori continua son discours, lui parlant rapidement, ou mentionnant les Rash'ans, puis lui démontra ses motivations à les aider. Enfin, elle conclua par une question qui laissa Liam coi.

« Et toi, sais-tu précisément pourquoi il t'a sauvé ? La vraie raison ? »

Liam se l'étant toujours demandé, pourtant jamais il n'avait trouvé de réponse. Jamais Ythaq ne lui avait apporté une réponse satisfaisante à son goût. Mais jamais non plus il n'avait cherché à le savoir réellement. Il s'était simplement contenté de suivre ce sauveur inespéré lors de son procès sur Terre, à Vancouver, trop heureux qu'on vienne le sortir de ce guêpier. Il s'était cru fichu pour de bon, et alors que tout le laissait croire qu'il était arrivé au bout de son voyage, une main s'étant tendu vers lui.

« Honnêtement ? Ses vraies motivations ? J'en sais rien. J'ai jamais vraiment compris pourquoi il m'avait sorti de là. Il ne me connaissait pas, je ne le connaissais pas, je ne lui avais rien demandé. Il a simplement pris ma défense alors que ma propre race tout entière voulait me voir croupir au fond d'un trou froid et humide, à défaut de pouvoir se débarrasser de moi autrement. Il faut dire que je n'ai pas un passé très reluisant : trafic d'armes, d'esclaves, d'artefacts moissonneurs même … j'ai bossé avec Cerberus … Enfin, j'ai vraiment fait des trucs peu recommandables. Pourquoi ? Je sais pas, car j'en avais rien à foutre de la vie de quiconque à part moi. Et un jour, ça n'a pas loupé, on m'a mit le grappin dessus. Je pensais que j'étais foutu, que j'irais croupir dans la prison la plus moisie de l'Alliance, voire qu'ils réinstaureraient la peine de mort juste pour moi tellement j'étais haïs par l'humanité toute entière. Et là, au procès, je vois une tête d'emplumé qui se lève dans la salle et qui prend ma défense. Et quand un type dans l'assistance veut me descendre pour se faire justice lui-même, il le neutralise, il m'aide à m'évader, il m'aide à fuir mon propre monde qui veut ma mort. Ses motivations ? Je sais pas s'il a vu en moi l'esprit d'un guerrier, l'éclair du courage ou toute autre connerie de ce genre … Je sais pas pourquoi il m'a sauvé, et à vrai dire, je m'en contrefous. Il m'a sauvé, et il est devenu mon ami. J'ai pas besoin d'en savoir plus. Et rien que pour ça, j'irais affronter la Galaxie entière si ça pouvait l'aider en quoi que ce soit. »

Finissant son discours, Liam finit son verre par la même occasion, observant le Lightbringer comme le faisait Maori. Il jetait quelques regards en coin à la Raloise, cherchant à déceler la moindre réaction sur le visage aviaire de sa future nouvelle coéquipière.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendante
Rang : Mécanicienne/ Franc tireuse
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3836-omnitech-de-levina-scarus#58323


Messages : 80
Crédits : Synthèse et moi même

MessageSujet: Re: Une dernière virée [Partie I : Goodbye Oméga]   Ven 25 Sep 2015, 14:35
Comment être mieux réveillée que par deux alcooliques qui crient dans la rue. La turienne regarda son omnitech. ''5:58. Si, ils sont encore dehors quand je sors, je vais...'' Elle regarda un document qu'elle avait copiée sur son ordinateur. ''Et merde, allez au boulot.'' Elle sortie de son lit et partit en direction de sa salle de bain.
Le cycle habituel du matin commença, un douche, un repas en consultant le dossier du jour et direction le boulot. Le chemin fut tranquille et la femme pu prendre son temps. Elle était plutôt contente de ce quartier qu'elle avait trouvée en venant sur Oméga il y a deux ans. Il n'y avait pas de gros bar et un peu plus loin ce trouvait un commerce pour pouvoir faire ses commissions.

Une fois sur son lieu de travail, Levina passa prendre le courrier interne pour son équipe. ''Entretien, entretien et.. Ah zut. Entretien.'' Comme d'habitude son équipe de mécano était prise pour un entretien et des réparations pour un vaisseau. En avançant dans les couloirs, elle croisa un de ces hommes. ''Bonjour Madame, il y a du nouveau?'' La turienne le regarda. ''Rien de nouveau, on est tous sur le Lightbringer.'' L'humain semblait curieux envers sa cheffe.
Les deux arrivèrent au bureau de la supérieur, il y avait deux sacs de pâtisserie. ''ça fait quoi ici?'' L'homme ce mit à sourire. ''C'est moi madame, comme le veut la tradition, j'ai apporté les croissants pour l'équipe vu que je fête un an de plus aujourd'hui.'' Scarus regarda les paquets de prêt. ''Bonne fête monsieur Kosinov.'' Elle ce tourna dans sa direction. ''Merci.'' Elle prit les sacs. ''On va prendre tout ça et partir pour le chantier.''

En arrivant, les deux contrôlèrent la progression des différents travaux. L'humain avait remplacé la turienne le temps qu'elle finisse une autre mission. Les travaux semblaient dans les temps et il ne semblait pas y avoir de vol de matériel. Kosinov pouvait assumer le niveau pour la remplacer quand elle serait absente.
C'était en partie dans se but qu'elle avait reçu des missions autres. Ça faisait depuis un moment que Dahl la changeait d'affectation et lui donnait des postes a responsabilité. Ce n'était pas forcément haut, mais elle voyait qu'elle n'était plus la simple chef des mécanos. Peut être qu'elle allait avoir une promotion ou être virée, elle n'en savait rien. Les choses bougeaient et seul les haut placés savaient la réponse quelle cherchait.

Le duo revint dans la zone de pause. Chacun se prépara et lorsque les autres arrivèrent le travail commença. Levina avait reçu pour ordre d'évaluer son second et de partir à la rencontre d'un certain Liam Harwick. Tout le long de la journée, elle passa son temps à contrôler l'homme sans pour autant ce coller à lui. Elle préférait venir contrôler un truc à côté de lui ou attendre derrière en lui demandant un détail sur un rapport de sa part.
La pause au croissant offert aida resserrer les liens de l'équipe. C'était les petites traditions comme celle là qui aidait par moment à décompresser.

L'évaluation était terminée. Levina remplit son rapport et remarqua la présence de deux spectateurs. C'était un humain et une raloise. Ils semblaient papoter en buvant un verre. Au début, elle voulait les laisser entre amoureux ou entre connaissance.
Mais après un instant, Scarus prit sa tablette avec le rapport des réparations et partit les rejoindre vêtu d'une tenue de mécanicienne. La tenue orange au bande fluo n'était pas la meilleur chose pour ce présenter. Après un instant d'hésitation, elle prit son courage à deux mains et vint à leur rencontre. ''Bonjours, je suis Levina Scarus de Dahl Terminus.'' Elle regarda l'humain de la tête aux pieds pour être sûre que c'est la bonne personne. ''Je fais partit de cette équipe de réparation et c'est moi que vous aurez à votre bord.''
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant
Rang : Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur
http://mereborn.graphforum.com/t1715-journal-de-bord-de-ben-franck-hetfield


Messages : 306

MessageSujet: Re: Une dernière virée [Partie I : Goodbye Oméga]   Mer 14 Oct 2015, 00:43
La discussion avec Maori s'avérait assez fructueuse pour Liam. Décidément il appréciait de plus en plus les Ralois et leur mode de vie. Leur sens de l'honneur lui apparaissait de plus en plus comme une évidence : comment vivre avec le poids de la honte ? Liam comprenait à présent l'origine du mépris de sa propre race à son égard. Il n'avait jamais agit que pour son propre intérêt, sans se soucier des autres, ce qui l'avait pousser à commettre des actes vraiment répréhensibles et loin de toute morale. En ce point, il ressentait beaucoup de culpabilité et de regrets en pensant à son passé, mais cela dit, le fait qu'il était sans doute l'un des représentants les plus haïs de sa propre espèce et par sa propre espèce ne l'affectait pas le moins du monde. Il détestait les humains en général, et si quelques uns d'entre eux s'avéraient être de bonne compagnie, en globalité, sa propre race le répugnait.

Les deux continuèrent de discuter pendant un long moment, toujours sur leur petite passerelle qui offrait une vue plongeante et totale sur le chantier du Lightbringer. Le temps semblait comme suspendu pour Liam, qui passait encore une fois un moment agréable en compagnie d'un représentant de la race Raloise. À croire qu'il était lui-même un Raloi né dans le corps d'un humain, c'en devenait presque ridiculement drôle. La conversation se poursuivit donc encore un moment, quand une turienne vint à leur rencontre. Liam la toisa rapidement du regard, devinant qu'il s'agissait de la mécanicienne qu'ils attendaient depuis tout ce temps.

« Bonjour, je suis Levina Scarus de Dahl Terminus.'' Elle marque une courte pause, observant Liam de la tête aux pieds d'un rapide coup d'oeil, comme pour vérifier qu'il était la bonne personne, puis reprit. ''Je fais partit de cette équipe de réparation et c'est moi que vous aurez à votre bord.
- Liam Harwick, capitaine du Lightbringer. Enchanté, Levina. » dit Liam d'un ton sobre mais poli en tendant la main à la turienne. « C'est donc vous que nous attendions depuis près de quatre jours ? J'ai bien cru que vous ne viendriez jamais, et ça m'aurait bien emmerder de décoller sans mécano sous la main. D'après ce que m'a dit Dahl, vous êtes plutôt calée en la matière et vous savez aussi vous servir d'un fusil ? »

Sans se soucier du ton qu'il prenait, n'y prêtant pas la moindre attention, Liam engagea directement la conversation sur le terrain qui l'intéressait. Autant n'était-il pas contre tailler une bavette avec la turienne à l'occasion, mais pour l'heure, il était pressé de rejoindre son ami Ralois soit sur la Citadelle, soit directement sur Turvess. Et maintenant que la mécanicienne attitrée était là, il voulait être sur qu'on ne lui avait pas menti sur la marchandise pour enfin embarquer à bord et quitter cette maudite station d'Oméga. Liam écouta donc attentivement les réponses de la turienne, opina sobrement de la tête à chaque fin de phrase de son nouveau membre d'équipage.

« Bien, maintenant que vous êtes là, deux choses : d'abord, les rapports sur l'état du chantier. Je veux savoir quand mon vaisseau sera près au décollage. Ensuite, réunissez les autres membres qui formeront l'équipage, j'aurais une petite annonce à leur faire avant de partir. »

Liam salua alors la turienne quand elle prit congé de lui après lui avoir fourni ses rapports sur l'état des réparations du Lightbringer, puis se tourna vers Maori.

« Je ne pense pas que vous ayez besoin que je vous fasse un beau discours sur les conditions de notre prochain voyage, vous, une Rash'an. Néanmoins, si vous voulez venir à ce petit briefing d'avant ''mission'', je vous en prie. Au moins vous pourrez me dire comment je m'en sors. »

Liam prit alors la direction des escaliers pour redescendre vers le chantier, où Levina avait déjà rassemblé les futurs membres de son équipage. Liam monta alors sur une caisse de chargement, puis observa les quelques personnes présentes. Levina, trois humains et un butarien. Avec Maori, cela faisait six personnes sous son commandement. Il n'aurait pu le nier si on lui avait fait remarqué, mais Liam éprouvait une certaine angoisse à commander six personnes à bord de son vaisseau, lui qui avait l'habitude de voyager seul et d'être son seul capitaine, où à défaut de voyager vaec Ythaq qu'il considérait comme son ami et avec lequel il avait assez de complicité pour éviter de se donner des ordres. Liam prit alors une grande inspiration et s'adressa à la petite assistance.

« Bonjour à tous. Je suppose que vous êtes tous au courant que vous allez m'accompagner provisoirement sur mon vaisseau, le temps que je règle une affaire à laquelle votre patron est mêlé. Je tiens à vous prévenir, ce ne sera pas de tout repos. Peut-être certains d'entre vous, ou même tous, qui sait, sont au courant des risques qu'ils encourent en embarquant avec moi sur le Lightbringer, mais par soucis de vouloir bien mettre les choses au point, je vais vous les rappeller, ces risques. La situation sur Turvess est critique. Les Ralois sont au bord de la guerre civile, et tout porte à croire qu'on ne pourra pas l'éviter. Sachez donc qu'on va risquer nos peaux dans cette histoire. Alors je vais fixer des règles simples : on se bat, quoiqu'il arrive, on se bat. Et le premier qui se défile, je l'abats personnellement en balançant ses restes aux varens. Je ne tolérerai pas la moindre lâcheté de votre part. Si l'un d'entre vous ne se sent pas capables d'être à la hauteur, alors qu'il parte tout de suite, car après il sera trop tard. Et j'ai besoin de personnes capables. Ensuite, sachez qu'à partir du moment où vous poserez le pieds dans le Lightbringer et que nous aurons quitter Oméga, votre patron, ce ne sera plus Dahl Elkoss, mais moi. Autrement dit, je vous donne un ordre, vous l'exécutez. Est-ce bien clair ? »

Après la réponse de la petite assistance, Liam descendit de son pied-d'estale, se dirigeant vers la Raloise.

« Alors, pas trop ridicule ? Pas trop ringard ? »

Attendant la réponse, Liam repassait les éléments dans ses pensées : dans tous les cas, il y aurait de la casse. La question restait maintenant de savoir : Qui ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Nation Aviana
Rang : Pays
Voir le profil de l'utilisateur


Membre
Messages : 12

MessageSujet: Re: Une dernière virée [Partie I : Goodbye Oméga]   Ven 16 Oct 2015, 19:44

Maori se surprit a discuter de la pluie et du beau temps avec ce Liam Harwick, qui se révéla, derrière une apparence plutôt banale et stéréotypée, être quelqu'un d'intéressant. Ils refirent un peu le monde à eux d'eux. Échangeant leurs points de vue, autant sur la situation Turvessi que sur d'autres points complètement hors sujet. Elle qui était généralement discrète et peu bavarde, la voilà qui bavassait sans autre complexe. Fallait-il croire que Liam avait vraiment ce petit quelque chose en plus qui avait attiré l'attention d'Ythaq, et à raison. Cependant, n'en restait-il qu'une conversation. Les gens se révélaient vraiment sous leur vrai jour dans l'action. Un dogme populaire chez les Ralois était : "La joie de l'âme est dans l'action." Maori suivait ce dogme à la lettre, non pas parce que c'était un concept, mais bien parce que c'était une réalité. Liam Harwick semblait être quelqu'un d'intègre qui avait eu besoin d'un schisme dans sa vie pour pouvoir avancer, ce schisme portant un nom : Ythaq'Fi Hyasin.

Il tardait à Maori de retrouver son camarade Rash'an. De tous les retrouver, en fait. Elle était bien sûr consciente que certains étaient morts, d'autres partis vers d'autres horizons, et d'autres encore ayant bafoué leur vocation pour soutenir Aviana dans sa quête d'annihilation. Maori était curieuse de savoir de la bouche d'Ythaq comment les choses s'étaient précipitées. Comment lui, un seul individu, avait-il pu être la cause de cet enchaînement de conséquences sur la crise Turvessi et sur la future hypothétique guerre a venir.
Néanmoins, ce verre dont le contenu était d'origine Raloise ainsi que la discussion de Liam la fit quelque peu oublier ces questionnements et ces pensées particulièrement tenaces et épuisantes ces derniers temps. Cela faisait longtemps que cela ne lui était pas arrivé. Car, bien qu'elle ait tenté de le fuir en venant sur Oméga, au fond d'elle, le tourbillon grossissait.

Puis, enfin, vint une Turienne, qui lui fut présentée sous le nom de Levina Scarus, du consortium de Dahl Terminus. Elle retint ce nom, non pas vraiment par suspicion mais par instinct et habitude, comme elle l'avait fait avec chaque membre d'équipage du Lightbringer. Après quelques échanges verbaux, Liam se retourna vers elle.
« Je ne pense pas que vous ayez besoin que je vous fasse un beau discours sur les conditions de notre prochain voyage, vous, une Rash'an. Néanmoins, si vous voulez venir à ce petit briefing d'avant ''mission'', je vous en prie. Au moins vous pourrez me dire comment je m'en sors. »
« Pourquoi pas ? », fit-elle innocemment. Voyons tes capacités de leadership., se dit-elle mentalement en lui emboitant le pas.

***



Si l'on pouvait effectivement reconnaître ce trait chez Liam, après plus ample réflexion, c'était bien sa franchise. Pas de chichis avec ce monsieur. Sauf probablement avec une femme. Heureusement pour elle, sa morphologie particulière faisait qu'elle ne faisait que très peu voir aucun effet sur la gent masculine des races interstellaires mis à part dans sa propre race et population. Elle put ainsi constater un Liam concentré, et non perturbé par d'autres pensées parasites.

Maori était cependant pas très convaincu du fait de tourner le sens du devoir en un il faudra se battre quoi qu'il arrive. Il s'agissait là de mercenaires de Dahl Terminus, pas de patriotes. Il était évident qu'ils obéiraient. La Rash'an était d'ailleurs convaincu que derrière leur béni-oui-oui face à Liam, ils rendaient compte régulièrement a Dahl de l'avancée des opérations. Une façon pour Dahl d'avoir les yeux sur Turvess et d'y être sans y être vraiment.

Pendant tout le temps du petit speech de Liam, Maori s'était mise en retrait dans le hall du Lightbringer, observant patiemment et silencieusement l'audience et Liam lui-même. Quand tout le monde acquiesça après avoir posé deux-trois questions, Liam se dirigea vers elle sans hésitation. La jeune Aviane eût soudain l'impression qu'elle allait devenir le prochain interlocuteur privilégié du capitaine du vaisseau stellaire pendant la durée de la mission. Sans pour autant que cela la gêne, elle se sentait plutôt... valorisée. Par une espèce étrangère, d'autant plus.
« Alors, pas trop ridicule ? Pas trop ringard ? »

Maori ne put s'empêcher d'exprimer l'équivalent d'un sourire. Elle n'avait pas bougé d'un iota.
« Pourquoi cette question ? Tu doutes de toi ? », fit-elle avec un léger rictus amusé. « Non, ça allait. Tu sais, ça reste des mercenaires. Ils obéissent aux ordres de celui qui tient les crédits. Or, celui qui tient leurs crédits les a mis sous ton commandement. Pour eux, ça leur suffit. Par contre, ne t'attends pas à ce qu'ils se battent à la mort pour tes beaux yeux. »

Pendant ce temps, elle jouait inconsciemment avec les franges de son épaulette avec le bout de ses griffes de sa patte gauche.
« Alors... Capitaine... », commença-t-elle, toujours avec un air semi-moqueur. « Faisons-nous route directement sur Turvess, ou y a-t-il une escale prévue ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendante
Rang : Mécanicienne/ Franc tireuse
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3836-omnitech-de-levina-scarus#58323


Messages : 80
Crédits : Synthèse et moi même

MessageSujet: Re: Une dernière virée [Partie I : Goodbye Oméga]   Lun 26 Oct 2015, 18:44
La première impression m'était pas mauvaise. La turienne écoutait l'humain en passant un coup de œil rapide sur la raloise. ''Liam Harwick, capitaine du Lightbringer. Enchanté, Levina.'' Il tendit la main et Scarus fit de même. ''C'est donc vous que nous attendions depuis près de quatre jours ? J'ai bien cru que vous ne viendriez jamais, et ça m'aurait bien emmerder de décoller sans mécano sous la main. D'après ce que m'a dit Dahl, vous êtes plutôt calée en la matière et vous savez aussi vous servir d'un fusil ?''

Il était vrai que la mission précédente avait fait plus long et elle avait du régler certaines choses. ''J'avais des affaires à régler.'' Elle repensa à l'espion humain qu'elle avait envoyée nu dans la neige et le climat froid de Noveria. Elle passa à la suite des questions de l'humain. ''Et oui je suis mécanicienne, j'ai du faire 7 ans d'expériences, je connais le domaine.'' Elle sortit le rapport des révisions. ''J'ai fait une formation de franc tireuse. Je continue de m'entraîner en dehors du boulot.''
Le peu de l'équipage qu'elle avait vue, montrait que c'était déjà multiraciale. ''Bien, maintenant que vous êtes là, deux choses : d'abord, les rapports sur l'état du chantier. Je veux savoir quand mon vaisseau sera près au décollage. Ensuite, réunissez les autres membres qui formeront l'équipage, j'aurais une petite annonce à leur faire avant de partir.'' Aussi vite demandés, aussi vite donnés. La turienne avait l'habitude qu'on lui demande ce genre de chose. Elle tendit la tablette avec les informations sur le chantier mais rien de plus. ''Je vous la laisse jusqu'à notre départ. Le vaisseau sera prêt demain.''
Chacun Salua l'autre et Scarus partit rassembler ses hommes. La femme ce posait la question de savoir ce que l'humain voulait dire ou faire aux employer de son patron. En arrivant à son bureau elle vit un collègue de la logistique qui attendait sur elle. ''Vous voilà, j'ai besoin de votre signature pour les pièces de votre vaisseau.'' Levina prit la liste de la livraison et vint ce rapprocher du rassemblement.

Liam avait commencé un discours improvisé. La mécano regardait la commande et écoutait d'une oreille le discours du capitaine. Une partie des dire étaient dans le rapport, elle en connaissait déjà un bon bout. Quand au déserteur, il était encore gentil. Donner en cube à des varrens signifie que la personne est morte sans payer sa dette. La turienne préférait utiliser les déserteurs comme diversion ou bouclier vivant en avant des troupes.
Le discours prit fin et le matériel fut chargé. Scarus regarda un instant la raloise et l'humain. Un instant comme ça lui semblait plus vraiment utile, voir ennuyeux. Depuis des années elle avait abandonnée le concept d'amour ou de drague. Trop de mauvaises expériences et une envie sans limite de montrer sa valeur dans son travail. Passer des nuits à contrôler son matériel ou faire des rapports plutôt que sur sa libido était typique de Levina.

Les yeux sur la liste des travaux accomplis, la mécano revérifiait que rien ne soit oublié. Puis après un moment, elle se décida de partir faire le tour du vaisseau. A cette heure si, le collègue qui était chargé de la salle des moteurs, était loin. La femme rentra dans la zone et commença son inspection. Au vu de l'importance de la mission, elle ne voulait pas que ça foire pour une vis mal serrée. Elle sortit sa lampe et fit les contrôles.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une dernière virée [Partie I : Goodbye Oméga]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Une dernière virée [Partie I : Goodbye Oméga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Nébuleuse d'Oméga :: Oméga-