AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Le projet Nouvel Éden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 26

MessageSujet: Le projet Nouvel Éden   Sam 06 Fév 2016, 22:35
Intervention MJ : OuiDate :  6 Février 2201RP Tout public
Le Conseil ♦ Informateur
Le projet Nouvel Éden



Le projet Nouvel Éden
6 Février 2201

Citadelle – Salle du Conseil


Parfois, des individus cherchent à créer de grandes choses, mettre en place de grands projets. Des idées ambitieuses, capables de bouleverser la galaxie, qui nécessitent beaucoup de moyens. Et toujours, ces propositions, pistes, idées, doivent passer par le Conseil.

Pourquoi, me direz vous ? Le Conseil ne dirige pas la galaxie, après tout !
C'est vrai, mais il en est l'instance la plus puissante. Sa force économique peut mener n'importe quel projet à bien, son poids politique faire accepter n'importe quelle requête aux espèces, ses forces militaires mettre fin à n'importe quel ambition trop dangereuse n'ayant pas été acceptée. Le Conseil dirige, et seules les plus grandes crises parviennent à le diviser, celles qui demandent une réponse immédiate ne pouvant satisfaire aucune espèce. Ceci n'est arrivé qu'une fois. Et ceci n'arrivera plus, se sont promis les nouveaux Conseillers.

Aujourd'hui, c'est le représentant d'une espèce très récemment acceptée dans l'espace concilien qui est reçu. Hackett, Victus, Tevos et Padroki ont en effet reçu une proposition de la part d'un geth du GIP nommé Informateur. Celui-ci a développé un ambitieux projet de terraformation de planètes inhabitables, dans l'intérêt des organiques. Une attention louable, à première vue, mais le Conseil ne s'arrête pas aux impressions. Ainsi, les Conseillers ont invité le geth à venir, accompagné du représentant officiel de son espèce, Guild.

« La session est ouverte ! Ambassadeur Guild, Informateur du GIP, veuillez avancer. »
Les geths prirent place face aux quatre Conseillers. Tevos démarra la discussion.
« Ambassadeur, Informateur, bienvenue. Nous avons pris connaissance de votre projet, Informateur. Nous l'estimons digne d'intérêt, et acceptons que vous nous le décriviez en détails. Nous vous écoutons. »


____________INFOS MJ____________


OK Info, c'est parti !
Pour ce premier poste, présente moi ton projet en détail comme si tu le présentais à tes supérieurs. Soit convainquant ! Si j'ai des questions à l'issue de ton post, je te les poserai en RP.
Guild est là pour te donner un poids politique officiel : normalement, les requérants ne voient pas le Conseil, ils passent par leurs représentants. Mais ce serait chiant sur le forum:p
Tu peux le faire intervenir si tu veux, notamment au niveau des formulations et de l'étiquette, mais tu dois alors respecter sa psychologie. Je vais te l'envoyer en MP. Si jamais quelque chose dérange quand tu le joue, je te le signalerai. Mais c'est surtout du décorum, c'est pas l'important. ^^
Bref, si tu as des questions, n'hésite pas à me MP. Bonne écriture ! Wink

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


En ligne
De la Magie dans l'air
Messages : 653

MessageSujet: Re: Le projet Nouvel Éden   Dim 07 Fév 2016, 02:00
Informateur demeurait totalement immobile à proximité de la salle du Conseil. Quelques mois plus tôt, l'Opérateur du GIP avait terminé les préparatifs d'un projet ambitieux, qui pourrait apporter beaucoup à l'ensemble des races à travers la galaxie. Son idée serait bénéfique pour toutes les races avancés de la galaxie, organiques et synthétiques, si elle était accepté. D'abord, le geth avait présenté son idée à ses supérieurs du GIP. Ceux-ci l'avaient aussitôt envoyés présenter le tout au plus hautes instances de Rannoch. Puis, ces derniers avaient charger Guild d'informer le Conseil des grandes lignes du projet, espérant que ce dernier y apporterait son intérêt et son soutien. Puis, une date de rendez-vous avec le Conseil avait été fixé. À partir de ce moment-là, les choses allèrent très vite. Divers experts furent affectés auprès d'Informateur afin de réfléchir à chaque aspect de cette grande idée. La première étape fut de lui donner un nom: Projet Nouvel Éden. Puis, de créer divers règlements qui furent inspecter, vérifier et revérifier encore. Cela pouvait sembler excessif, mais c'était amplement justifié.

Après tout, Informateur avait eu une grande idée, la terraformation de planète inaccessible aux êtres organiques. Si le projet était acceptés et soutenue par le Conseil, cela serait excellent pour l'ensemble des races, sur de nombreux aspects. Rannoch bénéficierait même de quelques bonus, d'une certaine manière. Ces bonus étant notamment une nouvelle réputation.

Informateur était fin prêt pour cette rencontre. Il avait rejoint la Citadelle une semaine avant la rencontre. Pendant cette semaine, il avait préparé les derniers éléments et en avait discuté avec Guild. Tout ce qu'il restait à faire, c'était attendre que le Conseil les appels. Si Informateur avait été un être organique, fort probable qu'il aurait ressentit énormément de nervosité. C'était un avantage d'être synthétique.

Puis, vint l'appel du Conseil. Les deux geths se dirigèrent vers les conseillers, en silence. Informateur suivit son confrère, s'arrêtant à la même hauteur que lui. Puis, il resta silencieux, laissant tout son temps à la conseillère asari. Tandis qu'elle parlait, Informateur les analysait rapidement. Seule la conseillère Tevos faisait partie du Conseil lors de la guerre contre les moissonneurs. Victus avait été le primarque turien. Hackett l'amiral en chef de l'alliance. Finalement, le conseiller galarien Padroki... Probable qu'il n'était pas encore nés à ce moment-là. La conseillère asari donna finalement à parole aux geths. Informateur décida de laisser les premières paroles à son congénère. Guild s'avança d'un pas et pris la parole.


-Tout d'abord, conseillers, au nom des peuples quarien et geth, nous vous remercions d'avoir accepter de faire une telle rencontre. Je suis convaincu que le projet de mon confrère suscitera votre intérêt. Depuis que les premiers détails vous ont été communiqué, il y a quelques mois, le projet s'est clarifiés sur de nombreux points. Un nom lui a été attribué. Les hautes instances de Rannoch ont tenu à lui donner un nom symbolique, Projet Nouvel Éden. Je vais laisser l'opérateur Informateur vous donner tous les détails sur le projet qu'il a imaginé.

Guild recula, laissant place à Informateur. Ce dernier s'avança, occupant la place que Guild occupait quelques instants plus tôt. Le geth fit un léger signe à son confrère qui activa son omnitech, déclenchant l'apparition d'un petit drone. Ce dernier commença à projeter un hologramme sous forme de tableau défilant. Des noms défilaient en grands nombres. Il n'était pas difficile de voir qu'il s'agissait de noms de planètes. Certaines avaient un nom, d'autres avaient un code numérique. Ce genre de données n'avait rien de confidentielle. C'était le genre d'information qu'on pouvait trouver en quelques minutes en fouillant sur extranet.

-Conseillers, ceci est une liste très exhaustive de planètes inhabitables à travers la galaxie. Cette petite liste ne comptant qu'un très faible pourcentage d'entre elles. Toutes ces planètes comme tant d'autres pourraient avoir un fort potentiel. Malheureusement, elles ne peuvent être utilisés, que cela soit pour la colonisation ou l'exploitation de leurs ressources. Divers facteurs les rendent inaccessibles aux êtres organiques. Dans certains cas, à cause d'une atmosphère trop toxique, une température trop élevée ou trop faible. Ce ne sont que des exemples parmi une multitude.

Le geth se tut un court moment.

-J'ai eu souvent l'occasion d'observer et de discuter avec des explorateurs galactiques. Des individus parcourant la galaxie afin de découvrir de nouveaux systèmes, de nouvelles planètes. C'est grâce à l'un d'eux et grâce aux archives de mon peuple qu'une idée est née. C'était lors d'une discussion avec un de ces explorateurs. Lors de notre discussion, il avait affirmé être dégoutés par le nombre de planètes inhabitables qu'il avait vu ou découvert dans sa longue carrière. Un jour, il aurait même été obligé de se poser en catastrophe sur une planète ardente, afin d'effectuer des réparations. Cependant, il avait été obligé de fuir, lorsqu'il avait subit l'attaques de quelques geths hostiles, les hérétiques. Il trouvait injuste que les geths soient capables de survivre dans des milieux trop hostiles pour les organiques. C'est cette discussion qui a donné naissance à cette idée qu'est le Projet Nouvel Éden.

Le geth se tut encore quelques secondes, laissant le temps aux conseillers de bien assimilés l'information qu'il leur délivrait. Pendant ce temps, un nouveau tableau s'afficha, cette fois d'une planète.

-Un grand projet de terraformation, ainsi que de coopération entre organique et synthétique. Le principe de base serait assez simple conseiller. Les équipes sont envoyés en orbite autour d'une planète sélectionnée pour la terraformation. Les participants geths sont envoyés sur la planète avec l'équipement nécessaire pour commencer la terraformation au sol. Cette option présente de nombreux avantages. L'envoie de plateforme adaptés selon le type de milieu de la planète rendra les opérations plus sûre. De plus, les équipes au sol auront besoin de moins grandes quantités de matériels, puis que mon peuple n'a pas besoin de nourriture ni d'eau. Cela ne concerne que les activités au sol. Le reste des équipes dépêchés, quant à elles travailleront depuis l'espace ou la haute atmosphère, selon les conditions planétaires. Elles effectueront certaines tâches de terraformation pouvant s'effectuer à ce niveau. De plus, elles pourront analyser la terraformation et informer les équipes au sol sur des éléments pertinents.

Pendant qu'Informateur parlait, le tableau affichait des schéma en rapport avec ses explications.

-Je suis persuadé que ce projet pourrait apporter beaucoup à l'ensemble de la galaxie, conseillers. De nouvelles planètes à peupler. De plus, le projet ne se limiterait pas uniquement à des équipes getho-quarienne. Toutes individus voulant participer à ce projet seraient le bienvenue, une fois les enquêtes de sécurité de base effectuées. Ainsi, le projet pourrait également servir à un rapprochement multiraciale.

Le geth se tut encore un court instant.

-Si vous le désirez, conseillers, je peux également vous parlez d'autres éléments concernant le projet. Notamment, certaines règles qui le régiront.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 26

MessageSujet: Re: Le projet Nouvel Éden   Dim 14 Fév 2016, 10:39

Le projet Nouvel Éden
6 Février 2201

Citadelle – Salle du Conseil


Informateur présenta donc son projet. Pour l'instant, cela ressemblait à une sorte d'idéal dans lequel toutes les planètes de la galaxie serait habitable et habitée par les espèces vivantes actuelles. Une belle image, il est vrai. Mais une image quand-même, qui manquait cruellement de détail sur sa profondeur, sa réalité pratique.

Le Conseil avait déjà discuté en son sein des quelques renseignements qu'ils avaient obtenu sur le projet Nouvel Éden. Et soulevé un certain nombre de questionnement, auxquels le geth devrait répondre. La conseillère Tevos porta un regard bref vers ses homologues humain, turien et galarien, qui acquiescèrent tous silencieusement. Elle reprit la parole.

« Cette proposition est... intéressante, Informateur. Mais il reste en effet de nombreuses choses à définir. Par exemple : quelles planètes terraformer ? Une planète inhabitable pour la majorité de la galaxie ne l'est pas forcément pour toutes les espèces vivantes. Voyez les volus : leur environnement n'est viable que pour leur peuple. Comment choisirez vous les planètes à terraformer, en sachant qu'un risque existe toujours que la vie se développe là où nous ne l'attendons pas ? »

Premier soucis donc, le choix des planètes. Soucis qui est double, en plus, car il concerne à la fois l'éthique du projet, mais également sa réalisation au sein de la politique galactique.

« De plus, il faut aussi prendre en compte la situation politique. Terraformer une planète des Systèmes Terminus est évidemment hors de propos. C'est également très risqué dans la Travée. Nous supposons donc que vous pensez aux planètes au sein de l'espace concilien. Comment vous arrangerez vous avec les espèces possédant ces planètes ? Désirez vous les acheter puis les revendre ? Être financés par l'espèce possédant la planète pour la terraformer pour eux ? »

Acheter et revendre. Jouer à la bourse des planètes. Si une telle chose arrivait, sûr qu'un accord entre les volus et les geths ne tarderaient pas à apparaître. Ainsi qu'entre les geths et les asaris. Beaucoup de crédits changeraient de main.
Financer la terraformation des planètes... Seules les espèces les plus riches pourraient en bénéficier, alors. Ce qui ne plairait pas forcément aux autres.
Mais peut être que le geth avait une autre proposition.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


En ligne
De la Magie dans l'air
Messages : 653

MessageSujet: Re: Le projet Nouvel Éden   Dim 14 Fév 2016, 20:46
Informateur resta silencieux pendant un moment, attendant de voir comment le Conseil réagirait aux premiers éléments qu'il leur avait fourni. Ces derniers écoutèrent dans le calme. Puis, la conseillère asari, Tevos, prit la parole. Elle commença tout d'abord par soulever des questionnements sur les aspects pratiques et logistiques du projet. De plus, elle le questionna sur la manière dont les planètes à terraformer seraient sélectionner, tout en prenant en compte le fait que des formes de vies pourraient potentiellement s'y développer un jour. Vint ensuite des questionnements sur les aspects territoriaux du projet. Finalement, la conseillère le questionna sur les aspects économiques que cela apporterait. Le geth écouta chacun des points de la conseillère asari, calmement et professionnellement. Il était naturel que les membres du Conseil se questionne sur de nombreux points du projet. Cela prendrait du temps pour tout expliquer, mais cela en vaudrait la peine. Certes, s'ils avaient été des geths, grâce à l'échange de données par proximité, le tout aurait été présenté, négocié et décidé en quelques minutes. Cependant, cela n'était pas possible de faire aussi vide avec des êtres organiques. Déjà, leur cerveau ne pouvait pas absorber et analyser une quantité d'information aussi importante en quelques secondes.

-Toutes ces questions sont légitimes, conseillers. Je vais donc y répondre dans la mesure de mes capacités. Tout d'abord, en ce qui concerne le choix des planètes. Je crois qu'il serait judicieux de prendre deux exemples concrets. Guild, s'il vous plait, veuillez choisir deux planètes conformes, je vous prie.

Le geth envoya quelques données à Guild, ce dernier les envoyant ensuite au drone. La liste de planètes s'afficha de nouveau. L'écran afficha ensuite une vue de l'espace de deux planètes, ainsi que leur nom et leur position galactique. La première s'appelait Kruban et la seconde, Xawin.

-Kruban et Xawin sont un bon exemple du genre de planètes concernés par ce projet. Kruban, planète du système d'origine des krogans. Gravité élevé et atmosphère composé de sulfure et autres gaz toxique. Xawin, planète du système Strennus. Une planète glaciale ayant des vents puissants rendant tout déplacement risqués pour des êtres organiques. Voilà le genre de planète que le Projet Nouvel Éden vise. Quant à la question des formes de vie qui pourraient s'y développer, nous avons déjà élaborés des protocoles. Scan des planètes depuis l'espace, prise d'échantillon sur la surface de planète et autres mesures adaptés selon le type de planète. De plus, si pendant la terraformation même, des formes de vie indigènes sont détectés, la terraformation sera arrêtés le temps de procéder à des analyses. Des décisions seront ensuite prises selon les résultats des analyses. Notre but n'est pas de faire disparaitre de nouvelles formes de vie.

Le geth se tut quelques instants, afin de donner un temps de réflexion aux conseillers.

-Quant à la situation politique, vous avez partiellement raison sur les systèmes Terminus et sur la Travée de l'Attique, conseillère. Nous préférons éviter d'y coloniser des planètes, à cause de nombreux problèmes politiques, économiques et autres qui peuvent y être causés. Il y a cependant des secteurs qui font exceptions. Tout d'abord, le Voile de Persée. Comme il s'agit d'un territoire geth et quariens, cette zone relativement stable et ils reconnaissent l'autorité du Conseil. Quant à la Travée de l'Attique...

Un plan général de la galaxie s'afficha, les secteurs galactiques s'affichèrent chacun dans une couleur différente. La Travée de l'Attique se détacha du lot et un ligne rouge se forma au 3/4 inférieur inférieur de la zone galactique.

-Toute la zone supérieure est à exclure des possibilités couvertes par le Projet, trop de risque. Cependant, la partie inférieure pourrait avoir un certain potentiel. Toutefois, si des mesures plus strictes seraient alors nécessaires, notamment le consentement du Conseil, des gouvernement de la zone et autres.

Le geth se tut encore pendant un court moment.

-Pour en venir à l'aspect économique, cela serait plus complexe. Tout d'abord, le but ne serait pas de terraformer des planètes et de les vendre aux plus offrants. Un tel système rapporterait, certes, des sommes considérables. Toutefois, cela ne ferait que causer des ennuis politiques à long termes. Les espèces les plus fortunées s'offriraient ainsi un nombre considérable de planète, au détriment des espèces ne disposant pas d'autant de moyen. Voilà pourquoi, nous pensons avoir deux secteurs de terraformation, semblable, mais différent.

Le drone afficha deux nouveau schéma.

-Le premier secteur serait consacré à la terraformation de planète financé par l'espèce propriétaire. L'espèce possédant la planète prendrait donc en charge le financement de la terraformation. De plus, afin que cela possible pour les races fortunés et moins fortunés, le Projet ne se limitera pas uniquement aux crédits. En fait, avant que la terraformation commence, des négociations commerciales seront effectués entre les représentants des deux partis. Ces négociations permettront ainsi à chaque parti de se mettre d'accord sur une forme de paiement.

Guild prit alors la parole.

-En effet, conseillers. Nous ne voulons pas défavoriser une seule race dans le procédé. C'est pourquoi les paiement pourront être sous une forme autre que monétaire. L'important sera juste de trouver un terrain d'entente entre les partis. Par exemple, une espèce peut offrir un droit d'exploitation minière de certaines ressources. Échange technologique, échange de ressources, échange territoriale, etc.

-Tout à fait. De plus, si certaines espèces veulent coopérer, nous n'avons aucune raison de nous y opposer. Voilà le premier secteur du Projet.

Informateur se tut un court moment, remettant de l'ordre dans ses pensées.

-Le second secteur est quelque peu différents. Tout d'abord, achat d'une planète à une autre espèce. Nous pouvons également ajouter à cela l'achat de planète sous la tutelle du Conseil ou récemment découverte. Dans le cas de ces planètes, elles seront d'abord étudiées. Cela afin de voir si elles possèdent des caractéristiques les rendant plus propices à l'accueil de certaines espèces ayant des besoins plus spécifiques. Cela désignant les quariens, les volus et les drells. Si cela est le cas, alors nous entamons des négociations avec l'espèce concernées. Si la planète désignée ne les intéressent pas, alors la terraformation de type éden commence. Par la suite, la planète peut être mise sur le marché. Donc, les négociations commerciales peuvent avoir lieu. Nous pensons pour cela tenter d'établir un bureau du Projet sur la Citadelle. Ainsi, les ambassadeurs des diverses espèces pourront avoir un aperçu de la planète. Chacune sera libre de tenter d'acquérir la planète. Espèces riches et moins fortunés seront traités au même niveau. Avec des négociations bien entrepris, la grande différence entre ces deux catégories sera le temps nécessaire à l'acheteur pour faire ses paiements. Si le Conseil le souhaite, nous pouvons également le tenir informés sur chacune de ces planètes, avant leur mise sur le marché. Évidemment, si le Conseil désire être informé des détails commerciaux, il le sera.

Guild continua.

-Avez-vous d'autres questions, conseillers? Parce que par la suite, il y a également quelques autres petits points que mon confrère désirait présenter, sur des règlements de sécurité.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 26

MessageSujet: Re: Le projet Nouvel Éden   Ven 19 Fév 2016, 21:23

Le projet Nouvel Éden
6 Février 2201

Citadelle – Salle du Conseil


Rien de vraiment surprenant concernant les choix des planètes. Des lieux apparemment inhabitables pour qui que ce soit, arrêt de la terraformation si quelque chose de vivant y apparaissait. Un choix raisonnable.
Moins agréable à entendre était l'aspect économique. Paiement sous diverses formes, donc. Crédits pour les plus riches, ressources pour ceux disposant d'un large territoire, don technologique, échange territorial, et sans doute soutien politique pour ceux possédant du pouvoir au sein de l'espace concilien. Un outil puissant entre les mains des geths et des quariens. Plus ennuyant encore, le geth sous entendait clairement que ces planètes pourraient ensuite être revendues, et ce sous la direction des peuples de Rannoch, le Conseil pouvant seulement être tenu informé, s'il le désirait. Et ce malgré le début de la déclaration du geth, où il parlait d'une tutelle du Conseil.

« Avez-vous d'autres questions, conseillers? Parce que par la suite, il y a également quelques autres petits points que mon confrère désirait présenter, sur des règlements de sécurité. »

Les conseillers restèrent de marbre, comme toujours, ne montrant rien de l'irritation que provoquait cette marque d'impatience – mais était-ce possible, chez les synthétiques ? N'était ce pas plutôt une certitude totale, toute aussi irritante, d'avoir raison ? La communication naturelle qu'il y avait entre les geths les rendaient peu ouverts aux discussions et débats. Un manque d'ouverture, paradoxe à leur volonté de compréhension...
Mais au lieu de rétorquer, Tevos regarda ses collègues hocher discrètement la tête, communiquant d'une façon visible mais aussi indéchiffrable pour qui ne faisait pas partie de l'instance dirigeante. L'asari se retourna ensuite vers les deux geths, puis reprit la parole.

« Nous avons toujours des questions en effet. Mais nous y reviendrons plus tard. Abordez ces ''petits points'' de sécurité. »

Ce que le geth entendait par là, les Conseillers l'ignoraient. Mais ils ne tarderaient pas à le savoir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


En ligne
De la Magie dans l'air
Messages : 653

MessageSujet: Re: Le projet Nouvel Éden   Ven 19 Fév 2016, 22:36
Les geths observaient les conseillers en silence. Ces derniers avaient-ils d'autres questions ou bien souhaiteraient-ils commencer par connaître les mesures de sécurité qui seraient liés au projet Nouvel Éden. Le mieux que les deux synthétiques pouvaient faire, pour le moment, c'était attendre. Après tout, les organiques n'avaient pas une capacité de réflexion aussi rapide que les synthétiques. La réponse du Conseil vint cependant rapidement, la conseillère asari leur annonçant qu'ils avaient encore des questions, mais qu'ils y reviendraient plus tard, d'abord, les règles de sécurité. Informateur prit donc la parole.

-Il y a de multiples règlements qui ont déjà été élaborés, d'autres seront probablement ajoutés. De nombreux règlements sont les mêmes que pour la majorité des projets de terraformation standards. Je vais donc me concentrer sur ceux qui diffèrent. Tout d'abord, pendant la terraformation d'une planète possédé par une espèce, cette dernière a un droit de supervision sur l'équipe en charge de la terraformation. Ainsi, pendant tout le déroulement de la terraformation, les équipes seront sous la supervision de l'espèce propriétaire de la planète. Le ou les superviseurs posséderont un droit de veto sur toutes les phases importantes de la terraformation. Exception à prendre en compte, les cas exceptionnels, les cas devant être référés directement au Conseil et les ordres pouvant mettre en danger le personnel.

Le geth poursuivit.

-Dans le cas de planète acquise par le Projet, le Conseil ou tout représentant désigné par ce dernier aura également ce droit. De plus, les autorités, Conseil ou espèce concernée, seront libre d'effectuer des inspections et autres examens qu'elles jugeront nécessaires pour s'assurer du bon fonctionnement de la terraformation.

Le geth se tut un court moment.

-Également, si au cours du processus, des vestiges d'anciennes civilisations sont découvertes, la terraformation sera interrompu. Les responsables se chargeant de prévenir le Conseil sur la découverte. La suite dépendant de la décision du Conseil. Si le Conseil prend la décision que tout doit être arrêté, alors le processus prendra fin. De plus, l'espèce ayant déboursée pour la terraformation sera remboursé par le Projet.

Les prochains points allaient plus délicats. Il faudrait donc se montrer le plus clair possible.

-Autres points, en cas de découvertes de technologies d'anciennes civilisation, la terraformation sera également interrompu et le Conseil prévenu. Personne ne sera autorisé à approcher la technologie jusqu'à l'arrivé d'agents du Conseil. Cependant, les employés ne seront pas tenus de respecter cette règle en cas de force majeure. Ces forces majeures se limitant à deux cas précis. Le premier, la technologie est en risque très élevé d'être détruite par un ou des phénomènes naturel. Le deuxième, la technologie risque d'être saisie par des criminels. Peu importe le cas, le personnel ne sera pas autorisé à étudier la technologie au-delà des sécurités de base et devront la remettre aux agents du Conseil.

Il était temps de présenter le dernier point des règlements.

-Le dernier règlement concerne l'aspect économique du Projet. Comme mentionné plus tôt, les types de paiement peuvent être extrêmement variés. Cependant, certains types seront totalement refusé et même signalés aux autorités. Aucune marchandise illégale, aucune marchandise volée, aucune marchandise vivante, pas d'armes. En ce qui concerne les marchandises illégales, nous nous fions aux standards conciliens. Pour ce qui est de l'échange technologique, nous refusons toutes technologies exclusivement ou majoritairement militaire. Les technologies acceptés seront surtout de niveau civil. Finalement, afin de démontrer au Conseil que nous désirons éviter tout abus au sein du Projet, chaque négociation aboutie dont le paiement ne sera pas uniquement en crédit sera présenté au Conseil ou à un représentant désigné par ce dernier. Le Conseil sera alors en droit de s'opposer à la transaction. Dans un tel cas, les négociations recommenceraient alors et le résultat soumis de nouveau.

Guild prit ensuite la parole.

-Conseillers, désirez-vous des éclaircissement sur certains de ces points?






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 26

MessageSujet: Re: Le projet Nouvel Éden   Mar 01 Mar 2016, 00:46

Le projet Nouvel Éden
6 Février 2201

Citadelle – Salle du Conseil


Informateur aborda donc ces points de sécurités. Ces paroles s'annonçaient bien plus rassurantes et prévenantes, le Conseil semblant automatiquement présent à chacune des étapes, depuis les premières négociations jusqu'aux échanges terminaux en passant par la terraformation elle même, et toujours avec le pouvoir d'interrompre les choses. A croire que les deux geths avaient perçus ce qui déplaisait aux Conseillers. Mais devant leurs dires, le visage de la conseillère galarienne, Padroski, se fendit d'un sourire. Geste incontrôlé, possible chez la plus récente des Conseillères, ou manipulation ?
Le geth du GIP termina son discours, laissant la parole à son représentant demandant s'il y avait des questions. Les Conseillers se regardèrent, et Hackett prit la parole pour la première fois de la rencontre.

"Deux points à éclaircir, en effet. Vous parlez régulièrement du paiement qu'effectue l'espèce à votre encontre pour que soit terraformée la planète, ce qui est tout à fait logique. Mais vous parlez aussi de vendre la planète après la terraformation. Pourquoi vendriez vous quelque chose que vous n'avez pas acheté ?
Le second point concerne l'implication du Conseil dans votre tâche, que je trouve mal définie. Répondez directement : le projet est-il dirigé par le Conseil et effectué par le GIP, ou est ce entièrement sous contrôle du GIP, le Conseil se cantonnant à un rôle de surveillant ?"


La conseillère galarienne prit la parole à la suite de l'humain.

"J'ai moi aussi une remarque. En effet, agent Informateur, il est tout bonnement fascinant de vous entendre parler de terraformation. A vous écouter, cela semble si facile ! Sauf que rien ne l'est, n'est ce pas ? Vous avez déjà simulé le temps et les coûts que cela prendrait, évidemment. Mais pas testé sur le terrain. Car cela prend au bas mot des siècles pour terraformer en profondeur une planète inadaptée à la vie organique, et de véritables fortunes que seuls les espèces dominantes pourront envisager de payer, même sous plusieurs formes. A moins que vous ne parliez que d'installer des bases pour extraire des ressources de la planète, mais l'assistance geth est alors inutile. Aussi, voilà ma question : qu'est ce qu'une espèce aurait à gagner à faire appel à vous ?"

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


En ligne
De la Magie dans l'air
Messages : 653

MessageSujet: Re: Le projet Nouvel Éden   Mer 02 Mar 2016, 17:59
Qu'est-ce que le Conseil pensait du projet Nouvel Éden? Voilà la question qui trottait dans la tête d'Informateur. Le geth faisait son possible pour exprimer le plus clairement chacun des points du projet, espérant que cela intéresserait l'entité politique la plus puissante de la galaxie. Malgré tout, rien n'était garantit. Contrairement aux machines, les êtres organiques ne se laissaient pas convaincre uniquement par des informations logiques. L'Opérateur du GIP pouvait le comprendre. Jadis son peuple se fiait presque uniquement à des éléments logiques pour ses décisions. Cependant, depuis leur individualisation, chaque geth était désormais ouvert à des éléments nouveaux. Informateur y avait souvent été confronté, lors des opérations commandos qu'il menait. Il lui était arrivé à de nombreuses reprises d'abandonner un raisonnement logique, afin de faire ce que la morale dictait comme étant le choix juste.

Au moins, les conseillers continuaient d'écouter. Cela pouvait être un bon signe. Le geth avait bien remarqué le sourire de la conseillère galarienne, mais n'y prêta guère attention. De toutes les espèces organiques, les galariens étaient ceux dont le mode de pensée se rapprochait le plus des geth. Après tout, c'était un peuple rationnel, faisant souvent appel à la raison et à la logique. Le conseiller Hackett prit la parole. Les geths écoutèrent ses propos et ses questionnements en silence. Informateur n'avait aucun mal à se souvenir de la voix de cet homme. Ayant combattu sur Terre, lors de l'ultime affrontement, Informateur avait eu l'occasion de l'entendre. Mais bon, ce n'était pas comme si l'amiral en chef lui avait parlé directement. C'était plutôt des ordres et autres directives envoyés au plus de gens possible.


Une fois que le conseiller humain eut posé ses questions, ce fut le tour de la conseillère galarienne. Cette dernière questionnement l'utilité d'un tel projet. Informateur décida de commencer par répondre aux questions du conseiller Hackett.

-Pour répondre à vos questions, conseiller, il faut d'abord vous prévenir qu'il y a eu une légère erreur de compréhension. Quand il est question de vente de planète, je ne parlais pas de terraformer une planète sous contrat avec une espèce, puis de la revendre. Il est plutôt question d'acheter une planète non-désignée ou de racheter une planète à une espèce. Puis, de la terraformer et de la revendre ensuite. Quant à votre seconde question, surveillant ne serait pas le bon terme, car cela ne ferait qu'effleurer le véritable pouvoir du Conseil envers le projet. Super administrateur serait plus exact. Aucune décision importante ne pourrait être prise sans l'accord du Conseil, ce dernier ayant également un droit de veto et le pouvoir d'interrompre les opérations à tout moment. Sans qu'aucune justification ne soit nécessaire. D'ailleurs, je tiens également à préciser que le Projet ne sera pas lié directement au GIP. Nous voulons que toutes personnes qui le désire, peu importe sa race, puisse participer au Projet. Il s'agirait donc d'une société.

Il était maintenant temps de répondre aux questionnements de la conseillère galarienne.

-Conseillère, quant à la question de savoir ce que les autres espèces aurait à y gagner, je répondrais en vous disant qu'il y a de nombreuses choses à y gagner. Tout d'abord, cela permettrait la colonisation de nouveau monde et l'apport de nouvelles richesses, autres que des ressources planétaires basiques. Également, profitable économiquement. En plus des ressources nouvelles, la terraformation serait également plus rapide et moins couteuse. Cela pour deux raisons simples. Tout d'abord, mon peuple n'a pas de besoin biologique commun aux espèces organiques, comme l’alimentation, l'air et le repos. Ainsi, nos équipes au sol seront en mesure de travailler plus longtemps. Certes, il y a certains éléments d'une terraformation dont la durée demeureront inchangés, toutefois d'autres pourront être effectués plus rapidement. Également, certes depuis notre individualisation, les geths ont perdu le consensus, mais nous demeurons capable de communiquer d'une manière semblable et aussi rapide avec nos confrères à proximité. Cela nous offrant une grande efficacité. Finalement, cela est également économique, par les salaires. N'ayant pas des besoins très complexes, les représentants de mon peuple n'ont pas besoin de salaire comparable aux individus organiques du projet, voir même aucun salaire selon les individus.

Le geth se tut un court moment.

-Autrement, comme vous l'avez évoquez, certaines espèces pourraient avoir des problèmes pour financer de tel projet de terraformation. Nous en sommes parfaitement conscient. C'est l'une des raisons qui nous a amené à présenter le projet devant le Conseil. Une idée que nous avons eu concernant le financement est lié directement au Conseil. La formule étant simple, les espèces les moins fortunés demandent une aide financière au Conseil. Cependant, en échange, elles devront rembourser, avec un pourcentage prédéterminé par le Conseil. La forme du remboursement serait libre. Personnellement, je recommanderais simplement une taxe que le gouvernement planétaire pourrait mettre en place sur certains produits.






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4117

MessageSujet: Re: Le projet Nouvel Éden   Jeu 03 Mar 2016, 12:43

Le projet Nouvel Éden
6 Février 2201

Citadelle – Salle du Conseil


Ainsi, le projet visait à acheter des planètes, les terraformer, et les revendre. Dans le but d'augmenter l'espace habitable par les organiques, et faciliter la récolte des ressources. Et Informateur comptait sur l'aide du Conseil pour aider les espèces les moins fortunées à en profiter aussi. Les Conseillers se regardèrent, communiquant silencieusement via leurs omnitechs. Tous étaient d'accord : dans l'état actuel des choses, le projet Nouvel Éden ne tenait pas debout.
C'est Tevos qui reprit la parole, interrogeant le geth au nom de tous.

« Agent Informateur, dans l'état actuel des choses, votre projet semble comporter de nombreuses lacunes.

Vous parlez d'acheter des planètes pour les terraformer et ensuite les revendre. Mais comment comptez vous financer ces opérations ? Même en comptant les particularités des geths permettant de faire des économies, il vous faudra des quantités colossales de crédits et de matériel. Bien trop pour que la simple revente des planètes soit rentable, ou alors en les revendant à un prix exorbitant. Et alors, qui vous les achètera ?

Vous parlez de financements de la part du Conseil. Mais ce n'est pas là l'utilité de notre instance. A l'heure actuelle, aucune espèce ne souffre de surpopulation, les colonies sont même en général peu peuplées. Le Conseil ne financera pas une espèce désirant s'étendre simplement pour le plaisir.

Concernant la récolte des ressources, il est inutile de terraformer entièrement une planète pour y avoir accès. Installer une simple base au sol suffit, et est bien moins coûteux. Pire encore : en terraformant une planète, vous lui ôtez les éléments qui la rendent unique et pourrait justifier un investissement suffisant.

Aussi, si vous n'avez pas d'autres éléments à nous apporter qui justifieraient cette intervention, nous ne l'autoriserons pas. Vous pourrez toujours terraformer les planètes vous appartenant si vous le désirez, sous notre direction afin de garantir la protection de l'écosystème de la planète, mais vous ne recevrez ni moyens financiers ni technologiques de notre part. Aussi, avez vous d'autres arguments à nous fournir ? »




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


En ligne
De la Magie dans l'air
Messages : 653

MessageSujet: Re: Le projet Nouvel Éden   Dim 06 Mar 2016, 19:48
Informateur attendait de voir ce que le Conseil penserait des mesures qu'il proposait. Certes, cela se montrait quelque peu ambitieux, cependant si cela marchait cela pourrait apporter beaucoup de changement à travers la galaxie. Cela permettrait l'accès à de nouvelles planètes, l'apport de nouvelles richesses, le tout en encouragent la collaboration entre les diverses espèces. Toutefois, rien ne garantissait que le Conseil serait forcément intéressé par cette idée. Malheureusement, les organiques étaient un peu moins pragmatique que les geths, ce qui faisait en sorte que certains choix pouvaient être évincé pour certaines raisons idéologiques. Parfois, c'était parfaitement censé, mais à d'autres moments, cela pouvait être plutôt ridicule.

La conseillère asari, Tevos, prit la parole. Malheureusement, le Conseil jugeait le projet incomplet et ne voyait pas d'intérêt à investir dans le domaine. Certes, il lui laissait une chambre de présenter de nouveaux arguments, cependant le geth n'était pas idiot. Il comprenait bien que même s'il apportait de nouveaux éléments, cela ne convaincrait pas les conseillers. Il était donc totalement inutile de continuer tout cela.


-Il est regrettable que ce projet ne nous intéresse pas, conseillers. Je n'ai pas d'autres arguments à vous présenter. Je tâcherai cependant de travailler encore sur le concept, avec l'aide d'autres individus. Nous verrons alors s'il y aurait moyens de le rendre plus intéressant et profitable. Si ce n'est pas le cas, alors nous abandonnerons cette idée. Merci de votre temps, conseillers.

Guild salua également les membres du Conseil. La séance fut ajournée et les geth quittèrent les lieux. Tandis qu'ils progressaient vers la sortie, Guild s'adressa à son confrère.

-Il est regrettable que votre projet n'ait pas été accepté, Opérateur.

-Ce n'est pas grave, ambassadeur. Cette rencontre m'a permis de voir certains défauts liés à cette idée. L'avenir nous dira s'il est possible d'élaborer un meilleur projet. Cela m'a également donnés des idées pour un autre projet. Je ne m'y pencherai pas trop, pour le moment. Je retourne plutôt sur Rannoch, j'ai des affaires à y régler. Je dois également informés les personnes concernés que le projet n'a pas été approuvé par le Conseil.

-Alors, bonne chance.

-Je vous en remercie.






Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le projet Nouvel Éden   
Revenir en haut Aller en bas
 

Le projet Nouvel Éden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace de l'Alliance interstellaire :: Bulle locale :: Citadelle-