AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Nouveau départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : SSC
Rang : Agent du SSC à la Cybercriminel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3533-omnitech-de-scana-naevus


Ombres du Passé
Messages : 172
Crédits : Avatar: Davinarfel / Signature: Bayzee / Alice Sharp

MessageSujet: Nouveau départ   Dim 13 Mar 2016, 16:12
Intervention MJ : NonDate : Mars 2201 RP violent
Scana Naevus
Nouveau départ


Palaven, 7 Mars 2201:

Cipritine avait beaucoup manquée à la turienne. Les grands immeubles, le paysage de la capitale et son ambiance avait un petit truc indescriptible qui faisait que Scana se sentait chez elle. Oméga et la prison lui avait permit de voir que la vie de hors la loi n'aurait jamais été pour elle. De tout manière, l'ex prisonnière n'en voulait pas, car elle n''aimait pas ce mode de vie.
Avec son sac au dos et l'autre sur l'épaule, la femme regarda l'immeuble devant elle et ne cachait pas une immense joie d'être ici. A l'entrée du bâtiment, elle tourna la tête vers les sonnettes et appuya sur le bouton à côté du nom V & N Naevus. C'était le milieu d'après midi et lors de cette date, ses parents prenaient congés pour faire une activité commune ou simplement s'organiser un après midi tranquille avec un repas à la maison.

La serrure ce déverrouilla et la femme prit l'ascenseur. Durant le trajet jusqu'à l'appartement de son enfance, elle se mit à penser sur son discours pour ses parents. Discuter ce n'était que secondaire pour la survivante, ce qui lui importait plus, c'était de les prendre dans ses bras et de retrouver leurs affections qui lui manquait.
Sans attendre, elle ouvrit la porte avec un énorme sourire. "Coucou." En face d'elle sa mère rangeait des affaires dans un carton et son père ne semblait pas avoir remarqué l'arrivée de sa fille. L'autre femme posa son carton et prit la bricoleuse vers elle. "Hey ma Scanou, tu vas bien?" La mère qui câlinait son enfant semblait avoir des larmes de joie. Pendant ce temps l'homme était sur le canapé à regarder les pièces de son arme qu'il remontait avec soin.

Voyant que son père semblait faire la grimace, la plus jeune des turiennes ce libéra pour aller vers le militaire en uniforme d'officier. "Qu'est ce qu'il y pa..." Elle se fit rattraper par maman Niria. "Vient avec moi Jeune adulte, on à une crise SAV." En entendant le nom de code, Scana suivit sans réfléchir. Les réunions SAV était le code entre la mère et la fille pour parler des choses sur lesquelles la jeune avait besoin d'une femme plus âgée pour avoir une réponse.
Mais c'était pendant son adolescence et c'était la bricoleuse qui sollicitait ces discussions. Aujourd'hui, l'armurière connaissait pleinement ce savoir sur sa propre vie. Niria ouvra la porte qui menait sur le toit et contrôla le carton qu'elle avait prit soin de ramasser. En voyant la vue sur le reste de la ville, Scana avait les souvenirs qui revenait de ce lieu et les conversations longues qui se passaient sous les étoiles.

Niria s'assit dans un coin et attendit l'arrivée de sa fille. Cette dernière regarda le carton de sa mère et vint s'asseoir à côté d'elle. "Ecoute Sca... ton père... Laisse moi formuler ça." La jeune regardait sa maman avec un air étonnée et inquiète. D'habitude, la femme était directe et sans aucune retenue. Si elle avait de la peine, c'est que c'était plutôt délicat.
L'ex prisonnière posa sa tête sur l'épaule de l'autre femme. Suite à ça, la mère se surmonta en sentant la tête. "Avant ton procès, papa te croyait morte. Il c'est donc entièrement consacré dans l'armée... Maintenant que tu es de retour en temps que déserteuse, il ne veut plus entendre parler de toi." Après la révélation, les deux turiennes semblaient avoir des larmes.

La mère les essuya rapidement et réconforta la paria qui semblait avoir de la peine à encaisser la nouvelle. "Et à cause de ça... On va se séparer." Elle ouvra le carton et regarda les images de souvenirs qui lui rappelaient les bons moments."J'étais là pour récupérer toutes ces photos, ainsi que d'autres choses qui lui rappel son échec."
Elle continua de serrer sa fille en ayant quelques larmes qui coulaient de ses yeux. "Pou... Mais... Je... Papa est mort?" La mère fixa sa Scanou. "De quoi tu parle?" . "Ce type dans le salon en officier c'est pas mon papa." La pompier approuva en voyant le soleil se coucher. "Il est vrai que cet homme qui cour derrière les promotions n'est pas le mari que j'ai épousé."

La bricoleuse pleura un bon moment et une fois que les larmes étaient sorties, les deux femmes revinrent dans l'appartement. Avant de rentrer la mère demanda à sa fille de ne pas chercher l'attention du patriote qui semblait très amer depuis son arrivée. Dans l'envie de retrouver un souvenir de son père, la bricoleuse pénétra dans son ancienne chambre et prit son ancien doudou et une autre peluche qui était aussi un objet très important de son enfance.
Les deux turiennes se réunirent près de la porte d'entrée et la plus vielle ouvrit sortit les mains pleines d'objets. La jeune regarda l'homme qui rangeait son arme, prise par une colère et la tristesse, Sca couru et prit son père dans ses bras. Le militaire, surpris par la manœuvre de la paria, fit une clef de bras part instinct et la fixa du regard sans parler.

"Papa, arrête... Je suis toujours la même, je veux pas te perdre." La jeune femme avait les larmes aux yeux et regardait l'officier avec un air de défi et de détresse. "Toi, sors de chez moi. Niria prends cette déserteuse et sors là d'ici." Il lâcha et renvoya la femme vers sa partenaire. Une fois que l'ex prisonnière était libre, elle sortit une des peluches et la donna à l'homme avant de se faire prendre part le col et sortir de l'appartement.
Une fois dehors, la mère déverrouilla une voiture, dans un bras les cartons et de l'autre sa fille détruite qui avait toujours ces sacs et une peluche en main. "Je t'avais dit... Il faut croire qu'il préfère ses galons." Niria montra sa colère et serra les poings. "Ton Papa a laissé un gros con prendre sa place." Elle posa les affaires dans l'arrière de la voiture et par la même occasion celle de Scana.

La jeune s’assit sur la place passager et la mère prit les commandes. La bricoleuse repensait encore à sa sortie de prison et son envie de retrouver papa maman était plus fort que tout le reste. Maintenant, elle ne savait plus ce qu'elle voulait, ni qui elle avait pour retrouver le moral. Maman Naevus était bien là, mais l'officier qui était à la place de son père lui avait fait plus mal que n'importe quel blessure. Une autre question tournait sans vraiment avoir d'importance: Où habitait Niria?


Récompenses:
 



Dernière édition par Scana Naevus le Dim 20 Mar 2016, 17:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : SSC
Rang : Agent du SSC à la Cybercriminel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3533-omnitech-de-scana-naevus


Ombres du Passé
Messages : 172
Crédits : Avatar: Davinarfel / Signature: Bayzee / Alice Sharp

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Dim 20 Mar 2016, 10:54
Appuyée contre la vitre après c'être endormie, la passagère n'avait plus les moyens de voir où elle se situait. Un dernier cauchemar ou rêve qui semblait lui montrer le regret d'être partie de Castel-Veltus. Puis elle sentit une caresse le long de son bras. "Hmmm." Après avoir ouvert les yeux, elle vit Niria avec des cartons en dehors de la voiture. "Allez vient m'aider à monter les affaires et on pourra se reposer."
Sortir de la voiture prendre un maximum de chose et une fois que la turienne était entièrement réveillée, la bricoleuse se rendit compte que l'appartement dans lequel sa mère les amenaient était le sien. "Tu habites chez moi?" La mère ouvrit la porte. "Et oui." Scana reconnaissait son chez elle et ses affaires. La différence qu'avait apporté la mère c'était des affaires en plus et que ça semblait mieux rangé avec plus d'objet.

En voyant les affaires de pompier sur le canapé, elle tenta de changer d'humeur. "Je pourrais te demander un loyer?" L'autre qui rangeait les cartons regarda la bricoleuse en souriant. "Tu oserais faire ça? Je dois te rappeler que tu as vécu chez moi avant de payer ton propre loyer?... Tu es une sale gamine." Niria s'arrêta et fixa Scana par peur que la jeune reparte en larme.
"Je t'embêtais Scanou." L'armurière resta silencieuse un court instant. "C'est bon maman, je vais pas rester toute ma vie là dessus." Elle fit un sourire timide et alla dans la cuisine. "Je préfère ça. Dès demain on va voir pour te remettre sur une nouvelle vie." La plus ancienne vint récupérer l'autre qui se trouvait la tête dans une armoire à prendre de la nourriture.

"Je suis heureuse que tu ne sois plus dans l'enfer des terminus." La survivante approuva. "J'ai eut la chance de tomber sur des gens bons. Mais sans eux, je serais surement en trains de tourner autour d'une barre à me déshabiller pour un volus qui viendrait dépenser son argent." Les yeux de la combattante du feu se perdaient dans le vide. "Maman, tu n'as pas de chocolat?"
Suite à la question la mère serra sa fille dans ses bras et la fixa dans les yeux. "J'ai vue l'état de ton appartement avant que je fasse le ménage. On va te mettre au régime, sinon tu peux venir faire des commissions avec moi demain." La jeune s'appuya contre Niria. "Oui maman, je vais profiter pour me trouver un travail." La journée se finit en activité entre les deux femmes.

Le lendemain le binôme Naevus alla faire ses courses, mais tout ne se passa pas pour le mieux. Alors que Niria était bien vue pour sa carrière de pompier et comme une héroïne pour certains. Scana devait se faire discrète et à chaque croisement de regard, les gens la dévisageaient. une ou deux personnes n'hésitaient pas à la bousculer en ne s'excusant pas avec un agréable regard ayant pour unique but de dire à l'armurière de partir d'ici.
Plus la journée avançait dans la ville de Cipritne, plus l'ex prisonnière se sentait couler dans la tristesse. Le soir, Niria amena sa fille à un restaurant, l'homme qui surveillait l'entrée semblait la connaitre et il parlait d'une dette qu'il avait en vers elle. Une salutation et elle passa. La jeune tenta de passer et le turien lui barra la route. "On est fermé, Madame."

En entendant et voyant la scène de l'entrée la mère revint. "Elle vient manger avec moi." . "Naevus, tu connais cette jeune femme?" Elle répondit de manière sèche. "Oui abruti c'est ma fille." Il garda son bras sur le chemin de Scana. "On ne sert pas les gens sans honneur." Elle regarda son interlocuteur. "Honneur ou pas, elle cherche à servir la Hiérarchie et veut seulement contribuer à notre société."
L'homme fixa la bricoleuse. "Je me moque de ça, elle a failli à son devoir. On a une réputation à tenir, alors se genre de client n'est pas la bien venu." Niria poussa Scana et plaqua l'homme contre le mur. "Dis moi gros con, c'est ta réputation ou ton petit honneur qui ta sauvé des flammes, la dernière fois?" Elle regarda le garde. "Non, c'est toi." La mère se rapprocha. "Oui, mais à l'époque je n'étais qu'une rescapée des terminus qui avait reprit sa vie en main." Elle lâcha le turien et continua de le fixa en se rapprochant de la bricoleuse.

Étonnée de la découverte, Scana n'avait jamais sue que sa mère venait de là bas et le garde à genou ne semblait pas le savoir non plus. "Mais pour toi c'était différent, tu as sauvé beaucoup de monde et tu dirige une équipe entière." . "Oui oui, mais cela n'empêche pas que durant ton sauvetage, j'avais le même niveau d'honneur que ma fille aujourd'hui." Les deux femmes partirent et la plus jeune regarda son parent.
"Tu étais des terminus?" . "Oui ma Sca et contrairement à ces gens, on devait vivre en groupe. Mais en VRAI groupe." Niria semblait être ouverte à raconter son passée et avancer dans la direction de la maison. "C'est quoi la différence?" . "Eux ne vivent que pour être des moutons heureux dans une société qui veut se montrer comme parfaite." Elle soupira un instant et reprit. "Sur Oméga, on devait vivre les un avec les autres pour survivre." Elle tourna la tête vers la jeune. "Ici, seul tes actions passées compte et ta détermination de vouloir participer ne sert à rien pour eux. Chez moi, ton passée est dans le passée. Ce qui compte c'est ton envie de servir dans le présent pour amélioré l'avenir."

Jusqu'à maintenant, Maman Naevus qui avait le nom de famille "Ferris" n'avait jamais discutée de sa jeunesse ni même de ses parents de son côté. Après une longue discussion, elle découvrit une vie bien dure. Grand papa vendait des pièces détachées et grand maman était mineuse, Niria commença une carrière de rangeuse de produit en étagère à l'âge de 12 ans. Mais un jour le magasin fut occupé par une équipe de mercenaire, ces dernier proposaient de laisser la vie aux parents et en contre partie, ils prenaient la fille.
Jusqu'à l'âge de 18 ans, Niria fut formée pour être une tueuse de haut niveau. Le groupe lui apprenait un maximum de chose et elle découvrit les sept autres enfants qui étaient formés comme elle. Certains finirent morts dans les épreuves et d'autres s’entre tuerent.
Puis le groupe fut réduit à l'état de souvenir et la dernière des apprentis du faire le déshabillage autour d'une barre après avoir été engagée par une matriarche. Après avoir gagnée une bonne somme, la fille Ferris retourna vers ses parents et leur donna une sommes pour aller sur la citadelle. Les grand parent ne prirent que très peu de crédit et envoyèrent Niria se faire une nouvelle vie avec cet argent gagné. Après différentes négociation, elle put atteindre Palaven et faire une formation de pompier. Plus tard, elle découvrait l'officier Naevus et eut une fille avec lui.

La discussion était très longue et la mère semblait être en colère envers le comportement de certaines personnes. Les deux étaient dans le salon sur le canapé avec le soleil qui commençait à se lever. "Mais je vais droit dans le mur maman." L'autre reprit la bricoleuse dans ses bras. "Ecoute, tu es née sous le nom des Naevus. Mais maintenant, tu vas devoir accepter le côté de ma famille qui coule en toi."
L'armurière semblait ne pas comprendre. "Et donc?" . "Chez les Ferris, c'est la volonté de servir intelligemment qui compte. Tu es bien mieux que certains fidèles de la Hiérarchie qui ne font que suivre sans jamais réfléchir." Niria retira un collier de l'esprit de la volonté et le donna à la jeune. "Tiens, c'est la seule chose que tu dois suivre. Les principes de Ferolth" L'ancienne fille des terminus était attachée à la volonté de servir plutôt que le principe de l'honneur pro Hiérarchie.

Après avoir prit et mit le collier de sa mère, Scana avait trouvé le principe qu'elle avait envie de suivre. "Jusqu'à maintenant, j'ai fait tout comme papa le voulait. Mais en le suivant je me suis retrouvée abandonné pour une faute." Niria semblait approuvée ces paroles. "Tu tiens plus des Ferris. Ne cherche pas les petites récompenses de la Hiérarchie, cherche toi une nouvelle voie et surtout suit TA propre route ma Sca. Tu as fait une erreur, mais je sais que tu veux faire mieux."
La mère et la fille semblait être d'accord sur ce résultat final. La seule chose, c'était que Scana devait se trouver cette fameuse voie.


Récompenses:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hiérarchie turienne
Rang : 1st classe
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3735-omnitech-personnel-de-shale-sedorian


Messages : 43

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Lun 21 Mar 2016, 02:03

"Le PFS-Trentium arrivera à Cipritinne d'ici deux heures et trente-six minutes. Timonier Jackard, terminé." cite le pilote via les hauts parleurs qui hurlent dans toute la frégade. Le Trentium est en route pour la Crête Apienne alors qu'il vient de terminer une mission dans la Travée. L'intérieur du bâtiment reste animé par les turiens qui vont et viennent, à leur poste, certains à leurs occupations tandis que d'autres sont au repos mérité après leur mission. Shale est seul dans ses quartiers, allongé sur son lit de l'armée. Quelques photos par-ci par-là de sa mère Elnora, sa sœur de cœur Scana ainsi que sa moitié Levina. Il prend son pendentif représentant une certaine forme draconique en main, le fixant… se souvenant du moment où il l'a acheté sur Oméga, aux côtés de Sca'. Cette dernière l'ayant même un peu grondé pour ses excessives dépenses… Le biotique relâche son collier en argent qui retombe sur son buste, dans un long soupir. Un des bras tombe mollement sur les yeux. Quelques minutes passent pendant que le turien reste immobile jusqu'à ce que son omnitech s'agite et laisse apparaître une notification. Shale se redresse, ses pieds tombant sur le sol. Sedorian active son omnitech et lit ce qui semble être un message assez important aux yeux du turien. Les mandibules de ce dernier s'écartent légèrement, la mâchoire entre-ouverte lui donnant un air surpris. La tête se tourne lentement vers l'une de la panoplie de photos sur son petit mur perso', et plus exactement sur celle où on y voit Shales et Scana ensemble, tous deux souriant.

Il répond vite fait au message, se reposant ensuite sur le lit, les bras sous le l'arrière crâne et le regard dirigé vers le haut. Visiblement perdu dans ses pensées, ses mandibules claquant. Les paupières se ferment lentement mais Shale ne sombre pas dans le sommeil malgré lui, encore surpris du contenu du message qu'il vient de recevoir, le genre de message auquel il ne s'y attendait absolument pas.

"Ici le Timonier Jackard. Nous sommes arrivés à la Crête Apienne. Palaven est en visuel, en attente d'une autorisation d'appontage, terminé." raisonne à nouveau dans le bâtiment, suivi du turien allongé qui ouvre les yeux et commence à rassembler son sac. Le vaisseau amarré, le turien parmi les d'autres du Trentium semble se hâter pour rejoindre la sortie et quitter le port. Il prend le taxi mais cette fois, il ne prendra pas la route de la maison Sedorian, non… direction l'appartement de Scana !

Une fois dans le véhicule qui démarre, le biotique porte son regard à l'extérieur, par-delà la vitre, silencieux, visiblement nerveux et cela se voit à sa jambe qui s'agite. "Tout va bien m'sieur ?' demande le taximan en regardant brièvement le pressé par le rétroviseur intérieur. "Hm ? Oui oui, pourquoi ?" rétorque le passager. "Vous êtes pressé de revoir votre famille, hm ?". Sans doute l'homme s'en est douté, peu difficile à deviner : Shale vient du port. Le biotique sourit en coin. "Oui…". Le taxi s'arrête devant la rue de l'appartement de Scana, le passager le paie et prend ses affaires avant de s'en éloigner et de se diriger vers la porte de l'appartement. Il prend une grande inspiration avant de sonner à la porte…



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : SSC
Rang : Agent du SSC à la Cybercriminel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3533-omnitech-de-scana-naevus


Ombres du Passé
Messages : 172
Crédits : Avatar: Davinarfel / Signature: Bayzee / Alice Sharp

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Ven 25 Mar 2016, 19:21
Faire la cuisine, une tâche qui peut sembler complexe ou simple en fonction de la personne. Niria ne semblait pas être de la première catégorie, la mère semblait apprécier le plaisir de déguster un plat maison. Elle regarda l'intérieur de la casserole et entendit une voix. "J'en ai marre." Qui fut suivit par la collision d'un objet contre un mur. La cuisinière connaissait l'origine de cette colère.
Depuis que Scana avait envoyé différentes offres, les patrons lui renvoyaient des réponses qui ne manquaient pas de retenue sur son statue de déserteuse. La femme d'oméga partit dans la chambre pour voir Scana qui ne semblait pas dans son état. "Ecoute Scanou, je t'ai dit plus d'une fois que ça ne sert à rien de vouloir refaire une carrière ici." Elle vint s’asseoir à côté de la jeune qui était sur le lit recroquevillée sur elle même. "Mais pourquoi? J'aime mes origines, je veux rester ici, pourquoi la vie est aussi cruelle?"

En voyant sa fille dans cette état l'autre la caressa de la même manière qu'elle lui faisait dans son enfance. "Parce que c'est comme ça. Arrête de te morfondre et change les critères qui ne vont pas." La bricoleuse fit la grimace. "Je veux juste qu'on me laisse ma chance." La femme prit la déprimée par les épaules et la fixa dans les yeux. "Scana, l’univers est bien assez grand pour que tu trouve un coin où tu ferras tes preuves."
Naevus regardait maman Ferris. "Oui, mais je ne peux plus faire ce que je voudrais." La réponse fut sèche. "L'avenir est large, si tu dois faire une transition avant d'atteindre ton but, alors fait le. Toute expérience est bonne à prendre." Sa voix changea pour redevenir plus douce. "Regarde ton histoire avec cette femme... Dafius. Si elle n'aurait pas fait le premier pas, tu serais encore en train de chercher un homme qui t’aurait brisé le cœur."

Sur cette remarque, la plus jeune fit un sourire timide. "Quel rapport maman?" . "Depuis que tu es en âge de comprendre la sexualité, tu n'as jamais regardé les hommes." La fille continuait de se sentir gênée. "Mais si, je suis sortie avec un turien." La mère fixa la bricoleuse avec un grand regard. "Pardon, je n'avais pas l'impression que c'était la joie. Je te parle d'un amour qui ne va pas à sens unique Sca. Tu n'es pas censée tout faire pendant que l'autre t'abandonne à aller chercher une suivante."
L'armurière fixa le sol avec un air qui montrait que ça ne l'avait pas laissée indifférente."Maman, je déteste quand tu as raison sur ce thème." La plus vieille amena l'autre à table et partit à la cuisine pour prendre le repas. "C'est pour ça que je pense que ta copine et toi vous alliez très bien ensemble." Elle commença à remplir les deux assiettes. "Zut, j'en fais un trop pour deux personnes."

Le bruit de la sonnette se fit entendre et la mère partit ouvrir la porte. Derrière se trouvait un turien. Il semblait jeune et Niria le connaissait. "Attends toi, je me rappel de tes peintures... Tu es mon fils caché, enfin vu que Scana te voit comme son frère." Niria avait vue plus d'une fois ce jeune cabale et elle ne l'oubliait pas. Il se mit sourire. "Bonjour Niria. Ca fait longtemps, comment vous allez ?" Inclinant la tête respectueusement.
Elle regarda le turien. "Tu n'as pas changé toi. Rentre on allait manger" L'une des choses qu'avait retenue la mère c'était la manière de débuter la conversation de la part de Shale. "Je ne voulais pas vous déranger lors d'un repas.. Mais j'ai eu des nouvelles comme quoi Sca' était libérée et du coup je me suis précipité pour venir dès que possible." En effet, le turien a encore son sac sur lui...

Avant cette rencontre, la mère penssait vraiment que sa fille n'avait pas de véritable ami. Niria tapota sur l'épaule de Shale. "Tu ne dérange pas, donne moi ton sac et prend une assiette." Le turien continuait de sourire doucement, encore. "Merci, Niria. descendant la lannière du sac de son épaule pour le lui tendre. Mais vous ne m'avez pas répondu."
Elle récupèra le sac. "Oui c'est vrai, je vais bien et toi?" Part moment, il lui arrivait de vouloir brûler les étapes pour atteindre le but de la conversation. "Je vais bien, merci... Surtout après la nouvelle que j'ai eu quand j'étais sur le retour de la Travée !" Après le dépôt du sac Sedorian fut amené à table où Scana était déjà en train de manger.

Profitant du bon goût de se plat que seul sa mère faisait, Scana se sentit comme observée. "Scana." Puis la présence se rapprocha. Mais avec la voix, il n'y avait plus de doute. Elle leva la tête après avoir entendu cette personne si familière et lui sauta dessus. "Tu es le premier et l'unique ami qui semble vouloir me connaitre encore." Il la serra contre lui. "Tu me connais, non ?"
Maman Ferris regardait les deux jeunes et elle s'assit à table. "Je suis heureuse de t'avoir." . "Et moi donc.. Je suis venu dès que j'ai su. Comment tu vas ?" N'ayant pas envie de faire pitié à son ami, la bricoleuse prit le temps pour répondre. Elle regarda sa mère puis revint sur Shale. "Mon père ne veut plus de moi et les autres membres de la hiérarchie me traitent comme une moins que rien. Seul toi et ma mère étés encore là pour moi."

Niria regarda le duo. "Essaye de la convaincre de partir d'ici. Je vois qu'elle se fait beaucoup de mal en continuant de vouloir vivre sur Palaven et surtout en étant dans le collimateur de la Hiérarchie." Sa mère ne cherchait pas à se débarrasser d'elle, mais en voyant le traitement que subissait sa fille, elle voulait lui faire comprendre ce qui était mieux. "Je suis désolé..." Il en baissa la tête suite à la nouvelle. "Ceci dit... il ne l'est pas marqué sur ton front. On ne peut pas deviner que tu as été accusée de trahison."
Scana baissa les yeux. "C'est noté dans mon dossier que je suis accusée de désertion et du coup, je n'ai personne qui veut m'engagée." Une pointe de tristesse se fit entendre dans sa voix. "Tu es forte Scana... tu as une force de caractère que je n'ai pas. Je sais que tu y arriveras si tu persévères... j'en suis sûr." Dit il en hochant la tête, souriant. Niria regarda Shale. "Je suis très fière de la détermination de ma fille, mais les gens ici ne voient que cette histoire d'honneur. Je pense qu'elle doit chercher plus loin." Scana fixa Shale dans les yeux. "Je te propose d'en reparler après manger." Le cabale acquiesça. "Comme tu voudras."

Après avoir bien manger avec une bonne compagnie, la bricoleuse voulait reprendre des nouvelles de son meilleurs ami et aussi savoir qu'elle était le mail qu'elle avait reçu pendant le repas. Elle regarda la provenance du message en amenant Shale dans la chambre. "Je pourrais te montrer quoi de beau?" En suivant Scana Sedorian fit une annonce. "Au fait... Petite nouvelle.. Je suis casé." Tout en souriant doucement.
L'armurière se retourna en montrant la joie que lui apportait la nouvelle. "Je suis heureuse pour toi." Le biotique semblait content. "Merci. Et toi, quelles nouvelles si ce n'est ta sortie ?" La turienne regarda l'homme. "Rien de plus, mes parents veulent séparer." . "Ah... Peut-être que ça ne sera que temporaire, que ça se calmera ?" C'était clair que ces derniers temps, elle n'avait rien eut de joyeux. Scana s'arrêta un instant en regardant son omnitech. "Tu as raison, du moins je l'espère."

Pendant un cours instant, elle repensait à Ecatis. Pouvait elle en parler comme d'une possible petite amie ou simplement une amie qui lui voulait du bien. "Tout va bien.. ?" Sedorian Fixait Naevus en train de regarder son omnitech, s’inquiétant un peu. L’armurière semblait encore étonnée. "J'ai reçu un message de mon père. Et je t'avais dis qu'il ne voulait plus entendre parler de moi..." . "Ah... ?" L'homme Pencha la tête, intrigué.
"Il me dit qu'il est désolé, mais de l'autre côté il veut que je prouve que je suis toujours la même. Il y a un lien à la fin du message." Elle cliqua sur l'objet. "Où mène le lien ?" La femme monta et descendu le long d'une fenêtre. "Au service de recrutement du SSC..." . "C'est... une idée. Mais il te faudra gagner la citadelle et partir de Palaven... un choix que tu devras faire en y réfléchissant à tête reposée."

Quitter Palaven l'idée commençait à devenir intéressante avec le proposition de son père. Scana se tapotait une mandibule. "Non, il a raison, il n'y a que comme ça que je vais rebondir. Avec cette histoire de déserteuse, je ne peux pas faire grand chose. Et pour Palaven je n'ai plus le choix." . "Tu as le choix... Mais je te soutiendrais." Il se mit à Hocher de la tête. La bricoleuse se mit à remplir une partie du formulaire. "Je pense avoir mon avenir s'ils veulent de moi."
Elle arrêta un cours instant et câlina Shale. "Je ne sais toujours rien de ta copine." La serra contre lui à nouveau. "Levina. Je la connais depuis des années." Souriant encore. Il garda Scana contre lui et alluma son omnitech sur lequel il pianota. Il envoya une petite bibliothèque d'images à Scana. Le dossier contient diverses photos de Shale, Scana et Levina. L'armurière regarda les images. "Elle est jolie, dis m'en plus."

Savoir que son meilleurs ami c'est trouvé une copine c'était beau pour La jeune Naevus. "On s'est retrouvé après des années. Peu après ton arrestation. On a passé du temps ensemble et.. voilà !J'aimerai bien te la faire rencontrer, tu l'apprécierais !" Scana hocha de la tête avec un grand sourire. "Si c'est quelqu'un de confiance pour toi, je pense qu'il n'y aura pas de problème." Le turien hocha de la tête. "Elle l'est. On se fera un truc ensemble, à l'avenir, tiens !" Ils continuèrent de parler de divers choses et plus tard dans la soirée, la turienne finit son dossier de candidature et l'envoya au SSC.


Récompenses:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : SSC
Rang : Agent du SSC à la Cybercriminel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3533-omnitech-de-scana-naevus


Ombres du Passé
Messages : 172
Crédits : Avatar: Davinarfel / Signature: Bayzee / Alice Sharp

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Sam 02 Avr 2016, 18:02
12 mars 2201, Ciprtine:

Les deux sacs se remplissaient peu à peu avec chaque chose qui venait s'ajouter. Scana regardait une liste sur son omnitech en mettant chaque chose à sa place, afin de prendre le nécessaire pour la suite. Niria était sur le pas de l'entrée de la chambre à regarder sa fille qu'elle a toujours voulu voir prendre son avenir en main, une seconde fois.
Dans le sourire de la jeune, elle se revoyait sur Oméga avant son propre envole. Bien que son envie aurait été de voir cette bricoleuse évoluer dans cette société qui se voulait être un eldorado pour une justice et un fonctionnement correcte. Mais les événements ont prouver que cette réputation n'était qu'une chimère.

Grandir dans un monde de hors la loi et finir dans un monde où rien n'est reconnu et la moindre erreur semble être aussi grave que d'avoir collaboré avec l'ennemi. Aucune par des choses, seulement des reproches qui entraînent dans les remords et la dégradation de l'opinion de soit même. Pourtant, la femme avait jurée de sauver les citoyens de Palaven des flammes et des incidents qui seraient à ça portée.
Mais là, seule sa fille lui semblait être dans le danger des flammes qui n'étaient pas d'un feu, elles étaient plus moral et allumées par ceux qu'elle avait fait sermon de sauver. Même si la jeune Naevus n'avait pas de cicatrice visible, sa mère voyait bien que sa Sca était en détresse face à son propre peuple.

Une fois les sacs terminés, la turienne les prient chacun sur une épaule. "C'est bon je suis prête." La mère fit un signe d'approbation et les deux quittèrent l'appartement partir pour prendre le véhicule de Niria pour aller au spatioport. En quittant son habitation, Scana sentit un poids. Une fois de plus, elle quittait cette endroit qu'elle avait louer dans l'idée d'y faire sa vie.
Une fois à leur voiture, la bricoleuse regarda une dernière fois le quartier et suivi la conductrice. Voyant le paysage le long de la route, elle prenait le temps de l'apprécier. Elle vérifia ses documents, la paperasse pour son engagement au SSC, le mail pour l'adresse de son nouvel appartement sur la citadelle et bien sûre les lieux qui l'intéressaient de découvrir.

Lorsque le duo arriva dans le spatioport, elles profitèrent pour manger un dernier repas ensemble. "Scana, tu es donc loger dans les appartements du SSC?" L'armurière finit de manger ce qu'elle avait en bouche. "Oui et c'est déjà meublé. Ensuite, je pourrais m'acheter mon propre studio, mais je veux être sûre de rester." La mère sourit. "Bonne décision, même si je suis plus d'avis que tu reste un moment là bas."
L'autre regarda l'affichage des départs et ce dépêcha de finir. "Tu veux pas louper ton correspondance!" La bricoleuse sourit. "Je veux plus attendre... Tu avais raison, je me sentirais mieux là bas." Les deux arrivèrent au passage de la frontière et Scana fit un dernier au revoir à sa mère avant de partir. En regardant régulièrement ses documents la turienne se sentait comme libérée.

Finit le traitement d'ingrat, finit le contrôle de sa vie par ceux qui ce comportait comme une nemesis. Seule sa volonté de forger un nouvel avenir contrait dès maintenant, Tout comme à la poste, Naevus ne pensait pas débuter avec un haut niveau hiérarchique. Même le fait d'être une agent dans la rue qui assurait les tâches les moins appréciées ne la dérangeait pas.
Palaven était visible depuis le hublot en étant dans l'espace. Scana sentait comme une grande libération et fit un doigt d'honneur discret en regardant la planète s'éloigner. Ce lieu de ses pires souvenirs était loin et n'avait plus de contrôle sur elle. Le fait de savoir que cette mauvaise période de sa vie s'achevait, enfin, lui laissait reprendre sa bonne humeur.

"Excusez moi Madame, vous pourriez me renseigner?" La turienne sortit de ses pensez et regarda son voisin de siège. "Bien sûre, c'est pourquoi?" L'homme était un turien en tenue de représentant. "Je vais commencer une nouvelle carrière sur la citadelle, mais je ne connais rien là bas." La femme se mit à sourire. "Vous savez, je ne connais pas plus la citadelle."
Elle sortit les documents qu'elle avait prit pour se repérer dans la citadelle. "Si vous voulez on peu regarder là dessus." L'homme regarda l'omnitech de sa voisine de siège. "Se serait avec plaisir." Les deux étudièrent les plans et notes que Scana avait cumulé sur elle. Le trajet sembla passer plus vite que le temps indiqué.

12 Mars 2201, La Citadelle:

Une fois sortit du transport, les deux se regardèrent et chacun prit sa direction. La bricoleuse rejoignit le lieu de rendez vous et y trouva un humain en uniforme appuyé contre une voiture du SSC. Elle s'approcha de lui et avant d'avoir pu dire quoi que se soit, il la prit de cours. "Madame Naevus? Je suis l'officier Dallas, montez, j'ai une ou deux chose à vous dire." La turienne posa ses sacs prit la place passager.
L'homme monta à son tour et partit direct. "Je sais pour votre histoire de déserteuse. Mais j'ai lu le rapport en entier avant de faire mon jugement." L'armurière se demandait se qu'on allait lui dire. "Et le bilan est simple. J'en ai rien à faire et vous serrez traitée comme les autres. La seule chose qui change, c'est que vous n'aurez pas affectation au présidium temps que vous n’aurez rien fait pour le mériter."

La digerisienne laissa paraître un sourire timide. "J'irais là où on me dira. T'en que je peux faire ce pourquoi j'ai été engagé, je suis contente." L'officier tourna la tête. "Tu as tout compris. Mais tu sais que tu vas faire les affectations les plus chiantes pour débuter?" Elle hocha la tête. "C'est exact, il faut bien commencer quelque part. Je dirais même que c'est normal, si on veut être admis dans les postes plus hauts, il faut se montrer prêt à tout."
"Ecoute si tu me lèche le cul c'est inutile. Soit honnête avec moi et dit se que tu veux vraiment." Il se posa sur une zone de parcage et fixa la turienne dans les yeux. "Ce que je veux, c'est servir, montrer se que je vaux. Commencer une nouvelle carrière, même une nouvelle vie si je le dois. Je ne serais pas la numéro une ou la meilleurs des meilleurs. Je veux avoir la fierté de faire un travail juste, là où mes efforts ne seront pas vains. Je suis là pour les autres et pour servir. Mais je ne cache pas mon envie de progresser en interne."

L'humain regarda un instant le visage de la passagère. "On verra ça avec le temps. Bon maintenant que ça c'est fait. Poursuivons!" Il sortit de la voiture et prit les deux sacs de la passagère. "Il y a un gros sac à prendre derrière aspirante Naevus." La turienne regarda le conteneur qui était aussi volumineux que ceux de l'armée à la seule différence du logo du SSC et des couleurs bien sûre.
Elle mit le sac sur le dos et comprit que ça devait être la totalité du matériel au ressentit du poids. "Bien, maintenant que faisons nous?" La turienne regarda son supérieur. "Je pense que vous voulez qu'on aille à l'appartement poser mes affaires?" l'humain fixa la femme. "A partir de maintenant, je suis une simple I.V qui porte vos bagages. Vous devez vous débrouiller pour m'indiquer la route."

La méthode était perturbante durant les deux premières secondes. Cependant elle n'était pas fausse, Scana voyait ça comme une épreuve et sortit son plan en regardant les points de repère autour d'elle. "C'est bon, suivez moi." Elle arriva à l'immeuble et utilisa le code qui était dans le mail. Elle décida de faire un peu de sport et prit les escaliers. Une fois devant la porte de l'appartement, La bricoleuse s'arrêta et Dallas ouvrit la porte. "Vous pourrez visiter votre appartement plus tard, allez vous équiper."
Allez dans la chambre, sortir l'armure du sac, mettre les équipements en ceinture, prendre le temps de regarder le résultat dans la glace et sortir aux gardes à vous. "Je suis prête." L'officier inspecta la tenue. "Je suppose que vous connaissez tout ce que vous avez sur vous?" L'armurière se tourna vers Dallas. "Chacun d'entre eux est déjà passez entre mes mains pour révision ou contrôle de routine. Du moins les équivalents qu'utilisait l'armée turienne."

Le supérieur prit des documents qu'il donna sous forme électronique. "Vous devrez suivre des cours théoriques et des entraînements réguliers pour maintenir un certains niveaux de compétence et bien sûre apprendre les choses spécifiques à votre fonction." L'homme sortit et fit signe de le suivre, l'aspirante le rejoignit et prit le soin de fermer son logement. Une fois dans le véhicule de service, l'humain reprit la discussion.
"Vous vous êtes toujours pas présentée!" La turienne le fixa avec un air dépitée. "J'ai pas pu en placer une." . "Vous croyez que les gens vont vous laisser parler? Si vous collez une amende sur leur véhicule stationner en zone interdite?" . "Je m'appelle Scana Naevus." . "Vous venez d'où?" La femme tourna la tête en direction de la route. "J'habitais sur Palaven et vous?" L'homme commença à ce détendre un peu. "Je viens d'Eden Prime. Vous êtes originaire de Palaven?" La bricoleuse se tourna pour admirer le paysage. "Non, Digeris."

Le véhicule se posa devant un bâtiment avec une affiche du SSC bien visible. "Bon, maintenant vous allez découvrir votre nouvelle famille. Descendez du véhicule et demandez l'adjudant Ecatis c'est un vétéran qui va vous apprendre toutes les subtilités du métier." Il tourna la tête et revint sur Scana. "Aspirante Naevus, c'était un plaisir." Elle lui tendit la main et l'officier eux de la peine à faire de même. Dès qu'il réussi à faire le geste, il ne semblait plus vouloir la lâcher.
"Merci à vous officier Dallas." L'homme fixait la turienne dans les yeux et finit par libérer la main. Ouvrir, sortir et aller à la réception. L'asari qui était derrière son poste observait l'inconnue qui s'approchait d'elle. "Bonjours, je suis l'aspirante Naevus je viens chercher l’adjudant Ecatis." La femme violette tendit son doigt en direction d'un turien vieux qui buvait de l'eau. "Merci Madame." La réceptionniste ne répondit pas et Scana alla vers l'homme.

Ecatis! Et les peintures... Il faudrait savoir un peu plus sur ces liens avec Ranya. "Bonjours jeune aspirante..." Il voyait les galons mais pas de nom. "Tu devrais boire avant de faire quoi que se soit." Il prit un verre en plastique et le remplit à la fontaine avant de le donner à l'armurière. "Voilà c'est mieux comme ça." Scana sourit et commença à boire. "Je suis Scana Naevus et vous êtes Adjudant Ecatis?"
"Je suis Maximus Ecatis et tu es ma nouvelle élève. J'aime connaître mes recrues. dis moi les choses qui te semblent importantes." Les deux continuèrent à boire. "Je suis originère de Digeris et j'ai grandi sur Palaven. Durant mon service j'ai fait armurière, j'ai aussi piloté des kodiaks et j'ai participé à aux dernière ligne durant le combat final contre les moissoneurs sur Terre."

Le turien prit une gorgé. "Joli parcours et pourquoi tu viens ici?" . "Parce que je veux faire une nouvelle carrière et je veux la faire dans un domaine qui me permettra de travailler pour la justice." L'adjudant mit son goblet à la poubelle. "Nous avons une connaissance en commun, Galius Ferix. Son rapport m'a permit de prendre ma décision final." Elle fit de grands yeux. "Le contremaître Ferix?" . "Oui de Castel Veltus."
C'était bien la dernière personne dont elle pensait entendre le nom. Il était vrai que le chef du chantier avait suivi l'évolution de Scana et que de ce fait il avait du faire les rapports. Elle voyait enfin le bon côté de c'être tuée à la tâche et d'avoir eut un comportement sans bavure. "Pour commencer dans le SSC, votre première mission sera d'assurer la patrouille nocturne dans les quais marchandises avec moi." . "Bien Adjudant Ecatis." Maximus fixa la turienne dans les yeux. "Départ dans 1 Heure Aspirante Naevus."


Récompenses:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : SSC
Rang : Agent du SSC à la Cybercriminel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3533-omnitech-de-scana-naevus


Ombres du Passé
Messages : 172
Crédits : Avatar: Davinarfel / Signature: Bayzee / Alice Sharp

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Dim 15 Mai 2016, 16:10
Les premières semaines étaient les plus dures. Les patrouilles nocturnes et le rythme des cours théoriques rentraient, mais gentillement. Avec le temps, Scana découvrit que son appartement était une collocation avec une autre aspirante. C'était une humaine qui n'avait pas les mêmes horaires, les deux recrues ne se rencontraient que durant les congés communs.
Pour les cours, la turienne semblait bien suivre et c'était trouvée des collègues qui formaient un groupe d'entre aide. Certaines branches pratiques, comme le tir et le self défense, l'aspirante Naevus avait rejoint les classes avancées. Dans l'école, elle était reconnue pour ça et bien sûre pour son savoir en armurerie. Mais cependant, Scana n'était pas la meilleurs des élèves.
En dehors du SSC, la femme prenait des nouvelles de ses amis et parents. Son formateur au tir l'invitait à différents événements, le turien s’appelait Denius Termis, le groupe qu'il invitait ne changeait pas et La turienne avait l'impression d'être dans une famille. Les espèces des différentes personnes étaient variées, du coup Scana apprenait à découvrir d'autre culture se qui était plutôt intéressant.

15 avril, Citadelle, avenue stellargent:

Les deux agents étaient devant un des magasins de ce lieu touristique. Les portes étaient cassées derrière eux et un officier galonné sortie du bâtiment. "Alors, Aspirant Rodriguez, Aspirante Naevus, vous avez fait du bon travail. Retournez au poste. L'humain et la turienne partirent en direction de leur véhicule. "On va avoir les bonnes affectations après cette intervention." L'homme passa sur la place passager. "Pourquoi tu dis ça?" Répondit Scana en prenant les commandes du véhicule. "On vient de réussir notre première arrestation sans aucune bavure et en situation réelle."
Ce n'était pas faux. Alors que les deux recrues faisaient leur patrouille nocturne, ils étaient tombés sur un galarien qui avait forcé les portes d'un magasin et en plein cambriolage. Il avait tenté de prendre la fuite, mais Naevus eut le réflexe de sortir son taser et ainsi pouvoir assommer l'homme le temps de le rattraper et le ligoter. Suite à ça, ils appelèrent les renforts et sécurisèrent les lieux. Donc oui, une intervention sans bavure comme disait l'humain. l'agente se mit à sourire. "Tu peux arrêter ça, j'ai l'impression d'être avec un T-Rex qui veut me bouffer." Elle tourna la tête. "Je fais que sourire, mes dents sont sales? Heu... C'est quoi un T-Rex?"

Après des explications sur cette chose de la part de Rodriguez, les deux recrues arrivèrent à leur poste et remplirent leurs rapports. Un peu de paperasse, l'officier Ecatis prend l'aspirante pour lui montrer l'interrogatoire d'un prisonnier. L'armurière était contente d'avoir l'adjudant Ecatis comme formateur sur le terrain.
Certe, il l'envoyait dans des missions ingrates comme s'aventurer dans les aérations, virer un prêcheur des portes flammes qui traînait devant un établissement touristique et bien sûr chercher des planques de drogue dans les couloirs de maintenance. Mais le turien poussait la recrue sur des missions plus complexe, les patrouilles nocturnes, bloquer un accès au publique et venir en soutien dans certaines missions qu'ils lui étaient attribuées. Elle voyait ça comme un signe de confiance et la motivait à continuer.

L'interrogatoire se finit et l'adjudant libéra la turienne de ces obligations. Ce moment de la journée était agréable, elle sortait du poste avec cette sensation du devoir accomplie et surtout sans bavure. Mais bien sûr ça n'empêchait pas l'aspirante d'avoir faim. Il était l'heure du repas principal du milieu de journée. Scana marchait à son rythme tranquille en direction de l'appartement de Denius.
L'homme c'était proposé de faire un repas pour elle, Tout ceci à cause d'un parie perdu d'avance. Il avait proposé à l'armurière de trouvé le problème à son arme et en contre partie, il lui faisait son meilleurs plat. Dès l'entrée dans l'appartement, l'estomac de l'agent se réveilla grâce à l'odeur. "Tu nous fais quoi? Ce que je sens me plait." Le cuisinier vint avec sa casserole pour la mettre sur la table.

Tout était posé, préparé et prêt à être utiliser. Le turien s'assit à une des deux chaises. "Arrête de causer et vient manger." La femme rejoignit son collègue et commença à manger. "J'ai appris que tu avais demandé à pouvoir suivre les cours des armuriers du SSC." Naevus leva la tête. "Ouais, je veux pas abandonner mon premier métier." . "Je commence à te connaitre et vu les résultats que tu fais, tu devrais suivre la voie d'agent et continuer dans les forces d'intervention."
Pendant que Termis parlait de manière détendu et profitait de la moindre bouché de son repas. Scana mangeait sans retenue et levait de temps en temps les yeux pour regarder son interlocuteur. "Excuse moi, je n'ai pas mangé depuis..." . "Pas besoin de t'excuser, quand j'étais en cuisine durant mon service militaire, j'en ai vue pire que toi." Il montra un grand sourire. "Je n'aime pas oublier les bonnes manière. Mais de l'autre côté, tu te rince l’œil sur moi, on est quitte?" Un nouveau sourire de la part des deux.

"Je ne fais que regarder une amie que j’entraîne. Et je vois que les efforts ton permit de reprendre... Comment dire sans avoir l'aire d'un pervers..." . "Dis moi tout, tu es déjà fiché de toute manière." Il regarda son assiette et relève la tête. "Maintenant, tu as une carrure qui est plus ressemblante à celle d'une agent de terrain. Avant personne ne t'aurait pris au sérieux." La turienne pose ses services dans son assiette vide. "Et c'est pour ça que tu m'obligeais à faire le parcours des aspirants tout les jours?"
Quand le turien avait rencontré Scana, l'homme voulait sortir avec elle pour une aventure d'une nuit. Puis lorsqu'il réussi à la connaître, il comprit que la femme serait plus une amie, qu'une simple sauterie d'une nuit. Une pilote avec plusieurs sujets sur lesquels il pouvait s'aventurer, mais aussi un certain côté inexplicable qui donnait envie de l'aider. Il la poussa à faire plus d’exercice pour se perfectionner et surtout la remettre sur pied.

"Et oui Scana, je suis assez fier de voir le résultat." L'agent débarrassa les couverts. "Quel résultat? Mon physique?" Le turien se mit la main sur le front. "Ta coloc humaine n'a pas une bonne influence sur toi. Mais on va dire que ça en fait partie." Une fois la table nettoyée par la femme, le formateur fixa les yeux de Naevus. "J'ai donné rendez vous à l'équipe habituelle devant la gare pour une petite sortie. Intéressée?" l'aspirante se coucha sur le canapé.
"Dès que j'ai rattrapé cette nuit de sommeil, je viens." L'homme prit un sac. "Tu as raison, dors ici dans un appartement sans l’influence de ta coloc'. Pendant que je me tue au boulot." La turienne vit le propriétaire partir et ferma les yeux.


Récompenses:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : SSC
Rang : Agent du SSC à la Cybercriminel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3533-omnitech-de-scana-naevus


Ombres du Passé
Messages : 172
Crédits : Avatar: Davinarfel / Signature: Bayzee / Alice Sharp

MessageSujet: Re: Nouveau départ   Mer 15 Juin 2016, 01:00
15 Juin, Citadelle:

Une grand pièce avec une estrade des chaises et des affichages des logos du service de sécurité de la citadelle. La séance venait de se finir et chacun des nouveaux agents rejoint ses connaissances. Parmi la foule qui quitte peu à peu les lieux, Une turienne descend de la scène et va à la rencontre de Termis avec le grand sourire de victoire. "Tu as ton affectation?" Scana le regarde. "Oui, j'ai au poste dans la division E crime. Ils ont vu ma formation d'armurière, d'après ce qui était noté dans la lettre." Le turien prend Naevus et fixe le vide. "C'est possible..." cette phrase fut sortit sur un ton de tristesse. "Mais une fois là bas, fait attention à toi."
Termis a une main sur l'épaule de son amie et cette dernière tourne gentiment la tête Pour voir l'homme qui vient de la bousculer. "Papa?" Il cesse d'être discret et fixe sa fille. "Oui agent." . "Je croyais être un échec pour toi, tu fais quoi ici?" Termis se prépare à un conflit et les Naevus se fixent les yeux dans les yeux. "Je suis venu voir ta progression dans la recherche de ton honneur." Aucun ne montrent le moindre signe d'intimidation ou de violence et la nouvelle agent se tient droite devant l'officier. "Oui papa je travaille dessus et toi, tu t'es réconciliée avec maman?" Il baisse le col de sa tenue et l'on peu voir des marques de main que Scana reconne comme ceux de la turiennne. "Nous avons discuté de toi sur le ring, mais nous n'avons pas pu nous départager."

Cette nouvelle est des plus intéressante et l'action même de son père de passer la voir, donne un espoir pour Scana. Elle veut prendre l'homme pour le serrer dans ses bras, mais elle n'en a pas le droit et elle sens rend compte, donc elle reste garde à vous et émotion cachées. "Je suis heureuse que tu sois passé et je te conseil de suivre mon évolution. Sinon tu ne vas pas pouvoir me suivre... Papa." Le turien fixe l'uniforme, puis regarde le visage. "On verra si vous y arrivez. Cependant je ne pensant que se soit mauvais" L'officier part et Termis s'avance vers la turienne. "C'est lui ton père? Je le voyais pas comme ça." Le duo du SSC ce met en route pour rejoindre l'appartement de l'homme. "Durant tes différentes affections tu avais pu visiter les labos?" La bricoleuse arrête de regarder le paysage et se fixe sur son ami. "Oui et c'était bien détailler. Mais j'ai beaucoup hésité avec agent de patrouille."
Le formateur arc un sourcil et se tourne sur Naevus. "Franchement, je pense que tu aurais eut une meilleure place là bas." l'agent fait de même à son tour. "Pourquoi ça?" . "Certains de tes futurs collègues vont être plus qu'exigeant." Puis la bricoleuse ressort un argument. "Je sais que c'est pas le meilleur des argument, mais après, les terminus et la prison, je pense que mes nerfs ont été assez entraînés pour la plupart des conditions merdiques." Puis elle affiche un grand sourire carnassier. "Une fois que je serais là où je veux aller, les gens me respecteront. Mais le plus important, je pourais mettre mes expériences au profit de la justice, le pourrais retrouver mon honneur et je serais heureuse dans ce que je ferais." Le turien ouvre la porte de son appartement. "Tu veux continuer les entraînements avec moi?" Naevus contrôle son uniforme. "Bien sûr que oui, je vais travailler en labo, mais je garde un physique d'agent de terrain."

...

Quelques jours plus tards

Armure avec les logos correspondants à la nouvelle affectation et au grade de Scana. les derniers papiers officiels et de l'équipement fessant partie de la division E-crime. Premiers jours d'arrivée, à l'heure tout est parfait et le chef arrive. "Bonjours Madame Naevus, je suis Apone Jonhson le chef de votre nouvelle famille." La turienne se mit au garde à vous. "C'est un honneur monsieur." L'humain était noir et ne portait qu'un simple uniforme. "Vous êtes toujours en armure?" . "Oui monsieur, mais je peux changer." Il se tourne pour regarder la turienne face à face. "Je n'ai pas de code vestimentaire différent du SSC, temps que vous êtes correcte et que le travail est fait, je ne demande rien de plus."
L'homme avance et Scana admire l’atelier et l' équipement que lui montre Jonhson. Passer des souvenirs d'une bâche et un kit avec le strict minimum et arriver à ça, c'est un rêve pour l'armurière. Une fois dans le bureau du chef, il s'assied et la nouvelle reste debout. "J'aurais besoin que vous me précisiez certaines informations que j'ai pu voir." . "Pas de problème." Il ferme la porte et revient à son bureau. "Durant la période dans laquelle vous étiez dans les terminus, vous avez travaillé pour des grandes boîtes?" . "Non, mais j'ai pu entretenir des armes dans certains lieux. Mais il sont sans importances." Il prend sa tasse et boit une gorgée. "Vous avez été en contact avec des objets moissonneurs?" . "A part leurs soldats, pas d'objet suspect." L'homme semble s'intéresser à son CV, mais aucun moyen de savoir le pourquoi?

Le chef est sur le document qui l'intrigue et la nouvelle au garde à vous dans le bureau fermé et à l'abris des écoutes. "Je ne vous cache pas que vous allez commencer comme assistante pour notre spécialiste des armes, mais vous allez pouvoir explorer tout les domaines des technologies que vous pourrez rencontrer." Naevus reste silencieuse et à l'écoute de son supérieurs. "Si vous êtes prête à suivre ce défis,il vous suffit d'un mot." . "Prête à m'y consacrer." Il se lève de sa chaise et s'approche de Scana. "Je sais que les turiens ne sont pas du genre vantard, mais rappelez vous qu'ici. Vous êtes au milieux d'une équipe de pointure. Devlon, Armax, Bust groupe et j'en passe. Ces collègues ont un passé glorieux pour des rats de labos."Il ouvre la porte et mène la turienne vers un galarien. "Madame Naevus, je vous présente Galik, il sera votre premier formateur sur le terrain."
Le vétéran se tourne et fixe la turienne. "Oooh j'ai appris que vous étiez postière, alors se sera votre nom. Je ne sais pas comment vous faites pour supporter un nom aussi horrible que Cana." La femme droite se permit une correction. "Non monsieur, c'est Scana." . "Peu importe, ce n'est pas assez poétique à prononcer." Il sortit un Avenger et le posa dans les bras de l'armurière. "Allez petite postière, ici c'est la cours des grandes, trouvez des choses utilent pour une enquête grâce à cette arme humaine." Le galarien semble toujours sur les nerfs et fou. Tant qu'il n'essayerait pas de voir Scana nue comme le contrebandier des terminus, la femme n'aurait rien contre lui. Elle se fait une place à côté de son formateur et se met au boulot.


Récompenses:
 

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Nouveau départ   
Revenir en haut Aller en bas
 

Nouveau départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace concilien intérieur :: Crête Apienne :: Palaven-