AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Les Dents longues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1715
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Les Dents longues   Mer 06 Juil 2016, 03:31
Intervention MJ : OuiDate :  30 Juin 2201RP Tout public
Dahl Elkoss ♦ Anton Ardak
Les Dents longues


Les Dents longues



Anton Ardak. Chef des Pacificateurs, Suzerain d'Oméga, grand vainqueur de la rébellion de Shoran. Un individu détestable et redoutable auquel je fus tour à tour allié et ennemi, et ce de nombreuses fois. Il faut le dire, il avait le mérite d'être ambitieux et compétent, et ceci n'est pas aussi courant qu'on le croit. C'est sans doute aussi pour cela que chacunes de nos collaborations se faisaient avec une main tendue, et l'autre armée.
La dernière fois que nous avions communiqué, c'était sur Oméga. Nous étions ''alliés'' mais l'un comme l'autre n'y croyons pas, à raison. J'ai quitté la station lorsque les mercenaires m'ont doublé, lui est resté pour faire parti des vainqueurs. J'ai été nommé traître, une fois de plus. Comme si une station pirate avait le moindre poids face à l'ensemble de la galaxie. J'étais parti, oui, parce que mon intérêt était ailleurs.
Mais Oméga ne vous laisse pas la quitter si facilement : quelques mois après, Anton Ardak et moi même reprenions contact.




30 Juin,
Espace interstellaire


Le volus regardait l'holoécran, pourtant vide. Il se remémorait les événements, se préparait à la rencontre à venir, confortablement installé dans son fauteuil rond flottant au dessus du sol.
La discussion à venir était particulière. Pas à cause de son interlocuteur – même si le butarien n'était pas n'importe qui – mais plutôt par son absence d'objectif : les deux hommes n'avaient plus d'accords, leurs zones d'influence s'étaient séparées, ils n'étaient plus censé avoir quoi que ce soit à se dire. Et pourtant, ils reprenaient contact, à la suite d'une suggestion du pacificateur. Pourquoi ?
Dahl se le demandait. Que tirer de cette discussion ? Reprendre de l'influence sur Oméga ? Possible, même si Jerata s'en sortait déjà très bien. Après, la femme ne se mêlait pas de politique et semblait n'avoir cure de l'identité des dirigeants de la station, et peut-être était-ce réellement le cas. Aussi il pourrait être intéressant que le volus obtienne d'autres alliés sur la station, hors Shoran n'avait plus aucun intérêt et les mercenaires étaient indignes de confiance.
Commercer avec le pacificateur ? Le volus n'avait rien de particulier qu'il souhaitait vendre au butarien et que ce dernier n'aurait pas. Mais qui sait, peut-être que Ardak cherchait un marché où vendre ses propres productions.
Simplement discuter ? L'idée amusa brièvement le volus qui la chasse aussitôt. Il n'aimait pas perdre du temps, encore moins en compagnie d'un individu aussi sanguinaire que Ardak.
Peut-être le butarien aurait il un objectif plus précis, lui. Après tout, il avait suggéré cette discussion. Dahl était en tous cas curieux de ce qu'il pourrait en sortir.

« La communication est prête. »
« Entendu. SHHHK. Ouverture du canal sécurisé. »

L'holoécran se remplit soudain, présentant le royal suzerain d'Oméga. Le volus lui adressa un bref signe de tête. Le butarien n'avait pas changé, à part la cicatrice remplaçant l’œil perdu pendant la rébellion de Shoran. La plupart des butariens considérait ceci comme une horreur, mais les rapports semblaient annoncer que Ardak n'y portait aucune attention. Dahl, pour sa part n'y apportait pas d'importance. Il ne reconnaissait que difficilement des yeux en ces boules globuleuses qu'arboraient les autres espèces.

« Anton Ardak. SHHHK. Joli trône, j'espère qu'il a été nettoyé. SHHHK. »

Dahl se rappelait du trône, où son bras droit militaire de l'époque était mort. Un turien dénommé Kelnus. Un membre précieux de son entreprise, l'une des raisons pour laquelle Dahl avait de la rancune contre le butarien. Le volus n'appréciait pas qu'on lui supprime des agents efficaces.

« Jerata m'a rapporté que vous souhaitiez me parler. SHHHK. Il est vrai que bien du chemin a été fait. SHHHK. Les publicités pour votre arène commencent même à se faire connaître. SHHHK. »

Le volus surveillait ce projet, avec attention. Il croyait fermement en sa réussite. Et se demandait comment en tirer profit : bookmaker, achat et revente de place, ou encore proposer des réseaux de diffusion à Jerata, moyennant une commission. Les astuces ne manquaient pas.

« Mais nous ne sommes pas là pour échanger des banalités, je suppose. SHHHK. »



Notes HRP :
Dahl Elkoss : #ffcc00,
James Bringtown : #0066ff


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Ravageur
Rang : Pacificateur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 1096

MessageSujet: Re: Les Dents longues   Mar 09 Aoû 2016, 18:49
Finalement le moment était arrivé.

Et en vérité bien plus tôt que le nouveau chef de clan l’avait imaginé, ou même désiré. Mais qu’importe, cette discussion pouvait tout aussi bien se tenir dès maintenant aussi Anton accepta sur le champ la requête de communication que son ancien, et fort fugace, allié avait lancé. La question restait désormais d’en faire ressortir quelque chose d’intéressant, et surtout d’utile.

Et cet individu était évidemment de ceux pouvant toujours faire ressortir quelque chose d’intéressant d’une discussion, et ce quel qu’en soit la raison ou le but. Car Dahl faisait partie de ces individus qui ne cessent de grimper, qu’importe la hauteur du sommet, ou l’ampleur des destructions qu’ils peuvent engendrer.

Et c’était en cela que les deux individus se ressemblaient, et ce même si leurs compétences divergeaient complètement, ou la hauteur de leurs ambitions, ils l’étaient tous les deux bien assez pour que même la galaxie soit trop petite à se partager. Suffisamment en tout cas pour qu’une alliance même profitable aux deux camps se termine de la pire des manières.

Et pourtant, malgré les trahisons, les menaces et les conflits, tous deux pouvaient encore s’entendre, car désormais un seul continuait à vouloir dévorer Oméga. Quant au second, ses objectifs et ambitions s’étaient voilées de manière absolue, et cela agaçait le butarien, surtout depuis qu’il semblait que le volus dispose d’un cuirassé.

Et quel cuirassé. Nul autre que celui qui avait déjà bombardé Oméga des années auparavant, celui de Vassily Varto, l’ancien homme fort d’Oméga. Celui qui aurait pu diriger la station mais préféra disparaître dans le vide intersidéral. Comment Dahl avait pu arriver à posséder ou avoir le soutien de ce cuirassé était un mystère, et ce surement à jamais pour Anton, mais surtout se posait la question de la puissance que le volus possède.

C’est devant ces interrogations, le désir vorace de prendre enfin le contrôle d’Oméga et la curiosité de savoir si Aria se trouvait aussi avec Dahl qui poussèrent Anton à reprendre contact avec son allié et ennemi.

***


Jagaht’Ei se présenta devant le bureau d’Anton avec la ponctualité habituelle, transportant comme à son habitude moult rapports et demande que le chef des Pacificateurs avait régulièrement à traiter. Toutefois, il ne vint pas seul, mais se présenta au bureau de son supérieur avec un Zaekael qui débita avec l’énergie endémique à son espèce ce qu’il avait à dire.

Solan avait été contacté par Dahl terminus et son dirigeant avait déclaré être prêt à une discussion sécurisée. Tout d’abord surpris, puis intrigué, Anton se désintéressa tout de suite des tâches usuelles et indiqua à ses deux lieutenants qu’ils pouvaient disposer.

Quelques minutes supplémentaires furent nécessaires pour préparer la communication puis enfin les deux individus qui furent à tour de rôle alliés et ennemis se firent une nouvelle fois face. Alors même que le dénommé Dahl apparaissait, Anton compris aussitôt qu’il n’avait pas affaire au même volus, le nouveau Dahl semblait étrangement différent, comme s’il se dévoilait enfin réellement.

Ne se trouvait plus Dahl Elkoss chef d’entreprise criminelle sur Oméga, mais Dahl individu aussi mystérieux que puissant. D’une certaine manière un parallèle pouvait se faire avec un vieux film humain ou un chancelier devenait Empereur d’une galaxie.

Mais qu’importe qu’il s’agisse du vrai visage d’un individu de toute manière éternellement camouflé par une combinaison, ou du même volus méprisant et si sûr de lui. La seule vérité qui importait était qu’Anton avait grandi sur Oméga et n’avait plus aucun besoin de cacher ses ambitions, aussi nul complexe d’infériorité ne vint troubler l’esprit du butarien, ni même ses paroles.

« Dahl. » se contenta d’annoncer Anton pour ton salut, car après tous les titres et dénominations du volus n’avait pas cour sur Oméga, pas plus que pour ses actuelles dirigeants.

« Et je suis d’accord, les banalités ne sont nullement le but de cette rencontre, aussi vais-je entrer immédiatement dans le vif du sujet.

Varto est-il encore en vie ? »


La question était extrêmement directe, et même si le volus n’était en rien obligé de répondre honnêtement, elle troublait néanmoins l’ancien chasseur de prime. Car la réponse à cette question était d’un intérêt capital pour le butarien. Car Varto était un individu particulièrement dangereux et puissant, et sa survie pouvait avoir un impact important sur Oméga.

« Ô et mon trône est tout à fait entretenu, les traces du passé ne sont nullement ce qui m’intéresse aussi je les fais effacer dès que je peux. »

Un petit sourire amusé apparut alors sur le visage d’Anton, puis disparut aussi vite qu’il était venu.

« Je suis aussi évidemment curieux de savoir si Aria prend aussi bien que vous le fait d’être exilé de la station. »

En vérité, l’ancien ravageur n’était même pas sûr que l’ancienne reine d’Oméga se trouve d’une quelconque manière avec le volus, ou même Varto s’il est encore le chef de la station, mais même les affirmations fausses pouvaient mener à plus de vérité.

« En tout cas je suis soulagé de voir que le grand Dahl a déjà réussi à se remettre de sa fuite effrénée, et surtout que nos petits désaccord ne freinent en rien nos relations. »

Le sarcasme était aisé à deviner, mais qu’importe il n’avait de toute manière que pour but de rappeler au volus que la trahison était pardonnée mais pas oubliée. Maintenant restait à attendre les réponses du volus, s’il avait quelque chose à dire.



Je suis la fille d'Anton Ardak. Et accessoirement, reine pirate profitant actuellement de ses congés.
Kydra Lifith, 27 janvier 2202

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1715
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Les Dents longues   Mer 31 Aoû 2016, 18:01
Les Dents longues




30 Juin 2201,
Lieu inconnu


Le volus écoutait attentivement son interlocuteur. Des questions franches et directes, des petites piques, rien de réellement surprenant. Dahl aussi savait jouer sur ce terrain.

« SHHHK. Je ne serai pas où je suis aujourd'hui, si je m'arrêtais à des détails tels que les événements vécus sur Oméga. SHHHK. Mon départ était nécessaire, d'une façon ou d'une autre. SHHHK. Sans doute aurait il pu être plus discret. »

Mais j'avais besoin de me ré-affirmer, termina pour lui-même le volus. Oméga était une défaite pour le financier et ses organisations, qu'il l'assume ou non.

« SHHHK. Aria T'Loak est fidèle à elle-même. SHHHK. Hautaine et efficace. SHHHK. Je ne prétendrai pas qu'elle ne s'intéresse plus à Oméga – elle n'en parle pas, mais je doute qu'elle oublie. SHHHK. Mais vous ne la verrez probablement plus de votre vivant, ou du mien. »

Là était l'immense avantage des asari : leur durée de vie. La reine pirate n'était pas du genre à passer sa vie à servir. Un jour, elle quitterait l’organisation. Si elle le faisait intelligemment – et elle l'était, intelligente – elle partirait pour devenir une alliée de l'Ordre, recevant son soutien puis apportant celui d'Oméga. Mais cela n'arriverait pas avant des décennies ou plus. Pas avant que le volus ne soit plus présent, et ne puisse plus lui rappeler sa dette.

« SHHHK. Tant qu'à Varto, il semble bien en vie, oui. SHHHK. »

Dahl ne poursuivit pas plus loin. Il n'avait jamais rencontré le Général avant sa disparition, ne pouvait donc affirmer qu'il s’agissait de lui. Néanmoins, il tendait à y croire : les compétences, les méthodes, les connaissances, tout le prouvait.
Les premières questions étaient passées, mais Dahl ne voyait pas spécialement de schéma dedans. Le butarien hésitait il à parler ? Cherchait il juste à savoir si les individus ayant perturbé la station étaient toujours en vie ? Dahl se décida à prendre l'initiative.

« SHHHK. Comment se passe votre établissement parmi les dirigeants de la station ? SHHHK. Un groupe mercenaire n'ayant même pas un an d'ancienneté face à ces mastodontes, SHHHK, vous laissent ils seulement donner votre avis sur l'avenir de la station ? SHHHK. Comme par exemple, sur cette volonté d'en faire un phare réunissant les Terminus en un véritable état ? »

Le ton de Dahl était ouvertement ironique. Il n'avait pas oublié l'ambition dévorante – et selon lui, totalement délirante – du butarien. Mais le but du volus n'était pas seulement de titiller la fierté du Pacificateur. Anton Ardak était désormais un individu puissant, une ressource potentiellement utile.

« SHHHK. À moins que vous ne leur n'en ayez pas parlé. SHHHK. Sans doute plus sage. SHHHK. Mais si votre volonté de bouleverser l'équilibre concilien est toujours intacte, SHHHK, j'ai des contrats pour des individus et groupes ambitieux. SHHHK. Et prêts à prendre des risques. »



Notes HRP :
Dahl Elkoss : #ffcc00,
James Bringtown : #0066ff


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Ravageur
Rang : Pacificateur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 1096

MessageSujet: Re: Les Dents longues   Lun 05 Sep 2016, 17:02
Tout s’était révélé avec une facilité que n’aurait jamais imaginée le chef des Pacificateurs, et pourtant rien de tout cela ne l’enchantait réellement car les vérités ne sont malheureusement pas toujours bonnes à prendre, et celles-ci ne l’étaient clairement pas.

Aria était donc encore en vie, non que l’information en elle-même ne fût pas des plus étonnantes, rien ne semblait pouvoir mettre un terme à la vie de la reine. Mais le plus étonnant restait sûrement la survie de Vassily Varto et qu’il semblait avoir recruté à la fois Dahl, l’un des volus les plus retors et compétent de la foutu galaxie mais aussi et surtout l’asari la plus puissante de la Galaxie.

L’organisation de cet humain à l’égo surdimensionné devait ressembler à un foutu bordel avec autant d’égos et d’ambitieux réunis sous le même toit, mais devait surtout foutre la frousse à toute nation, car une organisation réussissant à regrouper ces trois individus devait être à la fois extrêmement riche et ambitieuse.

Car qui pouvait bien imaginer ne serait-ce qu’une seconde Aria, Varto et Dahl unis pour simplement diriger un conglomérat financier ? Personne, en tout cas de sain d’esprit.

Et tout cela donnait maintenant du grain à moudre à l’esprit déjà très actif du butarien, mais cela devrait surtout attendre puisqu’une discussion avec l’un de ces trois mastodontes nécessitait un esprit pleinement concentré, car le moindre faux pas pouvait signifier une défaite certaine.

« Transmettez donc mes salutations au Général Varto, et qu’une place sur Oméga lui est éternellement laissée, enfin dans les quartiers que je dirige, je ne puis dire que le reste de la station lui réserve un accueil réellement chaleureux. »

Fut tout ce que répondit Anton aux premières déclarations fracassantes de son interlocuteur en combinaison, puis le Pacificateur recentra pleinement son esprit sur les deux dernières tirades du volus, en vérité les plus intéressantes pour le présent.

« Il est vrai qu’à l’heure actuelle, le phare est très loin de voir ne serait-ce que ses fondations prendre forme mais l’ambition ne s’arrête pas à un échec, aussi cruel fut-il.

Et il est aussi vrai que les trois groupes sont les véritables maîtres d’Oméga et que pour l’instant … »
Anton insista sur le dernier mot « … ma voix n’est pas celle qui compte le plus aux oreilles des maîtres de la station. Mais qu’importe, il y a quelques mois je n’étais rien qu’un larbin et désormais je dirige un quartier conséquent englobant l’ancien Au-Delà et qu’il se transforme jour après jour pour devenir le coin le plus attrayant d’Oméga. Mais cela vous devez déjà le savoir. »

L’ancien chasseur de prime attrapa alors un bol et commença à déguster un beau spécimen de pista-mangue. Puis il lâcha entre deux bouchées.

« Et ma volonté de bouleverser l’équilibre concillien est en effet toujours aussi intact, tout comme mes ambitions locales. Toutefois voyez-vous, je suis devenu un dirigeant soucieux du bien-être de mon peuple, aussi les risques sont partagés avec lui, et cela je ne peux prendre le risque de causer du tort à ma cause dans le seul but d’emmerder des voisins certes ennuyeux au possible mais bien trop soucieux de paraitre pour s’en prendre à nous. »

Alors le butarien reprit sa dégustation, laissant quelques secondes au volus pour se préparer à l’évidente suite de cette tirade.

« Toutefois, je pense qu’il m’est tout à fait possible de déléguer quelques individus à quelques taches annexes, si celles-ci me permettent de rapporter des gains certains et conséquents à utiliser directement sur ma station.

Alors tous les risques seront bons à prendre, et je les prendrai. »


Et Anton tenta de reprendre une bouchée de son plaisir gustatif avant de se rendre compte qu’il n’en restait rien. Débité et déçu, le Pacificateur déposa son bol sur le bureau et retourna pleinement son attention envers son interlocuteur.

« Mais avant tout, je suis curieux de connaitre ces contrats. »

Et il l’était réellement, car après tout y avait-il plus méprisable que le Conseil et ses roquets ?


Je suis la fille d'Anton Ardak. Et accessoirement, reine pirate profitant actuellement de ses congés.
Kydra Lifith, 27 janvier 2202

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1715
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Les Dents longues   Mer 07 Sep 2016, 15:19
Les Dents longues



Dahl laissa échapper un rire à la mention de l'accueil chaleureux que réservait Oméga au général Varto. La station n'était pas prêt de l'oublier, en effet. Et Dahl ne doutait pas qu'il partagerait le même sort, s'il retournait un jour sur Oméga. Sans camoufler son identité, du moins. Toutefois, les volus en général allaient sans doute éviteri la station pour une longue durée.

Le butarien continua. Lui aussi, finalement, n'était pas réellement sorti vainqueur de la révolte. Mais il avait progressé de plusieurs marches vers son objectif. Et même s'il ne les avait pas perdu de vue, il faisait désormais preuve de davantage de prudence – la leçon d'Oméga était retenue.

« SHHHK. Je suis ravi d'entendre ces nouvelles. SHHHK. Sincèrement. SHHHK. Vous êtes un individu puissant et influent désormais, SHHHK, il serai dommage que vous disparaissiez par imprudence. »

Et le volus le pensait réellement. Ardak était une étoile montante sur laquelle Dahl apprécierait de miser, et le financier n'aimait pas perdre de l'argent.

« SHHHK. Concernant ces contrats... Plusieurs sont intéressants. SHHHK. Je pense notamment à une opération devant se dérouler sur Thessia, dans les mois à venir. SHHHK. Il se trouve que dans le chaos actuel, les asari sont prudemment restées à l'écart, SHHHK, mais certaines d'entre elles n'apprécient pas cet état de fait. SHHHK. »

Le volus s'amusait de voir une espèce pour laquelle il éprouvait encore moins de respect que la moyenne se déchirer d'elle-même. C'était même un plaisir de se faire de l'argent et du pouvoir sur les événements à venir.

« Je dispose déjà de plusieurs individus prêts à agir. SHHHK. Toutefois, l'ajout de quelques combattants mortellement efficaces et peu conventionnels serait intéressant. SHHHK. Et si vous souhaitez faire disparaître quelques individus... SHHHK. N'hésitez pas à en parler autour de vous, SHHHK, une troupe de diversion peut être utile. », acheva le volus avec un sourire mauvais derrière son casque.
C'est Axemi qui lui avait demandé des hommes supplémentaires. L'asari avait avancé un certain nombre d'explications, mais Dahl ne s'en était pas vraiment occupé. La commando voulait des hommes efficaces et sans remords, le financier les recruterait.

« SHHHK. Mais il s'agit là d'un contrat risqué, SHHHK, je comprendrai qu'il ne vous intéresse pas. SHHHK. Le reste concerne des opérations plus classiques. SHHHK. Des attaques de cargos imprudents, SHHHK, des raids sur des colonies trop peu défendues, SHHHK. Je pourrai certes demander à des groupes déjà mieux implantés, SHHHK, mais il se trouve que j'ai moi aussi été doublé par les autres suzerains. SHHHK. Je suis sûr que les Pacificateurs feront aussi bien voir mieux qu'eux, SHHHK, si on leur en donne l'occasion. »

Le volus réfléchit un instant, se remémorant les suzerains.

« SHHHK. À propos des suzerains, d'ailleurs. SHHHK. Prévenez moi, le jour où vous modifierez à nouveau l'ordre établi. SHHHK. J'aurai des messages pour chacun d'entre eux. SHHHK. Le genre que vous aimerez transmettre personnellement. »



Notes HRP :
Dahl Elkoss : #ffcc00,
James Bringtown : #0066ff


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Ravageur
Rang : Pacificateur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 1096

MessageSujet: Re: Les Dents longues   Mer 07 Sep 2016, 18:03
Des compliments de la part de Dahl ? La chose était étonnante et presque choquante, et il fallut quelques secondes au Pacificateur pour s’en remettre, mais il y parvint … tout juste à temps pour recevoir en plein visage l’offre absolument délirante du grand magnat des coups tordus.

Thessia, rien de moins. Si Anton avait détesté ne serait-ce qu’un tout petit peu moins les Républiques alors sûrement qu’il aurait éclaté de rire, voire carrément coupé la communication et il faillit presque le faire tant l’offre s’avérait proche du ridicule. Mais quelque chose le retint, peut-être à cause de son interlocuteur qui était tout sauf fou, ou bien son désir furieux d’en apprendre plus sur un plan aussi audacieux qu’alléchant.

Toujours est-il qu’il ne coupa pas les communications, ni ne se moqua du volus étrangement décontracté malgré l’offre claire d’attaquer directement les membres du Conseil au cœur même de leur empire décadent. Et rien de moins que chez son membre le plus populeux et ancien.

« Une opération sur Thessia … Une telle proposition tiendrait du génie si celui-ci ne s’approchait pas tant de la folie. » En vérité l’esprit du butarien était aux antipodes des propos qu’il prononçait et il espérait que tout cela ne se voyait pas. Car l’idée d’attaquer les asaris le faisait littéralement bouillonner d’envie. Toutefois il n’avait encore aucunes informations et il ne fallait jamais montrer qu’une chose vous fait envie, aussi se garda-t-il de faire preuve de trop d’enthousiasme.

« Toutefois je trouve cela triste de simplement envoyer une troupe vouée à mourir, chaque combattant sur Oméga me sera vital par la suite. Aussi si je devais lier mes forces aux vôtres je ne refuse qu’ils servent uniquement à des actes de diversion.

Si une telle chose vous agrée alors je ne me séparerai pas seulement de troupes sacrifiables mais de combattants très bien entrainés et désirant ardemment la chute des asaris de leur piédestal en ivoire. Ainsi que quelques individus capables de tenir ce rôle de mannequins de tir, sans qu’ils soient au courant bien sûr. »


Alors Anton lâcha son plus sourire carnassier, et caressa nonchalamment les traces torturées de ce qui était autrefois un œil.

« Vous devriez savoir que le risque n’est pas quelque chose qui m’arrête, mais le manque de gains si. Maintenant dites-moi clairement ce que je peux gagner d’une telle opération. En dehors du plaisir évident de lever le chaos au sein de l’espace concillien. Et j’entends ici ce que vous m’offrez pour une telle participation. Car la satisfaction ne suffit pas à armer et financer mes armées.

La question en est la même pour ces plus petites opérations. »


En vérité, les petites opérations étaient déjà intéressantes en soi, car elles donneraient aux Pacificateurs une expérience sérieuse des combats ainsi que des richesses dues aux pillages plus que bienvenues. Après tout l’armée d’Anton était la plus petite et tenait surtout avec l’aide des vétérans Na’Hesits et des caids de la pègre de Korlus. Les Pacificateurs étaient certes plutôt compétents mais manquaient d’entraînement dans des combats plus sérieux que quelques tirs échangés avec des gangas rivaux.

Des affrontements avec des soldats entrainés et des mercenaires ne pouvaient être qu’une bonne chose. Et puis il serait aussi utile d’occuper les vorchas histoire qu’ils ne pullulent pas trop, mais aussi qu’ils apprennent à combattre aux côtés des soldats Pacificateurs.

« Pour ce qui concerne les … suzerains, j’ai déjà largement assez de doléances à leur transmettre pour me tenir occupé, mais je dois bien réussir à placer quelques messages de plus. Et je pense que vos messages passeraient encore mieux s’ils étaient appuyés par des choses concrètes, comme des armes et des combattants. »

Une simple constatation. Mais aussi une interrogation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1715
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Les Dents longues   Ven 16 Sep 2016, 17:46
Les Dents longues



Dahl était il fou ?
La question mérite d'être posée. Un volus agressif, marchand d'arme, mafieux, préparant un assaut contre Thessia. ''Fou'' n'était peut-être pas le bon qualificatif ; ''dément'' correspondait mieux.
Mais ce genre de pensée n'effleurait même pas l'esprit du financier, occupé qu'il était par ses affaires.

Ardak était intéressé. C'était prévisible, évidemment : les contrats avaient de la valeur, et le butarien ne cachait pas sa haine des conciliens. Il était également prudent, préférant éviter de sacrifier des hommes. Et évidemment, il ne souhaitait pas prendre de risques pour rien. Enfin, sa dernière remarque montrait aussi qu'il pouvait envisager un nouvel accord sur le long terme avec le volus. L'ambition était toujours présente.

« SHHHK. Concernant les ''petits'' contrats, paiement en crédits. SHHHK. Sauf indication contraire, vous pourrez également garder tout ce que vous pillerez. SHHHK. La paie sera évidemment plus importante pour chaque demande particulière. SHHHK. »

En d'autres termes, des contrats de mercenaires normaux. Après tout, c'était aussi ce qu'étaient les Pacificateurs, des mercenaires en pleine expansion.

« Concernant Thessia. SHHHK. Opération spéciale dit paiement spécial. SHHHK. Il inclura des crédits, SHHHK, mais je peux aussi vous proposer de l'ézo et du matériel militaire. SHHHK. Du genre que vous ne trouverez nulle part ailleurs, SHHHK, et qui n'est pas mis en vente en temps normal. SHHHK.
Sachez toutefois que l'opération est extrêmement exigeante. SHHHK. Les forces engagées par mes associés et moi-même sont des élites. SHHHK. Si le contrat vous intéresse, envoyez les meilleurs. SHHHK. Les autres n'auront pas d'autres utilités que de divertir et être sacrifiés. SHHHK. Et même ainsi, je ne garantis pas la survie de tous. SHHHK. Après tout, ça ne serait pas savoureux si c'était si facile ! »


Le volus lâcha un rire mauvais. Lui même ne risquait aucun homme, mais plusieurs financements. Mais il était prêt à prendre le risque : les gains financiers et politiques à moyen termes, le plaisir de frapper les asari, et plus que tout, le délice de créer des événements. De plus en plus, le volus se rendait compte qu'il appréciait ces jeux vicieux de domination dans l'ombre.

« SHHHK. Pour finir sur les suzerains et Oméga. SHHHK. Je peux compléter le catalogue d'armes que vous propose Jerata. SHHHK. L'ensemble des équipements trouvables dans la galaxie, ou presque. SHHHK. Seules les armements des forces réservées à l'élite de chaque armée n'est pas mis en vente. SHHHK. Voyez directement avec Jerata, mes cargaisons transiteront par son entreprise. SHHHK. Pour les combattants... SHHHK. Je verrai ce que je peux faire. SHHHK. Le fait est qu'il faut prendre en compte la présence d'Aria. SHHHK. Cela ne vous aiderait pas de la voir arriver à la tête d'une armée pour vous ''soutenir''. »

Aria T'Loak ou Anton Ardak. Le choix n'était pas très compliqué à faire, en fait : Aria avait déjà prouvé mille fois sa dévastatrice efficacité et son talent pour diriger la station pirate. Le volus ne doutait pas qu'elle reprendrait le pouvoir dès que l'on lui en laisserait l'occasion.
Peut-être fallait voir les choses sur le temps. Laisser Ardak unifier la station, pour qu'ensuite Aria reprenne le pouvoir absolu sans avoir à vaincre chacune des factions.

« Je vous tiendrai au courant. »



Notes HRP :
Dahl Elkoss : #ffcc00,
James Bringtown : #0066ff


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Ravageur
Rang : Pacificateur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 1096

MessageSujet: Re: Les Dents longues   Ven 23 Sep 2016, 20:47
Quelques instants, Anton se demanda ce que son père et sa mère aurait pensé de lui à cet instant précis. Lui-même avait du mal à s’imaginer en train d’organiser tout cela sans éclater de rire et raccrocher brutalement au nez de celui qui l’avait trahi sans aucunes hésitations peu de temps auparavant.

Aussi le butarien garda le silence alors que Dahl continuait sa présentation constituant en une normalisation des propositions, les transformant en simples transactions des plus classiques. Il profita de cet instant pour réfléchir posément à ce qu’il se passait.

Lui discutant très sérieusement de mener la plus brutale des attaques non pas contre une vulgaire colonie faiblement protégée pour y amasser fortune et esclaves mais contre la planète mère de la plus populeuse des espèces, les Asaris. Mais plus important, il parlait clairement de laisser des hommes à lui y aller pour tuer des asaris et y laisser une trace sanglante.

Dans quel but ? Pour quels gains réels ? Et surtout serait-il même possible d’en profiter sachant que la réponse du Conseil serait la plus brutale imaginable ?

Car l’histoire était pleine de ces histoires de Spectre ayant assassiné des empereurs, des pirates et ayant entrainé la destruction de bien des organisations. Et il était évident que quiconque serait assez idiot pour se faire prendre dans l’histoire allait connaitre le courroux des Concilliens. Et peut-être même que l’acte relié à Oméga serait le prélude au pire des scénarios. Tout cela puait et salement qui plus est.

L’esprit à nouveau clair, et purifié de la haine basique qu’il éprouvait au quotidien pour cette engeance dégénérée que sont les asaris, Anton pouvait reprendre le fil de la discussion. Ce qu’il fit dès que son interlocuteur volus eut terminé ses différentes réponses.

« Les petits contrats sont acceptés, mais ils ne seront pas mis en place tant que les retombées de votre petite action sur Thessia ne seront pas clairement identifiée. Et j’espère cette fois-ci un partenariat plus stable et inscrit dans la durée, car perdre mon temps à revivre les erreurs du passé n’est pas le futur que je désire. J’ai des ambitions bien différentes. »

Alors le butarien lâcha son sourire le plus carnassier, tandis que ses yeux brillaient eux d’une ambition démesurée et d’une avidité impossible à ne pas voir.

« Pour ce qui concerne Thessia, j’ai quelques exigences particulières. Tout d’abord les soldats que j’enverrais seront des soldats d’élites mais ils ne proviendront pas d’Oméga, deuxièmement ils seront équipés d’explosifs attachés à leur ceinture et qui s’activeront lorsqu’ils seront tués afin de complexifier l’identification.

J’envoie aussi une lieutenant à moi, Kydra Lifith une humaine qui hait profondément les Asaris et fera tout pour réussir sa mission, mais surtout elle est une ancienne de l’Alliance, à vous d'exploiter les portes que cela ouvre.

Pour ce qui est de leur survie, peu m’importe qu’ils crèvent tous tant que c’est pour le bien de la mission, c’est-à-dire je ne veux aucun sacrifice inutile. »


Puis le dernier point, et non des moindres.

« Pour ce qui est de votre aide dans la lutte à venir. Voyons Dahl, ne me prenez pas pour un idiot je sais très bien que vous pouvez agir sans que quiconque sache ce que vous manigancez, aussi Aria n’est un souci que si vous désirez en créer.

Aussi j’espère que je pourrais compter sur vous par la suite. Sachez bien que ma victoire est une victoire pour ceux qui désirent grandir. Laisser Aria prendre le contrôle de la station ne mènerait qu’à un retour inintéressant dans un passé ne faisant rêver personne. »


Enfin tout cela n’était pas exactement vrai, car la célèbre reine semblait avoir accepté de rejoindre une organisation regroupant trois des plus dangereux individus de la Galaxie, et la mettre à la tête d’Oméga permettrait aux deux autres de s’assurer qu’elle ne prenne jamais la tête de cette organisation, mais aussi de contrôler un carrefour majeur. Peut-être serait-il intéressant d’en apprendre un peu plus sur cette organisation.

« Dans tous les cas Dahl, j’aimerais que vous fassiez quelque chose pour moi. Transmettez à Varto mes salutations et mon désir d’une rencontre future. »

Après tout il n’était jamais inintéressant de rencontrer les plus puissantes personnes que l’on connaisse. Hormis peut-être ce foutu Conseil.


Je suis la fille d'Anton Ardak. Et accessoirement, reine pirate profitant actuellement de ses congés.
Kydra Lifith, 27 janvier 2202

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1715
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Les Dents longues   Dim 25 Sep 2016, 11:08
Les Dents longues



Les exigences d'Anton Ardak. En son fort intérieur, Dahl se disait que l'on aurait pu écrire des romans sur ces exigences. Qu'elles soient en rapport avec une négociation ou portent sur les rêves ambitieux du butarien, elles étaient en tous cas systématiquement présentes.

Au moins étaient elles réalistes, cette fois-ci. Plus ou moins. Pas d'hommes sacrifiés pour rien, attendre de voir les conséquences de Thessia avant de s'associer plus franchement, garantie qu'il ne s'agirait pas de nouveaux coups tordus. Ah, et une nouvelle fois, des hommes pour Oméga.

Le volus serra les dents en entendant le butarien parler. Ardak attribuait des raisons et des possibilités au financier, vantait son intérêt comme un politicien démocrate aurait vendu son âme pour quelques voix. En un mot comme en cent, le butarien avait encore beaucoup à apprendre sur le milieu qu'il pouvait désormais prétendre fréquenter.

« SHHHK. Ne vous avisez pas d'estimer ce que je peux ou dois faire, Ardak. ». Dahl avait insisté sur chacun des mots. « SHHHK. Votre station est le lieu le moins subtil et discret de toute cette galaxie. SHHHK. Vous n'avez aucune idée de qui peut écouter et voir sur Illium, la Citadelle, ou ailleurs. SHHHK. Vous n'avez aucune idée de ce qui peut se tramer au delà de la belle image de la galaxie. SHHHK. »

Le volus se rendit compte qu'il s'était levé. Il se rassit, reprenant son calme.

« SHHHK. J'ai des associés. SHHHK. Nous choisirons ce que nous estimons être la meilleure option. SHHHK. Et à l'heure actuelle, à notre niveau, vous n'avez rien d'exceptionnel. SHHHK. En particulier face à Aria T'Loak. SHHHK. Si vous attaquiez le Conseil mercenaire aujourd'hui, SHHHK, et que nous décidions d'intervenir, SHHHK, le choix logique serait de vous sacrifier au profit de la Reine. SHHHK.
Je compte défendre votre intérêt, pour diverses raisons. SHHHK. Mais mes associés ne vous connaissent que de réputation. SHHHK. S'ils ne se prononcent pas sur Oméga, alors je vous enverrai de l'aide. SHHHK. Mais nous savons tous qu'Oméga est trop précieuse pour être ignorée. SHHHK.
Vous voulez vous garantir notre aide ? SHHHK. Alors prouver votre excellence et celle de votre groupe. SHHHK. Couronnons la mission thessienne de succès. SHHHK. Soyez efficace dans vos contrats et sur votre station. SHHHK. Et là, vous serez certain de recevoir notre soutien. »


Le volus pianota le clavier holographique sur l'accoudoir de son siège, faisant apparaître quelques dossiers. La fameuse Kydra Liffith. Un profil intéressant en effet.

« SHHHK. Pour en revenir à Thessia. SHHHK. C'est entendu pour vos exigences. SHHHK. Vos hommes ne seront pas sacrifiés inutilement et transporteront leurs ceintures d'explosifs. SHHHK.
Si cela vous rassure sur les conséquences, SHHHK, sachez que cet attentat sera revendiqué par son commanditaire. SHHHK. Je ne suis, dans cette affaire, que prestataire de service. »
. Dahl arbora un rictus derrière son casque. « SHHHK. Envoyez vos hommes le plus tôt possible à Dahl Terminus. SHHHK. Je préfère qu'il disparaisse de la station maintenant, SHHHK, plutôt que juste avant l'opération. SHHHK. Il serait stupide de donner un indice aux espions conciliens. SHHHK. Ils vous reviendront sitôt la mission terminée, SHHHK, et tous les survivants seront en état de retourner à leurs postes. SHHHK. C'est à dire qu'ils seront soignés si nécessaire, en gage de bonne foi. SHHHK. »

Le volus referma les dossiers. Le temps d'avance permettrait également de s'assurer que les hommes d'Ardak ne comprenaient pas d'espions.

« SHHHK. Je transmettrai également votre message à Varto. »

Dahl se demandait comment l'humain réagirait. Il serait bien capable de se présenter sur Oméga en grande pompe. Ou de se glisser discrètement dans le bureau du Pacificateur.

« SHHHK. Autre chose ? »



Notes HRP :
Dahl Elkoss : #ffcc00,
James Bringtown : #0066ff


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Ravageur
Rang : Pacificateur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 1096

MessageSujet: Re: Les Dents longues   Lun 03 Oct 2016, 11:44
Parfois la vie se révèle extrêmement amusante … d’autres fois non. Et cette fois-ci, Anton n’arrivait pas complètement à se décider sur quel choix était exacte. Entre l’égo surdimensionné de son interlocuteur, son complexe de supériorité et les réponses curieusement amusantes il y avait largement de quoi douter.

« Au contraire très cher partenaire, je me réserve le droit d’estimer ce que je désire, et au moment où je le désire. Et vous, vous avez perdu le droit de me donner des ordres, ou mêmes des conseils à l’instant précis ou vous avez décidez de me doubler en échouant complètement. »

Chaque mot était tout aussi accentué que pour le volus, mais aussi extrêmement sec.

« Ma station comme vous dites est peut être dépourvue de subtilité mais elle n’est pas aveugle pour autant. Maintenant si nous devons jauger nos importances respectives, je dois avouer que la vôtre m’est complètement inconnue, sûrement du fait que je ne vous ai jamais vu réussir quoique ce soit.

Mais cela doit être normal pour un volus de l’ombre comme vous. Briller doit vous être inconnu. »


Puis Anton envoya un message via son omnitech à l’un de ses lieutenants. Laissant ainsi quelques secondes à son interlocuteur pour décider comment prendre la chose. Sûrement mal étant donné le narcissisme exacerbé de Dahl.

« Mais je dois avouer que l’incompréhension me prend désormais, vous dites que mon niveau est insuffisant et que celui d’Aria vous suffirait amplement … »

Alors le butarien n’alla pas plus loin dans son observation et changea brusquement de sujet.

« Et ne prenez pas pour un idiot Dahl, je sais très bien que quel que soit mon niveau d’excellence rien ne me garantira une quelconque aide de votre part. La loyauté ne fait pas partie de votre vocabulaire, mais cela importe peu, car j’honorerai mes contrats comme je l’ai toujours fait.

Je n’attends de vous qu’un respect parfait de vos offres, c’est-à-dire les livraisons en armes que je désire. Pour ce qui concerne Thessia, tout est déjà entre vos mains, gardez les le temps qu’il faut et utilisez les selon vos désirs. »


Ceux qui survivront seront alors à surveiller, car les finances du volus devaient plus que suffire à corrompre le plus loyal, et sachant que ceux choisis étaient tout sauf de cet acabit il serait vital de s’assurer la pureté des revenants. Et de s’assurer un destin adéquat en cas de problème.

« Il n’y a rien de plus à discuter, aussi je vais retourner à mon état d’ignorance que je maintiens sur ma station.»

Et Anton coupa la discussion sans attendre. Au final cette rencontre avait été extrêmement décevante, rien n’avait changé et dialoguer avec ce serpent était toujours aussi dangereux. Comment un être aussi déloyal pouvait avoir monté si haut dans une organisation capable de recruter Aria ? La question était sincèrement intrigante mais sur ce point le volus avait raison, il était impossible à l’ancien chasseur de prime d’en savoir plus en se contentant d’Oméga.

Aussi était-il plus que temps de partir à la recherche d’informations nettement plus intéressantes. Et ainsi dès que Solan pénétra dans le bureau de son supérieur, le butarien avait déjà pris une décision.

« Il faut que l’on contacte le Courtier de l’ombre. Maintenant. »


Je suis la fille d'Anton Ardak. Et accessoirement, reine pirate profitant actuellement de ses congés.
Kydra Lifith, 27 janvier 2202

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les Dents longues   
Revenir en haut Aller en bas
 

Les Dents longues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Nébuleuse d'Oméga :: Oméga-