AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 [Scénario#2] Tout pouvoir est violence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Ravageur
Rang : Pacificateur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 1096

MessageSujet: [Scénario#2] Tout pouvoir est violence   Dim 24 Juil 2016, 22:50
Intervention MJ : NonDate : avril 2201 RP Violent
Anton Ardak ♦ Kyreshorl Venterra ♦ Kydra Lifith ♦ Edgar Roth Vaärminen
Tout pouvoir est violence.


Loma avait parlé. Et en vérité cela était arrivé extrêmement vite, avant même que la douleur ne vienne briser sa volonté. Car finalement Loma n'était qu'un faible se pavanant comme un fort, un agneau inconscient de son propre état et qui avait tenté d'usurper le trône qui revient au prédateur et non aux proies. Mais cela n’avait aucune forme d’importance, il avait malgré tout souffert, certes de manière bien moins drastique que son petit frère, mais la douleur nait de la sophistication n’est pas moins cruelle que la plus pure des brutalités.

Car avec la méthode et l’expérience, la torture n’en devient qu’infiniment pire, car elle frappe à l’endroit qui ne guérit que difficilement, et qui balaie la chose qui sépare réellement l’être conscient de l’animalité brute, son esprit. Et c’est ce qu’il arriva à Loma, alors que son frère fut brisé physiquement et mourut piteusement, lui fut broyé au-delà de toute rédemption. Son esprit méthodiquement dépecé pour anéantir tout ce qui faisait de lui un humain.

Et désormais il n’était plus, bien que sa chair continua à se mouvoir bien des années encore. Il avait été balayé de manière parfaite et de Loma ne restait désormais qu’un corps animé mais sans vie. Une marionnette qui tint son rôle à la perfection et plus fidèlement que quiconque pouvait se targuer de l’être.

Toutefois avant de disparaitre, il avait parlé.

***

Quelques heures plus tard, à bord d’un bus de fortune.
Oméga, dans l’extrême sud des quartiers Pacificateurs.

Contingent d’environnement


« Kyre est dans un autre bus, son équipe est chargée de nettoyer le secteur B. Elle va frapper fort et sans pitié, aussi évitez autant que possible son secteur.

Notre mission est de nettoyer le secteur A dès que Kyre aura attiré à elle toute la vermine locale. Normalement ils ne sont pas très nombreux mais les informations peuvent être partiellement inexactes aussi la prudence est de mise. »


Wsoran débitait machinalement son discours tandis que le bus avançait inexorablement vers sa destination. Le mouvement apparemment aléatoire du véhicule était une vraie plaie, ainsi que le fait que les sièges étaient dépourvus de toutes attaches, créant une vraie pagaille dans les rangs des pacificateurs qui écoutaient à peine le débriefing de leur supérieur peu impliqué.

Car après tout, Anton les avait déjà tous débriefé avant de partir en mission.

« Toutefois. » Et à ce moment-là, la voix du butarien s’éleva pour attirer l’attention générale, qu’il obtint. « Nous avons un objectif bonus qui s’est ajouté à la liste. Kydra, ici présente. » Et Wsoran se décala pour révéler l’humaine auparavant masquée par sa corpulence musculeuse, et qui semblait se foutre complètement de la situation. « … Va se charger de trouver quelque chose en particulier dans l’entrepôt principal. Aussi nous allons nous scinder en deux équipes, l’une va se charger de suivre et obéir scrupuleusement à la boss afin de réussir cet objectif. La seconde équipe me suivra pour éliminer méthodiquement les menaces présentes. »

Toute l’attention de l’équipe se recentra alors sur la dénommée Kydra et semblait attendre une phrase, ou au moins un mot. Mais avant qu’elle puisse réagir de quelques manières que ce soit, Wsoran reprit la parole.

« Kydra va choisir elle-même parmi vous tous, et je veux un empressement exemplaire à obéir lorsque ce sera fait. Maintenant vérifiez une nouvelle fois vos armes et munitions. »

Puis l’immense butarien se tourna vers l’humaine et lui lança d’une voix presque amicale. « Tu as déjà fait ton choix ? »

***

Contingent d’insertion

Le silence était complet dans le bus tandis que les Pacificateurs observaient avec curiosité leurs mystérieux alliés. Ces assassins étaient étranges, et le pire restait leur chef, une asari complètement fêlées qui semblait jouir d’un total respect de la part d’Anton Ardak.

L’ordre du jour était de broyer les plus vite et fortement possibles toutes présences ennemie dans le secteur des entrepôts, et pour cela il n’était nul besoin de discuter, aussi le silence continua alors que l’imposant véhicule chavirait plus qu’il ne progressait vers sa destination.

***

Quartier des entrepôts.

Philippe Attreus Morgan, missionnaire des Témoins de Jehovah et trafiquant d’armes recherché dans une douzaine de secteurs stellaires, était satisfait de sa journée. Les stocks d’armes étaient partis à une vitesse défiant toute logique tandis qu’une myriade de gangs avait tout achetée. Evidemment la plupart n’avait rien à voir avec le plan des Egyptiens mais leurs alliés avaient été ravitaillé aussi aucun mal ne pouvait survenir de ce côté-là.

Bien sûr, il y avait le cas Loma, ce misérable chef de casino qui avait disparu en même temps que son dit casino, mais la destruction des lieux avaient balayé les problèmes pouvant survenir de ce côté-là. Mais il restait à définir si le Tchétchène était bel et bien mort durant l’attaque ou non. Et le temps que la réponse soit connue, Philippe allait quitter quelques temps Oméga pour s’assurer d’être hors de portée d’une quelconque velléité de vengeance mal placée.

Et il y avait aussi le cas de cette clef de données servant à s’éviter une quelconque trahison de la part des Egyptiens, elle devait être rapidement mise hors de portée des différentes factions belligérantes et ce de manière définitive, mais cela allait devoir attendre que lui-même soi loin de cette station aux innombrables possibilités.

Le départ étant prévu pour dans quatre heures, Philippe Morgan décida qu’il était temps de se préparer aussi appela-t-il son garde du corps, un géant turien, ancien esclave qui avait eu la langue sectionnée de longues années auparavant.

« Prépare mes affaires et indique aux gangs qu’ils peuvent se préparer à l’assaut prochain. Assure-leur que nous serons sans fautes à leurs côté. » Un mensonge éhonté mais si facile à prononcer. Bientôt le QG des Pacificateurs allaient se transformer en zone de guérilla et la boucherie pourrait alors commencer. Mais auparavant, fuir la station pour s’assurer une protection conséquente à toute les retombées qui suivront la purge furieuse qu’exercera sans faute l’ambitieux butarien.

Spoiler:
 


Je suis la fille d'Anton Ardak. Et accessoirement, reine pirate profitant actuellement de ses congés.
Kydra Lifith, 27 janvier 2202

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 600

MessageSujet: Re: [Scénario#2] Tout pouvoir est violence   Mar 26 Juil 2016, 21:33




Le second imbécile avait parlé bien plus rapidement que prévu et non espéré, Kyre n’appréciait pas la torture, elle était un assassin et non un barbare.. Enfin.. Dison que quel qu’en sois les moyens, au plus vite la cible meurt au plus vite son travail était terminé. Elle n’avait pas toujours été comme ça, elle ne pouvait nier de nombreux actes cruels lorsqu’elle était une jeune pirate.

Kyre avait été rejoint par Nas et deux hommes de son escouade que l'asari connaissait bien malgré leurs tenues de combat complètes et sombres. Deux frères japonais Isui l’ainé et Keiji le cadet tous deux de fiers combattants qui étaient au service d’Aria au paravent. Trop peu reconnus pour leurs talents trop bridés par un poste presque inutile, ils se sont révélé au prés de l’Orphelinat des Ombres comme des assassins plus que prometteurs d’une loyauté à l’épreuve de la mort.

Dans le bus en direction de la zone B les pacificateurs dévisageaient les 4 assassins, mais le respect était bien là, Kyre de par sa réputation et ses nombreux actes pour Oméga portaient un titre fort ironique à ses yeux. L’héroïne d’Oméga disaient-ils, en voilà un titre amusant pour quelqu’un qui avait la réputation d’une arme de destruction massive. Ces gars la connaissait forcément ou avaient certainement combattu a ses côtés il y a de cela pas si longtemps encore. Ce foutu bus était trop lent, beaucoup trop lent, même Nas la turienne noire à la patience légendaire avait fini par jeter un œil à ses mails après avoir vérifié son matériel à la perfection quatre fois de suite. Kyre pour cette fois était préparée un peu plus lourdement que d’habitude puisqu’ici l’objectif était concentré sur le carnage pur et dur. Pour ainsi dire la différence ne consistait qu’au remplacement de pièces d’armures moyennes favorisant sa protection personnelle. Le bus approchait enfin de sa destination, c’est à ce moment-là que Kyre se leva et prit la parole alors que Sphère affichait un holo de la carte du quartier.

Bien, nous y sommes presque, vous allez nous déposer à 300 mètres du premier hangar le plus petit, nous avons repérés des conduits utilisables pour infiltrer le premier hangar par-dessous. Techniquement on vas seulement poser quelques charges, malheureusement les tunnels ne nous mènent pas jusqu’aux autres, cela aurait été trop facile, et trop rapide.. Pendant ce temps vous vous scinderez en deux commandos pour passer par derrière le deuxième hangar, le signal d’assaut comme vous vous en doutez sera l’explosion du premier hangar. A partir de là, pas de quartiers, on prend le hangar n°2 en tenaille vous par le nord et nous par le sud. le troisième et plus gros hangar c'est la zone A qui, on l’espère enverra du monde dans nos bras. Des questions ?

Les pacificateurs se regardèrent les uns les autres puis tous firent un geste négatif de la tête ce qui extirpa un fin sourire aux lèvres de Kyre. Le holo disparut et les trois autres assassins se levèrent dans un même mouvement.

Parfait, on garde le contact radio de toute façon. Bonne chance et amusez-vous bien.

Sur ces mots le bus se stoppa à un peu plus d’un mètre du sol exactement à l’endroit prévu et les quatre Ombres sautèrent en douceur, la mission commençait enfin. Deux minutes fût le temps de trouver et ouvrir le passage dans les tunnels d’aération de la zone menant sous le hangar 1. Kyre, M-11 en main avançait aux côtés de Nas quasi invisible dans le noir tant sa carapace était foncée, leurs lampes d’Omnitool éclairant dans la direction que pointait leurs armes. Sphère indiquait les données GPS afin que le groupe se dirige au plus vite aux points sensibles à piéger, la joyeuse ballade ne dura pas plus de 5 minutes, ils arrivèrent au niveau du réacteur électrique située au centre sous le hangar, Les deux frères posèrent les mini-bombes à émetteurs sur le réacteur non sans un commentaire.

C’est plus balèze que prévu.. Ça vas secouer.

De leurs côté, les pacificateurs avaient donc formés deux groupes lourdement armés et étaient postés dans un vieux bâtiment situé à une centaine de mètres du Hangar n°2, tous attendaient impatiemment le signal, la voix de Kyreshorl parvint dans leurs oreillettes.

Explosifs en place, signal dans 5 minutes.

5 minutes, exactement le temps qu’il fallait aux assassins pour s’extirper des tunnels, encore 5 longues minutes à patienter durant lesquelles les pacificateurs pointaient les positions des ennemis en visuel, deux snipers sur le toit étaient déjà doigts sur la gâchette. Soudain, le plus magnifique des signaux survint, la magistrale explosion du Hangar 1 avait été plus belle que prévue et quelque peu plus tonitruante alors que de nombreux morceau du décor volaient dans l’air comme des départs de fusée loupés. Dans la foulée les snipers ouvraient le feu, leurs tirs étouffés par le grondement de l’explosion, l’entrée du site était dégagée et les deux commandos de pacificateurs lançaient un assaut tactique surprise sur le Hangar 2.






Le nettoyage avait commencé, les quatre assassins réfugiés derrière l’angle d’un bâtiment attendirent quelques secondes, masque sur le visage pour éviter de respirer la poussière, le gros des débits avaient atterris, les assassins lançaient enfin dans une traversée meurtrière d’une zone délabrée en direction du second Hangar.








Kyre:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Citadelle/Pacificateurs
Rang : Vétéran/Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3288-archives-personnelles-edgar-otto-roth-vaarminen


Messages : 250
Crédits : Chris Hemsworth - Keedan Braha'n

MessageSujet: Re: [Scénario#2] Tout pouvoir est violence   Jeu 18 Aoû 2016, 23:23



La torture. Edgar n'avait jamais aimé cela. Encore moins Roth, qui avait même appris à la détester par sa propre expérience. Mais le Brasseur, lui, s'en faisait un énième témoins. Pire encore, un complice. Ce fut les jambes croisées, une bière artisanale à la main, rendue fade par l'horreur de la situation, qu'il avait observé la scène, à grand contrecœur. Ce qu'il avait infligé un peu plus tôt au tibia de Sulim n'était rien comparé à ce que ce dernier endurait à présent. Kydra, par sa méthode, relevait davantage de l'animal que du bourreau, aux yeux d'un Brasseur qui en avait un haut-le-cœur. Cependant, rien n'assurait qu'il aurait fait mieux lui-même, l'essentiel étant que Sulim avait fini par donner les informations dont les Pacificateurs avaient besoin pour pouvoir aller de l'avant. Au moins sa mort fut-elle brève. Relativement ? En tout cas, le potentiel biotique de la dénommée Kyre c'était dévoilé redoutablement sanguinaire.

On dirait que je suis bien entouré...

La touche d'ironie dans cette pensée s'impliquait dans un mécanisme de défense, empêchant le Transhumain de perdre son précieux sang-froid.

Terminant enfin sa bière, il se leva lentement, ferma l’œil quelques instants, le temps d'une inspiration régénératrice, puis expira les ondes négatives qui s'étaient accumulées dans son esprit coupable. Il était temps de remonter le courant, jusqu'aux enfoirés responsables de l'attentat dont le chantier de l'arène de l'Asari avait fait la cible. Pour cela, il comptait sur le Butarien, qui avait sans doute des choses à lui transmettre, après tout ça.

[...]

Oméga, quartier général des Pacificateurs
15 avril 2201


Le nom de Loma Vedzhiev avait mené à celui de Philippe Attreus Morgan, un certain trafiquant d'armes qui était, semblait-il, lié aux Scandinaves. À partir de ce qu'il savait déjà, le Brasseur était en mesure d'organiser un plan d'infiltration en vue de neutraliser le trafiquant. À choisir, le Transhumain préférait le capturer que le tuer, mais n'en demeurait pas moins conscient qu'un tel choix dépendrait surtout des circonstances telles qu'elle se présenteraient. Si la situation venait à exiger sa mort, soit. Après-tout, qui voulait s'opposer aux Pacificateurs devait bien s'attendre à de telles conséquences.

Trois équipes étaient sur le coup : un contingent d'environnement et deux contingents d'insertion, l'un étant chargé de faire distraction pendant que l'autre s'infiltrerait à la recherche de la cible. C'était là ce en quoi consistait tout le travail du Brasseur, qui s'appliquait à revoir en détails l'agencement des lieux visés et préparait son propre briefing.

Un peu plus tard, il convoqua les agents qu'il voulait dans son contingent. En le nommant Lieutenant, Anton lui avait laissé une belle marge de manœuvre, et faisait surtout preuve d'une confiance dont le Transhumain se souciait dès lors de se rendre on ne peut plus digne. Les agents concernés furent bientôt réunis et réceptifs à sa parole.

« Messieurs dames, je suis le Brasseur, votre lieutenant. »

Un pouffement fut lâché à ces premiers mots. Le Brasseur soupira nerveusement avant de poursuivre son discours.

« Si vous êtes tous réunis ici, c'est que les Pacificateurs ont besoin de vous. Dans quarante-huit heures, trois de nos équipes seront mobilisées avec pour objectif la neutralisation d'un dénommé Philippe Attreus Morgan, que l'on suppose lié à l'attentat nous ayant ciblé.

Vous composez l'une de ces équipes, et c'est à mes ordres que vous répondrez. Notre mission consistera à profiter de la diversion générée par nos collègues pour nous infiltrer et neutraliser la cible. Notre traceur nous affirme que celle-ci si situe en ce moment-même dans un entrepôt à deux pas d'ici.

Des questions ? »


Un silence pesa, puis quelqu'un se dévoua finalement à laisser parler sa curiosité.

« C'est bien beau tout ça, mais tu comptes le retirer quand ton casque ? On a tous très hâte de voir ta tronche de brasseur. »

Cette provocation inutile digne d'un cancre fit naître un rire général parmi les membres du contingent fraîchement formé. Toutefois, le Transhumain ne le prit pas avec l'humour qu'on lui connaissait sous son identité concilienne. Sans la moindre sommation, il s'approcha du jeune Turien, qui se croyait sans doute hilarant, et projeta violemment son poing synthétique contre le mur, juste au dessus de son épaule. Le son de l'impact fit vibrer les organes auditifs des différents individus présents dans la pièce. Le Brasseur maintint la pose un bref instant, prenant à son tour appui sur le mur et se penchant un peu plus sur le jeune comique qu'il avait bien l'intention de redresser exemplairement.

« Tu as peut-être une grande gueule, mais tu es une petite grande gueule mon garçon. »

À ces mots, calmes mais sévères, le jeune Turien ravala sa salive, cherchant où se placer tandis que le Transhumain le fixait impérieusement du regard.

« Ce n'est pas la première fois que tu fais parler de toi... J'ai noté ton nom ! Et pour toi ce sera Little Big. Ça te plait j'espère ?

Quant à ton indécrottable curiosité mal placée, sache que ce casque a sa raison d'être, et que ça ne regarde personne d'autre qu'Anton et moi. Sommes-nous bien d'accord, Little Big ? »


Un claquement de mandibules précéda la capitulation gestuelle de la "petite grande gueule", suite à quoi le Brasseur regagna sa place d'origine et reprit bientôt la parole.

« L'insolence de vous mènera nulle part, camarades. Au même titre qu'Anton, j'attends de vous de la compétence. Un minimum de discipline et de respect pour vous-mêmes ! Vous êtes des Pacificateurs, pas des foutus baiseurs de Vortchas.

Aussi je tiens à m'assurer que vous serez tous équipés convenablement l'heure venue. Contingent, présentez vos armes. »


S'en suivit le son des armes magnétiques que l'on déplie avec obéissance. Des fusils d'assaut équipés de silencieux pour la plupart. D'une marche lente, le Brasseur passa dans les rangs et inspecta minutieusement la dotation de chacun, heureux de constater que tout le monde était en règle là-dessus.

« J'ai quelque chose pour vous. »

La représentation d'un mod cryogénique apparut sur son OmniTech.

« Vous recevrez chacun un exemplaire de ceci : un mod cryo pour vos munitions. Très efficace face à la biotique, redoutable contre les boucliers. Faîtes-en bon usage. »

Les quelques huit agents présents acquiescèrent et s'assurèrent enfin que leur camouflage optique fonctionnait bel et bien.

« Soyez prêts en temps et en heure, camarades. Et une dernière chose avant de vous libérer...

Bienvenue dans l'Unité Boréale. »


[...]

Oméga, ruelle sombre du quartier des entrepôts
17 avril 2201


Un calme inquiétant régnait près de l'entrepôt. Les rares passants ne se doutaient en rien de ce qui se préparait. À l'écart de toute attention se terraient les membres de l'escouade du Brasseur, lui y compris.

« On fait comme prévu : vous empruntez les tunnels et vous m'attendez dans l'entrepôt une fois que vous y êtes. »

Tous firent un signe d'approbation, n'attendant que de passer à l'action. Le Brasseur quant à lui était parti pour accomplir sa part en solo, tel qu'il avait procédé à sa mission précédente. Kasrak Sar'galor, combattant butarien de son état, ouvrit la marche, suivi de près par le reste de l'unité. Ce fut Gravin, alias Little Big, qui ferma la grille d'aération derrière-lui. Quelque temps plus tard, les agents invisibles avaient disparu dans le conduit.

Peu de temps après le départ de ses équipiers, le Transhumain commença à escalader la façade, remerciant ses jeunes années de mur et de bloc. Il comptait bien passer par le bâtiment en lui-même. À dix mètres du sol, une première ouverture donnait déjà sur une sorte de salle des machines, fort bruyante d'ailleurs. Agilement, le Brasseur se laissa atterrir à côté d'une caisse sur laquelle était inscrit quelque chose d'incompréhensible à son esprit humain. Des caractères extraterrestres, à n'en pas douter. Turiens, butariens ou autre, cela restait à déterminer. Avec précaution, il inspecta la salle jusque dans ses moindres recoins.

Rien... rien non plus... toujours rien... Ah !

Et fit soudain la découverte d'un corps allongé au sol derrière une pile de caisses. C'était celui d'un Turien qui, au choix, dormait ou reposait en paix, la première option étant la plus probable étant donné la disposition du corps et l'absence de sang ou de traces d'affrontement. S'en frottant les mains d'avance, le Transhumain assomma l'infortuné d'un coup de prothèse bien placé. L'infime son d'un soupire avorté confirmait la première hypothèse quant à son état de santé.

À la suite d'une sérieuse réflexion à ce sujet, le Brasseur en était arrivé à la conclusion qu'il préférait ne pas tuer en dehors des situations où cela était inévitable. En l’occurrence, une simple paire de menottes jetables ferait parfaitement l'affaire. Ce fut ainsi que le malheureux Turien se retrouva pieds et mains entravés dans le dos, du scotch serrée sur sa bouche, encombrée par un morceau de tissu trouvé sur le tas. Le résultat était plutôt comique à contempler.

C'est dans ces moments là que je sais que j'aime mon boulot. Ne put s'empêcher de penser le nouveau lieutenant des Pacificateurs, tandis que son unité progressait encore quelques mètres sous lui seulement.

[...]



Bannières :
 


Profil - Crédits Image Originale : Morriperkele (DeviantArt)


Dernière édition par Edgar Roth Vaärminen le Sam 17 Sep 2016, 00:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


Estomac Tendre
Messages : 409

MessageSujet: Re: [Scénario#2] Tout pouvoir est violence   Jeu 15 Sep 2016, 21:57
(Je m'excuse pour le retard et pour l'énoooooorme manque d'inspiration sur ce post)



Une véritable bouffée d'air frais, une pause rafraîchissante et revigorante dans sa longue traque de Jikew. Cette journée était aussi excellente qu'imprévue, et Kydra en avait bien besoin pour briser la lassitude qui commençait à s'installer en elle. Une nouvelle secousse fit frémir le bus et la jeune femme serra sa poigne sur la barre de fer qui l'empêchait de s'étaler au sol, en se cambrant en arrière. Mais la gravité était d'humeur joueuse, et le véhicule se pencha soudainement dans le sens opposé. L'humaine n'eut pas le temps de reprendre l'équilibre et percuta la paroi avec un grognement. Décollant sa joue de la vitre, elle se redressa et campa fermement sur ses positions.

Si le transport n'était pas des plus agréable la destination elle, valait largement le coup. Fait étonnant, Anton lui avait donné des responsabilités pour cette mission, confiant une partie de ses troupes sous son commandement. Si donner des ordres à un groupe de mercenaires était sans doute un exercice bien différent qu'avec une section de l'alliance, c'était surtout le geste qui avait étonné Kydra. Elle ne s'était pas du tout attendue à ce genre de décisions de sa part, lui qui l'avait pourtant engagé pour qu'elle travaille en solo. Un test sans doute ? Peut être voulait il voir si l'humaine était capable de faire autre chose que de l'assassinat ? Quelle qu'en soit la raison, le butarien avait visiblement une plus grande confiance en elle et ce ne pouvait être que bénéfique.

Un silence soudain la tira de ses pensées et elle se tourna vers le reste du bus. Les mercenaires étaient en train de la fixer dans un silence parfait.

Kydra va choisir elle-même parmi vous tous, et je veux un empressement exemplaire à obéir lorsque ce sera fait. Maintenant vérifiez une nouvelle fois vos armes et munitions.

Le butarien reprit cette fois ci à l'intention de Kydra.

Tu as déjà fait ton choix ?

Wsoran était un véritable mastodonte, une taille gigantesque et une carrure monstrueuse. Un krogan avec quatre yeux en somme, quoique, il lui faisait surtout penser à Rhys. Kydra était une enfant à ses côtés. Mais il ne l'impressionnait guère, la vitesse et la souplesse étaient ses atouts là où la force et la robustesse étaient les siens. Et puis, nombre de brutes de ce genre étaient tombés sous ses coups après l'avoir très largement sous estimé. La jeune femme pencha la tête en observant le fond du bus, là où Narak luttait pour conserver ses armes tout en s'accrochant à un de se collègues. Son regard se posa également sur un homme visiblement borgne et particulièrement attirant. Le choix allait se faire au feeling. Kydra reporta son attention sur Wsoran et lui répondit avec un sourire.

Je crois que oui.

***

Un oiseau. L'attention de Kydra fut immédiatement tournée vers l'animal et elle se redressa, mais le volatile disparut rapidement derrière le toit des bâtiments voisins. Était ce seulement possible sur Oméga ? L'avait elle imaginé ? La jeune femme déclencha son grappin et se mit à escalader l'infrastructure la plus proche, laissant derrière elle la troupe de mercenaires agglutinés attendant le moindre mouvement venant du hangar face à eux. Grimpant rapidement, elle atteignit le toit et scruta la direction prise par l'animal. Il n'était plus là, évidemment. L'humaine croisa les bras de frustration. Elle aussi elle voulait pouvoir voler. Sortir deux magnifiques ailes de son dos et survoler les rues d'Oméga avant de fondre sur ses victimes depuis les airs...

Une explosion magistrale retentit et Kydra la vit s'élever dans les airs au loin. L'attaque avait apparemment commencé du côté de Kyre et d'une manière assez brutale. Nul doute que la sécurité du coin allait s'agglutiner sur eux, il était donc temps de frapper pour leur groupe. La jeune femme redescendit en précipitation et avisa la troupe qui avançait déjà en formation vers l’entrepôt. Elle les rattrapa et se plaça aux côtés de Wsoran.

Dans un silence sinistre, les mercenaires se rapprochèrent du hangar prêt à déverser la mort sur ce qui se trouverait à l'intérieur, tandis que le bruit du combat du groupe de Kyre s'entendait dans le lointain. La porte principale de l'entrepôt était grande ouverte, vomissant un flot de personnel qui hurlaient leurs ordres dans un brouhaha facilement assimilable à une réaction d'urgence. Kydra se tourna vers Wsoran.

On va passer par les docks à l'arrière pour intercepter le disque s'ils essaient de l'exfiltrer. Si c'est pas le cas on se retrouve à l'intérieur.


Sans attendre sa réaction l'humaine fit signe à son groupe et elle s'élança vers sa destination. Peu lui importait si on lui obéissait, du moment qu'on ne venait pas la ralentir. En jetant un coup d’œil en arrière, elle constata avec surprise que tous ceux qu'elle avait choisi étaient en train de la suivre, arme à la main, le regard vigilant. Le groupe arriva au petit renforcement derrière l’entrepôt qui abritait plusieurs navettes et autres véhicules dont elle ignorait la fonction et qui était étonnement calme au vu de l'agitation tout autour. La jeune femme décida d'y laisser des hommes par prudence avant de pénétrer dans le hangar. Elle leur ordonna de piéger les véhicules et de surveiller les entrées.

C'est donc accompagnée de Narak et de l'homme borgne que Kydra pénétra à l'intérieur après avoir détruit le sas à l'aide d'une charge creuse. Ils arrivèrent dans un couloir qui semblait effectuer la jonction entre les docks et le reste du hangar pour le personnel. Puisqu'ils ne l'avaient pas exfiltrés, le disque était sans doute dans les parages ou dans une autre aile sécurisé de l'infrastructure.

Fouillez les salles et restez en communication.

La jeune femme adressa un clin d’œil au borgne avant d'entrer dans une pièce. Au vu de l'agencement, il s'agissait sans doute d'un support de travail et il avait été quitté précipitamment, la console au centre de la pièce continuait de diffuser de la musique même en l'absence de ses propriétaires. Kydra avança avec prudence mais rien ne trahissait la présence d'un piège, et le disque avait sûrement été emporté au cours de l'évacuation. Mais où diable étaient ils donc partis ? Les docks n'avaient pas été utilisés, ils étaient donc forcément encore à l'intérieur.

En ouvrant la porte des toilettes, Kydra se cambra en arrière autant qu'elle le put, évitant de justesse la lame qui lui frôla les cheveux. Par réflexe, elle propulsa son corps vers le haut pour frapper son adversaire à la tête, mais il avait apparemment reculé. En pénétrant à l'intérieur, elle put constater que son adversaire était également une humaine, recouverte par une armure de la tête aux pieds. Et elle était postée devant une plaque sur le sol. Intéressant. Le combat fut bref, son adversaire termina étalée sur le sol, la nuque brisée tandis que Kydra observait la plaque, accroupie. Voilà bien une possibilité qu'elle n'avait pas envisagé. Décidément, les ennemis aimaient vraiment s'échapper de la sorte aujourd'hui.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 600

MessageSujet: Re: [Scénario#2] Tout pouvoir est violence   Lun 26 Sep 2016, 20:04
Le camouflage optique des quatre assassins s’annulait alors que chacun performaient une parfaite exécution à l’arme blanche ou à l’omni lame, silencieux et furtifs ils avançaient en abattant d’une mort brève et propre leurs ennemis les plus paniqués à l’aide d’armes équipées de silencieux. De l’autre côté les pacificateurs semaient le chaos alors qu’ils avançaient sur le Hangar 2, leurs armes lourdes chantaient en cœur la mélodie de la démolition dans une symphonie tonitruante. Exactement ce qu’il fallait pour alarmer le quartier et rameuter toute la compagnie en branlebas de combat, pour ainsi dire, leur objectif était déjà une réussite, ils avaient attirés une énorme partie des ennemis à eux. Il ne restait plus qu’à nettoyer tout ça.. Pour ainsi Dire.

Les pacificateurs avaient infiltré le hangar 2 dans tout sauf la douceur, néanmoins ils étaient très efficaces contre une bande de mercenaires désorganisés pris de courts et en tenaille. Créer la panique chez l’adversaire était un plaisir inégalable car elle se propageait comme la peste attirant avec elle sa meilleure compagne, la peur.
Ils avaient du répondant il fallait l’avouer malgré qu’ils soient surpassés non pas en hommes mais en organisation, en tactique et en sang froid. Le combat faisait rage maintenant entre l’intérieur et l’extérieur du hangar, les ennemis s’agglutinaient aux entrées du hangar pour tenter de reprendre le contrôle de celui-ci et cette fois les pacificateurs reculaient doucement. Les assaillis devenaient les assaillants et peu à peu ils arrivaient à pénétrer dans le hangar, il semblait y avoir de moins en moins de pacificateurs, en avaient-ils mis à terre ?

Soudain les lumières s’éteignirent et les ténèbres furent, les mercenaires s’avançaient dans les ténèbres omni-torches allumées à la recherche des pacificateurs cachés. Les groupes se forment et avancent, cette fois ils reprenaient le contrôle d’eux-mêmes, les nerfs tendus se calment, ils n’étaient plus les proies. Du moins c’est ce qu’ils pensaient.

Les portes se refermèrent derrière eux, verrouillées, les pacificateurs s’étaient carapatés à l’extérieur sans oublier de bloquer les issues. Kyre et deux ombres s’éloignaient furtivement rejoignant l’ombre à l’écart du hangar alors que les prisonniers tentaient désespérément de tirer sur les portes.

Nas ?
Objectif accompli. 10 secondes. 8.. 7..
Bien. Tout le monde a entendu ?
6.. 5..
Affirmatif, on est prêts.
4.. 3.. 2.. 1..

C’était le second hangar à tenter de s’envoler vers la première lune laissant s’échapper ses centaines de morceaux enflammés à des centaines de mètres aux alentours accompagnés de corps divers. Les trois assassins observèrent la montagne de feu et de haine s’élever dans les airs l’espace d’un moment le temps que le camouflage optique de Nas ne disparaisse et la laisse ré apparaitre à leurs côtés.

Il est temps de former le front.. On ne laisse plus personne approcher.
Reçu. En mouvement.

Les deux escouades de pacificateurs se mirent en mouvement en direction de la frontière entre les deux secteurs, suivies de près par les 4 ombres. Le nettoyage n’était pas encore terminé, mais cette fois le moral serait à sec du côté des mercenaires, le contingent était fin prêt a donner des leçons de domination. Les équipes se mettaient en place en silence, derrière eux le feu faisait prédominance, de ce fait ils semblaient faire partis du paysage désolé du quartier, camouflés dans les débris et les ombres dansantes au gré des flammes. Kyre et quelques autres guetteurs gardaient les yeux rivés vers la seconde zone, celle qui était en ce moment même infiltrée, ils pouvaient apercevoir des gens courir au loin peut être pris de panique ou en pleine préparation. L’asari sortit tranquillement une petite barre énergétique d’une poche de son gilet d’armure pour grignoter tranquillement en attendant la suite. Une suite qui prenait son temps. Un peu trop de temps même, si bien qu’elle murmurait d’un ton amusé, un petit air d’enfant pourri-gâté.




Kyre:
 
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Scénario#2] Tout pouvoir est violence   
Revenir en haut Aller en bas
 

[Scénario#2] Tout pouvoir est violence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Nébuleuse d'Oméga :: Oméga-