AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Une graine de causalité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


Estomac Tendre
Messages : 409

MessageSujet: Une graine de causalité   Jeu 28 Juil 2016, 00:21
Intervention MJ : NonDate : 7 Juin 2201 RP gore avec plein de sexe et plein de drogue dedans
Kydra LifithVassily Varto
Une graine de causalité




Lorsque Mike se réveilla, seul un froid terrible et une insupportable sensation de brûlure dans son dos l’accueillirent. Il souffrait à plusieurs niveaux, sur son enveloppe extérieure mais également avec l'impression qu'une grenade avait explosé dans son ventre. Une profonde sensation de mal être ainsi qu'une souffrance bien réelle, qui éveillèrent rapidement son esprit. En ouvrant les yeux, il s'aperçut qu'il était attaché, ses membres noués ensemble et une corde dans sa bouche qui la maintenait grande ouverte, lui faisant un mal de chien. La panique s'empara rapidement de lui, mais il tenta de la contrôler en respirant le plus calmement possible par les narines, fermant les yeux et se concentrant. Il ne savait pas pourquoi il était là, il n'avait pas de souvenirs, mais il ne fallait pas s’inquiéter, la situation allait s'arranger. L'homme rouvrit doucement les paupières et se mit à observer son environnement.

La forte lueur orangée d'Oméga l'aveugla quelques instants avant qu'il ne puisse constater qu'il se trouvait à l'extérieur. Il était assis à même le sol, suffisamment ligoté pour ne pas espérer pouvoir s'enfuir. Mike aperçut quelques butariens un peu plus loin, puis son regard croisa celui d'une humaine. Un regard vert, sauvage, regard qu'il connaissait, regard qui lui rappela soudainement pourquoi il se trouvait ici. Kydra était assise en tailleur sur une caisse et se mit à rire.

Et oui, c'est moi ! Ça faisait longtemps qu'on s'était pas vu, alors mon ptit Mike dis moi, comment tu vas, mmh ? Le travail ? La famille ? Oh attends, on a qu'à leur demander directement.

La jeune femme se pencha en arrière et souleva une bâche qui recouvrait deux corps. L'homme écarquilla les yeux en reconnaissant son père et sa sœur, une partie de leur poitrail en moins. Kydra tapota les joues des cadavres.

Vous allez bien ?

Elle tira sur l'un des oreilles du père puis reporta son attention sur Mike.

Ils sont pas très causants hein ?

Kydra se pencha en avant.

Le truc tu vois c'est que t'as déjà merdé dans le passé. Anton t'as redonné une deuxième chance et t'as été prévenu des conséquences en cas de récidive. Mais nan, il a fallu que tu recommences, t'étais trop débile pour y réfléchir sérieusement. Alors du coup moi je suis là pour m'assurer qu'il y aura pas de troisième fois.

La jeune femme se leva et dégaina son canon lourd.

Maintenant, la vraie question, le paradis ou l'enfer ? Oh j'imagine que si tu fais les yeux doux et que t'as un CV pas trop dégueulasse, le barbu te laissera entrer chez lui. Mais dans tous les cas, préviens les que quand je viendrai, ce sera un bordel pas possible. 

Levant l’arme au niveau de son front, l’humaine s’apprêta à tirer. Elle ne tenait pas à le faire souffrir inutilement, mais elle l’avait gardé en vie pour qu’il comprenne juste avant la mort la débilité de ses actes. Une sorte d’ultime désespoir, une fin plus horrible qu’une simple mort durant un combat, un effort qui pouvait paraître inutile mais qui était nécessaire selon Kydra, sachant qu’il n’y avait aucune torture physique. L’exemple de Loma quelques mois plus tôt ne semblait pas avoir atteint les quelques rares connexions neuronales de certains abrutis et c’était bien dommage, elle avait autre chose à faire que de traquer les traîtres en quête de rédemption. 

La détonation retentit et s’ensuivit le bruit du corps qui s’étalait au sol. Pas assez bruyant, pas assez délectable cependant vu qu’il était déjà assis. Deux butariens approchèrent et portèrent le corps sous la bâche en prenant soin de lui retirer ses liens, on ne gaspillait pas le matériel. Kydra activa son omnitech et envoya un message à Wsoran, lui indiquant qu’elle avait réglé l’affaire Mike. Quand une cible n’était pas camouflée par le Courtier, sa traque s’avérait étrangement bien plus facile. 

***

Une rafale de vent rabattit une mèche de cheveux noirs devant son champ de vision. D’un coup de tête, l’humaine les rappela à l’ordre et poursuivit son escalade, agrippant facilement à l’aide de ses gants, le métal partiellement détruit du bâtiment. Kydra se déplaçait avec aisance même sur une paroi verticale, elle était assez puissante pour soulever son corps et l’armure légère qui le protégeait à une vitesse non négligeable. En dessous d’elle, seul le vide de la station pouvait l’accueillir en cas de chute, les courants d’air en étaient la preuve. Le reste de la station était assez paisible atmosphériquement parlant, mais dès qu’on approchait du vide l’air redevenait une bête sauvage et indomptable. Un mécanisme nécessaire qui permettait de réguler la pression globale sur Oméga, et que Kydra adorait, habitant proche du vide. Se prendre un bon coup de vent dans la tronche lui donnait l’impression d’être sur une véritable planète.

L’humaine atteignit sa destination et pénétra dans la bâtisse. A l’intérieur, des coups de feu se firent entendre. Kydra sautilla dans une pièce plus profonde et intacte pour éviter de glisser dans le vide sur un gravât par mégarde et avisa Narak ainsi que certains hommes de Flavia qui s’entraînaient. Le bâtiment était assez large, suffisamment pour en utiliser une partie qui avait été à moitié détruite comme stand d’entraînement au tir. En attendant qu’une arène de réalité virtuelle soit construite, il fallait faire avec les moyens du bord. Un drone diffusait un leurre en mouvement et offrait ainsi un semblant de difficulté supplémentaire par rapport à des bouteilles de bières vides. Mais le nombre de morceaux de verres jonchant le sol montraient qu’il s’agissait tout de même d’une option couramment utilisée. 

Kydra ne disait rien et se contentait d’observer, accroupie. Cette disposition était vraiment temporaire, l'avantage d'une arène virtuelle c'était la simulation de déplacement en groupes. C'était là dessus qu'elle voulait le plus travailler. Mettre en commun les techniques d'anciens militaires de différentes espèces et transformer un groupe de mercenaires en une véritable force de frappe. Il fallait de l'équipement aussi, du très bon de préférence, comme le matos N7 modifié de Praskovia. Et des vaisseaux, une flotte, une armée, un empire. Si Anton parvenait à poser son cul sur le trône d'Oméga, les choses allaient pouvoir grandement s'accélérer.

Laissant le groupe derrière elle, la jeune femme redescendit, et par des moyens plus conventionnels cette fois ci. Elle quitta le bâtiment et se dirigea chez elle. Tout se mettait en place doucement, à son rythme, mais au moins, il y avait du progrès, du réel progrès pour une fois. Kydra avait fait savoir aux services de renseignements pacificateurs qu'elle cherchait Vassily Varto, ancien chef des soleils bleus et auteur des multiples bombardements sur Oméga. Une personnalité puissante à laquelle il serait très utile de s'associer, bien plus que ce « conseil mercenaire » qui tentait vainement de maintenir une paix d'une main faible et décrépie en recopiant le système conciliens, à croire qu'ils n'avaient pas compris qu'ils créchaient à Oméga. Anton, Vassily et Dashanxa, c'était un très bon début. Et il allait falloir organiser tout ça.

Kydra rentra chez elle et s'étala sur son lit avant d'envoyer de la musique sur ses enceintes via omnitech. Elle laissa le tempo l’entraîner petit à petit, puis enleva son armure pour une tenue de sport plus légère, reprenant ses séances quotidiennes. L'humaine attrapa sa barre et commença ses tractions, se concentrant uniquement sur la musique et sur son mouvement, faisant abstraction de tout le reste.



HRP : A toi de voir si t'apparais dans ou à l'extérieur de l'appart' (je trouverais une raison pour sortir), on est en plein quartier pacificateur, dis moi si t'as des questions sur l'appart' en lui même ou sur quoi que ce soit Very Happy





Dernière édition par Kydra Lifith le Jeu 08 Déc 2016, 21:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant / Black Horse Foods
Rang : Mercenaire / PDG
Voir le profil de l'utilisateur


Administrateur
Messages : 486
Crédits : Gifs : gmacht-rpc

MessageSujet: Re: Une graine de causalité   Dim 31 Juil 2016, 22:12


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


Estomac Tendre
Messages : 409

MessageSujet: Re: Une graine de causalité   Dim 14 Aoû 2016, 14:32

Rien de très intense ou de très énergique pour une fois, il s'agissait d'une mélodie calme et reposante. Elle était surtout source de nostalgie chez Kydra. Une ancienne musique composée sur Terre il y a longtemps qu'elle avait écouté de nombreuses fois avec son frère étant petite. Sa vie à l'époque avait elle été meilleure que maintenant ? Difficile à dire. Elle avait énormément changé, beaucoup trop pour pouvoir faire une simple comparaison. Qui aurait pu dire que cette innocente jeune fille rêvant d'être une grande artiste allait devenir une esclave puis une gladiatrice dans las arènes sanguinaires d'Oméga, la transformant en une redoutable machine à tuer. Kydra soupira. Ressasser le passé ne lui apportait jamais rien de bon. Elle ne devait pas l'oublier, mais en aucun cas le regretter. Le regret ne pouvait la mener qu'à la même erreur qu'elle avait commis jadis, créant une nouvelle personnalité, erreur qu'elle devait ne plus jamais refaire.

La jeune femme tendit les bras, toujours accrochée à sa barre. En ce qui concernait le présent il n'y avait aucun doute, elle était fière. Elle avait réussi à sortir la tête de l'eau et à devenir enfin quelqu'un, il fallait continuer sur cette voie. L'ex militaire eut un léger rire. Elle venait de se rendre de bonne humeur toute seule, une compétence qu'elle appréciait fortement. En levant la tête, elle vit les rayons de lumière orangés pénétrant par sa fenêtre, éclairer ses bras tendus, couverts de sueur. C'est à ce moment que la musique s'arrêta soudainement, sans doute les enceintes qui déconnaient ou le réseau qui vacillait.

Kydra, je suppose ?

Elle bondit en arrière et dégaina son omnilame, s’accroupissant au sol vers la direction de la voix. Il s'agissait d'un humain, des vêtements tachés de sang et une arme à la main. Bordel, Kydra n'avait naïvement jamais pensé que l'on puisse lui tendre une embuscade dans son propre appartement. Il était situé suffisamment proche des chantiers des arènes pour dissuader de simples bandits de s'en approcher, mais qu'un assassin vienne directement chez elle, voilà une éventualité à laquelle elle n'était pas préparée, raison pour laquelle la jeune femme ne vérifiait jamais son foyer en y rentrant. La seule créature qui y avait jamais pénétré sans son autorisation était le chat borgne.

La situation était critique, l'homme était à quelques mètres et elle n'avait aucune protection, pas de bouclier cinétique, pas d'armure et même pas de vêtements, hormis son soutif et son short de sport. Si l'intrus était un bon tireur, il aurait le temps de la tuer avant même qu'elle ne réussisse à faire quoi que ce soit. Son canon lourd était posé sur son bureau, et les armes les plus proches étaient sa machette et sa paire de ciseaux géante, tout aussi inutile que l'omnilame actuellement. Kydra avait honte, honte de s'être fait surprendre aussi grossièrement. Mais la surprise passée, l'humaine constata tout simplement que s'il était venu pour la tuer, elle serait déjà en train de bouffer le sol. Il y ait sans doute une raison plus complexe que sa simple élimination.

Il allait falloir résoudre cette situation autrement qu'en lui tranchant la gorge, du moins tant qu'elle était aussi vulnérable. La jeune femme se redressa et rengaina sa lame. C'est à ce moment qu'elle se rendit compte de l'imposante stature de l'individu. Kydra était grande, très grande pour une humaine, mais l'homme la surpassait pourtant, c'était presque comme ci elle faisait face à un krogan... ou à Rhys. Cela ne l'intimidait pas pour autant, au contraire. Un adversaire coriace était toujours plus excitant à combattre.

Son visage lui était parfaitement inconnu, il était donc peu probable qu'il s'agisse d'une affaire personnelle envers elle, un émissaire sans doute. Qui l'avait envoyé ça elle l'ignorait, mais la liste était longue. Shoran, le Courtier ou peut être même l'alliance qui sait ?

Elle croisa les bras.

Oui c'est bien moi. Mais tu vois ça c'est la question que tu poses normalement quand tu viens de toquer à ma porte et que moi en tant qu'hôte exceptionnelle je viens t'ouvrir afin de voir ce qu'Oméga a jeté une fois de plus dans mon antre. Du coup y'a un léger soucis là, ça me titille un peu mais je vais pas te demander de te replacer, on va dire qu'on passe sur ce détail.

Un rapide coup d’œil à sa droite lui permit de confirmer la présence de son ancienne armure de l'alliance dans le coin de la pièce. Si les choses tournaient mal, elle pourrait toujours se servir du plastron comme bouclier. Risqué, mais elle n'avait malheureusement pas le luxe du choix actuellement.

Le sang sur les vêtements j'adooooooore ! Ça donne un côté sauvage vraiment craquant, MAIS, il aurait sans doute fallu en mettre un peu sur le visage aussi. Pas trop pour qu'on puisse voir ta peau mais tu sais, l'effet serait bien plus efficace ainsi. Et pis, c'est pas le sang qui manque sur un cadavre, faut juste faire l'application le plus tôt possible, parce qu'avec du sang froid c'est pas terrible et ça jaillit moins.

Kydra leva son bras droit et le pointa du doigt.

Et maintenant monsieur le malpoli, j'aimerais beaucoup savoir pourquoi t'es là et pourquoi tu me cherches. Nul doute que je saurais remplir tes attentes à merveille, mais pour ça il me faut les détails, tous. Et sache qu'il y aura punition si mensonge.

La jeune femme pencha la tête sur le côté et lui tira la langue.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant / Black Horse Foods
Rang : Mercenaire / PDG
Voir le profil de l'utilisateur


Administrateur
Messages : 486
Crédits : Gifs : gmacht-rpc

MessageSujet: Re: Une graine de causalité   Mar 06 Sep 2016, 01:28


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


Estomac Tendre
Messages : 409

MessageSujet: Re: Une graine de causalité   Mer 28 Sep 2016, 20:52

Tu parles... Énormément. Beaucoup trop, même.

Kydra haussa un sourcil. En voilà un qui n’avait jamais rencontré Anton semblait il.

D'autant que tu devrais me remercier. Il y a deux cadavres et demi qui peuvent en attester, là-dedans. Et je ne crois pas qu’ils étaient là pour moi.

Lorsqu’il pointa sa salle de bains avec son arme, l’humaine serra les poings. Il ne pouvait pas s’agir d’un piège, mais elle ignorait ce qu’il s’était passé. Si cadavre il y avait vraiment, elle ne savait pas quels étaient leur réel rapport avec cet individu, ni de quel plan cela pouvait bien faire partie. Et bordel, savoir que quelqu’un était rentré dans sa salle de bains pendant son absence lui donnait des frissons. Mais son manque d’information immédiat était le plus préoccupant.

Ce n'est pas très prudent de vouloir rencontrer des fantômes que tout le monde veut voir mort. Enfin, dans le doute, j'en ai gardé une en vie histoire de l'interroger. 

Son invité mystère semblait posséder des informations qu’elle n’avait pas, et il le savait. Il jouait avec elle. Une attention touchante mais elle s'en serait bien passée.

Je n'ai pas connaissance de l'ensemble de tes antécédents, mais une petite torture ne devrait pas te poser problème. A moins que tu préfères... me punir, c'est ça ?

On aurait pu croire qu'il parlait à un enfant.

Cela dit, si tu m'as cherché pendant tout ce temps uniquement pour ça, je dois dire que je serais un peu déçu.

Il avait posé son arme et semblait la défier du regard. « Cherché » ? « Déçu » ? Bordel. Kydra se rapprocha de l'homme jusqu'à ce que son visage s'arrête à quelques centimètres, son regard plongé dans le sien.

Tu as de l'audace pour me parler sur ce ton, toi qui pourrait très bien n'être qu'un simple voleur avec un esprit très créatif.

Elle lui rendit son sourire.

Mais tu as de la chance, c'est quelque chose que j'apprécie. Je vais donc passer sur ce ton qui se voulait je le crois un peu trop supérieur... Pour cette fois. Sache également que je m'en branle pas mal de ce que tu peux penser de moi. Et pas de chance pour toi, parler est mon moyen de communication préféré, je n'ai pas encore appris la langue des signes.


Kydra fit claquer sa langue et posa sa main sur le torse de l'homme, le poussant sur le côté. Elle se dirigea vers sa salle de bains et y pénétra.

Oh.

Une asari toute prête à l'utilisation se trouvait juste en face d'elle. La bleutée lui lança un regard noir et la jeune femme se mit à rire. L'inconnu avait dit vrai, et il était venu avec un colis très charmant. Kydra s'agenouilla devant elle et lui fit une pichenette sur le front. De la viande fraîche livrée directement chez elle. L'humaine agrippa l'asari par l'arrière du crâne et la traîna dans son salon, évitant autant que possible les gesticulations et les coups de désapprobation de l’intéressée. Kydra la lâcha près de son frigo, lui encastrant violemment la tête dans le mur, la sonnant à moitié pour lui faire passer l'envie de se débattre à nouveau.

Époussetant ses gants, la jeune femme reporta son attention sur l'homme mystère. Que faire de lui ? Elle l'observa de bas en haut sans aucune gêne, comme si son regard pouvait transpercer sa chair et tout apprendre de lui. Il fallait avouer qu'il n'était pas dégueulasse. Une belle gueule qui laissait transpirer la confiance et un puissant corps de guerrier dont la chemise faisait ressortir les formes, pour le plus grand plaisir des yeux de l'humaine. Quel gâchis si elle devait être amenée à le tuer.

Kydra se dirigea au centre de la pièce et se planta de nouveau face à l'homme. Elle leva sa garde et adopta une posture de combat à main nues, sautillant de droite à gauche.

Si j'ai bien compris, va falloir que j'aille les chercher ces infos ? Dans ce cas, voyons voir comment tu te débrouilles. Dansons !

Sa gigantesque blessure au ventre était refermée, mais des vagues de douleur lui parcouraient le corps si elle forçait trop. Mais ce n'était pas ça qui allait empêcher Kydra de combattre. Elle bandit ses muscles, prête à esquiver la première attaque, aucune armure, aucune arme n'entravait ses mouvements, elle allait pouvoir s'exprimer librement comme elle le souhaitait.



Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une graine de causalité   
Revenir en haut Aller en bas
 

Une graine de causalité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Nébuleuse d'Oméga :: Oméga-