AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Elika Raen [Présentation]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 127
Crédits : Krelek

MessageSujet: Elika Raen [Présentation]   Dim 14 Aoû 2016, 13:15
Registre Galactique des espèces
Elika Raen

Informations primaires

Sexe : F
Race : Drell
Âge : 30 ans
Faction : /
Poste / Grade : Chasseuse de primes
Parenté : Shani Raen (mère)/ Rife Raen (père décédé)
Situation maritale : Célibataire
Planète d'origine : Kahjé


Histoire


Ce n'était qu'avec un certain mépris que je voyais ma planète d'origine s'éloigner petit à petit de ma vue. Kahjé. Cette planète quasiment recouverte d'eau à l'origine des maux de ma race. Les Hanaris avaient sauvé mon peuple mais l'a, à mes yeux, annihilé par cette servitude consentante. Les Drells sont aussi responsables de cette situation. Au lieu de dire, salut et merci pour le poisson, ils se penchent en avant en demandant, voulez-vous un peu plus de sucre dans votre thé?

Elika naquit en 2171 dans la capitale de Kahjé, Kila Vaal Lorin, sur le seul continent de la planète : Yzelada. Ses parents, vertueux dans le Synacte, du moins en apparence pour sa mère, travaillaient pour un Hanari connu par tous sous le nom de Deplod. Son père, Rife, était dans les forces de police à la demande de son maître.

Deplod ne voyait aucune amélioration dans les recherches menées par les autorités Hanaris et Drells sur le Syndrome de Képral. Alors, il entama ses propres recherches, ne se basant pas sur la modification génétique, mais voulant trouver un remède naturel. Un domaine où les scientifiques ne cherchaient plus depuis des siècles, l’évolution la verrouillant à double tour. C’était un retour aux sources de la pharmacologie. La nature, les plantes, une médecine oubliée.

Cela faisait vingt ans qu’ils travaillaient ensemble avec Shani, sa mère, et ses connaissances étaient toutes retranscrites dans son Omnitech. Deplod expérimentait depuis des années des remèdes contre le Syndrome de Képral afin de libérer les Drells des dômes. Aucune solution n'avait été trouvée depuis leur sauvetage, en dehors de soulager les symptômes et non le problème.

L'enfant partait pendant plusieurs jours dans différentes régions du continent pour récolter avec sa mère les plantes qu'ils testaient sous différentes formes. Dès son plus jeune âge, l'Hanari avait décidé qu'elle reprendrait le flambeau lorsque Shani ne serait plus en état de sortir de la ville. Ne tenant pas en place, la petite Drell ne résista pas aux grands espaces verts.

Passant, le plus souvent, son temps auprès de sa mère, Elika devint une enfant solitaire, n’arrivant pas à se sociabiliser auprès des autres jeunes. Un jeu qu’elle appréciait grandement, était de suivre les gens jusqu’à ce qu’ils se retournent, développant ainsi sa discrétion. Inutile de parler, il suffisait de suivre. Tous les jours, l'enfant prenait des produits extraits de plante, en petite quantité. Les premières fois, elle fut malade mais au fur et à mesure, l'enfant semblait ne plus être atteindre par ses produits qui n'étaient autres que des poisons que sa mère lui donnait pour créer une défense.

Entre ses excursions et l'école, la petite Elika âgée de onze ans, commençait à avoir des amis. Et elle apercevait certains problèmes qui s'imposaient à la société des Hanaris et des Drells. Des idées reçus par certaines personnes avec qui elle traînait et qui pensaient haut et fort que les Hanaris les traitaient comme des esclaves. Ses parents se rendirent compte de l'influence de ce groupe sur leur enfant et lui interdirent rapidement de les voir afin de la protéger, mais cette dernière ne comprenait pas. Seulement, il était trop tard, la graine avait germé dans l'esprit facilement malléable d'Elika. Shani la gardait à ses côtés lui apprenant l'art des plantes. Décoction, pommade, infusion, onction, fumigation, toutes les plantes furent passés au crible.

En 2186, les Moissonneurs attaquèrent par le biais de Zymandis, un diplomate Hanari subissant l'endoctrinement. Un virus fut envoyé pour saper les défenses de la planète mais grâce à Shepard et un Spectre, ils furent sauvés. Kahjé subit des dégâts, mais la famille Raen n'en ressentit par les effets.

L'année suivante, alors qu'elle était âgée de seize ans par un jour tout à fait ordinaire, Elika fit une grande découverte. Sa mère lui demandait de rester à la maison pendant qu’elle allait faire quelques courses, l’adolescente décida de la suivre, pour s’amuser pensant que c’était le dernier niveau de discrétion qu’elle pouvait atteindre, sa mère pouvant la reconnaître si jamais elle se tournait. Et étrangement, sa mère semblait suspicieuse, surveillant ses arrières. Elika trouva cela anormale surtout pour des petits achats. Elle finit par rentrer dans un bâtiment ne semblant appartenir à personne. Regardant par les fenêtres, la jeune fille décida de rentrer à son tour pour comprendre la présence de sa mère dans ce lieu inconnu.

La nouvelle tomba, Shani Raen faisait partie des Rebelles. L’enfant écouta leur conversation. Ils élaboraient un plan, cherchant à frapper toujours plus fort. Et pourtant, des voix semblaient être en colère contre sa mère, la traitant d’esclave à la solde des Hanaris car elle continuait à travailler pour l’un d’entre eux. Elika sentit des doigts l’agripper dans le dos puis l’entraîner avec violence dans la pièce principale où cinq personnes étaient présentes. Mère et fille était choquées, Shani protégeant sa fille la couvrant de ses bras leur assurant le silence absolu de l’enfant et Elika protégeant sa mère en se détachant d'elle pour frapper l'un des Drells. Ce n’était pas une esclave. « Il est nécessaire d’être proche d’eux afin de mieux frapper » était ses mots.
L’enfant voulait en faire partie et elle finit par les rejoindre.

En rentrant, la jeune fille demanda si elle aimait son père. L’absence de paroles, un simple sourire lui fit admettre que Rife n’était qu’un outil et la petite Drell comprit que les relations amicales et amoureuses ne se basaient que sur l’utilisation de l’autre et non le besoin d’être proche de l’autre. Et pourtant elle semblait avoir de l'affection pour lui.

Les années passèrent et Elika trouva sa place au sein des Rebelles. Sa discrétion lui permit de suivre et d’approcher certains Hanaris afin de les espionner. Elle ramena à maintes reprises des informations essentielles pour leur cause. Les Rebelles lui apprirent à se défendre en l’entraînant au combat au corps-à-corps, elle eut des notions basiques sur les armes à feu mais en avait horreur ainsi que des bases en hacking.

Continuant de travailler pour Deplod et vivant au côté de son père dans un mensonge lourd à porter, elle cherchait à comprendre pourquoi son père se voyait encore reconnaissant d’un acte datant d’une centaine d’années. À partir de quand seront-ils libres ? « Ils ont sauvé notre race, Elika. Nous leur serons pour toujours reconnaissants. Il ne doit plus y avoir grand monde sur Rakhana et nous sommes seuls responsables de sa destruction. Nous ne savons pas. Nous devons être guidés. Accepte le, ma fille et tu accepteras, ainsi, mieux ton futur. » Sauf que l’enfant avait pris du caractère et n’acceptait ce genre de paroles mais n’acceptait pas pour autant certains actes des Rebelles.

Elika participa à un acte de rébellions en 2190 qui fit de nombreux morts lors d'une soirée réunissant le gratin de Kahjé. Son père était présent afin d'assurer la surveillance et il fut touché par les explosions. La nouvelle lui fit un choc et remit en question ses croyances. L’adolescente ne comprenait pas pourquoi Drells rebelles comme Hanaris n’arrivait pas à trouver une entente. La violence, dont usaient les Rebelles, n’aidait en rien à se faire entendre. Il y avait certes des partisans qui les rejoignaient mais leurs actes attisaient la haine de beaucoup. L’adolescente était colère contre le Synacte, les Hanaris ainsi que les Drells partisans de cette mentalité.

Elika ne tolérait plus la violence des Rebelles, ils avaient dépassé leur volonté de se faire entendre en blessant des innocents comme l’était son père. Soutenir le Synacte était un choix de vie et être contre l’était aussi. Ils étaient libres de penser, libres de soutenir, libres d’être contre mais ils n’étaient pas libres de le quitter. Attaquer des individus n’arrêterait pas le Synacte. Il fallait toucher plus haut. Détruire le Synacte.

Leur méthode ne lui convenant plus, Elika se détacha peu à peu d’eux, s’attirant les foudres de certains membres tout en gardant des contacts avec eux, continuant de récupérer des informations mais choisissant de les partager ou non. Elle demanda à quitter la Synacte mais le Porte Flamme qui l'écouta refusa. Pendant deux années consécutives, sa réponse fut négative.

Travaillant toujours avec Deplod, tout comme sa mère, en 2194, l’Hanari lui fit une confidence, il était au courant pour sa mère et son appartenance. Il ne comptait pas la dénoncer mais le fait d’être au courant le rendait dangereux. La Drell apprit qu’il y avait une taupe au sein des Rebelles. Son amitié pour la jeune fille permit à Elika de savoir depuis combien de temps la taupe était présente.

Une fois cette information en main, Elika attrapa discrètement un des poisons qu’ils avaient récemment découvert et lui injecta une dose mortelle. Terrifiée par son acte, elle voulait protéger sa mère à tout prix, ne voulant pas qu’elle termine sa vie en prison. Prenant la fuite, il ne fallut que quelques jours pour la retrouver et l’arrêter. Sa mère étant introuvable, Elika était la principale accusée. Elle fut mise en détention pendant plusieurs semaines où chaque jour un Porte Flamme venait la voir pour la questionner. Elika n’avouait pas son crime mais continuait à défendre son point de vue sur le Synacte.

Deux mois après son arrestation, Shani fut arrêter pour trahison lors d’une tentative échouée d’attaques d’un groupe d’Hanari extrémiste. La taupe avait agi. Elle avoua être à l’origine du meurtre de Deplod. Selon ses propos, elle aurait pris la fuite et sa fille aurait découvert le cadavre et aurait eu peur. C'était son histoire. Elika arriva à voir une dernière fois sa mère qui s’excusa simplement, lui donnant ce qui semblait être un dernier baiser maternel. Shani fut envoyée en prison et sa fille fut libérée, mais sous surveillance, le temps de prouver les dires de ces deux femmes.

Arrivant à perdre de vue les Drells, elle retrouva quelques Rebelles qui lui annoncèrent que sa mère avait tout préparé pour sa fuite. La jeune fille lui communiqua qu’un des membres était une taupe et leur donna toutes les informations qu’elle avait pu avoir. Sa mère lui donnait la seule chose qui lui manquait. Sa liberté. Elle allait être considérée comme un déserteur, mais il n’y avait presque plus rien pour la retenir. Ils l’amenèrent à un vaisseau, cachée afin de passer la surveillance. Un des rebelles resta à bord pour lui montrer comment fonctionnait le vaisseau. Il lui présenta une IV, là pour la guider.

Shani avait préparé un atelier dans le vaisseau afin de continuer à développer ses connaissances sur les plantes, un compte pour des crédits sous un faux nom et un pad contenant toutes les connaissances accumulées jusqu’à présent dont elle connaissait presque tout. Et il y avait un message enregistré, un long message qui se terminait par : « Nourris la Rébellion, Prend son d’elle. »

Lorsqu’elle maîtrisa le vaisseau, le Drell lui demanda à être déposé à un spatioport d’une planète la plus proche et Elika se retrouva seule. Terrifiée, perdue ne sachant pas quoi faire avec un terrible sentiment de culpabilité. Nourrir la Rébellion et les voir agir avec violence ? Elle ne pouvait pas consentir à les aider et laisser sa mère croupir en prison... Non plus.

Elle erra un temps puis se retrouva à court de crédit, coincée sur une planète. Il ne lui était pas difficile de trouver un travail mais rien qui ne lui permettait de quitter les lieux. Pendant quelques mois, elle fut serveuse dans un bar. Le hasard l’amena à entendre une conversation entre plusieurs Turiens qui étaient à la recherche d’un homme. Il semblait y avoir une prime sur sa tête.

Et ce fut ainsi qu’elle débuta une carrière de chasseuse de primes en 2195. L’homme recherché ne portait pas la moindre blessure mais semblait bien mort et une jeune Drell, âgée de vingt-quatre ans s'en allait avec des crédits plein les poches. Sans crédit, elle ne pouvait rien faire et de l'extérieur, elle avait les mains liés. Retourner à Kahjé était risqué et elle se doutait bien que si elle croisait un Drell qui la reconnaissait, pas de doute qu'il chercherait à l'amener devant la justice Hanari. Sa fuite avait montré sa culpabilité.

Quelques mois plus tard, elle fit la rencontre de Jaah Nar Rannoch , un Quarien voulant perdurer sa culture et faire son Pèlerinage. Elle accepta qu'il vienne avec elle car il possédait des connaissances en hacking hors du commun et c’était l’un de ses soucis lors de ses chasses. Ses connaissances étaient maigres à côté des siennes et cela lui faisait perdre un temps fou. Depuis leur rencontre, Jaah continue de lui enseigner ses connaissances de hacker lui permettant et une certaine amitié naquit de cette étrange relation où Elika lui rappelle chaque jour "Bon travail, je te tuerai sans doute demain matin".

Ses débuts en tant que chasseuses de primes furent difficile, s’attirant les foudres de certains confrères pour leur avoir pris leur crédit. Les épier puis leur donner des verres avec un concentré d’aconit les faisant s’endormir à même la table, semblait ne pas plaire.

Partageant les crédits avec le Quarien, elle envoie une partie sur un compte pour les Rebelles. Elle se tient informée de ce qu'il se passe sur Kahjé et surveille les actes des Rebelles qui semblent être au pied du mur depuis quelques temps malgré la volonté des Drells à s'émanciper.

La jeune femme s’endurcit avec le temps, et avec l’expérience, Elika trouve ses propres contrats et des contacts qui partagent son point de vue sur les relations professionnelles. La discrétion et la propreté avec lesquelles elle opérait lui permirent Elle côtoie des personnes aux origines diverses et variés mais ces fréquentations ne sont jamais désintéressées en sachant qu'à ses yeux, elle a toujours un avantage certain car d'un seul contact, elle peut les maîtriser. Depuis six ans, la drell commence à avoir une bonne réputation sous le nom de Datura dans les systèmes Terminus. La discrétion et la propreté avec lesquelles elle opère lui permit de ce faire un nom.

Ne s'intéressant guère aux problèmes des autres races, elle se tient informée de ce qui se passe autour d'elle mais ne cherche pas à s'impliquer. Illium, Omega, Haratar, elle entend au loin les plaintes mais ne s'intéresse qu'au Synacte.


Tout est poison, rien n’est sans poison, ce qui fait le poison c’est la dose.




Apparence


Sa peau, constituée de petites écailles fines et lisses, est orange. Elle a de grands yeux noirs assez expressif. D'une taille moyenne et assez fine, Elika est une belle Drell non pas par son physique mais par ce qu'elle dégage, ce mystère qui en intrigue plus d'un. À l'inverse si elle le souhaite, elle peut disparaître facilement. En soit, elle n'a pas de particularités physiques significatives qui la feraient remarquer au premier abord. Sportive, elle se maintient en forme si jamais elle se retrouve face à un danger qu'elle ne peut maîtriser. Elle a, comme beaucoup de Drell, une agilité qui se voit dans ses mouvements.

Ses tenues, souvent de couleurs sobres, sont assez près du corps, mettant en valeur ses formes.

La drell sait que plus les années passeront plus les poisons qu'elle ingurgitera la feront souffrir. Sa mort, si ce n'est de la main d'un autre, se fera petit à petit. Pour l'instant, les effets ne se font pas ressentir. Usant à même son corps de poison, son contact peut parfois s'avérer mortel.

Et elle a des seins. Trollface


Caractère


Difficile de définir son caractère. Cela fonctionne en deux-temps, la vie courante et la chasse.
Dans le premier temps, Elika semble uniquement intéressée par les relations sociales qui l'amènent à un but : atteindre son objectif. Peu bavarde, elle a toujours eu du mal avec les interactions sociales. Elika est plutôt méfiante au premier abord et n'ira pas d'elle-même vers les autres. Assez curieuse, elle ira toujours où les crédits sont plus importants. À ses yeux, une seule cause lui importe, libérer les Drells et le reste lui importe peu. Par contre, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, ayant malgré tout un caractère affirmé. Calme, elle cherchera toujours une solution non-violente. Elle reste insoumise, est intelligente et plutôt débrouillarde.

Cependant, le sentiment de culpabilité qui l'habite est fort car elle ne voulait pas que sa mère se retrouve en prison et la Drell à les poings liés ne pouvant rien faire de là où elle est. Elle pourrait se rendre, mais Shani resterait tout de même en prison.

Ayant grandi avec des objectifs évoluant avec l'âge, la chasseuse ne sait pas ce que c'est que réellement s'amuser, car tout tourne autour de son travail. Cela devient presque un amusement à ses yeux.

Et dans un deuxième temps, son travail lui demande d'être tout l'inverse. Alors le temps d'une chasse, la drell devient autre chose, elle s'adapte mais toujours avec prudence. Elle a vite compris que le charme à ses avantages sur ses proies. Elika est réglo avec ses partenaires en qui elle a confiance. Bien évidemment, si elle ne trouve pas son avantage, elle trouvera toujours une solution pour l'être ou un échappatoire qui à se faire des ennemis.


Compétences / Équipement

Voir ce topic pour l'aide.

Équipement :

Armure : Fantôme Intermédiaire 6✭ 0✭ 8✭

Armes : M-6 Carniflex- Poisons en tout genre/mélange de plantes aux effets diversifiés.
Armurerie : /

Compétences :

Militaire :
- Niveau du combat à distance : Maîtrise basique
-Niveau du combat au corps à corps: Combattant agile
- Discrétion naturelle (0)/Camouflage optique (3)

Technologie :
-Hacker entrainé
-Drone (1) - Distraction (1) / Scanner (1)
-Omnilame 2 pts



Compléments

Signe(s) distinctif(s) : Aucun signes distinctifs
Relations avec les autres : Relations intéressées
Des liens prédéfinis ? : Jaah Nar Rannoch (PNJ)
L'objectif de votre personnage à long terme ? : S'en mettre plein les poches? Libérer sa mère de prison? Libérer les Drells du Synacte? Que des petits objectifs Trollface


Hors Personnage

Célébrité sur l'avatar (seulement si besoin) :
Comment avez-vous connu le forum ? Mousse au chocolat
Est-ce un double compte ? Sara Vaylee
Des remarques ? Désolée Adrien Trollface





Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


Administrateur
Messages : 8032
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Elika Raen [Présentation]   Dim 14 Aoû 2016, 15:36
Je te fais pas le message de bienvenue je pense, tu connais les lieux ?


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
 

Elika Raen [Présentation]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Hall du Personnage :: Présentation des Membres :: Fiches Validées-