AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Jusqu'aux cieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


Estomac Tendre
Messages : 409

MessageSujet: Jusqu'aux cieux   Dim 20 Nov 2016, 11:38
Intervention MJ : NonDate : 25 Octobre 2201 RP violent
Kydra LifithKristopher Moreau
Jusqu'aux cieux




Assise sur la bosse dorsale d'Yrd, Kydra tendait sa main pour tenter d'atteindre le néon multicolore. Malgré le gain de hauteur que lui procurait le krogan, elle n'avait toujours pas suffisamment d'allonge pour toucher son objectif. Indifférent envers les gesticulations de l'humaine qu'il portait, Yrd naviguait sur son Omnitech. La jeune femme de plus en plus frustrée, se pencha le plus possible en avant et perdit l'équilibre un instant, manquant de peu de lâcher sa monture et de s'écraser la gueule au sol. Le scintillement du néon n'en valait sûrement pas autant la peine, aussi, Kydra dégaina son canon lourd et tira sur les jointures reliant l'éclairage à son socle. Le néon perdit instantanément sa jolie parade de couleur et s'éclata au sol en plusieurs morceaux.

L'humaine se mit à bouder, elle avait pensé que le matériel serait plus résistant. Un turien furibond sortit de la boutique et se mit à hurler en voyant son attrape passant en pièces au sol. Il aperçut le krogan et l'humaine dont le canon était encore fumant. Cette dernière d'ailleurs salua l'écailleux avec un signe de la main et un sourire. Yrd ne leva même pas les yeux de son écran mais s'adressa quand même au marchand colérique.

Pour votre propre bien, je ne vous conseille pas de l'engueuler. Croyez moi, le prix d'un néon n'est pas rentable comparé à tout ce qu'elle pourrait vous faire.

Vivant en plein quartier pacificateur, le turien savait sans aucun doute qui était l'humaine sur le dos du krogan, et cela seul était suffisant pour croire aux mots du mastodonte. Ce dernier quitta d'ailleurs pour la première fois son Omnitech et tenta comme il le pouvait de lever sa tête vers la jeune femme.

On peut continuer ?

Kydra croisa les bras.

Oui, oui, on y va.

Le krogan reprit donc sa route, longeant la ruelle pour s'engager à l'intérieur d'un entrepôt. Le bâtiment relié à la boutique d'Yrd, servait de lieu de stockage et était proche des quais, idéal donc pour préparer l'opération tout en restant en territoire ami. Plusieurs personnes étaient rassemblées près de la console centrale, Kydra reconnu rapidement Narak s'affairant dessus, Rysako et Vira. L'asari semblait sur les nerfs.

Vous avez pris votre temps.

Il faut savoir se faire désirer.

Kydra sauta du dos du krogan et se réceptionna sur le sol avant de s'avancer vers la troupe.

Alors où ça en est ?

On s'est assuré de l'absence de gêneurs sur le quai. Les soleils bleus n'ont pas envoyé de troupes, la rencontre doit sans aucun doute avoir été prévue sur leur territoire. Ça nous laisse le champ libre.

Et pour la surveillance ?

Narak faisait tourner un stylet dans sa main et souriait.

La question était nécessaire ?

Bien.

Kydra posa ses mains sur le métal et se pencha en avant.

Vira, tes troupes seront les premières à frapper. Amorce la conversation avec tes asaris déguisées et prends les par surprise au moment propice. Dès que ça sera le cas, il faudra frapper rapidement. Je mènerais le reste de nos gars depuis l'autre partie du quai. Je veux une ligne de snipers en couverture en hauteur pour nettoyer les environs. On entre à l'intérieur du vaisseau, on annihile ce qui reste d'eux et c'est gagné. Je ne veux aucun survivant et pas de dégâts au vaisseau, limiter vos tirs autant que possible. C'est compris ?

Tout le monde acquiesçât sauf Narak qui semblait obnubiler par l'un de ses écrans.

Narak ?

Je crois qu'il faut que vous voyez ça...

Le butarien pianota sur quelques touches et afficha le plan holo d'un vaisseau impressionnant.

Qu'est ce que c'est ?

Le butarien tourna ses quatre yeux sur l'humaine.

C'est le vaisseau qui s'apprête à accoster. Ils ont fait venir leur vaisseau amiral.

Quoi ? Mais on est trop peu nombreux pour ça !

Kydra se mit à sautiller sur place et Yrd se frappa les poings.

Ouais ! Ça va être fendard, je VEUX ce vaisseau. Préparez vous, on y va !

Vira se massa les tempes tandis que les trois énergumènes se précipitaient à l'extérieur. Narak, toujours sur sa console, tourna la tête vers l'asari.

Bienvenue au club.

***

On est en place.

La voix de Vira, légèrement déformée par l’électronique, parvint aux oreillettes de Kydra. Derrière elle attendaient ses hommes, indépendants ou pacificateurs, tous s'apprêtaient à en découdre. A vrai dire, elle ignorait à quel point la résistance en face serait différente au vu de la taille du vaisseau, mais elle s'en fichait pas mal. Les esclavagistes ne s'attendaient pas à un combat et étaient moins bien entraînés que les terreurs qui la suivaient ou que les troupes biotiques de Dashanxa. L'humaine n'avait pas combattu depuis Thessia et elle avait hâte de se défouler à nouveau dans un bain de sang.

La cible était sur le point d'accoster. Kydra ouvrit des yeux ronds en apercevant ce qui allait être son vaisseau. Le mastodonte était en effet assez impressionnant et laisser imaginer la puissance du clan qui le possédait. Cela ne fit bouillir son sang que plus encore. Ognar était sans aucun doute à l'intérieur et le combat promettait d'être excellent.

Vira exécuta sa part du plan avec succès, ses asaris déguisées en soleils bleus abordant les butariens et prétextant une modification du lieu de rendez vous avec leur chef. Les esclavagistes déployaient leur sécurité mais cette dernière fut anesthésiée par la présence des asaris qui les rassura. Parfait. La file s'avança et les butariens se dispersèrent. L'humaine jeta une dernière fois un œil au vaisseau avant de lancer son ordre, histoire de vérifier qu'il n'y avait pas de défense extérieure orientée vers le quai. Il allait falloir agir vite pour pénétrer à l'intérieur avant qu'ils n'essayent de s'enfuir. Mais l'attaque éclair les déstabiliserait sans doute suffisamment pour rendre cela possible.

Allez y.

La mort s'abattit sur les butariens et avec une efficacité redoutable. Les troupes de Kydra débarquèrent sur le quai, profitant du couvert des couloirs de sortie pour arroser les esclavagistes sans craindre les représailles. Vira et ses asaris émergèrent du coin opposé, enfonçant les lignes ennemis avec leur biotique. La résistance était bien plus faible que prévu, mais Kydra soupçonnait que le plus gros du poisson soit encore à l'intérieur, et ils seraient prêts à les accueillir cette fois, sur leur propre territoire.

Manœuvre stupide et naïve que de vouloir prolonger sa souffrance avant sa mort.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Neutre
Rang : Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 13

MessageSujet: Re: Jusqu'aux cieux   Dim 20 Nov 2016, 22:19
Il y avait des choses qu'un homme ne pouvait laisser passer, en cet univers froid et grand. Le fait de se faire voler une copine pourrait en être un exemple, évidemment, ou se faire dérober son argent durement gagné et qui aurait du être bien dépensé. Parfois, il ne fallait pas rester de marbre devant un ami en détresse. Et pour cause, les amis sont importants dans la vie, ils peuvent vous aider dans les mauvaises passes, vous apporter du réconfort... et bien d'autres choses. Pour Kristopher, le fait que son amie, celle qui l'aidait dans ses leçons de hacking, s'était faite agresser par des butariens était la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase.

Après s'être occupé de sa sécurité, le brun n'avait pas hésiter à se diriger tout de suite vers le quai dont elle avait entendu parler de la bouche des butariens. Il n'avait emporté que son fusil d'assaut et son pistolet Carnifex après avoir revêtu son armure. J'emmerde les précautions, avait-il pensé, je dois les buter. Cette pensée ainsi que sa colère lui donnaient de la motivation pour continuer. Il savait que ce serait dangereux, mais il n'avait pas peur de la mort. Peu de choses étaient capables de lui faire peur ou peu de gens étaient capable de lui faire inspirer de la crainte.

Plus il s'approchait des quais, plus il commençait à entendre des coups de feu et des clameurs de combat. Quelqu'un se chargeait déjà d'eux ? Qui donc ? Pensait-il avec intérêt avant de hausser les épaules. Peu lui importait, tant qu'ils payaient. Discrètement, il entra dans les zones de combats et examina les environs d'un regard rapide. Il y avait la un vaisseau d'une taille impressionnante et les cadavres de quelques butariens malchanceux. Il y avait ci et là des personnes émergeant de coins pour s'attaquer aux butariens.

Kristopher s'arma son Vindicator et vérifia que ses armes étaient bel et bien chargées, ce qui fut le cas et rejoignit les attaquants, tenant fermement son fusil d'assaut en main. Puis il vit du coin de l'œil ce qui semblait être leur chef, une femme. Il s'avança vers elle, arme en main et rapidement, des membres armés pointèrent les armes sur le brun, qui s'arrêta de marcher. D'un ton calme et audible, il se présenta :

''Je suis Kristopher Moreau. Vous pouvez m'appeler comme vous voulez, mais je tiens simplement à vous dire ceci : je ne vous veux pas de mal. Ces connards s'en sont pris à une personne qui m'est chère et je veux leur casser la gueule. Permettez-moi de vous rejoindre.''

Le ton qu'il prenait montrait sa sincérité. Autrement, il les auraient abattues alors qu'ils auraient eu le dos tourné.

''Qui plus, avec un vaisseau de cette taille, je doute qu'il n'y ait que du menu fretin dedans. Je suis un mercenaire expérimenté. Une paire de bras de plus ne vous ferait pas de mal.''
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


Estomac Tendre
Messages : 409

MessageSujet: Re: Jusqu'aux cieux   Sam 26 Nov 2016, 23:01

Ah douce Oméga. Peu importe l'ancienneté que l'on pouvait y avoir, elle s'avérait toujours surprenante, vous envoyant à la gueule ce genre d'événement au moment où vous vous y attendiez le moins. Une manie étrange de cette station mais qui restait pour le moins vraiment fascisante et particulièrement appréciée par Kydra. Mais autant dire qu'en ce jour, la scène qui se déroulait sous ses yeux sortait réellement de l'ordinaire. Un homme, brun, seul, qui venait d'innocemment se présenter devant sa troupe en plein combat, prétextant la présence d'un ennemi commun, et mettant en avant une volonté d'alliance. Kydra se serait bien retenue, mais elle éclata de rire face à la situation.

D'un signe de tête, elle ordonna à ses hommes de s'élancer à l'intérieur. Elle activa son transmetteur.

Vira, on a pénétré la cible, occupez vous de l'aile droite.

Puis la jeune femme reporta son attention sur le dénommé Kristopher. Il ne représentait aucune menace quelles que soient ses intentions. Cependant la personne qui l'avait envoyé ici avait eu connaissance de l'attaque, soit elle avait réussi à pénétrer le réseau pacificateur, soit il s'agissait d'un traître. Il fallait tirer ça au clair, mais Kydra avait d'abord un vaisseau à voler. Que l'homme soit venu de son plein gré ou non, cela ne changeait pas grand chose.

Tu as des réponses à me donner Moreau. Cependant, j'ai plus important à faire dans l'immédiat, alors on va faire comme si je croyais ta petite mise en scène.

Elle s'approcha de lui et plaqua violemment son front contre le sien avec un grand sourire.

Et si tu t'avises de faire la moindre connerie...

Elle forma un pistolet avec ses doigts.

Boom !

Kydra dégaina son canon lourd.

Passes devant, je te garde en visuel.

Les portes du vaisseaux enfoncées à l'omnilame, ses troupes avaient déjà pénétré l'habitacle, chacune s'occupant d'une aile, le nettoyage commençant par le pont inférieur, le plus grand et le plus facilement défendable. Les butariens à l'intérieur avaient déjà du prévoir pièges, barricades de fortune et autre systèmes de sécurité automatisés, ils étaient sur leur terrain et cela rendait la chose plus complexe. Cependant, les pacificateurs et les asaris de Vira étaient des guerriers d'élite, et elle ne se faisait pas vraiment de soucis pour eux. Elle s'inquiétait bien plus en revanche des éventuels dommages au vaisseau et à la possibilité d'une destruction généralisée venant d'Ognar. D'où le fait que Kydra souhaitait monter directement dans le pont supérieur accompagnée de son nouvel invité.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Neutre
Rang : Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 13

MessageSujet: Re: Jusqu'aux cieux   Dim 27 Nov 2016, 22:13
L'on pouvait dire que le lieu n'était pas propice aux discussions et la situation ne le permettait guère davantage. En la station d'Oméga, il fallait habituellement se mêler de ses affaires pour éviter les coups qui pouvaient pleuvoir sur ceux qui étaient trop curieux, surtout quand il y avait un combat. Mais Kristopher ne voulait pas se mêler de ses affaires, cette fois-ci. Peu lui importait ce que voulait la femme qui avait rit de lui et peu lui importait les raisons de son combat. Ce qu'il voulait, c'était la vengeance. Il voulait venger son amie. Et il obtiendrait vengeance. Dans cette vie ou dans l'autre. Et s'il mourait, elle se chargera au moins de ce travail pour lui.

Elle semblait être celle qui dirigeait les opérations. Sa posture, sa voix, tout lui montrait qu'elle était une meneuse. Attaquait-elle le vaisseau pour son propre compte ou pour un groupe ? Il ne saurait le dire. Peut-être était-ce les deux aussi. Son regard était plongé dans le sien, son éternelle inexpressivité ne dévoilant aucune émotion. Il n'en manifesta toujours aucune lorsqu'elle colla son front contre le sien et le menaçant de le tuer si jamais il faisait la moindre connerie. Il n'avait pas peur. La mort ne lui faisait plus peur. Et puis, il n'avait aucune raison de leur faire du mal.

''Très bien. Notons bien que je ne connais pas les raisons de ton attaque sur le vaisseau, mais si tu insistes...'' Dit-il en se dirigeant a présent vers les portes ouvertes du vaisseau, sentant la présence de la femme derrière lui. Son sang bouillait et sentait l'adrénaline en lui faire son effet. Des coups de feu se firent entendre au loin ainsi que des hurlements d'agonies et de douleur.

Une fois dedans, en compagnie de la femme, il emprunta un autre chemin.

''Essayons de trouver un autre moyen de monter. Surprenons-les, essayons de monter en haut. Ils ne s'attendront pas a cela.''

Après une dizaine de minutes, ils arrivèrent devant deux couloirs, l'un menant vers la droite et l'autre continuant droit devant. Il se mordilla la lèvre. Laquelle prendre ? Soudainement, il entendit de nombreux bruits de pas venant du couloir de droite et attira Kydra dans une petite salle proche d'eux, s'y cachant. Ce qu'il avait pris pour une salle semblait plutôt être un lieu où l'on entreposait des produits de nettoyages et elle était très petite, de sorte que son corps fût collé au siens vu le lieux.

''Vite, ces enfoirés nous ont surpris !'' Hurlait une voix de butarien. ''Il ne faut pas qu'ils s'avancent trop !''

Quelques secondes, qui semblaient durer des heures, passèrent et puis les bruits de pas disparurent. Kristopher soupira et regarda la femme devant lui.

''Au fait, c'est quoi ton nom ? Histoire que je ne t'appelle pas Helga ou quelque chose dans le genre.''

Puis il leva le regard, comme s'il espérait trouver une réponse et surprise. Il vit une sorte de conduit d'aération qui semblait assez large et grand pour que quelqu'un de leur taille puisse s'y glisser et retourna son regard vers Kydra.

''Bon, j'ai une idée. On a deux choix. On peut passer par les conduits ou bien continuer dans les couloirs. L'un ou l'autre ne me dérange pas. Tu choisis quoi ?''
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


Estomac Tendre
Messages : 409

MessageSujet: Re: Jusqu'aux cieux   Mar 06 Déc 2016, 23:11

Vira et Yrd progressaient dans les ponts inférieurs avec une aisance qui se faisait de plus en plus timide. Si la force des attaquants dépassait largement les butariens, les embuscades, les systèmes de sécurité, pièges explosifs et l'ordre de Kydra de limiter la casse les empêchaient d'exprimer pleinement leur art en ces lieux qui leur était inconnu. Peu de chance de voir leurs ennemis se rendre, les esclavagistes étaient bien placés pour savoir ce qui pouvait attendre un individu captif et Kydra ne souhaitait de toute manière ne laisser aucun survivant.

Dans les ponts supérieurs, la situation était différente, loin de l'affrontement frontal, les deux individus se faufilaient dans le dédale de couloirs pour atteindre la tête du serpent et la couper. Mission qui, si elle semblait périlleuse, avait été prévue depuis le départ par l'humaine qui était désormais plus qu'habituée à infiltrer des défenses ennemis sans grand soucis. Elle était cependant accompagnée, plus par volonté de séparer cet élément inconnu et potentiellement dangereux du reste de ses troupes qu'autre chose.

Leur progression fut interrompue par une patrouille, Kydra se retrouva collée à son partenaire dans une salle auxiliaire à l'abri des regards. Situation qu'elle aurait sans doute pu apprécier si le partenaire en question n'était pas un inconnu extrêmement louche et difficilement compréhensible. Ce fut ce moment qu'il choisit d'ailleurs pour lui demander son nom.

A quoi te servira t-il donc dans la mort mmh ?

Mais la jeune femme réfléchit un instant et changea immédiatement d'avis.

Ah mais j'oubliais, tu pourras les prévenir là bas, averti les de la venue de Kydra, la future reine des enfers.

L'humaine n'attendit pas plus longtemps et bondit pour atteindre l'entrée des conduits qu'elle perfora instantanément à l'aide de son omnilame. Elle commença à y ramper et se souvint de la raison pour laquelle elle détestait tant ce genre d'endroits étroits où il fallait abandonner toute dignité pour avancer en rampant. Fort heureusement, elle possédait encore son armure d'assassin, une couche de protection légère qui lui permettait facilement de profiter de son agilité et de sa souplesse dans ce genre de situation.

La jeune femme activa son micro et héla Narak sur son canal privé.

Narak, est ce que t’arrive à me localiser ? Tu sais où se trouve Ognar ?

Je vois où t'es, attends je m'en occupe.

Kydra stoppa devant une intersection en attendant la réponse du butarien. Elle en profita pour jeter un coup d’œil derrière elle, s'assurant de la présence de Moreau.

T'es pas loin de lui, continues sur ta droite, j'ai suffisamment de contrôle pour t'ouvrir les hologrilles.

La jeune femme suivit ainsi les instructions du butarien et atteignit finalement sa destination, les quartiers du capitaine. Kydra activa son camouflage sans autre raison que de vouloir semer la confusion car elle quitta le conduit après un violent tir percussif. Ognar se tenait au centre de la pièce, équipé d'une armure lourde et hurlant ses ordres à ses gardes qui se tenaient près de l'entrée. Le butarien se tourna vers Kydra après avoir entendu sa bruyante arrivée. L'humaine souriante bondissait déjà sur lui, poignard en main. Elle l'enfonça dans l'une des orbites de l'esclavagiste qui hurla de douleur et contre attaqua avec son arme de poing. Il ne trouva cependant que du vide face à lui, la jeune femme se trouvant déjà dans son dos. Ah, quelle déception. Ognar ne s'avérait au final pas meilleur combattant que son frère. Le clan puisait sans aucun doute sa force dans la puissance de ses alliés pour avoir pu posséder un joujou aussi impressionnant.

La lame de Kydra transperça la gorge du butarien dont les gargouillis s'estompèrent bientôt pour laisser place au bruit lourd de son corps s'étalant au sol. La jeune femme lécha un instant le sang sur son poignard avant de se reprendre. Elle avisa Moreau qui venait à son tour de sortir des conduits.

Occupes toi d'eux.

Elle indiqua de la main les gardes du corps d'Ognar qui commençaient déjà à canarder leur position. Kydra s'agenouilla derrière l'imposant bureau et activa l'Omnitech du cadavre frais à ses pieds. Elle avait un message à passer aux dernières troupes butariennes qui ne faisaient actuellement que salir son précieux nouveau vaisseau.

Hum hum ! Cette voix divine que vous entendez est celle de Kydra Lifith. Il se trouve que par un hasard vraiment inattendue je suis la nouvelle propriétaire de cette merveille technologique. Je vous laisse donc le choix, mourir pour avoir foulé de vos pieds indignes le sol de mon sanctuaire ou bien vous rendre, sachant que je suis prête à faire preuve de clémence et à libérer ceux qui sauront se prosterner suffisamment bas face à moi.

Le message s'interrompit par le rire de l'humaine qui n'avait aucunement l'intention de laisser le moindre butarien sortir en vie du vaisseau.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Neutre
Rang : Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 13

MessageSujet: Re: Jusqu'aux cieux   Jeu 08 Déc 2016, 04:34
Malgré son inexpressivité apparente, le mercenaire avait son sang qui bouillait en lui. L'ardeur des combats à venir, accompagné de sa colère envers ces personnes qui ont fait du mal à son ami, lui donnait envie de se battre encore plus. Chose peu commune chez lui, préférant régler les choses pacifiquement la plupart du temps. Mais pour ces Butariens, il n'y aurait aucune exception. Il s'attendait à un massacre. Du sang et du sang, des os brisés, des membres arrachés. Pour un court instant, ses yeux s'allumèrent d'une lueur sauvage en eux. Un prédateur silencieux mais puissant.

Il cligna des yeux lorsqu'elle daigna enfin répondre à sa question. Kydra... Kydra... Ce nom lui disait quelque chose. Il résonnait dans son esprit comme quelque chose de récent... Il allait lui demander son nom de famille, mais elle sauta dans les conduits avant qu'il ne puisse aligner trois mots. Il roula des yeux et la suivit, étant derrière elle. Il avait une vue plutôt agréable, mais l'heure n'était pas de jouer au Don Juan. Qui plus est, elle manifestait de la méfiance envers lui, ce qui était normal. Lui-même aurait fait pareille. Et il n'avait pas forcément le profil du mec le plus rassurant au monde.

Elle appela quelqu'un du nom de Narak pour savoir la localisation d'un Butarien nommé Ognar, surement le chef de cette troupe. Quelques secondes passèrent et puis ils continuèrent leur route, Kydra suivant vraisemblablement des instructions.

Après d'autres moments a déambuler dans les conduits d'aération, ils arrivèrent à destination, car Kydra utilisa un tir percussif pour faire une ouverture et sauter dans les quartiers du capitaine, ce que Kristopher fit aussi. Il atterrit en faisant un roulé-boulé et jeta un regard à Kydra, qui avait tuer Ognar, et elle lui ordonna de s'occuper des gardes prés de la porte.

Une seconde trop tôt et il aurait fini en passoire. Heureusement, il s'était réfugié derrière un petit mur auquel était posé un aquarium qui explosa en morceau tandis qu'ils tiraient sur lui et sur Kydra. Des poissons tombèrent au sol et l'eau rendit le sol presque glissant sous ses pieds.

Il jura et il risqua un coup d'œil. Erreur, sa position se fit une nouvelle fois de plus mitrailler de plus belle.

''Ne laissez pas ces macaques sans poils s'échapper !'' Hurla l'un d'eux.

Kristopher tira donc à l'aveugle avec son tir percussif et toucha par hasard un extincteur qui se trouvait prés des gardes, une explosion de fumée les enveloppant et les aveuglant. Il utilisa son camouflage optique, se fondant dans le décor et fonça dans la brume. Activant son omnilame, il l'enfonça dans la gorge a découvert de l'un d'eux et une gerbe de sang s'en échappa comme une fantôme, en recouvrant le plastron de l'armure du brun ainsi qu'une partie de son visage.

Il acheva les deux autres de tir dans la tête avec son Vindicator mais par malchance, l'un d'eux avait eu la chance de le blesser a l'épaule avant qu'il ne le tue, la fumée autour d'eux s'étant dissipée juste après qu'il ait tuer le premier.

''Putain! '' Il serra les dents un moment. ''L'enculé... Tu as finis de rire comme une maniaque, ma grande ? Faut bouger là. Ils vont jouer sur l'énergie du désespoir. Peut-être même qu'ils vont détruire ton jouet si tu les laisses s'approcher de la salle des machines pour tout faire exploser.''

Qui sait ce qu'ils pourraient faire alors qu'ils savent qu'ils vont mourir de toute manière ? Même s'il doutait qu'elle allât les épargner, il pensait que l'un d'eux préférait mieux mourir que de se prosterner. Il s'approcha de la porte d'entrée des quartiers, bloqués par quelques meubles, et les dégagea avant de l'ouvrir, y risquant un œil. Personne en dehors, hormis des petites tourelles manuelles placés en avant.

Ses sourcils se froncèrent en entendant de lourds et nombreux bruits de pas dans un des couloirs qui menaient vers les quartiers. Il s'avança vers l'une des tourelles et en prit possession, visant droit devant lui.

''Ce serait bien appréciable de l'aide ici, Kydra!''

Puis, alors que des Butariens accompagnés de petit mechas de combat apparurent, il appuya sur les gâchettes et se mit a tirer...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


Estomac Tendre
Messages : 409

MessageSujet: Re: Jusqu'aux cieux   Ven 09 Déc 2016, 23:13

Le moral était une composante essentielle du combat, surtout lorsqu'il influençait les deux camps à la fois, ne favorisant que plus encore l'issue du conflit et qui dans le cas présent avait été décidée bien avant son intervention.
L'ennemi était acculé, démoralisé, combattant un adversaire inconnu et extrêmement coriace. C'est à cet instant qu'intervenait leur véritable loyauté, suivant ainsi Ognar jusque dans la mort ou jugeant la valeur de leur vie supérieure à celle d'un cadavre. Bien évidemment dans les systèmes terminus, rares étaient les hommes étant prêts à tout sacrifier pour leur cause, on changeait bien souvent d’allégeance, et peu importait sa nature tant que le paiement suivait. Cette généralité n'était cependant pas valable pour les véritables factions qui étaient bien plus soudées, aussi Kydra avait appris à faire preuve de méfiance et à toujours anticiper ce dernier cas.

Vira et Flavia s'étaient regroupés en une force de frappe inarrêtable, les puissantes guerrières biotiques, produits de siècles d’entraînements et faisant partie de l'élite qui avait frappé lors de l'attentat de Thessia, ainsi que les redoutables mercenaires de la station qui avaient réussi à s'y forger une place respectable face à un ennemi en surnombre, forgés dans le combat depuis leur enfance et ayant reçu l'un des meilleurs entraînement de la station. Autant dire que les esclavagistes n'avaient pas l'ombre d'une chance. Le combat en lui même se faisait d'ailleurs moins intense, au fur et à mesure que les envahisseurs nettoyaient les étages un à un.

Kydra lâcha la carcasse d'Ognar et fonça en direction de l'entrée, avisant un Moreau en difficulté. De nouvelles troupes convergeaient actuellement vers leur position, et si tout le vaisseau se dirigeait vers eux dans l'ultime espoir d'abattre le commandant ennemi, ce n'était pas vraiment bon signe. La jeune femme fit appel à Narak de nouveau.

Condamne l’accès au pont supérieur Narak, vite !

L'humaine dégaina ensuite son M-100 avant de hurler un avertissement à son partenaire. Elle allait faire quelques dégâts, mais tant pis, l'ennemi était beaucoup trop bien regroupé en grappe informe dans ces couloirs pour qu'elle ne profite pas de l'occasion. Kydra ajusta sa visée puis tira plusieurs grenades qui explosèrent en plein sur les butariens, broyant boucliers, armures et chairs au passage. Les bruits d'agitation se firent muets, l'intégralité du pont avait été verrouillé, l'élévateur et l’accès aux salles auxiliaires n'étaient plus praticables, bloquant ainsi l'ennemi à l'extérieur. Ne restait plus qu'à attendre que Flavia monte jusqu'ici, exterminant ce qui restait de la résistance butarienne.

Kydra soupira et rengaina ses armes, chassant au passage quelques gouttes de sang sur son visage. La partie la plus risquée s'était déroulée sans accros. Restait désormais énormément de choses à prendre en compte pour organiser la suite des opérations. Évacuation des cadavres et des biens butariens, nettoyage et rénovation de l'intérieur, réparation et optimisation de la coque externe, sans oublier la mise en place des défenses pour contrer d'éventuelles représailles, inventaire des ressources, rassemblement de l'équipage et bien sur une petite touche de personnalisation à laquelle Kydra tenait énormément.

Mais avant, la jeune femme avait un autre problème à régler, et elle comptait bien profiter du laps de temps qui lui été offert pour s'en occuper. Elle se dirigea vers le centre de la pièce et sauta sur l'imposant bureau, s'y installant en tailleur. Son regard se fixa alors sur la seule autre personne présente.

Bien, maintenant Kristopher est venu le temps des réponses. Vois-tu, je n'apprécie pas vraiment que l'on se foute de ma gueule et surtout avec autant d'aplomb alors je vais être très claire.

La jeune femme dégaina l’impressionnante lame cérémonielle qu'Anton lui avait offert quelques jours plus tôt et la fit tournoyer du bout des doigts.

Je veux entendre la vérité et si jamais il s'avère que tu es suffisamment idiot pour ne pas me la fournir pacifiquement, alors je serai dans l'obligation de venir la chercher moi même.

Toute trace de sourire s'était effacée du visage de l'humaine.

Alors dis moi, qui t'as envoyé ici ? Comment a t-il réussi à obtenir les informations sur l'attaque ? Et ne ramène pas ton excuse débile sur le tapis, je suppose qu'il y a suffisamment de matière entre tes deux oreilles pour savoir qu'un homme seul n'a aucune chance face à l'effectif d'un destroyer n'est ce pas ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Neutre
Rang : Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 13

MessageSujet: Re: Jusqu'aux cieux   Sam 10 Déc 2016, 05:04
Le chaos était une chose bien imprévisible. Que pouvait-elle causer, ailleurs et ici ? Quelle était l'exacte intensité de son pouvoir ? Faut-il nécessairement du sang pour causer un énorme chaos sans précédent ? Personne ne le savait. Mais le mercenaire savait une chose : il avait devant lui un chaos de sang et de chair éparpillés un peu partout. Les projectiles pleuvaient sur la petite escouade de Butariens qui avait convergé vers leur position, dans le but d'abattre Kydra Lifith. Une chose était sure cependant concernant le chaos : elle laissait généralement une dévastation derrière elle. Ce qui s'est passé ici en est la preuve. Peut-être qu'il aurait dû écouter son amie et ne pas y aller.

Quand tout se fut fini, il se retira et soupira avant de regarder son épaule. Il allait s'occuper de sa blessure plus tard et sans médi-gel. Son ancien mentor lui avait appris de nombreuses choses, dont la manière de traiter ses propres blessures lorsque le médi-gel manquait. Sauf en plein combat, il n'utilisait que rarement le médi-gel en urgence. Son regard gris se tourna ensuite vers Kydra Lifith, qui l'interpella. Malgré le ton de sa voix qui en aurait inquiété plus d'un d'ailleurs, son visage ne changea pas d'expression et son regard n'exprimait rien. Rien du tout.

Rangeant son arme dans son dos, il entra à nouveau dans les quartiers du capitaine et s'accota doucement contre un des murs proches du bureau, tout en l'écoutant parler. Tout le long, il continuait de ne rien exprimer. Il conservait son air impassible, même quand elle sortit un couteau plutôt impressionnant pour la faire tournoyer entre ses doigts.

Il y eut un instant de silence lorsqu'elle finit de parler et leva son regard au plafond puis ferma les yeux.

''Honnêtement, Kydra ? Je ne sais pas. Je ne sais rien, vraiment. Je sais juste que mon amie s'est fait agresser et failli se faire capturer par ces Butariens. Elle a pu s'échapper par je ne sais quelle manière et est venue me retrouver pour me raconter ce qui s'était passé et m'indiquer le lieu de l'échange. Si tu as des amis ou quelqu'un a qui tu tiens, ne trouverais-tu pas normal de vouloir venger ceux que tu chérisses?''

Il tourna lentement son regard vers Kydra ensuite, clignant lentement des yeux.

''Je ne réagis que rarement de manière... Logique lorsque je suis en colère. Je n'aime pas perdre mes proches, ressentir ce déchirement lorsque l'un d'eux meurt. J'ai perdu trop de gens dans ma vie pour laisser ca arriver encore une fois. D'ou ma venue ici. Peu importe leur nombre, je voulais tous les tuer. Pour régler le problème, une fois pour toute. La mort ne me fait plus peur depuis longtemps déjà, ni la souffrance. Le fait que je vais probablement mourir ne m'importe pas, aussi. J'ai fait ce que j'avais à faire. Plus rien ne m'attends et je ne pense pas que l'avenir me réserve quelque chose d'autre, excepté d'autres multitudes de contrats de toutes sortes.''

Il retourna ensuite son regard au plafond, l'air toujours aussi calme que s'il avait énuméré ce qu'il devait acheter dans un supermarché.

''Tue moi, torture moi, libère-moi. Peu m'importe. Je me laisserais faire ou bien, je partirais. Aussi con que je puisse paraître a tes yeux. Je dois d'ailleurs être un sacré gros con de parler comme ça a la reine des enfers, n'est-ce pas ? Surtout que si je me serais montré plus patient, je n'aurais pas eu a venir ici pour les tuer. Tu aurais fais le travail pour moi sans le savoir, toi et tes hommes, en bas. ''
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


Estomac Tendre
Messages : 409

MessageSujet: Re: Jusqu'aux cieux   Dim 02 Juil 2017, 22:09


La logique, les pensées rationnelles, voir même les réflexions liées à l’instinct de survie, des possessions utilisées de manière inconscientes pour la grande majorité des espèces intelligentes qui peuplaient désormais la galaxie. Mais il existait toujours des exceptions et Oméga était très certainement le lieu qui en regroupait le plus. Kydra avait écouté les paroles du mercenaire et elle doutait très fortement qu’il s’agisse là d’une comédie. Son âme était perdue, peut-être pas complétement brisée, mais perdue. Mais la jeune femme elle-même était-elle en mesure de faire la leçon sur le peu de rationalisme dont son compagnon semblait faire preuve ? Dans les faits, sans doute pas, mais ce Kristopher qui lui faisait face semblait bien trop extrême dans ce domaine pour qu’elle puisse se retenir.

La jeune humaine ferma les yeux un instant avant de plonger son regard vert dans celui du mercenaire.

Tu es un lâche Kristopher. La mort est une porte de sortie qui nous accompagne tous et c’est la plus facile à prendre. Une attaque suicide et vengeresse ? Certains y verront du courage, d’autre de la stupidité, personnellement, j’y vois de la lâcheté.

La jeune femme déplia ses longues jambes et se redressa en un bond.

Survivre dans la souffrance, voilà une vraie preuve de courage. Fomenter sa vengeance dans l’ombre, éliminer les menaces une par une, quel que soit le temps et les efforts que ça te demandera. Une efficacité redoutable qui se forge de ta propre sueur. Attaquer comme tu le fais, c’est baisser les bras dès le départ.


Elle s’avança de sa démarche féline jusqu’à lui, s’arrêtant à quelques centimètres de son visage, son souffle sur sa peau.

Et mourir n’apportera que le désespoir à ceux que tu tentes en vain de protéger. Ne pas avoir peur de la mort est un fait, l’utiliser pour soi-disant justifier un acte chevaleresque en est un autre.

Kydra contourna l’humain et fit quelque pas dans son dos, s’éloignant du bureau et du lieu de la conversation. Elle s’arrêta devant le sas de sortie de la pièce et tourna une dernière fois la tête dans sa direction.

Si tu es disposé à ouvrir les yeux sur tes actes et à les changer, l’avenir le sera à te sourire, à t’offrir bien plus que tu ne peux le concevoir actuellement et tu pourras me suivre. Mais si tu décides de rester borné dans ta conception des choses, rien d’autre que la fuite que tu tentes désespérément d’atteindre ne te seras offert et en ce qui me concerne, je n’aurais plus rien à faire avec toi.

Le choix est entièrement tien.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Neutre
Rang : Mercenaire
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 13

MessageSujet: Re: Jusqu'aux cieux   Sam 05 Aoû 2017, 05:02
La mort et la solitude côtoyaient le mercenaire aux cheveux corbeaux. Son regard était tout simplement vide de vie. Comme s'il n'était qu'un simple robot programmé pour suivre d'habituelles tâches quotidiennes. Se lever, manger, s'occuper de son corps avec des activités physiques une heure ou deux, rechercher un contrat en toute discrétion avant de tout simplement soit accomplir celui-ci par les moyens à sa disposition ou bien, dans le cas échéant d'en trouver un, le mercenaire passait son temps en nettoyant ses armes. C'était bien plus mort-vivant qu'autre chose.

Chercher la mort... Était comme chercher quelque chose qu'il ne pouvait atteindre. Bien des fois, il aurait dû mourir en maintes occasions. Cherchait-il des sensations fortes ? Cherchait-il à mourir ? Cherchait-il tout simplement à... Vivre ? Trouver un but ? Kydra s'approcha de lui, l'air assurée, Kristopher l'écoutant malgré ses dures paroles. Elle parlait vraie, en quelque sorte. Il put voir que c'était une femme qui avait su trouver sa place dans ce monde. Le regard gris du mercenaire, sans vie, contrastant avec le vert émeraude de passion de Kydra. Deux forces, celle du silence et celle de la flamme brûlant en elle.

Et laissant Kydra avancer vers la porte, le dos du brun faisant face à celui de Kydra, il lui vouait une attention particulière. Elle avait du vécue. Et lui... Il errait comme un fantôme, sans but, ne vivant qu'au jour le jour. Toujours de dos à Kydra, le mercenaire prit la parole.

-Il est vrai que ma mort apporterait le désespoir a ceux que j'aime, Kydra, mais il faudrait d'abord... Qu'ils soient présents. Hors, ils sont partis depuis nombre d'années déjà, peu après la fin de la Grande Guerre contre les Moissonneurs. Ils étaient ce que j'aurais dû avoir depuis ma naissance : une famille. Mais ils avaient disparus par la suite sans nous dire quelque chose, comme si je n'avais été qu'un simple fardeau pour eux. Je me suis... Sentis abandonner. Et j'avais quelqu'un.

Croisant les bras pour ensuite toiser un mur taché de sang devant lui. L'image de l'homme qui criait dans son esprit, les corps d'une femme et d'une fillette...

-Je n'ai plus personne, hormis cette personne que je veux protéger. Elle est probablement la seule amie qui me reste sur cette foutue station. Et je ne suis même pas sûr qu'elle...

Mais il se tut. Un instant, ses yeux furent marqués par la surprise. Se souvenant des paroles d'Anthony.

Une brèche peut suffire pour faire sauter un barrage d'acier, et ce, peu importe son épaisseur.

Un soupir presque tremblant quitta ses lèvres, définitivement perturbé. Qu'était-ce donc, au fond de lui, cette émotion ? Un sentiment de frustration, savoir qu'ils étaient sûrement ailleurs et qu'il s'en voulait de ne pas pu avoir les suivre avec Nayra en sa compagnie... Ou bien de la solitude, se sachant qu'au fond, il n'était que quelqu'un qui recherchait à de quoi s'accrocher pour rester en vie. Il est tombé dans l'abysse une fois. Il n'en est toujours pas ressorti.

-Je n'ai trouvé personne d'autre pour qui je pourrais suivre. Que je pourrais considérer comme un chef. Aucune grosse botte d'Omega ne m'intéresse.

Levant son regard vers le plafond de nouveau, un air contemplatif sur son visage, le brun finit par dire:

-Je me rappelle bien de paroles de celui que je considère encore comme mon père... Même si je ne l'ai plus vu depuis longtemps. 'En vivant pour les autres, tu ne feras que te condamner, car s'ils partent, ton but disparaîtra, donc ce qui est en vie en toi aussi, et la mort te suivra donc'. Une seconde de silence et Kristopher continua. Que faire, quand c'est la seule option viable que je vois... Depuis longtemps que je les cherche. Et je ne les ai jamais trouvés. Comme s'ils se cachaient...

Tournant son regard gris morne vers les émeraudes de Kydra Lifith, il lui demanda :

-Dis-moi, Kydra... Que ferais-tu si tu avais quelqu'un que tu considérerais personnellement comme un père a tes yeux, mais qui semble se cacher depuis des années après t'avoir laissé derrière sans aucune bonne raison alors qu'il s'était bien occupé de toi comme aucun autre ne l'aurait fait ? Continuerais-tu de le rechercher, ou bien, au contraire... Tu te construirais une nouvelle vie ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Jusqu'aux cieux   
Revenir en haut Aller en bas
 

Jusqu'aux cieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Nébuleuse d'Oméga :: Oméga-