AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Amies intimes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 90

MessageSujet: Amies intimes ?    Sam 24 Déc 2016, 03:50
Intervention MJ : NonDate : 24 Décembre 2201 RP Social . ~+16~ . ~violent~
Kydra Lifith ♦ Jila'Kis Nar Lanketh ♦
Amies intimes ?




Amies intimes ?


Quelques jours après le pèlerinage des Butariens sur Anhur, Anton confia une petite mission à Jila, rien de bien dangereux, elle devait retrouver une personne au cours de son voyage sur Taitus et en profiter pour remettre un message à une associée du Butarien du nom de Kydra Lifith, il était impératif que ce message lui soit transmit avant sa rencontre avec un seigneur de guerre local. Le contenu du message lui était inconnue et elle savait respecter des ordres.

De son côté elle devait trouver un peu plus tard un jeune Butarien qu'elle espérait retrouver en vie. Les derniers signes qu'elle avait tracée de lui provenaient de Taitus, son élève, presque un fils.. Elle l'avait élevée pendant des années en lui apprenant tout ce qu'elle savait sur l'ordre, ses droits, ses devoirs... Il avait été un enfant formidable. Elle l'avait crûe mort jusqu'à ce qu'elle finisse par tomber au bout de six mois sur un vieux rapport de mission qu'elle décodait depuis quelques nuits déjà. Il précisait les ordres d'assassinat d'un pirates quelconque, une des premières missions en territoire hostile du Butarien, une mission qui lui avait fait échapper au massacre de Tortuga. Depuis qu'elle avait trouvée ces informations, la Quarienne se faisait un devoir de le retrouver.

On mit à disposition de la chasseuse de primes, une navette pouvant emprunter les relais ainsi que deux acolytes Butariens qui s'étaient légèrement liés d'amitié avec elle après l'épisode d'Eclipse. Finissant de préparer ses affaires, nourritures, médicaments armes et vêtement pour un voyage qui prendrait un peu de temps, elle finit par rejoindre le spatioport ou l'attendait son vaisseau. Rien de bien impressionnant mais suffisant pour le travail à fournir. Une carlingue civile en somme... Pas d'armes, pas de systèmes furtif ou autre. Il faudrait la jouer douce sur ce coup.

Crevée des derniers jours, le voyage se passa au gré des songes de la Quarienne qui peinait à rester éveillée. Décidément.. Taitus, elle allait d'endroits malfamé en endroit malfamé ces derniers temps, il était impossible de se relâcher sur ce genre de monde, tout le monde pouvait chercher à vous en mettre plein la gueule pour un oui ou pour un non.
Comme chaque monde pirate, ce qui faisait office de ville semblait plus tenir d'un bidonville tenant miraculeusement debout qu'autre chose. Des maisons en toiles de récupérations, pierre taillées brutalement et parfois même des maisons en terres composaient la ville. En son centre seulement une partie moderne se détachait du reste pour tout ce qui était spatioport entrepôt et lieu d'importance. Etonnament ce bidonville extrêmement visible depuis les cieux à bord de la navette, semblait doté de défense anti-aérienne moderne et de station radar légères. Au final, les pirates étaient les rois et les civils vivaient dans la boue ici bas.

-" On se pose dans dix minutes Jila " dit monotonement le pilote Butarien absorbé par son approche.

Le deuxième se leva et vint s'asseoir à côté de la Quarienne.

-" En bas je viendrai avec vous. Devant l'humaine vous serez plus crédible avec un pacificateur portant les bonnes couleurs. Et mon armure dissuadera quiconque de nous chercher des noises."

-" Farhark, Je pense pouvoir me passer de votre présence sans vous offenser. " répondit la chasseuse un peu irritée de se voir ainsi mâcher le travail.

-" Je suis les ordres qui m'ont été donnés. Vous nous avez aidés sur Anhur, mais avec cette femme, vous aurez besoin de moi. A mes côtés, peut être qu'elle daignera vous écouter."

La conversation ne se poursuivit pas plus et le vaisseau amorça sa descente finale.
Rien qu'a travers les Hublots, Jila trouvait déjà se monde sale, répugnant... Peut être s'était elle habituée au luxe ou aux récentes beautés d'Anhur allez savoir.

Le butarien avait vraiment tout prévu finalement. Il fit part à la Quarienne qu'un point de rendez-vous avait été arrangé avec la dénommée Kydra qui avait été mise au courant de ne pas mener à bien son entrevue avant d'avoir reçue le message crypté d'Anton. Le lieu de rendez-vous prenez place dans un entrepôt non loin du centre urbain de la ville, non loin de la où résidait normalement le siège du chef de guerre représentant l'objet initial de la venue de l'humaine sur cette planète.

La traversée des bas quartiers fut longue et fastidieuse, bousculant et se faisant bousculer dans tous les sens, les esprits étaient échauffés dans ce secteur de la galaxie et une rixe manquait d'éclater à chaque coins de rues. Règlement de dettes, vols, mauvaise rencontre... A chaque fois qu'une personne posait les yeux sur l'insigne du Butarien qui accompagnait Jila, ils changeaient de routes. Cela amusait presque la chasseuse masquée.
Arrivée devant le Hanger MH-03, personne de correspondant ne semblait se trouver dans les parages. Curieuse, Jila prit le parti de s'infiltrer dans le bâtiment qui était finalement ouvert. Nul besoin de pirater la porte ou de la forcer. L'intérieur du Hangar semblait vide lui aussi à l'exception de matériel militaire volé dont la plupart étaient mis sous bâches.

Ne tenant plus en place, la Quarienne commença à partir mais une main se posa sur son épaule, la serrant assez fort pour qu'elle rebrousse chemin.

-"Non Jila, on ne bouge pas, on attends notre contact. Les retards cela arrive..." Dit-il presque habitué.

Cela ne servait à rien d'insister, le tuer serait le seul moyen d'être tranquille mais bon, ce ne serait pas très bien vu et puis il n'était pas méchant, il ferait un bon soldat dans l'alliance ou la hiérarchie, selon Jila bien sûr.


Feat ...





Thème Jila:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


En ligne
Estomac Tendre
Messages : 411

MessageSujet: Re: Amies intimes ?    Dim 25 Déc 2016, 02:03


23 Décembre 2201
Mégalodon-Ponts intermédiaires



Une magnifique Nébuleuse aux teintes rouges et bleutées se dessinait au loin, attirant l’œil de par ses couleurs vives face au vide monochrome l'entourant. C'était comme si deux éléments s'affrontaient, le feu et la glace, un combat acharné libérant suffisamment de puissance pour faire naître de nouvelles étoiles. Un bruit de mastication. Kydra fut contrainte de secouer sa mâchoire de droite à gauche pour arracher un morceau de chair plus récalcitrant que les autres. Mais il abandonna rapidement au vu du traitement qu'il subissait, et termina sa course dans la bouche de l'humaine. Du Varren à la sauce Thessienne, comme toujours un des plats favoris de la jeune femme et qu'Yrd savait préparer à la perfection. Kydra releva la tête après sa bouchée, replongeant le regard à travers la baie vitrée, observant la nébuleuse.

Goliath se trouvait à côté d'elle, le turien venait de finir son repas et replaça son casque sur son crâne. Il avait toujours agit ainsi, passant le plus clair de son temps sous son armure et ne révélant jamais son véritable nom. Si Kydra été atrocement curieuse d'en connaître les raisons, elle ne lui avait jamais demandé. S'il s'agissait de quelque chose que Goliath souhaitait partager avec elle, il le ferait, mais ce n'était pas à elle d'en décider.

Tandis que la jeune femme continuait de se nourrir, le turien contemplant lui aussi la nébuleuse reprit la parole.

Port Torak, ça te dit quelque chose ?

L'humaine, la bouche pleine, leva vers lui de grands yeux interrogatifs.

C'est une course de modules, au sein de la ceinture d’astéroïde d'Ihla, bien plus ancienne que Wonderland.

Kydra avala sa bouchée.

Je n'en avais jamais entendu parler.

Son origine remonte à bien longtemps, une tradition qui est devenue plus un événement stellaire qu'autre chose.

Elle pencha la tête sur le côté.

Et... tu veux y participer ?

Nous sommes loin du secteur et ce n'est pas la bonne période de l'année pour. Mais j'y songe, en effet.

La jeune femme posa sa cuisse de varren.

Tu sais que je ne te laisserai pas y aller, c'est trop dangereux, tu n'auras pas une excellente tireuse pour te couvrir le cul cette fois.

Oui celle qui était incapable de se débarrasser de Tanya, je m'en souviens !

Un sourire se dessina sur le visage de Kydra.

Elle aurait sans doute dû laisser le butarien faire son œuvre dans ce cas, vu la lenteur du pilote à dépasser un galarien.

Elle était sous l'emprise de son charisme et de sa classe, c'est pour ça qu'elle ne parvenait pas à tirer correctement.

Et le pilote était trop déconcentré par sa combinaison moulante pour pouvoir aller tout droit.

Goliath et Kydra échangèrent un petit rire.

Je jugeais utile de t'en faire mention.

Je note, ne t'en fais pas.

Le Mégalodon et le Patriarche faisaient actuellement route vers Talava, le système où se trouvait Taitus. Kobayashi se trouvant à l'autre extrémité du secteur, c'est un voyage plus long que la moyenne qui avait commencé et Kydra qui n'avait pas pour habitude de faire preuve de patience se baladait dans chaque recoin du vaisseau à la recherche d'une quelconque activité ludique. Yrd la retrouva à fureter près provisions à l'intérieur des cuisines et l'expulsa d'une manière que seuls les vrais krogans savent maîtriser. Elle passa donc le reste de la journée en compagnie de Flavia et elles se lancèrent dans le visionnage d'un holo. Un super-héro turien agissant sous le nom et le sigle d'une chauve souris terrienne. Bof bof.


24 Décembre 2201
Mégalodon-Ponts supérieurs



Elle en rêva. Une Kydra en costume noir, se suspendant au plafond pour pouvoir dormir et déployant ses ailes la journée pour parcourir la citadelle à la recherche de proies. Quelque peu terrifiant. Le réveil de la jeune femme fut aussi chaotique qu'à son habitude, son corps endormi ne semblait pas avoir encore pleinement apprivoisé ce nouveau lit. Elle se réveilla allongée de travers, la moitié du corps à l'air libre et une jambe plaquée contre la surface froide du mur. L'humaine se recroquevilla immédiatement sous sa couette pour chasser ce froid qu'elle venait tout juste de ressentir.

Le premier pas fut le plus difficile, l'esprit abruti de fatigue, les cheveux ébouriffés et une tête qui effrayerait un Yahg. Kydra s’avança, ou plutôt se traîna jusqu'à son bureau, s'affalant dans son siège et plaçant ses jambes de part et d'autres de son terminal qu'elle activa. Quelques rapports inutiles et un message d'Anton. Un rendez vous à honorer avant de rencontrer le seigneur de guerre. Surprenant, le butarien n'avait pas pour habitude de fourrer son nez dans les affaires de Kydra, elle avait toujours agit d'une manière plus ou moins indépendante depuis le tout premier jour de la traque de Jikew. Mais si la situation était ainsi, c'est que le message devait être sacrément important, la jeune femme nota donc avec précision le lieu et l'horaire de la rencontre.


Surface de Taitus



Kydra s'étira, autant tout du moins que son armure le lui permettait. Elle devait songer à s'en faire une nouvelle sur Oméga d'ailleurs. Son armure de l'alliance avait été détruite sur Thessia par la probatrice, celle des pacificateurs était resté bien au chaud chez elle sur la station pirate et pour le périple, ne lui restait plus que son armure légère d'assassin. Une protection très fine, misant avant tout sur l'agilité et la vitesse que sur la défense pure. Une peinture d'un squelette humain l'arborait de la tête au pieds, ou plutôt, de la poitrine aux pieds, la jeune femme préférait garder le visage à l'air libre.

Le Mégalodon et le Patriarche encore en orbite, ce fut par navette que les troupes accédèrent à la surface de Taitus. Flavia s'était occupée de confirmer l'identité des deux vaisseaux et la volonté de leur dirigeant de rencontrer Tychus, le fameux seigneur de guerre qui dirigeait tout ce bordel. En dehors des civils, les pirates du coin avaient un style technologique assez particulier. Loin de la pointe dernier cri trouvable chez les conciliens, tout ici semblait garder une structure particulièrement archaïque, comme si chaque bâtiment pouvait changer de forme et décoller au moindre instant pour atterrir sur une autre planète. Une démonstration direct de leur nature de nomade et de débrouillard, élevant une cité dans un désert torride et capables de la déplacer ailleurs si besoin.

Kydra était accompagnée de Dashanxa qui posait un regard las sur tout ce qui l'entourait. La matriarche était vêtue de sa sempiternelle robe, et malgré cette simple tenue il était aisé de ressentir la puissante aura biotique qui l'entourait, ainsi que cette sensation qui vous forçait à courber l'échine lors de son passage. Quelques troupes pacificateurs et quelques commandos Ardat Yakshi suivaient les deux meneuses. La nouvelle de leur venue et de leur rencontre avec Tychus avait sans doute dû être annoncé, car personne n'osait rester sur leur chemin ni même croiser leur regard. Au moins, les insectes connaissaient leur place.

L'humaine convergea vers le point de rendez vous, le hangar MH-03, avant de pénétrer plus avant dans la ville et elle était de plus en plus curieuse et impatiente de savoir ce qu'Anton voulait tant lui livrer. Deux individus se trouvaient devant l’entrepôt, une quarienne et... Kydra écarquilla les yeux en voyant l'insigne pacificateur sur l'armure du butarien. Les deux meneuses se rapprochèrent d'eux pour être à portée de voix. Mais l'humaine n'attendit pas que quiconque prenne la parole, elle sauta sur le butarien et le déséquilibra par un coup bien placé, le plaquant au sol en une solide prise. Kydra dégaina sa lame cérémonielle butarienne et la plaça sur la gorge de sa proie.

J’espère que tu as une bonne raison pour désobéir ainsi aux ordres, butarien. Aucune insigne pacificateur dans ce secteur ni dans aucun de ceux que parcourra le Mégalodon, une directive venant d'Anton lui même.

La jeune femme appuya un peu plus sur sa lame enfonçant légèrement la peau du butarien qui eut un léger sursaut. Elle avait hâte d'entendre sa réponse.




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 90

MessageSujet: Re: Amies intimes ?    Mar 27 Déc 2016, 00:37

Amies intimes ?


Stoïque et sans se démonter, Jila intervint avant que malheur ne s'en suive.

-"Kydra je présume ? Kydra Lifith ? C'est moi qui qui vous intéresse aujourd'hui, enfin ce que je transporte. Pardonnez-le, je n'ai pas été mise au courant de ces directives et il suit mes ordres."

Prenant son temps, la femme que devait trouver la Quarienne se relevait, Jila observa un soulagement à peine dissimulé dans les yeux du Butarien. Au premier abord cette brune semblait un poil excessive.
Cela se confirma lorsqu'elle ouvrit la bouche. Jila s'était retenue de tout en présence d'Anton, comme si elle n'était qu'une vulgaire "suivante"," apprentie" ou quoi que ce soit d'autres rappelant un novice, ça n'allait pas continuer ainsi bien longtemps et il fallait le faire savoir dès à présent.

-"Je bosse avec vous, pas pour vous. Vous me surprenez, je ne pensais pas trouver un être aussi vulgaire au sein d'une entreprise aussi noble. Je n'avais pas encore vu d'animaux parmi les rangs des Pacificateurs." Un petit rire teinta la fin de sa phrase.

Ne sachant pas à qui elle avait à faire, la chasseuse restait aux aguets, prête à esquiver la moindre attaque et prête à dégainer. L'image immédiate qu'elle avait de son interlocutrice était celle d'un gros bras sans cervelle qui cognait avant de réfléchir. Sa prochaine réaction lui donnerait raison ou non.

L'attention de Jila se porta rapidement sur l'Asari qui accompagnait l'humaine, on ne lui avait pas dit qu'elle serait deux mais un bref regard lointain lui permis d'apercevoir une foule d'hommes et femmes en armures, de toutes races apparentes qui attendaient en arrière plan. La Chasseuse se ravisa un instant, elle comprit aussi pourquoi son accompagnateur Butarien blêmit presque. Clignant deux trois fois des yeux, Jila se raffermie, elle avait fait la bonne chose, il fallait s'imposer. Elle n'était pas soldat numéro 402, elle était celle qui devait perpétrer une culture anéantie, trahie, génocidée et ce n'est pas cette... chose sans manières, brutale et sauvage qui allait lui imposer quoi que ce soit.

Se rattrapant rapidement et sentant une réponse venir de la part de sa nouvelle.. "amie", Jila s'inclina légèrement et rapidement afin de saluer l'Asari qui l'impressionnait même sans rien faire. Jila devina aisément que cela devait être une matriarche et elle regretta presque immédiatement sa grossièreté devant une telle personne. Mais.. cela avait été plus fort qu'elle.


Feat ...


Thème Jila:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


En ligne
Estomac Tendre
Messages : 411

MessageSujet: Re: Amies intimes ?    Mar 27 Déc 2016, 01:40

Kydra posa une main sur sa poitrine et s'inclina devant le butarien. Il n'avait fait que suivre les ordres sans posséder toutes les informations, elle pouvait difficilement le blâmer pour cela. La quarienne en revanche...

La jeune femme se tourna vers elle en souriant.

J'ignorais qu'Anton tolérait l'incompétence au sein de son organisation.

Elle rappela à l'ordre une mèche rebelle et se dirigea vers la quarienne, curieuse de ce fameux message que son père tenait tant à lui transmettre. Mais la concernée avait visiblement mal pris sa remarque.

Je bosse avec vous, pas pour vous. Vous me surprenez, je ne pensais pas trouver un être aussi vulgaire au sein d'une entreprise aussi noble. Je n'avais pas encore vu d'animaux parmi les rangs des Pacificateurs.

Kydra s'arrêta et écarquilla les yeux un instant. Puis elle éclata de rire. Il était venu naturellement, pas le moins du monde forcé et elle dû mettre quelques instants pour le contenir. Elle tendit ensuite sa main et la posa sur le dessus du casque de la quarienne.

Oh tu en verras des tas d'autres ne t'en fais pas, et même certains qui auraient pu te coller une balle juste pour cet incident.

Elle croisa les bras.

D'ailleurs ton adhésion doit être récente, je ne me souviens pas avoir vu de quariens dans nos rangs, ils sont assez rares dans ce genre de milieu. Mais au vu de ta réaction je pense comprendre pourquoi papa t'as accepté parmi nous, la petite lionne a visiblement des crocs.

C'était l'image qui lui venait à l'esprit dans l'immédiat. La quarienne courroucée qui enlevait sa combinaison pour dévoiler un de ces splendides félins terriens, bondissant sur ses proies avec un rugissement. Mais Kydra se rendit compte que le sujet de sa métaphore ne connaissait sans doute pas cet animal, rendant ainsi sa remarque dénuée de sens. Bordel, ça avait pourtant tellement bien sonné dans sa tête.

En tout cas, l'animal vulgaire attends toujours que sa nouvelle partenaire ait la politesse de se présenter.

Kydra esquissa un sourire et tapota sur la visière de petite lionne.

Relax, t'auras bien d'autres occasions de te montrer agressive.

La quarienne devait sans doute être jeune. Elle avait eu une réaction particulièrement acerbe, mais elle considérait également ses services pour Anton comme un simple partenariat. La limite entre les deux était bien souvent quasi inexistante, appuyer ce propos ne faisait que démontrer sa volonté de garder sa fierté intacte. Hors les affiliations n'impactaient quasiment jamais sur l'égocentrisme. Elle était une petite chose toute mignonne qu'Anton devait sans doute forger pour de grands desseins, ce n'était donc pas à Kydra d'intervenir.

L'humaine pencha la tête sur le côté avec un sourire, sa chevelure noire se précipitant dans le vide pour obéir à la gravité.

Bon alors, c'est quoi ce message ?




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 90

MessageSujet: Re: Amies intimes ?    Mar 27 Déc 2016, 02:54

Amies intimes ?


Si cette femme.. si cette femme n'avait été qu'un contact sans plus d'importances, elle serait déjà au sol gémissant en essayant d'empêcher ses boyaux de se déverser à même le sol.
Jila... elle était une femme joviale, décalée, c'était bien vrai. Cependant elle était en mission et une mission se menait à bien avec sérieux. Le comportement de son interlocutrice l'irritait au plus haut point.
Dans d'autres circonstances, elle lui aurait déjà attrapée puis cassée le bras pour l'avoir ainsi touchée.

Ce n'était de toute manière, pas le moment de créer des problème, ce n'était pas non plus le jour pour se faire des ennemis, mais comme avec n'importe quel animal... il faut leur apprendre les bonnes manières dès le début, sinon il vous marche dessus et toute considérations.. s'envolent.

-"Ne me retouche plus gamine." Jila poussa un long soupir, presque blasé.

-"On peut encore partir sur de bonnes bases." dit-elle en faisant mine de se dépoussiérer là ou l'humaine l'avait touchée.

-"Jila. Appelle moi comme ça."

Pendant quelques secondes, Jila passa sa main sous sa cape tout en faisant un geste pour assurer qu'elle ne sortait rien de dangereux. Elle réussit enfin à décrocher le Datapad qu'elle accrochait à sa ceinture. Le message pour Kydra y était consigné mais la Quarienne n'était au courant de rien. Elle avait bien tenté de jeter un oeil, pour comprendre ce qu'elle allait faire sur cette planète au delà de ses recherches mais un mot de passe était requis, et elle n'avait pas eu de temps à consacrer au crack de ces données.

Elle tendit le Datapad à la brune.

"Voilà. Je ne sais pas ce que contient le message mais il faut absolument que vous preniez connaissance de ces informations avant une rencontre avec un certain... Tychus."

C'était ridicule mais la Quarienne se dandina quelques instants avant de poursuivre.

"La suite de l'opération nécessite t'elle ma présence ? Rester ici plus longtemps pourrait me faire apprécier votre compagnie ce serait bête. " conclus t'elle sur un ton plat et distant. Son ton naturel que beaucoup lui reprochent.


Feat ...


Thème Jila:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


En ligne
Estomac Tendre
Messages : 411

MessageSujet: Re: Amies intimes ?    Mer 18 Jan 2017, 23:36

Ne me retouche plus gamine.

Kydra leva les yeux au ciel. Pourquoi fallait il toujours qu'elle tombe sur ce genre d'individus ? Rien de surprenant ou de marquant dans la manifestation ouverte d'une volonté de garder sa fierté intacte. Pour un peu, il aurait suffit que la quarienne affirme ne pas craindre la mort pour achever le tableau. Si cette redondance de comportement l'eut amusée fut un temps, la jeune femme avait cependant depuis longtemps passé l'étape du rire. Sa fascination décuplée envers certains êtres pouvait devenir à l'inverse, une haine intarissable pour d'autres. Et si la dénommée Jila n'avait pas été une protégée d'Anton, elle aurait rapidement compris que Kydra était une créature complètement dénuée de toute forme de patience.

Renfermée dans sa tête, l'humaine faillit même un instant attaquer la quarienne lorsque cette dernière esquissa un mouvement, mais son bon sens la rappela immédiatement à l'ordre en voyant le datapad.

Voilà. Je ne sais pas ce que contient le message mais il faut absolument que vous preniez connaissance de ces informations avant une rencontre avec un certain... Tychus.

Ah. Une augmentation des patrouilles turiennes dans le secteur et un gros détachement d'escadrilles en provenance de la planète pénitenciere des natifs de Palaven. Peu étonnant, le remue ménage de Shoran provoquait des échos dans toute la galaxie, les turiens venaient s'assurer de maintenir la sécurité dans cette zone à fortes tensions. Des motifs plus qu'utiles pour aider à convaincre le seigneur de guerre d'agir. Anton qui devait observer d'un œil alerte les moindres faits et gestes de la turienne noire était le mieux placé pour communiquer ce genre d'informations.

Kydra détacha son regard du datapad au moment où la quarienne reprit la parole.

La suite de l'opération nécessite t-elle ma présence ? Rester ici plus longtemps pourrait me faire apprécier votre compagnie ce serait bête.

La jeune femme haussa un sourcil. Elle ignorait quelles étaient les compétences de la quarienne, mais après tout, elle s'en branlait pas mal.

Oh oui, je rêve de passer tout mon séjour ici en ayant à subir ton venin.


Kydra supprima les données et lâcha le datapad aux pieds de Jila.

Tu peux aller apprécier quelqu'un d'autre.

L'humaine se détourna et fit un signe de tête à Dashanxa qui patientait toujours.

On peut y aller.

Les deux femmes reprirent leur progression, l'une à côté de l'autre, partageant un silence plus parlant que des mots tandis qu'elles convergeaient vers le cœur de la ville. Leur petite escorte leur emboîtait le pas, jetant des regards suspicieux aux personnes alentours, celles dont la curiosité s'avérait plus forte que la méfiance. Leur destination s'avéra des plus surprenantes, un vaisseau au sol qui semblait temporairement avoir développé plusieurs excroissances terrestres, le transformant en un bâtiment rétractable particulièrement impressionnant. Quelques gardes les guidèrent à l'intérieur tandis que leur escorte restait sur place.

L'odeur, les bruits et l'apparence intérieur du complexe transporta Kydra dans un univers particulier, comme si une machine se cachait derrière chaque mur, chaque porte, chaque ouverture, prête à se déployer à n'importe quel instant pour accomplir sa tâche. Un complexe des plus archaïques qui ne faisait au final apparaître que son ossature. C'est dans cet environnement que la jeune femme fut amenée à pénétrer dans une grande salle où trônait un squelette de mécha en son centre. Un homme était assis sur le siège, expirant la fumée qu'il venait de happer de son cigare, posant son regard particulier sur les deux nouvelles arrivantes.




Tychus, seigneur de guerre de Taitus. Kydra le reconnut sans même qu'il ait besoin de se présenter. Une puissante aura de force, d'assurance, et de dangerosité émanait de lui, tandis que les myriades de machines s'affairaient tout autour, imperturbable par l'arrivée des nouveaux organiques. Personne ne prit la parole, on s'observait, on se jugeait. La jeune femme aurait aimé pouvoir faire une aussi forte première impression que l'homme qui lui faisait face, mais ce n'était sans doute pas vraiment le cas.

Tychus reprit une latte de sa main gauche se tenant sous une armure et brisa le silence.

«LA» matriarche. Je n'aurais pas pensé recevoir une aussi bonne visite. Votre coup d'éclat sur Thessia a résonné même jusque dans les tranchées les plus moisies et profondes de ces magnifiques contrées que vous arpentez actuellement. Et Kydra Lifith. La tueuse d'Oméga qui ne cesse de faire parler d'elle depuis le crépuscule. Étrange duo. Improbable mais très intéressant.

Dashanxa échangea ses fameuses manières avec l'humain avant de prendre la parole. Même en ces lieux qui pourraient sembler peu commodes, la matriarche gardait sa même attitude stoïque et sérieuse, traitant avec Tychus avec un professionnalisme sûrement hérité de sa grande longévité. Il était en tout cas appréciable de voir que ses actes étaient connus jusqu'ici, cela facilitait fortement les choses. Kydra ne savait pas manipuler les mots avec un tel talent, elle troquait donc cette compétence contre un franc parler total, et cette situation ne dérogeait pas à la règle.

Elle s’avança et prit la parole.

Seigneur de guerre, si nous sommes venues entre vos murs en ce jour, c'est pour vous transmettre un appel aux armes, nous souhaitons que vous rejoigniez notre bannière.

La jeune femme commença à marcher de droite à gauche.

Les récents événements ont aggravé les tensions déjà existantes dans cette partie de la galaxie. Ici plus que partout ailleurs, cernés par le GIP, l'alliance et la Hiérarchie de part et d'autre, si le Conseil décide d'augmenter sa sphère d'influence dans la région, la puissance de votre protestation ne s'en verra que plus affaiblie encore. Et je n'évoque même pas le cas de Maitrum que vous devez sans aucun doute connaître bien mieux que moi.


Kydra marqua une pause et plaqua son poing au niveau de sa poitrine.

Moi, Kydra Lifith, représente la volonté des pacificateurs, de l'Azur Stellaire, et de tout ceux qui ont rejoint notre bannière commune pour lutter en un front uni contre cette oppression qui ne nous a que depuis trop longtemps considérée comme des animaux impulsifs et désordonnés, laissés pour compte au profit de la noblesse grasse de cette galaxie.

Si vous acceptez de vous joindre à nous, vous ferez partie de ce bras armé qui enclenchera une énorme purge, nettoyant la galaxie de toute cette immondice qui la recouvre et permettant ainsi, sa renaissance. Dans le cas contraire, nous ne serons malheureusement pas d'une grande aide lorsque le Conseil aura décidé que vous devenez gênants.

Nous sommes en mesure de pouvoir vous fournir le matériel qui vous fait défaut et même bien plus...


Kydra écarta les bras.

Si nous nous élevons suffisamment, nous pourrions prendre Maitrum. Les fruits d'une telle collaboration n'ont pas de limites. Mais le choix vous appartient. La stagnation, ou l'évolution. En ce qui nous concerne, la décision a été prise il y a bien longtemps.



Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Amies intimes ?    
Revenir en haut Aller en bas
 

Amies intimes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Travée de l'Attique :: Faille de Caleston-