AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Le lobbyiste et le Maître-Espion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1740
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Le lobbyiste et le Maître-Espion   Mar 27 Déc 2016, 18:04
Intervention MJ : OuiDate :  20 Décembre 2201 RP Tout public
Dahl ♦ Tharak Nar'Jamon
Le lobbyiste et le Maître-Espion


Le lobbyiste et le Maître-Espion



Ah, les lobbys. Un milieu m'ayant longtemps intéressé. Mais très dur à intégrer, chez les miens : d'une part à cause de la concurrence, extrêmement forte, qu'il existe entre Vol-clan, et d'autre part à cause de l'allégeance à la Hiérarchie, qui s'assure que les représentants volus sont en accords avec ses exigences. C’est en partie pour cela que j'avais pris mon indépendance vis-à-vis d'Irune, pour devenir suffisamment puissant et indépendant afin de m'imposer dans le milieu. Et, avec le temps, j'y suis parvenu.
J'étais, et je reste, un expert, vous savez. Aussi bien en économie qu'en droit galactique. Et avec le soutien de l'Ordre, j'ai rapidement pu prendre la tête du lobby de l'armement.
Oui, je sais. Un volus pour défendre les armes. Je n'avais pas fini de rompre avec les traditions de mon peuple.


*****

20 Décembre 2201,
Lorek


Dahl Küronn, lobbyiste de l'armement, volus connu au sein de la sphère politique concilienne mais bien moins de la sphère publique, posa pied sur Lorek pour la première fois de sa vie.
Du moins, officiellement. Car pour Dahl Elkoss, la planète butarienne s'était déjà montrée bienveillante, et les premiers accords entre le volus et l'Hégémonie y avaient fleuri. Dahl pouvait ainsi voir, bien placé à proximité du spatioport, un bâtiment de taille modeste au nom de son ex-entreprise, où les biens de consommation comme les armes devaient circuler avec facilité. Comme toujours, Jerata menait sa barque avec talent.

« SHHHK. La vie est pleine d'ironie. »

L'asari à ses côtés haussa un sourcil, puis le rabaissa, sans répondre. Garde du corps d'élite, elle n'était pas là pour parler, ou même se souvenir de ce qui n'était pas des ordres. Elle n'était là que pour garantir la survie de son protégé, et accomplir ses demandes.

Le duo passa rapidement la douane, puis prit le taxi les attendant pour rejoindre le lieu de la rencontre. Dahl en profita pour relire ses notes : les besoins, demandes et exigences de ses clients, les détails du contrat actuellement en cours entre l'Hégémonie et le Conseil, les enregistrements de Tharak Nar'Jamon ainsi que les rapports sur ce qui était connu de lui. Pas énormément, en fait, mais suffisamment pour déduire que le butarien était dangereux et farouchement attaché à la cause de son gouvernement.

Quand il arriva à destination, le volus s'estimait prêt. Il avait déjà rencontré des représentants de l'Hégémonie, quoique pas aussi hauts placés, et savait que malgré les apparences ils étaient à la hauteur de la réputation de commerçants de leur peuple. Quand les butariens apparurent face à lui, Dahl s'avança avec confiance, appliquant avec soin les procédures de politesses qu'il exerçait depuis déjà plus de dix ans.

« SHHHK. D'yanoi Nar'Jamon, c'est un honneur d'être accueilli par un si haut dignitaire de l'Hégémonie. SHHHK. Mon nom est Dahl Küronn. »

Le volus attendit que le butarien applique à son tour les formules, comme leur coutume l'exigeait, puis reprit la parole.

« SHHHK. Nous avons bien des choses à propos desquelles discuter. SHHHK. Je vous mentirai si je vous disais que le choix d'une planète au sein des Systèmes Terminus, SHHHK, n'avait pas surpris mes associés et moi-même. SHHHK. La Nouvelle Hégémonie sait assurément se montrer étonnante. »



Notes HRP :
Dahl Elkoss : #ffcc00,
James Bringtown : #0066ff


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 128

MessageSujet: Re: Le lobbyiste et le Maître-Espion   Mar 10 Jan 2017, 11:17
Le lobbying, chose extrêmement ancienne, et pourtant toujours aussi écœurante aux yeux d’un Tharak n’ayant que bien peu de respect pour l’indépendance économique. Pour le butarien, l’économie n’est qu’une arme au service d’une nation, mais aussi un cadeau. Qui d’autre qu’un gouvernement éclairé pouvait juger à sa juste valeur les profits et pertes que l’économie apporte ? Comment pouvait-on laisser des individus sans attachement ni loyauté contrôler l’élément le plus vital pour procurer bonheur et occupation au peuple ?

Ce mystère restait plein et entier, mais peut être que la rencontre à venir allait donner un élément de réponse à Tharak. Et ce bien qu’il ne goute guère l’idée de parlementer avec un volus apatride. Mais le représentant de l’armement pouvait profiter d’un capital sympathie de son interlocuteur envers l’espèce volus, en effet celle-ci avait parfaitement compris qu’en se soumettant à une nation plus glorieuse ils avaient tout à gagner. Le seul défaut fut qu’ils eussent choisi la Hiérarchie et non l’Hégémonie, même s’ils avaient fait le choix gagnant au final.

Tout cela en tête, Tharak gagna Lorek avec l’esprit partagé. Le déplaisir de rencontrer un libéral de la pire espèce, et la curiosité de rencontrer un volus influent se battaient pour choisir l’approche initiale du D’yanoi envers ce Dahl Küronn qui prétendait parler au nom d’un puissant conglomérat de l’armement. Et il y avait le dernier point, le fait que le Galant’Ark en personne soutenait qu’il fut un allié et un ami de l’Hégémonie. Non-sens absolu pour le Maréchal-Commissaire.

Finalement le volus arriva enfin au point de rendez-vous, qui se déroulait dans un bâtiment sans grande ambition se situant dans les faubourgs de la capitale planétaire. La bâtisse, se contentant de tenir en deux étages était aussi sobre à l’intérieur qu’à l’extérieur et la délégation de Küronn ne croisa guère que deux butariens dans le Hall, deux balayeurs vêtus chichement et ignorant complètement les nouveaux venus.

Au bout de quelques minutes d’attente, un soldat, vêtu tel un policier fit signe aux invités de le suivre jusqu’à une salle complètement blanche et ne contenant que deux canapés situés face à face, mais collés aux murs parallèles. Une plante verte complétait le tableau et se trouvait à mi-distance entre les deux canapés mais sans boucher la vue de ceux qui s’installeraient dans les canapés.

Le policier ouvrit la porte à la délégation et quitta sans un regard le bâtiment. De toute manière les invités avaient sûrement déjà oublié son existence maintenant que trois butariens se trouvaient face à eux dans la pièce blanche. Les trois représentants de l’Hégémonie se situaient à l’autre extrémité de la pièce et respectaient entre eux une distance strictement égale. Le premier du trio, qui se trouvait être une butarienne, était en uniforme civile mais richement vêtue, tandis que ses manches arboraient le symbole du Département de la Propagande

A l’autre extrémité se trouvait un butarien, lui aussi en uniforme civile arborant de son côté le symbole du Département de la pensée patriote, ou vulgairement de l’éducation. Au centre de la pièce, en parfait alignement avec la plante verte se situant dans son dos, se trouvait un butarien de taille moyenne, les bras fermement vissé dans le dos tandis que son uniforme militaire lui apportait une stature certaine. Une cape pendait mollement dans le dos, tandis qu’une casquette militaire complétait le tableau. D’innombrables médailles décoraient la tunique et laissaient aisément comprendre que l’individu était quelqu’un de puissant.

Le silence s’instaura tandis que les deux représentants de l’armement pénétraient les lieux. Un simple duo, une garde du corps, asari, et le volus lui-même. Le dénommé Dahl Küronn sans aucun doute, à moins qu’il se fut porter pâle et qu’un congénère quelconque n’eut pris sa place. Toutefois le doute ne dura guère tandis que les présentations débutaient.

« L’Hégémonie reçoit toujours avec respect ses … invités. » Le silence précédent le terme invité avait été soigneusement choisi pour indiquer que tout était encore ouvert à interprétation. Puis le volus entra soudainement dans le vif du sujet. Chose qui fut apprécié par le D’yanoi sans que son visage n’en dévoile rien.

« Pourtant à nos yeux le choix fut évident. L’armement est une chose à risque, et s’il y a bien une chose à laquelle l’Hégémonie se refuse, c’est soumettre sa population au danger. Maintenant, et comme vous l’avez si bien exprimé, nous avons beaucoup à discuter, aussi nous vous invitons à rejoindre un siège. »

Et Tharak, comme ses deux conseillers, gagnèrent un canapé et prirent place, laissant ainsi le temps au volus d’en faire de même sur celui leur faisant face.

« Vos conglomérat de l’armement souhaite donc profiter de l’offre plus que généreuse que notre gouvernement offre à ceux qui comprennent l’opportunité qui leur est fait. La chose est plus que satisfaisante, et sûrement éminemment bénéfique d’un point de vue financier, toutefois la Nouvelle Hégémonie se satisfait de nombreux autres points.

Aussi nous aimerions des garanties concernant le fait que votre conglomérat n’est pas un boulet diplomatique et politique qui enserrera davantage mon gouvernement. En tant que porte-parole nous sommes persuadés que vous êtes tout à fait à même de rassurer ceux qui sont inquiets au sein de l’Hégémonie.

Vous n’êtes pas sans savoir que l’Hégémonie et l’armement militaire sont deux choses qui n’apportent guère un capital sympathie exceptionnel au sein de l’Espace Concillien et particulièrement pour l'Alliance Interstellaire, aussi nous ne prendrons nullement le risque de déplaire à nos partenaires pour le simple plaisir d’une multinationale, aussi estimée fut-elle. »


Puis le D’yanoi se tut et s’adossa avec plaisir contre le dossier de son canapé. Alors la butarienne à sa droite prit la parole.

« Lorek est le partenaire idéal pour tout travail mutuellement profitable. Dans les Terminus, les règles inhérentes au commerce d’arme sont quasi nulles, la pratique de l’esclavage n’est nullement prohibé, du moins au sein des territoires qui souffrent d’une … carence en contrôleur assermentés.
Sur place, les Enclaves offriront un cadre parfait pour les affaires de votre conglomérat, les esclaves sont encore nombreux, la planète est largement protégée des attaques pirates et personne ne bloquera le commerce d’armes moins conventionnelles. »


A la fin de sa tirade, An’Rietta se renfonça dans le mutisme et le trio de représentants de l’Hégémonie scruta d’un même regard neutre le volus leur faisant face.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1740
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Le lobbyiste et le Maître-Espion   Ven 13 Jan 2017, 11:25
Le lobbyiste et le Maître-Espion



Le D'yanoi était un individu surprenant. J'avais assisté en direct à sa première rencontre entre lui et le Conseil. Il s'y présentait fort, honorable, ambassadeur d'une Hégémonie ouverte mais indépendante, capable de discuter mais ne se privant pas de critiquer.
Bien entendu, écouter un beau discours et le croire sont deux choses différentes, surtout quand on parle de politique, et de butariens. Et ma rencontre avec l'individu en question allait confirmer que l'Hégémonie n'était toujours pas une amie du Conseil.


*****

« Pourtant à nos yeux le choix fut évident. L’armement est une chose à risque, et s’il y a bien une chose à laquelle l’Hégémonie se refuse, c’est soumettre sa population au danger. Maintenant, et comme vous l’avez si bien exprimé, nous avons beaucoup à discuter, aussi nous vous invitons à rejoindre un siège. »

Le volus prit place sur le canapé, imitant ses interlocuteurs, sa garde du corps restant en arrière. Le choix de protéger le peuple butarien donc. Une explication peu convaincante pour le volus, mais il ne releva pas.
Le représentant butarien continua de parler. Si l'offre le tentait – sans surprise – il ne voulait toutefois pas d'un boulet diplomatique. Rien de gênant jusqu'ici, le syndicat ne cherchant pas à alourdir les procédures. De la même façon, Nar'Jamon prévenait d'emblée qu'il ne souhaitait pas froisser les puissances conciliennes, une volonté bien raisonnable.
Mais extrêmement surprenante au vue de la suite. Car la butarienne accompagnant Nar'Jamon, si elle vendait son produit – Lorek – avec de nombreux arguments, affichait également un mépris clair des règles conciliennes que l'Hégémonie s'était engagé à suivre au sein de leurs enclaves.

« SHHHK. Soyez assurés que nous ne souhaitons pas gêner la Nouvelle Hégémonie. SHHHK. Mon syndicat représente des commerçants, et non des politiciens. SHHHK. Notre domaine de travail requiert suffisamment de procédures de sécurité, SHHHK, et nous avons pour tâche de les rendre les plus légères possibles. SHHHK. »

Le volus parlait légèrement, en profitant pour réfléchir aux déclarations de la butarienne. Ni plus ni moins qu'une invitation à travailler sur des armes non autorisées, et à utiliser des esclaves. Rien qui ne dérangeait Dahl en son fort intérieur, mais il était là pour représenter des entreprises conciliennes et souhaitant le rester. S'il ne doutait pas qu'elles apprécieraient d'avoir de la liberté d'action, il était plus certain encore qu'elles mettraient tout sur le dos du syndicat si elles se faisaient un jour prendre.

« SHHHK. J'aimerais toutefois revenir sur cette Enclave. SHHHK. La sécurité sur votre planète est au-delà de tous soupçons, SHHHK, mais mes clients sont bien plus inquiets pour les convois en direction et en provenance de Lorek. SHHHK. Nous parlons ici d'armement de très haute technologie, SHHHK, et ce en suffisamment grandes quantités pour intéresser n'importe quel groupe mercenaire. SHHHK. À une époque où Oméga, dans le système voisin, est dirigée par une alliance entre plusieurs de ces groupes, SHHHK, il serait utopique de croire que ces convois ne seront pas attaqués. SHHHK. Le vol de matériel de cette qualité aurait des conséquences désastreuses pour tous, SHHHK, typiquement le genre qui déplairait aux gouvernements galactiques. SHHHK. L'Hégémonie s'engagerait elle à protéger ces convois ? »

La première remarque qu'avait à faire le volus, et il ignorait à quoi s'attendre. Si l'Hégémonie avait d'emblée prit en compte ce fait, il n'y aurait aucun soucis. En revanche, si elle estimait ne pas avoir à protéger ces convois, la discussion risquait de tourner court.

« SHHHK. Un autre point que j'aimerai préciser est celui des esclaves. SHHHK. Tout comme vous, nous ne souhaitons pas d'ennuis avec les gouvernements conciliens. SHHHK. Et contrairement à vous, nous n'avons pas la possibilité d'exister pleinement en dehors de leur espace. ». Et surtout pas l'envie, se dit le volus. Toutefois, il serait utopique de croire que ce genre de proposition n'intéresserait pas les entreprises. « SHHHK. Si ces pratiques sont ici maintenues, les groupes que je représente ne souhaitent pas être informés. SHHHK. Ce que l'Hégémonie fait de l'argent qui lui sera versé pour la construction des bâtiments, SHHHK, ne regarde qu'elle. SHHHK. »

Le volus se tût, attendant les réactions des butariens. S'ils étaient d'accord, il pourrait rapidement passer à la suite. Si ça n'était pas le cas, ou s'ils avaient des exigences particulières, il faudrait s'y attarder.



Notes HRP : Si tu veux juste dire ''OK'', je peux rallonger mon post pour ajouter les prochaines demandes, ou bien tu peux poster en dessous des 350 mots. ^^
Dahl Elkoss : #ffcc00,
James Bringtown : #0066ff


"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 128

MessageSujet: Re: Le lobbyiste et le Maître-Espion   Mer 18 Jan 2017, 17:26
Les réponses du volus rassurèrent légèrement Tharak, bien que rien ne venait contredire l’impression initial qu’il avait de cet individu intrinsèquement différent de ce qu’appréciait le D’yanoi. Un patriotisme fervent mais dépourvu de xénophobie, un dévouement de tous les instants publics au bien commun, une dévotion sincère mais non exclusive à son gouvernement sans culte envers une personnalité quelconque.

Ici le volus représentait sûrement l’exact opposé à cette vision idyllique, mais qu’importe parfois le déviant peut être source d’intérêt, surtout lorsqu’il est nullement membre de la nation mais qu’un représentant extérieur de sociétés ne dépendant de toute manière pas d’une quelconque juridiction de l’Hégémonie. Ce simple fait rendait possible cette discussion.

Et aussi l’intelligence certaine de l’interlocuteur volus. Un esprit brillant qui aurait toute sa place à des rendez-vous bien différents. Nul doute qu’un tel individu devait être un leader parmi son peuple, surtout chez une espèce aussi friande des affaires économiques et financières.

« La sécurité des convois de vos employeurs est aussi garantie que la sécurité terrestre, représentant Küronn. Toutefois notre protection a ses limites, et ces dernières sont géographiques.

Néanmoins, si vos marchandises se rendent directement au sein de l’espace concillien, nos flottes peuvent tout à fait assurer une protection suffisante pour gagner un espace moins … mouvementé. »


Répondit sans emphases le D’yanoi, et alors qu’un léger silence s’installait, Ce fut cette fois ci An’Rietta qui prit la parole.

« Evidemment si vos marchandises devaient se rendre à d’autres endroits, situés moins concrètement dans l’espace concillien, une dérogation spéciale pourra être organisée pour assurer une livraison vitale à l’économie de vos employeurs. »

Puis la butarienne se tut et reprit l’écriture méthodique du dossier qu’elle tenait. Après quelques courtes secondes, ce fut Tharak cette fois qui prit la parole.

« L’esclavage est strictement interdit au sein de l’Hégémonie, il est dans ce cas évident que personne ne pourra être informé d’un quelconque usage frauduleux des derniers vestiges d’un système désuet. Tout comme il est évident que l’Hégémonie punira sévèrement l’usage d’une main d’œuvre servile si une telle chose devait se vérifier. Bien sûr il est évident que les responsables seraient rapidement et justement punis. »

Enfin les fusibles choisis par les deux entités. Dans les faits, Tharak désapprouvait réellement l’usage de l’esclavage de manière détournée sur les colonies des Terminus, mais le Galant’Ark avait décidé de faire ainsi, aussi les choses fonctionnaient de cette façon.

C’est une nouvelle fois la butarienne superviseur du domaine de la Propagande qui reprit la parole.
« Le gouvernement local sera en charge du dossier des travailleurs, de l’organisation des enclaves et des principaux échanges. Il prendra de lui-même la décision de fournir la main d’œuvre adéquate aux efforts de vos employeurs. Il prendra aussi la pleine et entière responsabilité en cas de problème d’ordres juridiques ou diplomatiques. »

Normalement la plupart des questions soulevées ou sous entendues par le dénommé Dahl Küronn avaient trouvé leurs réponses. Aussi ce fut le troisième représentant de l’Hégémonie qui prit la parole. Ce dernier, un butarien d’un âge indéchiffrable, représentait l’éducation.

« Si vous avez d’autres interrogations, nous sommes ici pour nous assurer qu’elles trouvent une réponse. En cas d’inquiétudes, nous sommes persuadés que nous pouvons les faire disparaitre simplement en discutant de ces dernières dès à présent. »

Son ton était typiquement professoral, et trahissait sa précédente vie, celle de maître de conférences. Rien d’autre n’avait à être ajouté, aussi Tharak garda le silence, attendant les réactions de son interlocuteur.



Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le lobbyiste et le Maître-Espion   
Revenir en haut Aller en bas
 

Le lobbyiste et le Maître-Espion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Nébuleuse d'Oméga-