AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 L'espion qui m'aimait... ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant-Commandant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4593-shaun-mcavoy
http://www.masseffect-reborn.fr/t4596-journal-de-bord-de-shaun-mcavoy#68957


Messages : 64

MessageSujet: L'espion qui m'aimait... ou pas   Ven 13 Jan 2017, 00:55
Intervention MJ : NonDate : 12 septembre 2200 RP Tout public
Shaun McAvoy ♦ Sara Vaylee
L’espion qui m’aimait… ou pas

J’étais en train de me préparer pour me rendre à une soirée d’anniversaire d’un soldat qui avait dû probablement inviter la moitié de l’Alliance à sa fête de manière plus ou moins consciente. Beaucoup de monde avait apparemment décidé de proposer aux amis des amis des amis de venir. En tout cas la soirée promettait d’être mouvementée. On avait tous rendez-vous au Millenium. Une boîte de nuit assez connue des marines qui avait été privatisé pour l’occasion au vu du nombre de participant. La musique était bonne et les cocktails sympa, tout pour passer une bonne soirée. J’avais été invitée par un groupe de copains qui avait servi avec un gars qui avait fait ses classes avec un ami d’enfance du type qui fêtait son anniversaire (quand je vous disais que ça remontait loin !). On était d’ailleurs en pleine séance de maquillage/habillage chez Chris pour l’occasion. Particularité de la fête : elle était déguisée. J’étais pas fana du genre mais bon ça pouvait être drôle.

Personnellement j’avais fait au plus simple. Je n’avais pas spécialement envie de me casser la tête ou de mettre trois heures à me déguiser comme Ann qui se déguisait en cette chanteuse Asari dont j’avais encore oublié le nom. Le résultat était certes très réussi mais franchement mettre plus d’une heure à se tartiner de bleu… très peu pour moi… Raph était fan de vieux film un peu comme moi et avait piqué le personnage en qui je voulais me déguiser ! Du coup à la place d’Indiana Jones j’étais partie sur James Bond. Simple, efficace. Costard, chemise, nœud papillon, un flingue et le tour était joué. Je me coiffais également de manière à ce qu’on pense que j’ai les cheveux courts et rajoutais des bandages pour rendre ma poitrine moins visible. Le résultat était très convaincant. Bon pour les gens ne connaissant pas la référence je serais juste un type en costard mais comme on dit c’est l’intention qui compte. Du coup une partie du groupe avait fini l’opération déguisement depuis un moment et comme on s’ennuyait un peu on avait décidé d’entamer la pré-soirée.

Au programme : parties de cartes et bien sûr de l’alcool. Heureusement qu’on jouait pour rien car ça n’était définitivement pas ma soirée. J’ai eu jeux foireux sur jeux foireux et je crois pas avoir gagné une seule partie sur toutes celles qu’on a jouées. Normalement je me débrouille mais là… Raph, Will et Debbie n’ont pas arrêté de me charrier ! Chris et Ann on finit par terminer leurs déguisements. Je crois que Chris a essayé de se métamorphoser en… Blasto ? Son costume était horriblement nul et les moqueries sur la qualité de mon jeu aux cartes furent rapidement remplacées par celles sur l’éloquence de notre cher ami :

« Vraiment Chris ? Lui demandais-je en haussant un sourcil. Raph ajouta.
- Je pense que tu vas gagner haut la main le titre de pire déguisement de la soirée ! annonça-t-il entre deux rires.
- Vous moquez pas y’a personne qui connait les types en qui vous êtes déguisé alors que Blasto est génial! Se justifia Chris.
- Je crois que je préfère rester anonyme sur ce coup plutôt que porter ça ! Rétorqua Raphaël
- Vous êtes tous jaloux c’est pour ça ! » se défendit le marines.

On continua de se chamailler autour de quelques verres avant de se décider à bouger vers le Millenium. Le groupe de la pré-pré-soirée, dont moi, était un peu joyeux mais pas de quoi s’inquiéter. Par contre on avait un peu de peine pour le pauvre Chris, convaincu que son déguisement était réussi, qui a dû traverser une partie de la Citadelle habillée comme ça. Comme quoi l’auto-persuasion peut faire des miracles… Arrivé devant la boîte ont vit une queue assez longue se profiler devant nous mais qui semblait avancer rapidement. On n’eut pas plus d’une dizaine de minutes à attendre dehors avant de se retrouver à l’intérieur du Millenium.

L’endroit était spacieux avec plusieurs plateformes sur différents niveaux, des spots de toutes les couleurs un peu partout et la salle était bien remplit. Notre petite équipe posa pour le photographe à l’entrée avant de s’avancer vers une table des niveaux intermédiaires où Ann avait repéré le groupe nous ayant invité. Nous fîmes des présentations rapides avant de nous mettre à boire et profiter du moment. Ce n’est qu’à la troisième ou quatrième tournée que nous nous décidâmes à investir la piste de dance. Je me débrouillais plutôt bien quand je n’étais pas en train de me tordre de rire à la vue de Chris et de ses tentacules gesticulant dans tous les sens. J’espère que le photographe a immortalisé ça. Ça serait dommage de ne pas avoir de souvenir de cet instant. On alterna entre piste et table pour tester de nouveaux cocktails pendant un moment. On a également croisé quelques anciens collègues ou camarade pendant nos classes avec qui on a discuté un peu avant de se diriger vers la piste de danse supérieure car Raphaël avait repéré son ex et souhaitait à tous prix l’éviter.

Ann et Chris ont fini par nous lâcher pour un autre groupe où se trouvaient quelques-uns de leurs amis. Raph était partit boire quelques verre. Je crois que ça l’avait un peu déprimé de revoir son ex. Debbie l’avait suivis. De notre groupe il ne restait donc plus de Will et moi. Le flic et l’espion. Rapidement la musique changea pour notre morceau préféré. On s’est un peu lâché sur notre danse, faut dire que l’alcool ça désinhibe pas mal et un petit cercle s’est formé autour de nous pendant quelques minutes avant qu’on ne cède la place après quelques acclamations pour reprendre un rythme plus calme. Pendant cet instant « détente » une rouquine plutôt mignonne d’à peu près notre âge s’est approchée de nous. Je fis un clin d’œil à Will car j’ai cru elle allait vers lui mais non c’est avec moi qu’elle s’est mise à danser.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Médecin - Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4232-sara-vaylee
http://www.masseffect-reborn.fr/t4233-journal-de-bord-de-sara-vaylee


Messages : 222
Crédits : me

MessageSujet: Re: L'espion qui m'aimait... ou pas   Sam 14 Jan 2017, 20:35

L'espion qui m'aimait ... ou pas.
Feat. Shaun McAvoy



Le Leipzig revenait de sa dernière mission. Il y eut plusieurs blessés mais aucun à l’article de la mort. Le médecin passa plusieurs heures à s’occuper de leurs blessures, mais l’un d’eux dû subir une petite intervention, car elle les résultats des prélèvements montraient que quelque chose n’allait pas. Le début d’hémorragie interne qui prise à temps ne causa pas beaucoup de dommages. Elle décida tout de même de l’envoyer se faire suivre dans un des hôpitaux de l’Alliance de la Citadelle. Le Lieutenant-Commandant Harper, bien qu’il le cachât, était furieux de. Sara, une amie de longue date, avait essayé de lui parler, mais il était hermétique à tout conseil. La situation commençait à sérieusement l’inquiéter, car il devenait de plus en plus rare qu’une mission se termine sans blessures. Une remise en question était de mise, mais Harper n’arrivait pas accepter que ces décisions en étaient à l’origine.

C’était l’esprit peu tranquille qu’elle laissait descendait les marches du spatioport de la Citadelle. Son sac sur le dos, elle se dirigeait vers l’ascenseur quand une voix l’interpella. Se retournant, elle put voir Negan venir vers elle par petite foulée.

M’man, l’ami d’un ami fête son anniversaire ce soir, apparemment, il a invité la moitié de l’Alliance à sa soirée, ça te dit ? On est plusieurs à y aller !

Pourquoi pas, ça me changera les idées.

Ah par contre, c’est soirée déguisée.

Tu crois que j’ai encore l’âge de me déguiser…

Alleeeez, ça va être marrant !

J’y réfléchis et je te dis ça plus tard.

Le soldat la salua tout en lui annonçant qu’il lui envoyait l’adresse dans l’heure rapidement. S’il commence à raconter qu’il m’appelle maman comme l’autre fois, ça va encore paraître bizarre. Elle prit l’ascenseur et se dirigea vers la station de taxi la plus proche, direction le secteur de Tayseri où était son appartement non loin de l’opéra Dilinage. Elle passa une grande partie de l’après-midi dans un bon bain brûlant à lire l’actualité médicale, accompagnée d’un verre de vin rouge. Un instant de détente qui la poussa doucement dans les bras de Morphée. Les heures défilèrent trop rapidement à son goût. Le médecin reçut l’adresse du bar où était la soirée ainsi que la liste des personnes du vaisseau y allant, avec leur costume à côté « histoire de pas avoir le même »

Elle finit par farfouiller dans ses affaires pour y trouver un déguisement de dernières minutes dans une boite caché sous son lit. Il y avait énormément d’objets absurdes, des masques, des perruques, des gadgets de toutes sortes récupérés lors de soirées un peu trop arrosées, soit les trois quart de ses soirées. Sara trouva des oreilles de chat, peu convaincue, elle finit par enfiler un ensemble noir prêt du corps et après une très longue hésitation, fini par retrouver un vieux crayon pour les yeux afin de dessiner des moustaches. Se ravisant au dernier moment, elle le glissa dans un sac ainsi que les oreilles de chats. Prendre le taxi pour les rejoindre dans cet accoutrement. Je suis trop vieille pour ces conneries ou trop sobre pour les porter.

Seulement au moment où elle allait décider qu’elle allait finalement rester à la maison, envoyer un message à Sykes pour lui signaler sa présence sur la Citadelle, la sonnerie de la porte d’entrée retentit. Trois membres du Leipzig étaient sur le pas de la porte dont Negan, le premier Alonso en une star du cinéma dont elle ne se souvenait plus le nom, la seconde Carla en chanteuse et le dernier, à l’origine de l’invitation, en Ralois.

Euh, c’est quoi ton déguisement ?

Humm, un chat ? Je n’ai pas encore fait les moustaches. Et je n’ai pas mis les oreilles. Ou une voleuse si vous préférez. Et comment vous avez eu mon adresse ?

Je t’ai déjà ramené M’man…

Oh. Bon, allons y Alonso !

Ils se rendirent au lieu où se déroulait la fête, elle ne croisa personne qu’elle ne connaissait pour le moment. Ce qui n’est pas plus mal. Mais pourquoi ai-je dit oui… Ils trouvèrent un canapé de libre et Sara fut la première à s’enfoncer dans le siège. Les verres d’alcool s’enchaînèrent, ce qui détendit le Lieutenant qui retrouva très rapidement sa bonne humeur et sa gaieté naturelle. Finalement, sortir était une bonne idée mais sortir avec ses gosses comme elle aimait les appeler étaient toujours signes de soirée avec des trous noirs et d’une certaine dépravation mal assumée par la blonde. Ils tenaient tellement mieux... Après avoir goûtée à plusieurs cocktails, le Lieutenant finit par aller sur la piste de danse pour danser sur plusieurs morceaux. Elle resta en grande partie avec ces collègues mais retrouva sur la piste une connaissance de sa promotion. Ils échangèrent pendant un long moment, tout en dansant jusqu’à ce qu’elle soit obligée de lui faire un strap suite à une chute. Elle retrouva étonnement beaucoup de personnes qu’elle connaissait et c’était d’autant plus sympathique car ils se remémoraient leur frasque. Sara avait fait partie des gens qui s’étaient lâchés une fois dans l’armée. Très studieuse à la base, elle découvrit rapidement un nouveau monde et une nouvelle passion.

La soirée battait son plein et la jeune femme était dans un état euphorique. En partie désinhibée, elle parlait avec tout le monde. Le prochain verre risquait d’être le verre de trop, seulement même en ayant conscience, elle avait envie de s’amuser. Alors que les autres l’abandonnaient pour continuer à boire, un cercle se forma sur la piste de danse où deux hommes dansaient absorbés par la musique. L’un était déguisé en flic, l’autre portait un simple costard. Cela lui disait quelque chose, mais elle ne retrouvait pas l’origine du déguisement. En tout cas, l’homme en costard était plutôt agréable à regarder. Il était loin des hommes avec qui elle aimait partager ses nuits, pas assez baraqués à son goût, cependant il dégageait quelque chose qui ne la laissait pas insensible. Toi mon beau, je ne vais pas te lâcher… D’habitude, je laisse venir, mais ce soir, maaaaow…

Leur danse se termina et le cercle se dispersa assez rapidement pour reprendre la poste. Sara se glissa à travers la foule pour le retrouver tout en continuant de danser. Elle le salua de son plus beau sourire, ignorant sans le vouloir le second homme, s’adressa immédiatement à l’homme en costard pour marquer son territoire. De plus près, il avait de très beaux yeux bleus, des traits fins qui lui donnaient un certain sex-appeal. Peut-être un peu féminin, mais il en avait déjà vu des gars comme lui…

Deux choses, d’une, je suis épatée par votre danse et de deux, je n’arrive pas à reconnaître votre déguisement. Parce que si c’est un simple homme en costard, c’est aussi pourri que moi déguisée en chat. Ou une voleuse, ça dépend ce que vous aimez.

J’ai quand même connu mieux comme approche. Toi, moi les toilettes dans cinq minutes ? Non, dépassée…









"Les ennuis c'est comme la chtouille, quand on en a, autant en faire profiter les autres"



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant-Commandant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4593-shaun-mcavoy
http://www.masseffect-reborn.fr/t4596-journal-de-bord-de-shaun-mcavoy#68957


Messages : 64

MessageSujet: Re: L'espion qui m'aimait... ou pas   Mar 17 Jan 2017, 04:02
La jolie blonde continua de se déhancher en m’abordant. Elle devait faire environ une dizaine de centimètres de moins que moi, son regard était pétillant de malice et un peu enivré. Ma nouvelle partenaire de danse improvisé m’examina de la tête au pied. Etant moi-même un peu pompette, si l’on pouvait encore dire cela car j’avais passé ce stade depuis un moment déjà (Probablement avant d’entrer dans la boîte), je me disais qu’elle analysait mes mouvements vu qu’elle m’avait complimentée sur mes pas de danse. Ahah. C’était bien parce que c’était notre musique préféré à William et moi. Sinon vu mon état je me serais assurément emmêlé les pinceaux et me serait lamentablement ramassé sur la piste de danse. Mon ami avait l’air un peu déçu. Je lui jetais rapidement un regard désolé. Visiblement la… marine probablement vu qu’elle était ici, n’avait pas envie de draguer ce soir. Ou alors elle voulait simplement danser ? La blonde avait par contre critiqué mon déguisement. Bon ok il n’était pas des plus recherché et travaillé mais James Bond quoi !? C’est une référence ! :

« Ahahah ! Riais-je doucement. Je suis bien plus que ça ! Je me présente je suis Bond… James Bond. Expliquais-je très sérieusement à la demoiselle. Je pris ma meilleure pose de brun ténébreux pour cela. Agent secret au service de l’Angleterre et sa majesté, héro de la nation, prince de la gâchette et bourreau du cœur de ces dames à mes heures perdues. Lui susurrais-je à l’oreille. Mais chut ! C’est un secret ». Lui dis-je en faisant un clin d’œil. Et franchement critiquer mon déguisement alors que c’est la première fois que je vois un costume de chat sans moustaches ! A moins qu’elles soient parties pendant la soirée…. »

La luminosité de la boîte de nuit ne me permettait pas de voir en détail le visage de la jeune femme. A moins que ça ne soit mon état d’ébriété avancé… Les deux surement… J’attrapais le menton de la petite blonde et approchais son visage du mien pour étayer ma théorie. Sobre j’aurais jamais fait un truc pareil mais bon j’avais envie d’une réponse et donc je l’aurais. Et comme je voyais que dalle à cette distance… Mais rapidement un bruit venant de derrière moi attira mon attention. Je relâchais donc ma partenaire de danse et tournait la tête pour apercevoir Debbie me faisant signe :


« Hey Shaun !... SHAUN ! Bordel mais t’es sourd ?! McAvoy !!!
-Debbie ? Un problème ? Lui demandais-je avec un sourire gêné. Je ne l’avais vraiment pas entendue.
-Raph est dans un sale état je le ramène. On se retrouve plus tard ? » J’acquiesçais et la salua de la main alors qu’elle se dirigeait vers la sortie.

Je me tournais de nouveau vers ma partenaire de danse. Qu’est-ce que je faisais moi déjà ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Médecin - Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4232-sara-vaylee
http://www.masseffect-reborn.fr/t4233-journal-de-bord-de-sara-vaylee


Messages : 222
Crédits : me

MessageSujet: Re: L'espion qui m'aimait... ou pas   Jeu 19 Jan 2017, 19:18

L'espion qui m'aimait ... ou pas.
Feat. Shaun McAvoy

Le Lieutenant gloussait aux paroles du bel homme. Oui. Gloussait. Littéralement. Avec une main devant la bouche. On aurait presque cru qu’elle était timide. Ainsi, son déguisement était celui d’un de ses héros de la littérature mais aussi du cinéma du 20-21eme siècle. Après la découverte d’une balise prothéenne sur Mars et la Guerre du Premier Contact, les héros de ce genre se développèrent mais les anciennes sociétés, bureau d’investigation furent beaucoup moins dans les succès cinématographiques. On voulait voir des histoires de l’espace. Des remakes sont sortis dans l’espace, toujours aussi spectaculaires, mais les choses avaient bien évolué rendant un peu caduc le héros de base. Ainsi ce bel homme avait un goût prononcé pour ces vieux films apparaissant encore sur l’extranet.

Aaaaah, oui l’agent avec plein de gadget, ouiii, dit-elle tandis qu’il prenait sa plus belle pose.

Il se rapprocha d’elle pour continuer son petit jeu. Elle se voyait un court moment, l’attraper avec ses deux mains pour l’embrasser mais cela ne restera qu’un simple rêve et non un acte réel et palpable. Le clin d’œil la fit fondre. Okay, la blonde n’avait jamais fondu pour quelqu’un comme ça auparavant, enfin si mais elle avait à peine la majorité. Habituellement, elle fonçait vers des montagnes de muscles sans trop cervelle, mais autant s’amuser et vivre l’instant présent. Ils auraient oublié le lendemain leur rencontre.

J’ai perdu mes moustaches entre deux verres. Donc, là maintenant, je suis une voleuse avec des oreilles de chats sur la tête. Je fais dans l’original ce soir. Oh…

Il attrapa son menton et s’approcha avec une lenteur qui lui crispait le bas ventre. Elle allait poser une main sur son bras, prête à fermer les yeux pour l’embrasser quand elle sentit l’éloigner du beau brun. Quoi ? Quelqu’un semblait attirer son attention. Toi, pas touche, il est à moi. Une blonde déguisée en scientifique fou l’avait interpellé, elle n’entendait pas ce qu’il lui disait, mais cela ne semblait pas de bon augure. Il semblait qu’un de ses amis ne soient pas en forme et les autres partaient. Allait-il partir lui aussi ? Il se retourna vers Sara qui lui adressa un sourire, hésitant à reprendre sa danse.

Si vous voulez partir, je ne vous empêcherai pas… Enfin un peu, peut-être, peut-être pas, dit-elle d’un ton plein de malice. J’ai des griffes ? Et je mords. Ajoute-t-elle en montrant ses mains sans aucun ongles.

Oh mon dieu Vaylee, tu n’es définitivement pas doué pour les amadouer. Comment t’as réussi ? Les gloussements ?Non, ils étaient stupides mais diablement bien musclés. Le dénommée Shaun McAvoy ne semblait pas vouloir partir alors Sara relança la conversation, reprenant aussi la danse sur un autre morceau qui commençait, un peu plus fort, empêchant les gens de bien s’entendre s’ils n’étaient pas proches.

Alors Mr Bond, quelle est votre dernière mission secrète ? Demanda-t-elle, sourire en coin, en s’approchant du bel homme pour lui parler à l’oreille. Ou c’est un secret et vous allez devoir me tuer si vous en parlez ?

Elle aurait bien aimé parler du Shaun McAvoy, savoir qui il était, sur quel bâtiment il travaillait mais elle était trop pompette pour demander.

Au fait, moi c’est Sara !




"Les ennuis c'est comme la chtouille, quand on en a, autant en faire profiter les autres"



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant-Commandant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4593-shaun-mcavoy
http://www.masseffect-reborn.fr/t4596-journal-de-bord-de-shaun-mcavoy#68957


Messages : 64

MessageSujet: Re: L'espion qui m'aimait... ou pas   Dim 22 Jan 2017, 01:23
La blonde semblait connaître mon personnage. En même temps il restait encore connu de nos jours. Enfin surtout les remakes mais je trouve que cela dénaturait beaucoup le personnage. A moins que ça ne soit mon côté British qui apprécie moins ce nouvel espion au service de l’humanité toute entière et non de l’Angleterre. D’ailleurs le héros n’était même plus anglais… Non les meilleurs James Bond étaient les anciens, les vrais ! Je ris doucement quand ma partenaire du soir me menaça avec ses griffes pour que je reste. C’était…mignon… Mais je n’avais de toute façon pas l’intention de partir. Debbie pouvait très bien s’occuper de Raphaël toute seule. En plus c’était moi qui avais ramené la blonde la dernière fois. Elle m’avait fait chier mais d’une puissance… Elle avait d’abord voulu se battre avec des krogans avant de vouloir faire une course de voiture pour ensuite faire ‘’la danse du robot’’ avec des Geths. J’avais mis plus de deux heures à la ramener chez elle et encore une de plus à la coucher !!! Donc non merci mais ce coup-ci je ne ramenais PERSONNE ! Qu’ils se démerdent tous !!! :

« Et passer le reste de ma soirée à lui taper dans le dos pendant qu’il passe la nuit la tête dans une cuvette ? Merci mais j’ai déjà donné ! Deb pourra très bien s’en charger cette fois.»

Ca oui ! D’ailleurs j’espérais bien que Raph serait au moins aussi contraignant qu’elle ! Pas que je sois rancunière mais un peu quand même… Malgré mes sentiments…tenaces envers Debbie je ne souhaitais pas le malheur de Raphaël. Ce dernier devrait aller mieux après une nuit de sommeil. Du moins je l’espérais. La blonde attira de nouveau mon attention en m’interrogeant sur ma dernière mission. Je souris de nouveau. Je n’aimais pas vraiment les soirées déguisées et les costumes mais je dois dire qu’avec l’alcool et l’attrait que j’avais pour le personnage que j’incarnais je commençais à m’amuser à jouer mon rôle de gentleman. La jeune femme qui se nommait Sara se rapprocha de moi pour me parler. Avec la musique on n’entendait pas grand-chose si l’on n’était pas proche l’un de l’autre :

« Ah… Une mission extrêmement délicate… Fis-je avec un air extrêmement sérieux malgré mon esprit enivré. Mais je pense que je touche au but. Il semblerait qu’un individu ait récupéré des données sensibles sur l’Alliance un peu plus tôt dans la soirée. Je l’ai filé jusqu’ici mais je l’ai perdu dans la foule… Les seuls indices dont je dispose sont des traces de griffes et des poils de chat… Une description qui me semble… assez familière n’est-ce pas ? Dis-je en lui lançant un regard accusateur. Mais je reste un gentleman… je n’assassine pas les charmantes demoiselles pour des raisons aussi triviale. Lui expliquais-je avec un sourire de séducteur à la James Bond. Mais je crains de devoir vous remettre aux autorités d’ici la fin de la soirée… » Continuais-je d’un air faussement désolé en la tenant plus fermement lui montrant ainsi qu’elle ne pouvait pas m’échapper. « Et n’essayez même pas de me semer… »Lui murmurais-je au creux de l’oreille.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Médecin - Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4232-sara-vaylee
http://www.masseffect-reborn.fr/t4233-journal-de-bord-de-sara-vaylee


Messages : 222
Crédits : me

MessageSujet: Re: L'espion qui m'aimait... ou pas   Lun 23 Jan 2017, 16:59

L'espion qui m'aimait ... ou pas.
Feat. Shaun McAvoy

La chaleur humaine de la boite, l’alcool lui donnait des bouffées de chaleur et la désinhibait oubliant qu’elle était médecin, Lieutenant. Non, elle était un chat dont les moustaches avaient disparu et qui avait un peu trop bu. Son corps ondulait au rythme de la musique, langoureusement, oubliant le monde qui l’entourait, ne voyant que sa cible.

C’est beau l’amitié ! Ricana la blonde amusée par sa réponse. Ce n’est pas digne d’un gentleman !

Taquiner, ça marche toujours, Vaylee. Alors qu’ils se rapprochaient pour pouvoir s’entendre parler, Shaun semblait entrer entièrement dans la peau de son personnage. Faudra-t-il que je miaule, me frotte, ronronne tout en me léchant l’entre-jambe pour ressembler au mien ? Les yeux de la blonde pétillaient de malice tandis qu’il lui annonçait être à la recherche d’un individu qui s’était présenté dans la soirée. Sara ne pouvait s’empêcher de rire, se mordillant sa lèvre inférieure, un regard en coin continuant de regarder le bel homme. Il semblait l’accuser d’être son suspect.

Nan, ça ne me dit rien, répondit-elle le plus sérieusement possible tandis qu’il lui demandait si la description lui était familière ou non.

Rentrant dans son jeu, elle parut faussement choquée lorsqu’il lui révéla devoir la remettre aux autorités dans la soirée.

Je suis une voleuse. Mes oreilles vous induisent en erreur, Monsieur Bond, lui murmura-t-elle à son tour dans le creux de l’oreille, se mordant encore plus les lèvres pour se retenir de l’attraper sauvagement et l’embrasser sans aucune retenu.

Shaun l’attrapa fermement ce qui la fit monter un peu plus en pression, n’arrivant presque plus à se contrôler. Elle s’était même arrêtée de danser à cet instant. Son regard se plongea dans le sien, animal. Il lui murmura quelque chose mais elle n’entendait qu’un bourdonnement dans les oreilles.

Très bien, vous avez gagné, souffla-t-elle en se rapprochant un peu plus de lui. C’est moi. Enfin bon, on peut trouver un moyen … De s’arranger.

Elle posa une main sur sa joue, se rapprocha jusqu’à ce que leur nez se frôle et leurs lèvres se rencontrent. Sara l’embrassa avec cette passion ardente qu’il avait su faire naître en elle, la dévorant de l’intérieur. Ses lèvres étaient douces, pulpeuses et savoureuses et il ne semblait pas dire non, répondant à son tour. Y a une chose qui n'allait pas. Elle ne savait pas quoi. Quelque chose… Pas comme les autres hommes.

Comme ça ? Murmura-t-elle en se détachant légèrement de lui pour lui répondre, savourant ses beaux yeux remarquant les cicatrices sous la lumière tamisée de la soirée.

Consciente malgré tout du monde qui l’entourait, c’était la seule chose qui la retenait de ne pas le plaquer contre un mur et aller plus loin.





HRPG:
 


"Les ennuis c'est comme la chtouille, quand on en a, autant en faire profiter les autres"



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant-Commandant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4593-shaun-mcavoy
http://www.masseffect-reborn.fr/t4596-journal-de-bord-de-shaun-mcavoy#68957


Messages : 64

MessageSujet: Re: L'espion qui m'aimait... ou pas   Jeu 26 Jan 2017, 22:45
La jeune femme se mit à nier mes allégations en bloc bien qu’un air coupable transparaissait de sa personne. Sara finit éventuellement par tout avouer de manière assez rapide au vu l’insistance dont je faisais preuve. Elle s’approcha de moi pour m’annoncer qu’elle connaissait un moyen de démêler la situation en douceur. La blonde continua de s’approcher bien que nos visages se frôlent. Sobre j’aurais assurément eu un mouvement de recul. Je ne me serais probablement pas retrouvé à jouer les James Bond devant qui que ce soit non plus d’ailleurs. Mais mon état d’ébriété avancé m’embrouillait pas mal l’esprit alors je restais là, immobile à me demander ce que la jeune femme avait prévu (oui oui parce qu’à ce moment-là je me posais encore la question, ce qui atteste de la vivacité de mon cerveau à cet instant précis).

Sara déposa ses lèvres contre les miennes et m’embrassa avec passion. Ok… D’accord… Hum… C’est pas exactement ce que j’avais en tête mais c’était plutôt… plaisant ? Je restais stoïque un moment, sous le coup de l’étonnement, avant de répondre aux avances de la blonde. C’était assez différent de ce que j’avais pu expérimenter avec des hommes. C’était plus doux ? Forcément vu qu’il y avait moins de barbe… Je laissais glisser timidement mes mains vers ses hanches. Sara finit par se reculer pour reprendre son souffle. Personnellement j’essayais de me remettre les idées en place et comme toute personne enivrée qui se respecte je n’y parvins pas et me dis que reprendre quelques verres serait le meilleur moyen d’y parvenir. Sara sembla remarquer mon… trouble :


« Wow euh… oui… C’est juste que… hum… j’ai pas l’habitude de faire ce genre de choses avec des femmes… Pas que ça soit désagréable ! Juste… inattendu et un peu étrange ? » Expliquais-je tant bien que mal.

Ok dans ma tête ma phrase sonnait vachement mieux que ça. Mais bon je m’étais jamais vraiment fait dragué par une fille alors je ne savais pas trop quoi dire. On devait faire quoi dans ce genre de situation ? Surtout qu’aux dernières nouvelles il me semblait bien que j’étais hétéro… Bon avec l’alcool j’avais peut-être dérivé vers hétéro curieux euuh curieuse. Ouais j’étais Shaun pas James Bond… Mon dieu que j’avais besoin d’un verre ou deux… Mais je ne pouvais pas planter la jeune femme comme ça… J’étais un gentleman après tout :

« Je peux vous offrir un verre peut-être ? » lui proposais-je dans un sourire.

Ca me laisserait le temps de me reprendre pour songer à la suite ou de faire une grosse connerie ou de faire un black out ce qui résoudrait en grande partie mon dilemme du soir.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Médecin - Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4232-sara-vaylee
http://www.masseffect-reborn.fr/t4233-journal-de-bord-de-sara-vaylee


Messages : 222
Crédits : me

MessageSujet: Re: L'espion qui m'aimait... ou pas   Mar 21 Fév 2017, 15:41

L'espion qui m'aimait ... ou pas.
Feat. Shaun McAvoy

La musique assourdissante les obligeait à parler fort et s’approcher pour s’entendre parler. La voix, malgré tout, prenait un coup en se mélangeant aux rythmes réguliers des basses. Et cette lumière tamisée cachait bien des secrets, effaçant certaines marques, certaines formes donnant une perception erronée de l’environnement et des personnes qui l’entouraient. À cela, et c’était se répéter, l’alcool n’arrangeait en rien sa vision. Ou bien était-ce simplement un désir enfoui au plus profond… Le corps de la blonde frémit alors que les mains de l’agent secret se posaient sur elle. Son regard, lorsqu’elle se détacha de Shaun, était plein d’ardeur et brûlait de désir pour le militaire.

Seulement Sara ne s’attendait à une seule seconde à la réponse du bel homme. Le sentiment qu’elle avait ressenti était donc vrai. Quelque chose clochait… Il n’aimait pas les femmes. Pour ça qu’à partir de maintenant, je ne prendrai plus que des gorilles sans cervelle, s’en est fini des hommes dans son genre ! Plus jamais, foi de Vaylee ! Jamais ! Sara, toujours de bonne humeur, se mit à rire nerveusement, soudainement mal à l’aise de s’être trompée de cible. Embarrassée, elle passa une main sur son front, cachant à moitié son visage. Merci à la lumière de cacher mon visage rosi, probablement déjà rouge à cause de la chaleur et des nombreux verres.

Je suis désolée, je pensais que … Voilà … Vous étiez … Je vais vous lai… Dit-elle prêt à partir pour s’enfuir de la soirée, rentrer chez elle et se mettre sous ses draps. Ou prendre une douche froide et finir ma soirée en solitaire …

Mais retournement de situation, de quoi en donner le tournis, au lieu de fuir à son tour et chercher son âme sœur du soir chez les membres virils de la soirée, Shaun l’invita à prendre un verre. Le médecin, songeuse, se mordit les lèvres, sentant que ce n’était pas une bonne idée, car elle avait atteint ses limites. Prendre le risque de faire n’importe quoi ? De toute manière, il n’aimait pas le sexe opposé alors il n’avait rien à craindre d’elle. Pourtant, il semblait avoir apprécié cet instant rendant tout cela encore plus confus dans la tête du médecin ivre.

Ooh oui, j’en ai bien besoin ! Finit-elle par dire en l’invitant à le suivre, lui tendant un bras pour qu’il s’accroche à elle.

Sara commanda un whisky qu’elle n’apprécia pas à sa juste valeur, le descendant cul-sec. Un sourire en coin, elle relança la conversation, mais le reste devint de plus en plus flou. Seule une de ses paroles la marqua car elle avait eu un sentiment de panique très prononcé sur le pas de la porte de la boite, s’accrochant au bel homme pour ne pas tomber.

Ce soir, je vais voler ton cœur !

Il risquait de vraiment croire qu’elle allait lui sortir le cœur de sa cage thoracique. Plaisanterie douteuse.

Puis le trou noir …

***

Un marteau tapait à un rythme régulier sur son front. Le médecin émit un grognement de douleur, s’enfonçant sous les draps à cause de la lumière qui passait à travers les vitres. La fermeture de la porte la fit réagir. Il y avait quelqu’un chez elle ? Ouvrant ses yeux aveuglés par la lumière, elle grimaça, car elle ne reconnaissant pas sa chambre. Grand lit, chambre spacieuse… Ce n’était pas chez elle. Le Lieutenant regarda autour d’elle. Personne. Relevant les draps, elle s’aperçut de sa nudité. Mais où son mes vêtements ? Oh ? Oh. Sara se leva difficilement, trouvant ses habits étalés sur le sol de la porte jusqu’au lit suivant un chemin précis.

Et merde, d’habitude, c’est moi qui pars en premier… Grommela-t-elle en se dirigeant lentement vers la salle de bains, baillant aux corneilles.

Elle tenta de se remémorer le reste de la soirée avec ce Shaun. Alcool, danse et rire. Mais une fois sortit de la soirée, impossible de se rappeler. Pas difficile de savoir ce qu’ils avaient fait après la soirée, dans cette chambre d’hôtel. Une fois prête et plus réveillée, elle entama sa marche de la honte pour rentrer chez elle puis s’enfonça dans son canapé une fois arrivée, s’endormant à nouveau bien consciente qu’elle ne reverrait jamais James Bond.

L’ivresse, de quoi se rouler en PLS. Plus jamais je ne boirais autant !






"Les ennuis c'est comme la chtouille, quand on en a, autant en faire profiter les autres"



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant-Commandant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4593-shaun-mcavoy
http://www.masseffect-reborn.fr/t4596-journal-de-bord-de-shaun-mcavoy#68957


Messages : 64

MessageSujet: Re: L'espion qui m'aimait... ou pas   Ven 14 Avr 2017, 16:03
J’avais l’impression de mettre fait passer dessus par une meute de Varrens. J’avais effroyablement mal à la tête et la lumière du jour passant au travers des rideaux n’améliorait en rien ma situation. Je voulus me retourner pour ne plus être dérangée par ces rayons lumineux mais mon bras semblait être bloqué sous quelque chose ou… quelqu’un ? J’ouvris brutalement les yeux pour les refermer instantanément à cause de la douleur. Ok c’était pas l’idée du siècle. Je réitérais l’opération plusieurs fois mais plus lentement. Cela fini par être supportable et me permis d’apercevoir une silhouette à mes côtés… Une silhouette nue ? Bon un peu surprenant mais jusque-là rien de dramatique… Une silhouette nue et définitivement pas masculine ? Ok là c’est dramatique… Qu’est-ce que j’avais fichu hier soir ?! J’extirpais très lentement mon bras bloqué par l’inconnue pour ne pas la réveiller et ainsi éviter une conversation extrêmement gênante. Je m’assise lentement et silencieusement sur le lit pour ensuite réfugier mon visage au creux de mes mains. Je massais quelques instants mes tempes pour essayer de calmer la douleur mais c’était peine perdue.

Je me redressais un peu pour analyser mon état. Apparemment il me restait une partie de mes vêtements : ma chemise dans un état déplorable, le bandage qui m’avait servi à compresser ma poitrine pour mon déguisement était toujours en place et il semblerait bien que j’ai encore mon slip sur moi ce qui était plutôt une bonne nouvelle. Ah oui… soirée déguisée… Anniversaire de je sais plus trop qui, moi en James Bond… Et … quoi d’autre ? Moi qui ait vraiment trop bu et qui me prend pour James Bond ? Je soupirais j’avais vraiment abusé cette fois. Il m’arrivait rarement de me mettre mal comme ça pour ne pas dire jamais. J’essayais de me remémorer le fil des évènements mais je dois dire que même ma sortie de boîte était extrêmement floue… Je me souviens avoir passé la soirée avec la rouquine… Sa…ra ? Oui Sara c’est ça… Ensuite on a dansé… Elle m’a fait du rentre dedans et j’ai plus ou moins joué le jeu ? Pourquoi déjà ? Pas qu’elle ne soit pas jolie mais je n’ai jamais franchement été intéressée par des femmes… Ah ouais… j’étais ‘’James Bond’’. Plus JAMAIS de ma vie je bois autant… Bon après avoir dansé… On a encore bu évidemment… Quelle idée à la con…. Et ensuite… merde ça me revient pas… Je grimaçais légèrement. Pas moyen de savoir ce que j’avais fait ou non avec la demoiselle.

Je finis par quitter le lit et me relever. Je pu constater l’étalage de vêtements éparpillés au sol entre la porte d’entrée et le lit. Sara aurait été un homme je n’aurais eu aucun doute quant à l’activité pratiquée mais là… Ouais nan vu mon état d’hier ça restait plus qu’une probabilité. Je ramassais silencieusement mes vêtements en gardant un œil sur le lit puis passais rapidement par la salle de bain pour me rafraichir le visage et constater les dégâts. A part quelques cernes et le teint un peu pâle tout allait b… QUOI ?! J’approchais mon visage de la glace et penchait ensuite ma tête d’un côté puis de l’autre pour avoir un meilleur aperçu de mon cou. Je grommelais en constatant que ce dernier était recouvert de… suçons ? Et pas genre un ou deux non non ! Mon cou était bleu ! On dirait une Asari ! Je pestais à nouveau. Je ne voyais pas franchement comment planquer ça avec l’uniforme règlementaire les prochains jours. L’idée qu’on se soit simplement endormi elle et moi, dans la même chambre, dans le même lit, s’estompait de plus en plus.

Je me rhabillais rapidement en essayant de limiter la casse mais vu ma tête quiconque me croiserait n’aurait aucun doute quant à mes activités de la veille. Je sortis ensuite rapidement de la salle de main mais m’arrêta net en entendant des bruits venant du lit. J’attendis quelques secondes pour être sûre avant de bouger à nouveau. La rousse était visiblement toujours endormie. J’attrapais ma veste avant de prendre discrètement la porte. Mes souvenirs n’allaient définitivement pas revenir en restant planté les bras ballants dans la pièce et j’avais VRAIMENT besoin d’aspirine et d’un bon bain.




Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'espion qui m'aimait... ou pas   
Revenir en haut Aller en bas
 

L'espion qui m'aimait... ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace de l'Alliance interstellaire :: Bulle locale :: Citadelle-