AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Tori Dalahan [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 7

MessageSujet: Tori Dalahan [terminé]   Lun 20 Mar 2017, 06:10
Registre Galactique des espèces
Tori / Dalahan

Informations primaires

Sexe : Asari
Race : Asari
Âge : 314
Faction : Indépendante
Poste / Grade : Tueuse à gages
Parenté : Papa Turien, Maman Asari
Situation maritale : Célibataire
Planète d'origine : Né sur la Citadelle, grandi entre la Citadelle et Illium


Histoire

Mon nom est Tori Dalahan.Je suis née de l'union d'une Commando Asari et d'un Turien du SSC ayant servi en tant que Garde dans l'hopital du Présidium. Ils se sont rencontrés peu après un différend entre elle et un mauvais client Butarien. Par culpabilité, elle décida de le porter sur ses épaules jusqu'à l'hopital,où elle rencontra celui qui allait devenir mon père. Ils ne restèrent pas ensemble bien longtemps mais bien que je sois essentiellement restée avec ma mère durant mes premières années, il m'a toujours aimé et accepté comme sa fille. En conséquence, je faisais souvent la navette entre Illium (ma mère ayant été,en fin de carrière,assignée à un poste tranquille dans la flotte stationnant autour du monde-eden) et la Citadelle. J'ai toujours été passionné par le métier de mes parents,surtout quand mon père fut muté et prit part à des enquêtes, puisqu'afin de profiter le plus possible du peu de temps que l'on avait ensemble,il lui arrivait de m'emmener avec lui et de m'apprendre les ficelles du métier. Il disait toujours une expression terrienne qui selon lui caractérisait parfaitement la relation entre forces de l'ordre et malfrats: "à bon chat,bon rat". Ma mère faisait de même et m'emmenait régulièrement au champ de tir, ou m'aidait à entrainer mes capacités biotiques. Plus le temps passait,moins je les voyais, jusqu'au décès de mon père qui m'a beaucoup marqué.

J'ai alors décidé d'arpenter les plus grosses colonies de la galaxie en quête de monde à rencontrer, j'ai même travaillé comme barmaid à l'Au Dela pendant quelques années et il m'arrivait de faire la connaissance de...clients sympathiques. Je ne me suis jamais restreint par rapport à la fusion, et bien que je prenais mes précautions quant aux individus avec lesquels je le faisais, cela arrivait tout de même assez régulièrement, jusqu'à un jour particulier.

C'était il y a à peu près 163 ans. Alors que finissais un présomptueux Turien à l'alcool de fût Butarien, une vraie boisson d'homme, un Berserker Krogan m'approche et me dit qu'il a la bénédiction d'Aria et qu'il a le droit de se servir gratuitement dans mon bar. Sans transition,je le projette sur un Vortcha qui passait par là, mais il était vif, et lui aussi biotique. Il décida d'essayer de me charger mais le Vortcha s'aggripa a lui au dernier moment. Par inadvertance, le mercenaire projetta ce pauvre Vortcha de toutes ses forces sur mon comptoir, ce qui lui brisa la nuque. C'est à ce moment que j'ai compris qu'il avait compris qu'il venait de rencontrer l' Asari de sa vie.

Un duel et quelques verres plus tard,je tombai enceinte.

Il me disait vouloir se poser et fonder une famille et je buvais ses paroles, les Krogans voyant éventuellement cela comme un moyen d'esquiver le génophage. Mais vous connaissez les Krogans, les Krogans ca se bat ou ca meurt,et bien le mien a vite appartenu à la deuxième catégorie. Je me retrouvai donc seule, et jeune mère d'une turbulente jeune fille qui avait autant d'affinités avec la biotique que son père en avait avec la survie. Après avoir tenté de repartir de zéro à différents endroits de la galaxie, je décidai donc de retourner à Oméga, décidée de me faire une place. J'ai aussi vite que possible retrouvé les anciens contacts du père de ma fille dans le but de me lancer dans une activité bien plus lucrative : le meurtre rémunéré. Je me suis formé avec des sortants de l'école Hanar d'assassins en échange d'une bonne partie de mes paies et quelques GSI peu scrupuleux n'ont pas hésité à me donner quelques tuyaux sur le renseignement en échange d'informations sur les trafics. Ce mode de vie étant un tantinet compliqué à vivre avec une progéniture qui atteignait déjà la cinquantaine, ma fille décida de partir. Elle voulait devenir mercenaire. Elle était incapable de contrôler sa considérable puissance biotique mais je la savais débrouillarde. Aussi la gratifiais-je du fusil préferé de son père, un lance-pics Graal qu'il avait appelé "Perce-Bide". Ca fait peut être 110 ans qu'elle est partie mais j'ai beau avoir été une mauvaise mère,je me dois d'admettre qu'elle ne m'a jamais vraiment quitté.

C'est ainsi je me suis mis à ressentir l'envie de stabilité, sans pour autant vouloir abandonner ma profession. Mais une chose est sûre, je me languissais à l'idée de m'éloigner des tumultes d'Oméga et du secteur Terminus.
Je suis donc arrivé sur la Citadelle aux alentours de 2091. Bien qu'ayant essentiellement lieu sur les planètes des alentours que sur la station elle-même, le travail ne manquait pas. J'enchaînais les contrats comme les amants, tantôt sur Illium, tantôt sur Palaven, mais je m'étais promise de ne jamais retourner sur Oméga. Jusqu'au jour ou ce changement me fut forcé.

En 2183, alors que j'étais sur le point d'abattre un diplomate Galarien de bas étage, corrompu de surcroît, une ombre se projetta sur le Présidium. Enfin,sur ma lunette surtout. Puis j'apercus un bras mécanique gigantesque se poser sur une des vitres de la tour du Présidium.

Tout est allé très vite. Un Drell ne saurait pas raconter le dixième du carnage qui a eu lieu durant ces quelques minutes.

Des Geths. Beaucoup de Geths. Echanges de tirs, Famille humaine percée de part en part. Elle se relève...différente.

Je cours. Les conseillers sont évacués sur le Destiny, qui avait parvenu à nous rejoindre. J'ai beau avoir toujours révé de monter à bord de ce joyau, chaque mémoire de ses couloirs demeure pratiquement insupportable.

On fait feu sur l'immense vaisseau. Pas la moindre marque.
PAS LA MOINDRE MARQUE.

Pris en chasse par plusieurs croiseurs Geth. Mort imminente.

Mes pensées vont à ma fille. Sale conne, j'aurais du t'apprendre la couture plutôt que le coup de crosse anti butarien.

Un technicien s'écrie : Plus de Geth,nous...
La conseillère l'interrompa derechef : C'est l'Alliance ! Louée soit la déesse !

Je n'y croyais pas. Qu'une espèce si jeune, si éphémère ait pris le parti du Conseil et de l'union, cela me dépassait. Je ne croyais pas que qui que ce soit soit capable de faire preuve d'autant...d'autant de concilliance. La frégate qui nous porta secours aurait tout aussi bien pu se concentrer sur le léthal colosse de métal que les Terriens nomment Sovereign, nous laissant ainsi pour mort et leur garantissant la suprématie diplomatique. Mais il en était autrement.
Je serai à jamais redevable envers le commandant de l'Alliance qui a émis cet ordre. La Citadelle enière acclamait Shepard, à qui l'honneur d'être le premier Spectre de son espèce fut gracieusement donné.

J'ai mis peu de temps à me remettre de ce qui s'était passé ce jour là. Bien que je me sentais incapable de me remettre au travail, la valeur de la vie ayant remonté dans mon estime, je suis donc retourné , par la force des choses pour ainsi dire, dans un lieu où elle allait redescendre tout aussi vite : ni une ni deux, j'avais brisé ma promesse. Encore aujourd'hui, je me réjouis d'avoir pris cette décision, pourtant un brin immature pour la jeune matronne que j'étais devenue : j'avais beau être précoce quant aux changements physiologiques liés à l'entrée dans la deuxième période de ma vie, mes décisions n'en demeuraient pas moins spontanées. J'ai même participé à quelques opérations conjointes avec Eclipse, qui comptait ma fille parmi ses rangs. Elle avait grandi...un peu trop même,elle me dépassait d'une tête.Une tête de Butarien . Ma fille faisait la taille d'un Turien, bordel.

Deux ans se sont écoulés dans le calme des coups de feu et la bonne humeur du crime, jusqu'à ce qu'une nouvelle figure change la donne.

Un Turien, téméraire,et sans doute complètement félé,a eu pour idée de faire disparaître le crime d'Oméga.

Oui oui, je vous jure.

A ma grande surprise,il survécut plus d'un jour.Cependant, Sniper Turien rime rarement avec brouillon, et même si ses quelques hommes faisaient pâle figure à côté de compagnies telles que les Berserkers,Eclipse ou les Soleils Bleus, il arrivait à en tirer le meilleur, tant et si bien qu'il ait réussi à accomplir ce que personne ne pensait possible sur cette station ou tout semblait l'être : Créer une alliance entre les différentes compagnies de mercenaires dans le seul et unique but de se débarrasser de lui. Defait de son équipe, il s'engagea dans le plus long baroud d'honneur dont j'ai connaissance. De ma lunette,j'observais ce Turien, seul, en train d'abattre mécas et mercenaires par cinquantaines et repousser un aéronef. C'était prodigieux mais sa fin semblait proche. Quand soudain, j'aperçus 3 mercenaires,des freelances, en train de faire feu sur les autres mercenaires. J'ai immédiatement compris ce qui était en train de se passer. Ce visage,cette armure que j'avais trop souvent vu sur les écrans de la Citadelle. C'était lui. Et si Shepard était sous mes yeux, en train de risquer sa vie et celle d'une escouade de biotiques ayant l'air compétents, cela ne pouvait avoir de sens que si le Turien surnommé Archangel n'était autre que son ancien frère d'armes, le franc-tireur Garrus Vakarian.
Je m'empresse de retrouver mon intercom.

"Casse toi de là",dis-je à Nevea d'un air volontairement empressé
"Pourquoi je ferais ca ? Qu'est ce qui se passe ? "
"Je t'expliquerai plus tard mais je te promets que si tu pars pas tout de suite, je viens te chercher moi même"
"Reçu,je trouve un moyen"
"Besoin d'une diversion ?" lui dis-je ironiquement avant de faire sauter le reservoir du lance-flammes d'un Vortcha qui se trouvait hors de portée du Turien.

Ils allaient certainement chercher un autre tireur, je devais donc détaler de là.

Néanmoins, Nevea parvint à se séparer du groupe de mercenaires, et nous nous retrouvâmes au niveau des taxis avant de se réfugier ailleurs dans la station.
Quelques semaines passèrent et Archangel était déjà oublié. Mais une nouvelle dramatique fit irruption : Un relais cosmodésique avait été détruit , ainsi que 300 000 Butariens au passage et la galaxie entière pointe Shepard du doigt. J'ai beau ne pas être en situation de grande connaissance des événements qui ont eu lieu à cet endroit là mais j'ai assez vu de ce dont il était capable pour savoir qu'il ne l'avait pas fait pour rien.

Mon incompréhension a atteint son paroxysme lorsque Cerberus, l'organisation qui avait fait revenir Shepard d'entre les morts et qui l'avait assistée face aux Récolteurs, prit Oméga d'assaut. Pour ma part,l'affrontement fut de courte durée ; l'armée de Cerberus semblait implacable, malgré la fente bien trop large des boucliers de leurs gardiens, aussi ai-je décidé de partir dans une des navettes d'Aria en direction de,vous l'avez deviné... la Citadelle.
Quelques mois passèrent sans contrat, à vivre tranquillement sur les paies d'Oméga.

Le calme avant la tempête.
Du jour au lendemain,des réfugiés arrivèrent en masse des quatres coins de la galaxie.
Tous avec un seul mot à la bouche.
"Moissoneurs"

Même les plus grands pacifistes s'accordaient sur une chose : On ne pouvait rien faire d'autre que les combattre,ou mourir. J'ai cependant essayé de m'éloigner autant que possible du conflit, mais l'attaque de Cerberus sur la Citadelle était l'étincelle qui a mis le feu aux poudres.
Et la poudre, je ne me suis pas gênée à la faire parler.
Mais cette fois-ci, ils étaient plus nombreux et plus forts que sur Oméga, bien qu'étant nettement moins bien organisés.
J'entends un cri. "Fantome !"
l'instant qui suivit, l'agent du SSC que j'avais entendu se retrouvait empalé par l'épée d'une silhouette blanche qui se déplaçait avec une grande agilité.
Je sentais mon torse battre et mes bras s'engourdir.
Mon énervement s'était alors transformé en terreur.
Sans réfléchir,je tirais mon fidèle lance-harpons de mon dos, et dans un mouvement de crochet à l'estomac avec ladite arme, je concentre l'ézo de mon système nerveux dans la charge la plus enragée que j'ai effectuée à ce jour. Elle se retrouva plaquée contre un mur, ma main gauche sur son épaule droite
Au moment ou mon fusil toucha l'abdomen de l'assassine, j'appuyai sur la détente.
Sa barrière se brisa, mais ma folie guerrière avait un prix. Je sentais dans mon abdomen une douleur atroce.
En baissant mon regard, je contemplai les sillons abreuvés de sang de la lame de l'assassine.
La terreur se changea en furie.
J'utilisai toute l'énergie que j'avais pour saisir sa tête de toutes mes forces.
De mes deux mains,je fais jaillir deux impacts biotiques, ce qui fit imploser son casque dans une gerbe d'éclats osseux,de chair et de sang, peu avant de m'effondrer sur le sol.

Lorsque j'ai ouvert les yeux à nouveau, l'infirmier chargé de surveiller mes signes vitaux était frénétiquement en train de pousser mon lit d'hopital vers une navette d'évacuation. Le temps de monter dedans, j'ai pu entrevoir un Moissonneur découper la navette précédente à l'aide de son canon principal, avant que l'on m'injecte une autre dose d'anesthésiants.

Je me réveillai sur Illium, ma mère à mon chevet. J'ai cru qu'elle attendait mon réveil afin de me finir elle-même mais elle me fit simplement part de son inquiétude,non sans un volume sonore insupportable. Elle était devenue chef de la sécurité dans une résidence préstigieuse du monde-eden depuis qu'elle était entrée dans l'âge matriarcal. La guerre était gagnée, les Moissonneurs n'étaient plus. Il était temps de reconstruire, mais tout n'allait pas se faire dans le plus coubertin des esprits, et j'étais impatiente d'avoir la moindre nouvelle de ma fille.
Les relais étant sévèrement endommagés, je suis resté vivre avec ma mère, ne crachant pas sur un contrat de temps en temps (du moment qu'il aidait la cause de ceux qui reconstruisent), jusqu'à la remise en fonction des relais principaux. Ma fille, dès qu'elle en a eu l'opportunité, est venu passer quelques mois sur Illium, revoyant à l'occasion sa grand-mère pour la première fois depuis longtemps, avant de retourner sur Oméga.

Je décidai néanmoins de rester sur Illium jusqu'à la fin de la reconstruction de la Citadelle, où je me suis empressée d'emménager quelques années après.
A l'échelle galactique, les conflits se suivent et se ressemblent. Tentatives d'assassinat, coups d'état, attentats, rimes en a. Quelqu'un essaye de déstabiliser, voire de compromettre le rétablissement de la galaxie.

Cependant, j'ai du mal à cautionner les méthodes du Conseil. Une vaste armée n'a jamais résolu quoi que ce soit face à une menace aussi discrète qu'imprévisible.
L'attentat sur notre planète mère n'a fait que renforcer ces suspicions,l'attaque était rapide et bien organisée.
Mais j'ai pour l'instant d'autres occupations. Voyez vous,un appel d'offre que je ne peux me permettre de refuser vient d'être lancé,et je compte bien avoir ma part du gâteau. J'ai beau ne pas être entièrement adepte d'Omega mais lorsque l'on s'en prend directement à la matriarche des matriarches,ça devient personnel.


Apparence

Tori est de taille tout à fait moyenne, du haut de son mètre 72. Elle est d'une constitution solide ; très légèrement plus large d'épaule que la moyenne sans pour autant que cela se fasse trop remarquer. Son visage peut paraître âgé pour une jeune Matronne, et la position de ses yeux lui donne un regard un tantinet hautain. Elle a un nez droit, des pomettes légerement proéminentes et de petites lèvres, ainsi qu'une machoire un peu carrée. Sa peau est d'un bleu pâle, presque pastel. Elle a une voix plutôt grave au timbre particulier. Sa démarche est cela dit assez posée bien qu'assurée,mais sa gestuelle n'est pas sans rappeler celle des Humains. Des taches de naissance blanches se trouvent autour de ses yeux et sur ses sourcils,ainsi que le long de ses joues, et sa crête cartilagineuse est marquée de stries plus claires. Ses yeux sont d'ailleurs de la couleur de ses stries,et ses cils sont assez épais. Elle porte des vêtements drells classiques noirs.Depuis son combat face à la fantôme, elle porte une cicatrice verticale au niveau de l'abdomen,d'à peu près 15 cm de long.


Caractère

Hors d'un combat, Tori arbore une humeur franchement nonchalante. Elle est assez encline aux poses lassives, même lorsqu'il s'agit de tenir en joue une cible depuis un toit. A l'inverse, elle demeure assez alerte lorsqu'elle est plongée dans l'action. Ces deux manières de se comporter se reflètent d'ailleurs assez bien dans sa personnalité : Tolérante et l'air tranquille quand tout va bien, elle peut se laisser emporter en un instant si elle ressent un danger...ou un défi. Sa manière de s'exprimer est identique : elle aime passer soudainement du registre soutenu au familier, même si pour être tout à fait honnête elle a souvent tendance à gérer cela au ressenti immédiat. A l'identique, elle a éduqué sa fille de manière très indulgente, guidée par la ligne directrice du "pas vu, pas pris" mais n'hésitait pas à la rappeler à l'ordre lorsque le besoin s'en faisait sentir, avec plus ou moins de succès. Tori voit toutes les races du même oeil, de son point de vue une vie consciente n'est rien de plus,qu'elle soit biologique ou synthétique, et elle apprécie fortement les lieux à tendance cosmopolite. Elle apprécie particulièrement fusionner avec des individus d'espèces inédites pour elle si ils se trouvent haut dans son estime.
Il est donc raisonnable de se demander pourquoi une Asari comme elle pratique dans ce secteur professionnel. La réponse est simple. Même si ca n'est clairement pas sa préoccupation majeure, elle aime l'argent facile. Or,elle sait et aime se battre, la suite est donc logique.Elle demeure néanmoins partiale dans les choix de ses contrats. De toute façon, personne ne paie des tueurs à gage pour éliminer des gens de bien,pas vrai ?
Et disons qu'il lui est arrivé de prendre des contrats à l'oeil lorsqu'il s'agissait d'abattre des suprémacistes de n'importe quelle race, contrats dont elle était cliente elle même. L'effet contre productif lui importait peu.
C'est une amatrice de breuvages chauds. En amener une tasse fait d'ailleurs partie de son petit rituel d'assassinat au fusil de précision.


Compétences / Profil

Voir ce topic pour l'aide.
Profil :

Profil : Adepte
Militaire : 3
Tech: 3
Biotique : 8

Équipement :

Armes : Lance-harpons Kishock, Supresseur M11
Armurerie : néant

Compétences :

Militaire : niveau du combat à distance: avancé, sniper / niveau du combat au corps à corps: Entraîné / compétences militaires : Discretion,Camouflage optique
Biotique : Biotique accomplie. Pouvoirs : déchirure,Charge
Technologie : Compétences tech: Drone+Scanner+Caméra / niveau de piratage: hacker débutant.




Compléments

Signe(s) distinctif(s) : Cicatrice au ventre
Relations avec les autres : t'es sympa,j'suis amicale,un faux pas,j'te mets une balle
Des liens prédéfinis ? : une fille, Nevea.
L'objectif de votre personnage à long terme ? : Je n'suis qu'une Asari qui fait son petit bonhomme de chemin dans la galaxie.


Hors Personnage

Célébrité sur l'avatar (seulement si besoin) :
Comment avez-vous connu le forum ? j'ai voulu faire du RP mass effect, j'ai google RP mass effect, du coup bim RP mass effect.
Est-ce un double compte ? nope
Des remarques ? [A remplir ici]



RP d'introduction

Si vous comptez faire un personnage puissant (militairement ou politiquement), vous devez faire un RP solo (au moins 700 mots) sur le sujet que vous voulez, en lien avec votre personnage. Ce RP n'aura aucune influence et n'existera pas dans la trame de votre création. Ce texte servira uniquement à la personne chargée de valider votre fiche.
Cette partie est facultative et ne concerne que les personnes ayant une grande ambition à terme (Spectre, Dirigeant d'une Espèce, Faction d'élite, etc, etc...)




Dernière édition par Tori Dalahan le Mar 21 Mar 2017, 22:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Ravageur
Rang : Pacificateur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 1094

MessageSujet: Re: Tori Dalahan [terminé]   Lun 20 Mar 2017, 17:58
La Bienvenue !


Je suis la fille d'Anton Ardak. Et accessoirement, reine pirate profitant actuellement de ses congés.
Kydra Lifith, 27 janvier 2202

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


Administrateur
Messages : 7970
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Tori Dalahan [terminé]   Mar 21 Mar 2017, 00:07
Bonsoir Tori.

Avant de passer à ta fiche, quelques soucis : déjà, ton avatar n'est pas en normes puisqu'en 200*300 au lieu de 200*320 ou 200*400. Ensuite, il manque un espace à ton pseudo. Je peux modifier ça sans souci, mais vu que ça sera ton nouvel identifiant, j'attends ton feu vert. Enfin, il faut que tu signe la charte et que tu m'envoie le mot de passe qui est caché dedans.

Concernant ta fiche maintenant

Premier petit problème, l'hôpital du mémorial de Huerta s'appelle ainsi en hommage au Premier Ministre Humain. Inutile de te dire qu'à l'époque de ta naissance, le pauvre Huerta avait deux ou trois générations avant de venir au monde.

Rien à dire concernant l'apparence et le caractère.

Pour l'équipement par contre, un peu plus.
Déjà, un équipement pro me semble un peu trop. Pour te donner une idée, un Lieutenant de l'Alliance n'en a pas. Je pense qu'il faut que tu parte plutôt sur l'intermédiaire.
Ensuite, t'es un peu trop armée, quand même. Tu pourrais t'établir pour ouvrir une petite armurerie là. Au passage, retire la lame de fantôme : outre le fait que t'étais un peu pas en état de la récupérer quand t'en a combattu, on évite les armes qui sont pas dans notre liste. Surtout que ça remplacerait l'omni-lame qui est une des compétences achetable.

Le reste me semblant bon, je te laisse faire les corrections, préviens moi quand c'est fait. Bon courage.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 7

MessageSujet: Re: Tori Dalahan [terminé]   Mar 21 Mar 2017, 00:42
Bonsoir.
Il me semble avoir réglé la majorité des soucis de ma fiche,reste plus que le pseudo, et tu as bien évidemment mon feu vert.
Si il reste quoi que ce soit, je m'excuse d'avance et je m'empresserai de le régler au plus vite.
Merci encore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


Administrateur
Messages : 7970
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Tori Dalahan [terminé]   Mar 21 Mar 2017, 00:47
C'est fait pour le pseudo.

J'attends par contre toujours que tu signe la charte et que tu me MP le règlement. L'avatar semble être bon, je vérifierai demain, c'est un détail.

Par contre, tu n'as pas changé ton équipement.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


Administrateur
Messages : 7970
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Tori Dalahan [terminé]   Mar 21 Mar 2017, 22:15
Ça me semble tout bon.

Je te donne le lien pour trouver des partenaires RP : ->ici<-. N'oublie pas de bien respecter la fiche modèle.

Si tu veux chercher des liens avec les autres joueurs, je te conseil de lire les Journaux de Bord. et t'encourage à faire le tien.

Et bienvenue sur le forum.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tori Dalahan [terminé]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Tori Dalahan [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Hall du Personnage :: Présentation des Membres :: Fiches Abandonnées-