AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Nouvelles Perspectives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 73

MessageSujet: Nouvelles Perspectives   Ven 07 Avr 2017, 16:03
Intervention MJ : NonDate : 6 Avril 2202 RP -18
Erika Longhorn ♦Kydra Lifith
Nouvelles Perspectives




Nouvelles Perspectives
Le crépitement singulier d’un néon s’allumant réveilla Erika. La cabine était baignée dans une lumière froide mais légère permettant d’ouvrir les yeux sans s’aveuglé, un détail qu’apprécier la jeune femme. Et la présence d’une porte close à quelque mètre du lit fut un ravissement à ses yeux encore collés. Contrairement à Kydra, elle appréciait son espace d’intimité, et après avoir voyagé avec leur lit dans le vaisseau au gré des lubies de sa bien-aimée, elle avait décidé de lui imposait, aussi longtemps que possible, une cabine fixe. Un espace à elles, et elles seules. Elles avaient argumentées une bonne heure durant sur le sujet avant qu’Erika ne parvienne à la convaincre d’une manière très agréable, qui les avait menées à ce réveil, toutes deux nues comme des vers.

Une semaine avait passé depuis Illium, et Erika s’adaptait lentement à sa nouvelle condition, dont elle cherchait encore les limites. D’abord accueillie par des regards hostiles, elle avait très vite vu cela changer, pour un comportement globalement circonspect à son égard, voir même intéressé, quand il était devenu évident qu’elle était l’amante et la compagne de la maîtresse des lieux. Il était d’ailleurs déroutant de voir tout le respect qu’inspiré Kydra au sein de son équipage. Loin des protocoles et saluts de l’Alliance, elle possédait pourtant toute autorité sur ses hommes, et cela, même en dormant au milieu du pont. Elle allait devoir comprendre cette mentalité.

Elle était morte. Du moins officiellement. Suite à sa blessure, elle était morte sur la table d’opération, presque cinq minutes pleines. Son Omnitech avait envoyé le message d’urgence à l’Alliance avant de se désactivé, afin d’éviter tout vol d’information sensible. Elle n’avait simplement pas démenti cette déclaration depuis. Et avec l’aide de Beeythia, son décès avait même été accompagné de toute la paperasse d’usage sur Illium. A l’incinération, seul manquait son corps.

Elle ne s’inquiétait pas de ses finances, ce qu’elle avait accumulé au sein de l’alliance était depuis des années dans une caisse noire en prévision du jour où ses intérêts et ceux de l’armée se serait dissociés. L’argent de sa famille, elle n’avait jamais voulu y toucher, et avait laissé la répartition, tel quelle. Seul l’arbre et le piano sur Terre lui importait, et le domaine avait été légué à la douce Flora, la seule qui en connaissait le secret et le symbole. Erika ne doutait pas un instant qu’elle en prendrait soin.

Oh bien sûr, elle ne se faisait pas d’illusions, l’Alliance saurait tôt ou tard ce qu’il était réellement advenu d’elle. Et enverrait sûrement des gens la traquer. Mais elle y ferait face le moment venu. Elle regrettait juste son équipage et son vaisseau. Elle avait conscience qu’une bonne partie l’aurait suivit si elle avait rependu la nouvelle. Depuis la guerre ils lui étaient fidèle à elle, pas à l’Alliance. Mais elle ne voulait pas que leur loyauté leur impose la vie de Paria. Peut-être en reverrait-elle certains quand son statut serait dévoilé.

Elle regarda son épaule. La cicatrice était encore rouge vif. Sa clavicule et une bonne partie de son articulation avait été broyée par la lame qui avait transpercé son épaule. Et maintenant, les tout avait été remplacé par des implants auxquels elle avait encore des difficultés à se faire, mais qui une fois totalement synchronisé, devraient offrir une meilleure mobilité et réactivité à son bras. Mais pour le moment elle devait encore porter la plupart un attèle simple, pour économiser ses forces.

Un mouvement de l’autre côté du lit détourna son attention de sa blessure pour lui offrir une vision enchanteresse qui accéléra significativement les battements de son cœur. Kydra était allongée dans une forme rappelant une étoile aux branches tordue juste à coté d’elle. Sa magnifique tignasse noire en bataille, comme à son habitude, cachait ses traits, mais un léger sifflement répétitif marquer sa respiration endormie. Son dos finement dessiné malgré les multiples cicatrices qui le marquait ça et là, était courbé dans un angle étrange dont elle avait le secret. Son petit postérieur, dont seule une moitié était dissimulé par le drap, semblait la narguer fièrement. A cette vue angélique, Erika sentit une faim, qu’elle croyait amplement rassasier cette nuit, se réveiller. Après tout, elles avaient encore le temps.

Quelques instants plus tard, elle s’était faufilée entre les cuisses ouvertes de sa belle, et sa bouche affamée avait trouvé sa proie. Les premiers soupirs de Kydra ne tardèrent pas à récompenser ses efforts plus que volontaire.




Feat. Kydra la meilleure Lifith

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


En ligne
Estomac Tendre
Messages : 411

MessageSujet: Re: Nouvelles Perspectives   Sam 08 Avr 2017, 02:49



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 73

MessageSujet: Re: Nouvelles Perspectives   Dim 09 Avr 2017, 13:14


Nouvelles Perspectives
La rendre accro ? Ça elle l’espérait bien! Ce n’aurait pas été juste qu’elle soit la seule totalement dépendante des envies de l’autre. Erika sourit alors que sa petite pile électrique bondissait déjà sur ses jambes, la chaleur de ses lèvres s’estompant à peine sur les siennes. L’énergie qui l’emplissait laisser Erika pantoise, elle ne semblait jamais à court, et elle adorait ça. Elle fouillait dans ses affaires avec une énergie enfantine d’une pureté réjouissante. Elle s’amusait avec simplicité.

Arashu n’aurait pu créer plus belle créature dans cet univers. Elle était bien sur sensuelle et désirable, mais à cet instant, ses sa beauté simple, brutale, qui frappa Erika. Elle revint sur le lit presque aussi vite qu’elle l’avait quittée, tenant une petite chose dans sa main. L’ancienne militaire le scruta avec une regard étonné avant d’éclater d’un rire franc.

C’était donc ça, la nouvelle lubie qui avait parcouru son esprit. Mais elle n’avait pas tort, l’uniforme réglementaire ne serait peut-être plus du meilleurs gout de côté-ci de la barrière. Elle commença à ziueter les affaires de sa chérie d’un œil critique alors que celles-ci s’accumuler presque par magie sur leur lit à une vitesse affolante. Elle se redressa donc pour s’asseoir sur ses jambes repliée sous elle, sans chercher une seconde à cacher sa nudité.

-Hum voyons comment je peux cesser d’être « toute gentille et propre » sur moi.

Elle fit un clin d’œil amusé à sa partenaire, avant de commencer à fouiller la montagne de tissu. Elle fit un premier tri, dont le fameux short que lui avait tendu sa compagne. Mais même si elle adorait la façon dont le regard de Kydra fixé son déhanchement de manière hypnotique quand elle le portait. Cela, ne lui convenait pas pour se promener avec en permanence. Elle l’ôta et le jeta sur le tas en le mémorisant quand même pour les fois où elle souhaiterait s’attirer les faveurs de sa belle. Elle essaya la plupart des vêtement et les rejeta un par un. En réalité elle s’amusait surtout de cette petite séance d’essayage, testant des choses qu’elle savait très bien ne pas aimer, mais que la curiosité la poussait à essayer.

Sur sa première pile, la seule chose qu’elle conserva fut une série de bracelet noir muni de pointes et d’anneau d’argent qu’elle portait sur le bras gauche. Nue, uniquement munie de ces bracelets, elle te trouvait un air très barbare qui l’amusa. Ce fut autour de Kydra de lui faire essayer une série de vêtement, l’habillant comme une enfant jouant à la poupée, et Erika se prêta à l’exercice sans broncher. Surtout quand les mains de son amante palpaient son corps pour une raison ou pour une autre, et souvent par simple plaisir.

Mais elle se montra encore plus difficile qu’elle, et Erika se retrouva de nouveau nu comme un verre, à côté de Kydra, alors qu’elles fixaient dans une réflexion intense le tas de fringues. Un petit bout de tissu blanc dépassant à peine de la masse, attira son attention. Elle le tira et se retrouva avec un étrange et minuscule haut dans les mains. Elle ignorait si il avait était conçu ainsi, ou si c’était une composition de Kydra, mais ce qu’elle tenait ressemblait grosso modo aux lambeaux d’une chemise blanche soutenue par un très court bustier en cuir, le tout était retenu par deux fines bretelle se posant à l’extrémité des épaules. Elle essaya sa trouvaille. Tout son ventre était nu, mais cela ne la gênait pas outre mesure. Elle fouilla encore un peu le tas pour retrouver un pantalon qu’elle avait essayé un peu plus tôt et l’enfila. Très moulant, celui-ci était en réalité l’assemblement des deux face retenu par des attaches de métal disposées tout du long des jambes, plutôt que d’une simple couture. Et possédais de plus un rabat cachant la ceinture et donnant l’impression qu’une jupe légère couverte de brodures dorée l’ornait.

Erika s’observa de longue minutes dans le seul miroir de la pièce, se scrutant sous toute les coutures. Ce look la faisait ressemblait à une pirate de la grande époque de la navigation maritimes terrienne. Et étrangement, elle aimait bien cela. Elle se tourna vers Kydra en prenant la pose.

-Tu en penses quoi ?

La ref:
 

Feat. Kydra la meilleure Lifith

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


En ligne
Estomac Tendre
Messages : 411

MessageSujet: Re: Nouvelles Perspectives   Lun 10 Avr 2017, 17:20

Kydra s'essuya le haut des épaules et entama le reste de son corps tandis qu'elle tendait une jambe encore humide hors de la douche. Erika qui en était sortie plus tôt, commençait déjà à enfiler sa toute nouvelle tenue. Tenue qui avait eue pour effet de prolonger le séjour torride et passionné des deux jeunes femmes au lit. La rouquine avait une prestance particulière qui se dégageait d'elle peu importe ce qu'elle portait, et Kydra y était particulièrement réceptive. Si cela n'avait pas eu le même effet qu'un short, les hanches moulées et le ventre à nu de sa belle avaient rapidement réveillé une faim qui avait pourtant été rassasiée quelques minutes plus tôt.

C'est donc une fois vêtues et prêtes que les deux amantes sortirent de leur toute nouvelle cabine. Elles quittèrent les ponts supérieurs pour atteindre les cuisines dans les niveaux intermédiaires. Le réveil était un instant comme un autre pour profiter d'un bon repas, et vu la place que prenaient les cuisines dans le vaisseau, ils s'avéraient souvent copieux. Kydra, qui portait un débardeur et un short, et Erika parvinrent donc jusqu'à une salle de taille respectable où se trouvaient des rangées de tables, éclairées par une douce lumière orangée.

Une machette vint se planter dans un mur juste au dessus d'un homme qui semblait apeuré. Un krogan en tablier s'approcha de lui et l'attrapa par son col.

J’espère que tu sauras être plus discret la prochaine fois... Parce que si je te remet la main dessus...

Le krogan relâcha sa poigne et l'humain décampa sans se faire prier. La mastodonte tourna alors la tête vers les deux nouvelles venues.

Kydra ! Tu tombes bien !

Il s'approcha d'elle et la souleva en l'attrapant par son haut, Kydra quitta le sol et se laissa pendouiller. Il n'y avait aucune agressivité dans ce geste, Kydra et Yrd se connaissaient déjà avant même qu'elle ne rencontre Anton. Il tenait à l'époque, une petite boutique vendant des plats préparés à l'ancienne, sans utilisation de technologie moderne, et avait par la suite décidé de suivre sa plus fidèle cliente, et désormais amie, dans son voyage spatial.

Ça serait pas toi par hasard qui aurait aidé ce malfrat à fureter autour de ma réserve ?

La jeune femme croisa les bras et fit mine de bouder.

Pourquoi ça serait de ma faute ?

Dois je te rappeler pourquoi tu as écoper de deux semaines de plonge la der...

OUI OUI BON CA VA !

L'humaine ne tenait pas à ce que les passages humiliants de son voyage soient divulgués face à sa compagne. Elle avait en effet essayé de piller ses propres réserves de nourriture il y a quelques mois de cela avant qu'Yrd ne lui tombe dessus. Reine ou pas, il l'avait alors forcée à effectuer les taches ingrates de l'entretien des cuisines pendant deux longues semaines, et Kydra s'y était pliée, non sans rechigner.

Si le comportement infantile et immature de Kydra pouvait déstabiliser au premier abord, elle n'en restait pas moins une meneuse qui savait prendre les bonnes décisions et qui pouvait s'avérer extrêmement redoutable quand il le fallait. La plupart des troupes étaient des pacificateurs ou des Ardat Yakshi de l'Azur Stellaire, et ils lui étaient fidèle par simple hiérarchie. Mais pour les rares voix qui s'étaient élevées, un duel avait su résoudre le litige. Kydra était respectée pour ses talents martiaux et sa force et elle avait pour l'instant toujours conduit ses troupes à la victoire. On finissait par comprendre au final pourquoi l'un des suzerains d'Oméga avait placé sa confiance dans cette humaine timbrée, et la voir punie par le krogan cuistot du vaisseau ne semblait plus si étonnant que cela.

Yrd déposa Kydra au sol et se retourna.

On va s'occuper de vous, installez vous.

Les deux jeunes femmes allèrent donc s'asseoir à une table où se trouvait déjà Goliath. Le turien en armure les salua avec joie à leur arrivée, il s'agissait du pilote qui s'occupait de manœuvrer le Mégalodon.

Tiens Kydra, tu as oublié ça dans les ponts supérieurs, sûrement avec tout tes voyages.

Le natif de Palaven déposa sur la table une petite figurine à l'effigie de Kydra, elle portait un énorme canon au niveau de sa taille et souriait de la même façon que le modèle d'origine.

Han ! Merci ! Tu l'as encore la tienne ?

Le turien fouilla quelques instants et sortit une autre figurine qui lui ressemblait énormément, et sur laquelle il tenait un module de course du bout des doigts. Il s'agissait en réalité de trophées, ceux qu'ils avaient reçu pour avoir remporté la toute première course de Wonderland durant son inauguration.

Kydra plaça sa figurine dans l'une de ses poches avant d'aborder un autre sujet.

Des nouvelles du Patriarche ?

Oui, il fait route vers notre secteur, on sera bientôt au complet.

Parfait.

Kydra avait hâte de revoir Dashanxa.

Il semblerait qu'Erika soit parvenue à te convaincre d'un domicile fixe ?

En effet.

Faudra penser à m'inviter un jour, à trois c'est for...

Kydra venait d'écraser le pied droit de Goliath sous le sien et le turien interrompit sa phrase par un léger cri de douleur. Bientôt, le repas fut servi aux deux amantes. Du varren à la sauce Thessienne recouvert de délicieuses lamelles de fromage fondu. Une des spécialités d'Yrd, en somme. Kydra attaqua sauvagement son repas et il ne lui fallut pas longtemps pour commencer à se servir dans l'assiette de Goliath. Le turien contre attaqua alors en s'emparant de l'un de ses morceaux de viande. L'humaine agrippa sa fourchette et se défendit d'un revers, mais son adversaire avait dans l'intention d'enfoncer les piques de sa fourchette dans la sienne afin de la désarmer. Kydra s'y attendit et tordit son bras au dernier instant avant de tout ramener vers elle avec un cri de triomphe, débarrassant ainsi le turien de son outil offensif.

Le reste du repas fut ponctué de quelques chamailleries jusqu'à ce que le turien finisse par prendre congé des deux jeunes femmes pour retourner à la cabine de pilotage. Elles terminèrent donc leur repas et empruntèrent les sanitaires des femmes quelques instants. Kydra en profita pour se coller le long du dos de la rouquine, ses lèvres parcourant son cou.

Ça te dirait qu'on les fasse ces tatouages ? On a des gars qui sont équipés pour ici. Et puis...

Ses mains glissèrent le long du ventre à nu de sa chérie et pénétrèrent sans difficulté dans son nouveau bas, s'emparant avec avidité de la merveille qui s'y trouvait.

On pourrait en faire d'autres... Plus intimes.

Kydra gloussa un instant avant de s'éloigner de quelques pas. Elle croisa alors ses mains dans son dos et se pencha en avant.

Qu'est ce que tu en dis ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 73

MessageSujet: Re: Nouvelles Perspectives   Lun 10 Avr 2017, 20:34

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


En ligne
Estomac Tendre
Messages : 411

MessageSujet: Re: Nouvelles Perspectives   Sam 15 Avr 2017, 03:34

Irrésistible. Une drogue sans doute, ou quelque chose de plus fort encore, car les sentiments venaient également s'y mêler. Kydra était complètement accro à Erika, une folle addiction à laquelle elle était parfaitement incapable de résister. Sa faim, si rapidement assouvie, se réveillait toujours quelques instants plus tard, un cycle qui se répétait à l'infini, une vague, un rythme presque régulier. L'affection incommensurable qu'elle éprouvait envers la rouquine se transformait parfois en une passion animale et sauvage. Un désir insatiable que sa compagne pouvait combler quelques instants avant de le voir surgir à nouveau. Kydra avait besoin de sa présence, une nécessité, aussi grande que celle de manger ou de respirer. Elle n'osait pas s'imaginer la puissance de la folie qui s'emparerait de son âme si Erika venait à s'éloigner d'elle. Comment avait elle pu parcourir ces couloirs pendants des mois, seule, sans la présence de sa moitié ?

Ce fut donc après plusieurs arrêts nécessaires et diablement plaisants que les deux femmes atteignirent leur destination. Deux artistes, un turien originaire de l'une des lunes de Kobayashi et une disciple de Vira, une Ardat Yakshi, comme toutes les autres asaris à bord du Mégalodon. Erika indiqua avec une tendresse et une sensualité omniprésente dans chacun de ses mouvements, l'endroit où elle souhaitait voir la marque qui l'unirait physiquement à elle. C'est donc tout naturellement que Kydra fit preuve de la même approche, ses doigts effleurant l'une des portions de ce magnifique visage qui lui faisait face. Elle se mordit les lèvres lorsqu'elle arrêta l'un de ses doigts sur la peau douce de sa compagne.

Ici !

Entre l'alignement de l’œil et de l'oreille, auréolée de sa magnifique chevelure rousse, la zone parfaite. Ses magnifiques yeux verts étaient plongés dans les siens, l'idée que cette merveilleuse créature lui appartenait lui donnait des frissons d'extase. Kydra déposa alors un baiser rempli d'affection sur les lèvres de sa compagne, l'une de ses mains caressant sa crinière cuivrée et l'autre parcourant avec délicatesse la peau à nu de son dos, avant de s'arrêter sur son postérieur.

Les deux femmes se mirent ainsi mutuellement d'accord et allèrent rejoindre les deux artistes. C'est avec un peu d'appréhension que Kydra vit sa bien aimée partir avec l'asari dans une cabine adjacente. Bien que cela signerait son arrêt de mort, rien n'empêchait l'ardat yakshi de succomber à ses pulsions et de sauter sur sa cliente. Cette pensée germa dans son esprit et Kydra fut à deux doigts de partir la tuer en prévention avant que la main du turien ne la cale au fond de sa chaise d'opération. Elle devait se forcer à penser moins pragmatiquement en ce qui concernait Erika, elle ne pourrait pas toujours rester collée à elle et les gens autour ne lui voulaient pas toujours du mal. Mais l'amour intense et presque maladif que Kydra éprouvait envers la rouquine était bien plus puissant que le peu de raison qu'il lui restait.

Elle se força à ne pas y penser tandis que le turien commençait son œuvre, le diminutif du nom de sa chérie gravées à même la peau, sur son visage, là où tout le monde pourrait avoir un aperçu physique du lien qui unissait les deux femmes. Pour Kydra, il s'agissait également d'une marque sur l'âme, cet acte possédait une symbolique très importante, et elle y tenait énormément.

Le turien s’affaira à son travail avec un sérieux impeccable, ses instruments holographiques portaient cette fameuse lueur orangée qui les caractérisaient tant. Kydra laissa son esprit vagabonder pendant ce temps, un calme rare prit possession de son esprit et de son corps dans ce qu'elle considérait presque comme un rituel.

La séance passa ainsi très rapidement et l'artiste apporta ses dernières touches sur la peau de l'humaine. Un miaulement se fit alors soudain entendre, et Kydra aperçut un chat qui venait de grimper sur le siège, faisant entendre son cri si particulier à répétition. La jeune femme eut un instant de flottement, voir cet animal originaire de la Terre, ici, dans son vaisseau, voilà qui venait de lui retourner le cerveau pendant quelques secondes. Le turien lui, ne semblait pas particulièrement ravi de le voir. Il eut un geste brusque et le quadrupède sauta sur le sol.

Bon sang, je lui avais pourtant dit que je voulais pas voir sa bête sur notre surface de travail !

Le chat se dirigea alors vers un mur et tendit ses pattes en avant, sans doute pour se faire les griffes. Kydra écarquilla les yeux en voyant ses pattes passer à travers la paroi. Après quelques instants, l'animal tourna sa tête féline vers les deux bipèdes avant de reprendre sa route un peu plus loin.

Kydra quitta son siège et inspecta immédiatement avec une grande curiosité le mur en question. En approchant ses doigts, elle comprit qu'il s'agissait d'une image holographique, la paroi n'était pas réelle.

Ah oui, euh... L'endroit n'était pas encore entièrement rénové quand nous sommes arrivés ici, nous avons mis cette image pour camoufler les imperfections.

Un rapide tapotement sur son omnitech permit à Kydra de générer une légère surcharge locale, suffisante pour faire sauter le mécanisme qui produisait l'image holographique. Le mur laissa ainsi place à une porte dont le verrou rouge apparut juste en face d'elle.

Alors que les doigts de l'humaine s'apprêtaient à toucher l'interface, un bruit mécanique très familier se fit entendre, celui d'une arme. Kydra tourna alors lentement la tête et vit le turien pointer un pistolet vers elle, d'une main tremblante.

Intéressant.

Kydra se tourna entièrement afin de lui faire face.

Je t'en prie, ne lui fais pas de mal, nous partirons dans la minute s'il le faut, mais ne la touche pas.

«Nous» ?

Ma fille. C'est encore une jeune asari, je sais que sa présence n'est pas autorisée à bord, mais je te demande de faire preuve de clémence.

Les enfants n'étaient bien évidemment pas acceptés sur le vaisseau, et le turien connaissait sans aucun doute le sort qui attendait les passagers clandestins au vu de la détresse perceptible dans sa voix. Il avait camouflé sa fille avec ce subterfuge pendant des mois au reste de l'équipage.

Et si ce n'est pas le cas ?

Je devrais faire usage de mon arme.

Un sourire se dessina sur le visage de Kydra.

Voilà qui est très intéressant.

Un mouvement vif, son omnitech lança un tir percussif qui atteignit le bras du turien. Il appuya sur la gâchette, mais trop tard, son arme était déjà déviée et la balle se perdit dans le plafond. L'humaine était déjà sur lui, le désarmant d'un coup et plaquant son crâne contre le mur. Une chance pour elle de ne pas être tombée sur un vrai combattant.

Le bruit du tir avait du se faire entendre dans l'autre cabine, car Erika et l'asari venaient de débarquer visiblement sur leurs gardes.

Espèce d'idiot...

L'ardat yakshi souleva le turien avec sa biotique et l'envoya dans l'autre pièce en verrouillant le sas. Elle tendit ensuite ses mains face aux deux humaines.

Attendez, je dois vous faire voir quelque chose.

La bleutée se dirigea alors vers la porte tapa un code sur le verrou rouge. Le mécanisme s'enclencha avec son bruit caractéristique et le sas s'ouvrit sur la pièce cachée. L'asari fit un pas de côté pour laisser passer Kydra qui y pénétra. L'endroit était plongé dans le noir, il y faisait extrêmement froid mais ce qui marqua le plus la jeune femme fut l'odeur nauséabonde qui s'en dégageait, une odeur qu'elle connaissait, l'odeur de la mort.

La cabine fut alors tout à coup éclairée par la lumière et Kydra put observer son contenu. Un lit simple trônait en son centre et une petite asari y été allongée, enroulée autour de plusieurs couches de tissu. Son visage était si paisible, elle semblait somnoler paisiblement. Des morceaux de nourriture étaient étalés un peu partout ainsi qu'une pile de vêtements sales. La tatoueuse s'adossa au niveau du sas en contemplant la scène.

Sa fille est morte. Enfermée ici, elle s'est laissée mourir. Mais il continue de penser qu'elle est vivante et il s'occupe de son cadavre comme si c'était le cas. Il l'avait emmené ici car il ne voulait pas qu'elle grandisse dans l'horreur des lunes de Kobayashi, mais comme partout ailleurs, c'est un enfer comme un autre.

Silence. Kydra s'approcha et passa sa main sur le crâne terriblement froid de l'enfant. Le regard de l'asari se perdit alors dans le vide.

Tu peux te débarrasser du cadavre, mais j'aimerais que tout reste ainsi. Cette viande froide est tout ce qui lui permet de s'accrocher encore à la vie, et je tiens à ce qu'il en soit ainsi jusqu'à ce qu'il se rende compte que... d'autres personnes tiennent à lui.

Un mécanisme de protection ou une grande folie devaient être nécessaires pour pouvoir dénier ainsi un fait si important. La vérité semblait être le chemin le plus juste, mais il s'agissait dans ce cas précis d'un chemin destructeur et sans aucun doute mortel. Garder les choses en état, cultiver cette folie, cette part de lui qui n'était pas réelle pour le mener à une potentielle rédemption ?

Très bien.


Kydra sortit de la pièce et la referma. Elle saisit l'une des mains d'Erika et la serra très fortement, elle en tremblait presque. L'asari déverrouilla l'autre cabine et le turien en émergea visiblement apeuré.

Je vais faire preuve de clémence, je t'autorise à garder ta fille ici, mais le reste de l'équipage ne doit pas être au courant de sa présence.

Les yeux du turien s'emplirent alors d'une immense joie. Kydra plongea sa tête dans la chevelure de la rouquine. Elle s'était inconsciemment représentée perdre Erika et se demandait de quelle manière réagirait son esprit si c'était le cas. Le déni seul semblait être trop faible comme réaction face au désespoir qui s'emparerait d'elle. La mort pouvait elle frapper ainsi ? Ou seulement une immense folie ? Kydra ne souhaitait en tout cas pas être sauvée si Erika n'était plus en vie, il n'y avait plus aucun intérêt à le rester. C'était pourtant le choix qu'elle venait de faire pour le turien, mais il ne s'agissait que d'un choix temporaire. Sa chérie avait peut être encore quelques idées folles à réaliser avec l'aide des deux artistes.

Mais ensuite, Kydra allait se charger de libérer le turien de son tourment. L'excroissance de l'autre côté du sas allait être expulsée dans l'espace, et sa fille avec. Il allait sans aucun doute se donner la mort, après quoi, le sort de l'ardat yakshi se déciderait selon sa réaction. Kydra chassa ces pensées en humant la douce odeur sucrée de sa compagne. Elle l'enlaça alors et colla son corps contre le sien. C'est à cet instant seulement qu'elle remarqua la marque près de son oreille, la marque qui représentait la puissance du lien qui les unissait, toutes les deux. Elle passa alors très délicatement sa main par dessus.

Tu es magnifique, sexy et badass mon cœur. Mais plus que tout...

Un sourire taquin se forma sur son visage et elle se mordit les lèvres.

Tu es à moi.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 73

MessageSujet: Re: Nouvelles Perspectives   Sam 15 Avr 2017, 18:21




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Pacificateur
Rang : Déesse
Voir le profil de l'utilisateur


En ligne
Estomac Tendre
Messages : 411

MessageSujet: Re: Nouvelles Perspectives   Dim 23 Avr 2017, 22:21



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 73

MessageSujet: Re: Nouvelles Perspectives   Lun 24 Avr 2017, 11:32


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Nouvelles Perspectives   
Revenir en haut Aller en bas
 

Nouvelles Perspectives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Travée de l'Attique :: Faille de Caleston-