AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Caelan Alaina Fitzpatrick ▬ Galway Girl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Médecin militaire
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 7
Crédits : @Polgaraenn et @Tricia

MessageSujet: Caelan Alaina Fitzpatrick ▬ Galway Girl    Ven 14 Avr 2017, 02:11
Registre Galactique des espèces
CAELAN ALAINA FITZPATRICK

Informations primaires

Sexe : Féminin
Race : Humaine
Âge : 37 ans
Faction : Alliance
Poste / Grade : Médecin militaire
Parenté : Aislinn Fitzpatrick (mère) - Glenn Fitzpatrick (père)
Situation maritale : Célibataire
Planète d'origine : Terre


Histoire

[Vancouver, 2202]

La pièce était froide et morne. En même temps, on n'allait pas non plus accrocher des licornes au mur d'une commission. L'irlandaise inspira profondément, tenant contre elle son datapad. Il y avait toute son histoire dedans, toute sa vie. Et il faudrait qu'elle se mette à nue devant des gens qu'elle ne connaissait pas, juste pour savoir si elle pouvait réintégrer le service actif après... quelques années d'absences.

- Caelan Alaina Fitzpatrick ?

C'était bien elle. La rouquine releva la tête, posant son regard azurée sur le président de la commission qui venait de l'appeler. Il ne la regardait pas, trop occupé sûrement à regarder des informations qui la concernait. Informations qu'il allait lui demander sûrement de clarifier.

- C'est moi, répondit-elle alors.
- Bien. Caelan Fitzpatrick, née le 14 mai 2164 à Galway. Vos parents sont Aislinn et Glenn Fitzpatrick. Vous n'avez ni frère ni sœurs et vous êtes célibataire. Est-ce exact ?
- C'est exact.
- Pourquoi est-ce que vous avez tenu à saisir la Commission des Recours aujourd'hui, Mademoiselle Fitzpatrick ?
- Eh bien... J'aimerais pouvoir réintégrer l'Alliance, Monsieur. Suite à un reclassement.

Caelan baissa légèrement le regard. Reclassement. Même des années après, c'était bien difficile pour elle d'entendre ses mots. Depuis toute petite, elle avait montré un vif intérêt pour l'armée. Oh, elle ne se voyait pas sur les champs de bataille, portant courageusement ses frères et sœurs d'armes sur les épaules et tirant à vue sur tout ce qui bougeait. Non... Elle se voyait plutôt comme le support, la béquille des troupes armées. Elle voulait être de ceux qui soignaient et sauvaient des vies. L'homme devant elle releva son regard avant de dire.

- Bien... Vous comprenez qu'étant donné que votre dossier militaire n'est plus à jour, nous pourrions avoir besoin de vérifier toutes les informations vous concernant.

L'irlandaise ne répondit pas. Il était évident qu'elle serait presque comme étudiée sous toutes les coutures. L'homme commença par lui poser des questions classiques, comme ses études, les raisons qui l'ont poussées à vouloir devenir médecin. La jeune femme inspira profondément. Comment expliquer une volonté, une vocation. Caelan releva le regard, affrontant celui de l'homme en face d'elle. Elle laissait de côté ses doutes pour parler de quelque chose qui la prenait aux tripes.

- J'ai toujours voulu être médecin. Venir en aide aux autres, les soigner, les remettre sur pieds. Ce n'est pas quelque chose que vous pouvez expliquer facilement quand vous avez six ou sept ans et que vos parents vous voient seulement comme une adorable petite fille qui fait son catéchisme et joue avec ses poupées.
- Bien. Donc, vous avez poursuivit vos études primaires et secondaires dans un établissement privé en Irlande.
- J'ai toujours eu la meilleure éducation, mes parents souhaitant que je puisse m'élever socialement.
- Je vois dans votre dossier que vous avez terminé vos études secondaires en avance par rapport aux autres.
- Une année, monsieur. J'avais sauté une classe durant mes études primaires.
- Très bien... Et donc vous avez donc cherché une université qui pourrait vous accueillir. Vous aviez été acceptée à St George’s Medical School mais avez repoussé votre rentrée scolaire. Pourquoi ?
- Pour m'engager, Monsieur.


Caelan se rappelait très bien de ce jour là. Elle avait tout juste dix-sept ans et venait de recevoir son acceptation au sein de la St George’s Medical School. Autant dire que ses parents avaient été fiers d'elle. Elle avait travaillé d'arrache-pied et avait sacrifié un nombre incalculable de sorties et autres activités pour mettre toutes les chances de son côté. Sauf qu'au fond d'elle, ce petit désir de s'engager était toujours présent. Et l'irlandaise ne voyait pas trop comment expliquer à ses parents pourquoi elle voulait remettre à plus tard sa rentrée. Déjà qu'elle leur avait cassé les pieds pour déménager en Angleterre, leur faisant quitter leur Irlande chérie... Et elle les avait affrontés. Autant dire que ça n'avait pas été joyeux. Sa mère se désespérait de voir tout l'argent gâché par le déménagement et son père tempêtait devant l'inconstance de sa fille. En soit, ce n'était pas réellement de l'inconstance, Caelan savait ce qu'elle voulait. Depuis longtemps. Sauf que, bien sûr, avec des parents comme les siens, aussi protecteurs, il lui avait été bien difficile de leur dire « Papa, maman, dès que j'ai dix-huit ans, je m'engage. » Et Caelan voulait justement profiter de cette année de libre pour s'entraîner : course à pied, musculation et autres entraînements. Elle voulait mettre toutes les chances de son côté pour pouvoir convaincre l'Alliance de la prendre. La voix de l'homme la fit revenir un peu sur Terre. Elle posa son regard sur lui.

- Qu'avez-vous fait pendant cette année de battement ? Vous auriez pu commencer vos études et vous engager après.
- Certes, mais sauf votre respect, il aurait été plus facile pour moi de rester dans le système de l'Alliance tout en menant mes études de médecin. Je n'aurais eu qu'à suivre l'entraînement de base avant de me diriger vers cette spécialité. En terme de possibilité de déploiement, l'efficacité aurait été plus intéressante. Enfin... C'était mon analyse à l'époque.


L'homme répondit quelque chose mais Caelan ne l'entendit pas. Et pendant que le soldat devant elle, qui se chargeait de l'analyser, vérifiait que les informations qu'elle donnait étaient les bonnes, Caelan se replongea dans ses souvenirs, un bref instant. Ca devait être pendant cette année de préparation qu'elle l'avait rencontré. Une presqu'adulte, pas encore tout à fait sortie de l'adolescence. Et lui... Il avait quatre ans de plus qu'elle. Il était déjà soldat ou allait le devenir, elle ne savait plus trop. Il lui semble qu'il voulait faire l'école d'officier. Mais ses souvenirs commençaient à être flous à ce niveau. Elle l'avait rencontré pendant une de ses permissions. Il venait voir ses parents. Elle... lui avait littéralement foncée dessus alors qu'elle faisait son jogging. Mais elle avait plus été intriguée par un écureuil qui se promenait à ce moment là dans St James' Park plutôt que parce ce qu'il y avait devant elle. Et son cœur avait littéralement explosé alors qu'elle avait posé son regard sur lui. Elle n'avait que dix-sept ans, lui 21. Et elle venait de vraiment tomber amoureuse pour la première fois de sa vie.

Et... oh le scandale quand ses parents l'ont su. Bien évidemment, il était impensable que leur petite fille chérie puisse s'enticher d'un homme déjà majeur et sur le point de devenir militaire de surcroît. Parce que, bien évidemment, la réputation de coureur de jupon des militaires ne changeait pas même avec les années passées. Caelan fut à nouveau tirée de ses pensées quand l'homme reprit la parole.

- Donc, vous vous êtes entraînée jusqu'à vos 18 ans et vous êtes engagée. De là, vous avez finalement intégré St George’s Medical School et commencé vos études.
- Oui Monsieur, c'est cela.
- Je vois que ce n'est pas l'Alliance qui les a financées...
- Non monsieur. Comme St George’s Medical School est un établissement privé, mes parents ont payé les frais de scolarités. Je ne trouvais pas logique que ce soit l'Alliance qui ait à subvenir à ce genre de dépenses. Mon recruteur de l'époque était d'accord avec mon raisonnement.


Un léger silence s'installa alors que son interrogateur continuait de regarder le datapad la concernant.

- Vous n'avez suivi que trois ans d'études avant que la Grande Guerre n'éclate.
- Oui. En raison des besoins de l'Alliance en terme d'effectif, j'ai été dépêchée sur le terrain plus rapidement que prévue, en dépit de mon manque d'expérience. J'ai été capable d'être un bon soutien pendant la guerre. Après la guerre, j'ai terminé mes études et commençais à travailler comme médecin militaire. J'ai été formée pour ça : pour être un soutien tant sur la base arrière que sur le terrain.
- Je vois dans votre dossier qu'on vous a diagnostiquée un SPT. Pourriez-vous expliquer à la Commission ce qu'il s'est passé ?


Tous les regards convergèrent sur l'Irlandaise qui, étrangement, commençait à se sentir mal à l'aise. Bordel... Elle avait déjà eu du mal à se remettre de tout ça, se plongeant dans ses études sans rien demander à personne. Caelan inspira profondément. Après tout, ils voulaient tout savoir de sa vie ? Eh bien ils sauraient. Elle releva le regard et commença à parler.

[Galway, 2187]

Le chaos régnait. Les unités médicales étaient submergées et commençaient clairement à manquer de moyen. Caelan ne partageait pas l'émoi des autres quand des nouvelles du Normandy arrivait. Disons que la seule chose qui l'inquiétait, c'était de savoir si Shaun et Alexander allaient bien. Alors qu'elle était en train de remboîter une épaule, le médecin chef l'interpella.

- Fitzpatrick ! Communication entrante pour vous !

Caelan posa son regard sur le soldat et marmonna.

- Serre les dents, ça va faire mal !

Le craquement qui suivit et le gémissement de douleur lui firent comprendre qu'elle avait réussi son coup : l'épaule était remise en place. Elle fit ce qu'elle peut pour bander l'épaule du blessé mais même les choses les plus rudimentaires commençaient à manquer. Elle soupira alors qu'elle jetait un regard circulaire. Le chaos c'est ça ? Pire, c'était l'enfer sur Terre. Sans mauvais jeu de mot. Elle se précipita alors vers la console d'holoconférence et son cœur se gonfla de joie à la vue d'Alexander. Il n'avait pas forcément l'air en très bon état mais tout de même. Le médecin chef tourna les talons avant de partir. Caelan, elle, pouvait dès lors se permettre de regarder amoureusement cette homme qui faisait battre son cœur depuis plusieurs années maintenant.

- Salut toi... Dis donc, t'es du genre difficile à joindre ?
- Parle pour toi ! J'me suis inquiétée ! Comment ça va ?
- C'est le chaos. On tient le coup mais c'est pas facile tous les jours... J'ai pas beaucoup de temps, on doit repartir en mission. Mais Caelan... J'tenais absolument à te parler.
- Oui, Al ?


Le visage du jeune homme se fit souriant. Il hésita un court instant. Caelan le connaissait par cœur. Depuis le temps qu'ils étaient ensemble, elle savait que quand il se passait frénétiquement la main dans les cheveux, c'était qu'il devait dire quelque chose d'important. Le sourire de la jeune femme restait néanmoins sur ses lèvres, comme pour l'encourager silencieusement à se lancer.

- Tu me manques atrocement. Et quand tout ça sera fini... Caelan... J'aimerais savoir si tu accepterais de m'épouser ? Cette guerre m'a fait comprendre des choses et j'ai pas envie de perdre du temps.

Si elle s'y attendait ? Non. Si elle acceptait ? Bien évidemment. Cette demande un peu impromptue, improvisée ne fit que donner du baume au cœur de la jeune femme. Un peu de douceur qui lui permettrait de tenir. Il fallait gagner cette guerre au plus vite, désormais. Dans l'holoconférence, une autre bouille bien connu de l'irlandaise fit son apparition. Shaun, dans le meilleur de sa gentille moquerie.

- Bon les tourtereaux ! C'est pas qu'on a des choses à faire mais quand même. Et t'inquiète pas Al, elle va pas se volatiliser, ton irlandaise. D'ailleurs, faut qu't'ailles voir le chef !

Al eut un dernier regard pour son irlandaise, un dernier sourire. Et s'en alla. Caelan sourit à son tour à l'attention de Shaun. Cette dernière semblait en meilleure forme. Ou alors elle essayait de garder une certaine pêche pour ne pas l'inquiéter.

- Shaun... Garde un œil sur lui s'il te plaît...
- T'inquiète pas, j'lui protégerai ses fesses, comme d'habitude. C'est promis.


[Vancouver, 2202]

L'irlandaise releva son regard. Cette fois, ce fut une féminine qui prit la parole. Elle sortit un autre datapad.

- Ah oui, Alexander McAvoy, tombé au combat en 2187 à Londres. Nous n'avons pas de traces d'un lien entre vous.
- Parce que nous n'avons pas eu le temps. Ce n'était pas une demande officielle. Juste une envie qui lui ait passé par la tête à ce moment-là
, hésita un instant la rouquine.
- Entreteniez-vous depuis longtemps une relation avec McAvoy ?
- Depuis mes dix-sept ans, Madame, je n'étais encore que civile.


La femme de la commission posa son regard sur Caelan qui restait silencieuse. Alexander McAvoy avait été le seul homme qu'elle ait aimé. Et même depuis sa disparition, elle continuait à le chérir précieusement dans son coeur. Sans avoir eu le courage ni la force de pouvoir se recaser ou de faire ne serait-ce que faire une autre rencontre. Elle commençait doucement à triturer un morceau de tissu de sa tenue, pas franchement à l'aise. Elle avait l'impression d'être la présumée coupable d'un crime et qu'elle devait prouver son innocence. Toujours assise, elle détourna un instant le regard vers l'expert psychiatrique qui se trouvait à sa droite. L'homme, âgé, l'avait aussi analysée sous toutes les coutures. Sans lui, elle n'aurait pas pu être devant cette commission. Le président de la commission, qui alors, faisait état de son état psychologique au sortir de la guerre. Une discussion s'engageait entre l'expert et le président et Caelan put se replonger dans ses pensées.

Le sourire d'Al, sa dernière demande étaient les derniers souvenirs vivaces qu'elle avait de lui. Et le plus douloureux, ce fut quelques jours après la guerre. Caelan ne comptait plus les heures, ne voyait plus le temps passer. Il fallait rapatrier les blessés, les survivants, leur offrir des soins rudimentaires. Poser des garrots, ne pas oublier de les ôter. Elle n'était même pas médecin, mais cette année l'avait mise à rude épreuve et elle s'était faite ses armes sur le terrain. Elle avait acquis des connaissances plus rapidement en un an qu'en 3 ans à St George’s. Et puis, elle la vit. Ce visage, même balafré, elle le reconnaîtrait entre mille. Shaun était là, non loin d'elle, l'observant sans trop savoir quoi dire ni quoi faire. Bien sûr, la joie de voir sa belle-soeur en vie avait réjoui Caelan. Mais plus elle l'avait observé, plus elle sentait qu'il y avait quelque chose qui clochait. Et où était Alexander ? Elle s'attendait à ce qu'il se précipite vers elle, pour la prendre dans ses bras. Elle l'aurait repoussé gentiment, avant de lui dire qu'elle avait trop de travail. Elle aurait déposé un léger baiser sur ses lèvres avant de filer voir les blessés. Mais là, il n'y avait eu personne d'autre qu'elle et Shaun.

Mais ce dont Caelan se rappelait encore plus que le dernier souvenir d'Al, c'était bien les mots de Shaun, dur et pourtant si réel. « Je suis désolée. Il est... Il est mort, Caelan. » Et sa promesse ? Elle lui avait promis de le protéger, de l'aider. Même encore à ce jour, Caelan pouvait encore entendre ses jointures craquer au niveau de la mâchoire de Shaun. Encore maintenant, elle se rappelait les insultes et la haine qu'elle avait pu lui cracher au visage. Mais au-delà de tout ça, c'était surtout la tristesse et la douleur innommable qui l'avait envahie. Et lui avait fait perdre pied. Encore à ce jour, au fond d'elle, elle avait encore un peu de rancoeur envers Shaun. Le président de la commission reprit la parole après avoir terminé sa discussion avec l'expert.

- Mademoiselle Fitzpatrick... Vous avez été reclassée suite à une erreur médicale survenue il y a quatre ans de cela après onze ans de service actif. Pouvez-vous expliquer à la commission votre analyse sur cet accident qui a conduit à l'infirmité d'un de nos soldats.
- J'ai... mal analysé la situation. Du moins, je me suis basée sur une expérience vécue pendant la guerre, en ne prenant pas en compte l'état de santé de mon patient. J'ai répété des gestes opérés sur le terrain en temps de guerre que je n'aurais pas dû refaire.


Caelan se perdit un instant dans des explications médicales avant que le président de la Commission ne lui coupe la parole.

- Vous êtes consciente que si personne n'était intervenu, vous auriez été tenue pour responsable du décès de votre patient ?
- Je le suis, monsieur. Mais j'ai été suivie psychologiquement pendant quatre ans.


L'homme se pencha un peu plus sur la table, plongeant son regard inquisiteur dans celui de l'irlandaise.

- Pourquoi ne pas l'avoir été avant ? Au sortir de la guerre, des moyens ont été mis en place pour aider toute personne ayant été traumatisée.
- Parce que... j'estimais à ce moment-là ne pas avoir besoin d'aide. J'étais prête à voir des horreurs quand on m'a demandé d'aller sur le terrain. Mais j'ai mal analysé ma propre situation psychologique après tous ces événements.


Le silence s'installa sur la commission. Caelan inspira profondément, croisant intérieurement les doigts pour que rien ne puisse empêcher sa réhabilitation.

- Vous comprenez que nous puissions être réticent quand à une éventuelle réhabilitation ? Nous ne pouvons pas nous permettre d'avoir des éléments instables au sein de nos unités médicales.
- Sauf votre respect... J'ai suivi tous les stages et vu tous les professionnels que l'Alliance m'a ordonnée de voir. J'ai été supervisée pendant ces dernières années dans des hôpitaux civils et n'ai pris aucune décision sans autorisation direct d'un supérieur hiérarchique.
- Si je puis me permettre, intervint l'une des personnes qui composait la commission, les états de service du Dr Fitzpatrick, qui nous ont été transmis par son chef de service pendant ces dernières années, montrent des décisions logiques et censées, sans aucune erreur de jugement. D'autant que durant ses études et ses classes, elle a montré qu'elle était capable d'être un très bon médecin.


Le président lança un léger regard agacé envers sa collègue mais ne répondit pas tout de suite. Il semblait réfléchir et Caelan patientait, essayant de maîtriser la légère angoisse qui l'étreignait.

- Donc vous pensez être prête à reprendre du service ?
- Peut-être pas immédiatement seule sur le terrain mais à bord d'un bâtiment militaire ou d'un hôpital militaire, oui. Je le pense
- Très bien... Nous allons écouter les différents experts que vous avez vu au cours de ces dernières années. Nous vous recontacterons ultérieurement.


Caelan se redressa, les saluant d'un mouvement de tête. Après tout, elle était redevenue civile et ne voyait pas l'intérêt d'un salut militaire. En tournant les talons, la jeune femme commençait à se poser mille questions. Il était évident que le président de la commission ne semblait pas prêt à la laisser réintégrer l'Alliance. Mais après tout, il ne prenait pas la décision seule.

Les semaines passèrent. Caelan continuait à travailler dans l'hôpital civil dans lequel elle avait été affectée après son reclassement. Son chef de service considérait qu'elle n'avait plus besoin d'un garde fou et cette liberté retrouvée lui faisait du bien. La réponse de l'Alliance se faisait attendre mais plus que n'importe qui Caelan savait que l'institution militaire pouvait être lente à donner des réponses.


Apparence

Caelan est le cliché même de l'irlandaise pure souche : rousse aux yeux bleus et à la peau blanche. Ses cheveux sont longs, raides et épais. Ils lui arrivent au niveau de la poitrine. Elle n'a jamais eu à cœur de les couper, même en rentrant dans l'Alliance. De fait, elle les coiffe très généralement en un chignon épais quand elle travaille. Il peut lui arriver de les attacher de façon plus cavalière mais c'est beaucoup plus rare. Grande, elle a un maintien presque princier (ça, c'est parce que papa et maman ont été très strict sur sa façon de se tenir). Elle est fine et élancée. Elle semble presque fragile physiquement mais son corps est généralement assez musclé pour qu'elle puisse tenir la route sur le terrain.

Son visage est ovale, offrant une certaine douceur à un regard presque froid du fait du bleu très clair de ses yeux. Regard au demeurant très expressif malgré tout, surtout quand elle commence à se laisser aller à une certaine colère, colère latente depuis des années et exclusivement redirigée contre une personne en particulier.

Côté vestimentaire, Caelan est classique. Quand elle travaille, elle porte la tenue classique des médecins (qu'ils soient militaires ou civils). Sinon, elle va, dans sa vie de tous les jours, préférer des tenues plus féminines. Caelan attache malgré tout énormément d'importance à ses tenues quotidiennes, pouvant parfois passer des heures de façon immobile devant son armoire.


Caractère

Caelan n'est pas une personne méchante de nature. Bien au contraire, elle est comme qui dirait un « modèle de sainteté ». On lui donnerait le Bon Dieu sans confession. Sauf que... Bah oui, elle est peut-être gentille mais comme dit le dicton « gentil n'a qu'un œil » et Caelan en a deux. Commençons peut-être par ses défauts, c'est généralement ce qu'elle voit en premier. Depuis la guerre, Caelan est devenue hautement méfiante, n'accordant que très difficilement sa confiance aux autres. Peut-être est-ce une façon de se protéger mais de fait, ce comportement la pousse à se replier sur elle-même. Elle n'ira donc pas facilement se confier, gardant ses peines et ses blessures pour elle. Parlons aussi de sa fierté mal placée... C'est peut-être une certaine forme d'arrogance chez l'Irlandaise mais elle considère qu'elle n'a pas forcément besoin de l'aide des autres. C'est d'ailleurs cette fierté mal placée qui lui a valu de subir un reclassement de l'Alliance.

En plus d'être quelqu'un de méfiant, Caelan est rancunière. Elle a énormément de mal à pardonner quand elle se sent blessée et aura tendance à bien le faire comprendre. Elle aura donc un côté très froid, très sarcastique et moqueur quand elle devra se retrouver face à ceux qui lui auront fait du mal, d'une façon ou d'une autre. Et comme dit précédemment, Caelan est quelqu'un de fière qui aura parfois bien du mal à admettre ses erreurs. Ou encore à s'excuser quand elle se rendra compte qu'elle s'est trompée.

Néanmoins, pour autant, ce n'est pas non plus quelqu'un de foncièrement mauvais. La jeune femme est quand même un minimum altruiste... voire beaucoup. Au risque de parfois faire passer son bien-être personnel après celui des autres. Ce qui lui vaudra parfois d'être vue comme une éponge émotionnelle, écoutant sans relâche le malheur des autres, les absorbant pour les aider... Tout en étant capable bien entendu de laisser ces fardeaux derrière elle. Elle a déjà les siens à porter, elle ne va pas garder celui des autres.

L'irlandaise est aussi une personne attentive et attentionnée, qui prendra soin de ceux qu'elle aime (pouvant parfois s'emporter dans de vives colères quand on touche à ses très [trop] rares amis). Mais comme une cocotte minute, les colères de Caelan retombent assez vite (pour laisser place à sa rancoeur). Elle est également très minutieuse et précautionneuse, qualités qui ressortent énormément pendant qu'elle travaille.

Sur le terrain... Elle n'a pas eu l'occasion de retourner sur le terrain depuis son reclassement. Mais après sa thérapie, elle a cherché à s'endurcir un peu plus pour lui permettre de garder la tête froide dans des circonstances qui l'exigeront (ce qui lui permettra d'ailleurs d'éviter de refaire des erreurs comme celle qui lui aura valu son reclassement). Si elle peut sembler stressé, néanmoins, Caelan gère relativement bien son stress. Mais après, comme tout à chacun, elle n'est pas un super-héro et peut bien évidemment se laisser aller à l'angoisse si jamais elle se retrouve dans des situations pas possibles.

Sa méfiance concernant les Asari n'est pas forcément connue de tous. Elle est néanmoins capable d'avoir des relations cordiales avec elles, même si elles ne seront pas ses meilleures amies. Et puis, elle est médecin et c'est mine de rien son amour des autres qui l'ont poussée à devenir médecin. Elle soigne tout le monde, conformément au Serment d'Hypocrate sans distinction de race, de sexe ou même de religion.


Compétences / Profil

Voir ce topic pour l'aide.
Profil :

Profil : Fantôme Intermédiaire - Militaire 6 - Biotique 0 - Tech 8

Équipement :

Armes : M-3 Prédator
Armurerie : M-4 Shuriken

Compétences :

Militaire : Maîtrise basique / Combattante moyenne / Camouflage optique, Grenades incapacitantes
Biotique : Non
Technologie : Hacker entraîné - Technoblindage - Drône (distraction, caméra, scanner et leurre)




Compléments

Signe(s) distinctif(s) : Pas de signe distinctif.
Relations avec les autres : Caelan n'aime pas les Asari (elle les trouve hypocrite). Elle a un avis neutre sur le Conseil.
Des liens prédéfinis ? : Si Shaun McAvoy compte comme un lien préféfini alors oui. Sinon, non.
L'objectif de votre personnage à long terme ? : Participer au renforcement de l'humanité sur l'échiquier galactique en minimisant les pertes militaires.


Hors Personnage

Célébrité sur l'avatar (seulement si besoin) : Simone Simons
Comment avez-vous connu le forum ? Je connais Tricia et Shaun. Et ça faisait un petit moment que ME:R me faisait de l'oeil.
Est-ce un double compte ? Non
Des remarques ? Rien à signaler, Chef.



RP d'introduction

Si vous comptez faire un personnage puissant (militairement ou politiquement), vous devez faire un RP solo (au moins 700 mots) sur le sujet que vous voulez, en lien avec votre personnage. Ce RP n'aura aucune influence et n'existera pas dans la trame de votre création. Ce texte servira uniquement à la personne chargée de valider votre fiche.
Cette partie est facultative et ne concerne que les personnes ayant une grande ambition à terme (Spectre, Dirigeant d'une Espèce, Faction d'élite, etc, etc...)




one thousand lonely stars
i've died a thousand times ✻ i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


Administrateur
Messages : 7970
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Caelan Alaina Fitzpatrick ▬ Galway Girl    Ven 14 Avr 2017, 19:16
Ça me semble tout bon.

Je te donne le lien pour trouver des partenaires RP : ->ici<-. N'oublie pas de bien respecter la fiche modèle.

Si tu veux chercher des liens avec les autres joueurs, je te conseil de lire les Journaux de Bord. et t'encourage à faire le tien.

Et bienvenue sur le forum.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
 

Caelan Alaina Fitzpatrick ▬ Galway Girl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Hall du Personnage :: Présentation des Membres :: Fiches Abandonnées-