AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 [Terminé] L'Artisan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4707-termine-l-artisan
http://www.masseffect-reborn.fr/t4712-journal-de-bord-de-l-artisan


Messages : 31

MessageSujet: [Terminé] L'Artisan   Lun 17 Avr 2017, 00:58
Registre Galactique des espèces
L’Artisan

Informations primaires

Sexe : M
Race : Humain
Âge : 63 ans
Faction : Indépendant
Poste / Grade : Non-déterminé pour le moment
Parenté : Fils unique de Louis De Lannist et Jospéhine Almard
Situation maritale : Veuf
Planète d'origine : La Terre


Histoire




Fils unique d’une famille d’aristocrates, l’Artisan eu un jour sous le nom de Valerion De Lannist. En réalité, le père de Valerion était un homme assez exigeant, et bien que ne possédant plus aucun domaine à son nom, il était encore doté d’une fortune conséquente, héritée de diverses branches de son auguste famille, ou simplement d’affaires bien investies. Il vivait essentiellement d’importants investissements décidément rentables dans l’industrie spatiale, via un petit fonds d’investissement privé, Excelsior Galactic, contrôlant plusieurs sociétés comme des sous-traitants des chantiers orbitaux locaux, ou bien des entreprises spécialisées dans la prospection et l’exploration de nouveaux mondes.

La mère de Valerion, elle, était une ingénieure agronome relativement connue pour avoir mis au point un engrais capable de faire pousser à peu près n’importe quoi dans l’espace. La société dans laquelle elle travaillait avait ainsi engrangé d’importants bénéfices lorsque son produit s’était vendu sur de nombreux bâtiments scientifiques de l’Alliance.

Toujours est-il que Valerion a grandi dans un cadre relativement rigoriste, destiné à accomplir quelque brillante carrière dans la politique ou l’armée, comme c’était l’axe de progression logique pour un jeune homme de bonne famille. Il intégra ainsi un grand pensionnat prestigieux pour y effectuer toute sa scolarité. S’il ne fut pas remarqué par d’excellentes notes, son esprit cartésien lui ouvrit les portes d’une prestigieuse école d’ingénieurs en robotique où il se découvrit une véritable passion pour ce domaine.

Valerion n’avait que dix ans – en 2148 – lorsqu’une nouvelle sans précédant dans l’Histoire secoua la Terre : il fut confirmé que des ruines extraterrestres avaient été découvertes sur Mars. Le choc culturel fut immense et le cadre moral du jeune garçon fut particulièrement malmené. Toutefois, il semblait alors évident que cette race, quelque qu’elle soit – ils furent nommés Prothéens – était singulièrement en avance technologique. L’an suivant, les forces spatiales découvrirent le premier relais cosmodésique, qui ouvrait les portes de l’exploration galactique à la Terre.

Valerion vécut assez mal la guerre du Premier contact, qui eut lieu en 2157. Il avait alors 19 ans et étiat un jeune homme plongé dans ses études supérieures. Il ne conçut pas de haine pour les Turiens, mais plutôt une forme de méfiance généralisée envers tous les autres espèces.


Diplômé en 2163, il rejoignit le département Recherche et Développement d’Aldrin Labs. Basé sur la Lune avec ses collègues, il travailla notamment sur un prototype d’Omnilame amélioré. Ayant un besoin constant de satisfaire une soif de connaissances insatiable, Valerion quitta bientôt Aldrin Labs pour une entreprise bien plus intéressante selon lui : Synthetic Insights. Il commença sa nouvelle carrière sur Illium, ce qui fut pour lui un choc culturel conséquent, alors qu’il avait toujours grandit dans le cadre très hermétique de la bonne société terrienne. Sans être forcément un grand xenophile, il sut rapidement s’accommoder de la vie avec d’autres espèces, en particulier sur une planète qui n’avait pas été colonisée par les Humains. Remarqué par son esprit critique et son envie d’aller toujours plus loin dans les recherches, Valerion fut affecté en 2173 au complexe de Noveria. Là, il se rendit compte qu’il venait de tomber sur ce qui s’apparentait le plus pour lui à un paradis. Les autorités étaient très peu regardantes, et Synthethic Insights avait eu l’autorisation récente de travailler sur les IA.

Au bout de dix ans, en 2183, Valerion était devenu responsable du département des recherches avancées en IA chez Synthethic. En parallèle à son activité de superviseur, il fut associé aux recherches effectuées alors sur une espèce inconnue, ressuscitée par Synthethic Insights. Il rencontra dans ce laboratoire une certaine Mira Carcle, Humaine comme lui. Il se marièrent deux ans plus tard. Durant ces années chez Synthetics Insight que Valerion croisa la route de la "jeune" Asari Beeythia Moraios, avec laquelle il travailla durant plusieurs mois sur les matrices comportementales des IA. Ils butèrent ainsi de nombreux mois sur les émotions réelles que pouvait ressentir, à terme, une IA. Ce fut à cette même époque que la mère de Valerion fut victime d’un accident de la route. Rentré sur Terre pour assister aux obsèques, il quitta Noveria quelques semaines avant l’arrivée de Shepard sur place. Toutefois, Mira fut sévèrement blessée dans la bataille, et décéda quelques semaines plus tard.

Purement et simplement licencié après la diffusion de la véritable nature des travaux de Synthethic Insights sur Novera, Valerion commença à travailler à son compte, concevant, améliorant et réparant des machines de toute nature, s’oubliant dans le travail. Très rapidement, il s’intéressa de près au cuirassé géant que les Geths avaient utilisé dans l’attaque de la Citadelle cette même année. Il concentra une part importante de ses fonds propres à la recherche de fragments du Moissonneur. Il ne trouva qu’un petit morceau de coque à peine plus grand qu’un tesson de verre, mais Valerion l’analysa sous toutes les coutures possibles et imaginables, et il en tira des conclusions qui l’empêchèrent de dormir pour plusieurs semaines d’affilée. Il s'avérait que "le Sovereign" était construit d'une façon radicalement différente dans sa structure en elle-même mais aussi dans l'agencement moléculaire, l'Artisan ne fut pas vraiment capable de dire ce qu'il en était, si ce n'était qu'il s'agissait d'un vaisseau probablement unique. Tout cela était complètement illégal, le Conseil avait ordonné la saisie et la mise au secret de tous les débris de Sovereign. Il ne pouvait donc pas vraiment continuer son enquête, d’autant qu’il était déjà sur la sellette depuis l’affaire de Synthetic et des Rachnis. Il ne dormait presque plus, était devenu dépendant au Sable Rouge et à l’alcool, et s’était considérablement amaigri.Il fut repéré par les recruteurs d’une organisation naissante et montante du nom de Cerberus, qui surveillait avec intérêt les autres chasseurs de reliques de Sovereign.


Ce fut Cerberus qui le sortit – un temps – de sa spirale infernale. Il trouva de nouveau un but. Rapidement, il fut au fait des anciennes activités terroristes de Cerberus, mais il n’en avait cure. L’Homme Trouble appréciait l’efficacité et payait rubis sur l’ongle.

Tandis que Miranda Lawson accaparait une bonne partie des budgets alloués par Cerberus à la recherche, Valerion fut chargé de travailler sur plusieurs projets en simultané. Le premier – et le plus urgent – était de doter d’une IA un vaisseau en cours de construction par Cerberus. Reconnu pour ses compétences en la matière, Valerion fit partie de l'équipe chargée de la développer. Le résultat fut l’Intelligence Défensive Automatisée du Normandy SR-2. Les objectifs étaient dépassés et le Normandy SR-2 était devenu l’un des vaisseaux les plus avancés de la galaxie, notamment grâce à l’IDA. Devenu l’un des scientifiques en vue au sein de Cerberus, Valerion fut chargé d’un projet encore plus secret. La construction d’un synthétique unique qui porterait le nom d’Eva. Comme Valerion était toujours en quête d’un nouveau challenge, il accepta sans discuter et installa son laboratoire sur un monde non-répertorié, disparaissant même des registres officiels de Cerberus. Là, il travailla en grand secret sur Eva, un synthétique de forme humanoïde qui devait être capable de se battre mais également de mener des missions d’infiltration. Si la hiérarchie avait exigé qu’elle soit indestructible et qu’elle porte le nom d’Eva - drôle d'exigences mais il ne posa pas plus de questions, Valerion choisit de lui donner l’apparence physique de sa défunte femme, dont il portait encore le deuil. Ce fut au cours de ce projet que l’on commença à appeler Valerion par son sobriquet d’Artisan. Il était effectivement devenu le façonneur de plusieurs grandes avancées technologiques de Cerberus, y participant directement – comme pour les Atlas – ou indirectement – comme les armures des commandos de Cerberus. Finalement, à force de voir son nom associé d’une façon ou d’une autre à chaque projet, tous les personnels de Cerberus finirent par surnommer Valerion l’Artisan. Le sobriquet finit par prendre le pas sur l’identité réelle du savant.

2186. Les Moissonneurs ravagèrent la Terre. Le père de l’Artisan est porté disparu, présumé mort. C’est la confirmation d’une théorie qui courait depuis quelques mois déjà au sein de Cerberus. Une armée infinie de créatures mécaniques géantes destinée à éradiquer toute forme de vie dans la galaxie. L’Artisan était aux anges, la perfection vers laquelle toute technologie devrait se diriger se montrait à tous. La fin de la Grande Guerre fut presque un regret pour l’Artisan. Toutefois, enfermé dans son lointain laboratoire, il ne put de toute manière qu’assister de loin à la destruction d’une partie de la galaxie. La chute de Cerberus l’alarma. Le laboratoire avait beau être dissimulé, il finirait par être dissimulé. Valerion décida donc de dérober le vaisseau scientifique affecté à son laboratoire : la Gorgone, une frégate Cerberus entièrement désarmé, totalement automatisé et complètement optimisé pour servir de vaisseau d’exploration.


Après avoir dérobé la Gorgone, l'Artisan se dirigea vers les systèmes Terminus, où il se alla vers Omega, afin de stabiliser sa situation. Une fois sur place, il vida tous ses comptes en banques, et fit le tour des acheteurs potentiels plus ou moins recommandables pour les pièces de technologies de Cerberus dont il n'avait pas besoin. C'est à cette occasion qu'il rencontra pour la première fois Kyreshori Venterra. Celle-ci ne lui offrit pas une somme conséquente pour l'acquisition des technologies qu'il vendait, mais quelque chose de bien plus intéressant : un système de furtivité avancé permettant à la Gorgone de pouvoir se déplacer sans crainte d'être traqué par d'éventuelles autorités un peu trop regardantes.

L'Artisan, ne se présentant désormais plus qu'ainsi, pu ainsi profiter d'une relative quiétude en explorant les systèmes Terminus et au-delà durant une décennie toute entière. Il rassembla quelques artefacts mineurs, sans grand succès sur la technologie des Moissonneurs. Il récupéra également quelques fragments technologiques prothéens, mais jamais il ne trouva aucune information concernant les Rachnis. Il comptait pourtant sur cette espèce pour l'aider à reconstruire un jour un Moissonneur.

Finalement, à force de rencontrer Kyreshori régulièrement - à chaque fois qu'il relâchait à Omega - l'Artisan finit par la considérer comme une personne proche, ce qui était assez rare le concernant. Lorsque cette dernière créa l'Orphelinat des Ombres sur Omega, l'Artisan participa au projet en s'attelant à la création de salles spécifiques pour l'entraînement des recrues de l'organisation. De plus, il commençait à se faire vieux, et l'idée d'envoyer d'autres personnes que lui sur le terrain lui convenait parfaitement. Restait à voir si ce partenariat fructueux et amical déboucherait sur une découverte importante un jour ou l'autre.




Apparence



Le trait dur, le visage creusé, l'Artisan n'est pas précisément un homme à l'allure avenante. Il est plutôt du genre à en imposer par sa seule présence et son maintient aristocratique.Toujours habillé de manière élégante selon les standards humains de la bonne société, il a des cheveux blancs courts et porte parfois une petit barbe bien taillée selon ses envies du moments. Il porte également une élégante chevalière à sa main droite, nouveau signe de son sang bleu.

Il se tient toujours très droit, et son regard est peut-être la chose qui marque le plus chez lui, tant il est intense et glacial à la fois. La plupart des personnes se sentent rapidement mal à l'aise et mises à nue devant un regard si pénétrant.

L'Artisan est sinon un vieil homme assez banal, de faible stature de par son âge relativement avancé, et mesurant 1m84.



Caractère



Sous ses apparences parfaitement calmes et où il apparaît maître de lui-même, l'Artisan est une personnalité que certains qualifieraient de chaotique. Complètement dépendant au Sable Rouge et à l'alcool - de son avoeu personnel, le Sable et le brandy se marient à merveille - il ressent le besoin physique d'être pratiquement toujours sous l'influence d'un quelconque produit. Certains disent que c'est la faute à une trop grande exposition à du matériel Moissonneurs, d'autres que le génie s'accompagne souvent de la folie.
Dans la vie de tous les jours, l'Artisan reste un vieil homme plutôt aimable, et en tout cas très au fait des règles de politesse. Toutefois, gare à ne pas pas s'attirer sa suspicion - qui vient généralement assez vite vu qu'il est un peu paranoïaque - auquel cas, il devient bien plus froid et distant.

Le seul moment où il semble abandonner son calme continuel, c'est lorsqu'il travaille sur ses projets. Là, il devient un dieu, pouvant donner et ôter la vie comme bon lui semble. A cet instant, il est aussi excité qu'un enfant devant un nouveau jouet, et fait preuve d'un enthousiasme presque contagieux.

Toutefois, il se sent coupable de la mort de son épouse et lorsqu'il se retrouve sevré et sans ses travaux, il ne lui faut guère de temps pour sombrer dans une profonde mélancolie. Les drogues et son travail continuel, ses recherches sur les Moissonneurs, sont donc les clés de voûte de son existence.



Compétences / Profil

Voir ce topic pour l'aide.
Profil :

Profil : Civil
Militaire : 0
Biotique : 0
Technologique : 0

Équipement :

Armes : Aucune
Armurerie : Vide

Compétences :

Militaire : Aucune
Biotique : Non
Technologie : Aucune – Hacker professionnel (si possible d’élite vu qu’il a rien d’autre ?)




Compléments

Signe(s) distinctif(s) : Traits taillés à la serpe, regard très pénétrant
Relations avec les autres : Je préfèrerai terminer cette entrevue au plus vite, ni vous, ni moi, n’avons envie qu’elle s’éternise, croyez-moi.
Des liens prédéfinis ? : Amitié avec Kyreshorl Venterra.
Ancien collègue de Beeythia Moraios.
L'objectif de votre personnage à long terme ? : Reconstruire un Moissonneur, bitches !


Hors Personnage

Célébrité sur l'avatar (seulement si besoin) : Charles Dance
Comment avez-vous connu le forum ? Google
Est-ce un double compte ? Non
Des remarques ? Le forum est superbe, le contexte alléchant, les gens gentils, je sens que je vais me plaire ^^



RP d'introduction

« Voilà qui est regrettable. »

Installé derrière son bureau devant un grand écran d’ordinateur, l’Artisan consultait les derniers rapports d’activités. Ils n’étaient pas vraiment enthousiasmants. Pas du tout, même. Cerberus s’était effondré. On disait que l’Homme Trouble avait été tué en orbite de la Terre. La nouvelle s’était propagée comme une trainée de poudre sur les réseaux internes de l’organisation pro-humaine. Ce n’était pas la première des mauvaises nouvelles. Malgré un afflux conséquent de technologies des Moissonneurs, Cerberus avait enchaîné un nombre conséquent de revers au cours des derniers mois. Leur laboratoire de Sanctum avait été pillé, leurs opérations sur Eden Prime s’étaient embourbées dans une lutte de guérilla contre les colons locaux, le synthétique Eva avait été porté disparu après une mission sur Mars, le général Petrovsky avait été fait prisonnier sur Omega, et les mauvaises nouvelles de ce genre avaient continué d’affluer encore et encore. Même leur base de chasseurs de Noveria avait été détruite. Décidément, cette planète n’était vraiment qu’un nid à ennuis… Et dire qu’il y avait vécu ses meilleures années en tant que chercheurs.

Dehors, la lumière bleutée de l’étoile autour de laquelle orbitait la planète sur laquelle était installé le laboratoire secret de Cerberus semblait hésiter à continuer son ascension. Il était tôt, la lumière de l’astre solaire n’était visible que depuis quelques heures, il devait être à peine neuf heures du matin. Imperturbable derrière son écran, l’Artisan se saisit du verre large dans lequel se trouvait un fond d’eau de vie de Serrice qu’il vida d’une traite. L’alcool gelé descendit le long du œsophage du vieil homme, lui procurant cette chaleur et ce sentiment de réconfort, de félicité qu’il convoitait à chaque absorption de ce genre de substance. Ses yeux gris quittèrent l’écran pour survoler la pièce dans laquelle il se trouvait. Contrairement au reste du complexe scientifique, le bureau de l’Artisan était une pièce lourdement décorée. Les sols et murs métalliques nus qui étaient de rigueur partout cédaient ici la place à un parquet non-synthétique, et à des lambris le long des murs. Un grand tapis rouge trônait au centre de la pièce tandis qu’un buste en marbre du scientifique humain Nicola Tesla trônait entre deux plantes importées de la Terre. Le long d’un mur, une imposante bibliothèque regroupait quelques rares ouvrages en papier et beaucoup plus de copies numérisées. Une bonne partie des livres présents dans ces rayonnages traitait des Prothéens et de leur technologie.

    Il était temps d’abandonner tout ça.


Se levant précautionneusement, l’Artisan se dirigea lentement vers la baie vitrée qui donnait sur le paysage alentour. Ledit paysage était d’ailleurs assez décevant puisque le Havre – tel était le nom que Cerberus donnait usuellement à cette planète – était une planète morte, un monde stérile où rien ne poussait et rien ne vivait. Une atmosphère uniquement composée d’azote et d’un peu d’oxygène, sans carbone, avait laissé le Havre sans rien à sa surface que quelques collines et montagnes grises, comme tout le reste de la planète. Le panorama offert par la baie vitrée n’était donc pas à proprement parler la chose la plus transcendante qu’avait pu voir l’Artisan au cours de sa vie relativement longue, lui qui avait vécu sur la Terre pendant la création de l’Alliance interstellaire, lui qui avait vécu la découverte des ruines prothéennes sur Mars et celle du relais Charon. L’Artisan pivota sur lui-même et pressa un interrupteur discret, parmi plusieurs commandes incrustées dans l’élégant bureau de bois précieux.

« Commandant, veuillez préparer l’évacuation de tout le laboratoire 1 ainsi que mes effets personnels. Je vais lancer très prochainement le protocole Charlie Echo, j’exige que tout soit prêt lorsque ce sera le cas. »

Charlie Echo. Ordre d’évacuation de la base. Ce qui était bien, avec ces organisation paramilitaires, c’était que personne ne discutait un instant les ordres de la hiérarchie. Aussi, en moins d’une journée, la Gorgone était prête à appareiller, ses cales emplies de matériel Prothéens et Moissonneurs, les quartiers de vie agrémentés de tout ce qu’avait demandé l’Artisan.

Peu après qu’on lui eut annoncé que le chargement de la Gorgone était terminé, l’Artisan effectua un dernier tour du laboratoire. Ses équipes réduites continuaient de travailler sur des projets désormais futiles. L’information était bien cloisonnée, tous ignoraient encore la chute de Cerberus. Il revint donc dans son bureau, désormais vide. Même le plancher avait été enlevé. Toute la salle avait été déplacée sur la Gorgone, qui attendait désormais le départ. De la même façon, le laboratoire où il avait tant travaillé était désormais une pièce vide. Autour de cette salle, quelques laboratoires annexes pourvus d’une vitre permettait à l’Artisan de surveiller ceux qui avaient été ses collaborateurs au cours des dernières années. Il n’avait plus qu’à les abandonner, car c’était ainsi que tout devait se passer. Il continuerait seul sa quête de la perfection, des déités qui avaient croisé leur route.

L’Artisan se rendit finalement sur la passerelle de la Gorgone. Le vaisseau était vide, bien entendu, puisqu’il était conçu pour mener des missions d’exploration tout seul, ou en tout cas avec un équipage réduit au strict minium, en l’occurrence, une seule personne. L’endroit était plongé dans le noir, seules quelques diodes témoignaient de la présence d’une alimentation électrique fonctionnelle.

« Bonjour Artisan. »

L’ensemble de la passerelle s’éclaira progressivement, alors que les écrans sortaient de veille et que les générateurs de bord délivraient leur puissance. Cette voix appartenait à l’IV principale de la Gorgone, Euryale. C’était la plus pure des créations de l’Artisan. Une sorte d’IV améliorée, ayant un contrôle absolu et total sur le vaisseau, capable d’assister le savant dans ses recherches tout en s’occupant de la navigation.

« Bonjour Euryale, nous partons tout de suite pour les systèmes Terminus. »

Un grondement progressif commença à envahir le vaisseau : Euryale ne perdait pas de temps.

« Compris Artisan, puis-je toutefois suggérer un port d’attache dans la zone ? La station spatiale d’Omega, bien que sévèrement endommagée, reste un endroit de choix dans cette région. C’est un endroit bien ravitaillé et avec un semblant d’ordre social maintenu par une certaine Aria T’Loak, Asari. »

L’Artisan n’étant pas vraiment un excellent navigateur, il ne pouvait faire autrement que d’accorder sa confiance en son IV.

« Va pour Omega, Euryale. »






Dernière édition par Valerion De Lannist le Mer 19 Avr 2017, 22:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Courtier de l'Ombre
Rang : Chasseur de Prime
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2550-krelek-aelos
http://www.masseffect-reborn.fr/t1449-journal-de-bord-krelek-aelos


Modérateur
Messages : 676
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Re: [Terminé] L'Artisan   Mer 19 Avr 2017, 18:21
Salut salut. Annaz n'étant pas en état pour valider ta fiche, il m'a confié la tâche et m'a transmis les points qui ne vont pas avec.

La fiche est globalement bien écrite, mais il y a plusieurs choses qu'il faudra changer. Le plus important est ton lien avec de nombreux personnage de la trilogie, ce qui est quelque chose que l'on cherche à éviter un maximum sur le forum. Avoir un lien minime avec l'un d'entre eux, c'est passable. Cependant, être le créateur d'IDA et d'Eva, avoir bien connu Oleg Petrovksy au point de faire des parties d'échec avec, avoir fréquenté Miranda Lawson, ou encore avoir personnellement rencontré l'Homme Trouble plusieurs fois sont des éléments de ton histoire qui ne peuvent être acceptés. Avoir croisé Miranda Lawson quelque fois, à la limite, pourquoi pas. Avoir été un ami d'Oleg et être le papa d'IDA et d'Eva, non. Il faudra donc changer cela, c'est trop d'impact personnel sur les personnages des jeux.

Ensuite, il y a cette histoire d'avoir découvert la nature de Sovereign, le fait qu'il était un Moissonneur. Comment ? Il n'y a aucune information publique sur les Moissonneurs, rien qui puisse ne serait-ce qu'indiquer leur existence (d'où le fait que le Conseil refusait de croire l'histoire de Shepard). Un fragment de la taille d'un tesson de verre, c'est vraiment très très peu pour mener des études et découvrir quoi que ce soit de vraiment utile ; n'oublie pas qu'il mesurait 2km de long.

Pour finir, concernant le but personnel de ton personnage, je tiens à rendre les choses claires : il ne te sera pas possible de refaire un Moissonneur. L'Artisan peut le vouloir, mais son rêve ne se réalisera jamais, pour des raisons qui me semblent évidentes.

Concernant Euryale, le sujet est encore en discussion, donc je te tiendrai au courant de l'évolution des choses Je te laisse donc déjà corriger ces points, et je repasserai lorsque ce sera fait pour vérifier que tout concorde !








Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4707-termine-l-artisan
http://www.masseffect-reborn.fr/t4712-journal-de-bord-de-l-artisan


Messages : 31

MessageSujet: Re: [Terminé] L'Artisan   Mer 19 Avr 2017, 20:29
Hello !

Merci pour le retour (courage à Annaz, du coup) !

Alors effectivement, c'est vrai qu'avec le recul, ça fait un peu carrément pété Gné

Du coup, j'ai corrigé, j'ai simplement mis le fait qu'il avait été dans l'équipe qui avait développé IDA. C'est suffisant ou encore trop ?

Oui, la nature de Sovereign, là, j'avoue que c'était pas crédible. Du coup, j'ai corrigé aussi. Il est fasciné, mais il sait pas pourquoi, avant de voir les bestioles à l'oeuvre. Peut-être un relent d'endoctrinement minimal?

Oui, évidemment que je ne m'attendais pas à ce que vous disiez oui au Moissonneur ^^de toute manière, c'est plutôt le fait qu'il ait une quête impossible, que je trouve justement intéressant à jouer. J'aime bien voir mes personnages frustrés, je dois être maso Gné

ça roule pour Euryale, j'espère que ça sera bon, pour le coup, c'est vraiment important pour le personnage (ce sera un peu sa "conscience" de temps à autres) et son développement. Donc si vous le validez, ce serait super ^^

Merci pour le retour, tout est corrigé o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Courtier de l'Ombre
Rang : Chasseur de Prime
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2550-krelek-aelos
http://www.masseffect-reborn.fr/t1449-journal-de-bord-krelek-aelos


Modérateur
Messages : 676
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Re: [Terminé] L'Artisan   Mer 19 Avr 2017, 22:14
Alors, c'est bien comme ça, je pense qu'il n'y a plus de problème majeur sur la fiche !

Il reste cependant la question de l'IA. La décision a été prise : pas d'IA. Une IV, oui. Améliorée, pourquoi pas, mais pas d'IA. Il y a eu plusieurs problèmes par le passé avec des IAs, sur le forum, alors pour couper court au sujet, il est tout simplement interdit aux joueurs. Il y aussi la question d'éviter tout abus du genre "mon IA vous a hacké" etc, etc.

Dernier point, malgré le fait que ton personnage ait abandonné son nom, tu dois porter son nom complet sur ton profil. C'est un détail, il ne changera pas le fait que ton personnage sera universellement nommé "l'Artisan", mais il te faut le porter tout de même. C'est une question HRP uniquement. Du coup, je changerai ton nom lorsque tu auras vu ce message, vu que cela changera aussi tes logs pour te connecter (j'intégrerai tout de même "l'Artisan" en pseudo, pour qu'il soit visible) !

Sinon, c'est tout. Une fois ces derniers points corrigés, je pourrai te valider !








Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Courtier de l'Ombre
Rang : Chasseur de Prime
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2550-krelek-aelos
http://www.masseffect-reborn.fr/t1449-journal-de-bord-krelek-aelos


Modérateur
Messages : 676
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Re: [Terminé] L'Artisan   Mer 19 Avr 2017, 22:34
Ça me semble tout bon.

Je te donne le lien pour trouver des partenaires RP : ->ici<-. N'oublie pas de bien respecter la fiche modèle.

Si tu veux chercher des liens avec les autres joueurs, je te conseil de lire les Journaux de Bord. et t'encourage à faire le tien.

Et bienvenue sur le forum.








Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Terminé] L'Artisan   
Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] L'Artisan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Hall du Personnage :: Présentation des Membres :: Fiches Validées-