AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Une escapade sur Omega

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance interstellaire/ Division biotique
Rang : Lieutenant / N1
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 84

MessageSujet: Une escapade sur Omega   Dim 21 Mai 2017, 16:09
Intervention MJ : NonDate : 03/2202 RP fermé
Baptist von Lytanis et Jila'Kis Nar Lanketh
"Une escapade sur Omega"


ft. ...

ft. ...

Une escapade sur Omega


Haaaa Omega, cœur battant des systèmes Terminus. Beaucoup de permissionnaires parlaient de ce lieu dans la troupe, lieu rêvé des clubs de streap-tease et autres bâtiment aux activités douteuses.
Pour le lieutenant de l'Alliance qu'il était ça ressemblais plus à un endroit puant la pisse et aux rues malfamées. Pourquoi était-il la déjà? Ha oui, Kurt.
Son subordonné ,et meilleur ami, avait voulu fêter la validation de Baptist parmi les N1 par une petite sauterie à Omega. Cette fameuse sélection.... un mois à ne dormir que quelques heures, à s'entraîner tout les jours. En un sens il était fier d'avoir tenu et réussi, sur les trente candidats seul cinq avaient été retenus. Un honneur et une reconnaissance en somme. Une reconnaissance qui l'avait amené sur Omega.....

Kurt, car c'est ainsi qu'il se nommait, ne passait pas inaperçu pour un humain. Deux mètres, un physique musculeux, la barbe hirsute de la même couleur que ses cheveux roux, il ressemblait à Goliath. A côté le lieutenant, du haut de son mètre 75, bien qu'athlétique, faisait office de gringalet.
Les deux compères marchaient dans les rues sales, leurs tenues civiles adaptées au lieu ou ils se trouvaient. Baptist avait opté pour un pantalon et une veste de cuir, lui donnant un air de motard terrien. Kurt, encore moins regardant, s'était vêtu d'un pantalon et d'un simple t'shirt blanc avec une inscription turienne dessus. La tenue du géant roux rajoutait à la forte impression qu'il donnait.

- Dis Kurt... j'y pense maintenant, mais Emma t'a vraiment laissé partir ici?

Le personnage en question un petit sourire gêné, répondit en chuchotant, comme si sa compagne pouvait surgir du coin d'une rue

- hum... à ce propos elle ne sait pas que je suis ici. Je lui ai dis qu'on partais faire une viré entre potes

Le lieutenant soupira, ça voulais dire qu'il devenait le complice involontaire de son ami. Même si il connaissait assez le géant, pour savoir qu'il n'était pas infidèle, il ne voulait pas être dans les parages si leur virée était connue.

Kurt, fidéle à lui même, éclata d'un grand rire alliée à une grande frappe dans le dos, ce qui fit tousser son ami

- Allé fais pas cette tête, on est ici pour s'amuser non?

Baptist, tout en se massant le dos, répondit par un sourire. C'est vrai qu'il était rare pour lui de venir dans ce genre d'endroit, autant en profiter. Ce qui marquait l'humain était le caractère cosmopolite de la station, toute les races y étaient représentées, du volus promettant monts et merveilles aux quariens accomplissant leur pèlerinage. Un lieu assez différent de ceux qu'il avait l'habitude de fréquenter.

Cependant, malgré tout, Omega restait Omega. Longeant une ruelle déserte, les deux compéres virent un krogan, prenant toute la largeur du passage, leur barrer la route. En regardant derrière eux deux butariens bloquaient l'autre accès. Ils ne semblaient pas armé. Les deux soldats devaient paraître des cibles faciles dans leurs tenues de civils.
Le tank organique, qui semblait être le chef, s'adressa aux deux humains, non sans ricaner.

- J’espère que vous vous plaisez à Omega, humains. Certains chemins nécessitent un droit de passage pour arriver en entier d'un point à un autre.
Soit vous payez, soit vous risquez d'avoir quelques... désagréments


Super, un racket typique. Que faire? Peut être payer? A vrai dire le N1 n'avait pas envie de se battre dans une station comprenant le plus haut taux de criminalité de la galaxie. Baptist était la pour s'amuser et visiter, pas pour s'attirer des ennuis. Même si son omnilame se trouvait sur son omnitech il préférait ne pas avoir à en arriver la. S'approchant du reptile, l'air serein, le lieutenant voulait d'abord discuter

- Et à combien estimez vous ce droit de passage?

- A 2500 crédits.... Par tête

Baptist faillit tousser en entendant le prix. 2500 représentait sa paie en tant qu'officier. Le krogan pouvait toujours allé se gratter pour obtenir ce qu'il voulait. Le regard en coin qu'il jeta en arrière à son camarade fut compris instinctivement. Les deux avaient l'habitude de combattre ensemble, devinant les actions de l'autre. Kurt s'occuperait des butariens, le lieutenant du krogan.

- J'ai plutôt une meilleure idée, korgan. Tu vas nous donner 2500 crédits

Le krogan, surpris, commença à éclater d'un rire graveleux, hilare. Les deux butariens qui l'accompagnaient faisaient de même. Bien, c'étais le moment.

Une aura bleu entoura le lieutenant, signe distinctif de tout utilisateur de la biotique. Concentrant toute son énergie au niveau de ses poings, l'officier la relâcha en une rafale. La "fusée biotique" comme elle était surnommée, portait bien son nom. Une onde violente, bleu, dans une détonation cinglante, fit voler les détritus se trouvant sur son passage. Le lourd corps du krogan fut projeté loin derrière, s'écrasant lourdement. L'attaque était épuisante en soit, mais blessait tout adversaire n'étant pas protégé.
La dépense d'énergie, soudaine, lui fit l'effet d'un coup de poing dans le ventre. Bon dieu, toujours ce même effet à la con en balançant cette attaque. Un biotique de type destructeur, comme on classé ceux qui maîtrisaient ce genre de pouvoir dans l'Alliance. Le souffle court, le lieutenant se dirigea, omnilame au poing, au niveau du krogan. Cette grosse bébête n'avait pas bougé, heureusement car le lieutenant avait la nausée aprés son attaque.

Le regard hagard et sonné du krogan en disait long. Il devait se demander ce qu'il venait de se passer. Quand la pointe d'une lame s'approcha de son oeil de reptile, l'humain qu'il voulait rançonner le regardant avec un sourire, un sentiment d'humiliation avait du naître en lui.
Kurt, derrière lui, avait également mis aux tapis ses adversaires, dans un déploiement de charge biotique et de nova.

- Biiiiiien, je suis venu ici pour m'amuser voyez vous. Il serait particulièrement gentil de vôtre part que vous soyez de généreux contributeurs.
La menace était à peine voilée. Les voleurs devenaient les volés






Revenir en haut Aller en bas
Messages : 90

MessageSujet: Re: Une escapade sur Omega   Jeu 25 Mai 2017, 15:10

Une escapade sur Omega


Le calme... Oui, le calme qui était revenu l'espace de quelques semaines dans la vie de la Quarienne. Après un début d'année 2202 plutôt mouvementé, les missions d'Anton et ses propres recherches s'étaient calmées. Elle prévoyait en douce une importante expédition sur Tortuga, pour fouiller une ancienne forteresse, à la recherche de codes, archives et tout autre informations utiles à la refonte législative des siens.

Jila sortait de son QG non loin du quartier principal des Pacificateurs, le Butarien, qui s'était imposé comme un associé et chef lui avait gracieusement fournis tout le nécessaire à son établissement sur Omega. Du matériel, un lieu ou faire prospérer ses plans et des hommes de mains qui avaient déjà prouvés leur incompétence. Le chef des Pacificateurs n'avait pas encore assez confiance en la Quarienne pour lui prêter de meilleurs hommes. Ceux ci étaient tombés au combat lors d'un abordage non loin de l'espace concilien, elle avait abordée un transporteur de prisonnier pour libérer son ancien ami et apprenti avec qui elle comptait refonder l'Ordre. Lorak Darhon avait bien grandit. Il était devenu un bon combattant, un être fidèle, loyal à la cause, les retrouvailles avec Jila avait été grandiose, malgré la crise à laquelle ils faisaient face, les trois jours qui suivirent ne furent que discussions, loisirs et partage de leurs mémoires. Comment avaient ils survécus, comment s'en étaient ils sortis jusqu'à aujourd'hui etc...

L'alliance avait vraiment les dents longues, une équipe spécialisée l'avait traqué puis arrêté, prisonnier pendant des mois sur un vaisseau dédié il avait enfin été extradé, mais Jila était intervenue à ce moment là.

Quoi qu'il en soit, continuant sa route, la Quarienne se dirigeait vers l'un des docks inférieur de la station, elle y attendait une cargaison d'armes qu'elle avait achetée avec sa dernière prise, le cargo militaire de l'alliance et son matériel qu'elle avait capturée lors de son abordage s'était bien revendu et les bénéfices avaient été utilisés pour acheter du matériel moins traçable, plus discret et personnalisé pour elle. Ayant perdu ses armes personnelles dans son crash sur Rannoch elle était impatiente de retrouver un vrai set.
C'est seulement armée d'un petit Predator qu'elle se baladait au sein de la station, pour une fois sans stress, sans grands enjeu.

Seulement, possédant un instinct de survie plutôt développé au fils des ans, la chasseuse de primes entendit distinctement un choc lourd assez proche d'elle. A quelques mètres en face, une ruelle bifurquait sur la droite, le vacarme venait de là bas, la rue étant globalement peu agitée à ce moment de la journée elle imagina directement une rixe organisée ou un vol en bonne et dû forme. Le lieu était propice à ça et plutôt malfamé. A une bonne demi heure de son quartier général, la Quarienne n'était pas encore assez connue pour pouvoir éviter ce genre d'ennuis si loin de son quartier général. Curieuse, comme souvent elle s'approcha de l'angle de la ruelle. Rapidement elle vit à deux mètres d'elle des Butariens cloués au sol l'air hébété, son regard croisa soudain celui d'un homme, colossal au passage. Seulement après, elle aperçue la scène en fond, plutôt cocasse, d'un humain penché de manière menaçante au dessus d'un Krogan à l'air tout aussi hébété.

Le sang ne fit qu'un tour dans sa tête avant que la Quarienne n’émette une hypothèse, le vacarme avait été distinct, pourtant les deux hommes ne semblait pas avoir utilisés d'armes, aucuns coups de feus n'avait retentit et les murs intactes en témoignaient. Le Krogan au tapis était aussi une anomalie, un corps à corps aurait été fatal pour l'homme. Des biotiques ? C'était la seule solution mais Jila restait prudente, habituée à voguer de surprise en surprise.

La Quarienne se montra totalement, de toute manière repérée par le géant.
Laissant paraître un air détendu dans la façon qu'elle avait de se tenir, elle fit quelques pas en direction des Butariens, s'arrêtant à deux pas d'eux.

Ne se démontant pas, elle leva les mains en l'air comme si elle se rendait, rien de sérieux évidemment.

- Je ne suis pas armée. Malgré le M3 à sa hanche. Le bruit m'a attirée ici. Un Krogan au sol, voilà qui éveille la curiosité n'est il pas ?

Sentant le roussis, les deux Butariens se relevèrent à une vitesse folle, dérapant presque sur le sol lisse de la station, tentant de prendre leurs jambes à leur cous. Sur leur passage, Jila bouscula violemment de la hanche l'un d'eux qui manqua de trébucher, se rattrapant de justesse.

Elle n'était pas idiote et savait bel et bien qui étaient les fauteurs de troubles dans le tas. Un gang, petit faible et ridicule agissait dans le secteur, ils ne s'en prenaient qu'aux habitants démunis et aux touristes. Si Jila avait été à leur place, elle aurait laissée passer un colosse de deux mètres tel que l'humain.






Feat ...





Thème Jila:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance interstellaire/ Division biotique
Rang : Lieutenant / N1
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 84

MessageSujet: Re: Une escapade sur Omega   Ven 26 Mai 2017, 13:21

ft. ...

ft. ...

Une escapade sur Omega


Un krogan et ses compères butariens au sol, voilà qui devait paraître étrange. La ruelle en question était assez éloignée du centre d'Omega, ce qui expliquait la hardiesse des assaillants. Ces derniers mangeaient maintenant le sol toutefois. Si les butariens n'étaient pas les plus gros soucis, le tank organique que représentait le krogan venait équilibrer les choses.
Baptist avait beau se trouver au-dessus de lui, omnilame au poing, il redoutait la réaction du lézard. Si ce dernier se mettait à attaquer malgré la menace de la lame il serait obligé de le tuer, et un homicide ferait assez tâche en pleine ruelle, même dans la capitale du crime.
Racketter le krogan était davantage un moyen de l'intimider et de l'humilier qu'un réel but. "Bien mal acquis ne profite jamais" lui répétait son pére.
Voyant que le krogan ne bronchait pas, visiblement humilié par la situation, le lieutenant se dégagea et recula de quelques pas en arrière. Une aura bleu parcourait sa main désarmée pour bien rappeler que le pouvoir dont il avait usé pouvait ressurgir. Plus de l’esbrouffe qu’autre chose en réalité.

- Allé va, casse toi

- De la noblesse chez les humains ? voilà qui est rare.

Le krogan se releva, surpris de la miséricorde de l’humain. Ne demandant pas son reste il prit la poudre d’escampette, trop content de s’en tirer à si bon compte. Bon le krogan lâcha quand même un "on se reverra" en partant, mais le principal c'était que le probléme était résolu, du moins de son côté. En jetant un coup d’œil en arrière il put voir Kurt, véritable colosse, faisant des gestes frénétiques.
Les mêmes que quand il parlait à une personne. Intrigué Baptist se rapprocha, ses derniers souvenirs étaient ceux du géant roux et de deux butariens à ses pieds. Des bribes de ce que disait Kurt étaient audibles, parlant de sa voix forte et guillerette même après ce qu’il venait de se passer, inébranlable dans sa bonne humeur.

- …. Et la paf, je les ai envoyé au tapis. Franchement c’était assez drôle. Pourtant j’adore les butariens vous savez, tout petit déjà je me disais que leurs quatre yeux devaient être vachement utile et…

Bon dieu mais c’est qu’il était lancé dans sa discussion le bougre. Apparemment il racontait à quelqu’un la scène de la bagarre, assorti de ses impressions personnelles qui n’intéressaient personnes. Amusé, le lieutenant, qui était arrivé jusqu’au géant, frappa dans le dos de son ami, se mettant sur le côté pour voir qui était son interlocuteur.
Caché jusqu’à présent devant la stature de Kurt l’interlocuteur se révélait être une interlocutrice, et une quarienne de surcroit. Baptist la regarda d’un œil songeur, c’était la première fois qu’il voyait d’aussi près un représentant des natifs de Rannoch. Le jeune homme avait travaillé avec des turiens, combattu des butariens et des krogans, mais ,c’était bien la première fois qu’il voyait ,autrement que sur une image extranet, une quarienne. Pourtant il allait devoir s’y habituer sur Omega.

Digne représentatrice de son peuple, la demoiselle portait cette combinaison caractéristique allié à ce fameux masque respiratoire. Silhouette fine, petite, devant Kurt cela donnait une impression de David et Goliath, version extraterrestre. Le fait qu’une arme de poing se trouvait au flanc de la demoiselle n’échappa pas au lieutenant. Enfin, si Kurt ne l’avait pas chargé à coup de biotique c’est qu’elle ne devait pas être dangereuse.

- Hey – le bras de Kurt entoura Baptist comme un étau – c’est de lui dont je parlais. Mon ami avec qui on est venu passé faire un tour sur Omega pour son anniversaire.
Mais après on a été agressé par ces types-là. Et pourtant j’adore les butariens, d’ailleurs je vous ai dit que quand j’étais petit je.
.


Il était temps d’intervenir, cette pauvre quarienne semblait trop polie pour couper le géant roux dans son élan.

- Kurt, je crois que la demoiselle a compris... Excusez le.
Je dois avouer que je m’attendais à plus… accueillant sur Omega. Nous connaissons assez peu la cité et ses ruelles semblent être des coupes gorges pour des touristes comme nous
- frappant l’épaule de Kurt- je t’avais bien dis que c’était pas un raccourci




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 90

MessageSujet: Re: Une escapade sur Omega   Dim 06 Aoû 2017, 02:03

Une escapade sur Omega


Délaissant son adversaire au sol et à deux doigts de se carapater, le colosse humain s'adressa de manière surprenamment joviale. Jila n'avait pour ainsi dire pas ou plus l'habitude d'observer ce genre de comportement insouciant, tout du moins en apparence.
Grâce à la parlotte aigue de l'humain elle apprit tout ce qu'elle voulait savoir en un temps record. Deux touristes, mais pas deux touristes ordinaires, ça c'était un fait.

Presque comme un soulagement, le comparse du géant se manifesta, interrompant son collègue qui ne sembla ni surpris ni gêné par cette interruption. Jila pariait volontiers qu'elle ne risquait rien, mais elle se tendis quelque peu à l'approche de l'humain, prête à agir au quart de tour, elle savait que ces deux là n'étaient pas normaux et le Krogan l'avait bien compris, même si elle imaginait facilement ce qui leur était arrivés, elle préférait ne pas prendre le risque de terminer comme les autres raclures des bas fonds.
Quoi qu'il en soit, d'un point de vue extérieur, elle ne sembla pas broncher, seul sa tête s'inclina quelque peu en direction du nouvel arrivant au moment où elle s'apprêtait à répondre au grand gaillard.

- Oh ! Il n'y a pas de soucis votre ami ne me dérangeais pas. Si je puis me permettre, je comprends bien que vous ne connaissiez pas la station pour avoir imaginer une seconde qu'elle serait accueillante. Vous vous dirigiez sans le savoir vers les terres d'un petit seigneur du crime local, rien de bien important cela dit. La quarienne parlait trop vite, elle laissa sous entendre malgré elle que son statut lui permettait de ne pas craindre ce genre de petite frappe alors que la discrétion sur son identité avait toujours été une priorité. Moins connue, moins recherchée.

S'approchant un peu des Humains elle termina la discussion.

- Suivez moi, je ne suis pas certaine d'aller jusqu'au bout avec vous mais personne ne devrait vous embêter. Je me rends plus loin sur le chemin, normalement un ascenseur s'y trouvera, en le prenant vous arriverez à un niveau plus stable et... "Touristique" de la station. Que faisiez vous dans le coin ?

Sans attendre la réponse, la Quarienne partie dans l'autre sens, la ruelle n'était pas la direction à suivre.
Non loin derrière elle, les pas lourds du Géant se faisait entendre. Bien, elle ne marcherait pas seule pour l'instant.

Sur le chemin, ils croisaient toutes sortes de personne, majoritairement civils et souvent armés d'armes moyennes voir médiocre, seulement de quoi se sentir rassurés. Beaucoup de races non concilienne naviguaient dans le secteur et dans la station en général, peu de Quariens s'y trouvaient toutefois, ils n'étaient de toute manière jamais en masse en dehors de Rannoch ou de la juridiction de l'amirauté.

La route qu'ils empruntaient passait le long d'un long couloir vitré aux limites de la station donnant une vue imprenable sur le vide sidéral, pour entrer en ce lieu, Jila avait discutée quelques secondes avec un garde, dorénavant, dans ce secteur les hommes circulants n'avaient plus rien à voir avec les civils. Ils étaient toujours armés, mais aussi en armure, beaucoup de mercenaires inconnus et de représentants de grands groupes circulaient. Ce secteur des Dock été utilisé principalement par les organisations criminelles.

- Si cela peut vous détendre, je vous assure que nous allons dans la bonne direction, et ceci.. est un vrai raccourci messieurs. Tant qu'a vous servir de guide, vous pourriez me donner la raison de votre présence sur la station ? Civils venus tenter leur chance ? Terrible hors la lois en fuite d'une colonie devenue trop hostile pour eux ? Peut être des mercenaires ? Tout ce grouillo...

Jila passait par là avec ses deux nouveaux "amis" pour espérer se fondre dans la masse, elle se savait suivie depuis la dernière fois.. elle en avait réchappé de justesse grâce à l'humaine de l'Alliance, mais d'après les hommes d'Anton, certains individus posaient des questions en ville sur elle, sans connaître son nom où autre cela dit.


Feat ...





Thème Jila:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance interstellaire/ Division biotique
Rang : Lieutenant / N1
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 84

MessageSujet: Re: Une escapade sur Omega   Sam 02 Sep 2017, 01:31

ft. ...

ft. ...

Une escapade sur Omega

La quarienne, nouvelle amie de Kurt, indiqua que les deux compères, en bons humains naïfs et extérieurs aux us et coutumes de la station, se dirigeaient vers les terres d’un petit seigneur du crime local. Biiiiien, voilà une entrée en matière mettant directement dans le bain. Non pas que Baptist pensait qu’Omega était un repaire de frères jacques, mais qu’il y ait autant de territoires et gangs le dépassait. Pas étonnant que Cerberus se soit cassé les dents sur ce bout d’astéroïde.

Néanmoins, la native de Rannoch semblait encline à aider les deux humains. Suspicieux, réflexe de marines rencontrant un alien potentiellement dangereux, Baptist réfléchissait au taux de probabilité que la quarienne soit dangereuse. Si elle n’avait ni la carrure d’un krogan, ni la mocheté d’un butarien, rien ne disait qu’elle ne voyait pas dans les deux humains des cibles faciles. Néanmoins, la suspicion et les doutes n’étaient pas l’apanage du géant roux, hermétique à ce genre de questionnements. Ce dernier, en riant aux éclats, frappa dans le dos son supérieur et ami – qui manqua de tousser - avant de suivre la quarienne qui venait de les enjoindre à la suivre.

Râlant dans sa barbe, le lieutenant n’eut d’autres choix que de suivre la quarienne et son amie. L’œil vif, Baptist observait son environnement. La population d’Omega ressemblait à celle des Etats-Unis du XXIéme siécle, avec son lot de particuliers possédant des armes pour se défendre. Baptist aurait été curieux de connaître le taux d’homicide par arme à feu, mais il devait être conséquent. Enfin, au moins la station faisait le bonheur des marchands d’armes et truands, à défaut d’être celle des honnêtes gens.

Omega se voulait également une station cosmopolite. Du volus à l’hanari, du vortcha au butos, toute les races de la galaxie semblaient être présentes sur la station. Posant un moment ses yeux sur une asari, enfin sur le déhanché de celle-ci, le lieutenant fut tiré du spectacle par une moquerie du géant roux

- Je vois que tu profites du paysage de la station

Baptist fit un sourire en guise de réponse, non sans frapper amicalement l’épaule de son camarade. Sacré Kurt, il n’en perdait pas une. Enfin, Baptist ne pouvait pas enlever le fait que de nombreuses asaris étaient séduisantes. Malheureusement, la plupart des aliens qu’il côtoyait habituellement étaient de l’autre côté de son fusil, à essayer de le descendre. Les joies de la vie d’un marines. Engagez-vous qu’ils disaient, engagez-vous.

Au bout de quelques minutes de marche, le changement d’environnement fut notable. Des civils et petite frappe médiocrement armé, la quarienne les amenait dans un endroit avec des hommes surarmés, en armures, à œil sévère, s’il-vous-plaît. Passer la zone nécessitait apparemment de montrer patte blanche, chose dont la guide improvisée se chargea.

L’endroit regorgeait de personnes semblant parer pour la guerre. A côté Baptist et Kurt passaient pour des enfants de cœur dans leurs habits de civils. La guide, voulant rassurer ses touristes improvisés, indiqua qu’il s’agissait là d’un raccourci. Bin tiens, si ce raccourci était de la même teneur que le précédent, il allait y avoir de la décharge biotique dans l’air dans peu de temps. Enfin, ça ne semblait pas être le type de lieu malfamé de tout à l’heure, tous ces mercenaires présents devant instaurer une certaine crainte dans le cœur des petites frappes.

Curieuse, la quarienne s’arrêta pour demander aux humains la raison de leur présence. Sherlock holmes made in Rannoch, elle énonça de nombreux cas de figure et profils, sans doute ce qu’il y avait de plus commun à Omega. Ainsi il y avait la possibilité du civil venu tenter sa chance, du hors la loi fuyant les autorités, ou du mercenaire en quête de travail. La perspective du marines voulant fêter sa validation N1 ne devait pas être très commune à Omega.

- Le dernier point, nous sommes des mercenaires travaillant pour une compagnie de transit dans la Travée de l’Attique. Avec la piraterie dans le secteur il y a de quoi faire, et la paie est plutôt bonne.

Parfait Baptist, un mensonge correct et pas trop pompeux, dans un coin assez paumé pour ne pas éveiller de soupçons. Les faits de piraterie de la zone étaient assez connus, c’est d’ailleurs ce qui occupait la majeure partie des marines de cette région stellaire. Le lieutenant espérait que la réponse conviendrait à la quarienne



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 90

MessageSujet: Re: Une escapade sur Omega   Jeu 14 Sep 2017, 17:58

Une escapade sur Omega


Jila n'était pas très convaincue par le discours de l'humain. Elle avait pendant des années, passée sa vie à traquer des traîtres, à les interroger pour leur tirer les vers du nez et l'explication qu'on venait de lui servir couplé à la dégaine des deux hommes ainsi qu'a leur incapacité à se déplacer seul dans Omega posait un sérieux doute. Non Jila n'accordait que peu de crédit à l'histoire qu'on venait de lui servir, pour autant, elle ne chercha pas d'ennuis supplémentaire... Malgré tout, cette histoire lui trottait en tête, ce n'étaient pas de simple civils, sans armes ils avaient mit à terre un Krogan et ses sbires.

- Je ne chercherai pas les ennuis avec vous. Permettez moi juste de vous dire que je ne crois pas à votre histoire. Les conciliens assurent déjà la protection de la Travée, peut être est-ce la votre véritable identité ? Peu importe.

Elle n'était pas folle et ses déductions les plus improbables devenaient réalité. Non pas qu'elle cherchait à tout prix à les démasquer mais l'habitude de tisser des liens, de recouper des informations entre elles...

- Peut être avez vous entendu parlé d'une prise d'otage d'ailleurs dans la travée il y a quelque mois ? Un convoyeur de prisonniers à été détourné et une équipe de marines décimée. Dans la Faille de Calston précisément.

La Quarienne cherchait à voir leur réaction, l'histoire était bien réelle vu que c'est elle qui avait attaquée le convoyeur Humain pour libérer un de ses membres. Elle avait même fait un prisonnier, Ryan Becker qu'elle avait relâchée plus tard, ne lui étant plus d'aucunes utilité, Jila était comme ça, elle ne détestait personne de base, elle accomplissait seulement son devoir.

La chasseuse regardait autour d'elle, pour voir si personne ne s'approchait, presque elle aurait pu paraître paranoïaque par instants, elle s'estima presque heureuse d'avoir deux boucliers humains innocents l'aidant à se fondre dans la masse. D'un geste de la tête, la Quarienne proposa à ses compagnons de continuer cette conversation en marchant.
Poursuivant leur route le long d'un couloir interminable, celui dans lequel ils étaient depuis déjà dix bonnes minutes, ils arrivèrent à un ascenseur censé les ramener à un niveau supérieur.
Il ne restait plus qu'a attendre que celui-ci finisse par arriver, ce qui pouvait être assez long vu la distance qu'il parcourait.



Feat ...





Thème Jila:
 
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une escapade sur Omega   
Revenir en haut Aller en bas
 

Une escapade sur Omega

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Nébuleuse d'Oméga :: Oméga-