AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Tant-en-Un

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Ambassadeur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 29
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Tant-en-Un   Jeu 29 Juin 2017, 01:16
Registre Galactique des espèces
Tant-en-Un

Informations primaires

Sexe : Hermaphrodite.
Race : Hanari.
Faction : Conseil.
Poste / Grade : Ambassadeur Hanari auprès du Conseil.
Parenté : Hors du cadre juridique en matière de succession le concept de filiation est inconnu des Hanaris.
Situation maritale : En phase harmonique.
Planète d'origine : Kahjé.


Histoire


Le nom intime de celui-ci est Ilsensine. Cela veut dire « Qui contemple l’avenir radieux ».


***
Un frisson octarine parcours l’ensemble du corps, depuis l’échine jusqu’à l’extrémité des tentacules. Un sentiment étrange, indescriptible, à la fois gêné, honteux et fier. Un frémissement d’interdit et de bravade farouche. Une couleur à nulle autre pareille qui n’apparait que lors d’un seul et même évènement. Lorsqu’on franchit le pas.
***


Il est toujours étrange de révéler son vrai nom, même lorsqu’on se sent en confiance, même lorsqu’on le veut, ne trouves-tu pas ? Nous passons tellement de temps à conserver pour nous ce secret que c’est toujours un pincement au cœur de le confier à quelqu’un d’autre. Ou serait-ce de l’excitation ? D’un autre côté celui-ci… Je… Je ne sais pas comment les autres espèces font pour s’en passer. Ne deviennent-ils pas fous à force de révéler constamment à la face du monde leur intimité profonde ? Ne ressentent-ils jamais le besoin d’avoir un jardin secret ? Peut-être sont-ils fous tout compte fait…


***
Constellation de blanc sur le col alors que la tête vire au céruléen profond. Doute, mutisme, indécision.
Bah…
***


Laisse-moi prendre tes bras dans les miens… Nous aurions dû faire ça depuis tellement longtemps… Je pars demain pour la Citadelle occuper mon poste, j’ai déjà organisé mon appartement, j’ai recréé une chambre qui évoque les Immensités de danse-rhodophycées. Tu viendras me rendre visite…


***
Pâlissement de mauve. Regret, deuil. Il s’enivre de sa lumière tant qu'il le peux.
***


Nous avons si peu de temps… Apprenons à nous connaître alors. Bientôt nos lumières seront en harmonie, bientôt nous ne ferons plus qu’un. Que nos vies comme nos éclats s’abandonnent.

J’ai pris racine à Laa’Si Koso, les Profondeurs-de-Voûte-Givre dans la région des fosses arctiques de Kahjé. Je me rappellerais toujours quand, tout jeune polype je me suis ouvert pour la première fois à la voix des Eveilleurs, récitant dans les champs de naissance la parole des Portes-Flammes. Je me souviens m’être baigné dans leurs litanies, laissant mes bras se balancer au rythme des radiances psalmodiés par mes gardiens. Notre génération était forte, prospère. Lorsque que je me suis finalement détaché du berceau des champs de naissance je restai quelques temps parmi les Eveilleurs pour m’abreuver de leur éclat et de leur vérité, ce sont eux qui finalement me conduire au Séminaire de Laa’Si Koso pour que je commence ma formation. Si j’ai toujours été sensible à la radiance des Portes-Flammes auprès de mes professeurs et des prêtres je regrette toujours cette époque unique d’insouciance où je ne faisais qu’un avec leur parole. Sans considération, sans pensée, à baigner dans l’immensité de leur clarté.

A mesure que je grandissais et que ma substance intégrait de plus en plus les infinis subtilités de la brillance, je me suis intéressé au monde qui nous entoure. Laa’Si Koso, comme son nom l’indique, est située dans une immense cave sous-marine construite sous la banquise. Sa position reculée vis-à-vis de la capitale la rend très peu attractive pour les êtres d’autres espèces, et chaque Drell qui passait dans notre cité, à défaut d’une autre espèce, constituait une attraction rare et fascinante. Déjà tout jeune j’étais un incroyable bavard, et j’inondais littéralement ces précieux visiteurs de questions toutes plus naïves les unes que les autres. Ce fut un réel choc d’apprendre un jour que ces êtres si différents (ils étaient obligés de porter une combinaison hermétique pour nous visiter et même avec ça l’humidité leur était presque insupportable) n’étaient pas sensibles à la radiance des Portes-Flammes. Mes tuteurs me répondirent que beaucoup d’êtres étaient aveugles, n’arrivaient pas ou ne voulaient pas voir. C’est après avoir amèrement digéré cette vérité que je décidai d’intégrer le Haut-Séminaire de Kila vaal Lorin pour poursuivre mes études. Je voulais alors devenir prédicateur, que tous puissent bénéficier de la parole sacrée des Portes-Flammes. La Citadelle, les Relais cosmodésiques, tout cela que je ne connaissais alors que dans les livres d’histoire et les holo-projections, n’étaient-ce pas l’héritage des Portes-Flammes ? Comment pouvions-nous tous user de leurs dons sans incliner humblement la tête en guise de remerciement ? Mon premier cycle d’apprentissage terminé je parti donc vers la capitale avec un tiers de ma couvée.

La vie à Kila vaal Lorin fut… Enrichissante. Contrairement aux Profondeurs-de-Voûte-Givre la capitale de Kahjé est une cité très cosmopolite et j’eu la surprise de voir pour la première fois Asari et Turien. Même un humain un peu claustrophobe à une occasion. L’absence d’un glacier surplombant la ville permettait de contempler directement les suprêmes rayons de notre étoile bien-aimé. Je profitai de cette occasion pour explorer la terre ferme, converser avec une multitude de races différentes, dévorer des connaissances venues des étoiles si bien que, j’ai bien honte de l’avouer, je ratai complétement mes premières années au Haut-Séminaire. Soucieux de ne pas échouer dans une université de seconde zone qui m’aurait condamné à passer ma vie sur Kahjé ; et porté un sacré coup à mes ambitions de prédicateur ; je me décida enfin à mettre un coup de collier à mes études. Je porta mon parcours scolaire vers les relations Hanaris-Drell, un cursus socio-politique qui me permettrait tant d’approfondir mes connaissance que d’effectuer des stages dans des communautés non-Hanaris. Ce fut une révélation. Les Drells n’avaient pas besoin de vénérer les Portes-Flammes, la nature même du Synacte était une communion à la mémoire de ces grands bâtisseurs. En unissant nos peuples nous suivions le même chemin qu’eux. Ma thèse de séminaire porta sur ce sujet et je m’en tira avec une note fort satisfaisante ainsi que les félicitations du Jury. Mes ambitions avaient quitté le chemin de la théologie pour aborder les rives de la politique.


***
Une intense illumination rosée. Une fierté mal contenue.
***


Mon premier poste fut celui d’agent de contact au sein de la colonie Drell d’Ehra, en orbite de leur défunte planète natale de Rakhana. C’était la première fois que je quittais Kahjé, et passé l’excitation d’emprunter un relai cosmodésique construit par les Portes-Flammes je fus saisi d’une intense appréhension. Le spectacle triste de cet astre interdit fut omniprésent lors de mes premières années sur cette lune. On sous-estime toujours la difficulté de vivre au quotidien dans un environnement à l’air libre. Heureusement travailler pour le Synacte était un ravissement de tous les jours et cette stimulation intellectuelle permanente m’encourageait à chercher toujours plus. Le Synacte est un pacte bien en place, établi depuis fort longtemps. Son fonctionnement et ses intérêts sont bien rôdés. Je voulais entrer en contact avec d’autres espèces. Au bout d’une quinzaine de cycles je pris enfin mon courage à deux mains et demanda une mutation sur la Citadelle auprès des services de l’Ambassade.

Au même titre que mon installation sur Ehra fut un choc, mon arrivée sur la Citadelle fut un profondément bouleversement. Même si Ehra est majoritairement peuplé de Drells notre peuple y est fort présent. Comparé à sa population totale les Hanaris sont terriblement sous-représentés au sein de la Citadelle. Sous-représentés et mal considérés. Notre technologie y est quasi inexistante, notre culture reléguée à quelques salons et résidences privés, nos croyances tournées en dérision. Je ne m’attendais pas à un tel mépris de la part des autres espèces, surtout des humains et Turiens là où les Asaris faisaient preuve de davantage de politesse. J’avais bien pris soin, au cours de mon cursus, de suivre les cours permettant de s’accoutumer à la grossièreté des non-Hasaris mais mes acquis furent mis à rude épreuve. J’envisagea même quelques temps de redevenir prédicateur au sein de cette fleur de l’héritage Porte-Flamme. J’ai honte de l’avouer, mais c’est après avoir essayé discrètement d’entrer en contact avec des gardiens insectoïdes de la Citadelle et en avoir fait fondre quelques-uns par mégarde que je renonça à mes ambitions et me concentra sur la politique. Les services de sécurité ne m’ont jamais pris sur le fait fort heureusement, cela aurait donné un sacré coup de canif à ma carrière…

J’occupais un poste au sein de la section commerciale de l’Ambassade, j’étais chargé des relations entre les Drells et les autres espèces de l’espace concilien. Après quelques années à ce poste je monta en grade pour devenir directeur des services commerciaux des Hanaris sur la Citadelle. Un véritable défi car notre technologie si sophistiquée est mal connue des autres races et souvent inadaptés à leur morphologie. Toutefois nos différents atouts, notamment vis-à-vis de la perception de la lumière et des capacités mémorielles uniques des Drells nous offraient des opportunités intéressantes. Nous étions loin de l’influence Volus mais nous avions tout de même notre mot à dire, et quelque chose à apporter, sur l’échiquier commercial de l’espace Concilien. C’est à cette époque que je commença à percevoir le réel potentiel de notre espèce au sein de cette immense communauté galactique.
Puis vinrent les Moissonneurs…

Je crois pouvoir le dire, nous autres Hanaris avons eu une chance insolente pendant cette guerre. Kahjé manqua de peu la destruction à cause d’un complot ourdi par ces déments au service de Cerberus. L’un des nôtres même manqua de peu, dans son incompréhension des textes sacrés, de nous condamner tous à l’oubli. Le Spectre Shepard nous a sauvé. Notre peuple lui sera éternellement reconnaissant. Tous les peuples devraient l’être, cet humain a accompli tellement de choses. Parait-il, un Porte-Flamme est revenu lui-même d’entre les morts pour le guider vers la victoire. Comment ? Tu es bien impatiente tout d’un coup. L’ai-je rencontré ?


***
Une fulgurance de jaune de chaque côté du col, une grêle de lueurs violettes le long des bras. La queue pulse doucement d’une lueur verte enfiévré. Dépit, frustration, tristesse.
***


Non…


***
Une lueur blanche diffuse, comme jaillissant des profondeurs de sa substance. Mutisme.
***


Hum… Ce n'est pas grave mon amour, j'aurai été curieux aussi.

Bref… Nous devons beaucoup à Shepard… Non seulement il a sauvé la Galaxie mais en plus il a prouvé que l’union des peuples permettait d’accomplir l’inimaginable. Lorsque Cerberus attaqua la Citadelle j’étais présent, caché dans un de nos salons aquatiques. Notre mode de vie si spécifique a sauvé la vie de beaucoup d’entre nous ce jour-là car ces terroristes ne prirent pas la peine de venir nous chercher nos cuves. Je quitta la Citadelle peu après que l’assaut fut repoussé et le Conseiller humain mis à mort. Les profondeurs abyssales de Kahjé était un refuge secourable en ces temps de trouble même si je ne doute pas que pour le coup, les Moissonneurs n’auraient pas hésité à venir nous y chercher, eux. Cette époque fut marquée par une crise théologie profonde au sein de la société Hanari jusqu’aux plus hauts degrés de la Primauté. Moi-même, soucieux de mon salut, je me tourna vers les textes sacrés et accompli plusieurs pèlerinages. Mon chemin me mena même au-delà des portes sublimes de Lor Vaal Soq'Hyli, notre grand temple révéré. Lorsque les Moissonneurs furent vaincus ma foi se retrouva renouvelée. Les Portes-Flammes étaient certes tombées face à ces machines antiques et monstrueuses, mais leur sacrifice nous avait permis de vivre. Les Portes-Flammes ne nous ont pas seulement offert la conscience, ils nous ont offert un avenir.
J’ai été choqué, et le suis encore d’ailleurs, quand je vis la tournure des évènements après la chute des Moissonneurs. L’union sacré des peuples de la Galaxie vola en éclat sous de stériles luttes de pouvoirs et des conflits mesquins. La guerre entre les Dalatraces et le GSI, les croisades butariennes contre l’Alliance. La situation est pire qu’avant l’invasion ! J’enrage de voir la galaxie à feu et à sang alors que nous pourrions accomplir tellement plus… C’est alors que j’ai compris. Le Synacte était la solution. En l’étendant à tous les peuples, d’abord de l’espace concilient puis aux autres, nous garantiront une harmonie et une paix durable au sein d’une collaboration constructive. J’avais déjà grimpé beaucoup d’échelons de la hiérarchie au sein de l’administration de la Primauté, ma carrière puis mes pèlerinages m’y ayant aidé. Je sollicita donc un poste auquel mon statut me permettait de prétendre, celui d’Ambassadeur Hanari au sein de la Citadelle. Afin de confirmer ma candidature je me lança dans l’ultime sacrifice et parti pour le dernière des pélerinages, à Irhyl Vall Sinqar, l’Âtre des Réfugiés.


***
Les couleurs fluctuantes cessent soudainement de tourbillonner sur sa peau, parfaitement immobile, tant de corps que de lumière.
***


Il ne m’appartient pas de dire ce que je vécu là-bas…


***
L’espace d’un instant son corps entier n’est plus qu’un halo violine. Puis le viride qui lui est naturel revient alors qu'il dissipe mes pensées d'un léger mouvement de tête.
***


Après audience auprès de la Primauté et de sa sainteté la Voix où j’exposa mes projets le poste d’Ambassadeur me fut accordé. Il fallait faire preuve de subtilité, de doigté et d’audace pour promouvoir comme je l’entendais la position de notre peuple. Les projets que j’avais commencé à envisager avant l’invasion des moissonneurs revinrent d’actualité. Nous avons beaucoup à offrir à la Galaxie, que celle-ci s’en en ait conscience ou non…

J’ai trop dit. Quand je dis que je suis bavard ! A ton tour mon amour, je ne veux perdre une miette de rien…


Apparence

Comment décrire le monde à un aveugle ? L’hyperbole est exagérée, celui-ci en convient mais elle est pourtant particulièrement adaptée ici. Les Hanaris ne « voient » pas, du moins pas comme les autres espèces peuvent le faire, notre épiderme est recouvert de cellules photosensibles capables tant de capter la lumière que d’en produire. Quel rapport avec l’apparence physique de celui-ci dites-vous ? Celui-ci y vient, nous sommes capables de percevoir un spectre de couleurs et de lumières infiniment plus vaste que vous. Il n’existe pas de mots dans votre langue pour définir toutes les nuances et subtilités que la peau de celui-ci peut prendre. La description de celui-ci ne pourra être, celui-ci s’en excuse, que fortement limité.


***
Une légère fluctuation de bleu intense contrasté de vives stridulations grises. Un regret poli.
***


Celui-ci est plus grand pour un Hanari, environ 1m80 selon votre échelle. C’est cela ? Les teintes dominantes de celui-ci, dans votre spectre du moins, sont celles de sa région d’origine des fosses arctiques de Kahjé, un bleu-vert viride au col strié de rose. Celui-ci porte une parure cérémonielle qui lui sert d’interface omni-tech. Il est souvent accompagné de la lueur froide et artificielle de son drone assistant.

Si seulement vous pouviez « voir »


Caractère

C’est une question quelque peu indiscrète…


***
Un bref éclat de rouge intense le long de l’échine. De l’agacement, une offense mal reçue.
***


Soit… Mais celui-ci tient à préciser son mécontentement. Celui-ci a pris le nom de Tant-en-Un, car il parle au nom de beaucoup. En effet celui-ci est considéré chez les siens comme un individu hautement prolixe sachant à merveille manier les mots et les luminescences. Cela est une considération à double tranchant. Celui-ci porte la confiance de son peuple car ce dernier sait qu’il lui sera loyal, mais ce dernier n’apprécie pas tout à fait ce que cela implique. Celui-ci sait mentir. Non pas que le mensonge n’existe pas dans la société Hanari, mais il est souvent considéré comme… embarrassant. L’idée communément admise est que les Portes-Flammes ne nous ont pas accordé le don de la conscience pour proférer de viles menteries. Nous mentons souvent avec regret, pas celui-ci. Celui-ci sait dissimuler, quand dissimuler et pourquoi. Cela peut vous paraître anodin, les humains sont souvent comme étant des menteurs avérés, si vous lui permettez de rapporter tel quel une telle réputation. Le premier langage des Hanaris est la lumière, nous communiquons par notre apparence. Savoir mentir implique de savoir parfaitement contrôler son corps afin de ne jamais produire un éclat que nous ne désirons pas. Celui-ci a une parfaitement maîtrise de lui-même, il observe tout, note tout et agit en conséquence selon ses objectifs et celui du Synacte. Quant aux autres espèces… Nos intérêts sont convergents, mais ils ne le savent pas encore. Il faut les guider, comme les Portes-Flammes nous ont guidé par le passé, à leur insu si nécessaire. Tant qu’ils nous considèrent comme des méduses ineptes nous conservons l’avantage.


Compétences / Profil

Voir ce topic pour l'aide.
Profil :

Profil : Savant. (profil choisi pour qu'il puisse invoquer et contrôler ses drones assistants)

Équipement :

Armes : Épiderme venimeux.
Armurerie : Sans doute plein de choses que ses bras sont incapables de soulever. Donc dans les faits : rien.

Compétences :

Militaire : Combattant agile.
Biotique : Non.
Technologie : Drone doté d'une caméra et d'un projecteur de leurre (3pts). Tourelle volante dotée d'armes de tir (4pts).




Compléments

Signe(s) distinctif(s) : Tout dépend de votre capacité à distinguer une méduse d’une autre… Techniquement dans un milieu faiblement fréquenté par les Hanaris il sera une distinction en lui-même.
Relations avec les autres : En tant qu’Ambassadeur, Tant-en-Un possède des canaux de communication privilégiés avec la Primauté.
Des liens prédéfinis ? : Non (je connais pas grand monde ici !)
L'objectif de votre personnage à long terme ? : Etendre le Synacte à toutes les espèces conciliennes.


Hors Personnage

Célébrité sur l'avatar : Heu… Une méduse je crois.
Comment avez-vous connu le forum ? Un vil Valerion m’en a touché un mot. Il ne sait pas encore à quel point il va le regretter…
Est-ce un double compte ? Pas que je sache, j’ai arrêté le somnambulisme il y a plusieurs années.
Des remarques ? Non, je ne suis pas comestible.



RP d'introduction

Le sujet butarien secoua stupidement la tête alors que ses yeux multiples, libérés du bandeau médical, s’accoutumaient à l’obscurité ambiante. Un tressaillement quasi imperceptible de ses traits indiqua une vive douleur alors qu’il s’avançait, hésitant, dans la grande pièce sombre. Gêné, il finit par se tourner vers les deux Hanaris qui l’avaient escorté jusqu’ici, encore postés tous deux de chaque côté de la lourde porte magnétique.

Les lueurs colorées par les deux créatures en forme de méduse lui étaient presque douloureuse, comme si ces teintes fluctuantes venaient directement lui marteler le crâne. Il se plaqua les mains sur le visage en gémissant alors que les larmes lui montaient aux yeux.

Comment vous sentez-vous ? Lui demanda poliment une des deux créatures, la plus grande, de couleur verte striée de rose.

J’ai mal bordel. Je suis pas encore assez payé pour ces conneries.

L’autre créature, d’un pourpre intense tressaillit à ses mots, comme offensé. L’imposante coiffe d’argent sertie de gemmes étincelantes qui flottait au-dessus de sa tête lévitait dans un immobilisme inquiétant. Valko, le Butarien n’en avait cure. Les Hanaris étaient connus pour être des putains de coincés de toute façon, et le fait était qu’il avait réellement mal.

C’est normal, répondit la première créature d’un ton toujours aussi tranquille. L’opération pour laquelle nous vous avons engagé est encore expérimentale. Ces implants sont initialement prévus pour une anatomie Drell. La morphologie, et le nombre, de vos yeux nous impose de procéder par tâtonnement. Nous sommes désolés pour la gêne occasionnée.

Ouais ouais…
Grommela Valko. Des tests donc ?

Tout à fait, nous vous avons conduit dans cette pièce et coupé les holo-projections des murs pour que vous vous concentriez sur la bioluminescence de celui-ci. Très révéré prêtre de la Primauté si vous permettez… A ces mots l’Hanari surplombé de sa coiffe cérémoniel antigrav glissa latéralement le long du mur de la pièce circulaire jusqu’à se placer dans le dos du Butarien. Valko grogna dans sa barbe, il n’aimait pas l’idée de tourner le dos à quelqu’un, même à un prêtre Hanari.

De son côté Tant-en-Un était demeuré immobile devant lui, attentif à la moindre de ses réactions. Son attention était plus particulièrement tournée vers les quatre petits yeux enfoncés que le Butarien ne cessait de cligner. Il était méfiant, malgré la confortable somme de crédits que la Primauté lui avait offerte en échange de sa participation. Méfiant et vaseux, les substances utilisées pendant l’implantation semblaient encore actives.


***
Stridulation d’indigo le long des bras. Intérêt intense.
***


Vous êtes désormais capable de percevoir un spectre de couleurs et de lumières bien plus étendu qu’auparavant. Il faut un peu de temps pour votre cerveau pour vous adapter. Du temps et de l’éducation. Les Drells possèdent une mémoire visuelle eidétique qui leur permet de se rappeler de la moindre nuance. Ne possédant pas cette capacité, votre instruction risque de prendre davantage de temps.


Dites que je suis con tant que vous y êtes.


***
Iradiance de jaune en étoile au bout de la tête. "Crétin" Pensa Tant-en-Un.
***


A l’autre bout de la pièce le Prêtre de la Primauté, représentant d’Osaré adopta des rayures d’un rouge intenses, signe d’un agacement scandalisé.

Celui-ci n’a pas dit ça. Vous avez été sélectionné pour vos aptitudes, mentit calmement Tant-en-Un. Les striures rouges du Prêtre s’intensifièrent l’espace d’un instant. Celui-ci va vous parler, à la fois vocalement et biolumineusement et vous allez essayer d’associer des idées à une radiance. Soyez sensible à la teinte, l’intensité et le motif.

Ok, répondit Valko en se frottant encore une fois les yeux. Se campant sur ses deux pieds il croisa les mains à hauteur de poitrine, simulant la présence d’un buzzer comme dans l’une de ces émissions idiotes dont étaient friants les habitants d’Omega.

Celui-ci s’appelle Tant-en-Un. Il a supervisé l’opération et a à cœur votre état de santé.


Biiiiiiip, m’en fout.

La couleur. Quelle couleur ?

Des points verts, surtout sur le dos. Enfin, un mix entre du vert et du violet, j’pensais pas ça possible. Il se frotta les yeux avant de recroiser ses mains. De la sincérité ?


Pas exactement mais votre démarche est bonne ! Celui-ci pense que la situation intergalactique est fort dommageable. Il est regrettable que les revendications butariennes soient si mal considérées par le Conseil mais celui-ci considère que les activités agressives de votre peuple nuit à sa cause.

De la connerie ? Vous avez une couleur pour la connerie ? Effectivement vos talents de loupiotes sont fabuleux, j’en reste baba.

Il s'agit davantage d'une manifestation de la tristesse suite à un constat regrettable, notez comme mon épiderme a adopté une nuance de vert différente.

Ouais, ouais, ils disent tous ça…

Malgré ses bravades son attitude goguenarde diminuait en puissance. Fréquemment il tournait la tête pour jeter un œil sur le grand prêtre silencieux mais rouge vif. Quelques gouttes de sueurs commencèrent à perler sur son crâne glabre alors que son cœur battait douloureusement dans ses tempes.

Continuons, celui-ci considère que vous êtes un sujet extrêmement enrichissant.


Urggk… Je crois que je vais vomir… Vous êtes jaune… Je crois…

Tout à fait, toutefois celui-ci a menti dans la dernière phrase. Avez-vous noté la nuance ?

Valko accusa le coup en grimaçant.

Heu… Un genre de… Je connais pas de mots pour ça… Ça ressemblait à… Vous avez un dico ?

Celui-ci préfère que vous vous concentriez sur votre impression personnelle et non sur une approche normée par des codes culturels. Inventez un mot si vous en ressentez le besoin.

Ok, c’est comme… Je… Aura ?

Radiance ?
Proposa Tant-en-Un pour aider son sujet.

Putain de bordel de merde j’ai tellement mal ! Eclata Valko. Vous savez où vous pouvez vous la foutre vo’t radiance ?!

Bien ça suffira.

Quoi, vous êtes vexé encore ? Grogna le Butarien chancelant, un sourire moqueur mais hésitant aux lèvres. Il manqua de peu de s’effondrer alors que sa tête lui semblait désormais sur le point d’exploser.

Non, vous saignez, celui-ci craint pour votre santé ainsi que pour la structure optimale de votre appareil cérébrale. Veuillez fermer les yeux afin de tarir le flux d’informations qui sature vos nerfs.

Le Butarien hurla alors qu’il comprit effectivement que les larmes qui s’écoulaient à grand flot de ses yeux étaient sa propre hémoglobine. Le choc aidant la douleur il s’effondra finalement au sol avec brutalité où ses membres s’agitèrent de spasmes convulsifs.

Un profond silence s’étendit dans la pièce, seulement dérangé par le raclement des bottes de Valko contre le sol en métal.

Il est mort ? Demanda oralement le grand prêtre avec une compassion de circonstance. Il avait à nouveau adopté une teinte rose habituelle.


***
Un halo blanc au niveau de la queue et de la tête. Une certaine indifférence.
***


Non non, mais il va sans doute devenir aveugle, celui-ci pense que les nerfs optiques ont fondus.


Était-ce bien nécessaire Ambassadeur ?


La somme promise par le contrat couvrait les désagréments de cette éventualité. Cette petite frappe d’Omega aura certainement une vie confortable et sans danger s’il use de ses nouveaux fonds avec intelligence.


***
Les stries roses sur le col se parent d’un reflet ocre doré. Dénégation, Tant-en-Un doute de la capacité de cette créature misérable à gérer convenablement quoi que ce soit.
***

Le grand prêtre ne releva pas.


Oh fort bien, celui-ci aurait détesté abuser.



Tout à fait.

L’Ambassadeur Hanari leva délicatement un de ses interminables tentacules. A ce geste la porte s’ouvrit en glissant dans un bruit pneumatique laissant entrer dans la pièce sombre une raie de lumière en même temps qu’un imposant drone muni de pinces. Celui-ci s’empara délicatement du Butarien encore agité de spasmes et l’entraîna hors de la pièce vers l’infirmerie. L’état de ses nerfs seraient fascinant à étudier. Sans un bruit le grand prêtre se dirigea vers Tant-en-Un en évitant le sang par terre.

Quelles conclusions Ambassadeur ?

Celui-ci préfère se fier aux relevés des ingénieurs Très Révéré, mais les avancées semblent prometteuses. Les implants de ce sujet étaient de la première génération. Le modèle final pour Butarien devrait être bientôt au point.

Vous partirez bientôt pour la Citadelle donc ?

Oui, les ingénieurs n’ont pas besoin de celui-ci pour terminer les prototypes. Encore quelques personnes à rencontrer avant son départ et tout sera prêt.

La peau du prêtre se couvrit d’une danse subtile de motifs violets et cyans. Il hocha doucement la tête et quitta à son tour la pièce, laissant Tant-en-Un seul dans la rotonde obscure. Son attention se porta sur les traces de sang qui scintillaient doucement à la lumière de l’extérieur.

***
Les stries roses prirent une couleur intense mauve intense, faisant danser des reflets sur les murs alentours. Excitation, fierté sans borne, détermination.

Nous sommes maître de la bioluminescence. Nous pouvons communiquer là où les autres ne voit rien, nous pouvons transmettre des messages, des doubles-sens à l’insu de tous. Nous construisons les machines traductrices que les autres races utilisent, nous pouvons tout aussi bien omettre une certaine partie du spectre de leur programmation. Nous sommes les partenaires des Drells, leurs guides, leurs sauveurs, nous avons l’avantage de la mémoire absolue.


Nous offrons au Conseil l’opportunité de la communication ultime, de l’espionnage sans faille, de la perception infinie. Nous offrons au Conseil l'appuie absolu des Hanaris. Enfin plus que tout, nous offrons l’unité, le rêve des Portes-Flammes.



Nous offrons le Synacte à l'Univers.


***







Dernière édition par Tant-en-Un le Sam 01 Juil 2017, 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 8007
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Tant-en-Un   Sam 01 Juil 2017, 11:41
Bonjour Tant-en-un.

Je n'ai pas grand chose à redire sur la fiche. La seule chose qui me pose problème est le fait que tu sois biotique : il n'y en a aucune mention dans ton histoire.


Hormis ça, rien à dire. Du coup je te laisse ajouter un paragraphe où tu justifie ta biotique ou enlever la lévitation de tes compétences, et c'est bon.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Ambassadeur
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 29
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Re: Tant-en-Un   Sam 01 Juil 2017, 15:48
Hop, dans la mesure où j'avais mis ça juste pour respecter le quota de points du profil on peut s'en passer !

Il utilisera un monte-charge comme tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 8007
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Tant-en-Un   Sam 01 Juil 2017, 16:04
T'es pas obligé d'utiliser tout les points, si tu veux pas le faire.

Cela étant, vu que tout est bon, aucune raison pour que tu patiente encore dans le sas.


Je te donne le lien pour trouver des partenaires RP : ->ici<-. N'oublie pas de bien respecter la fiche modèle.

Si tu veux chercher des liens avec les autres joueurs, je te conseil de lire les Journaux de Bord. et t'encourage à faire le tien.

Et bienvenue sur le forum.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tant-en-Un   
Revenir en haut Aller en bas
 

Tant-en-Un

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Hall du Personnage :: Présentation des Membres :: Fiches Validées-