AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Védéria T'Zéria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendante
Rang : Archéologue
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4849-vederia-t-zeria#71059
http://www.masseffect-reborn.fr/t4852-journal-de-vederia#71069


Messages : 21
Crédits : Tira-Owl (Deviantart) Retouché par bibi

MessageSujet: Védéria T'Zéria   Mar 01 Aoû 2017, 23:56
Registre Galactique des espèces
Védéria T’Zéria

Informations primaires

Sexe : Féminin
Race : Asari
Âge : 100 ans
Faction : Indépendant
Poste / Grade : Archéologue
Parenté : Mère et père décédés
Situation maritale : Célibataire
Planète d'origine : Thessia


Histoire

- An 2 037 à 2 186. Préambule, naissance, études -
Notre histoire commença par une danseuse Asari nommée Sameea V’Tiari sur la fameuse et non moins sulfureuse Omega. La danse était sa passion, étant née sur cette station, elle ne connaissait rien d’autre. Lexia rencontra un jour Krogan du clan Draxt qui lui fit découvrir autre chose, de nouveau horizon. Malheureusement, leur idylle se termina lorsqu’elle appris son décès après un contrat qui tourna mal. Il était mercenaire et la mort faisait partie des risques du métier. Un des partenaires du Krogan vint lui apprendre la triste nouvelle en lui donnant la part de Kargesh. Dans l’optique d’offrir une vie meilleur à l’enfant qui grandissait en elle, l’Asari décida de quitter Omega pour partir vivre sur Thessia. S’établissant rapidement mais non sans mal dans la république Terlia, Sameea donna naissance quelques années après à Védéria en cette année 2 102, en Janvier. La petite Asari apporta son lot de bonheur à sa mère au fur et à mesure des années.

Plus tard, alors en âge d’entrer à l’université, elle fut acceptée à l’université Aurais dans la section archéologie. Une section qui attirait de moins en moins de monde. Son peuple avez déjà eu largement le temps d’écumer la galaxie. Mais c’est là qu’elle voulait aller. Enfant, elle avait visité le temple d’Athamé avec sa mère. Cette visite fut le déclencheur de sa passion pour l’archéologie. Rêvant de découvrir un tel temple, peut-être ancien, peut-être en ruine ; mais en découvrir un, lui rendre son historie, l’apprendre… Ces quelques pensées suffirent à lui trouver sa vocation. Les années passèrent et elle se spécialisa de plus en plus vers les ruines anciennes. Dans ses dernières années d’études, Védéria eu le choix de se spécialisé soit ans l’étude des prothéens, soit dans l’étude des Rachnis. Ces derniers de part leurs formes lui donnait toujours des sueurs froides, elle opta donc pour les prothéens. Et quoi de plus intéressant qu’une espèce disparu depuis cinquante mille ans ?


- An 2 186. Fin d'année, première exploration -
Aujourd'hui il faisait beau, malgré ce vent constant et des nuages constamment présent. Mais l’équipe aurait peut-être moins à utiliser les éclairages si le ciel était plus lumineux. Voir pas du tout si le ciel se dégageait. Enregistrant des données sur le site artificiel de fouille, Védéria fut stoppée par dans son travail par un alarme. L’heure était arrivée, chaque membre de la promo allait recevoir son affectation. Ce stage de deux ans permettrait de valider leur thèse. Quittant le site où elle était seule, elle se dépêcha de rejoindre l’amphithéâtre ou la doyenne remettrait les affectations en mains propre. Évidemment, elle arriva sans avoir pris le temps de se changer et une fois la réunion terminé. Une chose qui n’étonna personne, et encore moins sa mère qui était présente. Comme quoi, pouvait être majeur de promo et toujours être dans les nuages. Couverte de poussière, chose dont elle ne se rendit compte que trop tard, elle attrapa son affectation. Dessus figurait son équipe et sa futur affectation. Retrouvant sa mère, elle sauta de joie. Un site inconnu l’attendait.

Situé dans l’Attique Beta, Eletania était une petite planète recouverte de reliefs très accidentés et recouverte d’un tapis verdoyant de mousses, d’algues et de lichens. Tout d’abord considéré comme un monde adapté à la colonisation, ce point de vue fut tout de suite revue face à la découverte de son atmosphère épaisse et oxygénée. Cette atmosphère est dû à une toile de créatures symbiotiques microscopiques qui ont pour seul effet de produire un choc anaphylactique si on la respire. Comme quoi, pas de sortie dans combinaison. Des ruines apparemment prothéennes avaient été trouvé sur cette petite planète deux ans auparavant par l’équipe d’un spectre humain.

L’équipe archéologique qu’elle avait rejoins pour terminer le cursus de son diplôme avait été choisis pour explorer ces fameuses ruines. Âgée de tout juste quatre-vingt-huit ans, les deux Asari présentes dans l’expédition considéraient Védéria comme un être humain pouvait considérer un enfant qui commençait à marcher, elle ne tenait pas en place. Les joies d'une jeunesses insouciante de la vie. Sans pour autant être une véritable pipelette, l’agitation, le stresse, la joie de l'idée de faire ses premiers pas sur un site encore non exploré se lisait sur son visage. La navette commença sa descente sur le site. La jeune Asari était déjà debout, hors de son siège, les mains et la tête collé contre la vitre du sas. L’approche du sol se fit de plus en plus présente, les ordres et les rôles fusaient derrière sa tête sans pour autant qu’elle ne les retiennent, trop excitée par l’émotion. La navette approchant du sol, elle enfila son casque et verrouilla sa combinaison. A peine la porte ouverte qu’elle sauta sur le sol et fit ses premiers pas sur un sol inconnu.

-Par la déesse ! C’est carrément génial !
Voilà ! On y est !
Levant les bras, regardant la flore et le ciel, tournant sur elle même, on la rappela à l’ordre.

-Hey Gamine ! Calme tes ardeurs.
On sait que c’est ton premier voyage mais relax.
On a aucune idée de sur quoi on va tomber.
Oublie pas ton équipement.


-Oui madame.

-Et arrête de m’appeler Madame ! J’ai pas encore l’âge d’une matriarche...

Le petit groupe constitué de trois Asari quitta la navette pour avancer parmi les premières pierres des ruines. La structure semblait très anciennes. Il y avait une sorte de place centrale de forme circulaire qui semblait remonter sur une cinquantaine de centimètre sur la zone extérieur. Autour de ce ‘socle, il y avait six paroi qui remontait jusqu’à quatre mètre de hauteur à première vue. A côté, deux pilonnes montaient jusqu’à une hauteur indéterminée. Le vécu et la couleur grisâtre d’un jour de pluie traduisait le vécu de cette structure. Son matériel sur elle, les yeux remplie d’étoile, Védéria commença à ausculter la zone, chacune se séparant de l’équipe.

Tout en restant en contact entre elle, la jeune Asari qui avait laissé son jeune esprit professionnelle prendre le dessus sur sa fougue lors de l’atterrissage trouva un tunnel. Recouvert par les roches et les sédiments, il semblait autrefois avoir été creusé par une espèce dite évoluée. S’enfonçant dans le dédale, regardant les parois à la recherche de l’architecture typique des prothéens son omnitech bipa. Répondant à l’appel, ce fut la voix de Lexi qui lui demanda de les retrouver à la navette. Dans l’incompréhension la plus totale, Védéria ne mit pas longtemps à retrouver ses mentors qui lui apprirent que les fouilles étaient annulées. La demande venait directement de Thessia. Une espèce inconnu attaquait la voie lactée.


- An 2 187, début d'année -
Les moissonneurs. C’est le nom qu’on leur donnait. Ceux-ci avaient envahi toute la galaxie et était finalement arrivé sur Thessia. Ce jour là, Védéria était chez sa mère lorsque la guerre sonna à sa porte. La jeune Asari n’était pas prête pour ça, elle qui découvrait à peine la vie. La tranquillité du quartier disparu pour ne laisser la place qu’au chaos. Suivant sa mère, elle courait dans les dédales des rues afin d’échapper aux créatures qui les traquaient. Utilisant ses pouvoirs biotiques comme elle avait appris à le faire durant son parcours scolaire, elle fut très vite fatiguée et désorientée. Se cachant dans un bar en ruine, elle en profita pour se ressourcer quelques minutes. Ne sachant comment réagir, complètement perdue par le monde qui s’effondrait autour d’elle, Védéria se mit à pleurer.

-Qu’est-ce qu’on fait? Qu'est-ce que nous allons faire ?

-On rejoins une tête de pont ou un refuge. On peut aussi rejoindre l'armée. Elles nous dirons quoi faire.

Sameea la prit contre elle pour tenter de la rassurer. Elle était tout aussi paniqué que sa fille, tentant de le cacher tant bien que mal. Leur pose prit rapidement fin lorsque deux maraudeurs accompagnés de quelques cannibales arrivèrent. Les yeux de Védéria s’écarquillèrent de terreur lorsqu’elle les vit entrer dans le pub. Envoyant une projection afin de les faire partir, elle ne put empêcher le tir de l’ancien Turien qui était devenu une créature des moissonneurs. Le tir alla se loger dans l’abdomen de sa mère. Regardant la scène sans pouvoir faire quoi que ce soit, envoyant une projection à travers le plafond, ce dernier s’écroula sur les créatures des moissonneurs. S’accroupissant près de sa mère, elle tenta de faire quelque chose mais s’aperçut bien vite qu’elle ne pouvait rien faire. Elle était archéologue et non médecin. Sameea attrapa une de ses mains et lui posa son arme, lui demandant de partir. Il le fallait, elle ne pourrait jamais attendre l'armée. La jeune fille refusa, refusant d’abandonner sa mère. Incapable de bouger. Son sang se répandait de plus en plus sur sa robe. Védéria voulait appuyer sur la blessure mais ses mains en étaient incapable, tremblante comme jamais. Elle ne pouvait rien faire. Elle regarda ainsi la vie de sa mère prendre fin, serrant sa main qui était venu caresser son visage. Les yeux ruisselant de larmes. L’Asari resta assise à côté du corps de sa mère qui était désormais sans vie. Assise là, les bruits des combats, des cris, des structures des bâtiments qui s’effondraient ne la perturbèrent même pas. Aujourd’hui, son univers, son monde venait de disparaître.

Le soir arrivant, Védéria fut récupéré par deux membres de l'armée régulière. Celle-ci cherchaient à rejoindre un groupe de ralliement. Sortant de son état, elle prit part pour son plus grand désarrois aux combats. Tuant, cherchant à survivre, à se protéger elle même. A protéger ses sœurs malgré sa petite maîtrise de ses propres capacités. La guerre prit finalement fin. Les moissonneurs tombèrent sous ses propres yeux. La reconstruction commença. Le rebâtissement de Thessia débuta. Se sentant brisée et sans attache, Védéria préféra quitter sa planète natale et se terrer dans la seule chose qu’elle savait faire. L’archéologie. Elle voulu retourner sur Eletania sans avis. De toute façon, qui lui en donnerait un ? Au vu du chaos, personne ne lui répondrait alors qu’elle cherchait à fuir la réalité. Malheureusement, elle du attendre quelques mois. Voler une navette n’était pas la meilleur des choses à faire surtout qu’elle n’avait aucune connaissance dans le domaine de la criminalité.


- An 2 191, retour sur le terrain -
Védéria avait finalement aidé son peuple à se reconstruire un temps soit peu. Il restait encore beaucoup à faire. Comme beaucoup, elle avait appris que le temple d’Athama retenait en fait une balise prothéenne. D’après bon nombre d’espèce, son peuple aurait du se servir du savoir de cette balise pour protéger la galaxie des moissonneurs. Que leur dire ? Qu’ils avaient raison ? Que les Asari devaient maudire un gouvernement qui tentait tant bien que mal de se remettre sur pied ? Oui, les anciennes déesse de son peuple c’était révélé être des prothéens. Dans la tête de Védéria, cela ne changeait rien. Comme le dit une citation Krogan, ‘Les parents ne représentent pas la ligne d’arrivée mais la ligne de départ. Le chemin qu’on empreinte ensuite nous appartient’. Certes les prothéens leurs avaient permis de s’élever, mais cela devait-il leur brisé leur culture ? Non, l’Asari pensait que non. De retour sur le site qu’elle avait abandonné auparavant, elle repensa à tout ça. Inspirant un grand coup, elle se mit en marche, son matériel sur elle.

Le temps passa et elle fut rejointe par d’autres archéologues sur Eletania dont un Krogan. Qu’est-ce qu’il faisait là ? Ce fut la question du départ. Sécurisation du site. C’était sa réponse. A vrai dire, plongé dans son travail, l’Asari ne chercha pas à comprendre. Le site fut finalement abandonnée au bout de deux ans. Il ne présentait rien de bien particulier. Aucune balise, aucun enrichissement sur la culture prothéenne.


- An 2 194, la vie continue -
Védéria valida finalement son diplôme. Elle avait passé autant de temps à explorer un site qu’à se reconstruire de ce qu’elle avait vécu sur Thessia. Un monde sur lequel elle revenait pour la première fois depuis. L’obtention de son titre d’archéologue et de docteur par la même. Suivant très peu et de loin les dernières actualités politiques, elle nota que bon nombre de sujet portaient sur la situation précaires des galariens. La guerre contre les moissonneurs n’avaient donc pas fini ? La guerre finirait-elle un jour ? Laissant ces pensées de côté, l’Asari se surprit à visiter les rues de Thessia. Explorant autour de son ancienne université. De rue en rue, elle repassa devant l’immeuble ou elle avait vécu les trois quart de sa vie. Celui-ci avait été reconstruit. Bon nombre de souvenirs remontèrent à la surface à sa vue.

Mal à l’aise, le cœur lourd, la chaleur lui montant à la tête ; Védéria tenta de retourner sur le lieux de mort de sa défunte mère. Le trajet lui paru une éternité. Sentant ses battements de coeurs de plus en plus fort, elle réussi à arriver devant le bar où elles s’étaient réfugiés. Celui-ci était en pleine reconstruction. Arrivant devant la porte ou des ouvrières travaillaient, elle ne put entrer. En à peine une seconde, elle eu l’impression de tout revivre. Sous le regard des autres face à ses larmes qui commençaient à couler et les excuses parce qu’elle était dans le passage, Védéria tourna les talons et repartit. Les larmes coulant le long de ses joues, elle retourna au spatioport. Elle devait fuir cette planète. La blessure n’était pas encore refermé…


- An 2 199, une carrière qui commence -
Les années passèrent, Védéria qui c’était constitué une petite équipe de fouille à force d’écumer les sites à droite et à gauche, parfois pour quelques mois, parfois pour presqu’une année ; regardait les news. L’alliance humaine était passé au bord de la guerre civil. D’abord Oméga puis maintenant ça… Finalement la galaxie n’avait pas changé, même après le passage des moissonneurs. Plus ça allait et plus la jeune Asari se disait que la galaxie n’était qu’un énorme bordel. Néanmoins, elle avait appris que les Geth et les Quariens avaient remis une ancienne station sur pied. Voilà qui était intéressant. Plus poussé par la curiosité que l’envie de voir les deux espèces, l’envie de s’y rendre lui traversa l’esprit un bon nombre de fois. Visiter leur station serait probablement des plus instructif pour elle.

Aujourd’hui, Védéria qui était accompagné du même Krogan qu’elle avait rencontré sur Eletania, était en train de discuter avec ses deux collègues Asari. Chacun exposé ses points de vue sur un prochain site de fouille. Tous étaient prêt à y aller. Malheureusement, il ne manquait plus qu’une autorisation qui venait d’en haut...


- De nos jours -
Perdue dans l'espace de l'Alliance Interstellaire, sur la planète Thérum du système Artémis Tau, Védéria était à moitié avachie dans une ouverture. De loin, on ne voyait que ses jambes et son postérieur qui en sortait. Accompagné de sa collègue Lexi, elle tentait d'arriver au contrôle d'un système d'ouverture. Avec les années et inoccupation des lieux, la sédimentation et les amas de roche avaient pris le dessus. L'accès à ce site fut long et compliqué étant donné que la dernière Asari qui état venu pour faire une fouille avait fait sauter son site. Mais l'équipe avait réussi à se voir accorder l'accréditation. Il ne restait plus qu'à espérer que le site où elle se trouvait contenait quelque chose de plus important que de la pierre et de la poussière. Dans l'espoir que les entreprises minières du coin n'était pas passé en douce...

-Aide moi à sortir ça de là.

-On ne devrait pas utiliser la foreuse pour permettre un accès plus facile ?

-Non, si on fait ça, la structure va se fragiliser et on risque de voir tout s’effondrer. Attrapant une pierre, elles la déplacèrent pour la jeter au sol.

-Mouai… tant que c’est pas une bombe ou un coup d’état, on devrait survivre. Védéria regarda sa collègue.

-Toujours à suivre les actualités heins ?

-Tu devrais les suivre un peu plus toi aussi.
La galaxie part en sucette et toi, tout ce qui t’intéresse, ce sont des truc vieux de cinquante mille ans.


-Bah eux vont pas me refuser de faire ce que je veux au moins…
Passe moins une pince. Que j’arrive à dégager le système.


-Tu crois que Thessia s’en remettra ?

-Hey les gamines !
A table ! Le repas est prêt.
Védéria se releva et posa ses outils, s’étirant le dos. Elle mourrait de fin.

-Tu sais, notre peuple c’est toujours relever. Donc on se relèvera même si ça prendra du temps.
C’est Drak qui a cuisiné ? j’ai une mauvaise impression...



Apparence

A première vu, on se dit que Védéria est comme bon nombre d’Asari. En y regardant de plus près, on remarque que sa couleur de peau n’est pas bleu comme celle attribué à ses congénères mais pourpre. Du haut de ses un mètre soixante-quinze, de ses soixante-quatre kilogrammes, elle présente un visage de forme dite rectangulaire, des joues légèrement ronde avec des lèvres fines. Des marques faciales plus clair que sa couleur de peau sont présentes autour de ses yeux bleus allongés en amande, partant sur ses tempes. Passant la plus part de son temps dans des sites de fouilles, l’Asari préfère ne pas s’encombrer avec toute forme de maquillage.

Comme les siennes, l’Asari présente des courbes gracieuses qu’elle entretient par des séances de musculations et de courses assez endurantes. Son temps passer à fouiller et manipuler des ruines lui permet aussi sans grand mal de maintenir sa forme. Au niveau vestimentaire, Védéria porte un pantalon en cuir noir sans êtres des plus moulants ainsi qu’un blouson en cuir. Celui-ci est d’un bordeaux sombre excepter les manches jusqu’au col qui est noir. Le tout accompagné d’une paire légère de gant noir. Son blouson reste ouvert sur le haut de son torse. Afin de pouvoir accéder et se déplacer sans encombre dans les sites, elle possède une paire de botte solide. Depuis les événements de Thessia en 2 187, un arme de poing l’accompagne partout où elle va, toujours accroché à sa ceinture.


Caractère

Agée de ses 100 ans, Védéria continue de se construire une identité après les tristes évènements qu’elle a connu, comme bon nombre d’habitant de la galaxie. Chacun n’est pas forcément apte à se relever la seconde d’après. On apprend, on encaisse et un beau jour, on n’hésite pas à franchir le pas. Cette apprentissage fut des plus difficile pour la jeune Asari à la suite de la perte de sa mère. Fuyant la réalité, elle préféra se plonger dans son travail.

Contrairement aux autres races de la galaxie, Védéria n’est qu’aux prémices de sa vie et est encore une enfant dans sa mentalité. Aussi folle, aussi rêveuse qu’investit par son travail, l’Asari est toujours de bonne humeur et ne recule devant rien. Sous chaque problème se trouve une solution. C’est en partant de cette citation qu’elle arrive à avancer et faire face aux obstacles ; même si cela peut prendre du temps, beaucoup de temps. Elle espère rencontrer un jour l’amour, ce que cherche toutes les femmes même si elle n’est pas du tout porté sur les films à l’eau de rose.

D’un caractère joyeux mais réservé aux premiers abords, son isolement fait qu’elle est toujours mal à l’aise avec des individus d’autres espèces. Lors d’échanges, il n’est pas rare de la voir commettre bon nombre de gaffe. Elle peut aussi paraître bourru à certaine occasion, probablement des reste de son père. D’où un côté franc qu’elle tente de dissimuler. A côté de ça, elle n’hésite pas à ce jeter sur de la bonne cuisine.


Compétences / Profil

Voir ce topic pour l'aide.
Profil :

Profil : Biotique débutant, Agent. Militaire : 3 points / Biotique : 4 points / Technologie : 3 points.

Équipement :

Armes : M5-Phalanx.
Armurerie : Explosif (en rapport avec son métier).

Compétences :

Militaire : Maîtrise basique du combat à distance / Inexpérimenté en combat au corps à corps / Incinération (3 points) en compétences militaires.
Biotique : Oui / Maîtrise biotique ordinaire / Projection (2 points).
Technologie : Hacker débutant / Drone caméra (2 points).


Compléments

Signe(s) distinctif(s) : Ses marques sur son visage.
Relations avec les autres : Indéfinie.
Des liens prédéfinis ?  : Indéfinie.
L'objectif de votre personnage à long terme ?  : Indéfinie.


Hors Personnage

Célébrité sur l'avatar (seulement si besoin) : L’image, dont j’ai modifié les couleurs et le fond, vient de Mass effect Andromeda, et l’Asari dans le jeu s’appelle Védéria (que l’on rencontre sur l’arche Asari).
Comment avez-vous connu le forum ? Je suis tombé dessus y’a longtemps déjà. Puis un ami m’a fait découvrir les Mass Effect (que j’ai finis 5 ou 6 fois chacun). Merci Bee !
Est-ce un double compte ? non.
Des remarques ? Comme déjà dit, le forum est très beau visuellement, graphiquement et très complet.



RP d'introduction

Si vous comptez faire un personnage puissant (militairement ou politiquement), vous devez faire un RP solo (au moins 700 mots) sur le sujet que vous voulez, en lien avec votre personnage. Ce RP n'aura aucune influence et n'existera pas dans la trame de votre création. Ce texte servira uniquement à la personne chargée de valider votre fiche.
Cette partie est facultative et ne concerne que les personnes ayant une grande ambition à terme (Spectre, Dirigeant d'une Espèce, Faction d'élite, etc, etc...)




Dernière édition par Védéria T'Zéria le Jeu 03 Aoû 2017, 06:25, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 8007
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Védéria T'Zéria   Mer 02 Aoû 2017, 13:30
Bonjour Védéria.

L'avatar étant en norme, le mot de passe bon et le règlement signé, on peut passer à la fiche.


Premièrement, Eletania est une planète toxique. C'est un détail, mais ça peut avoir son importance selon ce que tu veux en faire plus tard.
Ensuite, les ruines Prothéennes sont sous la juridiction du Conseil. Plutôt que les fonds nécessaires, je pense que tu devrais dire que le Conseil a dépêché ton groupe sur place (qui ferait donc partie d'une université reconnue).
Deuxièmement, détail aussi, je pense que tu devrais plutôt être récupérée par l'armée régulière que par des chasseresses. Les chasseresses c'est les troupes d'élites, je pense qu'elles ont d'autres occupations que de récupérer les civils perdus dans Thessia.
De manière général, essaye de dater un peu plus ta fiche : date de ton passage éclair sur Eletania déjà, et un peu plus.
De la même manière, explique ce que tu fais entre la fin de la guerre et actuellement. Il y a 15 ans de battements à remplir, et les dernières années tu peux expliquer comment tu as vécu les événements récents par exemple (l'attentat sur Thessia entre autre).

Rien à dire pour l'apparence et le caractère.

Pour l'équipement et les compétences, le drone coûte 1 point + 1 pour la caméra. Et je ne vois pas ce qui justifie le niveau de hack entraîné dans ta fiche, à aucun moment tu n'es entraîné ou n'a de cours, par exemple.


Voila, c'est tout. Je te laisse faire les corrections, bon courage et préviens moi quand c'est bon.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendante
Rang : Archéologue
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4849-vederia-t-zeria#71059
http://www.masseffect-reborn.fr/t4852-journal-de-vederia#71069


Messages : 21
Crédits : Tira-Owl (Deviantart) Retouché par bibi

MessageSujet: Re: Védéria T'Zéria   Mer 02 Aoû 2017, 23:20
Edité.
Il me semble avoir abordé tout les points demandés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 8007
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Védéria T'Zéria   Jeu 03 Aoû 2017, 21:11
Ça me semble tout bon.

Je te donne le lien pour trouver des partenaires RP : ->ici<-. N'oublie pas de bien respecter la fiche modèle.

Si tu veux chercher des liens avec les autres joueurs, je te conseil de lire les Journaux de Bord. et t'encourage à faire le tien.

Et bienvenue sur le forum.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Védéria T'Zéria   
Revenir en haut Aller en bas
 

Védéria T'Zéria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Hall du Personnage :: Présentation des Membres :: Fiches Validées-