AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Maylyn T'Lovi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 25

MessageSujet: Maylyn T'Lovi   Mer 23 Aoû 2017, 00:30
Registre Galactique des espèces
Maylyn / T'Lovi

Informations primaires

Sexe :
Race :Asari
Âge :378 ans
Faction :  Civile « co-fondatrice de Blue Light security »
Poste / Grade :
Parenté :Valinha T'lovi, Asari. Serinna Vilnius(Morte au combat)
Situation maritale :Célibataire
Planète d'origine :Cyone, Nébuleuse Siléenne.


Histoire



L'aube de Maylyn



Nous sommes en 1824. La terre n'en est encore qu'à sa révolution industrielle, loin, très loin de cette petite planète bleue , une Asari est en train de mettre au monde sa progéniture. Dans la même pièce, une turienne, faisant les cent pas, observant la scène avec un semblant d'inquiétude dans le regard. Elle plantait son regard acéré sur les pauvres infirmières plus stressée par la turienne que par le travail de la mère.

«  Madame, s'il vous plait, nous essayons de nous concentrer  !  »

Visiblement vexée, la turienne s'approcha de la mère, prenant sa main. Fort heureusement pour les turiens, leurs armure naturelle les protégeait des broiements d'os infligés par des mères souffrant lors d'un accouchement. Malgré les efforts, elle était sereine. Cela se passait plutôt bien.

«  Ne t'inquiète pas..tout va bien.  »

Et puis l'heureux événement prit la forme d'un petit bébé bleu, lâchant son premier cri au creux des bras de sa mère, elle qui avait le sourire aux lèvres.

«  Valihna T'lovi, comment allez-vous appeler votre enfant  ?  »

La mère semblait hésiter, réfléchissant, elle croisait son regard dans celui de la turienne. Elle n'était guerre émue par la naissance du bébé, pas plus que d'être ici, regardant constamment son omnitech. Elle refusa même de prendre l'enfant dans ses bras.

«  Je dois partir en mission..je suis venue pour tenir ma promesse...Et parce que je tiens à toi. Mais ce bébé n'est pas le miens..  »

Sur ces mots froids, la turienne s'en allait, mains dans le dos. Le visage de la mère était...triste. Mais, cette tristesse ne dura pas, en voyant le doux visage de sa fille. Alors qu'elle lui caressait la joue, l'infirmière regardait la mère avec un sourire compréhensif sur le visage.

«  Madame, le nom  ?  »

Valihna regarda l'infirmière, son sourire attendri sur les lèvres.

«  Maylyn, Maylyn T'lovi.  »

L'asari prit note du prénom du poupon sur son datapad, invitant par la même occasion ses collègues à sortir avec elle afin de laisser la mère seule à seule avec son enfant. Émerveillée qu'elle était. Son sourire grandissait au même rythme que ses larmes, de joie.

«  Maylyn, tu seras une demoiselle extraordinaire...  »

Son aurore

Dans un immense parc de jeux, une petite Asari d'à peine cinq ans dans sa robe violette court, un vaisseau dans la main, accompagnée de trois autres Asaris, l'une semblait proche de l'adolescence, et les deux autres semblaient avoir à peu près le même âge, toutes les quatre courraient, jouaient dans le parc sous l'oeil vigilant de leurs mères respectives. La petite Asari en robe Violette semblait faire flotter un petit cailloux à l'aide d'un champ bleuté, un champ qui rappelle fortement le champ biotique. Valihna observait la scène, attendrie. Une des autres mères regardait la scène, souriante.

«  Et bien Maylyn  ! Tu sais déjà utiliser la biotique  !  »

La petite Maylyn regardait son interlocutrice et lui offrit un sourire candide en guise de réponse, sa concentration dérangée, le résultat fut que la pierre tomba sur le sol, sous le regard déçu du petit groupe d'amies. Maylyn regardait le ciel après s'être allongée sur le sol, ses amies firent la même chose. Elles formaient un cercle, fermant ses paupières, elle inspirait le bon air de la planète.

«  On sera toutes ensembles, en tant que chasseresses  ! Promis  ?  »

L'adolescente, se redressa à ses paroles, elle avait l'air d'un garçon manqué avec ses vêtements typiquement masculins,son visage plus carré que celui des autres.

«  Et comment  ! Et je le serais avant vous trois  !  »

«  Pas sur, Mitra, Maylyn et moi on a l'avantage  ! Nos mamans nous entraînent déjà  !  »

La grande croisa les bras, la mine boudeuse alors que les trois autres riaient. Toutes les quatre se levèrent alors qu'elles entendirent les cris d'appel de leurs mères respectives, le temps du jeu était fini. L'heure était à rentrer. Maylyn, tenant la main de sa mère comme la plus précieuse chose de l'univers regardait la dame, avait tant d'amour et d'admiration. Elle ne put s'empêcher de chercher le contact de cette main sur sa joue, un sourire béat sur les lèvres.

«  Maman, je t'aime !  »


La chasse

Quatre Asari, quatre combattantes en devenir. Chacune s'entraînait sous un soleil de plomb, l'été, du moins, c'est comme ça que les humains qualifierait cette période de l'année, ou la chaleur se fait étouffante, ou l'entraînement est le plus pénible. Sur un vaste terrain plat, quatre adolescentes se battent entre elles, armées de bâton de bois, couvertes de bleus, certains saignant. Une Asari à la beauté fulgurante, parvenait à faucher les jambes de son adversaire à l'aide de la sienne, puis, d'infliger une projection biotique à sa cible qui se vit voler sur trois mètres au loin.

Sous l'oeil de Valihna, et d'une instructrice à l'apparence hautaine, stricte, qui indiquait clairement son attitude envers ses élèves, les deux prirent parole, presque simultanément. Mais l'instructrice se tut, Valihna donnait l'apparence d'être supérieure à elle et, elle l'était. Récemment devenue Matriarche, l'expérience et le respect de son rang de chasseresse d'élite faisait plus de poids que toutes les leçons de l'instructrice.

«  Maylyn  ! C'est un entraînement au corps à corps uniquement. Tu as désobéi. ..  »

L'asari encore debout baissait le regard, essoufflée, tenant debout par fierté, l'énergie avait quitté ses jambes depuis longtemps, mais l’orgueil de rester debout, ceci afin d'impressionner sa mère était plus fort en elle que son instinct de s'affaler sur le sol pour reprendre son souffle.

«  Je...désolé mère...  »

La matriarche, droite comme un i, bras croisés dans son dos inclina légèrement la tête, indiquant le pardon à sa fille. Mais celle-ci reprit parole.

«  Ce n'est pas à moi que tu dois des excuses, mais à Myrna, ton instructrice.  »

La jeune fille, approuva d'un signe de tête, se dirigeant vers son instructrice, d'un poids boitant, le poids de ses jambes devenant plus lourd à chaque pas, arrivée à hauteur de l'instructrice, elle s'inclina, demandant pardon avec ce geste.

«  Pardon...instructrice.  »

L'instructrice eu un semblant de sourire satisfait, elle lâcha un «  Rompez  !  » ce qui eut pour effet de laisser les quatre demoiselles tomber sur le sol, essoufflées. Seul une tenait encore plus ou moins debout, Mitra. Essoufflée comme les autres, mais assise, s'aidant de ses propres jambes pour tenir encore debout. Elle regardait Maylyn avec un grand sourire taquin sur les lèvres. Tapant sur son torse, elle prit parole avec un ton encore plus taquin que son sourire.

«  Maylyn, sans ta projection tu te serais faite écrasée  !  »

Avec un sourire amusée, Maylyn regardait encore une fois le ciel. Se redressant en se tenant sur les coudes, elle se mit à rire doucement, d'un rire presque cristallin.

«  C'est ça. T'as vu tes bleus  ? J'en ai au moins dix de moins que toi  !  »

Les deux se mirent à rire. Jusqu'à l'arrivée impromptue de leurs instructrice. Droite, autoritaire, militaire. C'était son apparence.

«  Maylyn, suivez-moi je vous prie. Les autres, repos jusqu'à ce que je reviennes  !  »

L'asari s'exécutait, se levant péniblement, lâchant un petit gémissement de douleur, sa camarade l'ayant frappé au niveau des genoux plusieurs fois, ceux-ci avait subit plus qu'ils ne le devaient. Ses pas douloureux l’emmenèrent jusqu'à son instructrice qui commençait déjà à marcher. C'était avec difficulté qu'elle suivait ces derniers, manquant plusieurs fois de tomber. D'un regard en coin, elle cherchait brièvement sa mère du regard qui était déjà partie après son intervention.. Comme toujours. Les yeux rivés au sol, elle ne semblait pas écouter ce qui se passait autour d'elle. Jusqu'à ce que deux mains se posent sur ses épaules, la sortant de ses pensées.

«  Maylyn, tu es douée pour ce que tu fais, mais ton insubordination risquerait de te coûter la vie, et à celle de ton escouade. Il faut que tu apprennes à obéir sans remettre en cause tout cela. Sinon, tu ne seras jamais une chasseresse digne de son nom. Tu comprends  ?  »

La jeune demoiselle fit un signe de tête, montrant son approbation. Le sourire sur les lèvres de son instructrice, alors qu'elle se redressait était discret, mais sincère. Elle montra du doigt les trois camarades de Maylyn, tandis que celle-ci les observait. Elles allaient toutes les quatre tenir leur promesse. Et rien ne les empêcherait de le faire jusqu'au bout.

L'interrogation.

Une bataille fait rage, sur une planète cosmopolite, des civils de toutes espèces courent dans tout les sens alors qu'une navette atterrit sur une piste d’atterrissage de fortune afin de poser ses occupants. Quatre Asaris, portant des armures distinctes, la plus distinct d'entre elle, Maylyn, portant un long manteau noir de cuir, une longue écharpe aux motifs sombre autour du cou. Les trois autres, portaient des armures en fonction de leurs rôles, Mitra, la plus musclée, celle qui fonçait au corps à corps, portait tout un arsenal de protection, armée d'un fusil de combat disciple, son but était de percer les lignes ennemies. Kaleia, l'infirmière elle, était en retrait, cachée, armée de son seul pistolet Acolyte. Galliea quant à elle, tenait un sniper, surpuissant rien qu'à l'apparence, il ressemblait à un Oracle, difficile de confirmer où réfuter cette idée. En retrait, dans la navette, l'instructrice Myrna commençait à aboyer ses ordres dans les micros.

«  Mesdames  ! C'est votre test  ! Réussissez ou mourrez  ! Vous avez chacun une mission. Mitra, attire le plus de force possible loin de la base, Kaleia te soignera. Galliea, ta mission consiste à en massacrer le plus de pirates possibles afin d'ouvrir un passage pour Maylyn. Maylyn, tu as la lourde tâche de faire exploser cette foutue base  ! Depuis trop longtemps cette colonie est terrorisée par ces enflures  ! Une fois la bâtisse détruite, leurs opérations seront fichues. Leurs organisation même le sera. Nous comptons sur vous  !  »

La navette décollait, alors que les quatre se rapprochaient pour faire le point. Maylyn, collée à sa couverture de fortune trouvée, vérifiait les cartouches thermiques de son phalanx, et le tranchant de sa lame courte Asari. Parfaite pour trancher des gorges, parfaite pour tuer à courte portée. Mitra, se sentant l'âme d'une leader prit les devant.

«  Bon, pour éviter les représailles des chefs pirates, on va utiliser des noms de codes. Je serais «  Iron  », pour mes muscles. Galliea  ?  »

La sniper, qui regardait surtout les cibles potentielles, comptait sur ses réflexes pour tuer le moins de civils possibles...

«  L'aigle du vent.  »

Mitra souriait, Galliea était du genre calme, silencieux, c'était quelque chose d'habituel maintenant. Puis elle se tourna vers Kaleia .

«  Et toi  ?  »

«  Caducée...  C'est sympa..enfin..Non  ?  »

Mitra fit oui de la tête. Levant son pouce pour rassurer la demoiselle, son assurance et sa confiance en elle ont toujours été un frein pour l'ascension au rang de chasseresse de Kaleia, cependant, ses connaissances avancées en médecine et ses capacités en combat plus que correct lui permirent de rester dans la compétition. Enfin, elle se tourna vers Maylyn qui était déjà prête à partir, tel le fantôme quel était... Tiens.. ça pourrait être sympathique comme surnom. Mais peut-être trop cliché, même selon les critères Asari.

«  Et toi May...  »

Mitra n'eut pas le temps de finir sa phrase, Maylyn la coupa, donnant déjà sa réponse.

«  Maya  ! Je pars devant, Galliea  ! Couvre mes fesses  !  »

Allant de planques en planques, l'asari laissait ses camarades à leurs sort. Elle avait été formée pour ça. L'infiltration jusqu'à la base se fit sans trop de problèmes, L'aigle du vent, que Maylyn allait juste appeler l'aigle par fainéantise avait bien nettoyé la route pour elle. La porte n'était pas bien gardée, par chance, une petite porte de service se trouvait encore moins bien gardée. Un turien se détendait là, appuyé sur le garde-fou, jusqu'à ce qu'une lame vint se planter dans sa gorge, réduisant la vie de cet homme à cet instant où il est mort en l'air.

Etant trop lourd, elle ne put que le traîner dans un coin sombre, ce fût sa première erreur. Maylyn eut le respect de fermer les yeux du défunt avant de continuer son infiltration, passant par la porte de service. L'avantage des bombes qu'elle transportait étaient qu'elles avaient une force phénoménale, et qu'il n'était pas nécessaire de les poser à des points stratégiques pour garantir la destruction du bâtiment. Elle en possédait quatre, qu'elle posa dans des lieux accessibles, mais dans différents pièces. Une fois la dernière bombe posée, une erreur de débutante de plus l'enfonça dans les ennuis, elle tomba nez à nez avec un pirate butarien, une bataille de regard d'une seconde commença, avant qu'elle ne plante sa lame dans sa gorge , mais beaucoup trop tard, il avait eu le temps de crier «  Alerte  !  »  . Se cachant comme elle le pouvait, elle regardait leur nombre … Quatre. Ça devrait être assez facile.. Tel une acrobate , elle utilisa la biotique pour attirer vers elle l'un des quatre hommes, qui une fois à portée, se fit saisir la tête et finir avec cette dernière, éclatée sur le coin d'une caisse.

Effectuant une glissade sur ses genoux, elle entaillait l'artère de l'homme le plus proche d'elle, saisissant sa nuque avec sa cuisse afin de soumettre sa victime vers le bas, le temps de tirer trois balles, une dans le ventre, une dans le torse et la dernière sur la tête du deuxième qui arrivait sur elle. Ensuite, achevant d'une balle dans le crâne son prisonnier, elle effectuait une jolie danse, ses jambes se pliant  pour lui offrir une position semblable à celle du tailleur . Une danse acrobatique se dessinait alors que l'Asari tirait ses balles, tirant cinq balles sur le troisième. Le dernier, qui était planqué put malheureusement goûté au maniement biotique de la demoiselle, puisqu'il fut attiré vers elle, après qu'elle eut dégainé sa lame Asari, qui vint se planter dans sa cage thoracique, retirant lentement la lame, elle dégagea d'un coup de pied brutal le corps mourant de son adversaire. Puis, comme une apothéose à une symphonie, l'Asari baissait la tête, alors qu'un silence pesait. Dans une salle remplie de cadavres, de sang et de fumée, provoquée par les tirs incessants de ses ennemis. Malgré la beauté de son combat, elle fût touchée par le dernier ennemi, la balle qu'il avait tiré par réflexe lorsque la lame fût planté dans son corps l'avait touchée. Par chance, ses organes n'avaient pas été touchés mais elle saignait abondamment … Faisant pression sur la plaie pour contenir l’hémorragie, le temps d'appliquer le médi-gel, l'Asari se précipitait vers sa fuite, le bâtiment menaçant d'exploser et elle avec.

Bien qu'à distance raisonnable de l'explosion, le souffle fut si puissant, qu'elle fût projetée sur dix bons mètres, s'étalant sur le sol, complètement sonnée, et inconsciente . Entre deux instants de conscience, elle pouvait voir ses amies Asaris, et le ciel, les lampadaires en mouvements et des bruits flous de panique.

L'Asari ouvrit ses yeux dans une chambre d'hôpital au blanc immaculé, entourée par plusieurs médecins et sa mère. Oui elle avait survécu et allait très bien..mais quelque chose avait changer en elle, la seule chose qui subsistait, c'était l'image des gens qu'elle avait tuer, de sang froid. Maylyn avait été entraînée à cela, mentalement et physiquement. Mais jamais elle ne s'attendait à faire cela de manière aussi... Froide, automatique. Ni plaisir, ni remords. C'était son travail et elle devait le faire mais... Des regrets elle en avait, mais elle éprouvait satisfaction à faire cela. Ce n'était que des criminels, des gens bons à tuer  !

La culture de la faucheuse.

Maylyn était devenue bonne, douée dans ce qu'elle était. La chasseresse qu'elle a toujours été. La machine à tuer qu'elle a toujours été. Des années de missions. Aujourd'hui, c'était un tout autre combat acharné qui l'attendait. Un combat désespéré, perdu d'avance, contre lequel elle n'avait qu'un seul objectif  : Survivre. Cette survie, c'était la sienne, celle de ses coéquipières. Les moissonneurs sont là. La bande des quatre s'était aguerries, devenues des guerrières incroyables. Respectée au sein des Asaris, craintes par les autres. L'escouade de «  la furie de la déesse  » comme elles finirent par se faire appeler, était l'escouade que les dirigeantes Asaris appelaient, quand il fallait faire ce qu'aucune Probatrices ne pouvait faire au vu de leurs codes, aucune fille de l'armée régulière n'avait la compétence de faire. Et cette fois, leur mission était particulière. Escorte une bande de diplomates et riches personnes de toute la galaxie vers un bunker sur Thessia. Ils étaient dix, accompagnés de trois enfants. Le combat s'annonçait violent. La navette ne pouvait pas les amener trop près en raison d'une très forte accumulations de troupes moissonneur sur les lieux.. Leurs mission était donc d'escorter les VIP en lieu sur, et surtout, ouvrir la voie. Maylyn suivie de ses trois amies de toujours, sautèrent de leurs navette, les riches et diplomates étaient non loin derrière eux, apeurés, équipés d'armures à défaut de pouvoir réellement les protéger. Ils étaient cependant entourés de leurs propres gardes personnels. Qui pouvaient les protéger en cas d'inattention de la petite escouade Asari.

Maylyn dégainait son bon vieux Phalanx principal, celui toujours attaché à sa cuisse, vérifiant le périmètre qui était, pour une fois calme. Les combats incessants étaient surtout concentrés sur les grandes villes, Thessia subissait, mourrait.. C'était..Apocalyptique. La planète d'origine des Asari, SA planète mourrait, sous les attaques incessantes de ces créatures métalliques géantes... Mais Maylyn avait une mission. Protéger ces gens. D'ordinaire, ce n'était pas elle qui prenait les devants mais Mitra, puisque May n'était jamais sur le front. Aujourd'hui, tout était différent. Une mission brutale, frontale. Violente. Pour l'occasion d'ailleurs, Galliea avait troqué son fusil de sniper habituel contre un fusil d'assaut semi-automatique, bonne portée, mais sans lunettes. Galliea était une tireuse hors pair, pas une cible n'échappait à ses balles, et ce, quelque soit l' arme, mais, aujourd'hui, Maylyn avait un très mauvais préssentiment. Cela faisait trois cent soixante ans qu'elles se connaissaient, et jamais elle n'avait ressenti cela au cours d'une mission...

Le temps n'était pas à la préparation. Une horde de zombis arrivaient déjà... Ils sortaient des flammes, d'un bâtiment qui s'était écroulé il y a quelques heures de cela. Maylyn et Mitra ouvraient la voie, leurs consœurs la fermait, au milieu, les VIP et leurs gardes du corps.

Une aura biotique se formait autour de Maylyn, et Mitra dégainait son Disciple, peu de munitions, mais avec des dégâts incroyables. Les deux lâchèrent un cri de guerre, en totale synchronisation.

«  Que la furie s'abatte  !  »

Se lançant toutes les deux en avant, couvertes par les tirs de leurs alliés, les demoiselles attaquaient leurs ennemis de leurs lames. Mitra, dans son pur styl violent et peu subtile , et Maylyn, dans une série d'attaques rapides, précises et gracieuses. D'ordinaire peu combative, le fait d'avoir des enfants à protéger rendait l'Asari particulièrement hargneuse et combative. Jamais elle n'avait été aussi violente. Utilisant parfois ses pistolets à bout portant, renversant ses ennemis en saisissant leurs nuques avec ses pieds. Derrière elles, les balles fusaient, Galliea tirant droit dans la têtes des plus dangereusement près de ses sœurs guerrières. Kaleia protégeait surtout les personnes des ennemis se rapprochant un peu trop près, ses qualités de guerrière n'ont pas du tout à rougir cependant.
Au fur et à mesure que le carnage s'intensifiait, le petit groupe avançait, Maylyn ouvrait la voie, jusqu'à ce qu'une brute débarque des décombres d'un immeuble. Elle le savait, Mitra le savait il fallait éviter d'affronter ces créatures, elles pouvaient vous réduire ne charpie une fois entre leurs griffes...

Mais pas moyen de reculer.

«  Les filles  ! Concentrez-vous sur les petits  ! Mitra et moi, on va l'éliminer  !

Fonçant sur la brute, elle utilisait son agilité à bon escient, Mitra, elle tirait de son disciple, pour l'attirer vers elle, une fois arrivée sur le haut du corps de la bête, Maylyn dégainait sa lame, la plantant à de multiples reprises dans sa nuque, espérant que cela suffirait. L'intensité des coups, les cris de guerre de Maylyn devinrent des cris de rage, de haine et de colère lorsque Mitra, fût attrapée par la brute, se moquant bien des attaques pitoyables de l'asari qui, aveuglée commençait à tirer avec son phalanx sur la tête de la créature. Espérant que cela libérerait sa sœur et là, ce fût trop tard. Dans une dernière action, la brute venait d'écraser violemment contre le sol l'asari, lorsque la tête de cette dernière heurta le sol, il était trop tard, le choc avait été si violemment que la mort fut instantanée.. Encore plus enragée, Maylyn dégainait son deuxième phalanx, prenant le risque d'être déséquilibrée, mais, elle vidait ses chargeurs sur la bête, pour se défouler..et aussi espérer la vaincre.

Une victoire bien amère.. La bête tombait, une sœur aussi.. Le temps n'était pas à la tristesse, mais la petite Maylyn était désemparée. Sa sœur de toujours..celle qu'elle pouvait même qualifier de frère venait de mourir, malencontreusement entre les griffes d'une créature infernale. Elle avait des larmes oui, mais pas le courage de pleurer.. Ses deux autres sœurs, essayant de protéger May, mais, une abomination, le cannibale allait se jeter sur elle, jusqu'à ce qu'elle réagisse, folle de rage en plantant sa lame droit dans l’œil de la créature, reprenant du poil de la bête.. Mitra aurait le droit aux honneurs, si tout ceci a une fin positive... C'était la moindre des choses pour elle.

Les combats reprirent de plus belle, le bunker se trouvait là, à quelques mètres. Mais les ennemis se faisaient de plus en plus nombreux...

«  Galliea  ! Kaleia  ! Protégez-moi  ! A mon signal, vous emmenez les VIP dans le bunker  !  »

Se concentrant, l'Asari était protégée, efficacement, les escortés eux, était apeurés, mais profitaient d'une protection suffisante. Soudainement, l'aura intense de Maylyn se concentrait uniquement sur ses mains, alors qu'elle lançait quelque chose d'extrêmement puissant, une énorme projection biotique, propulsait tous les zombis et Cannibales suffisamment loin pour ouvrir une voie à tous. Genoux à terre, elle regardait ses sœurs, les escortés, le voilà le signal, son regard. Alors qu'ils avançaient, ce fût elle maintenant qui fermait la marche, poussant un peu les enfants à courir plus vite, malgré la peur, elle tirait sur les créatures qui revenaient à la charge, le bunker s'ouvrait, laissant les escortés arriver. Au fur et à mesure que Maylyn reculait, ses sœurs tiraient, protégeait celle-ci qui, une fois acculées contre le mur, à l'intérieur du bunker furent soulagées de voir ses portes se fermer.. S'étalant sur le sol, recroquevillée sur elle-même, elle se mit à craquer, pleurant à chaude larmes. Sa sœur morte au combat, cette situation totalement desespérée..la fin d'une civilisation... Tout ce qu'elle espérait, c'est que tout cela s'arrête.


La fin d'une vie, le début d'une aventure

Six mois. Voilà le temps qu'ils avaient tous passer dans ce bunker. Les vivres n'étaient pas du tout épuisés, les portes avaient résister. Des liens s'étaient créer au cours de ces six mois, et l'idée d'avoir réussi à protéger ces enfants avait pu redonner le moral à la demoiselle Asari. Une dette de vie liait Maylyn, Kaliea et Galliea à ces escortés qui juraient de les aider dans leurs projets d'avenir, quels qu'ils soient. Et, à la sortie de ce bunker, lorsque les cris de joies résonnaient dans toute la planète, aux radios, partout, Maylyn avait compris quel était son objectif. Protéger les gens. Pas tuer. De toutes façons, pour elle et ses sœurs, il n'était pas question de remplacer Mitra et encore moins de se séparer dans d'autres escouades.. Une retraite s'imposait. Après une cérémonie en grande pompes, récompensant les grands efforts des asaris, après avoir pleurer une nouvelle fois la mort de leurs sœurs. Les trois fondèrent ensemble un projet un peu particulier.

Une société de sécurité. Fondée par ces grands riches protégés qui étaient d'ailleurs leurs meilleurs et fidèles clients, le bouche à oreille fit le reste, et les trois devinrent suffisamment célèbre dans le monde de la sécurité, toutes les entreprises légales ou non faisaient appel à leurs services. Bien entendu, il y en avait de bien meilleures, mais, Maylyn avait bien l'ambition de devenir la numéro une. Et cela, en y mettant de sa personne.








Apparence

Maylyn est une asari, de ce fait, elle est jolie. Bien qu'à demi-turienne, elle n'a quasiment rien hérité de sa mère, hormis peut-être une rigueur militaire hors-normes. Svelte, élancée et au visage particulièrement bien dessiné elle saura faire fondre même le plus dur Amiral de l'alliance. Enfin, si elle savait séduire. D'ordinaire, elle porte un long trench-coat de cuir bleuté, rappelant la tenue de beaucoup de drells, un pantalon moulant mais, ne gênant pas le moins du monde ses mouvements et des bottes militaires Asaris, polies, elle y tient. Elle sait tout de même se donner en avantage, ses tenues civiles lui offrant toujours des bonus de charmes, notamment ses tenues de soirées aux décolletés aguicheurs. Tout cela bien sûr, dans le cadre de quelques missions d'infiltrations.


Caractère

«  Une fleur bleue dans un champ de mines, elle-même sur une mine.  » Si l'asari sait qu'elle est jolie, elle sait que c'est une arme, et comme chaque arme, elle n'hésitera pas à l'utiliser. Est-ce que cela fait d'elle une sorte d'ardat Yakshi ? Non, l'art de la séduction est très difficile à appréhender, elle ne sait d'ailleurs pas séduire... Elle espère souvent que son physique fasse le travail pour elle. La subtilité d'une masse sur un œuf.

Elle arbore une passion pour la musique, tout les genres, de ceux diffuser dans les boîtes de nuit, à ceux qu'on peut entendre dans les opéras. Elle apprend en ce moment même à jouer d'un instrument humain, le violon. Heureusement qu'elle peut vivre un millénaire d'ailleurs !
Son autre passion est celle du maniement du sabre, pas forcément Asari, mais de toutes les races, oui, même les Krogans bien qu'un peu trop lourds à son goût... Comme toute guerrière qui se respecte, elle accorde énormément de temps à s'entraîner. Plus par détente qu'autre chose.

On pourrait croire que Maylyn est, à défaut d'être banale, une ex-chasseresse Asari comme les autres. Il n'en est rien. Elle a une particularité, une honte, que ses sœurs connaissent. Elle collectionne les contenus pornographiques. Fornax en tête de liste. Elle possède aussi énormément de figurines plus ou moins osées de personnages féminins dénuées ou non.

D'un naturel calme, elle reste donc impassible, habituée à cacher sa nature et ses sentiments, surtout au vu de sa dernière passion, particulièrement imagée. Elle réfléchit souvent avant d'agir.

En combat, Maylyn n'est pas la même que dans la vie de tous les jours. Précise, ayant le sens tactique, elle utilisera plus souvent son environnement que ses propres capacités pour vaincre les ennemis. Préférant les exécutions discrètes que les combats ouvert, Maylyn choisira toujours l'approche silencieuse à celle d'un assaut frontal. Elle n'est d'ailleurs pas taillé pour les combats ouverts. Cela dit, elle n'est jamais à court de répliques moqueuses et acerbes à lancer à ses adversaires, en position d'avantage ou pas. «  La colère est une bonne arme, mais à double-tranchant.  » Déterminée, elle ne s'arrêtera qu'une fois blessée, mais si personne n'arrive à la toucher, elle n'arrêtera pas. L'asari à une doctrine  : «  Tues un tueur, le nombre restera le même, ne t'arrêtes pas à un seul.  » Si vous êtes un meurtrier, et qu'elle vous traque...et bien, préparez vous à un combat à mort.

D'une nature altruiste, elle aide toujours son prochain surtout les enfants. D'ailleurs, si vous voulez pièger la demoiselle, utilisez des garnements, vous pouvez être sûrs qu'elle tombe dans le panneau à chaque fois.

Socialement, Maylyn est quelque peu inadaptée. Silencieuse, pensive, souvent dans son monde, elle ne vous adressera la parole que si vous le faites, ou que vous éveillez son intérêt. Cela peut-être de toutes les manières imaginables, soyez originaux  !

L'arrogance est ce qu'elle répugne le plus. C'est d'ailleurs pour cela que les haut-gradés repousse facilement la jeune femme,rien qu'à la vue. Même pour sa cérémonie d'honneur, elle préférait rester assise dans l'ombre jusqu'à ce qu'on la contraigne.

D'une nature boudeuse, si vous avez le malheur de la vexer, elle va vous faire la tête très facilement et très longtemps... Sauf si vous sortez du chocolat. Le chocolat est l'une de ses grandes faiblesses


Compétences / Profil

Voir ce topic pour l'aide.
Profil :

Profil : Adepte

Équipement :

Armes :Lame courte Asari, pistolet Phalanx(3).
Armurerie : Pistolet Acolyte.

Compétences :

Militaire : Maîtrise avancée / Combattante entraînée/ compétences militaires.
Biotique : Oui/ Biotique Accomplie + ¨Projection,frapper et lévitation.
Technologie : non / Débutante (non obligatoire).




Compléments

Signe(s) distinctif(s) :
Relations avec les autres :
Des liens prédéfinis ?  :
L'objectif de votre personnage à long terme ?  :Avoir l'entreprise de sécurité numéro 1 de la galaxie


Hors Personnage

Célébrité sur l'avatar (seulement si besoin) :
Comment avez-vous connu le forum ?
Est-ce un double compte ?  : Oui, Urdnot Graash est le compte principal.
Des remarques ? [A remplir ici]



RP d'introduction





Dernière édition par Maylyn T'Lovi le Ven 25 Aoû 2017, 23:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 8007
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Maylyn T'Lovi   Ven 25 Aoû 2017, 22:38
Pas grand chose à redire, hormis ce passage : "L'escouade de « la furie de la déesse » comme elles finirent par se faire appeler, était l'escouade que les dirigeantes Asaris appelaient, quand il fallait faire ce qu'aucune Probatrices ne pouvait faire, aucune fille de l'armée régulière n'avait la compétence de faire."
Qui est un peu digne des meilleurs moments de Shepard. Bref, c'est un peu GB Trollface Les chasseresses c'est déjà de l'élite, alors des chasseresses d'élite au niveau de Probatrices...

Sinon ça me semble bon.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 25

MessageSujet: Re: Maylyn T'Lovi   Ven 25 Aoû 2017, 23:00
C'était plus du point de vue moral que technique .. Mais désolé. Je vais corriger cela .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 8007
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: Maylyn T'Lovi   Sam 26 Aoû 2017, 12:09
Ok, c'est mieux comme ça en effet.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Maylyn T'Lovi   
Revenir en haut Aller en bas
 

Maylyn T'Lovi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Hall du Personnage :: Présentation des Membres :: Fiches Validées-