AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Chasseresse vs chasseresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Chasseresse
Rang : Professionel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4845-journal-de-bord-niirase-m-tarix


Messages : 42

MessageSujet: Chasseresse vs chasseresse   Dim 03 Sep 2017, 22:26
Intervention MJ : NonDate : 26/04/2202 RP Tout public
Niirase M’tarix ♦ Maylyn T'Lovi
Chasseresse vs chasseresse



Une heure que j’espionne la chambre d’hôtel. Il est là, juste de l’autre côté de la rue. Heureusement que je connais des as du piratage car ça m’as bien aidé ce coup-ci. Pirater sa boite mail, encore un bon coup. Il est donc ici, juste pour la nuit et doit rencontrer un butarien qui doit lui fournir de nouvelles asaris. La chambre est sou un faux nom, Oliver Smallow.
Heureusement, j’ai pu retrouver le butarien, le neutraliser et envoyer un mail à ma cible, pour le prévenir que ce serait une asari qui le rencontrerait.
Mais je reste sceptique, si je me foire et que je dois engager le combat, je risque surement de perdre la cible. Pourquoi a-t-il choisi elle comme garde ? « Car elle est douée et que c’est une ex-chasseresse » fait une petite voix dans ma tête. Et effectivement, il n’as pas choisi la pire.


Quatre jours plutôt, Thessia

- Bienvenue agent M’Tarix

- Commandant.

Je la saluais d’un rapide salut militaire.

- Si je t’ai convoqué, c’est pour ta nouvelle mission. Voici ta cible

Elle me tendit un data-pad où apparaissait un homme d’une quarantaine d’années. Il semblait plutôt normal : un peu de calvitie, une certaine musculature et des traits tirés.

- Carter Bolein. C’est le PDG de Lumen. Il s’agit d’une boite qui travaille pour le gouvernement. Leur zone d’expertise : les implants biotiques. Ils essaient de créer une nouvelle génération d’implants pour que chaque race puisse rivaliser avec les Asaris

- C’est impossible. Comment un implant pour faire rivaliser un simple biotique et une asari qui s’est entrainé depuis des siècles ?

- En étudiant les asaris. Lumen est la face caché de l’iceberg. En secret, ils kidnappent des asaris. Nous n’en sommes pas sur mais nous pensons qu’ils les dissèquent pour voir si ils peuvent trouver pourquoi nous sommes si sensible à l’ezo. Il faut que tout cela cesse.

- D’accord mais j’ai deux questions ? D’où tenez-vous ces informations et pourquoi ne pas contacter une probatrice. ?

- Ces infos viennent d’un tuyau anonyme qui nous dis travailler pour Lumen. Il a vu un convoi remplis d’asari enchainé arriver un jour mais il n’as pas pu prendre de photo et il n’as pas accès a certaines zones du bâtiment, donc on n’as pas de preuves concrètes. En ce qui concerne les probatrices, nous pouvons envoyer des chasseresses sur ces missions, elles ne leur sont pas réservés.

- Bien, comme vous voulez. Je m’équipe et j’y vais

- Bolein se trouve sur la Citadelle. Il a pris un garde du corps. Son identité est sur le datapad

Je descends un peu le texte et vois le nom et la photo du garde

- Et merde.


Aujourd’hui, Citadelle

Je la vois, elle ressort d’une autre pièce. Maylayn T’Lovi, co-fondatrice de Blue Light Security et ex-chasseresse. Son unité était connue pour leur violence, ne faisant pas dans la dentelle. Je respire un grand coup et m’équipe de mon Acolyte. Je quitte alors la chambre, sors du bâtiment, traverse la rue, rentre dans l’immeuble de Bolein, préviens la dame à l’accueil que je viens voir un certain Smallow, elle me donne le numéro de chambre, je la remercie et monte. Une fois devant la chambre, je toque.

- Mr Smallow ? Ishezimia T'sore. Je viens de la part de mr Pecmotor.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 60

MessageSujet: Re: Chasseresse vs chasseresse   Sam 09 Sep 2017, 02:55
Aujourd'hui, Maylyn s'était levée du bon pied, voilà quelques jours qu'elle n'avait pas été demandée pour une quelconque mission ennuyeuse de protection d'un client riche qui voulait se pavaner avec une vétéran de la guerre des moissonneurs, il fallait avouer qu'ils se faisaient rares, la plupart s'étaient reconvertis loin des sentiers de la guerre ou des armes à feu. Bien entendu, sa bonne humeur allait être gâchée par un client peu recommandable. Après ses deux heures d'entraînement quotidiennes, l'asari prit le premier véhicule de transport, direction Blue Light Security. "L'immeuble" si on peut appeler ça ainsi était composé de trois étages et du rez-de-chaussée. L’accueil se trouvait en toute logique en bas. C'est une charmante humaine, rouquine aux yeux verts qui accueillait la clientèle. Au dessus de sa tête, un holo-écran qui avait pour but de promouvoir les belles actions de la société ainsi que deux caméras très discrètes, qu'on ne pouvait pas vraiment remarquer à moins de connaître d'avance leurs emplacement ou de regarder de façon trop insistante pour ne pas paraître suspect. La rouquine offrit son plus beau sourire à l'asari lorsqu'elle pénétra dans la bâtisse.

"Bonjour Maylyn, comment allez-vous aujourd'hui ? "

L'asari inclina la tête en guise de réponse, sourire aux lèvres elle s'accouda au comptoir. Quelque chose lui disait que ce grand sourire cachait quelque chose, et pas forcément quelque chose d'agréable. La rouquine se mordit légèrement la lèvre inférieure, elle savait bien que sa patronne n'aimait pas les boulots de riches bourgeois qui cachent forcément quelque chose, aussi elle tendit le datapad sous le regard et le soupir blasé de l'asari.

"Ben voyons... "

Elle lisait en diagonale, pas du tout motivée à l'idée de travailler pour cet homme. Les rumeurs faisaient vent d'un projet visant à créer des implants offrant des pouvoirs égaux à ceux des Asaris. Et puis quoi encore ? S'il réussissait le projet, il y avait anguille sous roche. Que ce soit une drogue dopant dangereusement les capacités des humains utilisant les implants ou pire encore.. On ne menait pas ce genre de projets à bien dans la parfaite légalité et encore moins sans se salir les mains. Maylyn soupira, jetant de façon nonchalante le datapad sur le comptoir, mains sur ses hanches elle regardait la rouquine.

"Il sait pourtant que je ne suis pas la seule à être anciennement chasseresse ! Bon..je dois voir Miljund du coup.."

L'asari se dirigeait vers l'ascenseur, et une fois dans la cabine, du taper un code, insérer son badge et enfin, appuyer sur le deuxième étage, il était le plus protégé de tout le bâtiment, et pour cause, c'était l'étage dédié aux informaticiens et à l'armurerie de la bâtisse. Ces protections étaient surtout là pour protéger les employés plutôt que de se protéger des voleurs, tous ayant au mieux une carrière militaire au pire été formés au combat par le trio d'ex-chasseresse ou même par un instructeur, lui-même formé par les asaris. C'était une vaste pièce, beaucoup plus fraîche que tout le reste de la bâtisse, et pour cause, les serveurs devaient être refroidis en permanence, ce qui poussait les pauvres employés à s'habiller comme en expédition polaire. L'asari s'approchait du bureau d'un Galarien, qui avait l'air trop concentré sur son pianotage de clavier pour faire attention à son patron. Elle avait l'habitude.

"Bonjour Miljund."

Il ne répondait pas, du moins pas tout de suite, trop concentré comme à son habitude. Elle prit le datapad qui se trouvait à côté de l'ordinateur, bien plus fourni que celui à l’accueil et pour cause, c'était les dossiers plus "privés" de l'entreprise et du client.

"C'est ..."

Elle fût coupé par le Galarien, mais elle ne le prenait pas mal, son air de je-sais-tout faisait parti de lui et en cinq ans, elle a eu le temps de s'y faire.

"Oui, un dangereux type qui fait des expériences très sales avec des Asaris. Je te conseillerait de faire attention à lui...tu pourrais être sa prochaine cible . "

Maylyn fit la moue. Miljund avait raison, et il fallait l'avouer, bien que sa biotique était rudimentaire d'un point de vue technique, du côté de sa puissance, elle était sans pareil chez les humains. Pouvant envoyer valdinguer un mako de l'alliance sans autre soucis que la fatigue, l'asari devait être une cible de choix pour un malade de sa trempe. Mais quelque chose n'allait pas. S'il voulait la capturer, ce ne serait certainement pas en lui donnant rendez-vous dans une chambre d'hôtel... A moins...Qu'elle ne se fasse droguer. Elle réfléchissait à un plan de sortie. Mais il ne lui en venait aucun... Regardant le galarien, qui avait cessé de pianoter, il arborait un léger sourire en regardant l'écran de son ordinateur.

"Je ne devrais pas savoir cela, mais il semble que la disparition de toutes ces asaris ait réveillé l'instinct protecteur de ton espèce."


L'asari leva ses yeux au plafond, n'aimant pas le jeu du "devine de quoi je parle".

"Abrège Miljund !"

Le galarien semblait vexé, lui qui aimait tant son petit jeu.

"Une chasseresse va rentrer dans la partie, pour tuer notre ami. On peut utiliser ça à notre avantage pour garantir ta protection. D'ailleurs, je crois qu'elles ont eut l'information d'un anonyme, je peux facilement me faire passer pour lui et guider la chasseresse vers sa tanière.."



Maylyn arborait un léger sourire, trouvant l'idée osée. Mais tout à fait acceptable. Et de plus, l'image de son entreprise ne serait pas entachée. N'importe qui, même les meilleurs ne s'attendent pas à se faire kidnapper par leurs clients. Encore moins dans des buts d'expériences scientifiques folles.

"Et je servirais d'appât, tu es un génie !"

Le galarien souriait fièrement, levant sa main, l'asari répondit en claquant dedans, pour faire un "high-five".

Elle se dirigeait ensuite vers l'armurerie. Ou l'attendait son costume habituel. Une tenue peu féminine, rappelant le long manteau des drells qu'elle enfilait d'un geste rapide, net, l'habitude de l'enfiler ainsi. Prenant son équipement, les trois Phalanx qu'elle rangeait dans leurs étuis, deux au niveau des cotes, un dans à sa ceinture. Ainsi que sa lame courte Asari, rangée dans un fourreau spécialement étudié pour être placé dans le revers de son manteau. Elle plaçait son index sur son "oreille" .

"Bon...et bien j'y vais. Communications OK. Miljund, tu seras celui qui m'empêchera de mourir ce soir.."

Tournant les talons elle parti vers l'hôtel, ou était caché le client. Celui-ci était un humain à l'allure tout a fait normale. Mais c'est en ça qu'on reconnait les psychopathes qui aiment jouer à dieu. Ils sont comme les autres.

"Bonjour monsieur Bolein. "

"Madame T'Lovi ! Ravi d'avoir vos services de protection ! "

Il prononçait cette phrase avec un léger rictus d’inquiétude. Il savait qu'il avait quelque chose à se reprocher et, surtout, que c'était en rapport avec les Asari. La chambre était luxueuse, impressionnante, mais quelque chose clochait d'avance. Ses réflèxes l'intimait à dégainer sa lame, jusqu'à ce qu'une voix d'hyperactif rappelle le plan en entier, dans son oreille. Elle lâchant un râle discret exaspérée, qui ne manqua pas de tomber dans l'attention de l'humain qui, à ce moment précis tenait une bouteille de champagne... Alors qu'il remplissait deux coupes. Tentative numéro une peut-être ?

"Tenez, tenez , c'est pour détendre l'atmosphère, ce contrat ne dure que ce soit après tout. "

"Tu m'étonnes abruti, dès ce soir tu vas en prison ou tu crèveras. "

Maylyn voulait intimer à Miljund de se la fermer, mais ce serait totalement indiscret. Soudain, quelqu'un frappait à la porte observant de qui il s'agissait à l'écran de la caméra elle ouvrit la porte. C'était un groom qui apportait un plateau repas.

"Maylyn, ce type n'est pas présent dans le registre des employés. C'est lui qui va tenter quelque chose...Surtout, ne gâche rien !"

Facile à dire pour le galarien, qui ne faisait rien de plus qu'être assis derrière un écran! C'est elle et elle seule qui risquait de finir avec la cervelle hors de son crâne ! Elle essayait de faire abstraction des commentaires du galarien, baissant volontairement sa garde. Elle ouvrit le plateau, afin de voir le contenu, feintant ouvrir son omnitech pour analyser s'il n'y avait pas un quelconque poison, jusqu'à ce que l’événement prévisible arrive, la jeune Asari senti la peau de son cou transpercée par une fine aiguille, celle-ci senti les effets comme, instantanément, s’agrippant au col du groom, elle eut l'envie de le frapper mais, la drogue eut suffit pour l’assommer pour de bon. De son écran d'ordinateur, il le galarien avait tout vu, et , durant cette scène, en avait profité pour laissé passer la chasseresse, comme si de rien était, pendant que l'hôtesse d’accueil vérifiait son identité. Celle-ci frappait à la porte, alors que Bolein ouvrait, légèrement inquiet.

"Maintenant, madame la chasseresse, tout dépend de vous. Faites votre boulot."


Dernière édition par Maylyn T'Lovi le Jeu 14 Sep 2017, 11:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Chasseresse
Rang : Professionel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4845-journal-de-bord-niirase-m-tarix


Messages : 42

MessageSujet: Re: Chasseresse vs chasseresse   Sam 09 Sep 2017, 12:32
« Mr Smallow ? »

La porte s’entrouvrit et un visage apparut dans l’encadrure de la porte. C’était cette enflure de Bolein.

« Ha, vous êtes l’asari envoyé par Pecmotor c’est ça ? T’lore ? »

« T’sore monsieur mais oui c’est ça. »

Sa voix était bizarre, incontrôlé. Quelque chose le dérange, il a peur.

« Puis-je rentrer monsieur ? »

« Hein ? Heu oui, bien sûr, attendez quelque secondes. »

Il referma la porte. J’entendis un peu de bruit puis comme si quelqu’un parlait, mais pas de voix féminine. Que fait T’lovi ? Il vint ensuite me rouvrir la porte. [/color]

« Je vous prie de m’excuser mademoiselle T’sore. Entrez donc .»

Il s’écarta de la porte et me laissa passer. La chambre était effectivement luxueuse, comme j’avais pu le remarquer. Mais un nouveau détail y était : un chariot de groom. Il y avait un plateau avec de la nourriture pour deux. Rien ne manquait, ça devait être à peine arrivé. Mais l’info me monta vite au cerveau : si le plateau venait à peine d’être servi, j’aurais dû voir le groom. Et si il y a pour deux, ça veut dire que T’lovi est planqué pour l’instant Mais pourquoi ? Elle ne ferait justement pas mieux de se montrer ? Je vais devoir être plus prudente. Ce type à une idée en tête. Mais essayons d’abord de l’acculer.

« Il y a quelqu’un avec vous ? »

« Hein ? Pardon ? »

Il semblait perdu mais surtout effrayé à l’idée qu’on relève ce détail. Il y a eu un problème avec T’lovi, j’en mettrais ma main à couper.

« Le plateau, il y a suffisamment de nourriture pour deux. D’ailleurs, je suis étonnée de vous vous voir seul. Mr Pecmotor m’avait assuré que vous seriez accompagné de quelqu’un pour vous protéger. »

« Heu oui, j’avais bien engagé quelqu’un. Il est à la salle de bain. »

« Bien, commençons à discuter de la livraison dans ce cas. »

Nous nous installons face à face dans les divans. Il me proposa alors un verre que je refusais poliment et commença à parler de la livraison.

« Mr Pecmotor va vous envoyer une cargaison d’une vingtaine d’asari. Il n’y a que des Demoiselles à part une chasseresse. Elle remontait jusqu'à vous, mais nous l’avons eu à temps »

[color=#ff0000] « Ravi de l’entendre »

Nous passâmes ainsi le quart d’heure suivant à discuter des termes. Il semblait reprendre confiance en lui et ne semblait plus terroriser. Nous venions de finir e discuter et T’lovi n’était toujours pas là. Mais qu’est-ce qui lui as fait ?

« Je vous remercie mademoiselle »

« Remerciez plutôt monsieur Pecmotor »

« Oh non, ce n’est pas pour la livraison que je vous remercie »

« Pourquoi alors ? »

Je commençais perdre pied. Impossible de savoir ce qu’il préparait, jusqu'à ce que je sente quelque chose de froid dans ma nuque, un liquide se répandant.

« Je vous remercie de m’avoir offert un nouveau sujet d’étude »

Ma vision se brouilla et mes forces m’abandonnèrent. La troisième personne me retint, m’empêchant de tomber, ce qui arriva pourtant à mes paupières.

Un liquide froid aspergea mon visage. Je clignais des yeux pour prendre mes repères et tentais de bouger mais impossible. Des chaines me retenaient. Un homme à la mine patibulaire était juste devant moi avec un grand sourire. En face de moi se trouvait T’lovi, elle aussi attaché et aspergé. Elle essayait egalment de retrouver ses esprits mais une voix se fit entendre.

« Deux chasseresses pour le prix d’une »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 60

MessageSujet: Re: Chasseresse vs chasseresse   Jeu 14 Sep 2017, 12:32
Quelques bruits électroniques vinrent réveiller l'asari, qui entendait un permanence et de façon répétée une voix familière à son oreille.

"Maylyn ! Maylyn !"

Elle ouvrait les yeux, et ne voyait qu'une lumière.. Etait-elle morte ? Non..en prison sans doutes... jusqu'à ce qu'un visage se penche au dessus d'elle. Un visage humain . Encore totalement groggy, elle voulu se lever, le saisir à la gorge et lui briser la nuque. Même si tuer n'était plus dans ses priorités, lui, ce type, quelque soit ses intentions à son encontre, Maylyn savait dans son inconscient qu'il méritait la mort. Lâchant un râle de mécontentement, l'asari voyait maintenant clair, elle ne sentait pas de liens autour d'elle et cela allait être leurs plus grande erreur. Mais elle était comme paralysée, même si son cerveau hurlait " Bouge ! " à son corps, rien y faisait. L'humain regardait la demoiselle, un visage mécontent.

"Elle est réveillée, pas moyen d'endormir à nouveau cette saleté ? "

Un autre humain, un peu chétif, craintif fit vivement oui de la tête, se saisissant d'une seringue et d'un flacon, probablement un sédatif. Profitant d'un soudain regain de mobilité, l'Asari balaça le flacon sur le sol, dans un mouvement mou mais suffisamment fort pour destabilisier le médecin qui lâchant un petit cri décridibilisant totalement sa virilité. Roulant comme elle pouvait hors du billard, elle tomba lourdement sur le sol, qui n'était pourtant pas très haut, elle sentait le sol froid et métallique la toucher, la frôler..ces tarés l'avait dénudée ! Elle fronçait les sourcils, observant les deux hommes et, tendant sa main vers eux, elle utilisa ce qui semblait être une projection biotique totalement incontrôlable, projettant le pauvre scientifique dans un mur proche, l'encastrant dedans. L'autre humain, qui essayait de s'enfuir subit le même sort, lui aussi encastré dans le mur, non loin de son collègue. Mais, dans son rush d'adrénaline, l'asari n'avait pas fait attention où elle avait projetée sa proie...pile sur le bouton d'Alerte.. qui fit retentir l'alarme dans toute la base. Malgré son état semi-éveillée, elle ne put s'empêcher de lâcher un soupire, exaspérée, regardant autour d'elle, cherchant de quoi s'habiller, le plus rapidement possible.. bien évidemment son équipement n'était pas là, ça ne fonctionnait que dans les holo-films de blasto cette idée !

Des habits de rechange du médecin qu'elle a probablement tué ...Cela suffirait pour le moment, de toutes façons, il y avait très peu de chances que le déguisement fonctionne, elle est entièrement bleue, et cet endroit doit être rempli d'humains voulant sa petite liquette bleue... Et surtout, il y avait Miljund qui n'arrêtait pas de l'appeler. Oui, il valait mieux lui répondre avant qu'il ne se vexe.

"Miljund, une minute. "

A côté d'elle, il y avait une autre Asari, encore endormie elle. Maylyn soupirait..elle n'était en rien armée, et les deux hommes n'étaient pas plus armés qu'elle n'aurait pu l'être nue.

"Bon..ton idée foireuse Miljund, je vais te la mettre où je pense !"

"Ha ha ha..je n'aurais pas pu prévoir qu'elle tomberait aussi facilement...involontairement ! Bon je connais l'histoire, hacking des caméras en cours, j'ai bloqué la porte afin que tu puisses te préparer un peu plus longtemps. Mais ne tarde pas trop !"


Elle tapotait les joues de l'autre Asari pour la réveiller. En espérant que cela suffirait. Le temps jouait contre elles. Après deux bonnes minutes à lui coller des giffles allant d'une carresse à la limite d'un coup de poing, elle laissa tomber l'idée , fouinant un peu plus, elle ne trouva que quelques insturments médicaux, qui suffiraient, si les gardes n'étaient pas lourdement protégés. Là-dessus, elle pourrait compter sur sa biotique.. Même si cela ne les tueraient certainement pas. Tenant entre ses mains le scalpel, elle se colla contre la porte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Chasseresse
Rang : Professionel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4845-journal-de-bord-niirase-m-tarix


Messages : 42

MessageSujet: Re: Chasseresse vs chasseresse   Sam 23 Sep 2017, 11:29
Vlam. Quelque chose claqua contre ma joue. Une horrible sensation envahit mon corps. Vlam, une seconde arriva suivi d’une dizaine d’autres. Ma joue commença à bruler. Au-dessus de cette douleur, une alarme stridente résonnait, me causant un mal de tête carabiné. Je voulais bouger mais rien n’y fait. Impossible. Il me fallut presque une minute rien que pour réussir à bouger ma main. Prenant mon temps et me concentrant, je réussis difficilement à m’asseoir, tentant de retrouver mon souffle. J’analysais alors le lieu et la situation. J’étais assise, nue, sur ce qui ressemblait à une table d’opération. Le bruit strident qui me vrillait les tympans n’était autre qu’une alarme de sécurité.

En regardant autour de moi, je vis deux hommes, morts, les corps semblent désarticulés. Je compris rapidement pourquoi : Maylyn était debout, près de la porte, attendant que quelqu’un arrive. Elle avait surement déchainé ses pouvoirs à son réveil.

Je me mis debout, ma tête tournant un peu. Pas de casier, ni d’habits trainant. Je me dirigeais vers l’un des deux hommes, portant une tenue plus ou moins civile. Je commençais à le déshabiller et à enfiler ses vêtements. Apres tout, il était mort. Il n’en aurait plus besoin. Sa tenue était légèrement trop grande pour moi mais au moins je n’aurais pas à me promener dénudée dans ce complexe. Et il n’avait pas d’armes sur lui. Tant pis.
Je tentais alors de faire rapidement un point sur la situation. J’avais rejoint Maylyn et Bolein dans la chambre qu’ils avaient prise. Maylyn était absente, surement déjà drogué et j’ai discuté avec Bolein avant de moi aussi me faire avoir. Puis il nous a conduits ici. On doit surement être dans les sous-sols de Lumen. Il faut absolument que je récupère mon équipement pour prévenir mes supérieurs. En attendant, il faudra que je me débrouillé toute seul avec l’aide de Maylyn et je ne pourrais compter que sur mes pouvoirs. Je laissais alors s’échapper un léger rire.

« Hmmm, ça faisait longtemps que je m’étais plus retrouvé dans une telle situation. Ne compter que sur ces capacités et rien d’autres. Ça va me faire du bien ».

Je rejoignis alors Maylyn, lui adressant un léger hochement de tête.

« Niirase M’Tarix. Prête a en découdre avec ce qui arrive ? »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 60

MessageSujet: Re: Chasseresse vs chasseresse   Mer 27 Sep 2017, 13:15
L'asari présente avec elle s'introduisait. Nirase M'tarix, ce nom ne lui disait rien, mais, c'était une chasseresse comme elle, donc, elles avaient du se croiser. Il fallait dire qu'au cours de ses nombreuses missions, elle était le plus souvent à l'avant, en solo.

"Maylyn T'lovi. On ne va pas en découdre..on va montrer de quoi des "saletés" comme nous sommes capables."

La jeune demoiselle souriait.

Hormis le bruit assourdissant de l'alarme, cette pièce était tout de même très calme, elle tendait l'oreille, sans entendre les bruits de pas, c'était difficile d'écouter plus attentivement le monde autour d'elle, quand un galarien vous balançait cinquante informations à la secondes.. Un galarien, c'est un être déjà très rapide, mais s'il est en plus hyperactif, il est plus rapide dans sa façon de penser que n'importe quel combattant aguerri pourrait prétendre. Il voit, pense, agit plus vite que Maylyn ne le pourrait. C'est pourquoi, alors qu'elle était concentrée sur la porte, sur l'écoute, Miljund le galarien lança d'un ton excité, souligné par un sourire exalté à l'action qui se déroulait un :

"May, attention ! Décales-toi de deux pas sur la droite !"


Et l'asari s'exécutait, connaissant bien la science exacte du Galarien, elle esquiva à la miliseconde près un tir de fusil de combat qui réduisait la porte en charpie assez rapidement. Accroupie, l'asari, préparait son scalpel. Concentrée, elle vit alors une botte dépasser en vit en cela le signal pour commencer son petit ballet se levant et, petite lame prête, elle dirigeait celle-ci droit vers la gorge du premier garde, par chance, cet imbécile ne portait aucune protection faciale. Le scalpel s'était donc montré particulièrement éfficace, rentrant presque entièrement dans l'humain. Mais, pas le temps de lambiner. Dégainant de son fourreau le pistolet de l'homme, elle déversa un flot de balles en continue sur les acolytes de sa victime, se servant d'elle comme bouclier, juste assez pour les faire reculer et, au mieux les tuer, profitant de la cohut générale pour attraper le fusil d'assaut, tirant en coup par coups, abattant l'un, après l'autres les trois gardes debout. Maylyn se colla contre la parroie en soupirant, c'était tendu, loin de son manteau, sans ses quatre armes de prédilection, elle se sentait quelque peu mal à l'aise au combat.

De son côté, Miljun lui, cherchait toutes sortes de solutions pour sortir sa patronne de là, et s'il était silencieux, cela en disait long sur les possibilités. Lui qui aimait la subtilité...

"May, je ne trouve rien pour le moment, extermine moi ces enflures pendant que je cherche une solution."

Le petit retroussement de lèvre de l'asari, son air blasé en disait long sur l'évidence de la situation. Une petite réplique taquine vint à son esprit.

"Je pensais les inviter à dîner, j'ai tout ce qu'il faut après tout !"

Souriante, amusée, l'asari regardait l'autre survivante, après tout levant le pouce.

"Equipe-toi, ces quatre là n'étaient qu'un amuse-gueule.. Mais ils ne doivent pas être plus d'une centaine, et ils ne vont pas tous venir ici.. Sans quoi ils se feraient déborder.. "


Le galarien soupirait, il venait de trouver l'endroit ou leurs équipements était rangés .

"May... Ton équipement et celui de ta coéquipière de fortune sont rangés dans la pièce situé tout bout du couloir à ta gauche. Je te conseille de le reprendre avant toute chose. Ce n'est pas gardé, il n'y a que des civils effrayés là bas. "

Maylyn regardait le fameux couloir, attrapant un pistolet et fit signe à l'autre Asari de venir avec elle.

"Quittons ces affreuses tenues."


Elle se dirigeait vers la salle de l'équipement, comme l'avait prévu son ami Galarien, il n'y avait rien, de dangereux, hormis un humain qui parti en courant, une tâche humide prononcée sur l'avant du pantalon. Une fois dans la pièce où se trouvait son équipement, quelle ne fût pas la joie de l'Asari de retrouver son manteau fétiche, ainsi que ses armes et surtout, sa lame. Tout était important pour elle, au delà du fait qu'il était plus confortable de combattre avec tout ça sur elle, tout était un cadeau d'une personne importante pour elle. Une fois équipée, elle regardait sa coéquipière.

"Je suggère qu'on trouve une navette "
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Chasseresse
Rang : Professionel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4845-journal-de-bord-niirase-m-tarix


Messages : 42

MessageSujet: Re: Chasseresse vs chasseresse   Mer 27 Sep 2017, 18:14
Tout alla très vite. À peine accolé contre le mur, qu’une rafale de balle détruisit la porte. Je chargeais une Déchirure mais Maylyn fut plus rapide. Elle trancha la gorge du premier homme qui passa la porte et s’en servit comme bouclier avant de liquider les autres. J’étais plutôt étonné de voir sa réactivité. Enfin bref, elle me dit de récupérer une arme, ce que je fis sans attendre, prenant un fusil d’assaut avant de la suivre. Elle nous guida ensuite dans une autre salle où se trouvait nos tenues. Ni une ni deux, je récupérais mon armure et mon Acolyte, me débarrassant des vêtements que j’avais pris sur le mort. J’en profitais également pour jeter un coup d’œil sur la physiologie de Maylyn, voulant grappiller quelques images de son corps mais au bout d’un léger moment à se rincer l’œil, je redevins sérieuse.

Je pris mon communicateur et contacta ma supérieure.

« Commandant, ici M’tarix »

« Ha, enfin. On n’arrivait plus à vous joindre. »

« J’ai étais capturé par Bolein. Je suis avec Maylyn T’Lovi. A voir comment elle s’est vite retrouvé dans la zone, j’en déduis qu’elle doit avoir quelqu’un à l’extérieur qui l’aide. Pour l’instant, je vais me reposer sur eux. Il est également fort possible que je sois dans le bâtiment de Lumen et que Bolein soit là. J’aurais donc besoin d’un vaisseau prêt à décoller en cas de besoin. »

« Bien, je contacte une équipe »

« Merci commandant. M’tarix terminé »

Lorsque je coupe la communication, j’entends Maylyn m’interpeller à propos de trouver une navette.

« Pas tout de suite. S’il s’agit de l’immeuble où se trouve Bolein, je dois d’abord l’arrêter. Mais j’aurais besoin de ton aide pour ça. A en voir ta capacité à te déplacer ici, j’en déduis que tu as une aide extérieure qui doit être capable de contrôlé les caméras. Demande lui de fouiller le bâtiment pour voir si il trouve ton client et de nous indiquer sa position. Maintenant on a deux options. Soit il est planqué dans une salle sécurisé, soit il est route pour les navettes. Donc, je propose effectivement de partir sécuriser le toit puis si on ne le trouve pas, on fouillera le bâtiment. »

Je vérifiais que mon arme était bien chargée en quittant la pièce jusqu'à ce qu’une rafale de balle me barre le passage, m’empêchant de sortir de la pièce. J’eu juste le temps de tourner la tête pour voir deux hommes.

« Et merde »

Je me reculais, me mettant rapidement à l’abri avant de charger une Déchirure, et de ressortir à nouveau. Je lâchais alors mon pouvoir sur un des deux hommes pendant que j’arrosais l’autre d’une pluie de balle. Le premier, qui se prit mon pouvoir valsa contre le mur juste derrière lui et s’écroula, mort tandis que l’autre réussit a me décocher une rafale, qui s’écrasa contre ma fine barrière cinétique qui flancha, a deux doigt de se couper, avant de succomber à mes balles.

Je ne pus m’empêcher de sourire et jeta un coup d’œil vers Maylyn.

« On dirait que ça va être intense. »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 60

MessageSujet: Re: Chasseresse vs chasseresse   Jeu 05 Oct 2017, 19:02
Bon..madame la chasseresse avait des renforts elle aussi... La position de son entreprise en tant qu'agence de sécurité et rien de plus empêchait légalement celle-ci d'intervenir, du moins, dans le cadre d'une action officielle. Officieusement, n'importe lequel de ses agents pouvait débarquer en renfort et buter tout ceux qui l'arrêterait. Après tout, elle venait de se faire kidnapper. Quoi qu'il en était. Son équipement était en fait sur elle. Ces horribles habits d'emprunt pouvaient moisir sur le sol jusqu'à la fin des temps, pour ce que ça change pour Maylyn... Mais il fallait reconnaître qu'ils ont éviter à la bleue de sa balader nue, ne serait-ce que dans un couloir. Nirase, l'asari l'accompagnant envoyait un long rapport, enfin.. aussi long que des précieuses secondes pouvaient l'être. Madame était commandant... Et bien, c'est un honneur que Maylyn n'a jamais eu. Mais ce n'était pas plus mal. Commander de grosses troupes, très peu pour elle. Une petite escouade qui passe facilement inaperçu, qui sait qui fait quoi, vaut mieux qu'un bataillon de soldats qu'on ne connait uniquement grâce à leurs entraînement militaire. L'écoutant plus ou moins attentivement, elle savait déjà que Miljund écoutait.

"Tu sais quoi faire ."

Le galarien, derrière son écran tripotait déjà à distance les caméra, cherchant l'humain qui semblait pourtant si poli quand il est venu. Oh, Miljund avait vu clair dans son jeu à la seconde où cet homme est rentré à Blue Light Security, cela dit, un contrat est un contrat. Sur chacune des caméras, il ne voyait rien. Mais celles extérieures confirmaient qu'il n'avait pas quitter le bâtiment. Il ouvrit une page annexe, cherchant les plans du bâtiment. Evidemment, il s'était bien caché dans sa panic room, à la seconde même où il entendit l'alarme retentir.

"Je vous suggère à toutes deux de sécuriser le bâtiment, massacrez-en autant que vous voulez en chemin. Je vais ouvrir sa fichue panic room à ce crétin. Mais ça me prendra du temps. Amusez-vous bien ! "


Maylyn ne pouvait dire s'il était sarcastique ou envieux, quelque fois, le galarien était incompréhensible, surtout avec son cerveau d'hyperactif. Alors qu'elle avait baissé sa garde, le temps de se préparer, elle fût surprise par deux gardes qui débarquèrent en trombe, rapidement mit hors d'état de nuire par sa coéquipière du moment avec une superbe déchirure, elle ne pouvait le nier. Un petit sourire en coin s'affichait sur son visage, se remémorant certaines de ses expériences passées sur le champ de bataille. Même si cette fois, c'était encore plus amusant. Le CQB, c'est ce qu'elle préférait. Peu de chance pour eux de riposter, plein d'opportunités pour elle.

"Bon, il s'est retranché dans une panic room, impossible de dire ce qu'il y a dedans à part lui. Je suis d'avis qu'on aille sécuriser le toit, comme tu l'as suggérer.. J'ouvre le voie.."

Sortant de son étui un Phalanx, elle se tenait prête, ouvrant la porte de la pièce une nouvelle fois. De son côté, le galarien, multi-tâches avait gardé le plan ouvert sur un autre écran, pour guider les asaris.

"Bon.. je sais..Je dois tout faire, sortez du couloir, deuxième porte à gauche, les escaliers. Et vous montez."

Levant les yeux une demi-seconde au plafond, elle s'engouffrait dans le couloir, avançant prudemment au début, entendant le bruit familier des bottes des gardes, auquel elle s'était habituée après qu'ils se soient amusés a courir comme des bourrins. Faisant signe à sa coéquipière de s'arrêter, elle restait au coin de l'angle, le couloir formant un T. Les attendant... Quand le bout du canon du garde se révélait devant elle, Maylyn en profitait pour s'accroupir, se plaçant devant le garde, le tuant net, d'une balle dans la tête, enlaçant la nuque de son cadavre, profitant de l'armure de celui-ci pour se protéger et regarder les ennemis. Un, deux, trois.. Ecartant son bouclier, elle tira trois balles vers celui juste derrière, la dernière venant se loger dans son oeil droit. Se saisissant de son bras elle tourna sur elle même, s'offrant une protection contre ce dernier, dos contre lui, tirant sur les pieds du deuxième, celui-ci tombant à la renverse, à cause de la douleur, L'asari en profita pour lancer une projection biotique sur le troisième, sufisamment puissante pour l'envoyer bouler contre le mur. Il n'était pas mort bien sûr mais, après avoir achevé celui qui était à terre, elle acheva le dernier. Lâchant un petit soupire, elle regardait brièvement s'il y avait encore des gens au bout du couloir, par chance non.

"Allons sécuriser ce toit maintenant."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Chasseresse
Rang : Professionel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4845-journal-de-bord-niirase-m-tarix


Messages : 42

MessageSujet: Re: Chasseresse vs chasseresse   Ven 06 Oct 2017, 21:56
A peine les deux hommes tués, Maylin reprit les devants, m’informant que Bolein possédait une panic room. J’aurais plutôt pense qu’il se serait échappé mais ce n’est pas con de sa part.

« Tu devrais me donner le nom de ton acolyte, je le mettrais en contact avec nos service. Il nous serait utile »

Mais elle ne répondit pas, avançant arme à la main. Je me mis alors à la suivre, longeant le couloir et passant une porte. A peine avions nous fais un pas, que de bruits de bottes se firent entendre. Je dégainais rapidement mais une fois encore, Maylin agit première. Elle me fit signe d’attendre puis passa à l’attaque. Elle s’accroupit et tua le premier garde d’une balle nette en pleine tête. Elle attrapa ensuite le corps pour s’en servir de rempart et avança, je me mis alors au coin, jetant un rapide coup d’œil. Elle balança alors le corps sur le côté et tira sur le second garde. Elle attrapa alors son bras et l’utilisa pour se retrouver dos au dernier garde. Elle tira sur le second garde celui-ci s’écroulant et balança une projection face au dernier garde qui alla s’écraser contre le mur. Elle les acheva alors tous les deux. A la fin, elle était la debout, son arme à la main, entouré des trois cadavres telle une guerrière vengeresse avant de me regarder me proposant de partir pour le toit. Ses yeux me firent fondre. Une paix s’en dégageait mais aussi une certaine fureur, telle une valkyrie ou une amazone, ces guerrières de légende décrit dans nombres de mythes.

« Pour l’instant, c’est le mieux à faire. Les renforts pourront ainsi nous aider pour prendre la salle de Bolein d’assaut. »

Je passais ainsi devant elle, empruntant le couloir.

« Au fait, jolie massacre. On aurait bien besoin de personnes comme toi et j’adorerais t’avoir comme coéquipière. »

En continuant dans le couloir, j’avançais arme à la main, prête à tirer aux moindres bruits suspects. Une fois au bout, il restait un virage à négocier. Me collant au mur, je pris ma respiration et jaillit du mur, visant droit devant mais personne. Au fond, une porte ressemblant étrangement à un ascenseur.

« Maylin, j’ai trouvé un moyen de monter »

En arrivant face à l’ascenseur, j’appuyais sur le bouton, mais rien. J’appuyais encore, plusieurs fois mais rien.

« Et merde, ils ont tout bloqués »

Heureusement, une porte à droite surmonté d’un panneau « Evacuation » étaient encore ouverte. Elle donnait sur un escalier.

« Finalement, on va peut-être pouvoir monter. »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 60

MessageSujet: Re: Chasseresse vs chasseresse   Ven 13 Oct 2017, 12:56
Sa coéquipière du moment venait de trouver un accés direct vers les toits. Maylyn n'aimait cependant pas l'idée d'être coincée dans les escaliers. Pouvant être prise en tenaille, ce serait presque du suicide. Elle pensait à un plan rapide, afin de nettoyer au mieux le bâtiment et donc d'éviter de se faire avoir.. Même si elle n'était pas seule, une chasseresse était avec elle, un gage de qualité du point de vue militaire et elle en savait quelque chose. Qui plus est, cette Asari qui l'accompagnait ne pouvait s'empêcher de lui envoyer toutes sortes de compliments sur ses capacités en combat. Une en particulier retint son attention. Celle d'avoir souhaité l'avoir dans son équipe, quelque chose comme ça. Maylyn n'était pas atteinte par les compliments. Mais il fallait reconnaître, que c'était vrai. Parfois, les combats intenses, mortels de chasseresse lui manquait quelque peu...Mais c'était plus dans une optique de drague qu'autre chose, elle le voyait.

"J'ai quitté les chasseresses..."


Elle regardait ensuite l'accès au toit après être finalement montées dans les escaliers. La porte donnant au toit n'était pas gardée. Finalement ce n'était peut-être pas une bonne idée de monter maintenant ici. Main son omnitech, elle activa la commande d'ouverture de la porte , après avoir intimer à Nirase sa coéquipière de rester de l'autre côté. Une fois la porte ouverte, ce fûrent des salves de mitrailleuse lourde qui accueuillèrent les deux asaris. L'insinct de May l'avait bien guidée jusque là. Elle admirait cependant l'absence totale de jugeotte des gardes de ce bâtiment, préférant tuer jusqu'à leur propre patron plutôt que de laisser deux asaris sortir et les mettre en prison. D'un autre côté, sachant que même les asaris vont en prison, si elles apprenaient ce que ces cinglés avaient fait, et laisser faire, ils ne resteraient pas longtemps en vie. Cette idée satisfaisait incroyablement May. Mais l'heure n'était pas à ça. Elle était prête à lancer une grenade dans le tas, en espérant que cela suffirait, mais elle n'en avait pas. Levant les yeux au ciel elle se tournait vers le bas de l'escalier, faisant un signe à sa coéquipière de descendre, quitte à faire un petit saut vers l'étage d'en dessous, les tirs la réduirait en charpie bien avant. Une fois l'étage inférieur atteint, elle surveillait brièvement les esclaiers avant de soupirer..

"A ton avis, cher informaticien, je ne vais pas tenter le one shot-one kill avec mon pistolet contre une mitrailleuse lourde. Le toit est donc à oublier... Des idées ? "


Le galarien était sur le point d'ouvrir la panic Room. Il était un peu coincé. Il ne restait plus qu'à appeler les autorités.. Mais il n'avait pas vraiment envie de prendre le risque d'enfoncer l'entreprise, et surtout sa patronne dans une histoire médiatique.

"Je crois que je vais appeler les autorités et... J'espère que cela suffira. Là, vos capacités ne suffiront pas. A moins que..."


Tirpotant son clavier, le galarien lâcha un gros soupire. S'évader de ce bâtiment était devenu impossible. Elles allaient devoir affronter certaines conséquences avec tout ces meurtres mais, de la légitime défense absolue.

"Non, désolé. Autant vous occuper de l'autre imbécile . Pour le moment c'est ce qu'il y a de mieux à faire."


Maylyn fit la moue à cette réponse, elle ne s'y attendait pas. Regardant le sol, elle soupira légèrement, posant son regard dans le vide, réfléchissant à une solution. Mais rien ne venait de son côté non plus.

"Le toit est donc impossible d'accès, avec cette mitrailleuse lourde, cela pourrait durer des heures avant que ses cartouches ne s'épuisent, et nous n'avons sans doutes pas ce temps... Des suggestions ?"


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Chasseresse
Rang : Professionel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4845-journal-de-bord-niirase-m-tarix


Messages : 42

MessageSujet: Re: Chasseresse vs chasseresse   Jeu 02 Nov 2017, 15:39
« Fais chier.»

Je frappais rageusement contre le mur.

« On est bloqués. Toutes les portes ont été verrouillés et aucune de nous deux n’as la puissance pour les détruire quant à cette mitrailleuse, il y a moyen de la passer, mais si c’est pour perdre un bras ou une jambe, cela ne vaut pas vraiment le coup. »

Je refrappais contre le mur, utilisant mon énergie biotique. Le mur se fissura alors à l’endroit de l’impact. Je regardais alors le mur puis reprit mon souffle. Je m’emportais, chose rare. Je devais vite récupérer mon sang-froid, sinon cela pouvait mal se passer. Mais en regardant la fissure, j’eu une idée.

« Maylyn, j’ai besoin de connaitre votre force mais aussi vos différentes capacités biotiques. A quel point vos frappes biotiques peuvent occasionner des dégâts et connaissez-vous des pouvoirs défensifs ? Je pense avoir une idée. Demandez d’abord à votre ami si il ne peut pas nous envoyer des plans du bâtiment sur notre Omnitech.

Alors voilà l’idée : l’une de nous deux va remonter à l’étage de la mitrailleuse et l’autre va aller à l’étage juste en dessous. Pendant que celle au-dessus fera diversion, l’autre utilisera différent pouvoir biotique sur le plafond, plus ou moins là où se trouve la mitrailleuse. Le plafond ainsi fissuré puis détruit entrainera la chute et de la mitrailleuse et du type qui l’utilise. Cela devrait nous permettre d’ensuite pouvoir avancer. Mais pour cela, je dois connaitre vos points forts. »


J’avais réussi à me reprendre et à réfléchir. On était sur la bonne voie. Maintenant, il fallait que l’une de nous deux soit suffisamment forte pour que le plan fonctionne, sans quoi celle qui fera diversion risque de se faire canarder.

Je regardais mon arme. 8 balles en tout pour mon Acolyte. C’était trop peu, Nos pouvoirs allaient devoir faire la différence et nous permettre de prendre l’avantage sur ces types. Je regardais ensuite Maylyn qui était déjà en train de discuter avec son associé.

« Alors ? Ça vous va comme plan ? »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 60

MessageSujet: Re: Chasseresse vs chasseresse   Sam 18 Nov 2017, 11:18
Si Maylyn avait su conserver son calme dans cette situation, c'était surtout parce qu'elle avait vu la mort en face, plusieurs fois, et pas uniquement lors de la guerre contre les moisonneurs. Contrairement à son alliée du moment, qui elle, était plus qu'énervée par la situation. D'un côté, c'était compréhensible pour May, sa collègue devait avoir un énorme grief par rapport à Bolein. Un tueur d'asari qui exploite leurs dons naturels pour améliorer la biotique. Il y a de quoi rendre folle de rage n'importe quelle Asari. Cependant, l'asari au trench coat elle, avait vu des pires au cours de sa vie. Sans être complètement détachée par rapport au sort de ses congénères, elle relativisait beaucoup et conservait son calme. Mais de là à sortir un plan à la sauvette, comme venait de le faire sa collègue, il y avait un truc particulier. Sans doute était-ce le fait qu'elle soit encore chasseresse et active sur le terrain. Ou qu'elle était très douée. Un soupçon de jalousie piqua l'asari au vif, lorsque Nirase lui expliqua son plan.

Sans attendre son reste, Miljund envoyait directement les plans sur l'omnitech de l'autre Asari, étant en communication permanente avec Maylyn, il avait jugé bon de ne pas le lui donner, et il avait raison. S'il n'était pas occupé avec une panic room, retarder un minimum les autorités et garantir la survie de Maylyn en même temps, un plan similaire serait parvenu dans sa tête hyper active de Galarien.

May regardait ensuite le sol un instant, semblant réfléchir une nouvelle fois au plan de l'asari qui l'accompagne, ayant un petit sourire taquin sur les lèvres.

"Je ne suis pas une biotique défensive...j'ai orienté mes pouvoirs de façon à être la plus offensive possible...Projection, frappe et lévitation.. Je pense pouvoir avec suffisamment de concentration détruire le plafond sous lequel se trouve la mitrailleuse. Ou alors, j'utilise ma lévitation, à l'aide d'un bouclier biotique pour faire sortir cet imbécile de son perchoir, puis je 'l'attire" avec ma frappe.. Et il s'envole vers d'autres cieux avec ma projection. "

Miljund se retint de rire vu qu'effectivement, le plan bien pensé de l'autre asari partait en fumée avec le concept de bouclier biotique. Le galarien n'est pas un mauvais bougre, mais il déteste se sentir bête. Il en devient vite malaisant. Quant à Maylyn, elle pestait surtout contre elle de n'avoir pas songer une seconde a utiliser sa levitation.

"Qu'en pensez-vous ? On en reste à votre plan ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Chasseresse
Rang : Professionel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4845-journal-de-bord-niirase-m-tarix


Messages : 42

MessageSujet: Re: Chasseresse vs chasseresse   Sam 18 Nov 2017, 18:10
Elle me répondit rapidement, m’expliquant qu’elle était plus offensive que défensive. Elle devrait pouvoir appliquer le plan facilement. Mais soudain, elle m’expliqua un autre plan : utiliser sa Lévitation pour amener le type sur nous, puis le renvoyer avec une Projection. Avec ma Barrière, je pourrais certainement encaisser quelques chocs. Ce plan peut marcher.

-Ton plan me semble bon. Je pense qu’on va suivre celui-là. Je pourrais effectivement utiliser ma Barrière pour te protéger pendant que tu utiliseras tes pouvoirs.

Finalement Maylyn avait réussi a improviser un plan rapidement tout en restant calme. Elle avait encore de bon reste de son époque de chasseresse. Quant à moi, il fallait vraiment que j’apprenne a garder mon sang-froid. Il fallait absolument que j’évite de reperdre le contrôle comme ça. Ce n’était pas une bonne chose, surtout dans ce genre de situation.


- Bien, tu es prête ?

Nous remontâmes donc. Je pris les devants et une fois devant le niveau de la mitraillette, j’activai ma Barriere, tandis que Maylin surgit derrière moi et activa sa Lévitation. Le garde n’eut pas le temps de réagir. Il se mit alors à se soulever du sol de quelques centimètres et se dirigea sur nous. Alors qu’il arrivait au niveau de Maylin, celle-ci retendit le bras et le garde se mit à voler à travers la pièce, allant s’écraser dans un grand bruit contre le mur. A entendre le son, son corps venait d’exploser et ses os réduits en bouillis. Nous allions pouvoir continuer.

Soudain, je sentis un liquide sur mon bras. Ma Barrière avait cédé et une balle s’était frayé un chemin, traversant mon bras. Du sang coulait du trou causé par la balle.


- Et merde. C’était bien le moment.

Si j’arrivais encore à utiliser mon bras, la blessure occasionnait quelques désagréments. Heureusement, rien d’important n’avait été touché et j’avais de la chance qu’il n’y ait qu’une balle à être passé. Malheureusement, sans MediGel, cela posait quelques problèmes J’allais donc devoir terminer la mission ainsi.

- Maylin, prend les devants, je préfère rester derrière en tant que support avec cette blessure. Ainsi, on prends pas trop de risque.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 60

MessageSujet: Re: Chasseresse vs chasseresse   Mer 06 Déc 2017, 16:24
Bien ! La mitrailleuse montée n’était plus un problème. Maylyn voyait un sourire se dessiner sur son visage alors qu’elle regardait l’état de ses cartouches thermiques. Ce genre de situation commençait à la rendre euphorique. Regardant sa partenaire du moment, elle aussi vint constater la blessure toute fraîche. Soupirant, plus décontenancée par cette blessure qui était sûrement dû à un effet secondaire des drogues qu’ils avaient utilisé pour endormir les deux Asari, May, arborait un petit sourire qui se voulait rassurant, elle s’était abaissée, afin de regarder la blessure, qui n’avait rien de grave. Pas de médi-gel sous la main, elles feraient avec.

« Ce n’est rien, je vais m’occuper de ceux qui restent. »


Se redressant, Maylyn fit craquer les os de sa nuque. Elle n’était pas blessée, elle était même plutôt intacte, si on oubliait qu’elle était encore sur le point de se faire disséquée il y a quelques minutes. Après quelques petits échauffements, elle déboutonna son long trenchcoat, qui dévoilait sa lame asari, au bas de son dos, et ses étuis, deux au niveau de ses côtes, l’autre à la cuisse. Ce dernier était vide, car, l’arme en question était à sa main. Dégainant sa lame, plaçant le pommeau contre le manche de son pistolet, tenant les deux d’une façon peu commune, elle jeta un bref coup d’œil dans la salle contenant la mitrailleuse montée.

« C’est parti, reste derrière. »


Elle ne savait pas si c’était l’adrénaline, où bien les flashbacks de cette guerre contre les moissonneurs qui l’attaquaient de visions morbides, ou la future découverte dans la pièce voisine, mais ce jour-là, Maylyn était redevenue une chasseresse brutale et sans remords. Pour elle, aucune personne présente ici ne devait survivre. Aucune. La porte s’ouvrait, et, fait surprenant, la pièce était vide de toute vies. Le mitrailleur était seul, sûrement assuré de sa victoire. Elles avançaient jusqu’à une autre pièce jusqu’à ce que le galarien intervienne.

« May, fais demi-tour, il y a plusieurs petits signes de vie dans un étage inférieur. Je ne sais pas s’ils sont mourants, ou si ce sont des petits êtres, mais ce ne sont pas des gens armés là-bas. Il faudrait que tu ailles voir… Surtout si ce sont des enfants. »


« Enfants », il n’en fallait pas plus à l’asari pour foncer directement à l’étage indiqué par son collègue galarien, débarquant dans un petit laboratoire, Bourré de petites cages et de plus grandes, il y avait bel et bien des enfants là-dedans. Des filles asaris dans les petites, et des êtres humains affaiblis, probablement mourants aussi. May se tourna vers sa collègue, lui donnant un regard signifiant « occupe-toi d’eux » . Le genre de regards qui veut tout dire. Alors qu’elle se retournait pour sortir de la pièce. Elle commençait à communiquer avec Miljund.

« Miljund, previens les autorités, qu’ils amènent le plus de secours possible. Moi…je vais nettoyer. »

Maylyn descendit ensuite les marches vers l’étage inférieur. Sa conscience s’était tu. Sa colère l’aveuglait. Elle n’entendait plus rien.

« May ! Tu te diriges droit vers la plus grosse concentration de gardes, arrêtes un peu ! »

Mais c’était déjà trop tard. Elle s’engouffrait dans le premier couloir, gardé par trois hommes, qu’elle approchait, armes dans le dos, simulant être attachée. S’approchant encore, et encore, avant de planter sa lame asari dans la gorge du premier, tirant deux balles dans le crâne des deux autres. Lâchant un cri, rappelant les furies moissonneurs , elle se saisit de deux grenades des cadavres, les déclenchant, ouvrant la porte qu’ils gardaient, contenant une dizaine d’hommes, préparant un plan d’attaque pour arrêter les deux asaris, alors qu’elle lança les deux grenades dans la pièce, ils paniquaient essayant de s’enfuir, mais trop tard, l’explosion en tuant facilement six. L’asari profita du chaos pour débouler dans la pièce, tirant la révérence de trois d’entre eux, avant de planter sa lame dans l’épaule du dernier. Qui hurlait de douleur, alors qu’elle, descendait sa lame le long de son tronc.

« Pitié ! pitié ! Je dirais tout ce que tu veux ! »


Elle ne voulait rien, elle voulait juste tous les tuer, et elle le ferait, retirant sa lame de la chair de l’homme, qu’elle achevait en plantant la pointe droit dans son orbite. Après avoir récupérer sa lame, elle reprit son chemin, pleine de haine, des bruits de pas se faisaient entendre, nombreux. Lourds. Certainement pas Nirase, qui venait l’aider accompagnée des enfants. Se cachant derrière un objet, au coin d’un mur, elle laissa rentrer un, deux, trois, puis quatre hommes. Attendant le bon moment, elle concentra sa projection biotique, avant de la lancer sur l’un d’eux, qui vola avec une telle violence contre le mur, qu’il en fini encastré et probablement mort, le deuxième, se retournant lévita dans les airs paniqué, l’asari tira une balle dans l’artère fémorale de l’un d’eux, l’agrippant après qu’il fût à portée, pour s’en servir comme bouclier en utilisant son pouvoir d’attraction. Se servant de lui, elle acheva le quatrième, quatre autres débarquèrent, tenant en joug l’asari et leur camarade. Elle ne reculait pas, n’avançait pas, mais, dés lors qu’un petit « bip » se fit entendre, elle posa sa main sur le dos de l’homme, qu’elle projetait contre eux, dés lors s’en suivit une explosion qui, réduit en poussière les cinq, Maylyn elle-même fût emportée par l’explosion, dans sa rage, elle n’avait pas fait attention aux détails et fut projetée contre un mur, perdant par la même connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Chasseresse
Rang : Professionel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4845-journal-de-bord-niirase-m-tarix


Messages : 42

MessageSujet: Re: Chasseresse vs chasseresse   Mer 20 Déc 2017, 21:20
Maylyn prit aussitôt les devant, ouvrant son trenchcoat et dévoilant un joli armement. Apparemment elle aimait les flingues. Elle récupéra son couteau et le posant contre son arme, elle se remit en route. Nous traversâmes d’abord une pièce vide avant que Maylin se stoppe net et reparte vers l’escalier. Je mis une ou deux secondes avant de comprendre puis me mit à la suivre.

Elle repartit a un étage inferieur que nous n’avions pas visité. Nous arrivâmes finalement devant une pièce remplis de cages. Des cages remplis d’Asaris, enfant et d’être humain. Je me tournai vers Maylyn, mais celle-ci repartit après avoir prévenu qu’elle allait nettoyer. Je tendis ma main pour la retenir, mais elle était déjà en train de courir.

Pleine de regrets, je me décidai finalement à faire sortir tous ce petits mondes de leurs cages, il devait y avoir bien une cinquantaine de personnes, trop pour une seule navette. J’activai alors mon OmnTech.


- Commandant, ici M’tarix, on vient de récupérer des prisonniers. Il va falloir plus qu’une navette pour l’évacuation.

- Bien reçu, la première navette sera là d’une minute à l’autre, vous pourrez déjà y charger quelques personnes.

- Très bien, je les fais grimper.

Je coupai la discussion et regarda tous ces gens qui attendaient quelques choses de moi.

- N’ayez pas peur, je vais vous sortir de là. Maintenant, suivez-moi.

Je les fit alors remonter à l’étage au-dessus que nous traversâmes intégralement et nous trouvâmes une autre cage d’escalier qui nous fit déboucher sur le toit. Au même moment, la navette Asari arriva.

Une fois posé, une quinzaine de personnes put monter directement tandis que trois Asari garderaient la piste.

Une quatrième se présentai comme le lieutenant V'tiri.


- Vous ne montez pas ?

- Non, je dois rejoindre T’Lovi, elle est encore bloquée à l’intérieur et a de grands ennuis.

- Prenez ça alors.

Elle me lança un Disciple avec un chargeur pour mon pistolet. Je la remerciais d’un mouvement de tête avant de reprendre la route et de redescendre.

- Tiens bon Maylyn, j’arrive.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 60

MessageSujet: Re: Chasseresse vs chasseresse   Lun 29 Jan 2018, 11:55
Tout était flou, tout était difficile à comprendre, elle sentait une immense chaleur l’entourer, suivit d’une étrange sensation d’humidité. Alors qu’elle ouvrait fébrilement ses paupières, elle observait devant elle le carnage qu’elle venait de réaliser, une pile de cadavres, certains étaient même…rependus sur le sol, les murs… Maylyn avait l’habitude de ce genre de visions sinistres. Cela ne la choquait guère plus que cela… Mais, pour une experte en infiltration, elle venait de faire un sacré carnage ! C’est alors, qu’en tentant de se relever, elle senti une douleur atroce lui déchirer le bras. Ce n’était pas si loin de la réalité, la matrice regardait son bras gauche, qui était incrusté de plusieurs bouts de verres et de métaux, sans doute liés à l’explosion. Ces blessures bien que légères avaient suffi pour trancher un muscle, ou deux, son bras refusant totalement de bouger. Heureusement que la médecine moderne lui permettra de bouger à nouveau en moins d’un mois !

Observant son carnage de plus près, il y avait des cadavres, beaucoup de cadavres un peu partout. Certains, il n’en restait plus grand-chose, peut-être un bras, d’autres, étaient tombés dans la mort « paisiblement » avec un débris coincé entre les deux yeux. Elle commençait à pester contre elle-même, n’essayant même pas de se relever alors que les systèmes anti-incendie s’étaient enclenchés, éteignant les flammes crées par l’explosion. Voilà le problème de May. Emportée trop vite par l’action lorsqu’elle avait vu tous ces petits enfants en cage. Elle soupirait, se relevant lentement de sa position, grimaçante, utilisant son bras valide pour se tenir à quelque chose, le temps de se mettre sur ses jambes. Chose faite, elle lâcha un soupire de douleur, ramassant le premier pistolet qu’elle trouvait sur le sol, impossible de dire, si c’était le sien ou celui d’un autre. D’autres gardes pouvaient arriver.

Elle n’entendait rien, était-elle devenue sourde ? Oui, sans doutes, c’était sûrement à cause de l’explosion, mais, dans sa tête, tout s’était tu, tout était brouillé, sa vision était nette, mais, pas son esprit. Si bien que lorsqu’elle vit des lampes torches multiples arriver, elle braquait son révolver en face de la pièce, après s’être mollement cachée derrière une table qu’elle eut beaucoup de mal à retourner, elle tira à vue, criant pour laisser sortir sa rage, les balles ne touchaient pas forcément leurs cibles, mais elle vidait son chargeur, pleine de rage. Il n’était pas question de retenter le coup de la grenade, si bien qu’elle dégainant sa lame de chasseresse, essoufflée, assise dos contre la table, prête à embrocher le premier qui passerait. Et lorsqu’il fût à portée, elle se leva d’un coup, plantant sa lame droit dans l’estomac du garde, la maintenant fermement, plantant son regard dans celui de l’homme. Ils ne tiraient pas , elle ne savait pas pourquoi. Ils kidnappaient des enfants, c’était une asari… Ah oui…Personne ne pouvait la contourner et cet homme avait une chance de survie… Et puis, un coup de feu retentit. Elle fermait les yeux, acceptant son destin avant d’en entendre un autre, pensant qu’il était aussi pour elle. Et puis. Nirase. Maylyn lâcha un petit sourire, retirant sa lame du pauvre bougre.

« Que-est-ce qui t’a retardé ? »

Dit la bleue, avant de tomber sur le sol inconsciente.


"You wrong, i'm a reminder !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Chasseresse
Rang : Professionel
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4845-journal-de-bord-niirase-m-tarix


Messages : 42

MessageSujet: Re: Chasseresse vs chasseresse   Dim 18 Fév 2018, 18:31
Ce n’était pas difficile de suivre Maylin. En repassant devant la salle où nous avions trouvait les enfants, je n’avais plus qu’à suivre les traces de sang et le bruit. Cependant, je n’étais pas rassurée en voyant le massacre qu’elle avait commis. Des gerbes de sang contre les murs, des corps charcutés.

En continuant à suivre la piste qu’elle m’avait laissée, je finis par tomber sur cinq corps décomposés avec une grosse trace noire au sol, surement une explosion. En continuant un peu, je vis une table renversé et un homme qui était prostré debout juste devant Maylin. Instinctivement, je tirai deux balles, transperçant son armure, puis son cœur avant qu’il ne s’effondre au sol mort. Maylyn me regarda alors avec un léger sourire avant de s’évanouir.

Genial, j’avais besoin de ça. Je rengainai mon arme et la souleva, passant un bras autour de mon épaule et la porta ainsi, remontant les étages. Je fus étonné de ne plus entendre un bruit, cela donnait un sentiment d’irréel à ce lieu et je m’attendais à avoir des ennemis qui nous sautent dessus. Mais rien, juste moi qui tentait de porter Maylyn jusqu’au toit.

C’est d’ailleurs en arrivant à proximité que j’entendis enfin du bruit. Une fois dehors, je vis qu’il restait encore la moitié des enfants à évacuer et d’autre Asari nous avaient rejoint. Elles étaient maintenant une demi-douzaine. J’allongeai Maylyn au sol, m’installant près d’elle et reprenant mon souffle.

Cette mission avait tourné étrangement. Je devais juste récupérer ma cible à l’hôtel, et voilà que maintenant nous étions en train de faire évacuer des enfants d’un bâtiment que nous connaissions a peine. Celle qui était censée me poser problèmes était finalement celle qui m’avait permis de ne pas mourir, sauf qu’elle était inconsciente, et j’étais blessée. De plus, nous n’avions toujours pas récupérer la cible. En regardant deux vaisseaux arrivait, permettant à une vingtaine d’enfants de pouvoirs partir, je me demandais quoi faire. Devrions-nous repartir avec eux à la fin du sauvetage ou rester afin d’aider et d’arrêter le salaud derrière tout ça ?

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Chasseresse vs chasseresse   
Revenir en haut Aller en bas
 

Chasseresse vs chasseresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace de l'Alliance interstellaire :: Bulle locale :: Citadelle-