AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Une intrusion adorable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 668

MessageSujet: Une intrusion adorable   Mar 12 Sep 2017, 01:48
Intervention MJ : NonDate : 26 Août 2202 RP Tout public
♦ Informateur ♦ Astrid Mayer
Une intrusion adorable



Une belle journée s'annonçait sur Rannoch. On approchait tranquillement du milieu de la journée, le soleil était radieux et le ciel parsemé de quelques nuages ici et là. Une douce brise soufflait sur Khaley’Sephä, capitale de Rannoch. Cette cité gigantesque était à elle seule une preuve de l'ingéniosité et du travail d'équipe dont étaient capables les quariens et les geths. Une cité construite par les deux espèces, en utilisant surtout des vaisseaux de la flotte nomade comme matière première. Le tout sur les anciennes fondations d'une cité quarienne, disparue depuis des siècles. Dire qu'il n'avait fallut qu'une poignée d'années pour permettre à cette nouvelle cité de naître. C'était à la fois magnifique et surprenant. Cette cité démontrait les possibilités s'ouvrant à la galaxie, si synthétiques et organiques travaillaient ensemble et cessaient de se chamailler pour des broutilles. Aujourd'hui, Khaley’Sephä était une cité prospère, le siège du gouvernement formés par les deux espèces et un milieu culturel et économique important. Bref, une démonstration de la puissance et d'une avenir brillant. Voilà une des pensées traversant l'esprit d'Informateur.

Le geth progressait tranquillement à travers les rues de la capitale. Il ne se déplaçait pas seule, toutefois. En effet, le synthétique avait décidé de prendre son gohala, Anuli, avec lui. La petite créature se tenait sagement sur l'épaule de son maître, jetant des regards autour d'elle, observant l'environnement autour d'elle. Voilà un bon moment qu'Anuli avait intégré la vie du geth et ce dernier ne le regrettait nullement. Il c'était attaché à l'animal et ce dernier le lui rendait bien. Tandis que le duo progressait dans les rues, quelques regards de passant se tournaient eux. Surtout des non-quariens et non-geths en fait, ainsi que des enfants de races diverses. C'était un détail intéressant tout de même. Maintenant que les créateurs avaient retrouvés leur planète d'origine, il arrivait sur une base régulière que des individus d'autres espèces viennent faire du tourisme sur Rannoch. Informateur était d'avis que la curiosité de voir des quariens sans combinaison était un des facteurs, même s'il était mineur.

Le geth progressait dans les rues, saluant au passage quelques quariens et geths qu'il connaissait. Certains créateurs se promenaient dans leur combinaison, d'autres sans leur masque et d'autres sans combinaison du tout. C'était un des avantages de Rannoch, pour les quariens. Ils pouvaient temporairement se permettre de quitter l'isolement de leur combinaison. Informateur ne s'arrêta que lorsqu'il arriva à sa première destination. Quelques minutes plus tard, le geth repartait au commande d'une véhicule de location, en direction du spatioport de Reyn'a. Une autre merveille du savoir faire quarien et geth. Après tout, on parlait d'un des plus grands spatioport de la galaxie. Plutôt normal, quand on considère que ce spatioport fut destinés à accueillir une partie de la flotte nomade après la guerre contre les moissonneurs, à l'origine. Comme on parlait de la plus grande flotte de la galaxie, un spatioport gigantesque était un minimum. Aujourd'hui, le spatioport de Reyn'a accueillait des centaines de milliers de vaisseaux à chaque jours, de provenance diverses. Sans surprise, la logistique, les problèmes techniques et le contrôle du trafic étaient tous gérés par les geths. Mieux vaut des êtres infatigables et avec des capacités de réflexions plus rapide que n'importe quel organique, pour gérer une telle complexité logistique. De leur côté, les quariens s'occupaient de l'administration et des règlementations. Les autres aspects du spatioport étaient gérés par les deux espèces, en collaboration.

Aujourd'hui, si Informateur se rendait au spatioport, c'est parce qu'il y avait rendez-vous avec quelqu'un. Il s'agissait d'une lieutenant de l'Alliance, Astrid Mayer. Le geth avait fait la rencontre de cette femme, il y a un bon moment déjà. C'était lors d'une rencontre avec l'Alliance, pour une mission en coopération. Certaines mises au point avaient été faite à bord de l'Oregan, c'était à ce moment que tout était arrivé. Le geth s'en souvenait très bien. Il était en train d'aborder certains points importants lors du briefings stratégique lorsque certains humains et quariens avaient laissés échappés quelques rires. Le commandant du GIP n'avait pas compris la raison de leur rire, jusqu'à ce que son second sur le terrain, Killick, lui dise simplement.


-Chef, c'est parce qu'Anuli n'est pas dans votre cabine, mais sur votre tête.

Le geth c'était alors retournés pour jeter un oeil sur une surface réfléchissante et constaté en effet la présence de l'animal sur sa tête. Quelques minutes plus tôt, le geth avait été certains de l'avoir laissé dans sa cabine. Apparemment l'animal avait préféré grimper sur le dos de son maître et attendre avant de grimper tout en haut de ce dernier. En temps normal, Informateur l'aurait tout de suite su grâce à ses systèmes intégrés. Toutefois, cette journée là, le geth avait opéré un diagnostique interne de sa plateforme. Résultat, certains de ces systèmes avaient un rendement plus faible. Le geth avait alors attrapé doucement Anuli, l'avait déposé sur son épaule et avait repris le briefing comme si de rien n'était. Une fois la rencontre terminée, de nombreux membres de l'alliance alors présent l'avait interrogé sur la nature de cet animal. Le fait que les humains ignorent l'existence des gohalas n'avait rien de surprenant. Après tout, le retour des quariens sur Rannoch était récent et le retour des gohalas au sein de foyer quarien l'était encore plus. Quand on doit construire une ville et un milieu où vivre, la domestication d'animaux n'était pas une priorité.

Bref, le geth avait dû répondre à de nombreuses questions ce jour-là et donner également une adresse extranet pour le contacter à certains humains. Astrid Mayer faisait partit de ceux-là. En fait non, elle était plutôt une catégorie à part. Tout simplement parce que la lieutenant posait sans cesse des questions, via l'adresse extranet, au sujet des gohalas, demandait des images des petites créatures, etc. En fait, Astrid l'avait interrogé sur une foule de sujet concernant ces petits animaux. Leur régime alimentaire, leur espérance de vie, les possibilités de dressage et une foule d'autres questions sur le sujet. L'humaine profitait également du contact pour interroger Informateur sur les geths. Bref, une jeune femme curieuse. Puis, il y a quelques temps, la femme avait décidé de sauter le pas. En effet, Astrid avait annoncé au synthétique qu'elle voulait adopter un gohala et demandait son aide. Le geth n'avait aucune raison de s'y opposer. Il avait ensuite suffit de trouver un moment de disponibilité commun et voilà.

Le geth arriva au spatioport après un court trajet dans son véhicule de location. Il se posa dans un espace libre prévu à cet effet. Il s'assura que le véhicule était sécurisé, avant d'entrer dans le spatioport. Le geth savait dans quelle zone il devrait retrouvé la jeune femme, grâce à une simple demande d'information auprès des services du spatioport. Le synthétique se plaça bien en vue, il ne lui restait plus qu'à attendre l'arrivée de l'humaine. Évidemment, le geth lui avait fait parvenir quelques informations utiles à l'avance. Comme par exemple, une fourchette de prix potentiel pour l'achat d'un futur gohala, ou encore la recommandation de porter une combinaison. Évidemment, le système immunitaire des quariens étaient meilleur que ce qu'il était il y a quelques années, mais Informateur préférait jouer dans la sureté.

Le geth n'avait pas l'heure précise à laquelle Astrid devait arriver, mais il savait que c'était pour bientôt. Dee toute façon, attendre ne lui posait aucun problème. Les geths savaient être extrêmement patient. Quant à Anuli, si la petite créature finissait par s'ennuyer, elle ferait tout bonnement un somme sur l'épaule de son maître. Quant au risque que ce soit long au point que l'animal commence à avoir faim, ce n'était pas un problème non plus. Après tout, ils étaient sur Rannoch, avoir des fruits et légumes dextro se ferait sans la moindre difficulté. Le geth avait déjà une bonne idée de l'endroit où il emmènerait l'humaine pour faire son choix. Une animalerie présente dans la capitale et où il y avait une variété de choix intéressante.

Une alerte légère se déclencha dans la vision du geth. Comme il avait demandé à être informés de l'arrivée du vaisseau d'Astrid, Informateur avait demandé à être informé de tout retard. Ainsi, l'administration du trafic l'informa que le vaisseau qu'il attendait subissait un retard et cela pouvait durer pendant environ une bonne heure. Le geth n'émit aucun commentaire sur la question, des retards, c'était le genre de chose qui pouvait arriver. Il se contenta plutôt d'aller s'asseoir en attendant qu'un autre message lui annonce que le vaisseau c'était enfin posé. Le geth resta ainsi assis, totalement immobile, jusqu'à ce que la présence d'Anuli finisse par attirer l'attention de jeunes enfants. Il s'agissait surtout de jeunes créateurs tentant d'attirer l'attention de la petite créature en émettant toute sorte de son. Informateur avait été confronté à ce genre de situation assez souvent pour savoir ce que ces enfants voulaient. Le geth prit alors doucement Anuli dans ses mains et le rapprocha un peu plus des enfants.


-Un à la fois les enfants. Anuli aime les caresses, vous n'aurez aucun mal avec lui.

Le geth fut toutefois d'établir un ordre de passage pour les enfants, ces derniers ne parvenant pas à se décider entre eux. Rapidement, Anuli eut droit à un flot de petites mains se relayant pour le caresser. Le gohala semblait plus que ravis de ce petit traitement de luxe. Il restait encore quelques enfants n'ayant pas eu la chance de pouvoir caresser le gohala, lorsqu'un nouveau message annonça au synthétique l'arrivée du vaisseau. Informateur aurait put mettre un terme à cette petite séance, mais il ne voulait pas décevoir les enfants. De toute façon, même si l'humaine arrivait avant que cela soit terminé, le geth était facile à repérer. Après tout, un synthétique de plus de deux mètres de haut, entourés de nombreux enfants, ça passe difficilement inaperçu.






Revenir en haut Aller en bas
Messages : 33
Crédits : ( j'y travaille )

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Lun 25 Sep 2017, 22:29
Excitée était un bien piètre mot pour décrire l’état dans lequel le lieutenant se trouvait. La blondinette n’avait pas spécialement gardé un bon souvenir de sa dernière visite sur Rannoch, surement à cause de son caractère de cochon. Mayer voyageait paisiblement et souriante dans une navette touristique, après tout, elle était en permission pour 3 jours. Il était rare que Mayer témoigne de la politesse ou un soupçon de bonne volonté sociale… C’est impressionnant ce que les photos des Gohalas pouvaient avoir comme effet sur sa personnalité !
Pendant sa contemplation des petites bêtes poilues, la dites navette touristique venait de pénétrer dans l’atmosphère de Rannoch et termina son hyperespace au-dessus du spatioport de la planète. Ce dernier était un vrai magasin de jouets aux yeux de Astrid qui ne pouvait s’empêcher de prendre tout plein d’appareils en photo depuis sa navette en observant les appareils amarrés ou en train de décoller.

- Oh ! Enfin du matériel digne de mes compétences ! Quelle dommage que je ne puisse pas voler avec ces engins…

Lâcha le lieutenant avant que le transport humain ne se pose sur le sol Quarien / Geth. Après un petit bruit caractéristique du système de fermeture hermétique de la porte d’accès, celle – ci s’ouvrit sur l’imposante structure qu’était le spatioport de Rannoch. Emerveillée, Mayer sortit en direction des chantiers où étaient en train de se faire réparer ou modifier toutes sortes de vaisseaux. Bien sûr, elle fut suivie par un quarien chargé de la sécurité pour lui rappeler qu’il était borderline d’accéder ainsi à ces installations.

- Vous en faites pas ! Je bosse pour l’alliance je promets de rien toucher !
- Mademoiselle, il s’agit surtout de ne pas importuner les travailleurs, s’il vous plait veuillez rejoindre les autres passagers vous…
- Ecoute l’ami ! J’en ai pas pour longtemps je t’assure ! Je suis pilote, tu peux comprendre quand même mon intérêt pour ces véhicules… ? Ajouta t’elle en faisant la moue.
- Mademoiselle…
- Alleeeez… c’est mon seul plaisir après une rupture amoureuse douloureuse…
- … Bon, je vous laisse 10 minutes.
- Oh merci !!!

Evidemment… évidemment qu’elle savait gratter la bougre, après tout elle n’allait quand même pas changer ses méthodes même en se montrant plus polie… Après cette persuasion douteuse, Astrid entra dans le hangar ou était armé et équipé un vaisseau de la flotte quarienne. Les canons de ce dernier étaient fabriqués par l’armée Turienne dans les usines de Palaven, les moteurs ont été conçus avec l’aide des galarien, capable de propulser n’importe quelle appareil léger à mac 9 en moins de 10 secondes. Inutile de préciser que le lieutenant admirait le boulot avec des yeux de gosse devant un marchand de glace… Mayer était ignorée pendant qu’elle faisait le tour en lâchant des petits « » Woooaaah… » à chaque nouvelle découverte. Astrid semblait avoir trouvé un endroit qui pourrait freiner davantage son mauvais caractère, une chance pour le geth qu’elle allait maintenant retrouver non loin d’ici, Informateur. Après sa petite visite, le quarien était revenu la chercher et pour une fois, Mayer s’était montrée docile face à l’autorité et se dirigea donc en direction de son contact.

- Alors… un grand Geth noir et rouge ça ne doit pas être compliqué à trouver quand même…

Mayer balaya son regard dans la station à la recherche d’Informateur. La blondinette se sentait encore plus petite à côté de ces colosses synthétiques. Un air de voyage et de nouveauté flottait dans l’air, la jeune femme affichait un sourire satisfait tandis qu’elle laissait ses yeux parcourir les courbes de l’architecture de Rannoch. C’était beau, fallait se le dire, elle avait du mal à départager l’élégance de ce site avec celle de Thessia.

Fascinée par ce qu’elle voyait autour d’elle, c’est en entendant les cris d’enfants amusés qu’elle fut tirée de sa contemplation. Intriguée, elle se dirigea vers le vacarme produit en tournant dans un couloir qui menait à une petite salle d’attente aux sièges visiblement confortables. En arrivant dans sa tenue de fashion victime humaine, elle eu un choc à la vision de ce gigantesque synthétique aux allures menaçantes entouré par des enfants plus innocents les uns que les autres. Astrid ne savait pas comment réagir à ce spectacle.

- Heu… c'est bien toi Info...?

Visiblement le synthétique lui répondit de manière très cordiale, les enfants s’étaient retournés un instant vers l’humaine, dévoilant temporairement le Gohala qu’ils caressaient. Et… le mal était fait.

- HAAAAAANNNNN IL EST TROP MIGNON !!!

S’exclama le lieutenant en passant au milieu des enfants pour s’agenouiller devant l’animal qui semblait la regarder curieusement. Astrid laissait entrevoir ce que très peu de personnes dans cette galaxie pouvaient voir : son côté petite fille. Toute attendrie par la petite bouille adorablement poilue de Anuli, elle jeta brièvement un coup d’œil à Informateur.

- Je peux le caresser ?... Demanda t’elle avec des yeux innocents.

Le Synthétique semblait lui avoir donné son accord et Mayer retira ses nombreuses bagues de ses doigts pour caresser l’animal. La douceur de son pelage en disait long sur la propreté de ce dernier, Informateur devait beaucoup le bichonner. Normal, qui n’aurait pas envie de prendre soin de ces petites boules de poils ? En tout cas le virus Kawai venait de frapper le fragile cerveau de notre pilote pour lui éclater le peu de bon sens et de savoir-vivre qui lui restait…

- T’es trop meugnon…

Lança plusieurs fois le lieutenant en utilisant doucement ses ongles finement manucurés pour lui gratter le torse avant de lui masser les joues. Astrid avait un chien lorsqu'elle était sur Terre et passait son temps à lui faire des câlins et à le caresser, elle avait de l’expérience en ce qui concerne le chouchoutage d’animaux domestiques.

Astrid n’avait encore jamais montré autant de tendresse à un être pensant. C’était quelque chose d’aussi rare que le niveau de vulgarité du lieutenant… Les enfants n’osaient plus trop s’approcher, Mayer venait déjà de créer une connexion avec l’animal en le regardant dans les yeux. Il est probable que Astrid n’arrivait pas à obtenir de l’amour ou de l’affection facilement, là, il était possible de la voir en donner à cet animal. L’innocence de la jeune femme en était troublante, derrière son habituelle armure d’arrogance se cachait une petite fille en manque d’affection. Après que les enfants aient terminé leur tour, la jeune pilote se tourna de nouveau vers Informateur en reprenant un semblant d’air sérieux. Astrid n’avait pas capté qu’elle venait de passer pour une gamine de 6 ans devant une animalerie.

- Humhum… Lieutenant Mayer de l’alliance, contente de vous revoir Informateur…

Une formulation aussi polie… le lieutenant n’avait de toutes évidences pas toute sa tête… Le geth se montrait étrangement polie et son calme synthétique était surement la seule chose qui pourrait supporter les humeurs de la jeune femme. Après s’être convenablement salué l’un l’autre, l’humaine ne tarda pas à en venir au fait sans la moindre forme.

- Bon ! trêve de modalité, je veux voir le vendeur !

Le lieutenant avait montré son meilleur visage, maintenant elle allait montrer le pire… celui de la gamine capricieuse qui veut tout tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 668

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Mer 27 Sep 2017, 22:42
La popularité d'Anuli n'était décidément pas en baisse. En effet, la petite créature continuait d'attirer les regards des passants. Heureusement, excepté les enfants de tout à l'heure, personne d'autres ne s'approchaient pour avoir une chance de toucher le petit animal. Le gohala laissait avec plaisir les petits doigts des créateurs se promener sur son pelage duveteux. Informateur observait, légèrement amusé. Il était content que le contact se passe aussi bien entre les enfants et Anuli. On pouvait dire qu'en plus d'être un fabuleux animal de compagnie, le gohala permettait au geth de socialiser avec des individus de toutes sortes, même certains ayant des opinions très négative des geths. En même temps, le synthétique scrutait la zone du spatioport où il se trouvait. Le vaisseau d'Astrid Mayer était posé depuis une bonne quinzaine de minutes, mais l'humaine n'était toujours pas là. Est-ce qu'elle avait de la difficulté à passer les postes de sécurité? Un bagage perdu peut-être? Une envie pressante? Le geth finit cependant par se concentrer de nouveau sur les enfants et Anuli. Les enfants aimaient beaucoup la petite créature, poussant des petits cris de joie et de rire, lorsque le gohala les regardait. Que l'humaine prenne son temps si cela était nécessaire. Quand elle arriverait, elle ne pourrait pas le manquer. Une grande taille et un attroupement d'enfant, ça attirait facilement l'attention. Dans le pire des cas, même si Astrid le manquait pour une raison ou un autre, ce n'était pas grave. Dès qu'elle tenterait de se renseigner pour le trouver, Informateur en serait avertit et il irait alors la chercher.

Toutefois, cela ne fut pas nécessaire, alors qu'une vois féminine s'adressait au synthétique. Ce dernier dirigea son regard en direction de la voix. Elle était enfin arrivée, l'humaine Astrid Mayer. Elle ne portait pas de combinaison comme le geth avait fait la suggestion, mais ce n'était pas bien grave, il avait prévu le coup. En fait, Astrid portait une tenue se fiant à la mode humaine actuelle, du moins selon les observations du geth. Il remarqua également un grand nombre de bagues aux doigts de l'humaine. Son style vestimentaire changeait énormément lorsqu'elle n'était pas dans son uniforme militaire. Le geth répondit rapidement à la question que l'humaine avait posé à son arrivé, attirant ainsi l'attention des enfants sur elle.


-C'est bien moi, Astrid. Bienvenue sur Rannoch.

Le synthétique aurait bien ajouté autre chose, mais Astrid réagit subitement en voyant le gohala. Certes, elle l'avait déjà vu avant, alors qu'ils étaient sur l'Oregan, mais le cadre formel l'avait empêché de trop s'approcher de la créature. Aujourd'hui, on pouvait dire qu'elle se lâchait enfin. En effet, l'humaine passa au milieu des enfants, avant de s'agenouiller afin d'observer Anuli de plus près. L'animal la regardait avec curiosité, à cause de cette approche soudaine. Lorsqu'Astrid demanda la permission de le caresser, Informateur répondit en acquiesçant. Il avait vu ce geste de consentement être exécuté par de nombreuses espèces, autant s'en servir. La lieutenant de l'alliance retira ses bagues et commença à caresser Anuli. L'expression qu'elle affichait en disait long. L'humaine appréciait en ce moment la présence et la douceur du pelage de la petite créature. Informateur prenait soin de son animal de compagnie et ce depuis le premier jour où il était devenu sien. Il c'était documenté sur la question, apprenant ainsi que la fourrure des gohalas permettait d'en savoir beaucoup sur leur état de santé. Plus leur pelage était impeccable et doux, plus il était en bonne santé.

Ainsi, Informateur prenait la peine d'offrir une belle vie au gohala. Il lui donnait de la bonne nourriture, de l'attention et de l'affection. Le geth prenait du temps tout les jours pour jouer avec lui et également pour lui brosser le pelage. En fait, on pouvait dire que les quatre choses que l'animal aimait le plus faire étaient: manger, se faire caresser, se faire brosser et grimper. Informateur se souvenait d'une blague fait par l'un de ses amis quariens. Le créateur avait soutenu que si l'attention et les caresses pouvaient faire grossir, le gohala serait plus gros qu'un elcor depuis très longtemps. La métaphore était plutôt justifiée.

Informateur était légèrement amusé devant le comportement d'Astrid. Elle ne cessait de caresser Anuli, tout en laissant entendre à répétition à quel point il était mignon. C'était une réaction que le synthétique avait vu très souvent. Les enfants et les femmes réagissaient presque tous ainsi en voyant le gohala. Toutefois, il était vrai que jusqu'à maintenant, le geth n'avait pas rencontré de matriarche asari ou de butariennes ou de femelles krogane. Peut-être était-ce différent avec celles là? Pour en revenir à Astrid, elle finit par se calmer au bout d'un moment, laissant enfin l'opportunité aux derniers enfants de pouvoir caresser Anuli. Ensuite de quoi, le synthétique remit Anuli sur son épaule. Pendant ce temps, Astrid le salua de nouveau, de manière militaire officiel. Le geth échangea une poignée de main avec elle, évitant de serrer pour ne pas la blesser.


-Content de vous revoir également, Astrid. Nul besoin d'utiliser les grades et obligations militaires. Aucun de nous n'est en service actuellement.

Ensuite de quoi, l'humaine demanda un peu abruptement de rencontrer le vendeur. Il n'y a pas à dire, elle était empressé d'avoir son propre gohala. La manière dont elle l'avait dit aurait pu en offenser certains, mais Informateur n'était pas du genre à être offenser pour si peu.

-Par ici, je vous prie.

Il prit le pas, guidant l'humaine à travers le spatioport, puis à l'extérieur jusqu'au véhicule. Il enclencha l'ouverture des portes et monta à bord en tant que conducteur, laissant la place de passager à Astrid. Alors que le véhicule décollait, Anuli poussa un léger cris bien caractéristique, il commençait à avoir faim.

-Le trajet ne sera pas très long. Toutefois, je vais faire un léger détour, Anuli commence à avoir faim.

Trois minutes plus tard, le véhicule se posa à proximité d'un petit marché ouvert. Informateur aimait bien cet endroit. Ici, des artisans quariens venaient vendre leur produit divers. Certes, de nombreux produits pouvaient être retrouvés dans n'importe quel magasin d’alimentation, mais ceux-ci étaient fait par des artisans et non par des systèmes automatisés. Le geth sortit du véhicule et se dirigea vers une étale où un quarien vendait fruits et légumes dextro. Il s'intéressa à des petits récipients contenant des petits fruits variés. Ce serait parfait pour le gohala. Informateur prit doucement Anuli dans une de ses mains et le mis à la hauteur des récipients. L'animal commença à renifler les possibilités s'offrant à lui, le vendeur gardant le duo à l’œil. Au bout de deux minutes, la petite créature fit son choix, en attrapant un petit fruit bien mûr dans l'un des récipients. Informateur paya le créateur et pris le récipient choisi par la petite créature. Il retourna ensuite au véhicule, où Astrid l'attendait. Une fois assit, il regarda l'humaine.

-Votre main, je vous prie.

Une fois qu'Astris se soit exécuté, le geth lui mis le récipient de fruit dans la main et l'amena à le garder sur ses jambes. À peine cela fut-il arrivé qu'Anuli bondit de sur son maître, pour aller prendre place sur les jambes de l'humaine. Sans se faire prier, le gohala attrapa un autre fruit et commença à manger avec appétit, sans quitter sa place sur les jambes de la femme. Il avait de quoi manger pour un petit moment.

-Je vous déconseille de tenter de manger de ces fruits, ils tous dextro. Vous pouvez toutefois, en donner à la main à Anuli. Nous sommes à une dizaine de minutes en transport de notre destination. Nous reprenons la route? Ou bien désirez-vous profiter du marché?






Revenir en haut Aller en bas
Messages : 33
Crédits : ( j'y travaille )

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Mer 11 Oct 2017, 23:10
Cela fait bien longtemps que notre boule de nerfs n’avait pas fait preuve de bienveillance envers quoi que ce soit à part son égo… Mais de là à poser un gohala sur ses jambes… Y’a pas à dire, notre insupportable pilote commençait à se liquéfier devant la bouille de la petite créature poilue qui mangeait avec appétit. Il était difficile de savoir si c'était le mouvement de ses petites joues graisseuses et poilues ou les petits bruits aiguës que le goahala produisait qui fit craquer Astrid. Après avoir mangé un fruit, la petite créature lâcha un petit bruit aiguë de satisfaction avant de tourner sur lui-même pour enfin reprendre son festin.

- Ohhhhhh lala… Lâcha le lieutenant COMPLETEMENT désarmée devant autant de mignonnerie.

Les mains de la jeune femme se posèrent sur les joues du gohala pendant qu’il mastiquait sa nourriture en fermant les yeux. Mayer craquait tellement qu’elle en avait les joues rosies… Elle en avait honte mais trouvait l’animal si adorable que ça passait au second plan.

- Meuh oui… meuh oui t’es adorable bébère… Ajouta Astrid en frottant son nez contre la truffe de l’animal qui lâcha un nouveau petit cri enjoué.

En fait c’était très simple, le lieutenant n’arrivait tout simplement plus à décrocher ses yeux de la petite créature au pelage de velours. Encore un peu et l’humaine pourrait monter une association pour Gohalas ou un vrai fan club… Informateur avait autorisé le lieutenant à nourrir l’animal, celle-ci prit alors un fruit dextro de couleur mauve pour en donner à Anuli. Joyeuse, la petite boule de poil blanche s’approcha en reniflant la main de Astrid et éternua dans un petit bruit aiguë, apparemment les gohalas seraient sensibles aux odeurs et le vernis de Mayer n’était pas à son goût. Cependant, après quelques aller retours, le petit animal s’approcha de l’humaine à nouveau pour grignoter le fruit qu’elle tenait entre son index et son pouce.

- Info, je craque…

A ces mots, Anuli grignota alors les dernies bouts de fruits sur les doigts de Astrid, lui chatouillant l'extrémité de ses phalanges de sa petite langue râpeuse. La jeune femme ne peut s’empêcher de lâcher rire amusé.

- Hey coquin ! ça chatouille !

C’était rare de la voir comme ça notre petite pilote indomptable. Mais visiblement, Astrid était simplement heureuse, ça lui faisait bizarre de ne plus pouvoir contrôler ses instincts de fifille. Après l’avoir nourrit, Mayer se tourna vers Informateur, un grand sourire aux lèvres.

- Je veux bien visiter le marché, à condition que je puisse le porter un peu !

Visiblement, l’idée ne dérangeait pas le synthétique qui acquiesça d’un mouvement de tête. Nos deux camarades commencèrent alors la visite, Informateur en était le guide. Dès le début de la balade, Mayer avait flashé sur une étale tenue par un quarien qui vendait des modèles et pièces de moteurs intéressantes. Aimant autant son mantis qu’Anuli, Astrid décida de passer au crible l’étale. Heureusement pour elle, Informateur pouvait analyser toutes les pièces de cette dernière, apparemment tout était réglo. Mayer tint Anuli dans un bras comme un enfant et inspecta un module de stabilité de son autre bras. Informateur lui donna des indications techniques qui surprirent énormément la jeune pilote. Apparemment, le module avait presque 5 ans d’avance sur la technologie humaine. Cela dit, Astrid ne pouvait s’autoriser à lâcher 600 crédits et dû reposer la pièce à contre – cœur. Plus loin, elle put observer des joailliers travailler sur de magnifiques bijoux très raffinés. Ces derniers sculptaient avec habilité et patience des gravures de toute beauté. Le style esthétique quarien avait beaucoup de charme du fait de son coté atypique. Montres, bracelets et bagues ornaient l’échoppe, là encore, Astrid dû freiner ses envies d’acheter tout ce qu’elle pouvait voir sur la table et vider son compte en banque. Ça ne devait pas être facile pour une fashion victime de devoir ainsi faire l’impasse sur toutes ces nouveautés.

Le marche de Rannoch était somptueux. Le sol était pavé de grande plaque en alliage composite en céramique et les échoppes avaient toutes un coté travaillé et moderne. L’ambiance conviviale qui y régnait plaisait énormément à Astrid qui se décida à rendre Anuli à son maître. C’était impressionnant qu’une bête aussi poilue ne laisse aucun poil sur les vêtements, encore un point marqué par le gohala.

Le tableau d’un geth de 2 mètres de haut transportant un gohala accompagné d’une humaine d’1 m 62… c’était particulier, la petite troupe ne passa pas longtemps inaperçu et commençait à attirer quelques regards ça et là. Après avoir visité le marché comme il se devait d’être, notre petit groupe insolite finit par en ressortir sans avoir acheté quoi que ce soit, une première pour Astrid qui voulait économiser pour s’offrir son Gohala.

- C’était bien chouette ! Allons voir ce fameux vendeur tu veux bien ?

Demanda Astrid à Informateur, un peu plus poliment que tout à l’heure. C’est qu’elle progresse la petite en fin de compte… Apparemment le synthétique n’y vit aucun inconvénient et guida l’acheteuse vers le véhicule qu’ils avaient quitté auparavant. La jeune pilote semblait impatiente de rencontrer l’acheteur et était déjà en train de s’imaginer en train de promener son gohala et de la câliner toutes les 10 minutes… Très vite, ils se remirent en route pour rencontrer le vendeur.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 668

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Jeu 12 Oct 2017, 04:53
Sans grande surprise, l'humaine réagit très favorablement à la présence d'Anuli. En effet, à peine le gohala avait-il commencé à manger sur les jambes d'Astrid, que cette dernière émit quelques petits son, alors que le rose lui montait aux joues. Elle jouait avec les joues de la petite créature qui mangeait, avant de frotter son nez contre celui d'Anuli. Le gohala poussa quelques cris démontrant qu'il appréciait l'attention qu'il recevait. C'était bien le style d'Anuli, il adorait les caresses et qu'on prenne soin de lui. Aucun doute pour le geth que si elle le pouvait, l'humaine tenterait d'avoir un gohala avec un caractère aussi semblable que possible. Puis, elle se décida à tenter de nourrir la petite bête, attrapant un petit fruit et le gardant dans sa main, à portée d'Anuli. Ce dernier se rapprocha lentement en reniflant, mais commença à éternuer, probablement à cause de ce produit que certaines humaines se mettaient sur les ongles... du vernis, si Informateur se souvenait bien du terme employé. Toutefois, une petite odeur, c'était loin d'être assez pour stopper l'appétit du gohala. Après quelques essais, Anuli parvint enfin à s'approcher assez, pour manger sa récompense. L'effet fut instantané sur l'humaine qui commença à rire lorsque l'animal commença à lui léger les doigts, pour récolter les morceaux de fruits restant et le jus.

Ce n'est qu'une fois que le gohala eut terminé son repas qu'Astrid répondit enfin aux questions que le synthétique lui avait posé plus tôt. À savoir s'ils reprenaient la route ou bien restaient sur place afin de faire le tour du marché à ciel ouvert. L'humaine avait envie de partir à la découverte du marché, en espérant pouvoir continuer de garder le gohala en main. Informateur n'avait aucune raison de s'y opposer. Ce n'est pas comme si elle allait tenter de lui voler Anuli. La petite créature était maligne, elle ne resterait pas sans réagir si l'humaine tentait un tel geste. Sans oublier qu'Astrid n'aurait pas vraiment d'endroit où fuir. Après tout, elle était sur une planète étrangère, alors que le geth était sur son terrain. Il acquiesça donc à la requête de la femme de l'Alliance et ils descendirent du véhicule. Le geth guida ainsi la jeune femme, l'amenant à certaines étals après l'avoir interrogé sur le type de marchandise qu'elle recherchait.

Ils commencèrent par un quarien qui offrait des pièces diverses de moteurs de qualité. L'humaine regardait les divers composants en s'aidant d'une main, alors que de l'autre elle tenait Anuli. Le gohala restait tranquille, observant les environs. À quelques reprises, le geth informa l'humaine sur la nature des pièces et leurs performances. Certes, il n'était pas ingénieur, mais comme tous les geths, il possédait des connaissances sur beaucoup de sujet. Sans oublier que sa nature synthétique lui permettait de faire une recherche rapide sur l'extranet. La technologie proposé sembla la surprendre, de par son avance technologique. Visiblement, elle semblait oublier que les geths étaient considérés comme plus évolués technologiquement que de nombreuses espèces. Sans oublier que ingénierie était presque devenu une seconde nature chez les quariens, à cause de leur exil. Alors, normal que la technologie lié aux vaisseaux soient aussi bonne. Ensuite vint un étal de bijoux variés devant lequel on aurait pratiquement put croire que la femme allait se mettre à saliver d'excitation. Le manège dura un moment, avant qu'Astrid décide de lui rendre Anuli. L'animal alla se percher à sa place préféré, l'épaule du geth. À première vue, on aurait pu croire que leur groupe attirait l'attention, mais pas tout à fait.

Informateur déambulait depuis longtemps sur la planète, alors il était devenu routinier de le voir pour de nombreux créateurs. Cependant l'humaine et son attitude étrange, ça par contre, c'était nouveau. Heureusement, Astrid avait terminé sa séance de lèche vitrine et désirait faire l'acquisition de son gohala désormais. Cette fois, elle demanda plus poliment d'aller rencontrer le vendeur. Informateur se contenta de répondre par un hochement de tête. Ils retournèrent aux véhicules et se mirent ensuite en route. Le trajet se fit sans encombre, Anuli se promenant toutefois d'une épaule à l'autre du geth, afin d'observer le paysage. Finalement, ils se posèrent dans une place libre près d'une rue marchande. Informateur indiqua à Astrid une boutique à proximité: Animalerie Menbay.


-Cette petite animalerie a une très bonne réputation. Elle est tenue par un groupe de 4 créateurs. Plus précisément, deux qui s'occupent du commerce. Les deux autres ont une ferme et un élevage de gohalas. Ainsi, ils opèrent ensemble. Ils prennent soin de tous les animaux qu'ils offrent. C'est d'ici que vient Anuli. Je m'approvisionne régulièrement en nourriture, jouets et autres fournitures pour Anuli, dans cette même boutique.

Avant de se diriger vers la boutique, Informateur fit sortir un petit quelque chose qu'il gardait dans le véhicule, juste au cas. Il tendit le tout vers Astrid, il s'agissait d'un masque médical, comme on pouvait en trouver dans n'importe quel hôpital.

-Les propriétaires ne portent pas toujours leur combinaison, appréciant de pouvoir la retirer depuis qu'ils sont de retour sur Rannoch. Vous êtes donc prié de porter cela, pour diminuer les risques de transmission de maladie.

Lorsque l'humaine eut mis le masque médical, Informateur la guida à l'intérieur du bâtiment. La porte s'ouvrit devant eux, dévoilant les lieux. Près de l'entrée, on retrouvait un grand comptoir et les terminaux servant de caisse à la boutique. Quelques étalages à l'ancienne s'étendaient en divers dans l'animalerie. On pouvait y retrouver des aliens n'ayant pas besoin d'être réfrigéré, des objets pour prendre soin de son animal, des jouets, etc. Également, un quarien se tenait au milieu d'une rangée, un datapad en main, faisant visiblement l'inventaire. Il se tourna vers le deux nouveaux venus, dévoilant ainsi que même s'il portait sa combinaison, notre quarien avait retiré son masque et rabattu sa capuche. Dès que le quarien vit Informateur, il sourit.

-Ah, c'est toi Informateur. Voyons, c'est n'est pas la période habituel où tu viens chercher de la nourriture, pour Anuli. Hum, des jouets alors?

-Non, ce n'est pas pour ça, Saar'Maesa.

Avant d'aborder la raison de sa visite avec le quarien, le geth jeta quelques regards autour de lui, cherchant quelque chose de beaucoup plus précis. Le quarien compris instantanément ce que le synthétique cherchait.

-Ton autre épaule.

Le geth jeta un regard, apercevant du coin de sa vision un autre gohala se hissant sur son épaule, puis allant rejoindre Anuli sur son autre épaule. Les deux créatures se fixèrent du regard, se reniflant ensuite. Puis, elles commencèrent à se frotter la tête l'une contre l'autre. Aucun doute possible, les deux petites bêtes étaient très contente de se voir. Avant qu'elle ne pose la moindre question sur le sujet, Informateur répondit à la question silencieuse d'Astrid.

-Les gohalas sont des animaux assez social entre eux, surtout entre membre d'une même famille. Il s'appelle Ajinn, le gohala de Saar'Maesa. Il est de la même portée qu'Anuli, son frère.

-Une belle petite fratrie de 3 garçons et 2 filles. Bon, alors tu es là pourquoi, mon grand?

-Astrid Mayer, ici présente, souhaite faire l'acquisition d'un gohala.

Le quarien se tourna alors vers l'humaine, la regarda rapidement, avant de reprendre la parole.

-Ah, une nouvelle cliente. Humaine en plus. Parfait. Bienvenue dans ma boutique, madame Mayer. Jusqu'à maintenant, on a que des clients quariens et geths. Une plus large diversité de clientèle, c'est toujours bon à prendre. Bon, Info, tu sais où regarder. Si vous avez des questions ou si vous faîtes votre choix, il suffit de m'appeler. Prenez tout votre temps. Je vous garantis, madame que vous allez avoir du mal à choisir laquelle de ces petites bêtes va rentrer dans votre vie.

Puis, le quarien s'éloigna allant reprendre son inventaire dans une autre rangée, le tout en riant à sa dernière remarque. Informateur guida Astrid dans la boutique, alors que les deux frères sur son épaule continuaient de se caresser mutuellement. Le synthétique guida Astrid jusqu'à ce qui semblait être un mur à l'autre bout de la boutique, mais c'était une fausse impression. En fait, on pouvait y voir des gohalas dans des vivariums, derrière ce qui semblait être des vitrines. Les vivariums étaient au nombre de deux. Il y avait un grand total de 12 gohalas, 7 des montages et 5 des plaines. Les deux types avaient chacun leur vivarium attitré. Dans chaque vivarium, on retrouvait un petit étang d'eau fraîche, plusieurs bols de nourritures, plusieurs coussins et des jouets. Les vivariums étaient disposés selon l'environnement naturel des petites bêtes. Ainsi, pour les gohalas des plaines, le sol était recouvert d'herbe. Un terrier était également visible, l'intérieur pouvant être vu grâce à une vitre bien placée. Un des coussins reposait dans le terrier, les autres étaient à l'extérieur. Pour les gohalas des montagnes, une substance synthétique reproduisait de la neige. Un terrier semblable à l'autre était également présent, avec son coussin. De plus, chacun des vivariums disposaient de structures rembourrés sur lesquels les petites bêtes pouvaient grimper.

Les vivariums étaient plein d'activités. Les gohalas vaquaient à leur occupation. Ils dormaient, mangeaient, jouaient ou grimpaient. Aucun d'eux ne remarquaient cependant la présence d'Informateur et d'Astrid. Informateur appuya sur l'une des vitrines du vivarium des gohalas des plaines. Aussitôt des données commencèrent à apparaître. Un point mobile se fixa sur un des gohalas, affichant des informations le concernant. On y trouvait son âge, son sexe, des données sur ses allergies ou son absence d'allergie, une liste de vaccins reçut, son prix, etc. En fait, ces vitres étaient des écran terminal.

-Il suffit de toucher les écrans en pointant en direction du gohala désiré, vous aurez alors les informations le concernant. Du côté des gohalas, ces écrans diffusent des images de leur environnement. Si vous souhaitez qu'ils vous voient, il faut appuyer deux fois sur le même écran. Cela ne dure cependant qu'une minute.

Informateur laissa ensuite Astrid à la recherche de la perle rare. Rapidement, il se connecta aux écrans afin d'obtenir des informations sur les divers gohalas. Le prix n'était pas forcément le même pour chaque gohala, pour des raisons variant selon chacun. Il nota toutefois que le moins couteux était au prix de 600 crédits, le plus coûteux quant à lui atteignait les 1000 crédits. Ils avaient tous cependant deux points en communs. Tout d'abord, ils avaient tous reçut au moins une vingtaine de vaccins. Ensuite, à leur achat, le client recevait l'équivalent d'un mois de nourriture, deux brosses, un nécessaire pour les griffes et le nécessaire pour les petits besoins de l'animal.






Revenir en haut Aller en bas
Messages : 33
Crédits : ( j'y travaille )

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Lun 13 Nov 2017, 21:58
Si Astrid aimait Rannoch, le respect et l’accueil des quariens de la boutique touchèrent la jeune femme. Elle n’avait pas l’habitude d’autant d’amabilité et ne savait pas vraiment comment y répondre. Le calme que dégageait l’endroit apaisait Astrid à un niveau bien plus intime qu’elle ne le laissait paraître. L’humaine avançait dans la boutique comme une enfant dans un magasin de jouet, les yeux brillants d’excitation et vifs comme l’éclair, elle observa cet univers si étranger. Il y avait plein d’accessoires de jeux pour les petites boules de poils. Certains avaient de drôles de formes et des matières amusantes, comme des coussins très élastiques sur lesquels ils pouvaient sauter ou rouler dessus. Mayer regardait aussi les différents bijoux que les Gohalas pouvaient porter, certains étaient très finement décorés, les imperfections dans la symétrie de ces derniers prouvaient leur provenance de l’artisanat.

- Qu’est-ce qui m’arrive…

En effet, la jeune femme ressentait en elle un sentiment qu’elle n’avait plus éprouver depuis longtemps, l’innocence.

En s’approchant du vivarium, elle aperçut enfin les créatures tant désirées. C’était encore mieux de les voir jouer, Mayer était sous le charme de ces petites bêtes. Leurs oreilles s’envolaient lorsqu’elles couraient, laissant cliqueter les bijoux qui se trouvaient à leurs extrémités. Leurs petits cris firent fondre Astrid qui plaça ses deux mains sur la vitre, activant par accident les interfaces des deux Gohalas qu’elle put observer.

- Oups ! Lâcha t’elle en voyant les informations défiler sous ses doigts.

Son côté geek adorait les petits gadgets comme ça, elle s’amusa avec les écrans en regardant les Gohalas, on dirait que l’entièreté de l’endroit avait été conçue pour la distraire et rendre la visite la plus agréable possible.

- Info, J’adore cet endroit ! Le synthétique lui répondit qu’il en était de même pour lui et que c’était la raison pour laquelle ils étaient là ensemble.

Le visage de Astrid se colla au vivarium et elle appuya sur la vitre deux fois pour que les Gohalas puissent la voir, leurs petits cris d’étonnement firent lâcher un petite rire de gamine de la bouche de Astrid. Elle se tenait les mains, les doigts entrelacés en observant les petits êtres qui vinrent essayer de la renifler au travers de la vitre. Chose qu’ils étaient capables de faire, ces petites choses avaient un flair extraordinaire et l’un d’eux éternua en sentant le vernis de l’acheteuse. Ce dernier se roula en boule nerveusement en faisant valser ses longs poils blancs et se frotta le museau contre le coussin, c’était tout simplement adorable…

- Oh my god this is way too cute i can’t resist…

L’émotion venait de toucher Astrid si fort qu’elle en perdit son langage universel. C’était très surprenant de voir cette dernière aussi vulnérable derrière son arsenal de beauté et de maquillage. Pendant qu’elle continue de pianoter sur l’écran pour que les Gohalas puissent la voir plusieurs minutes d’affilés, son attention se porta sur un specimen plus solitaire qui ne semblait pas choqué le moins du monde par la présence de Astrid. Ce dernier était fier, marchant le torse bombait et sa bouche dessinait une petit moue supérieure en faisant balancer sa queue de droite à gauche pour répandre son odeur. Une fois proche des deux autres Gohalas, ces derniers grimpèrent rapidement sur le premier obstacle qu’il purent atteindre en le regardant de loin comme intimidé mais pas menacé. Le petit Gohala Alpha fit un bruit à la fois adorable et différent avec son museau comme pour dire « I’m the boss pussy… »

Astrid n’en revenait pas, cette petite créature avait énormément de culot, et en plus de ça, il grata un peu la terre pour en envoyer vers ses camarades, cependant trop loin pour les atteindre. Les Gohalas ne se battaient presque jamais, ils montraient leur dominance dans leur comportement. C’est après cette petite démonstration « virilement aborable » que l’alpha s’approcha de la vitre pour plonger son regard vairon dans celui de Astrid. Absorbée par le beauté de son regard, Astrid le vit s’approcher d’elle et poussa le même grognement de museau que tout à l’heure. Il la défiait. Mayer ne put s’empêcher de rire , ça semblait vexer l’animal qui poussa une nouvelle fois son bruit dominant amusant. Astrid regarda Info qui semblait lui décrypter son comportement et lui conseilla de rétorqua, ou il la prendrait pour l’oméga du vivarium.

- Han, ah ouais tête brûlée !

Lança Astrid en le fixant droit dans les yeux pour paraître la plus sérieuse possible malgré son adorable bouille rebelle. Ainsi, Mayer grogna en imitant maladroitement le bruit du Gohala pour tenter de l’intimider. Ce dernier semblait surpris, c’était la première fois qu’on osait lui répondre et s’opposer à son statut d’alpha. Ce dernier dressa à nouveau son torse un peu plus en avant, ses poils s’hérissaient, il était prêt à défendre sa position de mâle dominant et poussa un cri un peu plus menaçant qu’avant. Le Chahut rameuta les quariens surpris de la scène à laquelle ils assistaient. Ce Gohala était un sacré morceau, il fallait le dompter avant de pouvoir espérer le caresser.

- Tu vas voir…

Rétorqua la blondinette avant de se mettre en position Sumo et de hurler plus fort que l’animal le fit en prenant une pose pseudo-menaçante. Cependant, le gohala ne se laissa pas intimider et gratta le sol de ses pattes arrière en prenant une grande inspiration avant de lâcher un nouveau cri d’intimidation, cette fois, ça devenait menaçant. Il ne fallait surtout pas s’arrêter, étrangement, les quariens partirent prendre des appareils auditifs pour se protéger les oreilles et les autres gohalas étaient retournés dans leur terrier. Aucun client n’avait jamais osé hurler comme ça dans la boutique de peur de se ridiculiser, sauf que ce détails n’était pas un problème pour Astrid qui commençait elle-même à se vexer.

- Nan mais tu crois quoi petit caïd…

Elle fit alors un pas en avant et cette fois lâcha un cri beaucoup plus puissant que la dernière fois, c’était maintenant un duel de gueulards. C’était amusant et à la fois intimidant de les voir tous les deux se renvoyer des cris de plus en plus intense. La gohala finit par lâcher un cri extrêmement strident et fort, cela força Astrid à se boucher les oreilles avant qu’elle ne reprenne ses esprits en maintenant le contact visuel.

- Tu crois ça hein…

Mayer prit une grande inspiration avant de lâcher le cri de la chieuse capricieuse le plus aiguë et le plus fort possible, elle hurla tout l’air de ses poumons à la limite de s’en briser la voix. Rien ni personne ne pouvait hurler aussi fort qu’une chieuse capricieuse sans égale… Après que son cri ait retentit, un grand calme se plana dans la boutique. Essoufflée , Astrid maintenait le regard avec le Gohala alpha qui la regardait avec des yeux tout ronds. L’aphla resta un instant immobile avant de produire un son beaucoup plus enthousiaste et commença à tourner sur lui-même. Informateur s’approcha de l’humaine encore essoufflée avant de lui annoncer qu’elle venait de gagner le respect du gohala.

- C’est… c’est lui que je veux ! Hurla t’elle la voix à moitié cassée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 668

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Lun 20 Nov 2017, 01:00
Informateur c'était écarté afin de laisser à Astrid le champs libre pour choisir son gohala. Cette dernière montra aussitôt sa préférence. Effet, l'humaine se dirigea immédiatement vers le vivarium dédié aux gohalas des montagnes, dédaignant celui des gohalas des plaines. Elle s'approcha donc du vivarium, posant les deux mains sur les écrans servant de vitrine. Cela déclencha aussitôt les systèmes, des informations concernant deux gohalas différents s'affichant. L'humain semblait fort amusé par ce système et s'adressa à lui pour lui dire qu'elle adorait cet endroit.

-J'aime également ce lieu, raison pour laquelle je vous ai emmené ici.

Puis, la jeune femme appuya son visage contre les écrans, avant d'appuyer deux fois rapidement sur le même écran, faisant ainsi disparaitre le paysage que les gohalas percevaient de leur côté. Aussitôt, les gohalas poussèrent un cri de surprise. Ils devaient être habitués d'être observé à travers ces écrans, mais certainement pas que ces observateurs aient le visage appuyés contre les dits écrans. L'humaine riait alors que les petites bêtes s'approchaient d'elle, pour la renifler. L'un d'eux sembla parvenir à sentir l'odeur du vernis à ongle d'Astrid, car l'un d'eux commença à éternuer, avant de se rouler à boule et d'aller se frotter contre un coussin. À cette réaction, Astrid poussa un léger cri et commença à s'exprimer en anglais. Le geth n'eut aucun mal à reconnaitre cette langue, puisque c'était celle utilisée par son ami humain, le lieutenant Mirk. Pour en revenir à Astrid, l'humaine ne cessait d'appuyer contre les écrans, afin de maintenir la transparence des écrans.

Informateur ne prêtait pas d'attention à un gohala en particulier, mais il remarqua que l'humaine semblait s'intéresser à un gohala se tenant en solitaire. Le geth reconnu aussitôt le gohala ''alpha''. Il y en avait peu parmi les groupes de gohala et en général, leur statut ne signifiait pas grand chose. Bref, c'était surtout des individus cherchant à se la jouer. Ce gohala avançait en bombant le torse et en faisant virevolter sa queue. Deux de ses congénères s'écartèrent sur son passage. L'alpha réagit en poussant quelques sons, destinés à prouver sa ''supériorité''. Il poussa même l'audace au point d'envoyer un peu de neige synthétique vers ses congénères, avant de défier Astrid. Le petit gohala aux yeux vairons faisait dans l'audace. Cela fit beaucoup rire l'humaine, déclenchant un autre cri de l'animal.


-Il tente de vous intimider. Si vous ne répliquez pas, vous lui donnerez raison, de son point de vue.

Ainsi débuta un duel entre Astrid et le gohala. L'humaine commença par pousser un léger cri. Le gohala réagit en bombant le torse, hérissant son poil et poussant à son tour un cri, plus menaçant que le précédent. Informateur remarqua que l'échange attira l'attention de Saar'Maesa. Le quarien était intrigué par le spectacle en train de se produire dans sa boutique. Pendant ce temps, Anuli et son frère observaient, curieux. Toutefois, Astrid se prit un peu trop au jeu. En effet, elle changea de position pour avoir l'air menaçante et poussa un cri plus puissant. Le duel se poursuivait. Informateur vit Ajinn descendre de son épaule et aller se réfugier dans l'arrière boutique. Saar'Maesa allait se chercher de quoi se boucher les oreilles et probablement aussi pour enregistrer ce qui se passait.

Les échanges de cris continuaient. Anuli demeurait cependant sur l'épaule de son maître. Le gohala n'avait pas peur, cependant il démontrait des signes évident que les cris d'Astrid commençait à lui donner mal aux oreilles. Cela n'avait rien de surprenant, l'humaine criait fort et contrairement aux gohalas dans le vivarium, Anuli n'avait pas d'écrans entre lui et Astrid. Du coup, il recevait la totalité du cri de l'humaine, alors que ceux dans le vivarium voyait une partie du son être diminué par cette barrière. Informateur réagit en appuyant ses mains métalliques sur les oreilles de son compagnon. Le gohala se calma aussitôt, cette barrière diminuant à son tour la puissance du son produit par l'humaine. L'échange continua pendant un moment, Astrid devant même se boucher les oreilles. Heureusement que les geths n'avaient pas de genre de soucis. Heureusement, le duel approchait de la fin. Astrid poussa un dernier cri, mettant visiblement ses dernière réserve dedans. Il dura plusieurs longues secondes, avant qu'elle se taise. Le silence régna dans la boutique. Puis, l'alpha poussa un cri enthousiaste et tourna sur lui-même. Informateur put enfin libérer les oreilles d'Anuli.


-Il semblerait que vous ayez gagné son respect... ou sa soumission.

L'humaine répondit avec une voix légèrement cassée qu'elle voulait ce gohala. Le geth acquiesça, attendant ensuite le retour de Saar'Maesa. Ce dernier fut de retour une minute plus tard. Le quarien jeta un regard dans la direction d'Astrid et d'Informateur pour s'assurer que le duel était bien terminé. Quand il constata que c'était bel et bien fini, il s'approcha très décontracté, malgré ce qui venait de se passer.

-Et bien, pas souvent que ce genre de chose arrive. D'accord, de temps en temps, quelqu'un réplique, mais ça va jamais aussi loin. Quelque peu inutile si vous voulez mon avis. Mais bon, j'ai pu en enregistré une partie. Ça pourrait faire une bonne annonce sur l'extranet: Ils sont tellement mignon qu'il rend les femmes complètement timbrée.

Le quarien rit à sa blague. Informateur en profita pour pointer le gohala élu d'Astrid du doigt.

-Elle a fait son choix, elle désire avoir ce gohala.

Saar'Maesa regarda le gohala que le geth pointait du doigt. Il haussa aussitôt un sourcil.

-Drôle de choix.

Il activa ensuite son omnitech et ouvrit un canal de communication.

-Nefa, on a une acheteuse en avant. Tu peux aller lui chercher le gohala qu'elle a choisi?

-D'accord, tu m'indiqueras lequel.

-L'alpha.

-Quoi? Quelqu'un veut cette petite peste.

Le quarien coupa la communication plutôt que de répondre. Une minute plus tard, on put voir du changement dans le vivarium des gohalas. En effet, le paysage du fond vit soudainement un trou apparaître, laissant percevoir une quarienne en combinaison, plus précisément, la tête seulement. La quarienne lança des fruits à travers l'ouverture. Aussitôt, les gohalas sortirent de leur cachette et commencèrent à dévorer avec appétit la nourriture. La fenêtre se referma, laissant place à une porte, qui était dissimulé depuis tout ce temps, avec le même principe des écrans. La quarienne était totalement visible cette fois. Fait étrange, la capuche typique de sa combinaison était plus grosse à première vu et semblait bouger. La femme avança dans le vivarium, à coup de pas très lents, pour éviter de marcher sur un gohala. Elle attrapa le gohala choisi par Astrid, en passant ses mains sous le torse de l'animal. Elle le souleva ainsi dans ses bras et repartit par où elle était arrivé. La quarienne referma la porte derrière elle. À peine la porte fut-elle fermé que les gohalas encore dans le vivarium semblèrent exploser de joie. Apparemment, ils n'allaient pas regretter leur congénère. Les minutes s'écoulèrent avant que la quarienne de tout à l'heure arrive. Dès qu'elle fut en vue, Informateur la présente.

-Il s'agit de Nefa'Maesa, la compagne de Saar'Maesa.

La quarienne tenait encore le gohala contre elle, par un seul bras. Elle le maintenait avec son avant bras. La petite bête portait un harnais autour du torse et du dos. Le harnais était relié à Nefa'Maesa. Pas difficile de comprendre qu'il s'agissait d'une sorte de système antivol. Maintenant qu'elle était plus proche, il était possible de voir la raison pour laquelle la capuche de la quarienne semblait plus ample et mouvante. En fait, Ajinn était dans la dîtes capuche, comme s'il cherchait à se cacher. Malgré la visière, il était facile de voir que Nefa lançait un regard noir à Astrid.

-C'est donc vous qui avait fait peur à mon petit chéri.

Aucun doute possible, elle parlait d'Ajinn, car après ces mots, elle lui caressa la tête, pour le rassurer. Pendant ce temps, l'alpha avait remarqué Anuli. Aussitôt, il poussa un cri pour le défier. Le gohala d'Informateur réagit en portant son regard dans celui de l'alpha, mais sans pousser un seul cri. Les deux petites bêtes restèrent ainsi à se défier du regard en silence. Finalement, le nouveau finit par détourner le regard, s'avouant ainsi vaincu. Cela fit profondément rire Saar'Maesa.

-Eh bien, Anuli vient de le remettre à sa place, à son tour, sans crier. Pas pour rien que c'était lui l'alpha avant son départ et avant que celui-là arrive. Bon, donc pour en revenir à la petite bête, son prix est de 900 crédits, madame.






Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   
Revenir en haut Aller en bas
 

Une intrusion adorable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Voile de Persée :: Rannoch-