AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Une intrusion adorable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Une intrusion adorable   Mar 12 Sep 2017, 01:48
Intervention MJ : NonDate : 26 Août 2202  RP Tout public au début (puis 18 tet plus ensuite)
♦ Informateur ♦ Astrid Mayer
Une intrusion adorable



Une belle journée s'annonçait sur Rannoch. On approchait tranquillement du milieu de la journée, le soleil était radieux et le ciel parsemé de quelques nuages ici et là. Une douce brise soufflait sur Khaley’Sephä, capitale de Rannoch. Cette cité gigantesque était à elle seule une preuve de l'ingéniosité et du travail d'équipe dont étaient capables les quariens et les geths. Une cité construite par les deux espèces, en utilisant surtout des vaisseaux de la flotte nomade comme matière première. Le tout sur les anciennes fondations d'une cité quarienne, disparue depuis des siècles. Dire qu'il n'avait fallut qu'une poignée d'années pour permettre à cette nouvelle cité de naître. C'était à la fois magnifique et surprenant. Cette cité démontrait les possibilités s'ouvrant à la galaxie, si synthétiques et organiques travaillaient ensemble et cessaient de se chamailler pour des broutilles. Aujourd'hui, Khaley’Sephä était une cité prospère, le siège du gouvernement formés par les deux espèces et un milieu culturel et économique important. Bref, une démonstration de la puissance et d'une avenir brillant. Voilà une des pensées traversant l'esprit d'Informateur.

Le geth progressait tranquillement à travers les rues de la capitale. Il ne se déplaçait pas seule, toutefois. En effet, le synthétique avait décidé de prendre son gohala, Anuli, avec lui. La petite créature se tenait sagement sur l'épaule de son maître, jetant des regards autour d'elle, observant l'environnement autour d'elle. Voilà un bon moment qu'Anuli avait intégré la vie du geth et ce dernier ne le regrettait nullement. Il c'était attaché à l'animal et ce dernier le lui rendait bien. Tandis que le duo progressait dans les rues, quelques regards de passant se tournaient eux. Surtout des non-quariens et non-geths en fait, ainsi que des enfants de races diverses. C'était un détail intéressant tout de même. Maintenant que les créateurs avaient retrouvés leur planète d'origine, il arrivait sur une base régulière que des individus d'autres espèces viennent faire du tourisme sur Rannoch. Informateur était d'avis que la curiosité de voir des quariens sans combinaison était un des facteurs, même s'il était mineur.

Le geth progressait dans les rues, saluant au passage quelques quariens et geths qu'il connaissait. Certains créateurs se promenaient dans leur combinaison, d'autres sans leur masque et d'autres sans combinaison du tout. C'était un des avantages de Rannoch, pour les quariens. Ils pouvaient temporairement se permettre de quitter l'isolement de leur combinaison. Informateur ne s'arrêta que lorsqu'il arriva à sa première destination. Quelques minutes plus tard, le geth repartait au commande d'une véhicule de location, en direction du spatioport de Reyn'a. Une autre merveille du savoir faire quarien et geth. Après tout, on parlait d'un des plus grands spatioport de la galaxie. Plutôt normal, quand on considère que ce spatioport fut destinés à accueillir une partie de la flotte nomade après la guerre contre les moissonneurs, à l'origine. Comme on parlait de la plus grande flotte de la galaxie, un spatioport gigantesque était un minimum. Aujourd'hui, le spatioport de Reyn'a accueillait des centaines de milliers de vaisseaux à chaque jours, de provenance diverses. Sans surprise, la logistique, les problèmes techniques et le contrôle du trafic étaient tous gérés par les geths. Mieux vaut des êtres infatigables et avec des capacités de réflexions plus rapide que n'importe quel organique, pour gérer une telle complexité logistique. De leur côté, les quariens s'occupaient de l'administration et des règlementations. Les autres aspects du spatioport étaient gérés par les deux espèces, en collaboration.

Aujourd'hui, si Informateur se rendait au spatioport, c'est parce qu'il y avait rendez-vous avec quelqu'un. Il s'agissait d'une lieutenant de l'Alliance, Astrid Mayer. Le geth avait fait la rencontre de cette femme, il y a un bon moment déjà. C'était lors d'une rencontre avec l'Alliance, pour une mission en coopération. Certaines mises au point avaient été faite à bord de l'Oregan, c'était à ce moment que tout était arrivé. Le geth s'en souvenait très bien. Il était en train d'aborder certains points importants lors du briefings stratégique lorsque certains humains et quariens avaient laissés échappés quelques rires. Le commandant du GIP n'avait pas compris la raison de leur rire, jusqu'à ce que son second sur le terrain, Killick, lui dise simplement.


-Chef, c'est parce qu'Anuli n'est pas dans votre cabine, mais sur votre tête.

Le geth c'était alors retournés pour jeter un oeil sur une surface réfléchissante et constaté en effet la présence de l'animal sur sa tête. Quelques minutes plus tôt, le geth avait été certains de l'avoir laissé dans sa cabine. Apparemment l'animal avait préféré grimper sur le dos de son maître et attendre avant de grimper tout en haut de ce dernier. En temps normal, Informateur l'aurait tout de suite su grâce à ses systèmes intégrés. Toutefois, cette journée là, le geth avait opéré un diagnostique interne de sa plateforme. Résultat, certains de ces systèmes avaient un rendement plus faible. Le geth avait alors attrapé doucement Anuli, l'avait déposé sur son épaule et avait repris le briefing comme si de rien n'était. Une fois la rencontre terminée, de nombreux membres de l'alliance alors présent l'avait interrogé sur la nature de cet animal. Le fait que les humains ignorent l'existence des gohalas n'avait rien de surprenant. Après tout, le retour des quariens sur Rannoch était récent et le retour des gohalas au sein de foyer quarien l'était encore plus. Quand on doit construire une ville et un milieu où vivre, la domestication d'animaux n'était pas une priorité.

Bref, le geth avait dû répondre à de nombreuses questions ce jour-là et donner également une adresse extranet pour le contacter à certains humains. Astrid Mayer faisait partit de ceux-là. En fait non, elle était plutôt une catégorie à part. Tout simplement parce que la lieutenant posait sans cesse des questions, via l'adresse extranet, au sujet des gohalas, demandait des images des petites créatures, etc. En fait, Astrid l'avait interrogé sur une foule de sujet concernant ces petits animaux. Leur régime alimentaire, leur espérance de vie, les possibilités de dressage et une foule d'autres questions sur le sujet. L'humaine profitait également du contact pour interroger Informateur sur les geths. Bref, une jeune femme curieuse. Puis, il y a quelques temps, la femme avait décidé de sauter le pas. En effet, Astrid avait annoncé au synthétique qu'elle voulait adopter un gohala et demandait son aide. Le geth n'avait aucune raison de s'y opposer. Il avait ensuite suffit de trouver un moment de disponibilité commun et voilà.

Le geth arriva au spatioport après un court trajet dans son véhicule de location. Il se posa dans un espace libre prévu à cet effet. Il s'assura que le véhicule était sécurisé, avant d'entrer dans le spatioport. Le geth savait dans quelle zone il devrait retrouvé la jeune femme, grâce à une simple demande d'information auprès des services du spatioport. Le synthétique se plaça bien en vue, il ne lui restait plus qu'à attendre l'arrivée de l'humaine. Évidemment, le geth lui avait fait parvenir quelques informations utiles à l'avance. Comme par exemple, une fourchette de prix potentiel pour l'achat d'un futur gohala, ou encore la recommandation de porter une combinaison. Évidemment, le système immunitaire des quariens étaient meilleur que ce qu'il était il y a quelques années, mais Informateur préférait jouer dans la sureté.

Le geth n'avait pas l'heure précise à laquelle Astrid devait arriver, mais il savait que c'était pour bientôt. Dee toute façon, attendre ne lui posait aucun problème. Les geths savaient être extrêmement patient. Quant à Anuli, si la petite créature finissait par s'ennuyer, elle ferait tout bonnement un somme sur l'épaule de son maître. Quant au risque que ce soit long au point que l'animal commence à avoir faim, ce n'était pas un problème non plus. Après tout, ils étaient sur Rannoch, avoir des fruits et légumes dextro se ferait sans la moindre difficulté. Le geth avait déjà une bonne idée de l'endroit où il emmènerait l'humaine pour faire son choix. Une animalerie présente dans la capitale et où il y avait une variété de choix intéressante.

Une alerte légère se déclencha dans la vision du geth. Comme il avait demandé à être informés de l'arrivée du vaisseau d'Astrid, Informateur avait demandé à être informé de tout retard. Ainsi, l'administration du trafic l'informa que le vaisseau qu'il attendait subissait un retard et cela pouvait durer pendant environ une bonne heure. Le geth n'émit aucun commentaire sur la question, des retards, c'était le genre de chose qui pouvait arriver. Il se contenta plutôt d'aller s'asseoir en attendant qu'un autre message lui annonce que le vaisseau c'était enfin posé. Le geth resta ainsi assis, totalement immobile, jusqu'à ce que la présence d'Anuli finisse par attirer l'attention de jeunes enfants. Il s'agissait surtout de jeunes créateurs tentant d'attirer l'attention de la petite créature en émettant toute sorte de son. Informateur avait été confronté à ce genre de situation assez souvent pour savoir ce que ces enfants voulaient. Le geth prit alors doucement Anuli dans ses mains et le rapprocha un peu plus des enfants.


-Un à la fois les enfants. Anuli aime les caresses, vous n'aurez aucun mal avec lui.

Le geth fut toutefois d'établir un ordre de passage pour les enfants, ces derniers ne parvenant pas à se décider entre eux. Rapidement, Anuli eut droit à un flot de petites mains se relayant pour le caresser. Le gohala semblait plus que ravis de ce petit traitement de luxe. Il restait encore quelques enfants n'ayant pas eu la chance de pouvoir caresser le gohala, lorsqu'un nouveau message annonça au synthétique l'arrivée du vaisseau. Informateur aurait put mettre un terme à cette petite séance, mais il ne voulait pas décevoir les enfants. De toute façon, même si l'humaine arrivait avant que cela soit terminé, le geth était facile à repérer. Après tout, un synthétique de plus de deux mètres de haut, entourés de nombreux enfants, ça passe difficilement inaperçu.











Dernière édition par Informateur le Mar 28 Aoû 2018, 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 65
Crédits : ( j'y travaille )

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Lun 25 Sep 2017, 22:29
Excitée était un bien piètre mot pour décrire l’état dans lequel le lieutenant se trouvait. La blondinette n’avait pas spécialement gardé un bon souvenir de sa dernière visite sur Rannoch, surement à cause de son caractère de cochon. Mayer voyageait paisiblement et souriante dans une navette touristique malgré le fait qu'elle soit affublée d'une combinaison complète. Après tout, elle était en permission pour 3 jours. Il était rare que Mayer témoigne de la politesse ou un soupçon de bonne volonté sociale… C’est impressionnant ce que les photos des Gohalas pouvaient avoir comme effet sur sa personnalité !

Pendant sa contemplation des petites bêtes poilues, la dites navette touristique venait de pénétrer dans l’atmosphère de Rannoch et termina son hyperespace au-dessus du spatioport de la planète. Ce dernier était un vrai magasin de jouets aux yeux de Astrid qui ne pouvait s’empêcher de prendre tout plein d’appareils en photo depuis sa navette en observant les appareils amarrés ou en train de décoller.

- Oh ! Enfin du matériel digne de mes compétences ! Quelle dommage que je ne puisse pas voler avec ces engins…

Lâcha le lieutenant avant que le transport humain ne se pose sur le sol Quarien / Geth. Après un petit bruit caractéristique du système de fermeture hermétique de la porte d’accès, celle – ci s’ouvrit sur l’imposante structure qu’était le spatioport de Rannoch. Emerveillée, Mayer sortit en direction des chantiers où étaient en train de se faire réparer ou modifier toutes sortes de vaisseaux. Bien sûr, elle fut suivie par un quarien chargé de la sécurité pour lui rappeler qu’il était borderline d’accéder ainsi à ces installations.

- Vous en faites pas ! Je bosse pour l’alliance je promets de rien toucher !
- Mademoiselle, il s’agit surtout de ne pas importuner les travailleurs, s’il vous plait veuillez rejoindre les autres passagers vous…
- Ecoute l’ami ! J’en ai pas pour longtemps je t’assure ! Je suis pilote, tu peux comprendre quand même mon intérêt pour ces véhicules… ? Ajouta t’elle en faisant la moue.
- Mademoiselle…
- Alleeeez… c’est mon seul plaisir après une rupture amoureuse douloureuse…
- … Bon, je vous laisse 10 minutes.
- Oh merci !!!

Evidemment… évidemment qu’elle savait gratter la bougre, après tout elle n’allait quand même pas changer ses méthodes même en se montrant plus polie… Après cette persuasion douteuse, Astrid entra dans le hangar ou était armé et équipé un vaisseau de la flotte quarienne. Les canons de ce dernier étaient fabriqués par l’armée Turienne dans les usines de Palaven, les moteurs ont été conçus avec l’aide des galarien, capables de propulser n’importe quelle appareil léger à mac 9 en moins de 10 secondes. Inutile de préciser que le lieutenant admirait le boulot avec des yeux de gosse devant un marchand de glace… Mayer était ignorée pendant qu’elle faisait le tour en lâchant des petits « » Woooaaah… » à chaque nouvelle découverte. Astrid semblait avoir trouvé un endroit qui pourrait freiner davantage son mauvais caractère, une chance pour le geth qu’elle allait maintenant retrouver non loin d’ici, Informateur. Après sa petite visite, le quarien était revenu la chercher et pour une fois, Mayer s’était montrée docile face à l’autorité et se dirigea donc en direction de son contact.

- Alors… un grand Geth noir et rouge ça ne doit pas être compliqué à trouver quand même…

Mayer balaya son regard dans la station à la recherche d’Informateur. La blondinette se sentait encore plus petite à côté de ces colosses synthétiques. Un air de voyage et de nouveauté flottait dans l’air, la jeune femme affichait un sourire satisfait tandis qu’elle laissait ses yeux parcourir les courbes de l’architecture de Rannoch. C’était beau, fallait se le dire, elle avait du mal à départager l’élégance de ce site avec celle de Thessia.

Fascinée par ce qu’elle voyait autour d’elle, c’est en entendant les cris d’enfants amusés qu’elle fut tirée de sa contemplation. Intriguée, elle se dirigea vers le vacarme produit en tournant dans un couloir qui menait à une petite salle d’attente aux sièges visiblement confortables. En arrivant dans son scaphandre pour éviter de contaminer qui que ce soit sur la planète, elle eu un choc à la vision de ce gigantesque synthétique aux allures menaçantes entouré par des enfants plus innocents les uns que les autres. Astrid ne savait pas comment réagir à ce spectacle.

- Heu… c'est bien toi Info...?

Visiblement le synthétique lui répondit de manière très cordiale, les enfants s’étaient retournés un instant vers l’humaine, dévoilant temporairement le Gohala qu’ils caressaient. Et… le mal était fait.

- HAAAAAANNNNN IL EST TROP MIGNON !!!

S’exclama le lieutenant en passant au milieu des enfants pour s’agenouiller devant l’animal qui semblait la regarder curieusement. Astrid laissait entrevoir ce que très peu de personnes dans cette galaxie pouvaient voir : son côté petite fille. Toute attendrie par la petite bouille adorablement poilue de Anuli, elle jeta brièvement un coup d’œil à Informateur.

- Je peux le caresser ?... Demanda t’elle avec des yeux innocents.

Le Synthétique semblait lui avoir donné son accord et Mayer tenta de caresser l'animal. Heureusement pour elle, la matière des gants était suffisamment fine pour pouvoir sentir quelque chose sous ses mains. La douceur de son pelage en disait long sur la propreté de ce dernier, Informateur devait beaucoup le bichonner. Normal, qui n’aurait pas envie de prendre soin de ces petites boules de poils ? En tout cas le virus Kawai venait de frapper le fragile cerveau de notre pilote pour lui éclater le peu de bon sens et de savoir-vivre qui lui restait…

- T’es trop meugnon…

Lança plusieurs fois le lieutenant en grattant le torse de l'animal avant de lui masser les joues. Astrid avait un chien lorsqu'elle était sur Terre et passait son temps à lui faire des câlins et à le caresser, elle avait de l’expérience en ce qui concerne le chouchoutage d’animaux domestiques.

La jeune pilote n’avait encore jamais montré autant de tendresse à un être pensant. C’était quelque chose d’aussi rare que son niveau de vulgarité… Les enfants n’osaient plus trop s’approcher, Mayer venait déjà de créer une connexion avec l’animal en le regardant dans les yeux. Il est probable que Astrid n’arrivait pas à obtenir de l’amour ou de l’affection facilement, là, il était possible de la voir en donner à cet animal. L’innocence de la jeune femme en était troublante, derrière son habituelle armure d’arrogance se cachait une gamine en manque d’affection. Après que les enfants aient terminé leur tour, la pilote se tourna de nouveau vers Informateur en reprenant un semblant de sérieux. Astrid n’avait pas capté qu’elle venait de passer pour une gamine de 6 ans devant une animalerie.

- Humhum… Lieutenant Mayer de l’alliance, contente de vous revoir Informateur…

Une formulation aussi polie… le lieutenant n’avait de toutes évidences pas toute sa tête… Le geth se montrait étrangement bienveillant et son calme synthétique était surement la seule chose qui pourrait supporter les humeurs de la jeune femme. Après s’être convenablement salué l’un l’autre, l’humaine ne tarda pas à en venir au fait sans la moindre forme.

- Bon ! trêve de modalité, je veux voir le vendeur !

Le lieutenant avait montré son meilleur visage, maintenant elle allait montrer le pire… celui de la gamine capricieuse qui veut tout tout de suite.


Dernière édition par Astrid Mayer le Ven 09 Mar 2018, 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Mer 27 Sep 2017, 22:42
La popularité d'Anuli n'était décidément pas en baisse. En effet, la petite créature continuait d'attirer les regards des passants. Heureusement, excepté les enfants de tout à l'heure, personne d'autres ne s'approchaient pour avoir une chance de toucher le petit animal. Le gohala laissait avec plaisir les petits doigts des créateurs se promener sur son pelage duveteux. Informateur observait, légèrement amusé. Il était content que le contact se passe aussi bien entre les enfants et Anuli. On pouvait dire qu'en plus d'être un fabuleux animal de compagnie, le gohala permettait au geth de socialiser avec des individus de toutes sortes, même certains ayant des opinions très négative des geths. En même temps, le synthétique scrutait la zone du spatioport où il se trouvait. Le vaisseau d'Astrid Mayer était posé depuis une bonne quinzaine de minutes, mais l'humaine n'était toujours pas là. Est-ce qu'elle avait de la difficulté à passer les postes de sécurité? Un bagage perdu peut-être? Une envie pressante? Le geth finit cependant par se concentrer de nouveau sur les enfants et Anuli. Les enfants aimaient beaucoup la petite créature, poussant des petits cris de joie et de rire, lorsque le gohala les regardait. Que l'humaine prenne son temps si cela était nécessaire. Quand elle arriverait, elle ne pourrait pas le manquer. Une grande taille et un attroupement d'enfant, ça attirait facilement l'attention. Dans le pire des cas, même si Astrid le manquait pour une raison ou un autre, ce n'était pas grave. Dès qu'elle tenterait de se renseigner pour le trouver, Informateur en serait avertit et il irait alors la chercher.

Toutefois, cela ne fut pas nécessaire, alors qu'une vois féminine s'adressait au synthétique. Ce dernier dirigea son regard en direction de la voix. Elle était enfin arrivée, l'humaine Astrid Mayer. Elle ne portait pas de combinaison comme le geth avait fait la suggestion, mais ce n'était pas bien grave, il avait prévu le coup. En fait, Astrid portait une tenue se fiant à la mode humaine actuelle, du moins selon les observations du geth. Il remarqua également un grand nombre de bagues aux doigts de l'humaine. Son style vestimentaire changeait énormément lorsqu'elle n'était pas dans son uniforme militaire. Le geth répondit rapidement à la question que l'humaine avait posé à son arrivé, attirant ainsi l'attention des enfants sur elle.


-C'est bien moi, Astrid. Bienvenue sur Rannoch.

Le synthétique aurait bien ajouté autre chose, mais Astrid réagit subitement en voyant le gohala. Certes, elle l'avait déjà vu avant, alors qu'ils étaient sur l'Oregan, mais le cadre formel l'avait empêché de trop s'approcher de la créature. Aujourd'hui, on pouvait dire qu'elle se lâchait enfin. En effet, l'humaine passa au milieu des enfants, avant de s'agenouiller afin d'observer Anuli de plus près. L'animal la regardait avec curiosité, à cause de cette approche soudaine. Lorsqu'Astrid demanda la permission de le caresser, Informateur répondit en acquiesçant. Il avait vu ce geste de consentement être exécuté par de nombreuses espèces, autant s'en servir. La lieutenant de l'alliance retira ses bagues et commença à caresser Anuli. L'expression qu'elle affichait en disait long. L'humaine appréciait en ce moment la présence et la douceur du pelage de la petite créature. Informateur prenait soin de son animal de compagnie et ce depuis le premier jour où il était devenu sien. Il c'était documenté sur la question, apprenant ainsi que la fourrure des gohalas permettait d'en savoir beaucoup sur leur état de santé. Plus leur pelage était impeccable et doux, plus il était en bonne santé.

Ainsi, Informateur prenait la peine d'offrir une belle vie au gohala. Il lui donnait de la bonne nourriture, de l'attention et de l'affection. Le geth prenait du temps tout les jours pour jouer avec lui et également pour lui brosser le pelage. En fait, on pouvait dire que les quatre choses que l'animal aimait le plus faire étaient: manger, se faire caresser, se faire brosser et grimper. Informateur se souvenait d'une blague fait par l'un de ses amis quariens. Le créateur avait soutenu que si l'attention et les caresses pouvaient faire grossir, le gohala serait plus gros qu'un elcor depuis très longtemps. La métaphore était plutôt justifiée.

Informateur était légèrement amusé devant le comportement d'Astrid. Elle ne cessait de caresser Anuli, tout en laissant entendre à répétition à quel point il était mignon. C'était une réaction que le synthétique avait vu très souvent. Les enfants et les femmes réagissaient presque tous ainsi en voyant le gohala. Toutefois, il était vrai que jusqu'à maintenant, le geth n'avait pas rencontré de matriarche asari ou de butariennes ou de femelles krogane. Peut-être était-ce différent avec celles là? Pour en revenir à Astrid, elle finit par se calmer au bout d'un moment, laissant enfin l'opportunité aux derniers enfants de pouvoir caresser Anuli. Ensuite de quoi, le synthétique remit Anuli sur son épaule. Pendant ce temps, Astrid le salua de nouveau, de manière militaire officiel. Le geth échangea une poignée de main avec elle, évitant de serrer pour ne pas la blesser.


-Content de vous revoir également, Astrid. Nul besoin d'utiliser les grades et obligations militaires. Aucun de nous n'est en service actuellement.

Ensuite de quoi, l'humaine demanda un peu abruptement de rencontrer le vendeur. Il n'y a pas à dire, elle était empressé d'avoir son propre gohala. La manière dont elle l'avait dit aurait pu en offenser certains, mais Informateur n'était pas du genre à être offenser pour si peu.

-Par ici, je vous prie.

Il prit le pas, guidant l'humaine à travers le spatioport, puis à l'extérieur jusqu'au véhicule. Il enclencha l'ouverture des portes et monta à bord en tant que conducteur, laissant la place de passager à Astrid. Alors que le véhicule décollait, Anuli poussa un léger cris bien caractéristique, il commençait à avoir faim.

-Le trajet ne sera pas très long. Toutefois, je vais faire un léger détour, Anuli commence à avoir faim.

Trois minutes plus tard, le véhicule se posa à proximité d'un petit marché ouvert. Informateur aimait bien cet endroit. Ici, des artisans quariens venaient vendre leur produit divers. Certes, de nombreux produits pouvaient être retrouvés dans n'importe quel magasin d’alimentation, mais ceux-ci étaient fait par des artisans et non par des systèmes automatisés. Le geth sortit du véhicule et se dirigea vers une étale où un quarien vendait fruits et légumes dextro. Il s'intéressa à des petits récipients contenant des petits fruits variés. Ce serait parfait pour le gohala. Informateur prit doucement Anuli dans une de ses mains et le mis à la hauteur des récipients. L'animal commença à renifler les possibilités s'offrant à lui, le vendeur gardant le duo à l’œil. Au bout de deux minutes, la petite créature fit son choix, en attrapant un petit fruit bien mûr dans l'un des récipients. Informateur paya le créateur et pris le récipient choisi par la petite créature. Il retourna ensuite au véhicule, où Astrid l'attendait. Une fois assit, il regarda l'humaine.

-Votre main, je vous prie.

Une fois qu'Astris se soit exécuté, le geth lui mis le récipient de fruit dans la main et l'amena à le garder sur ses jambes. À peine cela fut-il arrivé qu'Anuli bondit de sur son maître, pour aller prendre place sur les jambes de l'humaine. Sans se faire prier, le gohala attrapa un autre fruit et commença à manger avec appétit, sans quitter sa place sur les jambes de la femme. Il avait de quoi manger pour un petit moment.

-Je vous déconseille de tenter de manger de ces fruits, ils tous dextro. Vous pouvez toutefois, en donner à la main à Anuli. Nous sommes à une dizaine de minutes en transport de notre destination. Nous reprenons la route? Ou bien désirez-vous profiter du marché?









Revenir en haut Aller en bas
Messages : 65
Crédits : ( j'y travaille )

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Mer 11 Oct 2017, 23:10
Cela fait bien longtemps que notre boule de nerfs n’avait pas fait preuve de bienveillance envers quoi que ce soit à part son égo… Y’a pas à dire, notre insupportable pilote commençait à se liquéfier devant la bouille de la petite créature poilue qui mangeait avec appétit. Il était difficile de dire si c'était le mouvement de ses petites joues graisseuses et poilues ou les petits bruits aiguës que le goahala produisait qui fit craquer Astrid. Après avoir mangé un fruit, la créature lâcha un petit bruit aiguë de satisfaction avant de tourner sur lui-même pour enfin reprendre son festin.

- Ohhhhhh lala… Lâcha le lieutenant COMPLETEMENT désarmée devant autant de mignonnerie.

Les mains de la jeune femme se posèrent sur les joues du gohala pendant qu’il mastiquait sa nourriture en fermant les yeux. La pilote craquait tellement qu’elle en rosit… Elle en avait honte mais trouvait l’animal si adorable que ça passait au second plan.

- Meuh oui… meuh oui t’es adorable bébère… Ajouta Astrid en frottant doucement sa visière contre la truffe de l’animal qui lâcha un nouveau petit cri enjoué.

En fait c’était très simple, le lieutenant n’arrivait tout simplement plus à décrocher ses yeux de la petite créature au pelage de velours. Encore un peu et l’humaine pourrait monter une association pour Gohalas ou un vrai fan club… Informateur avait autorisé le lieutenant à nourrir l’animal, celle-ci prit alors un fruit dextro de couleur mauve pour en donner à Anuli. Joyeuse, la petite boule de poil blanche s’approcha en reniflant la main de Astrid et éternua dans un petit bruit aiguë, apparemment les gohalas seraient sensibles aux odeurs et le vernis que portait Mayer sous sa combinaison n’était pas à son goût. Cependant, après quelques aller retours, le petit animal s’approcha à nouveau de l’humaine pour grignoter le fruit qu’elle tenait entre son index et son pouce.

- Info, je craque…

C’était rare de la voir comme ça notre petite pilote indomptable. Mais visiblement, Astrid était simplement heureuse, ça lui faisait bizarre de ne plus pouvoir contrôler ses instincts de fifille. Après l’avoir nourrit, Mayer se tourna vers Informateur, un grand sourire aux lèvres.

- Je veux bien visiter le marché, à condition que je puisse le porter un peu !

Visiblement, l’idée ne dérangeait pas le synthétique qui acquiesça d’un mouvement de tête. Nos deux camarades commencèrent alors la visite, Informateur en était le guide. Astrid ne semblait pas troublée par la compagnie du geth, c'était surement dû au fait qu'elle n'ait pas eu à les combattre dans sa vie. Dès le début de la balade, la blondinette avait flashé sur une étale tenue par un quarien qui vendait des modèles et pièces de moteurs intéressantes. Aimant autant son mantis qu’Anuli, Astrid décida de passer au crible l’étale. Heureusement pour elle, Informateur pouvait analyser toutes les pièces de cette dernière, apparemment tout était réglo mais bien trop cher pour le porte monnaie d'une fêtarde. Mayer tint Anuli dans un bras comme un enfant et inspecta un module de stabilité de sa main libre. Informateur lui donna des indications techniques qui surprirent énormément la jeune pilote.

Apparemment, le module avait presque 5 ans d’avance sur la technologie humaine. Cela dit, Astrid ne pouvait s’autoriser à lâcher 600 crédits et dû reposer la pièce à contre – cœur. Plus loin, elle observa des joailliers travailler sur de magnifiques bijoux très raffinés. Ces derniers sculptaient avec habilité et patience des gravures de toute beauté. Le style esthétique quarien avait beaucoup de charme du fait de son coté atypique. Montres, bracelets et bagues ornaient l’échoppe, là encore, Astrid dû freiner ses envies d’acheter tout ce qu’elle pouvait voir sur la table et vider son compte en banque. Ça ne devait pas être facile pour une fashion victime de devoir ainsi faire l’impasse sur toutes ces nouveautés.

Le marché de Rannoch était somptueux. Le sol était pavé de grande plaque en alliage composite en céramique et les échoppes avaient toutes un coté travaillé et moderne. L'ensemble de la zone marchande semblait isolée au milieu de ces montagnes et roches millénaires aux tons caramel. L’ambiance conviviale qui régnait plaisait énormément à Astrid qui se décida à rendre Anuli à son maître. C’était impressionnant qu’une bête aussi poilue ne laisse aucun poil sur les vêtements, encore un point marqué par le gohala qui séduisait un peu plus la jeune femme.

Le tableau d’un geth de 2 mètres de haut transportant un gohala accompagné d’une humaine d’1 m 62… c’était particulier, la petite troupe ne passa pas longtemps inaperçu et commençait à attirer quelques regards ça et là. Après avoir visité le marché comme il se devait d’être, notre petit groupe insolite finit par en ressortir sans avoir acheté quoi que ce soit, une première pour Astrid qui voulait économiser pour s’offrir son Gohala et constituait en soit un réel exploit...

- C’était bien chouette ! Allons voir ce fameux vendeur tu veux bien ?

Demanda Astrid à Informateur, un peu plus poliment que tout à l’heure. C’est qu’elle progresse la petite en fin de compte… Apparemment le synthétique n’y vit aucun inconvénient et guida l’acheteuse vers le véhicule qu’ils avaient quitté auparavant. La jeune pilote semblait impatiente de rencontrer l’acheteur et était déjà en train de s’imaginer en train de promener son gohala et de la câliner toutes les 10 minutes… Très vite, ils se remirent en route pour rencontrer le vendeur.



Dernière édition par Astrid Mayer le Ven 09 Mar 2018, 19:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Jeu 12 Oct 2017, 04:53
Sans grande surprise, l'humaine réagit très favorablement à la présence d'Anuli. En effet, à peine le gohala avait-il commencé à manger sur les jambes d'Astrid, que cette dernière émit quelques petits son, alors que le rose lui montait aux joues. Elle jouait avec les joues de la petite créature qui mangeait, avant de frotter son nez contre celui d'Anuli. Le gohala poussa quelques cris démontrant qu'il appréciait l'attention qu'il recevait. C'était bien le style d'Anuli, il adorait les caresses et qu'on prenne soin de lui. Aucun doute pour le geth que si elle le pouvait, l'humaine tenterait d'avoir un gohala avec un caractère aussi semblable que possible. Puis, elle se décida à tenter de nourrir la petite bête, attrapant un petit fruit et le gardant dans sa main, à portée d'Anuli. Ce dernier se rapprocha lentement en reniflant, mais commença à éternuer, probablement à cause de ce produit que certaines humaines se mettaient sur les ongles... du vernis, si Informateur se souvenait bien du terme employé. Toutefois, une petite odeur, c'était loin d'être assez pour stopper l'appétit du gohala. Après quelques essais, Anuli parvint enfin à s'approcher assez, pour manger sa récompense. L'effet fut instantané sur l'humaine qui commença à rire lorsque l'animal commença à lui léger les doigts, pour récolter les morceaux de fruits restant et le jus.

Ce n'est qu'une fois que le gohala eut terminé son repas qu'Astrid répondit enfin aux questions que le synthétique lui avait posé plus tôt. À savoir s'ils reprenaient la route ou bien restaient sur place afin de faire le tour du marché à ciel ouvert. L'humaine avait envie de partir à la découverte du marché, en espérant pouvoir continuer de garder le gohala en main. Informateur n'avait aucune raison de s'y opposer. Ce n'est pas comme si elle allait tenter de lui voler Anuli. La petite créature était maligne, elle ne resterait pas sans réagir si l'humaine tentait un tel geste. Sans oublier qu'Astrid n'aurait pas vraiment d'endroit où fuir. Après tout, elle était sur une planète étrangère, alors que le geth était sur son terrain. Il acquiesça donc à la requête de la femme de l'Alliance et ils descendirent du véhicule. Le geth guida ainsi la jeune femme, l'amenant à certaines étals après l'avoir interrogé sur le type de marchandise qu'elle recherchait.

Ils commencèrent par un quarien qui offrait des pièces diverses de moteurs de qualité. L'humaine regardait les divers composants en s'aidant d'une main, alors que de l'autre elle tenait Anuli. Le gohala restait tranquille, observant les environs. À quelques reprises, le geth informa l'humaine sur la nature des pièces et leurs performances. Certes, il n'était pas ingénieur, mais comme tous les geths, il possédait des connaissances sur beaucoup de sujet. Sans oublier que sa nature synthétique lui permettait de faire une recherche rapide sur l'extranet. La technologie proposé sembla la surprendre, de par son avance technologique. Visiblement, elle semblait oublier que les geths étaient considérés comme plus évolués technologiquement que de nombreuses espèces. Sans oublier que ingénierie était presque devenu une seconde nature chez les quariens, à cause de leur exil. Alors, normal que la technologie lié aux vaisseaux soient aussi bonne. Ensuite vint un étal de bijoux variés devant lequel on aurait pratiquement put croire que la femme allait se mettre à saliver d'excitation. Le manège dura un moment, avant qu'Astrid décide de lui rendre Anuli. L'animal alla se percher à sa place préféré, l'épaule du geth. À première vue, on aurait pu croire que leur groupe attirait l'attention, mais pas tout à fait.

Informateur déambulait depuis longtemps sur la planète, alors il était devenu routinier de le voir pour de nombreux créateurs. Cependant l'humaine et son attitude étrange, ça par contre, c'était nouveau. Heureusement, Astrid avait terminé sa séance de lèche vitrine et désirait faire l'acquisition de son gohala désormais. Cette fois, elle demanda plus poliment d'aller rencontrer le vendeur. Informateur se contenta de répondre par un hochement de tête. Ils retournèrent aux véhicules et se mirent ensuite en route. Le trajet se fit sans encombre, Anuli se promenant toutefois d'une épaule à l'autre du geth, afin d'observer le paysage. Finalement, ils se posèrent dans une place libre près d'une rue marchande. Informateur indiqua à Astrid une boutique à proximité: Animalerie Menbay.


-Cette petite animalerie a une très bonne réputation. Elle est tenue par un groupe de 4 créateurs. Plus précisément, deux qui s'occupent du commerce. Les deux autres ont une ferme et un élevage de gohalas. Ainsi, ils opèrent ensemble. Ils prennent soin de tous les animaux qu'ils offrent. C'est d'ici que vient Anuli. Je m'approvisionne régulièrement en nourriture, jouets et autres fournitures pour Anuli, dans cette même boutique.

Avant de se diriger vers la boutique, Informateur fit sortir un petit quelque chose qu'il gardait dans le véhicule, juste au cas. Il tendit le tout vers Astrid, il s'agissait d'un masque médical, comme on pouvait en trouver dans n'importe quel hôpital.

-Les propriétaires ne portent pas toujours leur combinaison, appréciant de pouvoir la retirer depuis qu'ils sont de retour sur Rannoch. Vous êtes donc prié de porter cela, pour diminuer les risques de transmission de maladie.

Lorsque l'humaine eut mis le masque médical, Informateur la guida à l'intérieur du bâtiment. La porte s'ouvrit devant eux, dévoilant les lieux. Près de l'entrée, on retrouvait un grand comptoir et les terminaux servant de caisse à la boutique. Quelques étalages à l'ancienne s'étendaient en divers dans l'animalerie. On pouvait y retrouver des aliens n'ayant pas besoin d'être réfrigéré, des objets pour prendre soin de son animal, des jouets, etc. Également, un quarien se tenait au milieu d'une rangée, un datapad en main, faisant visiblement l'inventaire. Il se tourna vers le deux nouveaux venus, dévoilant ainsi que même s'il portait sa combinaison, notre quarien avait retiré son masque et rabattu sa capuche. Dès que le quarien vit Informateur, il sourit.

-Ah, c'est toi Informateur. Voyons, c'est n'est pas la période habituel où tu viens chercher de la nourriture, pour Anuli. Hum, des jouets alors?

-Non, ce n'est pas pour ça, Saar'Maesa.

Avant d'aborder la raison de sa visite avec le quarien, le geth jeta quelques regards autour de lui, cherchant quelque chose de beaucoup plus précis. Le quarien compris instantanément ce que le synthétique cherchait.

-Ton autre épaule.

Le geth jeta un regard, apercevant du coin de sa vision un autre gohala se hissant sur son épaule, puis allant rejoindre Anuli sur son autre épaule. Les deux créatures se fixèrent du regard, se reniflant ensuite. Puis, elles commencèrent à se frotter la tête l'une contre l'autre. Aucun doute possible, les deux petites bêtes étaient très contente de se voir. Avant qu'elle ne pose la moindre question sur le sujet, Informateur répondit à la question silencieuse d'Astrid.

-Les gohalas sont des animaux assez social entre eux, surtout entre membre d'une même famille. Il s'appelle Ajinn, le gohala de Saar'Maesa. Il est de la même portée qu'Anuli, son frère.

-Une belle petite fratrie de 3 garçons et 2 filles. Bon, alors tu es là pourquoi, mon grand?

-Astrid Mayer, ici présente, souhaite faire l'acquisition d'un gohala.

Le quarien se tourna alors vers l'humaine, la regarda rapidement, avant de reprendre la parole.

-Ah, une nouvelle cliente. Humaine en plus. Parfait. Bienvenue dans ma boutique, madame Mayer. Jusqu'à maintenant, on a que des clients quariens et geths. Une plus large diversité de clientèle, c'est toujours bon à prendre. Bon, Info, tu sais où regarder. Si vous avez des questions ou si vous faîtes votre choix, il suffit de m'appeler. Prenez tout votre temps. Je vous garantis, madame que vous allez avoir du mal à choisir laquelle de ces petites bêtes va rentrer dans votre vie.

Puis, le quarien s'éloigna allant reprendre son inventaire dans une autre rangée, le tout en riant à sa dernière remarque. Informateur guida Astrid dans la boutique, alors que les deux frères sur son épaule continuaient de se caresser mutuellement. Le synthétique guida Astrid jusqu'à ce qui semblait être un mur à l'autre bout de la boutique, mais c'était une fausse impression. En fait, on pouvait y voir des gohalas dans des vivariums, derrière ce qui semblait être des vitrines. Les vivariums étaient au nombre de deux. Il y avait un grand total de 12 gohalas, 7 des montages et 5 des plaines. Les deux types avaient chacun leur vivarium attitré. Dans chaque vivarium, on retrouvait un petit étang d'eau fraîche, plusieurs bols de nourritures, plusieurs coussins et des jouets. Les vivariums étaient disposés selon l'environnement naturel des petites bêtes. Ainsi, pour les gohalas des plaines, le sol était recouvert d'herbe. Un terrier était également visible, l'intérieur pouvant être vu grâce à une vitre bien placée. Un des coussins reposait dans le terrier, les autres étaient à l'extérieur. Pour les gohalas des montagnes, une substance synthétique reproduisait de la neige. Un terrier semblable à l'autre était également présent, avec son coussin. De plus, chacun des vivariums disposaient de structures rembourrés sur lesquels les petites bêtes pouvaient grimper.

Les vivariums étaient plein d'activités. Les gohalas vaquaient à leur occupation. Ils dormaient, mangeaient, jouaient ou grimpaient. Aucun d'eux ne remarquaient cependant la présence d'Informateur et d'Astrid. Informateur appuya sur l'une des vitrines du vivarium des gohalas des plaines. Aussitôt des données commencèrent à apparaître. Un point mobile se fixa sur un des gohalas, affichant des informations le concernant. On y trouvait son âge, son sexe, des données sur ses allergies ou son absence d'allergie, une liste de vaccins reçut, son prix, etc. En fait, ces vitres étaient des écran terminal.

-Il suffit de toucher les écrans en pointant en direction du gohala désiré, vous aurez alors les informations le concernant. Du côté des gohalas, ces écrans diffusent des images de leur environnement. Si vous souhaitez qu'ils vous voient, il faut appuyer deux fois sur le même écran. Cela ne dure cependant qu'une minute.

Informateur laissa ensuite Astrid à la recherche de la perle rare. Rapidement, il se connecta aux écrans afin d'obtenir des informations sur les divers gohalas. Le prix n'était pas forcément le même pour chaque gohala, pour des raisons variant selon chacun. Il nota toutefois que le moins couteux était au prix de 600 crédits, le plus coûteux quant à lui atteignait les 1000 crédits. Ils avaient tous cependant deux points en communs. Tout d'abord, ils avaient tous reçut au moins une vingtaine de vaccins. Ensuite, à leur achat, le client recevait l'équivalent d'un mois de nourriture, deux brosses, un nécessaire pour les griffes et le nécessaire pour les petits besoins de l'animal.









Revenir en haut Aller en bas
Messages : 65
Crédits : ( j'y travaille )

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Lun 13 Nov 2017, 21:58
Si Astrid aimait Rannoch, c'est le respect et l’accueil des quariens de la boutique qui touchèrent la jeune femme. Elle n’avait pas l’habitude d’autant d’amabilité et ne savait pas vraiment comment y répondre. Le calme que dégageait l’endroit apaisait Astrid à un niveau bien plus intime qu’elle ne le laissait paraître. L’humaine avançait dans la boutique comme une enfant dans un magasin de jouets, les yeux brillants d’excitation, elle observa cet univers si étranger. Il y avait plein d’accessoires de jeux pour les petites boules de poils. Certains avaient de drôles de formes et des matières amusantes, comme des coussins très élastiques sur lesquels pouvaient sauter ou rouler les Gohalas. Mayer regardait aussi les différents bijoux que les Gohalas pouvaient porter, certains étaient très finement décorés, les imperfections dans la symétrie de ces derniers prouvaient leur provenance de l’artisanat et leur donnaient un aspect unique.

- Qu’est-ce qui m’arrive…

En effet, la jeune femme ressentait en elle un sentiment qu’elle n’avait plus éprouver depuis longtemps, l’innocence. En s’approchant des vivariums qui contenaient les Gohalas , elle aperçut enfin les créatures tant désirées. C’était encore mieux de les voir jouer, Mayer était sous le charme de ces petites bêtes. Leurs oreilles s’envolaient lorsqu’elles couraient, laissant cliqueter les bijoux qui se trouvaient à leurs extrémités. Leurs petits cris firent fondre Astrid qui plaça ses deux mains sur la vitre, activant par accident les interfaces des deux Gohalas qu’elle put observer.

- Oups ! Lâcha t’elle en voyant les informations défiler sous ses doigts.

Son côté geek adorait les petits gadgets comme ça, elle s’amusa avec les écrans en regardant les Gohalas, on dirait que l’entièreté de l’endroit avait été conçue pour la distraire et rendre la visite la plus agréable possible. Apparemment les gérants avaient également fait beaucoup d'effort pour retirer un maximum d'odeur à la boutique.

- Info, J’adore cet endroit ! Le synthétique lui répondit qu’il en était de même pour lui et que c’était la raison pour laquelle ils étaient là ensemble.

Seule la vitre de sa combinaison sépara le visage de Astrid du vivarium contre lequel elle vint se coller. Elle appuya sur la vitre deux fois pour que les Gohalas puissent la voir, leurs petits cris d’étonnement arrachèrent un petite rire de gamine à Astrid. Elle se tenait les mains, les doigts entrelacés en observant les petits êtres qui vinrent essayer de la renifler au travers de la vitre. Chose qu’ils étaient capables de faire, ces petites bêtes avaient un flair extraordinaire et l’un d’eux éternua en sentant le vernis de l’acheteuse au travers de sa combinaison. Ce dernier se roula en boule nerveusement en faisant valser ses longs poils blancs et se frotta le museau contre le coussin, c’était tout simplement adorable…

- Oh my god this is way too cute i can’t resist…

L’émotion venait de toucher Astrid si fort qu’elle en perdit son langage universel. C’était très surprenant de voir cette dernière aussi vulnérable derrière son arsenal de maquillage. Pendant qu’elle continuait de pianoter sur l’écran pour que les Gohalas puissent la voir plusieurs minutes d’affilés, son attention se porta sur un specimen plus solitaire qui dans le vivarium voisin, celui des Gohalas des montagnes. Ce dernier était fier, marchant le torse bombé, sa bouche dessinait une petit moue supérieure et faisait balancer sa queue de droite à gauche pour répandre son odeur. Il était en compagnie de deux autre Gohalas des montages. Une fois proche de ses deux camarades, ces derniers grimpèrent rapidement sur le premier obstacle qu’il purent atteindre en le regardant de loin comme intimidé mais pas menacés. Le petit Gohala Alpha fit un bruit à la fois adorable et différent avec son museau comme pour dire « I’m the boss pussy… »

Astrid n’en revenait pas, cette petite créature avait énormément de culot, et en plus de ça, il gratta un peu la neige du vivarium pour en envoyer vers ses camarades, cependant trop loin pour être atteints. Les Gohalas ne se battaient presque jamais, ils montraient leur dominance dans leur comportement. C’est après cette petite démonstration « virilement adorable » que l’alpha s’approcha de la vitre pour plonger son regard vairon dans celui de Astrid qui venait d'appuyer deux fois sur l'écran pour qu'ils puissent se voir mutuellement. Absorbée par le beauté de son regard vairon, Astrid le vit s’approcher d’elle et poussa le même grognement de museau que tout à l’heure. Il la défiait. Mayer ne put s’empêcher de rire , ça semblait vexer l’animal qui poussa une nouvelle fois son bruit dominant amusant. Astrid regarda Info qui semblait lui décrypter son comportement et lui conseilla de rétorqua, ou il la prendrait pour l’oméga du vivarium.

- Han, ah ouais tête brûlée !

Lança Astrid en le fixant droit dans les yeux pour paraître la plus sérieuse possible malgré son adorable bouille rebelle. Ainsi, Mayer grogna en imitant maladroitement le bruit du Gohala pour tenter de l’intimider.Le gohala semblait surpris, c’était la première fois qu’on osait lui répondre et s’opposer à son statut d’alpha.Ce dernier dressa à nouveau son torse un peu plus en avant, ses poils s’hérissaient, il était prêt à défendre sa position de mâle dominant et poussa un cri un peu plus menaçant qu’avant. Le Chahut rameuta les quariens surpris de la scène à laquelle ils assistaient. Ce Gohala était un sacré morceau, il fallait le dompter avant de pouvoir espérer le caresser.

- Tu vas voir…

Rétorqua la blondinette avant de se mettre en position Sumo et de se mettre à hurler plus fort que l’animal le fit en prenant une pose pseudo-menaçante. Cependant, le gohala ne se laissa pas intimider et gratta le sol de ses pattes arrière en prenant une grande inspiration avant de lâcher un nouveau cri d’intimidation, cette fois, ça devenait menaçant. Il ne fallait surtout pas s’arrêter, étrangement, les quariens partirent prendre des appareils auditifs pour se protéger les oreilles et les autres gohalas étaient retournés dans leur terrier. Aucun client n’avait jamais osé hurler comme ça dans la boutique de peur de se ridiculiser, sauf que ce détails n’était pas un problème pour Astrid qui commençait elle-même à se vexer.

- Nan mais tu crois quoi petit caïd…

Elle fit alors un pas en avant et cette fois lâcha un cri beaucoup plus puissant que la dernière fois, c’était maintenant un duel de gueulards. C’était amusant et à la fois intimidant de les voir tous les deux se renvoyer des cris de plus en plus intense. La gohala finit par lâcher un cri extrêmement strident et fort, cela força Astrid à se boucher les oreilles avant qu’elle ne reprenne ses esprits en maintenant le contact visuel.

- Tu crois ça hein…

Mayer prit une grande inspiration avant de lâcher le cri de la chieuse capricieuse le plus aiguë et le plus fort possible, elle hurla tout l’air de ses poumons à la limite de s’en briser la voix. Après que son cri ait retentit, un grand calme s'installa dans la boutique. Essoufflée , Astrid maintenait le regard avec le Gohala alpha qui la regardait avec des yeux tout ronds. L’Alpha resta un instant immobile avant de produire un son beaucoup plus enthousiaste et commença à tourner sur lui-même. Informateur s’approcha de l’humaine encore essoufflée avant de lui annoncer qu’elle venait de gagner le respect du gohala.

- C’est… c’est lui que je veux ! Hurla t’elle la voix à moitié cassée.


Dernière édition par Astrid Mayer le Ven 09 Mar 2018, 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Lun 20 Nov 2017, 01:00
Informateur c'était écarté afin de laisser à Astrid le champs libre pour choisir son gohala. Cette dernière montra aussitôt sa préférence. Effet, l'humaine se dirigea immédiatement vers le vivarium dédié aux gohalas des montagnes, dédaignant celui des gohalas des plaines. Elle s'approcha donc du vivarium, posant les deux mains sur les écrans servant de vitrine. Cela déclencha aussitôt les systèmes, des informations concernant deux gohalas différents s'affichant. L'humain semblait fort amusé par ce système et s'adressa à lui pour lui dire qu'elle adorait cet endroit.

-J'aime également ce lieu, raison pour laquelle je vous ai emmené ici.

Puis, la jeune femme appuya son visage contre les écrans, avant d'appuyer deux fois rapidement sur le même écran, faisant ainsi disparaitre le paysage que les gohalas percevaient de leur côté. Aussitôt, les gohalas poussèrent un cri de surprise. Ils devaient être habitués d'être observé à travers ces écrans, mais certainement pas que ces observateurs aient le visage appuyés contre les dits écrans. L'humaine riait alors que les petites bêtes s'approchaient d'elle, pour la renifler. L'un d'eux sembla parvenir à sentir l'odeur du vernis à ongle d'Astrid, car l'un d'eux commença à éternuer, avant de se rouler à boule et d'aller se frotter contre un coussin. À cette réaction, Astrid poussa un léger cri et commença à s'exprimer en anglais. Le geth n'eut aucun mal à reconnaitre cette langue, puisque c'était celle utilisée par son ami humain, le lieutenant Mirk. Pour en revenir à Astrid, l'humaine ne cessait d'appuyer contre les écrans, afin de maintenir la transparence des écrans.

Informateur ne prêtait pas d'attention à un gohala en particulier, mais il remarqua que l'humaine semblait s'intéresser à un gohala se tenant en solitaire. Le geth reconnu aussitôt le gohala ''alpha''. Il y en avait peu parmi les groupes de gohala et en général, leur statut ne signifiait pas grand chose. Bref, c'était surtout des individus cherchant à se la jouer. Ce gohala avançait en bombant le torse et en faisant virevolter sa queue. Deux de ses congénères s'écartèrent sur son passage. L'alpha réagit en poussant quelques sons, destinés à prouver sa ''supériorité''. Il poussa même l'audace au point d'envoyer un peu de neige synthétique vers ses congénères, avant de défier Astrid. Le petit gohala aux yeux vairons faisait dans l'audace. Cela fit beaucoup rire l'humaine, déclenchant un autre cri de l'animal.


-Il tente de vous intimider. Si vous ne répliquez pas, vous lui donnerez raison, de son point de vue.

Ainsi débuta un duel entre Astrid et le gohala. L'humaine commença par pousser un léger cri. Le gohala réagit en bombant le torse, hérissant son poil et poussant à son tour un cri, plus menaçant que le précédent. Informateur remarqua que l'échange attira l'attention de Saar'Maesa. Le quarien était intrigué par le spectacle en train de se produire dans sa boutique. Pendant ce temps, Anuli et son frère observaient, curieux. Toutefois, Astrid se prit un peu trop au jeu. En effet, elle changea de position pour avoir l'air menaçante et poussa un cri plus puissant. Le duel se poursuivait. Informateur vit Ajinn descendre de son épaule et aller se réfugier dans l'arrière boutique. Saar'Maesa allait se chercher de quoi se boucher les oreilles et probablement aussi pour enregistrer ce qui se passait.

Les échanges de cris continuaient. Anuli demeurait cependant sur l'épaule de son maître. Le gohala n'avait pas peur, cependant il démontrait des signes évident que les cris d'Astrid commençait à lui donner mal aux oreilles. Cela n'avait rien de surprenant, l'humaine criait fort et contrairement aux gohalas dans le vivarium, Anuli n'avait pas d'écrans entre lui et Astrid. Du coup, il recevait la totalité du cri de l'humaine, alors que ceux dans le vivarium voyait une partie du son être diminué par cette barrière. Informateur réagit en appuyant ses mains métalliques sur les oreilles de son compagnon. Le gohala se calma aussitôt, cette barrière diminuant à son tour la puissance du son produit par l'humaine. L'échange continua pendant un moment, Astrid devant même se boucher les oreilles. Heureusement que les geths n'avaient pas de genre de soucis. Heureusement, le duel approchait de la fin. Astrid poussa un dernier cri, mettant visiblement ses dernière réserve dedans. Il dura plusieurs longues secondes, avant qu'elle se taise. Le silence régna dans la boutique. Puis, l'alpha poussa un cri enthousiaste et tourna sur lui-même. Informateur put enfin libérer les oreilles d'Anuli.


-Il semblerait que vous ayez gagné son respect... ou sa soumission.

L'humaine répondit avec une voix légèrement cassée qu'elle voulait ce gohala. Le geth acquiesça, attendant ensuite le retour de Saar'Maesa. Ce dernier fut de retour une minute plus tard. Le quarien jeta un regard dans la direction d'Astrid et d'Informateur pour s'assurer que le duel était bien terminé. Quand il constata que c'était bel et bien fini, il s'approcha très décontracté, malgré ce qui venait de se passer.

-Et bien, pas souvent que ce genre de chose arrive. D'accord, de temps en temps, quelqu'un réplique, mais ça va jamais aussi loin. Quelque peu inutile si vous voulez mon avis. Mais bon, j'ai pu en enregistré une partie. Ça pourrait faire une bonne annonce sur l'extranet: Ils sont tellement mignon qu'il rend les femmes complètement timbrée.

Le quarien rit à sa blague. Informateur en profita pour pointer le gohala élu d'Astrid du doigt.

-Elle a fait son choix, elle désire avoir ce gohala.

Saar'Maesa regarda le gohala que le geth pointait du doigt. Il haussa aussitôt un sourcil.

-Drôle de choix.

Il activa ensuite son omnitech et ouvrit un canal de communication.

-Nefa, on a une acheteuse en avant. Tu peux aller lui chercher le gohala qu'elle a choisi?

-D'accord, tu m'indiqueras lequel.

-L'alpha.

-Quoi? Quelqu'un veut cette petite peste.

Le quarien coupa la communication plutôt que de répondre. Une minute plus tard, on put voir du changement dans le vivarium des gohalas. En effet, le paysage du fond vit soudainement un trou apparaître, laissant percevoir une quarienne en combinaison, plus précisément, la tête seulement. La quarienne lança des fruits à travers l'ouverture. Aussitôt, les gohalas sortirent de leur cachette et commencèrent à dévorer avec appétit la nourriture. La fenêtre se referma, laissant place à une porte, qui était dissimulé depuis tout ce temps, avec le même principe des écrans. La quarienne était totalement visible cette fois. Fait étrange, la capuche typique de sa combinaison était plus grosse à première vu et semblait bouger. La femme avança dans le vivarium, à coup de pas très lents, pour éviter de marcher sur un gohala. Elle attrapa le gohala choisi par Astrid, en passant ses mains sous le torse de l'animal. Elle le souleva ainsi dans ses bras et repartit par où elle était arrivé. La quarienne referma la porte derrière elle. À peine la porte fut-elle fermé que les gohalas encore dans le vivarium semblèrent exploser de joie. Apparemment, ils n'allaient pas regretter leur congénère. Les minutes s'écoulèrent avant que la quarienne de tout à l'heure arrive. Dès qu'elle fut en vue, Informateur la présente.

-Il s'agit de Nefa'Maesa, la compagne de Saar'Maesa.

La quarienne tenait encore le gohala contre elle, par un seul bras. Elle le maintenait avec son avant bras. La petite bête portait un harnais autour du torse et du dos. Le harnais était relié à Nefa'Maesa. Pas difficile de comprendre qu'il s'agissait d'une sorte de système antivol. Maintenant qu'elle était plus proche, il était possible de voir la raison pour laquelle la capuche de la quarienne semblait plus ample et mouvante. En fait, Ajinn était dans la dîtes capuche, comme s'il cherchait à se cacher. Malgré la visière, il était facile de voir que Nefa lançait un regard noir à Astrid.

-C'est donc vous qui avait fait peur à mon petit chéri.

Aucun doute possible, elle parlait d'Ajinn, car après ces mots, elle lui caressa la tête, pour le rassurer. Pendant ce temps, l'alpha avait remarqué Anuli. Aussitôt, il poussa un cri pour le défier. Le gohala d'Informateur réagit en portant son regard dans celui de l'alpha, mais sans pousser un seul cri. Les deux petites bêtes restèrent ainsi à se défier du regard en silence. Finalement, le nouveau finit par détourner le regard, s'avouant ainsi vaincu. Cela fit profondément rire Saar'Maesa.

-Eh bien, Anuli vient de le remettre à sa place, à son tour, sans crier. Pas pour rien que c'était lui l'alpha avant son départ et avant que celui-là arrive. Bon, donc pour en revenir à la petite bête, son prix est de 900 crédits, madame.









Revenir en haut Aller en bas
Messages : 65
Crédits : ( j'y travaille )

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Mer 10 Jan 2018, 16:36
Une quarienne en colère observa Astrid d'un très mauvais œil tandis que la blondinette tenta de reprendre de la voix. La pilote de l'Alliance se tourna lentement vers celle qui semblait tenter de pâlir sa victoire sur son futur gohala.

- Hey... j'ai pas fait exprès ! C'est ce petit monstre qui m'a provoquée , Info m'a dit que je devais répondre !
- M'enfin regardez Ajinn est maintenant tout apeuré et ne voudra sûrement plus sortir pour au moins 20 minutes !
- Mais j'y peux rien si c'est un trouillard votre petit chéri ! Rétorqua la petite rebelle sans la moindre diplomatie. Encore que, sachant qu'elle n'est pas sur sa planète, la seule humaine dans le coin, Mayer s'empêcha d'être « trop » grossière.
- Un trouillard ?! Ajinn ! Montre lui que tu sais preuve de courage !

A ses mots, la petite boule de poil sortit le bout de la truffe pour sniffer les odeurs autour de lui. C'était craquant... encore plus lorsque le gohala sortit sa tête pour pousser un petit bruit pseudo menaçant avant de retourner dans sa capuche. ça faisait fondre l'humaine qui laissa sortir un petit soupire attendrie. Elle s'en voulait presque de l'avoir fait peur comme ça mais ça en valait la peine...

- C'est bien Ajinn ! Encouragea sa maîtresse, la situation était certes tendue, mais cette altercation donna une touche de comique, ça détendait un peu l'atmosphère.

Astrid ne pouvait s'empêcher de rire devant la scène qui se déroulait sous ses yeux ce qui envoya un peu de buée sur la vitre de sa combinaison. L'animal fit plusieurs tentatives avant de réellement sortir et de se poser sur l'épaule de sa propriétaire. Un bruit provocateur lui parvint , lancé par l'alpha que Astrid voulait acquérir. Elle dû faire comme Anuli et le regarde droit dans les yeux pour le calmer. Ce dernier était têtu et très caractériel, pas étonnant que Astrid l'ai choisi.

Le duel inattendu qu'Astrid avait livré contre son futur Gohala lui avait exigé plus d'énergie qu'elle ne le pensait ! Avant même de pouvoir l'acheter, Mayer su qu'elle allait en chier avec cette petite boule de nerfs. En effet, il était aussi possible de le dominer avec un regard maintenu plus longtemps. Le jeune Gohala s'était fait remettre à sa place par son aîné, le duel entre la fougue et l'expérience avait donné raison à la sagesse. La petite peste d'alpha venait d'avoir 3 mois et était déjà une forte tête. Il était possible de voir que ce n'était pas le maître qui choisissait son Gohala mais plutôt l'inverse. C'est avec la voix cassée que la blondinette se tourna vers le vendeur lorsqu'il lui avait annoncé le prix de son futur compagnon.

- 900 quoi...? Sérieux ?! S'exclama t'elle avec la voix à moitié cassée.
- N'oubliez pas la nourriture est livrée avec et les différentes vaccinations... Nous ne faisons pas tant de marge que cela en vendant nos Gohalas. Le votre a demandé un peu plus... d'attention.

Apparemment, le jeune alpha était responsable de plusieurs petits dégâts et de légères bagarres. Les gohalas ne se battent presque jamais et s'ils le font, ça reste de l'ordre de la chamaillerie.

- Mais je ne suis pas prête à mettre 900 crédits ! Dites... Elle marqua une pause un instant avant de reprendre.
- Vous aviez dit tout à l'heure être intéressé pour réutiliser ce que vous avez filmé. ça pourrait faire une énorme promo pour vous...
- Madame...
- Je connais des amies qui craqueraient devant ces petites choses et qui seraient prêtes à faire le détour jusqu'à Rannoch pour ça! En plus de la publicité que vous vous ferez je pourrais en parler autour de moi ! Je prends le Gohala pour 600 crédits.Elle n'avait pas trop le choix de négocier, Mayer était presque dans le rouge ce mois ci à cause de ses sorties et dépenses excessives...

D'un coté, si le quarien utilisait l'enregistrement pour faire de la publicité avec un slogan pété et une musique humoristique, ça pouvait en effet très bien fonctionner. Le vendeur discuta avec sa compagne qui avaient les bras croisés dans un premier temps. L'établissement n'était pas si grand que cela, il disait vrai sur leur marge avec les Gohalas. Après quelques minutes de discussion, le vendeur revint vers l'acheteuse.

- Nous aurions plusieurs conditions pour utiliser l'enregistrement...
Astrid ne parvint pas à dissimuler sa joie plus longtemps et lâcha un petit rire nerveux de joie.
- Vous nous donnez tous les droits d'exploitation de la vidéo qui pourra être diffusée sous tous les supports.
Aië... C'était beaucoup demandé, mais Astrid réclamait un geste difficile pour le quarien, il était normal qu'elle en fasse autant.
- Heu... ça veut dire qu'on pourra me voir hurler comme une demeurée dans les supermarchés... ou panneaux publicitaires ?
- En effet. Et ce, aussi longtemps qu'on le voudra, donc à durer indéterminée.

C'était un gros dilemme. Astrid n'avait plus peur du ridicule après toutes ces années de bêtises, mais s'afficher partout comme ça c'était autre chose. Mayer du prendre un temps de réflexion en regardant informateur, puis le gohala qu'elle voulait acheter. Ce dernier semblait déjà attaché à sa potentielle maîtresse maintenant qu'elle a montré qu'elle pouvait le dominer à son propre jeu.

- A ces conditions j'en demande 500 avec 2 mois de nourriture supplémentaires.
- Nous le vendons déjà à perte pour 600 crédits Madame Mayer...
- 550 avec un mois de nourriture de plus et vous pourrez m'afficher ou que vous voudrez, autant que vous le voudrez.

Le quarien dû à nouveau consulter sa compagne pour se décider, c'était la première fois qu'ils avaient affaire à une humaine, et une aussi têtue. D'un autre coté, ses arguments avaient de quoi intéresser l'équipe de la boutique. La quarienne exposait déjà ses idées pour un spot publicitaire placé au marché à coté du spatioport. Pas de doute, un cas comme celui là ne devait pas arriver très souvent... Honnêtement, ça pouvait faire un tabac et ça les quariens l'avaient flairé.

- 600 crédits et un mois de nourriture en plus de ce qui est déjà offert, on ne pourra pas prendre moins.
Informateur souligna qu'Astrid était en train de faire une excellente affaire, mais il faudra passer les quelques prochains mois cachée dans ses appartements le temps que la pub soit diffusée.

- Marché conclus !

Mayer ne le savait pas, mais elle allait sûrement devenir une sorte de mascotte du quartier grâce à une telle publicité... Surtout que les caméras de sécurité ont pu la filmer sous plusieurs angles pendant qu'elle hurlait, il y avait de quoi de faire un vrai petit montage avec de bons close up.


Dernière édition par Astrid Mayer le Ven 09 Mar 2018, 20:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Sam 13 Jan 2018, 18:28
Informateur observait en silence la suite des événements. Il était curieux de voir comment Astrid réagirait au prix annoncé par Saar. Est-ce qu'elle tenterait de contester le prix ou bien serait-elle trop charmer le gohala et payerait-elle sans chercher à négocier ne serait-ce qu'un tout petit peu. Juste avant cela, l'humain et Nefa avaient eu une dispute. La raison de cette dispute: Les cris que l'humaine avait poussé avait fait peur à Ajinn. La quarienne avait encouragé le gohala à faire preuve de courage. Ce dernier avait réagit en faisant ressortir son nez, en éternuant un bon coup et en poussant un cri. Puis, il retourna se cacher. Informateur n'était par certain qu'on pouvait appeler ça une véritable preuve de courage. Toutefois, au bout d'un moment, la petite bête se décida enfin à quitter sa cachette et alla prendre place sur l'épaule de sa maîtresse. L'alpha remarqua la présence d'Ajinn et sembla vouloir le défier, mais ce dernier ignora tout bonnement le jeunot. Astrid par contre défia la petite bête du regard. L'animal était si jeune et pourtant il avait déjà ce genre de caractère. Si Astrid ne le prenait pas en main, il risquait d'être difficile à gérer. D'un autre côté, cela voudrait dire qu'il aurait une personnalité semblable à celle de sa maîtresse.

Les négociations purent enfin commencer. Astrid jugea instantanément que le prix de 900 crédits était beaucoup trop élevé. Informateur évita de se mêler à la négociation. Il était mal placé pour cela, après tout Anuli ne lui avait rien coûté, on le lui avait cédé. Saar tentait de justifier la raison du prix, pour ce gohala en particulier. Astrid revint rapidement avec une proposition, proposant que ces cris soient utilisé pour une campagne publicitaire, en échange, que le gohala lui soit cédé à 600 crédits. Saar et sa compagne s'éloignèrent pour discuter entre eux. Le quarien revint, en acceptant de faire passer le prix à 600 crédits, à condition de pouvoir utiliser cette publicité sur tous les supports possibles et pour une durée indéterminée. Elle répliqua en demandant plus de nourriture. Au final, Saar présenta sa dernière proposition: 600 crédits et 1 mois de nourriture supplémentaire. Informateur décida d'intervenir après avoir entendu cette nouvelle proposition.


-C'est une bonne offre.

Cela sembla convaincre Astrid qui accepta la proposition de Saar. Le quarien guida l'humaine jusqu'à l'entrée du magasin. L'échange financier fut effectué. Dès que la confirmation du versement des crédits fut obtenu, Saar fit un signe de tête à sa conjointe. Cette dernière retourna dans l'arrière-boutique avec le gohala. Pendant ce temps, le quarien faisait remplir quelques documents légaux à Astrid. Heureusement, le tout était assez court. Pendant que l'humaine remplissait le tout, Saar fit sortir de la marchandise de derrière le comptoir. Il y déposa donc, une dizaine de brosse différentes, chacune avec une manche différent, mais ayant une tête rectangulaire ou ovale. Les manches étaient tous de couleurs différentes. Il y avait également trois nécessaires pour les griffes, un pamphlet et une liste.

-Alors, pour les documents, vous avez une semaine pour remplir les détails importants, comme votre identité et le nom que vous donnerez au gohala. Ensuite de quoi, vous les envoyez via extranet à l'adresse sur les documents. À l'achat du gohala, vous avez droit à plusieurs produits. Tout d'abord, deux brosses. Les brosses à tête rectangulaire sont utilisé pour retirer des éléments restant coincé dans la fourrure. Les brosses ovales sont pour le brossage ordinaire, pratique pour éviter d'avoir des poils un peu partout. Vous avez différents modèles de manche, à vous de voir avec lequel vous êtes le plus confortable et la couleur que vous voulez, j'irai ensuite vous les chercher. Même chose pour le nécessaire à griffe.

Ensuite de quoi, le quarien lui montre le pamphlet et la la liste. Sur le pamphlet, on pouvait voir une liste de produit médicaux, le nom standard et le nom en médical. Quant à la liste, c'était une liste des différentes nourritures disponibles pour les gohalas. Cela se composait de fruits, de légumes et de noix, tous dextro. La nourriture venait dans des conserves pour leur transport. La variété était plutôt bonne, il y avait des conserves n'ayant qu'un seul types de fruits ou de légumes, certains mélangeant plusieurs et d'autres se composant d'un mélanges des trois produits.

-Ici, vous avez une liste des vaccins que votre gohala a reçu. À vous de voir s'il en a besoin d'autres pour l'endroit où vous l'emmenez. Pour la nourriture, comme nous l'avons dit, vous avez donc l'équivalent de deux mois. À vous de regarder la liste et de faire votre choix.

C'est à ce moment que Naefa revint, en tenant une chose dans chaque main. Dans la main gauche, un objet ressemblant à une litière pour chat, destiné aux petits besoins du gohala. Elle le déposa sur le comptoir, tandis que Saar sortait une grand poche du produit destiné à remplir cette litière. Dans l'autre main, la quarienne tenait une cage de transport animalier et le gohala était à l'intérieur. La petite bête observait le monde extérieur à travers le grillage. Naefa déposa la cage sur le comptoir, en prenant garde de ne rien écraser s'y trouvant.

-Voilà la petite bête.

Informateur continuait d'observer. C'est à ce moment, qu'Ajinn en profita pour descendre de l'épaule de sa maîtresse, escalader le geth et retrouver Anuli sur l'épaule du synthétique. Les deux frères recommencèrent à se frotter la tête l'une contre l'autre.









Revenir en haut Aller en bas
Messages : 65
Crédits : ( j'y travaille )

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Dim 21 Jan 2018, 19:43
Ce fut un moment presque sacré pour Astrid, elle qui n'avait d'yeux que pour les Gohalas depuis plusieurs mois déjà. Elle allait enfin pouvoir avoir le sien, rien qu'à elle. On aurait dit une gamine en train d'attendre que le père noël apporte les cadeaux. L'excitation de Mayer se fit grandissante à mesure qu'elle recevait le matériel d'entretien de son futur compagnon. Quand le quarien lui parlait des documents, l'humaine ne passait son temps qu'à regarder le matériel qu'il lui offrait avec le gohala, y'a pas à dire, c'était une très bonne affaire. Astrid jouait avec chaque brosse, amusée en s'imaginant déjà en train de bichonner son petit chéri.

Le quarien poursuivit ses explications pendant qu'elle jeta un coup d’œil au nécessaire pour les griffes, c'était du bon matériel, il y avait plusieurs étuis avec des pinces et limes de plusieurs formes. Certaines d'entres elle servaient à nettoyer, d'autres à limer les pointes des griffes pour éviter qu'elles ne soient trop tranchantes.

- ça a l'air trop cooooool… lança le lieutenant toujours la voix un peu cassée en jouant avec les divers accessoires de son gohala. Un petit grattement de gorge la fit se retourner vers la quarienne qui semblait lui rappeler de rester attentive.

Après quoi le lieutenant se saisit du pamphlet que lui tendait le vendeur. Même les boites de nourriture pour les petits animaux arboraient des motifs colorés et Kawaï, on dirait que l'industrie de ces petites bêtes était bien conçue pour plaire à Astrid… Pas de doutes, la jeune femme éprouvait cette petite effervescence qu'elle pouvait ressentir pendant son enfance face à des cadeaux surprises entassés sous le sapin.

Après quoi la blondinette dû écouter un minimum ce que le vendeur lui disait, il s'agissait de la liste des vaccins que le petit prince avait déjà reçu. Avec tous ces bonus, Mayer se sentait presque mal à l'aise d'avoir autant négocié, mais l'échange était équivalent. Pour le moment Astrid semblait plutôt calme malgré ses excès de curiosité, c'est au moment ou elle vit apparaître son gohala prêt à être livré que cette dernière était sur le point de péter un câble.

- Il est… trop mignoooooooon !!!

Sa voix virait dans les aiguës à moitié cassée, c'était comique, on aurait dit une adolescente en train de violemment muer. Elle avait les mains jointes comme une gamine et n'avait plus aucune retenue en se penchant sur la cage de son petit compagnon. Ce dernier la regardait avec des yeux qui trahissaient une très grande intelligence mais aussi beaucoup de fourberie. La musculature de ses pattes arrières trahissaient aussi la vélocité de ce petit monstre, vivant dans les montagnes il avait développé une certaine robustesse.

- Je peux pas attendre plus longtemps !!

A ces mots, Astrid fit ce qu'elle n'aurait jamais dû faire avec cette pareille tête brûlée… Elle ouvrit sa cage pour pouvoir le prendre dans ses bras. A ce moment là… La quarienne voulut l'en empêcher mais… c'était trop tard. Le mal était fait, le jeune alpha sortit de la cage comme une fusée et partit courir dans les rayons de la boutique.

- Madame Mayer !!!! Hurla la compagne du vendeur. C'était partit pour une course poursuite du petit animal.
- J...J'ai pas exprès !!! je savais que…
- Si je l'ai mis en cage c'est pour une bonne raison Madame Mayer ! En plus du plus caractériel c'est le plus cascadeur !!! Allons le chercher et levez les yeux !
- Lever les y… ?
- Il GRIMPE aux rayons !!!

A ces mots le petit groupe dû partir à la chasse au gohala. Informateur pu rapidement retracer la position de ce dernier. Cette petite fripouille ne faisait pas de dégâts matériel, mais il faisait vite angoisser les personnes l'entourant. Le petit monstre avait réussit à escalader plusieurs sac de nourriture avant de se poser dans un petit lit douillé dans le rayon des produits de luxe. C'était le premier endroit qu'il avait découvert au moment de son arrivée à la boutique. Il s'agissait d'un petit lit pour Gohala rembourré avec du coton de très haute qualité cultivé sur Eden Prime. Le petit prince avait élu domicile à l'intérieur. Astrid était la plus légère du groupe et Informateur était en train de la guider pour la faire monter au rayon avec une échelle pour récupérer son compagnon.

Une fois en haut , Mayer tenta d'attraper le petit animal qui lâcha un bruit d'une connotation insolente avant de prendre son lit dans sa gueule et de s'en aller avec en courant dans un autre rayon.Les quariens étaient de la partie aussi, pas de doute, cette journée allait être exceptionnelle pour les vendeurs !

La situation était plus comique que stressante, heureusement que le jeune alpha était trop léger pour faire le moindre dégât dans la boutique. Seul le bruit du lit qu'il trimballait avec lui pouvait le trahir. Informateur suivait sa piste facilement, mais le pourchasser était peine perdue, il allait valoir lui tendre un pièce pour le capturer.
La quarienne aida Mayer à poser un chemin de friandises pour Gohala jusqu'à dans sa cage. Naefa semblait bien connaître ce petit monstre et avait varié les friandises sur le chemin pour le piège. En plus d'être difficile en matière de nourriture, ce dernier était aussi capricieux et se lassait vite de manger la même chose.

Une fois planqué, le petit groupe dû attendre que le jeune alpha vienne près de la cage et commença à manger ses friandises. Une à une, la petit bête se rapprocha du piège, le gérant tenait un filet prêt à le lancer sur la petite créature. Au moment ou il allait atteindre l'endroit cible pour le capturer, ce dernier lâcha un petit rôt adorable qui fit soupirer Astrid toute gaga de sa nouvelle peste. Bien sûr, ça avait trahi la position du groupe et le petit prince put prendre à nouveau la fuite en récupérant son lit dans sa gueule au passage.

Naefa était sûrement en train de rougir de colère dans sa combinaison tandis que son compagnon trouvait ça très drôle. C'est alors que ce dernier eut une idée… Il allait falloir utiliser les gohalas du groupe pour traquer ce petit monstre et le faire courir dans un piège à détente. Avec l'aide de Naefa, le gérant installa le piège avec un bout de ficelle et mis le filet en équilibre sur un support tandis que Astrid et Informateur traquaient la petite peste… La chasse continuait.


Dernière édition par Astrid Mayer le Ven 09 Mar 2018, 20:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Jeu 25 Jan 2018, 01:55
Informateur observait le déroulement des événements en silence. Il avait regarder Astrid se focaliser sur les diverses brosses montré par Saar, les prenant une à une dans ses mains. Elle devait tenter de voir lesquelles offraient plus de confort dans sa main. Elle en choisit toutefois pas une brosse précise pour le moment, apportant ensuite son attention sur les divers nécessaires à griffes. S'il se souvenait bien, l'expression humaine pour désigner la situation était: Tel un enfant dans une boutique de bonbons. Toutefois, le geth n'était pas totalement certains que c'était l'expression exacte. Même les boîtes de nourriture attirèrent fortement l'attention de l'humaine. Vu toutes les réactions suscités par la marchandises offertes par Saar, Informateur n'avait aucun doute. Si la boutique de Saar avait été plus près du lieu de résidence d'Astrid, l'humaine serait venu constamment à la boutique pour les achats destinés à son gohala. Pour en revenir à ce dernier, il restait là, dans sa cage à observer le monde extérieur. Astrid continuait de s'extasier avec sa voix aiguë. Puis, elle décida qu'il était temps pour elle de faire plus ample connaissance avec son nouvel animal de compagnie. Même s'il ne dit rien et ne fit aucun geste, Informateur approuvait, le premier contact était important. Astrid ouvrit la porte de la cage, voulant certainement prendre la petite bête dans ses bras. Informateur remarqua cependant que Nefa semblait sur le point de l'empêcher de faire. Puis, catastrophe, la porte de la cage fut ouverte et le gohala bondit hors de la cage et s'enfuit dans les raaons du magasin. Ça expliquait pourquoi la quarienne avait voulu empêcher Astrid de libérer la petite bête. Nefa s'emporta contre Astrid et donna ses recommandations pour attraper cet animal des plus turbulents.

Comme tout le monde, Informateur partit à la recherche du gohala, entrant dans l'un des rayons. Le geth jetait des regards autour de lui, lorsqu'Anuli et Ajinn poussèrent un léger cri, attirant l'attention du synthétique plus haut. Il aperçut l'animal, ce dernier avait apparemment utilisé plusieurs sacs de nourritures comme appuis pour grimper sur l'un des rayons et maintenant, il se reposait sur un lit douillet de haute qualité. Il valait mieux espérer pour Astrid que le gohala n'endommage pas cet article, autrement elle serait obligé de l'acheter. Le synthétique prévint aussitôt le groupe. Astrid attrapa une échelle et grimpa en haut du rayon, tandis qu'il lui donnait des instructions, afin de la guider jusqu'au gohala récalcitrant. Malheureusement, cela échoua. En effet, alors que l'humaine était presque à portée du gohala, ce dernier remarqua sa présence, poussa un cri de provocation, avant de descendre du lit, de le prendre dans sa gueule et de se sauver avec. Informateur reprit sa traque. Deux éléments jouaient en sa faveur pour retracer le gohala. Tout d'abord, sa nature synthétique lui permettait d'isoler certains son. Ensuite, parce que le gohala faisait du bruit à cause du lit. Cette poursuite ne les menait nul part toutefois. Il fallait appâter le gohala et l'obliger à sortir de sa cachette.

Nefa eut une idée, Astrid et elle disposèrent des friandises sur le sol. Des friandises diverses, puis qu’apparemment, en plus de son sale caractère, ce gohala était difficile avec sa nourriture. Le geth fut d'ailleurs obligé de retenir Anuli et Ajinn afin d'éviter que ce soit eux qui mangent les dîtes friandises. Une fois le piège mis en place, Informateur alla se cacher avec le reste du groupe derrière un comptoir. Il ne restait plus qu'à attendre. Au bout d'un moment, le gohala sortit de sa cachette. L'animal laissa tomber son lit et commença à manger les friandises une à une. Alors que l'alpha allait être à portée du filet, il lâcha un rot, ce qui fit encore fondre Astrid. Malheureusement, la bête l'entendit et s'enfuit après avoir récupéré le lit. Cela déclencha un rire chez Saar, mais pas chez sa femme, elle devait bouillir de rage. Heureusement, le quarien rattrapa le coup en proposant d'utiliser leurs gohalas afin de traquer le petit impertinent. Informateur laissa les quariens préparer le piège, alors que lui se préparait à repartir en chasse. Dès qu'il aperçut le gohala impertinent, il le pointa d'un doigt en poussant un léger son afin d'attirer l'attention d'Anuli et Ajinn.


-Attrape, Anuli.

L'animal de compagnie du synthétique porta son regard sur l'objet pointé par son maître. Il fixa son regard sur le gohala et resta immobile pendant un moment. Puis, l'animal Anuli descendit rapidement de son maître et bondit sur le rayon à proximité, partant à la poursuite de son congénère. C'était un jeu qu'Informateur avait appris à l'animal. Il lui pointait un objet et la petite bête devait ramener ce qu'il pointait. En général, le geth le faisait sur de petits objets ou sur le point rouge d'un pointeur laser sur un mur. Cela permettait de faire faire de l'exercise à l'animal et de l'amuser. Anuli poursuivrait le récalcitrant et ferait son possible pour le ramener vers lui. Ajinn partit également à la course, cependant lui n'était pas en chasse, il ne faisait que suivre son frère. Ensuite de quoi, le synthétique alla se positionner près du piège. Pendant plusieurs longues minutes, on aperçut les trois gohalas qui courraient sur les rayons. Heureusement, le trio ne faisait rien tomber. Anuli et Ajinn poursuivaient le jeunot sans relâche. Le concerné semblait s'essouffler peu à peu. Puis, après un autre moment de poursuite, les deux frères parvinrent à lui faire prendre la direction du piège. Lorsque le turbulent gohala passa sous le filet, le piège se déclencha, mais rata sa cible de peu.

Une chance pour eux, Informateur avait prévu le coup. En effet, le geth avait décidé de se montrer prévoyant juste au cas. Ainsi, alors que le gohala parvenait à éviter le filet de justesse, il n'arriva pas à faire de même avec le geth. Le synthétique sembla surgir de nul part pour la petite bête, car la main métallique passa entre les pattes avant et arrière de l'animal et l'attrapa au niveau du torse. Avant que l'alpha ait le temps de comprendre ce qui se passait, il était soulevé dans les airs par Informateur. Ce dernier le tenait d'une seule main et l'empêchait de fuir. Le gohala commença à se débattre et lâcha son lit, mais ne parvenait pas à se libérer. Nefa arriva aussitôt avec la cage et le geth laissa tomber l'animal dedans. La quarienne referma la porte rapidement. La petite bête démontra immédiatement du mécontentement, voulant ressortir. La cage fut déposé sur le comptoir de l'entrée, avant que Nefa se tourne vers Astrid, pas besoin de voir son visage pour comprendre qu'elle lui lançait un regard noir.


-Vous le laissez dans la cage!

Saar continuait de rire. Anuli et Ajinn observaient la scène en silence. Anuli observait son maître avec des grands yeux. Ce dernier savait pertinemment ce que son animal de compagnie attendait. Le geth s'éloigna allant fouiller dans un des rayons et revint au bout d'un moment avec un grand sac de friandise. Il ouvrit le sac et en fit sortir une poignée de friandises qu'il déposa sur le sol devant les deux frères. Les petites bêtes se jetèrent sur les gâteries et mangèrent avec appétit. Une fois le repas terminé, Anuli s'approcha d'Informateur et utilisa quelques prises sur la plateforme du geth, au niveau d'une jambe afin de grimper sur son maître et d'aller reprendre place sur son épaule. Ajinn, de son côté, grimpa sur le comptoir et s'y coucha.









Revenir en haut Aller en bas
Messages : 65
Crédits : ( j'y travaille )

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Dim 11 Fév 2018, 19:59
A peine acheté que le voilà déjà en train de foutre un sacré bordel… Le jeune gohala alpha se faisait en effet pourchasser par ses petits camarades pour pouvoir l'attirer dans un piège et le ramener dans sa maudite cage. Le fuyard était rapide… Mais après une bonne vingtaine de minutes à cavaler partout dans la boutique avec un lit dans la gueule, il finit enfin par ralentir. Un piège tendu par Informateur semblait pouvoir l'attraper mais… lorsqu'il passa en dessous de ce dernier, l'évita avec une agilité déconcertante.

Les jeunes Gohalas ont tendance à être extrêmement nerveux et rapides, il leur fallait bien quelques années pour s'assagir un peu… Alors que la petite fripouille semblait couiner victoire, une énorme main métallique vint la soulever à plus de 2m50 du sol. Les doigts du geth retenaient parfaitement l'animal dont les poils enveloppaient la formes de ces derniers. Après avoir incarcérer le petit fugitif, Neafa s'approcha d'Astrid à grandes enjambées. Mayer savait qu'elle venait de faire une boulette et pour une fois, avait de la décence de la fermer.

Heureusement pour elle, Saar avait l'air de s'être bien amusé de la situation. Les caméras ayant filmé ce qu'il s'était passé, ça pourrait faire un tabac pour le spot publicitaire. Les voir ainsi chasser le petit Alpha dans la boutique avait de quoi amuser la clientèle. Malgré cet incident il y avait quelque chose de différent dans le regard de Mayer depuis son arrivé sur Rannoch. De la... douceur ? De la bienveillance, et même un zeste de patience quand elle observait les yeux vairons de son Gohala. La blondinette venait peut être de faire l'acquisition de ce qui serrait un membre de sa propre famille. La jeune teigne regardait au travers de sa cage sa maîtresse, ils s'observèrent longtemps.

Un drôle de phénomène se produit lorsqu'un Gohala et son maître se trouvent, ils crée presque immédiatement un lien qui ne pouvait que s’amplifier en mal comme en bien. Ces petites bêtes pouvaient vivre très longtemps, jusqu'à 30 ans pour les Gohalas domestiques. Si Astrid avait mis autant de temps pour se décider d'en prendre un c'était exactement pour cette raison là. A défaut d'avoir une famille proche, quelqu'un qui l'attendrait le soir en rentrant, la petite créature pouvait lui amener le réconfort sentimental dont elle semblait tant manquer.

- Eh bien loulou ! J'espère que tu seras plus tard !

Informateur lui précisa qu'il faudra quelques années à ce petit Alpha pour adapter son comportement. Apparemment, même sa capture a été difficile, c'est un Gohala Alpha solitaire qui pouvait faire absolument tout ce qu'il voulait. Pendant le temps de son séjour dans la boutique, c'est Neafa qui eu la corvée de s'en occuper. Elle ne l'aimait pas et ça, le petit le ressentait et avait tout fait pour rendre la vie de la Quarienne difficile.

Mayer aimait cette petite boutique et comptait y revenir dés que possible. Cependant l'heure de partir était venue. La jeune femme serra la main à Saar qui semblait content de l'aventure, Neafa elle, s'en alla prétextant qu'elle avait du travail à faire.

- Hey encore désolée pour le foutoir...

- Ne vous en faites pas, au moins rien n'est tombé, je ne suis pas déçu de la première visite humaine dans ma boutique, repassez nous voir quand vous le voulez.

- Si possible, assez tard ! Ajoute Neafa encore un peu frustrée de la chasse au Gohala dans la boutique.

Astrid riait jaune à cette remarque, les choses auraient pu se passer de manière beaucoup plus catastrophique, une chance que tout aille bien. Ravie d'avoir fait l'acquisition de son animal, la blondinette se dirigea vers la sortie mais ne pu s'empêcher d'acheter au passage le lit que le Gohala semblait tant aimer. Bien sûr, Informateur l'avait prévenue que céder à ses caprices aussi tôt n'était pas la chose la plus intelligente à faire... Mais bon, ça, elle allait le remarquer bien assez tôt.

Pendant ce temps le geth avait fait l'acquisition de certaines friandises pour les deux Gohalas frères. Ces petits monstres se jetèrent dessus avec des bruits et couinements qui ne cessèrent de faire soupirer notre blondinette faussement hautaine. Mayer était complètement obnubilée par le mouvement de leurs petites joues grasses bougeant au rythme de leur mastication. Après ce nouveau spectacle de mignonnerie, que le lieutenant pris évidemment la peine de filmer grâce à un bouton situé sur le coté de sa visière, le petit groupe dû se préparer à partir.

Informateur avait reconduit Astrid au véhicule qu'il avait loué pour pouvoir retourner dans la zone du spatioport. Mayer allait peut être rester un peu plus au marcher, maintenant en compagnie de son Gohala. Cette dernière réfléchissait encore à quel prénom lui donner. La pilote posa un tas de questions à Informateur pour apprendre à le dresser correctement. Après quelques explications bienvenues, la blondinette voulu faire un test... Elle plaça le lit que le Gohala semblait à tout prix vouloir piquer devant l'ouverture de sa cage. Lentement, et avec beaucoup de précautions, Astrid ouvrit la cage pour le laisser sortir. Informateur estimait le risque de fuite de l'animal à plus de 75% mais le lieutenant était une personne très...très...têtue.

- Oui oh, laisse moi essayer, au pire je vais lui courir après ! Rétorqua t'elle au synthétique.

Magie, le petit monstre s'installa tranquillement dans son lit, essaya de faire des boules avec les petits cousins présents au fond de ce dernier. C'était adorable... le petit Alpha semblait épuisé d'avoir autant couru et se laissa rouler en boule, formant une sorte de pompon de poils blancs. Astrid avait eu pitié en le voyant presque suppliant à l'intérieur de sa cage, elle comprit qu'avec ce petit ça allait être donnant donnant. Les répercussions sur ses habitudes allaient être importantes, il va falloir régulièrement donner de l'attention au petit pour qu'il se tienne tranquille.

Ça la rendait complètement gaga de voir son animal comme ça. Astrid porta le lit avec son loulou à l'intérieur mais Informateur lui rappela qu'il y avait encore beaucoup de matériel à transporter... Évidemment, Astrid tenta de faire les yeux doux au synthétique pour lui demander de l'aider à porter tout ça. Heureusement pour elle, le geth était bienveillant et l'aida avec tous ses sacs.

- N'empêche, je me demande si tu as la chance de pouvoir trouver ces petits gars aussi mignon que moi !

Demanda t'elle au synthétique. Il est vrai qu'elle se demandait si les geths pouvaient ressentir ce genre d'émotions ou alors agissaient toujours avec logique et pragmatisme. Il était pour elle difficile d'appréhender les ressentis et l'intelligence que pouvaient avoir une IA. Maintenant, s'agissait de trouver la place ou poser tout ce matériel...








Dernière édition par Astrid Mayer le Ven 09 Mar 2018, 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Jeu 15 Fév 2018, 21:33
Informateur était bien content que toute cette histoire soit enfin terminé. Quand il avait accepté d'aider Astrid à se trouver et à faire l'acquisition d'un gohala, le geth ne s'attendait pas à tout ces petits problèmes. Pour commencer, qu'elle tente de prendre une de ces petites bêtes avec un sale caractère. Ensuite, qu'elle se libre à un concours de cris pour tenter d'imposer sa domination. Finalement, que l'humaine relâche le jeune impétueux, ce qui les a alors forcé à le chasser à travers la boutique avant de pouvoir enfin le remettre en cage. À la base, il croyait que ce serait plus simple. L'humain se serait choisi une petite bête à l'air mignon et apparemment bien gentil et la chose se réglait rapidement. Au moins, Saar c'était bien amusé avec cette histoire. Il aurait de quoi faire de la publicité pendant un très long moment. Allez savoir à quel point cette publicité allait être bonne pour son commerce, le temps le dirait. Désormais, pour Astrid, il fallait que le lien se fasse entre son gohala et elle. Si cela marchait, comme c'était le cas pour Informateur et Anuli, alors les choses se passeraient bien. Chacun serait là pour l'autre, à faire le bonheur de l'autre et ce pendant environ 30 ans. Lorsqu'il entendit Astrid s'adresser à son nouveau gohala, en espérant qu'il s’assagisse avec le temps, le geth se dit qu'il était important qu'il apporte certaines précisions, pour que la femme ne soit pas déçue.

-Je dois vous prévenir. Étant donné le caractère de ce gohala, il faudra probablement un bon moment, 2 ou 3 ans avant qu'il se calme. Attendez-vous à des vilaine surprises.

-C'est peu dire, c'est moi qui devait m'occuper de cette petite peste. Il faisait sans cesse des sales coups. Je suis sûre qu'il ressentait le fait que je ne l'aimais pas. Caractère de petit bosh'tet.

Il était désormais temps d'y aller. Astrid échangea une poignée de main avec Saar. Quand vint le temps de faire de même avec Nefa, cette dernière s'en alla en prétextant avoir du travail à faire. Comme Informateur la connaissait un peu, il savait qu'elle mentait. En fait, elle n'aimait pas Astrid non plus et préférait s'en aller que de rester une minute de plus avec elle et son petit monstre de gohala. Un petit échange de politesse plus tard, Saar amena le reste des trucs nécessaires pour le gohala, soit sa nourriture et ses nécessaires à griffes. Astrid en profita pour interroger le geth sur des notions de dressage pour gohala.

-Tout dépend du caractère du gohala. Cependant, ces petites bêtes sont des créatures joueuses et aventurières. Sans parler de leur appétit. Un bon moment de les dresser, c'est de présenter les choses comme un jeu et de les récompenser lorsqu'ils font de bonnes choses. Par exemple, vous voulez lui apprendre à s'asseoir, fut lui faite prendre la position en lui montrant un certain signe. Vous le faîtes à répétition et quand il comprend ce que le geste signifie, vous lui donnez une récompense. C'est un exemple parmi plusieurs des choses que vous pouvez faire.

Astrid écouta avec attention ce qu'il avait à dire. Puis, elle sembla avoir une idée en tête. La blonde déposa le lit que l'alpha avait volé, devant la cage de ce dernier. Ensuite de quoi, elle commença à ouvrir lentement la porte de la cage. Certes, Saar avait trouvé la situation très drôle, mais Informateur doutait qu'il soit toujours autant amusé si cela arrivait une seconde fois.

-Je vous recommande d'éviter d'ouvrir la cage. Les risques de fuite sont supérieur à 75%.

Elle refusa cependant de l'écouter, répondant que s'il se sauvait encore une fois, elle se chargerait de rattraper le gohala, seule. Le geth décida de ne pas protester. Si le gohala se sauvait encore, passer un long moment à le pourchasser mettrait un peu de plomb dans la tête d'Astrid. Heureusement, la course effrénée du gohala avait semblé l'épuiser totalement. Ainsi, il se contenta plutôt de monter dans le lit et de s'y rouler en boule pour dormir. Il était désormais temps de charger le véhicule. Lorsque le synthétique vit l'humaine s'éloigner avec le lit et son occupant, il l'interpella.

-N'oubliez pas qu'il y a du matériel à charger.

Cependant, l'humaine commença à faire une drôle d'expression pour tenter de le convaincre de tout faire. Il avait vu de nombreuses fois les enfants, aussi bien humains que quariens, faire ce genre d'expression. S'il se souvenait bien, l'expression était : faire les yeux doux. Au final, le geth dû tout charger dans le véhicule tout seul. Lorsqu'Astrid l'interrogea sur sa perception des gohalas, sur le moment, Informateur ne répondit rien. Il attendit que le matériel soit entièrement chargé dans le véhicule et qu'ils eurent tout les deux pris place à l'intérieur. L'alpha continuait de dormir, pendant qu'Anuli avait pris place sur les jambes de son maître, attendant le décollage.

-Je dois avouer que j'aime particulièrement cette espèce animale. Leur petit air inoffensif, leurs poils soyeux, leur gentillesse et leur joie de vivre. Alors oui, je dirais que je les trouves mignons. N'oubliez pas que les geths sont des IA. En tant que tel, nous observons, nous apprenons, nous évoluons. À un rythme plus rapide que les organiques, certes, mais nous évoluons. Par contre, je ne me comparerais pas à vous. Je crois que vouloir quantifier une émotion est une erreur. J'ai pu assez observer les organiques pour savoir que tout le monde ne réagit pas de la même façon, aux mêmes choses. Je doute par exemple de voir un krogan être aussi charmé que vous par un gohala.

Le geth se tut un court instant.

-Nous retournons au spatioport ou bien, vous désirez voir un autre endroit?









Revenir en haut Aller en bas
Messages : 65
Crédits : ( j'y travaille )

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Sam 10 Mar 2018, 12:29
On peut dire que l'humaine avait de la chance d'être tombée entre des mains bienveillantes mais ne semblait pas s'en rendre compte du tout... Les Quariens de la boutique avaient montré une patience angélique envers leur première visiteur Terrienne. C'est pas tous les commerçants de la galaxie qui auraient si bien réagit aux énormes bourdes de la blondinette. Par ailleurs heureusement que le guide touristique qui devait subir l'épreuve d'accompagner Astrid soit un Geth. Informateur avait gentiment accepté d'aider la pilote en transportant le gros du matériel dans le véhicule QU'IL avait loué. Cela dit, Mayer était particulièrement reconnaissante envers le synthétique même si ça ne se voyait pas, pour lui avoir montré l'existence des Gohalas.

Les réponses du synthétiques avaient à la fois vexé et intrigué la jeune pilote. En même temps c'était logique qu'une machine puisse emmagasiner plus d'informations plus rapidement qu'un être organique. Astrid fut surprise par les affirmations d'Informateur. C'était à la fois intrigant et flippant de l'entendre raisonner comme ça.
- […]  Je crois que vouloir quantifier une émotion est une erreur […].

- Bah... tu peux être plus ou moins excité énervé ou amusé. C'est donc quantifiable, non ? Enfin, pas en chiffre mais tu dois me comprendre.

Mais ce qui avait fait tiquer la jeune femme fut la remarque du Geth vis à vis du krogan.

- […] Je doute par exemple de voir un Krogan être aussi charmé que vous par un gohala.

- Han ! Ces brutes voudraient surtout les dévorer en méchoui ! A part tirer sur tout ce qui bouge, rattraper le temps perdu à cause du génophage... J'te jure...

La blondinette s'étonnait elle même de pouvoir discuter avec un geth, après tout, c'était l'une des très rare fois ou elle eu avoir l'occasion de le faire. La jeune femme était à la fois confuse et un brin intimidée par le synthétique. Une fois la crise de joie et de mignonnerie passée, la pilote se rendit petit à petit compte qu'elle venait de faire tout ce chemin avec un mastodonte qui faisait prés de deux fois sa taille. Heureusement que la voix d'Informateur avait quelque chose de réconfortant, parce ce qu’il était impossible de deviner les émotions qu'il pouvait apparemment ressentir.

- Hey...comment tu montres que tu es en colère... ? Tu l'ajoutes devant les phrases comme les Elcors ?

Demanda la pilote sur un air taquin en touchant les plaques latérales de sa tête, elles semblaient pouvoir bouger et servaient sûrement de sourcils... C'était intrigant. Astrid essaya d'en bouger une avec l'index et le pouce, le geste dû surprendre le Geth qui écarquilla les « sourcils » au même moment. Cela ne manqua pas de surprendre la jeune femme en lui faisant lâcher un petit cri aiguë de sa voix à moitié pété. Le synthétique comprit rapidement la panique de la jeune pilote et semblait vouloir détendre l'atmosphère à sa façon ce qui marcha plutôt bien.

- O...ok c'est juste que je ne m'attendais pas à ça...

Le petit cri avait malheureusement réveillé l'Alpha qui était déjà en train de montrer son caractère de cochon en grognant. C'était certes très mignon mais Anuli ne semblait pas beaucoup apprécier... Informateur suggéra plusieurs méthodes pour l'apaiser avant qu'il se mette à courir partout dans le véhicule qui était sur le point de décoller. Paniquée, Astrid tenta maladroitement de sortir des friandises, rien à faire, le petit rebelle en avait déjà trop mangé pendant la pose du piège dans la boutique et les bouda avec insolence.

- Oh mais... caractère de Bosh'tet qu'elle disait !

Mayer tenta ensuite d'utiliser un jouet pour l'amadouer mais cette tête de mule ne voulait rien savoir ! Le petit prince capricieux était sur le point de quitter son panier pour foutre le bordel dans toute la navette jusqu’au moment ou l'énorme main du synthétique grattouilla le coté droit de l'animal qui semblait apprécie. Le Geth suggéra à l'humaine de prendre le relais chose qu'elle fit sans rechigner, pour une fois. Mayer approcha alors sa main gantée de l'adorable boule de poils et suivi l'exemple du synthétique. Le petit Alpha semblait s'apaiser un instant et se mit brutalement sur le dos les 4 pattes en l'air en arborant une moue royale et hautaine. Si cette petite peste pouvait parler il serait sûrement en train d'ordonner à sa maîtresse :

«  Caresse moi, humaine ! »

Astrid craquait et lui frotta le ventre ce qui décrocha une bouille satisfaite à l'animal. Informateur lui conseilla de gratter quelques points en particulier, il ne voulait pas préciser pourquoi. Astrid s’exécuta, pendant un court instant, l'expression du Gohala resta figée juste avant de bouger l'une de ses pattes arrières très vites par petits à coups. Le spectacle arracha un rire d'enfant à la pilote, qui remercia le synthétique. Après cette séance initiatique de câlins, le geth proposa au lieutenant si elle voulait visiter un endroit en particulier avant de quitter la planète. Le Gohala quand à lui, sortit calmement du panier pour effectuer un saut vertical assez impressionnant pour sa taille et squatter les genoux de sa maîtresse. Honnêtement, possible d'imaginer qu'il ne la prenait juste que pour un coussin de luxe...

- Ah que oui ! J'ai quand même traversé la moitié de la galaxie pour pouvoir venir jusqu'ici Info ! En plus Rannoch me semble être un endroit magnifique, ça me rappelle le Grand Canyon sur Terre en … plus étalé on va dire. Y'a une sorte d'énorme fabrique pas loin du spatioport, tu crois qu'on peut y faire un tour ???

La pilote faisait référence à une sorte de grande structure qui semblait monter tout un tas de drones, de pièces mécaniques ou encore des robots de minage. Les Quariens avaient autrefois terriblement besoin de cette technologie pour pouvoir récupérer un maximum de matériaux sur les astéroïdes, il y aurait sûrement beaucoup de choses à y voir, peut être même un garage de vaisseau ou deux...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Mar 13 Mar 2018, 02:57
Le véhicule était maintenant chargés par les diverses acquisition faite par Astrid. Informateur attendait en silence la suite des choses. De son côté, Astrid avait passé un moment à observer son nouveau gohala qui continuait à dormir paisiblement. La petite bête dormait dans son lit, ce dernier posé sur les cuisses de l'humaine. Quand on le voyait dormir ainsi, innocemment, on avait du mal à croire que cet animal avait un caractère aussi problématique. C'était un des aspect qu'Informateur aimait des gohalas, non seulement avaient-ils une apparence douce, mais également le caractère doux, du moins à quelques exceptions près. Astrid avait réagit lorsqu'il avait été question du fait qu'il ne considérait pas que les émotions pouvaient être quantifiables, cependant le synthétique décida de ne pas s'attarder sur la question. Toutefois, lorsqu'elle parla des krogans et de comment ces grands êtres seraient plus tenté par l'idée de manger les gohalas, que de les prendre comme animal de compagnie, le geth jugea nécessaire de clarifier certaines choses.

-N'oubliez pas que les gohalas sont des animaux dextro. Alors les réactions biologiques pour un krogan mangeant un de ces animaux seraient extrêmement violente. En soit, c'est un excellent argument de dissuasion. Toutefois, il est vrai que depuis que les gohalas commencent lentement à faire parler d'eux, ils attirent la curiosité des turiens. D'après ce que je sais, il arrive de temps à autres que des turiens tentent d'abord de s'acheter de la viande de gohalas. Puis ensuite, des gohalas bien vivant, afin de pouvoir goûter leur chair et ainsi essayer une nouvelle sorte de viande. Cependant, quariens et geths ne sont pas à l'aise avec cette idée, car les gohalas demeurent des animaux de compagnie. Alors très rare sont les individus acceptant ce genre de vente. Nefa et Saar ont déjà eu quelques clients turiens qui c'étaient présenté dans ce but. Ils ont refusé de vendre et même de le laisser approcher leurs gohalas.

Astrid dévia toutefois de sujet de conversation, lorsqu'elle s'intéressa à ses émotions, en effet, la blondinette lui demanda ouvertement comment il exprimait la colère. Elle alla jusqu'à supposer qu'il s'exprimait alors en utilisant le même style verbale que les elcors, en énonçant l'émotion qu'il ressentait avant de dire ce qu'il avait à dire. Elle commença ensuite à rapprocher une main de sa tête et à se rapprocher de ses plaques supérieures de tête. Lorsqu'elle tenta d'en bouger une, le geth réagit en les faisant bouger. Cela eut son effet, car l'humaine poussa un léger cri, réveillant le peste endormit.

-Pour répondre à votre question, chacun à sa manière de faire, comme n'importe quel organique. Nombre de geth disposant d'un dispositif pour faire passer la couleur de leurs systèmes optiques optent pour passer du bleu au rouge. Pour ma part, je pouvais le faire également avant la guerre. Cependant, j'ai été atteint par un tir ennemi à la tête et la quarienne m'ayant aidé à dû procéder à des réparation d'urgence pendant que notre compagnon humain retardait l'ennemi. Elle a utilisé des pièces de geth prime, raison pour laquelle mes systèmes optiques sont en permanence de cette couleur. J'ai cependant pour habitude d'exprimer ma frustration par une position spécifique de mes plaques de tête, par mon ton ou encore de manière plus physique. Désolé si le mouvement de mes plaques vous ont fait peur, cela fait partie de mes routines.

Le gohala d'Astrid c'était véritablement réveillé et semblait de mauvais poil, c'est du moins ce que laissait supposer les petits grognement qu'il poussait. Cela sembla énerver Anuli qui répondit en grognant à son tour à l'intention de son congénère. Informateur jugea préférable de mettre fin à cette situation, plutôt que de laisser les choses dégénérer dans le véhicule de location.

-Vous devriez tenter de le calmer en lui offrant à manger, en jouant avec lui ou bien en le caressant à certaines zones sensibles.

L'humaine tenta la première méthode proposée, mais le petit animal refusa de manger. Quand vint le tour du jouet, mais l'animal l'ignore tout bonnement. Il semblait sur le point de sortir de son panier, quand le geth décida d'agir. Informateur approcha sa main de l'animal et commença à gratter le côté droit du gohala qui se calma presque aussitôt. Il fit ensuite quelques signes à Astrid pour l'inviter à prendre le relais, ce qu'elle fit. L'humaine reproduit les gestes qu'il avait fait. Au final, le gohala finit par se rouler sur le dos, afin de recevoir des caresses sur le ventre.

-Je vous conseille de commencer à lui gratter doucement le torse, sous le menton ou le centre du dos.

Astrid s'exécuta et le nouveau gohala commença aussitôt à taper de la patte, ce qui sembla faire extrêmement plaisir à l'humaine. Puis revint la question de la suite du voyage. Ainsi, la blondinette voulait visiter si possible une usine à proximité du spatioport. D'après la description qu'elle en fit, le geth supposa qu'elle parlait de la Ghaenati Siilolnmenn, un nom pouvant se traduire depuis le langue quarienne en: Service des mines. Une compagnie spécialisée dans la fabrication et la réparation de machines, drones et autres fournitures utilisé pour l'extraction de minéraux. Sans dire un mot, le geth déclencha le décollage de l'appareil et se mit en route.

-Estimation du temps de trajet, 8 minutes.

Il garda le silence pendant le reste du trajet. Lorsqu'ils arrivèrent à destination, le synthétique pris une place libre à proximité de l'installation. Depuis les fenêtres du véhicules, on pouvait aisément constaté la grande taille des lieux. Évidemment, il était minuscule en comparaison du spatioport, mais comparé aux autres bâtiments aux alentours, c'était un géant. Au premier coup d’œil, on pouvait aisément estimé à 300 le nombres de personnes pouvant travailler dans ces lieux. Le geth déclencha l'ouverture des portes et Anuli en profita pour retourner sur l'épaule de son maître. Une fois sortie du véhicule, le synthétique attendit qu'Astrid soit sortie à son tour, pour activer la sécurité du véhicule et se diriger ensuite vers l'entrée des visiteurs de l'industrie. Les portes automatisées s'ouvrirent devant eux. Ils pénètrent dans un grand hall d'entrée. Une réceptionniste quarienne se tenait derrière un bureau, compilant des données sur son terminal. Elle ne leva les yeux dans leur direction que lorsqu'ils furent à une dizaine de mètres d'elle.

-Bonjour, bienvenue à la Ghaenati Siilolnmenn. Vous désirez?

-Mon invitée désirerait visiter les installations. Est-ce possible?

-Bien sûr, nous avons à chaque jours des visites guidées offertes pour visiter une partie de nos installations. La prochaine partira dans 7 minutes. Il vous suffit de prendre cette direction pour rejoindre le groupe.

La quarienne indiqua un couloir à gauche, disposant de trois accès, les deux premiers identifiés comme des toilettes et le troisième comme une salle d'attente. Le geth fit signe à Astrid de le suivre et il se rendit vers la salle d'attente. La porte s'ouvrit à leur passage et ils purent rentrer. D'autres individus attendaient que la visite commencent. Parmi le groupe, on retrouvait trois galariens, une asari, un turien, trois quariens et deux geths. Informateur s'adressa ensuite à Astrid.

-Il ne nous reste plus qu'à attendre.









Revenir en haut Aller en bas
Messages : 65
Crédits : ( j'y travaille )

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Ven 23 Mar 2018, 15:48
La route vers l'usine minière ne fut pas assez longue pour bien profiter du paysage rocheux déformé par la vitesse du véhicule défilant comme des trainées de couleur ambre et ocre. C'était un spectacle que seule la technologie avancée pouvait permettre de voir, à plus de 800km/h seul le flou cinétique était visible, un phénomène à la fois intriguant et artistique. La contemplation de la blondinette fut interrompue lorsque les formes abstraites du décors redevinrent aussi clairs que lorsqu'on regardait par la fenêtre des veilles navettes Terriennes, l'appareil dans lequel se trouvait le groupe s'arrêta alors quelque secondes après. Si de loin l'usine semblait énorme, de prés ça faisait presque flipper qu'un pareil colosse de céramique puisse se hisser fièrement au milieu de ce qui ressemble d'assez prés à un désert.

- Mon dieu mais vous en avez mis des moyens pour miner de la caillasse...

Lança la jeune femme en parcourant la hauteur de la structure de ses petits yeux noisette. L'architecture bien que plus industrielle avait un coté encore étranger à Astrid. Ses formes et courbes étaient inhabituelles, bien qu'il s'agisse surtout d'un bâtiment utilitaire il y dégageait une certaine esthétique atypique que Mayer avait pu capter de loin. Après avoir rencontré la réceptionniste, Astrid ne put s'empêcher de se sentir conne pour son comportement qu'elle avait vis à vis de ses pairs. C'était étrange, tout le monde ici était sympa. Les Quariens semblaient être très zen et bienveillants, c'était sûrement lié à leur retour sur leur monde natal. Mais c'était plus fort que Astrid, lorsque la répectionniste prononca le nom de l'établissement la jeune pilote ne put s'empêcher de rire en lâchant une remarque débile à haute voix.

- Ghane Si...??? Ahaha c'est quoi ce...

Avant qu'elle ne put terminer sa phrase, Informateur lui posa un doigts métalique au niveau de la bouche sur la vitre de se combinaison. C'était un moyen pacifiste d'éviter de foutre le bordel diplomatique dans un endroit ou on avait la descence de bien les traiter.

Après avoir laissé Informateur gérer la discussion, l'immense synthétique mena Astrid dans la salle d'attente ou elle pu voir d'autres visiteurs. Evidemment, c'était la seule humaine du coin et son égo surdimensionné lui permettait de se sentir unique, elle attira quelques regards curieux dans son combinaison rappelant un scaphandre. Evidemment flatée, la jeune femme ne put s'empêcher de décocher son plus beau sourire quand son regarde se perdit sur un des quarien du groupe. Ce dernier semblait bien plus musclé que les autres, c'était assez surprenant d'en voir un ainsi.

Les formes moulées dans sa combinaison lui semblaient assez sexy même si elle refusait de se l'avouer. Le quarien en question avait une pose un brin dominante avec ses bras croisés, ses biceps étaient gonflés et soulevaient sa combinaison, créant des plis sur le tissu. Astrid aimait la façon qu'il avait de se tenir, il était droit, le torse bombé même avant qu'elle n'arrive, c'était donc au naturel qu'il se tenait ainsi.

- Dis donc... je ne savais pas ces fragiles immunitaires pouvaient se sculpter comme ça. S'étonna le lieutenant en matant légèrement le visiteur.

Informateur semblait lui préciser que le système immunitaire n'avait rien à voir avec la condition physique d'un quarien. Astrid lui posa quelques questions plus ou moins gênantes sur leur façon de se reproduire, sur les risques que cela impliquaient pour eux etc. Quelques minutes plus tard, le guide chargé de faire visiter l'usine au petit groupe entra dans la pièce, sa combinaison était plus élégante que la normale. Avec leur retour sur Rannoch les Quariens ont pu récupéré les ressources nécessaires pour se permettre ce genre de fantaisies et mieux travailler leur vestimentaire.

- Mesdames et Messieurs bonjour à vous, bienvenus à Ghaenati Siilolnmenn. Je m'appelle Kaasin Nar Voltran et serait votre guide pour cette visite. Nous commencerons par la visite de nos appareils de forage, ils font la fierté de notre peuple. Plus tard, nous verrons ensemble quelques simulations d'opération minières ainsi que les vaisseaux que nous utilisons pour effectuer ce genre de mission.

C'était du répété, léché, carré mais au moins le guide fit un effort pour donner une intonation plus excitante à ses phrases. Après tout, l'usine renfermait beaucoup de surprises et des passerelles pour visiteurs avaient visiblement étaient aménagées.

Pendant que le groupe de visite se dirigea vers le guide, Astrid ne put s'empêcher de relooker discrètement l'arrière train du quarien lui aussi bien musclé. La combinaison qu'il portait moulait un peu trop bien toutes ces parties. Amusée, la jeune femme rejoignit le plus gros du groupe avec Informateur. Ce dernier se doutait sûrement des attentions de la jeune femme au vu de son brusque changement de physiologie. Cet inconnu lui faisait de l'effet mais ce n'était pas non plus la peine de se faire de plan sur la commette, a ses yeux il s'agissait surtout d'un Eyecandy.

Le trac de prendre la parole dans un groupe intégralement constitué d'espèces non humaines n'était pas suffisant fort pour l'empêcher d'aborder l'inconnu. Cependant Astrid ne pouvait se résoudre à rester muette à coté du quarien, elle voulait rester fidèle à elle même et se devait de lui parler. Il fallait faire ça de manière détournée, le groupe était quand même en visite guidée, pas dans un bar. Même si d'ordinaire Astrid pouvait s'en foutre complet, cette fois elle devait faire attention à ce qu'elle dit, ici, c'est pas sa planète.

- Hey... J'étais curieuse de savoir pourquoi vos noms prénoms étaient aussi compliqués.

Demanda indirectement la jeune femme au quarien sur un ton plutôt joueur et décontracté. Même si Mayer stressait au fond d'elle, elle était habituée à le dissimuler. Heureusement, sa tenue empêchait de voir ses mains trembler. Elle voulait simplement discuter avec lui, curieuse, c'était plus fort qu'elle. Le dit quarien se retourna, ses épaules volumineuses se tournèrent vers elle et le casque du quarien avec dans un léger décalage. Avec une lenteur délibérée ou non, ça en jetait. Que ça soit dans sa démarche, sa tenue ou sa gestuelle, l'alien intriguait la jeune pilote. C'était aussi la première fois qu'elle s'adressait à un quarien de manière aussi personnelle, sans formalité du moins. Son cœur battait plus fort en le regardant, il l'intimidait de par sa carrure mais aussi par son attitude.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Sam 24 Mar 2018, 19:09
Informateur attendait tranquillement que la visite guidée commence. Lors de leur arrivée sur les lieux, le geth n'avait pas jugé important de répondre aux divers petits commentaires d'Astrid. Ainsi, lorsqu'elle avait commenter le fait que les quariens et les geths déployaient des gros moyens pour le minage, il n'avait rien répondu. Toutefois, lorsque l'humaine avait rit du nom de la compagnie et commencé à faire un commentaire, le synthétique avait préféré l'interrompre aussitôt. Il valait mieux éviter d'offusquer les représentants de l'entreprise. Autrement, il y avait de bonnes chances qu'ils refusent des les laisser faire la visite des lieux. Puis qu'il fallait maintenant attendre que la visite commence, le geth jeta un rapide regard, observant les divers individus présents, jusqu'à ce qu'il reçoive des signaux. Ses deux congénères présents voulaient échanger avec lui. Avec le temps, Informateur avait développé une préférence pour la discussion physique, cependant certains geths préféraient encore l'échange de données entre eux. Pour ne pas incommoder ses congénères, il échangea donc avec eux de la même façon, créant ainsi un échange très rapide et silencieux. Toutefois, cela s'interrompit lorsqu'Astrid s'adressa à lui. L'humaine fit référence à l'un des quariens du groupe, un individu dont la musculature plus prononcées pouvait se voir à travers sa combinaison. En fait, la blondinette était surprise que des quariens puissent posséder une telle musculature. Le geth jugea utile de préciser certaines choses.

-Cela n'a rien à voir avec le système immunitaire quarien. Leurs combinaisons ne les empêchent pas de pratiquer un sport ou autre activité de musculation. Il est vrai que les quariens avec ce genre de stature étaient assez rare du temps de la flotte nomade. Toutefois, il y en avait. Dans certains cas, il s'agissait d'individus nés avec une stature supérieure à la normale ou encore qui se retrouvaient à un poste où ils devaient manipuler des charges lourdes. De plus, une autre raison, la même pour laquelle il n'y avait pas de quarien obèse, c'était le rationnement. Tout était rationné sur la flotte nomade. Alors, il était difficile d'obtenir des rations importantes, nécessaire pour permettre une forte augmentation de la masse musculaire.

Puis, vint le second point. Visiblement, Astrid devait avoir développé un certain intérêt pour ce quarien, car elle le questionna sur le mode de reproduction des quariens. Notamment sur les risques que cela impliquait pour cette espèce et s'il y avait d'autres détails importants à connaître. Personne n'avait prêté attention lorsque le geth avait évoqué la question de la musculature. Toutefois, il jugea plus séant de parler à voix basse sur les questions à nature sexuelle.

-Pour vous répondre, sachez que les humains ont une forte ressemblance physiologique avec les quariens. Ce qui signifie que vous vous reproduisez comme le font les quariens. Avant le retour sur Rannoch, la prudence était de mise avant chaque acte reproductif, qu'il soit à des fins de reproduction ou récréatif. Ainsi, chaque partenaire devait améliorer son système immunitaire en prenant diverses substances ayant cet effet. Du moins, pendant un temps, car le système immunitaire quarien est adaptatif. Après un certain temps, les partenaires deviennent immunitairement adapté à l'autre et ne peuvent plus se rendre mutuellement malade. En fait, théoriquement parlant, si un quarien était soumis à toutes les maladies existantes de la galaxie et survivait, son système immunitaire serait alors comparable à celui d'un vortcha. Toutefois, je dis bien théoriquement. Sinon, maintenant que les quariens sont de retour sur Rannoch, leur système immunitaire c'est quelque peu renforcé. La prudence reste de mise, mais moins qu'avant. De plus, n'oubliez pas le rapport dextro-levo. Une protection serait nécessaire.

Au bout de quelques minutes, un guide quarien arrive. Il possédait une combinaison personnalisée et élégante. Informateur en déduit deux possibilités. Soit, ce quarien gagnait bien sa vie et pouvait se permettre un peu de luxe. Soit, il ne mettait pas les priorités financières aux bons endroits. Quoi qu'il en soit, le guide se présenta, pour ensuite présenter légèrement le programme de la visite à venir. Le geth ne fit aucun commentaire sur la question. Avant le départ, il jeta quelque regards autour de lui. Chacun était prêt à partir. Anuli qui c'était endormit sur son épaule avait attiré l'attention de l'asari, autrement rien de bien particulier. Il remarqua cependant un changement de comportement chez Astrid. Cette dernière ne cessait de regarder le quarien musclé de tout à l'heure. Certains pourraient doutés qu'elle le regardait, mais le geth en était sûr. À force de côtoyer des individus portant presque en permanence un masque, on finissait par s'habituer à savoir ce qu'ils regardaient. Surtout que dans le cas de l'Alliance, les visières de leurs casques étaient bien plus petites que celle des quariens. Apparemment, l'humain portait son regard sur les fesses du quarien. En soit, Informateur n'était pas vraiment surpris. Toutes les races avancées galactique biologique étaient le résultat de l'évolution d'un animal. L'instincts animal avait tendance à amener les femelles à s'intéresser aux représentants mal les plus forts. Après tout, les mâles les plus fort dans la nature représentait des partenaires plus à même de conduire à la naissance d'enfants forts, mais également de les protéger. Certes, avec l'évolution du niveau cognitif, cela n'était plus un facteur primordial, mais cela ne l'empêchait pas de ressortir de temps à autres. Puis, vint le moment où Astrid s'adressa au quarien. Ce dernier se retourna lentement pour la regarder. Il resta silencieux, puis pris la parole de sa voix un peu plus grave que la moyenne.

-Ah bon? C'est la petite partie à trois lettres de nos noms qui vous fait peur? Et puis, je regarde les noms de votre espèce, eux ils sont compliqués. Je dirais même qu'ils veulent pas dire grand chose.

Son ton laissait comprendre que sa dernière remarque était surtout moqueuse et non méprisante. Comme Astrid ne répondait rien pour le moment, Informateur jugea utile d'apporter quelques précisions à l'humaine.

-Comme pour les humains, la première partie du nom quarien se compose du prénom et du nom de famille. Vient ensuite le Nar et le Vas, suivit d'un autre nom. Le Nar est utilisé si le nom qui suis désigne le lieu de naissance du quarien. Tandis que le Vas est pour le lieu de résidence actuelle, si le quarien ne vit plus à l'endroit où il est né et s'il a atteint sa majorité.

Le quarien avait à peine jeté un regard à Informateur pendant son explication, se concentrant plutôt sur Astrid.

-Vaeto'Saar vas Jedora, madame. Alors qu'est-ce qu'une humaine vient faire sur Rannoch? En compagnie d'un geth, en plus.

Sa remarque n'avait rien de hautain ou de méprisant, mais exprimait une véritable curiosité.









Revenir en haut Aller en bas
Messages : 65
Crédits : ( j'y travaille )

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Sam 14 Avr 2018, 13:05
Les informations que prodiguaient le geth à la jeune femme avaient tout d'un cours bien théorique servit les bancs de l'école. Au yeux de Astrid c'était particulièrement rasoir mais beaucoup trop important si elle devait réellement se lancer dans une aventure à quelques milliers d'années lumière de la Terre, ici sur Rannoch. La jeune femme semblait nerveuse après avoir posé sa question au quarien qui lui plaisait curieusement. Ce dernier répondit sur un air un brin autoritaire, d'une voix plus grave que ses camarades et dégageait très certainement de l'assurance.

-Ah bon? C'est la petite partie à trois lettres de nos noms qui vous fait peur? Et puis, je regarde les noms de votre espèce, eux ils sont compliqués. Je dirais même qu'ils veulent pas dire grand chose.

Les fins sourcils épilés de la jeune femme se soulevèrent en entendant cette remarque. Le quarien venait de vexer notre petite boule de nerfs qui s’apprêtait déjà à rétorquer un truc pas super diplomatique. Cependant l'intervention du Geth épargna aux membres de la visite une très désagréable dispute et joute verbale endiablée. Astrid écouta l'explication du quarien à moitié frustrée de ne pas avoir pu renvoyer un pic comme elle l'aurait voulu. Heureusement que les informations données par le synthétique intéressaient la jeune femme qui avait déguisé une vraie question quand elle avait envoyé sa pique au quarien plus tôt.

Pendant que Informateur expliqua les origines et les construction de ces noms composés, la jeune femme remarqua du blanc de l’œil que le quarien était en train de l'observer. C'était un signe d'intérêt qui ne trompait pas sur Terre, surtout quand une personne en regardait une autre fixement plus de 5 secondes. En un sens, la blondinette fut légèrement flattée et décocha l'un de ses plus beaux sourire à l'intérieur de son scaphandre. Cela dit avec la taille de la visière de sa combinaison, seules les pattes d'oie aux coins de des yeux trahissaient son sourire. Malgré l'attention qu'il lui donnait, Mayer savait qu'elle devait se faire désirer et fit mine de l'ignorer pour l'inciter à faire plus d'efforts pour lui parler.

-Vaeto'Saar vas Jedora, madame. Alors qu'est-ce qu'une humaine vient faire sur Rannoch? En compagnie d'un geth, en plus.

Lança l'intéressé sur un ton plutôt joueur et curieux. Astrid aimait sa façon de faire, c'était un peu cliché mais le ton qu'il avait utilisé lui plaisait beaucoup. Il avait certainement du répondant, une touche d'humour et une pointe de galanterie qui ne la laissait pas indifférente. La visiteuse décida de lui donner une chance et entama la discussion en lui souriant, agréablement surprise.

- Humm... Commencer par là aurait été mieux ,Vaeto'Saar je vis en ce moment sur Jedora ». Caricatura la jeune femme sur un ton taquin avant de continuer.

La visite était en train de commencer et le groupe se déplaça lentement en dehors de la salle d'attente pour commencer à grimper les escaliers menant à de hautes passerelles placées contre les parois du complexe. Heureusement que le Gohala de Astrid se tenait à carreaux, il ne s'était pas encore remis de la course poursuite de la boutique et regardait autour de lui autant intrigué que le groupe de visiteurs. Astrid profita d'une pause au milieu de la passerelle que le guide utilisa pour raconter quelques anecdotes sur la construction de l'entreprise pour continuer sa discussion avec Vaeto'Saar.

- Pour répondre à votre question, monsieur je suis de Jedora, je suis venue sur Rannoch pour faire l'immense honneur à Informateur de venir faire l'acquisition de ce petit gars... lança t'elle sur un air un brin hautain mais très joueur en lui montrant son Gohala, elle ne savait pas encore comment l'appeler, il lui faudrait du temps pour trouver un nom. C'était expressément exagéré, petite touche personnelle de la peste.

- Il est mignon en façade mais je sens qu'il va m'en faire baver. Ajouta le lieutenant en regardant le petit turbulent qui lui renvoyait un regard légèrement dédaigneux. Informateur précisa ensuite pourquoi Astrid avait fait une telle déclaration au quarien, cela semblait l'amuser un peu. L'humaine tendit ensuite la main vers son interlocuteur, c'était étrange de voir un être avec seulement 3 doigts, c'était plus fort que l'humaine, son regard resta un instant rivé sur la main du quarien. Les doigts de ce dernier étaient plus longs que n'importe qu'elle main humaine, elle se demandait si elle allait juste devoir serrer les extrémités ou aller chercher directement sa paume.

- Astrid Mayer. Ajouta t'elle en souligna son prénom d'un sourire mi joueur mi taquin. Elle se devait maintenant de lui poser une question, l'individu avait attisé sa curiosité, il lui fallait en savoir plus.

- Du coup monsieur est venu avec du monde j'imagine ?

Derrière cette simple question se cachait beaucoup de sous entendus et les réponses qu'il pourrait donner allaient clairement permettre à Mayer d'établir un portrait du quarien. Est il entouré de monde ? Est-ce que c'est un être social ? Est il célibataire ou en couple ? La question de Mayer fut tournée de manière très positive, cela montrait clairement son point de vue vis à vis de Vaeto'Saar mais ça restait subtile, à double sens. Elle le considérait comme étant intéressant et voulait implicitement savoir si il y aurait de la concurrence dans le groupe de visiteurs au vu de sa réponse.

Avant que Vaeto'Saar ne put répondre, la visite repris. Après quelques minutes de marche le guide s'arrêta sur ce que Astrid voulait enfin voir, les drones miniers qui avaient la tâche d'extraire les ressources des astéroïdes dont la flotte Quarienne avait tant besoin pendant l'exil de leur planète. Ces drones étaient impressionnants et simples à la fois. Leurs mécanismes semblaient très rudimentaires mais fiables, ils avaient sûrement servis de nombreuses fois. Les drones miniers ressemblaient à d'énormes sphères équipées de plusieurs bras mécaniques au bout desquelles se trouvaient de puissants lasers ou de pinces. L'engin faisait penser à un homard dans sa construction, il y avait des pinces réservées au travail de précision, d'autres pour écraser ou casser de la roche.

Le guide semblait expliquer le fonctionnement de ces petites merveilles avec beaucoup d’enthousiasme. L'ensemble ressemblait à un énorme équipement de chirurgie pour caillou. En y regardant de plus près, certaines machines portaient de grossières traces de soudures ou autres réparations de fortunes. Apparemment les quariens ne pouvaient se permettre de construire beaucoup de choses et devaient surtout réparer plusieurs fois ce qui était endommagé.

Certains drones étaient visibles en vue de découpe pour pouvoir voir l'intérieur de ces derniers. C'était très intéressant de voir que l'usine de minage avait clairement aménagé l'endroit pour qu'il serve également d'attraction touristique. La vue de coupe a été faite sur un plus gros drone de minage, celui-ci avait un rôle beaucoup plus important que les autres puisqu'il était destiné à la récupération de l'élément zéro.

A l'intérieur de l'appareil il était possible de voir plusieurs couches d'isolant pour éviter que l'ezo ne perturbe la stabilité des systèmes électroniques de l'engin. Il y avait un alliage d’aluminium qui recouvrait les boîtiers de navigation du drone, d'épaisses couches de plombs entouraient les systèmes les plus importants de la machine pour bloquer les radiations de l'ézo. C'était un chef d’œuvre de débrouillardise. Astrid était fascinée par ce qu'elle voyait et salua le savoir faire quarien quand il s'agissait de système D. Après avoir eu sa dose de Eye Candy technologique, elle se retourna vers le quarien pour voir ce qu'il avait à répondre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Mar 24 Avr 2018, 05:27
Informateur observait passivement le déroulement de l'interaction entre Astrid et Vaeto. À ses yeux, tout semblait commencer à ressembler aux prémisses d'un rituel de reproduction. Excepté bien sûr que le fait que l'une soit levo et l'autre dextro rendait la reproduction impossible. Il n'y avait de toute façon que les asaris qui avaient la capacités de procréer avec des représentants d'une espèce autre que la leur. Cependant, le geth était parfaitement conscient que ce genre d'activité n'avait pas pour but que la reproduction, mais également celle de la sécrétion d'hormone variée dans le corps et le cerveau des pratiquants, leur apportant une grande dose d'adrénaline et autres hormones déclenchant des sensations de plaisir. À première vue, Astrid semblait intéressée à cette éventualité. Quant à Vaeto, la majorité des représentants mâles d'une espèce avait tendance à presque toujours accepter ce genre d'offre lorsqu'elle venait d'une représentante féminine. En un sens, Informateur pouvait le comprendre, à force d'avoir pu observer des hommes draguer et se prendre un râteau. Le fait que ce soit facile devait avoir un certain attrait pour eux.

Le geth se contenait d'observer le langage du corps des deux individus. À travers la visière, la partie visible du visage d'Astrid dévoilait quelques éléments. Déjà, une certaine frustration face à la première réponse de Vaeto, puis un adoucissement. Quant aux quariens, pour la plupart des espèces, la visière était censé dissimuler le regard, pas chez les quariens. Alors, les mouvements des yeux brillants du quarien étaient facilement perceptible. De part les inclinaisons qu'ils prenaient, le synthétique se doutait qu'il était en train de regarder les formes de l'humaine. Les présentations avaient été faite, la suite de chose était cependant un mystère. L'humaine répondit de manière légèrement moqueuse à la présentation du quarien, alors que la visite commençait à avancer. Encore heureux que le nouveau gohala se tienne tranquille, davantage intrigué parce nouvel environnement. Anuli était dans la même situation sur l'épaule de son mettre, son regard se promenant sur un peu tout. Le guide commença à raconter des anecdotes sur la fondation de l'entreprise, alors qu'Astrid et Vaeto continuaient d’interagir. Le geth ne se donna pas la peine de répondre aux propos de l'humaine lorsqu'elle le mentionna, n'en voyant pas la pertinence. Il eut cependant envie de s'exprimer lorsqu'elle mentionna rapidement le comportement de son nouveau gohala.


-Elle a eu la mauvaise idée de le faire sortir de sa cage alors que nous étions encore dans l'animalerie. À cause de cela, il en a profité pour s'enfuir dans la boutique et nous obliger à le poursuivre pour le ramener. Nous avons finalement dû le piéger afin d'arrêter cette poursuite qui aurait pu être évité.

L'histoire sembla amusé le quarien. Lorsqu'Astrid tendit sa main vers Vaeto, ce dernier la regarda sans comprendre pendant un moment. C'était plutôt normal, après tout, se serrer la main était une habitude de la culture humaine. Chaque espèce avait une manière bien elle de faire des salutations. Toutefois, le quarien finit par comprendre et échangea une poignée de main avec l'humaine, démontrant par la même occasion qu'il avait une sacré poigne. Puis, Astrid l'interrogea afin de savoir s'il était venu seul ou bien accompagné pour cette visite. Cependant, la visite reprit avant qu'il ait la chance de répondre à la question de la jeune humaine. Le guide les mena au bout de plusieurs minutes de marche jusqu'à un ensemble de drones de minage, utilisé pour l'extraction de minerais sur les astéroïdes. Les drones disposaient d'une taille variable selon leurs fonctions. Ils étaient tous équipés de bras laser et de bras avec des pinces dont la force et la taille dépendaient de leurs fonctions dans l'extraction du minerais. Surtout, on pouvait voir que ces drones avaient du vécu, de part leur soudure et réparation bien visible. Informateur observa un drone découpé, l'intérieur se composant d'un alliage d’aluminium qui recouvrait les boîtiers de navigation du drone, d'épaisses couches de plombs entouraient les systèmes les plus importants de la machine pour bloquer les radiations de l'ézo. C'était de la technologie quarienne classique, mais devenu légèrement dépassé avec l'apport technologique des geths. Vaeto était sur le point de répondre à Astrid, lorsque le guide pris la parole.

-Les drones que vous voyez ici étaient utilisés par la flotte nomade, avant notre retour sur Rannoch. Comme nos ressources étaient limités, les drones étaient sans cesse réparés. Nous ne les recyclions que lorsqu'ils avaient atteint un état où le coût en ressources de la réparation devenait trop important. Chaque drone était équipé de laser et de pinces multiples, afin d'extraire les minéraux des astéroïdes avec le maximum d'efficacité. Aujourd'hui, ces drones sont plus une relique du passé. Aucun de ceux que vous voyez ici n'est fonctionnel. Ils ont été mis hors services et remplacer par des nouveaux drones, des version améliorés grâce à l'apport des geths. Ils font partie des divers outils utiliser également dans les mines se trouvant sur des planètes, comme Rannoch ou Haestrom.

Le guide continua pendant un moment, tandis que Vaeto pouvait enfin prendre la parole. Il indiqua du doigt une quarienne et une asari qui se tenait plus en avant de la visite. Puis, le quarien indiqua également un geth se tenant à proximité des deux femmes d'abord pointées.

-Je suis venu accompagné. Ma sœur et sa compagne, ainsi qu'un ami de la famille, Enigma. Ma belle-sœur avait envie de visiter une usine et Enigma pense venir tenter sa chance de travailler ici, mais voulait voir un peu l'endroit avant de proposer sa candidature. Par contre, un petit détail, contrairement à ce que tu penses, je ne vis pas sur le Jedora. C'était certes mon vaisseau après mon pèlerinage. Cependant, avec le retour de mon peuple sur Rannoch et la fin de la guerre, il fallait construire nos villes. Notre équipage, ainsi que de nombreux autres ont fait partie de ceux volontaires pour la reconstruction. Le Jedora a donc disparu afin de créer parmi les premières installations d'habitation de la planète.

-À la fin de la guerre, les quariens avaient besoin d'infrastructure au plus vite. Alors, prendre le temps d'extraire les minéraux nécessaires dans des mines auraient pris trop de temps. De nombreux vaisseaux furent donc entièrement démantelés, puis recyclés en matériaux de construction. De nombreux quariens ont également choisi d'abandonner leur nom d'appartenance à un vaisseau et de le changer pour la planète d'habitation. Vas Rannoch pour la majorité, Vas Haestrom pour un plus petit nombre.

Vaeto s'approcha légèrement d'Astrid et approcha sa main du gohala de cette dernière. La petite bête observa le quarien qui lui caressa doucement la tête. Pendant un moment, l'animal se laissa faire, avant de repousser la main du quarien.

-En effet, il a du caractère celui-là. Bien moins doux que celle de ma sœur. Un vrai pot de colle, pas moyen de faire deux pas chez elle sans que la bestiole nous saute dessus pour avoir des câlins. Certes, c'est des animaux bien mignons, mais ça me surprend qu'une représentante d'une espèce levo, désire avoir un animal dextro comme animal de compagnie. Tu en as vu un dans un catalogue et tu as eu un coup de foudre?









Revenir en haut Aller en bas
Messages : 65
Crédits : ( j'y travaille )

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Dim 13 Mai 2018, 22:52
Décidément, Rannoch renfermait bien des surprises, tout comme cette combinaison faites d'alliage en aluminium et polymère qui recouvrait l'intégralité du corps de Vaeto. En effet le quarien venait de piquer l'intérêt de la jeune pilote qui s'était finalement mise à vraiment écouter son interlocuteur.
Astrid trouvait Vaeto de plus en plus intéressant, lorsqu'il commença à énoncer chaque membre de sa famille présent à la visite, la jeune pilote ne put s'empêcher d'éprouver un soupçon de jalousie. Bien qu'elle fut rassurée de voir qu'il était très bien entouré, Mayer désirait secrètement un jour revoir sa propre famille qui l'avait reniée depuis maintenant plusieurs années. Avec un regard plein de malice mais sans méchanceté, la pilote lança sur un ton à la fois joueur et taquin :

-Hey...après tu dis que nous humains avons des noms compliqués ? Si je pige bien, vous avez transformé votre vaisseau en maison ? Original, une maison spatiale qui finit en maison terrestre... Rétorqua t'elle en souriant.

La blondinette regarda les membres de sa famille derrière eux, ils semblaient l'examiner de loin, voire la jauger. Il en fallait plus pour déstabiliser la jeune pilote. Vaeto fit quelques pas dans sa direction, le simple fait de le voir se rapprocher comme ça fit battre son cœur un peu plus vite. Elle aimait sa démarche, assumée et franche, un chouia lente. Les trois doigts du quarien se posèrent avec douceur sur le Gohala, c'était un détails qu'aimait Astrid. Le simple fait de respecter ainsi un animal montrait une partie du caractère d'un individu. Évidemment, le petit monstre fit encore démonstration de son très doux caractère en repoussant la paume de quarien d'un petit mouvement de patte. Alors que Astrid tenta de le calmer en lui grattouillant l'arrière de l'oreille, le quarien vint interrompre la séance câlin avec un pique déguisé en question.

- Tu en as vu un dans un catalogue et tu as eu un coup de foudre?

La façon dont Vaeto l'avait demandé amusa beaucoup la jeune femme qui se laissa prendre au jeu.

- Hey...j'ai l'air de ce genre de fille, de tout acheter sur un coup de tête ? C'était bien sur de l'autodérision, ou était ce simplement une incontrôlable mauvaise foi ? En fait j'ai craqué au moment de voir celui d'Informateur pendant un briefing, je peux pas trop t'en parler malheureusement c'est confidentiel... Évidemment, elle ne pouvait pas rater une occasion de frimer, pas quand elle est en or comme celle-ci.

- Au vue de ta silhouette j'imagine que tu as aidé à reconstruire ton monde...

Lança la jeune femme souriante en se permettant de relooker son interlocuteur de bas en haut. Même dissimulé, un compliment comme celui là était risqué, cependant cela pouvait aussi être perçu comme une vraie question pour savoir ce qu'il faisait dans la vie. Astrid ne voulait pas jouer les allumeuses, mais elle aimait flirter avec les personnes qu'elle trouvait intéressante, l'assumait et ne craignait pas le regard de la société vis à vis de ça. Vaeto avait quelque chose de particulier, il semblait proche de sa famille donc protecteur et à l'écoute, de plus il ne semblait pas s'offusquer aux petites piques lancées par l'humaine, ce qui était rare.

- Tous les quariens sont aussi accueillants ? Ou est ce que vous avez peur d'un incident diplomatique en la présence d'un officier aussi décoré que je le suis ?

Lança l'humaine pour indirectement complimenter Vaeto, il fallait cacher une marque d'intérêt par une vanne ou une pique au risque d'être un peu trop évident. Alors que son camarade de visite s'apprêtait à répondre, le guide du petit groupe reprit sa route sur les passerelles pour diriger la troupe vers un hangar ou se trouvaient d'anciens vaisseaux miniers de la flotte. Astrid fut émerveillée que ces galets spatiaux pouvaient tenir aussi longtemps avant de finir ici, dans un hangar aux allures de musée. Pour une raison qu'elle ignore, il y avait également un chasseur geth d'exposé à coté des véhicules Quariens, apparemment, c'était le vestige d'une des toutes premières collaboration entre synthétique et créateur. Mayer n'était pas encore diplômée d'école de l'air quand le conflit Geth-Quarien s'était terminé, elle avait sûrement eu la chance de ne pas croiser ce genre d'adversaire pendant ses missions d'aujourd'hui. Intriguée, la jeune femme questionna son camarade synthétique.

- Hey Info, pourquoi vos chasseurs ont ils la forme d'un insecte ? Et pourquoi en exposer un ici ?

La jeune femme était curieuse, elle venait de rencontrer plusieurs cultures avec lesquelles elle n'avait pas encore interagit en dehors de l'éternel « bonjour – aurevoir ». Les vaisseaux quariens s'érigeaient encore fièrement malgré leur retrait de service. Il était possible de voir que les parois de ces derniers étaient composées de plaques de plusieurs couleurs, ce qui renforça le discours du guide quelques minutes plus tôt sur les talents de recycleur quarien. Certaines plaques avaient visiblement étaient fixées par plusieurs méthodes, d'abord on pouvait voir une série de rivés, eux même recouverts par d'épaisses agrafes en acier lorsqu'ils sautaient.

Quand cela ne suffisait plus, la soudure faisait office de dernier recours et ce plusieurs fois au vu des couches superposées de métal fondu. Mayer observa les machines avec une fascination d'enfant, ces géants de métal recyclé et récupéré habitaient autrefois peut être une cinquantaine d'individus. Malgré leur évidente laideur, ces vaisseaux avaient quelque chose de particulier. Une sorte « d'aura » s'en dégageait, comme si ces machines avaient une âme à force de vécu et de rafistolage. Ils n'étaient pas comme ceux de l'alliance, génériques, carrés, propres et bien entretenus, toujours à la pointe de la technologie. Ils étaient tous uniques, les uns à coté des autres ces vaisseaux semblaient former une famille mécanique.

Alors que la blondinette se laissait aller à sa contemplation, le petit Gohala alpha semblait avoir envie de se dégourdir les pattes et fit un saut vertical d'environ 50 cm pour se percher sur le haut de la combinaison de Astrid.

- Petit monstre va... on dirait que tu prends déjà des libertés !

Le Gohala bougeait doucement la truffe pour renifler les alentours. Certaines personnes du groupe rirent à la démonstration du petit prince. Après avoir à nouveau regardé autour de lui, la petite bête prit ses aises en s'allongeant sur le ventre, les 4 pattes en étoile. Les poils de l'animal bouffaient contre les rebords du casque de la combinaison que portait l'humaine.

Astrid allait devoir servir de lit le restant de la visite si elle voulait éviter que cette petite peste ne se mette à courir partout dans le complexe et l'afficher encore plus qu'elle ne l'était déjà. Tandis que les visiteurs discutaient entre eux, la jeune humain voulu pousser l’interaction avec le quarien un peu plus loin en impliquant légèrement sa famille. La jeune femme fit un coucou de la main amical à la sœur de Vaeto qui lui rendit visiblement que par pure politesse. Ça n'allait pas fonctionner de cette manière, Mayer s'isola légèrement du reste du groupe pour avoir Vaeto à elle seule.





Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Lun 21 Mai 2018, 22:24
Informateur continuait d'observer le déroulement des choses entre l'humaine et le quarien. Il s'interrogeait sur la manière dont cela allait se terminer. Toutefois, une partie de lui ne pouvait s'empêcher de se dire que cela ressemblait à certaines de ces scènes de films au scénario presque inexistant. Une histoire assez vague et un des protagoniste qui finissait par avoir une relation sexuelle avec une personne à peine rencontré, pour qu'ensuite le protagoniste retourne au sujet principal du film. Pour en revenir à Astrid, cette dernière c'était permit de taquiné un peu Vaeto en parlant du fait que certains quariens avaient transformés leur vaisseau en résidence terrestre. Le geth ne voyait pas en quoi l'information avait quelque chose d'amusant, ni dramatique non plus. C'était quelque chose de logique qui était arrivé parce que c'était nécessaire. Le contact entre le quarien et le gohala fut plus particulier. Informateur jeta un regard en direction d'Anuli. Son animal de compagnie continuait d'observer les environs, juchés sur l'épaule de son maître, son perchoir préféré. Il n'y a pas à dire, on voyait bien à quel point chacun avait sa propre personnalité quand on comparait Anuli à l'ancien alpha. D'un côté, un animal doux et charmant et de l'autre un animal prétentieux avec un tempérament de petite peste.

Astrid réagit plutôt bien au commentaire de Vaeto sur son petit sacripant de gohala. Elle lâcha un petit commentaire amusé, avant de révéler que c'était le geth qui lui avait fait découvrir cette espèce animal. Le quarien réagit en jetant un rapide regard en direction d'Informateur. Ce dernier resta immobile, mais Anuli regarda le quarien pendant un moment, avant que ce dernier fixe de nouveau son attention sur l'humaine qui l'interrogerait sur sa masse musculaire. Ajouter au fait qu'elle semblait le dévorer ou les déshabiller du regard. Puis, elle le questionna sur les quariens et leur hospitalité, en se mettant elle-même en valeur. Avant que Vaeto puisse répondre, le guide reprit la parole et incita le groupe à le suivre. Tout le monde reprit donc sa marche et fut guidé jusque dans un hangar, même si l'endroit faisait davantage penser à un musée. On y trouvait plusieurs vieux vaisseau minier quarien, mais également un vaisseau geth. La présence de ce dernier vaisseau sembla intrigué Astrid, car l'humaine interrogea le synthétique sur l'apparence physique de l'apparence et la raison de sa présence en ces lieux. Vaeto fut cependant le premier des deux concernés à reprendre la parole pour répondre à quelques questions d'Astrid.


-Eh bien, pour te répondre, oui j'ai bien fait partie des diverses équipes ayant aidés à rebâtir Rannoch. Comme le mon vaisseau faisait partie de ceux qui ont été démantelés, il fallait bien qu'on se construise des habitations temporaires, en attendant d'avoir fabriqué les permanentes. En plus, la plupart des équipages refusaient de ne pas participer aux démantèlements de leur vaisseau, pour un dernier contact avec ce dernier. Par contre, ce n'est pas à cause de cet événement que j'ai ma musculature actuelle. Ça commencé pendant mon pèlerinage. J'avais été engagé comme mécanicien dans un garage dirigé par l'un des tiens. La majorité de mes collègues étaient humains et un jour quelques uns m'ont proposé de les suivre dans une de leur activité, de l'entraînement physique dans un gymnase. J'ai accepté plus par politesse que par envie. Cependant, en essayant j'ai découvert que j'adorais ça. J'ai donc continué pendant tout mon pèlerinage, puis continué sur la flotte. Les effets sont visibles.

Avec cette dernière réflexion, Vaeto pliait son bras droit, rendant bien visible la forme des muscles de ses bras, surtout les biceps et triceps. À n'en pas douter, le quarien avait bien développé ses muscles et devait disposé d'une force physique plus élevés que la moyenne de son peuple et il en était visiblement très fier. Après tout, il y avait mis beaucoup d'effort.

-Sinon, pour répondre à ton autre question, j'ai comme l'impression que tu gonfles quelques peu ton rang, ton grade et tes décorations. C'est le cas, commandant?

Le geth regardait ailleurs, faisant comme s'il n'avait pas entendu la question.

-Bref, c'est notre vie sur la flotte qui nous a conduit à ce mode de pensée à ne pas être hostile envers les étrangers. Méfiant, certes, mais pas hostile. Nous étions un peuple peu nombreux et aux ressources limités. Alors, ce faire des ennemis ce n'était pas la meilleure des idées. Alors en se montrant accueillant et en tentant d'être aussi aimable et polit que possible, cela évitait beaucoup de problème.

Comme le sujet du grade et des exploits d'Astrid semblait être passé, Informateur en profita donc pour se rapprocher un peu et enfin répondre à la question de l'humaine concernant les vaisseaux geths. Cependant, avant que le synthétique puisse prendre la parole, le gohala alpha décida encore de n'en faire qu'à sa tête. La petite bête effectua un puissant bon et alla se percher sur la tête de sa nouvelle maîtresse. Il renifla autour de lui alors que le spectacle qu'il offrait semblait grandement amusé une partie du groupe de visite, les rires se faisant entendre. Au final, l'animal se mis à plat ventre sur le casque d'Astrid, apparemment décidé à rester là, pour le moment du moins. Puis, elle tenta une approche auprès de la famille de Vaeto, en les saluant. Probable que le gohala sur sa tête ne l'aidait pas à avoir l'air très crédible.

-Pour répondre à votre question, ce type de vaisseau geth possède cette forme pour des raisons pratiques et stratégiques. Ils sont conçus pour opérer aussi bien dans l'espace que dans l'atmosphère d'une planète. Une forme aérodynamique est donc nécessaire. Leur forme permet également à des combattants geths d'en sortir en plein vol et à pleine vitesse pour se déployer sur le terrain. Ses longues pattes permettent de s'accrocher à des surfaces assez grande, comme une falaise, un bâtiment, un autre vaisseau et ainsi de suite. De plus, en se connectant, un vaisseau pouvait alimenter des défenses en tout genre et autres articles nécessitant de l'énergie. Quant à savoir pourquoi l'un de ces vaisseaux est ici, cet endroit semble être un musée, alors il doit être là tout bonnement pour être exposé.

Ensuite de quoi, Astrid se retira légèrement du groupe, probablement pour avoir une chance de pousser son interaction avec lui plus loin. Restait à savoir à jusqu'à quel point. Le quarien ne pouvait cependant s'empêcher de jeter des regards au gohala sur la tête de l'humaine. Difficile de dire pour le moment s'il dormait vraiment ou tentait de le faire. Après un moment à tenter de se retenir, le quarien ne put s'empêcher de rire devant le ridicule de la situation. Il se permit même de lancer une petite vanne à Astrid, entre deux rires.

-Eh bien, c'est du meilleur effet. Vous tentez de jouer la séduction en vous rajoutant un peu de Rannoch?

Puis, Vaeto éclata à nouveau de rire et eu besoin d'un petit moment pour se calmer. Heureusement, la visite touchait à sa fin. Ils furent ramener dans la pièce de départ. Le guide leur indiqua quelques terminaux, pour les visiteurs souhaitant laisser quelques commentaires sur la visite et leurs impressions. Par politesse, Informateur alla répondre au tout, laissant quelques propositions pour améliorer la visite.









Revenir en haut Aller en bas
Messages : 65
Crédits : ( j'y travaille )

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Sam 02 Juin 2018, 17:15
Si tôt adopté que le petit Gohala faisait déjà des siennes... d'abord une course poursuite effrénée dans une boutique sur une planète étrangère, et maintenant il attire les moqueries sur sa maîtresse... ça commençait très bien. Astrid regardait les poils du Gohala visibles au travers de sa visière, un brin vexée par la réaction du Quarien. La blondinette laissa à cet instant parler son sale caractère à la place de sa raison.

- Han ! Lâcha t'elle sur un ton un légèrement hautain et supérieur. Moi ? Vous séduire ? C'est ridicule... je ne suis ici que pour visiter cette magnifique usine, qu'est ce qui vous fait croire que je m'intéresse ne serait-ce qu'un tout petit peu à un alien que je connais à peine ?!

Lança l'humaine qui ne récolta que de nouveaux rires de la part du Quarien, y'avait bien là de quoi rigoler très fort. Autant de mauvaise foi mêlée à de l'orgueil mal placé le tout couronné d'un très mauvais jeu d'actrice de la par de l'humaine rendait la situation que plus comique. Évidemment qu'elle en pinçait pour lui, seulement le fait de prendre un rire de cette façon en pleine visière ne lui plaisait pas beaucoup...

Furibonde la jeune femme quitta la structure par le même moyen qu'elle avait utilisé avec Informateur pour y venir. Astrid était vexée, mais ça allait lui passer, ce n'est pas la première fois qu'elle pu se sentir humiliée en publique.

- Quel con... Marmonna t'elle à la fois rancunière et déçue de la réaction de Vaeto. Informateur remarqua rapidement l'irritabilité de la jeune femme et tenta de la calmer un peu à sa façon. Cela ne marcha qu'à moitié mais c'était déjà ça... Mayer n'avait pas vu l'heure tourner malgré l’exceptionnelle longueur des journée sur Rannoch, le soleil commençait à se coucher. Astrid demanda alors si le synthétique connaissait un endroit ou elle pourrait se reposer pour pas trop cher. C’était une dépense imprévue dans un budget déjà anéantie en soldes et boutiques quelques semaines auparavant...Informateur eu l'extrême gentillesse et patience d'endurer la mauvaise attitude du lieutenant qui s'apparentait surtout à un caprice. Frustrée et vexée, la jeune femme opta pour un hôtel décent sans extra, elle voulait simplement un endroit ou passer la nuit et peut être profiter de la vie nocturne qu'offrait ce monde pour se changer les idées.

La température de Rannoch est excessivement élevée à l'extérieur de son scaphandre, elle va devoir malheureusement se trimballer avec dans les bars et autres lieu de rencontre. La combinaison en soit n'était pas super valorisante mais laissait tout de même visibles certaines de se courbes. Apparemment les quariens savent voir ce genre de détails à force d'observer leurs semblables emballés dans leurs tenues.

Le lieutenant avait envie de décompresser avant de retourner à son petit appart situé sur la citadelle. Informateur fit de nouvelle fois démonstration de sa gentillesse et calme légendaires en accompagnant l'humaine à son hôtel, après tout vu l'immensité de l'endroit il était très facile de se perdre... La ville de Khaley’Sephä était en train de dévoiler peu à peu les structures touristiques qui rendaient ce mode si attirant... De magnifiques bâtisses en alliage composite s'élevaient au dessus des nuages de la planète. Légèrement bleutées, les façades des bâtiments renvoyaient un sublime spectre de couleur une fois les rayons de lumière diffractés contre ces derniers... leur surface semblait étonnamment lisse, beaucoup de geths semblaient œuvrer à l'entretien régulier et permanent de ces œuvres d'art en céramique. Des motifs triangulaires et angulaires revenaient souvent à la charge dans les principaux détails d'architecture. C'était imposant, ambitieux et élégant, Rannoch faisait fort pour se reconstruire une image de superpuissance...

- Mon dieu... S'exclama Astrid en observant ce spectacle de renaissance de la culture Quarienne en coopération de leurs créations synthétiques. Le seul joyau ayant brillé à cette même intensité aux yeux de la pilote étant Illium. Le véhicule fini de s'immobiliser près d'une passerelle d'un gratte ciel de plusieurs dizaines d'étages. Mayer regardait en contre bas des bâtiments pour y observer l'immensité des structures Quariennes. Même en tant que pilote, le fait d'observer autant de véhicules volant à plusieurs degrés d'altitude et les innombrables fenêtres lui donnaient un sentiment de vertige. Astrid se sentait minuscule au milieu de ce géant culturel. Et dire que la majorité de ces structures ont été réalisées avec les matériaux récupérés des vaisseaux de la flotte... Le génie Quarien ne cessait de surprendre l'humaine qui se croyait au centre de tout au sein de son humanité sur la citadelle, Astrid avait besoin de voir ces choses là pour lui apprendre l'humilité.

Après quelques minutes de contemplation, Informateur fini de lui montrer le chemin jusqu'à la réception de son hôtel, ensuite de quoi ils se donnèrent rendez vous pour se retrouver dans un bar populaire dans ce quartier de la capitale. Le synthétique envoya les coordonnées sur l'omnitech de l'humaine avant de la laisser se préparer pour la soirée. Astrid paya alors son dû pour se louer une chambre pour la nuit, le prix était raisonnable pour une chambre dans un hôtel très correct au milieu de la capitale. Mayer observa les détails de sa chambre avec grand intérêt, apparemment certains Quariens se seraient remis à travailler dans l'art, exposant quelques copies de leurs œuvres sur les murs des chambres d'hôtels. L'esthétique et leur style étaient totalement atypiques. Il était difficile de les décrire avec des mots conventionnels... C'était à la fois conceptuel, géométrique, ça rappelait le Cubisme Humain.

Les mêmes motifs qui ornent fièrement la majorité des bâtiments de la ville s'étaient invités jusque sur les draps de cette chambre, tissés avec une sorte de fil en carbone. La pièce n'était pas bien grande, 15 m² tout au plus c'était largement suffisant pour une nuit. Mayer ne put s'empêcher de repenser au Quarien de la visite et avait secrètement envie de voir plus que sa combinaison... peut importait, elle risquait de ne plus le revoir dans l'immensité de cette ville de toutes façons. Apparemment la chambre a été expressément aménagée pour les visiteurs extérieurs à Rannoch, un système de fermeture hermétique en plastique se ferma autour de la porte pour éviter la propagation de germes dans les couloirs... Cela inquiéta un peu la jeune femme qui se rassura au moment de voir un système de filtrage et de recyclage d'air caché au plafond, peint de la même couleur que ce dernier pour être plus discret.

La pilote prit environ 10 minutes à retirer son scaphandre et se rendit rapidement compte d'à quel point il pouvait faire chaud sur Rannoch. La jeune femme transpira presque immédiatement après s'être libérée de sa combinaison et fila aussitôt à la douche. Une fois décrassée, l'humaine prit le temps de se faire belle en se maquillant avec minutie. Noircissant légèrement ses paupières pour mettre ses yeux en valeur, la visière de son casque ne permettant que de montrer cette partie, autant capitaliser là dessus. Astrid portait de la lingerie coquette comme à son habitude et décida d'activer la climatisation de la pièce pour profiter du confort du lit et se laisser masser par le vent frais.

Elle reçu quelques minutes plus tard un message d'Informateur, lui disant qu'il été arrivé sur place et l'attendait. Astrid remarqua avec un effroi amplifié par l'urgence de la situation que son Gohala venait de profiter de l’absence de sa maîtresse pour poser son arrière train poilu dans le casque de la combinaison. Le petit prince venait de déposer du poil partout dans les matériaux principalement composé de tissus qui formaient la très grande majorité de l'intérieur du casque. La rougeur prit rapidement les joues de la blondinette qui s'en trouva très vite passablement énervée. Bouchée bée, c'est avec une immense frustration que Mayer chassa l'intrus de son casque avant de prévenir Informateur qu'elle aurait du retard.

- Espèce de petit...! A peine acheté que tu me fais déjà des bêtises !!!

Le lieutenant s'était tout de même retenue de ne pas l'insulter, ces petites choses étaient aussi adorables que sensibles. Agacée, Astrid dû utiliser du papier légèrement mouillé pour retirer les poils laissés par le petit monstre. Cette tâche lui prit une bonne dizaine de minutes, elle ne pouvait à l'évidence par se trimbaler avec des poils de Gohala dans les cheveux. Mayer dû utiliser plusieurs sets de papier, ces derniers se déchiraient facilement une fois mouillés. Étrangement, les poils de l'animal semblaient tout de même beaucoup plus facile à retirer que ceux d'un chien, ils étaient en effet beaucoup plus souples et avaient tendance à s'enrouler facilement une fois mouillés. L'humaine comprit qu'elle devra faire attention pour les prochaines fois, ce petit prince n'avait visiblement aucun scrupule à poser son fessier royal ou il le voulait. Le lieutenant prit encore quelques minutes de retard supplémentaires le temps de s'équiper convenablement, tout été bien refermé.

Astrid ne pouvait cependant pas laisser le petit Alpha dans la chambre seul et se décida de le trimbaler avec elle... Les premiers revers d'avoir acheté un animal de compagnie se faisait ressentir. La jeune posa le petit prince sur son casque, c'était le seul endroit ou il acceptait de se tenir tranquille et se dirigea à l'adresse de rendez vous, elle espérait au fond d'elle recroiser ce Vaeto...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Mar 12 Juin 2018, 23:19
Informateur continuait d'observer l’interaction sociale entre Astrid et Vaeto, en se demandant où cela finirait par aboutir. Si les organiques étaient des êtres tout à fait logique, leur interaction actuelle se conclurait par un rituel de reproduction à but récréatif. Cependant voilà, les organiques sont du genre à faire énormément dans l'illogisme. Ce fait avait quelque peu préoccupé le geth à ses débuts d'être individuel. Toutefois, avec le temps, il c'était rendu compte que lui-même prenait des décisions davantage basés sur son ressentit et sur ses sentiments que sur la logique. Il avait donc finit par comprendre qu'agir en dehors des balises de la logique, voilà ce qui donnait un sens au fait d'exister et faisait de vous plus qu'une simple suite de commande. Pour en revenir à Astrid et Vaeto, la situation semblait s'envenimer entre eux. En effet, le dernier commentaire du quarien sembla avoir choqué ou offusqué l'humaine. Cette dernière répliqua au quarien avec un ton plutôt hautain, même si au final le synthétique n'entendit pas grand chose à cause des bruits ambiant. Le créateur réagit simplement en riant. Au final, Astrid cessa toute discussion avec le quarien et s'empressa de quitter l'usine une fois la visite terminée. Son rythme de pas semblait démontrer une certaine frustration chez elle. Informateur put d'ailleurs l'entendre proférer une insulte contre le quarien. Visiblement, l'humaine avait besoin de se détendre, le geth réfléchissant rapidement à une solution.

-Rien ne sert de vous énerver. Il tentait juste de faire la conversation. Vous devriez plutôt profiter de votre soirée sur Rannoch.

La réaction de l'humaine fut visiblement de se rendre compte de l'heure qui commençait à être tardive sur Rannoch et de demander s'il pouvait lui trouver un endroit où passer la nuit. Le geth commença alors une rapide recherche. Certes, il avait quelques amis dans de coin de Rannoch à qui il aurait pu demander s'ils étaient d'accord pour héberger Astrid pour une nuit. Cependant, il écarta cette possibilité pour plusieurs raisons. Tout d'abord, les personnes qui accepteraient d'accueillir l'humaine devrait supporter son caractère. Ensuite, ils seraient obligés de désinfecter leur résidence par mesure de sécurité. Finalement, contrairement aux quariens, les humains n'avaient pas l'habitude de dormir dans des combinaisons, alors fort à parier qu'Astrid passerait une nuit horrible si elle devait garder la sienne. Un hôtel destiné aux étrangers serait plus approprié pour elle. Après une rapide recherche, le geth fit s'afficher quelques hôtels sur son omnitech et les montra à l'humaine pour qu'elle fasse son choix. La pilote opta presque aussitôt pour l'hôtel le moins cher. Ils purent ensuite retourner au véhicule qui continuait de les attendre. Une fois tout le monde à bord, Anuli reprit place sur les jambes de son maître, sans lâcher le nouveau gohala du regard. Cela sembla suffisant pour que le nouveau venu reste tranquille. Anuli était devenu l'Alpha et n'hésitait pas à s'imposer à son congénère turbulent. Pendant le déplacement, Astrid sembla s'émerveiller de la vue sur la capitale getho-quarienne, le synthétique décidant d'ajouter un petit commentaire informatif.

-Quariens et geths ont construit ensemble cette cité, en tentant de nous rapprocher autant que possible de l'architecture de jadis, en modernisant le tout, évidemment.

Le véhicule s'arrêta par la suite près d'une passerelle d'un hôtel gratte-ciel. Le groupe put descendre et Informateur guida l'humaine jusqu'à la réception. Il avait bien pris soin de sélectionner un hôtel acceptant la présence d'animaux de petite et moyenne taille. Finalement, après que certains détails furent réglé, le geth donna rendez-vous à Astrid dans un bar à proximité de l'hôtel et lui envoya également les coordonnées, avant de la laisser aller profiter de sa chambre. Ensuite de quoi, le synthétique repartit de son côté, allant tout d'abord retourné le véhicule de location dans un des bureaux de l'agence de location. Puis, il alla rendre rapidement visite à un coup d'ami quarien vivant à proximité. Le geth resta avec eux pendant un moment, à discuter et pour leur demander un peu d'assistance. En fait, Informateur ne se voyait pas emmener son gohala dans un bar, aussi avait-il demandé à ses amis de le garder pour la nuit. La décision fut rapidement prise quand la fillette du couple pris l'animal dans ses bras et demanda si elle pouvait l'avoir avec elle cette nuit. L'autre service demandé par le synthétique fut de pouvoir lui aussi passer la nuit chez eux, ne désirant pas se balader pendant des heures à l'extérieur. Bref, Anuli dormirait cette nuit avec une fillette quarienne et Informateur dans le salon de ses amis.

Une fois ces petits détails réglés, le geth repartit, jetant un dernier coup d’œil à son compagnon avant le départ. Le gohala et l'enfant étaient déjà au lit ensemble, dormant paisiblement. La fillette gardant le gohala dans ses bras. Dès qu'il fut sortit, le synthétique se dirigea vers le bar qui servait de lieu de rendez-vous. Personne ne prêta attention au fait qu'un geth rentre dans un bar. Ce genre de chose était devenu ordinaire pour les résidents de Rannoch. Le fait que les geths ne boivent et ne mangent pas ne les empêchaient pas d'aller dans de tel lieux. Ils pouvaient le faire parce qu'ils y travaillaient, allaient y rencontrer des gens et pleins d'autres raisons diverses. Une fois à l'intérieur, Informateur alla s'asseoir à une banquette près de l'entrée. La musique résonnait à travers les lieux. Le style musicale était énergique et les styles variées. On pouvait entendre par moment des musiques turiennes, humaines, asari ou quariennes. Une bonne variété en somme. Des individus de races diverses s'amusaient sur le plancher de dance. Un duo turien-quarienne ici, un quarien et une quarienne là, un couple humain ici, voir même une quarienne qui tentait visiblement d'apprendre à un geth à danser. C'était plein de vie, bref. À peine assit, Informateur envoya un message à Astrid pour la prévenir qu'il était arrivé au bar et qu'il l'attendait. Il ne restait plus qu'à attendre, surtout qu'elle le prévint qu'elle serait en retard. Le synthétique attendait depuis environ 10 minutes lorsqu'un quarien s'assit soudainement face à lui. Il n'eut aucun mal à reconnaître Vaeto.


-Tiens c'est vous, le geth qui accompagnait cette humaine. Vous êtes?

-On m'a donné le nom d'Informateur, commandant du GIP.

-Ah, c'est une mission militaire avec cette Astrid?

-Non, je ne suis pas en service, je profite de quelques jours de congé.

-Je vois... Elle est avec vous, Astrid, je veux dire?

-Pas encore, pourquoi?

-Hum, disons qu'elle est intéressante. Bon, je vais me chercher un verre, en attendant qu'elle arrive et que je puisse lui parler davantage.

Puis, Vaeto se leva et se dirigea vers le bar. C'est à ce moment que le geth put remarquer un détail concernant le quarien. Son apparence et sa tenue étaient les mêmes que lors de la visite à l'usine. Du moins à une différence près, qui était sa ceinture. En effet, la ceinture que le quarien portait était différente et destiné à le mettre en valeur aux yeux des demoiselles. Avec une combinaison recouvrant tout le corps, difficile parfois de trouver quelque chose pour se distinguer, heureusement les ceintures étaient des pièces de la combinaison facile et sans risque à interchanger.









Revenir en haut Aller en bas
Messages : 65
Crédits : ( j'y travaille )

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Lun 18 Juin 2018, 22:23
L'air de Rannoch avait réellement une odeur très différente de ce qu'avait l'habitude de sentir Astrid.
Au vu de l'avancement de la technologie Getho-Quarienne, il était quasi impossible de capter la moindre pollution, ce qui rendait l'air particulièrement léger. L'odeur dominante, c'était celle du sable, il y avait quelque chose de chaud et de reposant en sentant cette dernière vous traverser les narines. Il est probable que ces gigantesques façades de céramique ne soient là que dans le but de capter le moindre rayon de soleil, la moindre signature thermique pour en faire de l'énergie... Ces buildings n'étaient rien d'autre que de foutues centrales électriques écologique au possible, un bel exemple de progrès que l'humanité aurait bien besoin d'appliquer sur Terre.

La vue du soleil brûlant de Rannoch en train de se coucher avait quelque chose de majestueux, laissant lentement mourir les teintes ardentes d'une étoile pourpre sur les matériaux réfléchissant de la capitale. Astrid parcourait les rues de Rannoch dont les sols étaient couverts de grands panneaux de céramique, certains étant décorés de belles gravure géométriques qui s’entrelaçaient, sûrement en suivant un algorithme mathématique complexe imaginé par les geths. Seuls les tracés basés sur le nombre d'or pouvaient se rapprocher d'un tel travail dans la culture Terrienne. La netteté des découpes témoignant largement de l'utilisation de lasers et autre matériel dépassant l'entendement et l'artisanat humain.

Des bruits de pas plus appuyés et plus lourds firent légèrement trembler l'alliage du sol sur lequel se tenait Astrid. D'une silhouette qui faisait au moins 3 fois la taille de la pilote, aussi imposante que menaçante, s'extirpa de l'ombre un Geth Prime, marchant fièrement devant l'humaine. Il était difficile de pouvoir capturer des yeux autant de prestance, l'engin dépassait facilement les 2 mètres et pouvait littéralement servir de parasol au jeune lieutenant. L'enfoiré avait la classe, c'était terrifiant de se dire que l'Alliance devait les affronter il n'y a même pas 20 ans.

Rannoch c'était un dépaysement brutal,à la fois visuel, auditif et olfactif, tout ce qui se trouvait sur cette planète intriguait et ne cessa de surprendre la jeune humaine. Le lieu de rencontre avec Informateur n'était plus si loin que ça, à peine 5 minutes de marches supplémentaires suffirent au petit bout de femme pour trouver sa destination dans cette immensité inconnue. L'enseigne du bar était évidemment assortit à l'architecture environnante, la capitale semblait s'être si vite reconstruite que chaque bâtiment cohabitait ensemble de manière harmonieuse et sans prétention. Informateur avait choisi un bar aux allures et à l'ambiance très cosmopolite. La déco intérieure n'avait pas l'air d'avoir été faite par un génie du design mais le fait d'exposer un morceau de vaisseau quarien rafistolé dans tous les sens au milieu d'un mur aussi propre et lisse en céramique avait définitivement son charme. Le bar à boissons lui même, la reine sur échiquier, le coco dans une pina colada, la pièce maîtresse de l'établissement, dessinait une arche assez gourmande qui rognait pas mal sur l'espace libre. C'était une stratégie osée mais au vu du monde qui s'était aggloméré autour, cela semblait faire son effet.

Beaucoup de monde des quatre coins de la galaxie venaient ici, bien sûr tout ce qui n'était pas geth ou quarien devait porter une combinaison. Informateur attendait la pilote à une table à moins de 5 mètres d'elle, c'était déjà compliqué de le rejoindre avec tout ce jolie monde. L'humaine se posa alors avec le synthétique et la seule chose qu'elle trouva à faire était de se plaindre de son Gohala. Ce dernier ne semblait pas dérangé par le bruit, les yeux de l'animal scrutèrent lentement les environs, on dirait que la fatigue était en train de le calmer.

- Info...ce petit monstre à foutu des poils partout dans mon casque tout à l'heure, il me faut une astuce pour les retirer je ne savais pas qu'il en perdrait autant aussi vite !

Ronchonna l'humaine un brin irritée. Bien qu'elle ne pouvait pas montrer toute sa frustration, cette dernière était parfaitement lisible au travers de la fine vitre en plexiglas qui protégeait ses yeux. Le synthétique donna des conseils intéressants à la jeune femme en faisant une énième fois preuve d'une patience angélique. Astrid appréciait sincèrement les efforts produits par le geth depuis le début de leur rencontre, mais son ego surdimensionné lui interdisait complètement de le formuler clairement. Néanmoins elle se devait de faire un minimum d'efforts avant de prendre son gohala dans les bras, remerciant donc le geth, chose complètement exceptionnelle pour une ex-pourrie gâtée.

- Hum... Merci Info...

Se força à articuler l'humaine mais au moins, contrairement à d'habitude, c'était sincère.

Des écriteaux digitaux séparaient les boissons Levo des Dextro, heureusement qu'ils étaient bien gros et lumineux. Astrid venait de craquer pour les couleurs chaudes d'un cocktail qu'elle n'aurait pas pu boire sans crever et dû se résigner à acheter son équivalent Levo aux couleurs un peu plus ternes. La déception de l'humaine fut rapidement balayée au moment ou ses yeux purent observer la manière dont un geth préparait sa commande. L'habilité déconcertante du synthétique fut évidemment mise à profit dans un petit spectacle de préparation. Les fruits exotiques issus des colonies humaines ensoleillées parvenaient jusqu'ici par export pour finir entre les mains du geth. Ce que faisait ce dernier relevait de la magie, un couteau aiguisé tourna atour de ses doigts avant de venir couper en dés les fruits et légumes composants le cocktail d'une main. Un shaker fou était en train de danser dans l'autre main du barman synthétique alors qu'il l'envoya dans les airs pendant qu'il finissait de découper une fleur dans un fruit aux teintes ocres avant de la planter sur le rebord du verre. Les liquides furent ensuite servis à la manière du thé Tunisien humain, dessinant d'impressionnantes arches liquides qui finirent toutes dans le récipient ciblé. Les couleurs pourpres d'un sirop de fruits rouges inconnus se déversèrent comme des flammes dans le liquide orangé de la boisson.

- Mon dieu que c'est beau !!!

S'exclama l'humaine passablement surprise de la prestation du geth qui réservait ce petit plaisir aux nouvelles têtes. Avec leur mémoire photographique irréprochable, ces barmans synthétiques ne pouvaient pas rater qui que ce soit.

Astrid ne pouvait s'empêcher d'applaudir face à une telle prestation avant de régler sa commande et rejoindre son guide et ami synthétique. Le spectacle offert venait d'égayer le début de soirée de la jeune humaine, cela devait normalement suffire à la rendre un minimum agréable avec les autres clients. Alors qu'elle se dirigea tout sourire aux lèvres vers son ami geth, la blondinette apercevait une combinaison qui lui était familière... Mais également la musculature prononcée qui l'avait fait craquer quelques heures plus tôt...

- V...VAETO ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3251-informateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3299-journal-d-informateur


De la Magie dans l'air
Messages : 720

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   Dim 24 Juin 2018, 06:08
Informateur continuait d'observer les occupants du bar, en restant assit tranquillement là où il était. Il n'avait pas de raison particulière pour se déplacer. Après tout, il attendait Astrid, alors autant éviter de lui compliquer la tâche de le retrouver en se promenant partout dans le bar. Observer lui allait très bien pour le moment et puis sa présence ne dérangeait personne. Dans une partie du bar, il pouvait voir des barmans discutant avec des clients de races diverses. Dans une autre, des individus assis à une table et discutant, riant parfois. C'était un aspect intéressant de ce genre de lieu. C'était un lieu utiliser pour se détendre, s'amuser, faire de nouvelles rencontres et pour certains, se trouver un partenaire d'un soir. Pendant quelques instants, le geth se questionna sur le pourcentage d'individu réussissant à obtenir le dernier élément. Toutefois, il ne traita pas vraiment la question, car c'était des plus superficiel et inutile à décortiquer. Après environ une quinzaine de minutes à attendre, le synthétique put enfin voir l'humaine arriver. Heureusement, cette dernière le repéra rapidement et vint le rejoindre à la table. Le gohala était encore perché sur le casque, mais il démontrait des signes évident de fatigues, ce qui était une bonne chose étant donné son caractère.

Informateur observa ensuite Astrid. La femme était évidemment encore dans sa combinaison. Toutefois, le commandant du GIP put remarquer qu'elle avait mis un peu de maquillage autour de ces yeux, une des seules choses visibles à travers la visière de son casque. Coquetterie ou utilisation destiné à séduire? Difficile à dire, cette humaine avait une personnalité très complexe à décortiquer, voire presque aléatoire. Puis, à peine l'humaine eut-elle posé son cul sur la banquette face au geth qu'elle commença à nouveau à se plaindre, cette fois de son gohala. Le synthétique la laissa s'exprimer en gardant le silence et attendant le bon moment pour prendre la parole.


-Dans les faits, j'ai eu également des problèmes de poils lorsqu'on m'a confié Anuli, au tout début. Son poil se répandait un peu partout et un bon nombre se retrouvait pris dans des interstices de ma plateforme. Pour régler ce problème, c'est assez simple en fait. Rappelez vous que des brosses vous ont été donnés parmi les articles obtenus lors de l'achat de votre gohala. Il vous suffit de les utiliser, mieux vaut prévenir que guérir, comme le dit un des proverbes de votre espèce. C'est ce que je fais avec Anuli. Je le brosse afin de retirer ses poils qui sont déjà détachés mais restent accrocher à lui et ceux sur le point de tomber. De cette manière, cela réduit la quantité de poils pouvant se répandre un peu partout. Une fois par semaine suffit, même si personnellement, je le fais deux fois par semaine, car Anuli aime bien cela. Quant aux poils à ramasser, le plus simple est d'utiliser de la vapeur d'eau. Les poils seront redresser par l'eau et la chaleur et plus facile à ramasser.

Astrid l'écouta, en faisant descendre son animal de compagnie de son casque et en le prenant dans ses bras. Le gohala se laissait faire et ne semblait pas poser de problème. Probablement qu'il était trop fatigué pour causer d'autres problèmes au cours de cette soirée. Elle le remercia également rapidement pour les conseils qu'il lui avait fournit. Puis, la femme se leva et commanda un verre. Le barman geth prépara le breuvage, en exécutant un petit spectacle. La lame de couteau qui dansait, les récipients qui virevoltaient et ainsi de suite. Évidemment, Informateur savait pertinemment que ce genre d'exercice était totalement inutile dans la préparation et servait uniquement à divertir la clientèle. Toutefois, il comprenait le côté théâtrale derrière cela. C'était comme les spectacles de magies. Le synthétique savait que la magie n'existait pas. Cela n'empêchait pas les tours de magie d'être intéressant à cause de tout le travail et la science qu'on retrouvait derrière chaque tour. Les magiciens devaient pratiquer pendant des heures et utiliser la science et diverses connaissances afin de réalisés leur numéro. Alors qu'Astrid revenait vers lui, Vaeto fit de nouveau son apparition, assez près pour qu'Informateur puisse entendre la discussion. Le quarien tenait un petit récipient hermétique en main, un verre quarien. Il regarda Astrid pendant un moment avant de prendre la parole.

-Comme on se retrouve, mademoiselle. On profite des attractions de nuit de notre capitale à ce que je vois. Je vous aurais bien offert un verre, mais je constate que vous en avez déjà un. Je vous aurais aussi bien invité à danser, cependant...

Le quarien indiqua d'un pouce la piste de danse. Les danseurs étaient les mêmes qu'avant, profitant de la musique pour s'amuser. Toutefois, le geth qui devait être encore en plein apprentissage se mettait à devenir de plus en plus audacieux. Il imita même la quarienne l'initiant lorsqu'elle fit un tour sur elle-même. Cependant, celui du geth fut plus large et il passa à peu de chose près de frapper violemment un turien avec ses bras. Encore une chance que le concerné n'avait rien remarqué.

-On dirait que pour le moment, c'est un peu risqué d'aller sur la piste de danse. Enfin, je vois bien que ce geth n'est pas méchant, cependant on dirait que sa plateforme a été construite avec deux pieds gauches. Mais bon, vous êtes là, alors je dirais que j'ai de la chance aujourd'hui. Ou comme le dise les turiens, Arrilius est de mon côté aujourd'hui.

-Expression inexacte, Vaeto.

Le quarien porta son regard sur Informateur qui venait de s'exprimer.

-Comment ça, inexact?

-Dans l'ancienne culture turienne, Arrilius représentait la malchance. C'est sa sœur, Caevecia qui représentait la chance.

Puis, le quarien regarda de nouveau Astrid.

-Bon... euh... comme je le disais, c'est une belle soirée.









Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une intrusion adorable   
Revenir en haut Aller en bas
 

Une intrusion adorable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: Voile de Persée :: Rannoch-