AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Laksals

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Maître du Jeu | Dieu Suprême
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 2235
Crédits : IVIA by Conteur

MessageSujet: Laksals   Mar 19 Sep 2017, 13:35
Laksals

Espèce arthropode troglodyte originaires de Lasjae, les Laksals sont une espèce très diversifiée génétiquement et physiquement. Les différences sociétales notables sont d’ailleurs intimement liées à celles physiques, donnant l’impression d’être en présence de différentes espèces pratiquant l’esclavage.

Encore très récemment ancrée dans un âge pouvant s’apparenter au Moyen-Âge humain, la communauté laksal vit très différemment son incorporation dans la communauté galactique. Encore très marquée par une société de castes et de royaume médiévaux, il n’existe aucune entité supranationale à même d’unifier ce peuple pour une représentation concrète au sein des négociations galactiques.

Désormais, les Laksals sont en attente pour choisir l’avenir qu’ils désirent. Partagés entre une autarcie complète, renforcer les liens avec l’Hégémonie ou tenter de s’inclure dans la communauté concilienne.
Pour plus d'informations sur la planète natale des laksals, merci de consulter la Voie Lactée
Biologie

Les Laksals sont une espèce ayant une morphologie très différente suivant la caste auquel l’individu appartient, néanmoins tous les laksals partagent un élément commun, une carapace de chitine souple dédiée à protéger le corps des laksals lors des interactions avec les vents acides et agressifs de leur monde natal. Pouvant s’apparenter à des espèces distinctes, les différents éléments n’en sont pas moins une seule et même communauté qui, à l’instar des insectes à ruche, a évolué pour s’adapter à une fonction. Toutefois, à l’opposé des insectes ruchers laksals ne partagent nul esprit commun et ils sont tous indépendants.

Cinq castes sont distinguables chez les laksals :
- les Alphas, la classe sociale dominante, qui dirige et impose sa vision à l'ensemble de la société. Les laksals Alphas sont particulièrement imposants, atteignant les quatre mètres, avec six paires de membres
- les Bêtas, la classe sociale des combattants. cette caste à naturellement évolué vers une forme physique extrêmement puissante. Pouvant atteindre les cinq mètres, ce sont les plus grands des laksals. Comme les autres castes, ils ont 6 membres, et disposent de cornes sur le crâne.
- les Deltas, la caste des penseurs. Philosophie, religion, histoire, culture orale, autant de domaines liés aux laksals Deltas. Ces laksals disposent de six membres comme les autres, mais seulement quatre sont des bras : les deux autres sont des ailes devenues inutiles au cours de l'évolution, mais toujours présentes.
- les Epsilons, la castes des créateurs. On y retrouve les artisans, ingénieurs, architectes, et ainsi de suite. Ces laksals sont les plus habiles de leurs mains comme de leur corps, et ceux de l'alliance Fobhua participent également à la guerre à l'aide de canons.
- les Omégas, la caste des serfs. Presque réduits en esclavage, les laksal Omégas sont les plus petits et les moins indépendants des laksals. Leur rôle est d’obéir aux autres castes, et on y retrouve aussi bien des ouvriers que des agriculteurs ou des mineurs, selon les exigences de leurs supérieurs.

La grande majorité des laksals possèdent trois paires de membres, et chaque membre se termine par trois protubérances articulées rappelant les caractéristiques des tétrapodes, des doigts. D'ailleurs ces doigts clôturent chaque membre qu'il antérieur ou postérieur. Les castes alpha, ou dominants, possèdent elles douze membres dont huit dédiés à la marche.

D’une très grande diversité, le peuple laksal possède toujours un élément parfaitement adapté à la tâche qui doit être accomplie. Laksals fouisseurs, bâtisseurs, guerriers, dominant, ingénieur, l’espèce entière a produit des éléments hautement spécialisés. Toutefois, et malgré un climat de guerre permanent sur Lasjae, entre les différents royaumes, les différentes évolutions sont communes à tous royaumes, la seule chose divergeant étant la représentation de chaque élément, cela dépendant globalement des buts visés par les dits royaumes.

Qui plus est, les laksals possèdent un sang extraordinaire. En effet, capable d'activer une régénération cellulaire hors norme, proche de celle des vorchas, le sang des laksals est une potentielle mine d’or financière mais aussi un grand danger pour l'espèce qui pourrait tomber entre les mains de pirates, esclavagistes ou autres seigneurs de guerre. Pire, la propriété de ce sang permettrait même de produire des objets eux mêmes capables de se régénérer, à l'instar des portes membranaires qui existent déjà sur Lasjae.

Histoire

N’étant que récemment entrée en contact avec la communauté galactique, les laksals possèdent une histoire peu connue, mais qui se révèle en vérité par bien des côtés extrêmement classique. Connaissant une évolution typique d’une société médiévale, les laksals connaissaient une période trouble et violente de son histoire. Et si nul ne connait encore l’impact que la rencontre avec des espèces aliens va avoir sur cette espèce qui débutait très modestement ses réflexions sur l’ailleurs, et avec son rapport presque inexistant avec l’astronomie, dû à un mode de vie troglodyte découlant d’une vie sur un monde à l’atmosphère acide et à des vents balayant inlassablement la surface morne d’un monde désertique.

Désormais les laksals doivent concilier leur histoire médiévale et des découvertes majeures qui remettent en question une grande partie de leurs croyances. Chaque alliance réagit d’ailleurs très différemment. Les royaumes de Fobhua s’impliquant massivement dans les tractations diplomatiques, ceux de Dathyq s’enfermant dans un mutisme ouvertement xénophobe et ceux de Poens hésitant entre une franche vénération des nouveaux venus et une remise en cause de leur religion.

Culture

La culture laksal dépend largement des royaumes visités, même si certaines sont aisément discernables comme communes. Ainsi, si ceux de Fobhua encensent l’innovation, la compréhension et possèdent une ouverture d’esprit d’un pragmatisme à toute épreuve, ceux de Dathyq prône la mise en œuvre d’une domination par la force et centre sa culture sur celle de la violence, tandis que ceux de Poens mettent en avant la coopération, le dialogue et un respect absolu de la religion.

Et même si chaque royaume partage son mode de gouvernance par caste, impliquant une forte hiérarchisation sociale, essentiellement basée sur la morphologie évolutive. Ainsi chaque caste possède sa propre culture qui est en réalité presque systématiquement la même d’un royaume à l’autre. En définitive la culture laksal, essentiellement centrée sur la domination est très proche de celle de l’Hégémonie.

Néanmoins, une différence majeure subsiste entre ces deux espèces, en effet les castes supérieures laksals peuvent utiliser des phéromones pour contrôler celles jugées inférieures, faisant de celles-ci des esclaves d’une culture ou la domination est une norme parfaitement acceptable. Au-delà de cette domination par l'esprit, il existe en vérité quelques différences de fonctionnement entre les différentes alliances. En effet, la classe dominante n'est pas toujours la même. Militaire à Dathyq, Ingénieur à Fobhua et Religieuse à Poens, les classes divergent par le fonctionnement et l'idéologie, même si la domination reste dans tous les cas le mode de fonctionnement par principe.

Religion :

La croyance commune aux laksals est celle de l'évolution. Bien évidemment, partagée à des degrés divers et avec un impact tout à fait distinct selon les royaumes, elle n'en demeure pas moins le socle sur lequel repose toute idéologie ou religion sur Lasjae. Habitués dès le début de leur histoire à une évolution rapide de l'espèce, donnant rapidement le système de caste actuel, les laksals ont très vite jugé que cela était une nécessité absolu pour atteindre des objectifs définis comme irréalisables.

Supplanter les prédateurs, bâtir des cités, creuser des tunnels capables d'abriter ces cités, ou peupler la surface. Des objectifs devenant à chaque évolution un peu plus probables. Toutefois restaient le défi ultime, peupler les étoiles. C'est ainsi qu'est né le mythe de l'évolution ultime. Des "sur-alphas" qui apparaitront sans prévenir et qui mèneront les laksals sur le chemin de l'évolution ultime. Physiquement différents, ils seront parfait et règneront pour toujours sur le peuple de Lasjae.

Ce socle commun donna pourtant des chemins bien distincts, qui menèrent à la création de royaumes, puis d'alliances, bien différentes et concevant ces "sur-alphas" de manière bien différentes. Les Dathyq considèrent plus pragmatiquement cette évolution comme des chefs de guerre à venir ou déjà venus. Des héros qui mèneront Lasjae sur le chemin de l'union par la force. Éliminant les faibles et glorifiant les forts. Ainsi chaque seigneur de guerre se clame déjà "sur-alpha", rendant l'idéologie plus terre à terre. A l'opposé, les Poens considère cette vision comme véritable, et cherchent chaque trace, chaque potentialité d'évolution qui pourrait apparaitre. Ce qui mène d'ailleurs à une crise très grave dans l'Alliance depuis l'apparition des premiers xénos. Sont-ce les sur-alphas ?

Les Fobhua, eux se désintéressent de plus en plus de toutes ces considérations évolutives. Jugeant que c'est par la science désormais que les laksals parviendront à se surpasser. Et même si la masse des castes reste farouchement attachée à cette idée, il est indéniable que dans l'Alliance, la religion est en net déclin.

Gouvernement

Les laksals suivent le fonctionnement très classique des insectes ruchers, chaque caste à son rôle et s’y tient jusqu’à la mort. Par contre, dans la société très hiérarchisée des laksals, le contrôle s’obtient par les phéromones et non un esprit de ruche, rendant le tout moins harmonieux et plus sensible aux révoltes. Néanmoins, la société reste extraordinairement stable et les royaumes ne bougent que très peu en dehors des conflits militaires incluant différents nations.

Ce contrôle phéromonal s'effectue de manière bien plus pernicieuses. En effet, ce ne sont pas les classes alphas qui produisent directement les phéromones mais des métis inter-classes méticuleusement élevés par les castes dominantes qui parviennent à produire ces éléments de contrôle. Servant de leviers de contrôle, les métis permettent ainsi aux alphas de maintenir leur contrôle sur les différentes classes tout en s'assurant une loyauté des castes jugées inférieures par un croisement réguliers et contrôlé inter-caste.

Ces alliances, qui sont désormais les maitresses sans conteste de la planète, se construisent sur un principe très simple, le but visé. Ainsi, si les royaumes de l’alliance Dathyq partagent une passion commune de la guerre et un désir de domination militaire de Lasjae, les royaumes de l’Alliance Fobhua sont bien plus intéressés par l’innovation technologique afin de prendre le dessus sur ses adversaires. De leurs côtés, les royaumes de l’alliance Poens, minoritaires, sont bien plus investis dans leurs croyances religieuses et préfèrent infiltrer leurs rivaux, et vaincre par la diplomatie bien avant qu’un conflit n’éclate.

Bien que très semblables dans la forme, les trois alliances divergent sensiblement sur le fond. Basé sur une monarchie théocratique, l'alliance Poens mélange supériorité de caste et ferveur religieuse, interprétant les différences physiques comme des représentations d'une supériorité divine. L'alliance Dathyq, elle s'organise autour d'une idée très ancrée de supériorité physique et évolutive, ou le plus forte et le apte dirige et élimine les faibles. L'alliance Fobhua quant-à elle s'est affranchie de ses éléments pour viser une domination technologique et intellectuelle. Plaçant pour la première fois de l'histoire laksal la caste des ingénieurs au somment d'une hiérarchie peu habituée aux changements. Ainsi désormais les puissants, par l'économie, par le savoir, mènent l'Alliance et ceux qui le sont moins qu'eux s'abritent sous leurs ailes pour se protéger des ardeurs bellicistes des voisins percevant avec moins de bienveillance l'évolution par le savoir.

Dans tous les cas, les royaumes ou alliances sont dirigées par les castes supérieures qui imposent leur vision de la même manière. Ce qui a donné naissance au royaume anarchique de la Grande Crevasse qui regroupe individus en fuite, rebelles, exilés et criminels. Prototype d’une société dépourvue de domination de classe, la Grande Crevasse est en réalité un melting pot incapable de s’unifier et qui n’a aucun avenir politique ou économique.

Doctrine militaire

Dépendant des différents royaumes, la doctrine militaire Laksal est en grande partie classique. Menant jusqu’alors des guerres médiévales, les laksals usent de stratégies maintes fois éprouvées, bien qu’adaptées à une vie troglodyte.

Toutefois, les différents royaumes usent de techniques bien distinctes, ce qui fait régulièrement fluctuer la balance de puissance. Largement dominant durant de nombreux siècles, les royaumes Dathyq peinent désormais à reprendre la main depuis que les royaumes de Fobhua mettent à l’épreuve leurs dernières inventions. Une balance qui risque encore plus de pencher depuis que les puissances galactiques sont entrées en jeu.

Recevant le soutien de conseillers tactiques et militaires de l’Hégémonie, les royaumes de Fobhua voient ainsi leur manière de mener la guerre drastiquement changer, tandis que les royaumes de Poens tentent de s’adapter à cette nouvelle donne.

Époque actuelle

Désormais les laksals sont à un tournant de leur existence et plus rien ne sera plus pareil pour cette espèce qui vient tout juste de se frotter à la réalité de l’existence d’un monde infiniment vaste en dehors des frontières de leur monde natal. Si de nombreux laksals vivent cette découverte avec pragmatisme et ont déjà engagé des pourparlers avec les représentants du Conseil et de l’Hégémonie, un nombre tout aussi important vit très mal ces découvertes.

Les royaumes Dathyq se sont ainsi enfermés dans un mutisme essentiellement basé sur la xénophobie, tandis que les royaumes Poens subissent une remise en cause de leurs croyances. Ce moment charnier de l’histoire de Lasjae est d’autant plus critique du fait que le sang des laksals a un immense potentiel médical et que les pirates et autres seigneur de guerre ne rêvent que de mettre la main sur ce peuple encore bien primitif vis-à-vis des normes conciliennes.

Maintenant, les laksals doivent prendre en main leur avenir et accepter pleinement d’entrer dans la communauté galactique, en choisissant avec qui s’unir, ou en réussissant une dangereuse tentative d’indépendance en jouant sur tous les tableaux, ou encore en décidant de rejeter l’espace et retourner s’enfermer sous terre jusqu’à ce qu’ils parviennent à s’élever jusqu’aux étoiles par eux-mêmes.

Dans tous les cas, l’époque est mouvementée pour les Laksals, et il parait évident que la victoire d’une alliance scellerait définitivement le choix à venir. Définitivement, en cette année 2202, l’histoire des laksals n’a jamais été aussi importante pour la destinée d’un peuple tout entier.








Revenir en haut Aller en bas
 

Laksals

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Règles & Univers :: Codex :: Les Espèces-