AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Sécurité!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 22

MessageSujet: Sécurité!   Jeu 05 Oct 2017, 19:54
Intervention MJ : NonDate : 9/08/2202RP Tout public
Marcus Coles ♦ Maylyn T'Lovi
Sécurité!



Quel environnement des plus étranges. Il regardait autour de lui et c'est tout ce qui lui venait à l'esprit. Un vaste champs s'étendait autour de lui, sous un ciel sans nuage. L'herbes et autres végétaux au sol étaient tous de couleur argenté, tandis que le ciel arborait une étrange couleur verte et orange. Même les êtres occupants ce lieu était étrange. Au loin, il pouvait voir un ours vert à deux têtes, chacune ayant une longue corne sur le front. De plus, l'ours était chevauché par un homme en armure dorée. Face à cet étrange chevalier et sa plus étrange monture, une créature qui semblait être une chimère entre un chat, un poisson et un oiseau. Les deux adversaires se parlaient entre eux, leurs mots demeuraient incompréhensibles. Puis, alors qu'il s'approchait pour tenter de comprendre ce qu'ils pouvaient bien se dire, un ''Toc'' retentit. Suivit d'un autre et puis encore d'un autre, devenant un rythme augmentant en vitesse. Puis, soudainement tout disparu.

Marcus ouvrit lentement les yeux, sortant ainsi d'un rêve fort étrange et incompréhensible. Il put sentir qu'on lui tapotait doucement le front d'un doigt. L'humain resta cependant légèrement dans les vapes pendant encore un petit moment. Il pouvait entendre une voix prononcer son nom, alors que sa vision commençait à se désembrouiller. Après plusieurs secondes de réflexion, une fois sa vision revenue, il put enfin voir l'être s'adressant à lui et se rappeler où il était. Pour commencer, Marcus était étendue sur l'un des sofas dans le salon de sa résidence. La dite résidence se trouvait sur la Citadelle, à proximité du présidium. À proprement parlé, la résidence de Marcus était dans l'une des zones les plus sécuritaires de la station spatiale. Quant à la personne s'adressant à lui, elle était là, se tenant debout près de lui, près de sa tête. Il s'agissait d'une belle asari, portant une robe à la mode de son peuple. Surtout, c'était sa chère et tendre compagne, Moïra. La matrice asari regardait son compagnon de vie avec un air légèrement amusé.


-Il serait temps que tu te réveilles, mon mignon. Cela fait un moment que tu dors et notre invitée arrivera dans une vingtaine de minutes. Je ne vais quand même pas l'accueillir avec une boule de poils endormis dans le salon.

Elle avait dit le tout en poussant un léger rire cristallin. Marcus se souvenait bien de quoi il était question. Une représentante de la Blue Light Security devait passer à leur résidence. Depuis un moment déjà, notre homme voulait rendre sa résidence plus sécuritaire pour sa famille, surtout avec les problèmes se multipliant à travers la galaxie. Résultat, il avait décidé de faire rajouter divers systèmes de sécurité. Marcus c'était longtemps interrogé sur la société à contacter pour ce travail. Au final, Moïra lui avait conseillé de s'adresser à la Blue Light Security. Pour les raisons, elle avait cité que c'était une société fondée par des asaris et que ces fondatrices étaient d'anciennes chasseresses. Comme les chasseresses faisaient partit des plus redoutables combattant de la galaxie, après les spectres, cet argument avait bien convaincu l'humain. Le lendemain il avait contacté la société, depuis son bureau à l'ambassade humaine. À peine fut-il en contact avec une employée que cette dernière lui fit des ronds de jambes à n'en plus finir. Elle savait que l'appelle venait de l'ambassade humaine, croyant avoir affaire avec un ambassadeur. Encore heureux que la personne suivante se montra plus dégourdis et compris qu'il était un employé de l'ambassade seulement. Bref, Marcus avait pris rendez-vous et maintenant, après plusieurs jours, l'heure de la rencontre approchait. L'humain regarda sa tendre moitié, un petit sourire sur les lèvres.

-Qu'est-ce qu'il y a?

-C'est juste plaisant de se réveiller et d'avoir sous les yeux une femme magnifique. Ça doit faire partie des grands plaisirs de la vie.

-Petit flatteur.

Elle lui déposa une légère tape sur l'épaule, Marcus en profita pour lui attraper le bras et tirer l'asari vers lui. Moïra perdit l'équilibre et tomba sur son conjoint. Ce dernier la serra contre elle, en lui donnant quelques bisous dans le cou. L'asari réagit en riant légèrement.

-Allez, pas de ça maintenant. Elle va bientôt arriver. De plus, n'oublie pas les filles.

Marcus relâcha son emprise, laissant Moïra se relever. Il se leva à son tour et alla faire un tour à la salle de bain pour se rendre plus présentable. En même temps, il songea justement aux filles. Visas et Ellen étaient toutes les deux ensembles dans leur chambre, occupé à se regarder un petit holo. Cela suffirait à les occuper pendant que la rencontre aurait lieu. Autrement, Kiari, Gérald et Rupert étaient aller tous ensemble aller voir un holo au cinéma. Le père de famille ne se souvenait pas du titre, mais il se rappelait que c'était une histoire d'un galarien masqué massacrant des gens à coup de machette. Le tout près d'un camp au bord d'un lac. D'après ce qu'il avait compris, c'était censé être un remake version alien d'un vieux holo humain datant du 20e siècle. La limite d'âge pour les humains étaient de 13 ans, alors il avait autorisé ses fils à y aller. Pour ce qui est de Meera, elle passait la journée chez une amie.

Après avoir terminé sa rapide toilette, Marcus retourna au salon, tandis que Moïra se servait un verre d'eau dans la cuisine. Il resta silencieux un moment, avant de s'adresser à elle.


-Tu crois que je devrais sortir une bouteille d'alcool pour notre invitée?

-Je ne sais pas. Attendons qu'elle soit arrivée. On verra après.

Il haussa les épaules et alla s'asseoir sur le même divan sur lequel il avait fait une sieste. Il ne restait plus qu'à attendre l'arrivée de l'employée de la Blue Light Security. D'après ce qu'on lui avait dit, ce serait une asari qui s'en occuperait.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 31

MessageSujet: Re: Sécurité!   Lun 09 Oct 2017, 12:04
Cela fait presque dix ans qu'elle travaille pour Blue light security. Officiellement du moins. Officieusement, cette organisation existe depuis bien plus longtemps. Il arrivait cependant qu'elle passait plusieurs semaines à ne rien faire. Ses autres employés étant bien plus souvent sollicités qu'elle en raison de ses prix plus élevés. De ce fait, seuls ceux ayant une fortune un peu plus élevée que la moyenne pouvait bénéficier des services de protection de l'asari. Ce qui était logique. Maylyn étant une ancienne chasseresse, ses capacités à elles seules dépassait largement celles de ses autres employés, bien qu'elle était largement plus rouillée qu'elle ne souhaitait l'admettre. Aujourd'hui c'était détente.

En dehors de ses contrats de sécurité, l'asari menait une vie plutôt désordonnée, en opposé total à sa vie passée. Lorsqu'elle ouvrait les yeux, le réveil affichait déjà midi. Autour d'elle, des vêtements éparpillés un peu partout, un datapad allumé, un peu trop de boissons gazeuses de tout horizons, malgré lui sur son lit et une couverture à mi-chemin entre le sol et sa propriétaire. Elle baillait bruyamment, le visage embrumé d'une personne ayant passé trop de temps dans son lit. Une petite sonnerie venait la déranger dans son émergence vers le monde des vivants, c'était un appel de blue light security. Précisément du secrétariat. Sans nul doutes un contrat. Pas le choix il fallait décrocher. Essayant de se donner un air un peu plus éveillé elle soupirait.

"Allô ? "


Elle ne put s'empêcher de décrocher un bâillement bruyant. Elle avait beau être une des co-fondatrices de l'entreprise, sa nonchalance naturelle et son côté totalement désintéressée des contrats pourraient énerver les clients, mais certainement pas les employés de l'entreprise. Ils la connaissaient et surtout son professionnalisme. Et, de toutes façons, les deux autres, qui formaient son ancienne escouade n'étaient pas mieux. Entre la mamie gâteuse pourtant à peine plus vieille que les deux autres et celle bien trop occupée avec ses patients et autres expériences médicales, au final, les seuls concernés par ce qui se passait dans l'entreprise étaient les employés. Même le fondateur principal n'avait cure de l'entreprise, il vérifiait juste que celle-ci gardait la tête hors de l'eau. Aussi grande était sa dette, il ne pouvait pas se permettre de garder à flots une entreprise vouée à mourir. Mais, de ce côté là, pas de soucis.

"Miss T'lovi, nous avons trouver un riche client, souhaitant un rendez-vous. Vous pouvez être là-bas pour 15h00? "


Le mot "riche" sonnait comme un tintement de pièces dans les oreilles de l'Asari, la réveillant presque. Ce n'était pas tant la promesse d'un contrat juteux plein d'argent qui l'avait réveillée, mais surtout l'idée que le bouche à oreille allait se rependre encore mieux parmi les hautes sphères. Plus de clients, plus de renommée, et donc, plus de facilités à s'étendre dans toute la galaxie, se faisant, Blue Light Security deviendrait une entreprise gage de sécurité pour tous ... Une utopie. Maylyn commençait à s'étirer bruyamment , si bruyamment que même la pauvre secrétaire à l'autre bout du fil semblait gênée.

"Préviens le client que j'arriverais à l'heure... Mh.. Envoies-moi toutes les données le concernant sur mon omnitech, j'aviserais d'une technique commerciale en chemin. "


Se levant du lit, non sans mal et sans râles, elle se dirigea vers la salle de bain, prenant sa douche, se brossant les dents.. Elle enfilait sa tenue habituelle, presque devenue iconique, attrapant son long manteau en cuir elle parti, prenant la première navette l'amenant vers l'habitation de son client... Durant le voyage, elle "feuilletait" le dossier du monsieur en question. Elle ne faisait que lire en diagonale, juste assez pour voir de quel genre de personne il s'agissait, et surtout, savoir si elle devait l'envoyer bouler à cause d'activités louches ou non. Bonne nouvelle, ce n'était pas le cas. Il semblait même intègre... Quelque chose de rare dans le monde de la politique il fallait le souligner.
Arrivée devant la porte, l'asari appuya sur le bouton de la sonnerie. Attendant que quelqu'un vienne lui ouvrir..

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 22

MessageSujet: Re: Sécurité!   Lun 09 Oct 2017, 20:33
Marcus attendait paisiblement, toujours assis sur le divan. Le rendez-vous était prévu à 15h00 et il n'était que 14h50. Donc, encore une dizaine de minutes à attendre si l'employée de la Blue Light Security arrivait à l'heure. L'humain pensait d'abord attendre en silence, en ne faisant rien de bien concret, mais il changea rapidement d'avis. Il prit son datapad personnel qui trainait sur la table du salon à proximité. Marcus ne craignait absolument pas de se faire voler cette pièce d'électronique. Si quelqu'un s'amusait à le voler ou à la pirater, il ne trouverait rien de bien utile. En effet, Marcus était un homme prudent, si bien que ce datapad n'avait jamais été utilisé pour des fins professionnels, ni reçu de données personnels importantes. Bref, dans le meilleur des cas, le pirate y trouverait des journaux d'actualités, des émissions de divertissement enregistrés et divers petits jeux pour passer le temps. Bref, l'humain décida de s'informer un peu, en regardant les dernières actualités. Les articles défilaient devant ses yeux, mais aucun évènement intéressant ou important. Il était en train de regarder les résultats sportifs lorsque la sonnerie de la porte se fit entendre, vers 15h00. Il délaissa aussitôt son datapad et le reposa sur le table du salon. Il jeta un regard à Moïra qui c'était assise sur un fauteuil à proximité.

-J'y vais.

Marcus se leva et se dirigea vers la porte d'entrée de la résidence. Comme le salon était à proximité, il n'eut pas à marcher beaucoup pour l'atteindre. Il ouvrit la porte afin de voir qui venait de sonner. C'était une asari. Fait particulier, elle portait un trench-coat et un pantalon. Son style vestimentaire rappelait celui des drells. Pendant un court moment, Marcus supposa que cette asari devait avoir un drell comme père. Toutefois, il écarta cette possibilité aussitôt, à cause de l'âge de cette dernière. À force de côtoyer des membres de cette espèce, que ce soit avec sa famille, au boulot ou lorsqu'il était ambassadeur auprès des asari, Marcus avait développé une certaine aptitude. En effet, juste en observant une asari, il était capable de se faire une idée de son âge. Bon, il y avait généralement une marge d'erreur d'environ 25-30 ans dans ses estimations. Cependant, c'était plutôt une marge faible, quand on considère qu'il est question d'une espèce ayant une espérance de vie de mille ans. Marcus estima l'âge de l'asari à l'extérieur entre 365et 390 ans. Donc, beaucoup trop âgé pour avoir un père drell, c'était donc un style vestimentaire bien à elle.

-Bonjour, vous êtes?

L'asari se présenta, c'était bien la personne envoyée par la Blue Light Security. Marcus l'invita poliment à rentrer à l'intérieur de sa résidence. Lorsque la porte se referma derrière l'asari, il échangea avec elle une poignée de main.

-Marcus Coles, enchanté. Par ici, je vous prie.

Il guida l'asari jusqu'au salon, Moïra se leva en voyant son compagnon arriver avec une de ses congénères. Le salon était plutôt grand, occupé par un grand divan pouvant facilement accueillir sept personnes, ainsi que quatre fauteuils et une table devant le divan. Un écran géant était fixé au mur face au divan et aux fauteuils. Sous l'écran et prenant une portion du mur, une bibliothèque bien garnit. Du salon, on pouvait aisément rejoindre la cuisine, la salle à manger, ainsi qu'un escalier menant à l'étage suivant. Lorsque Marcus et son invité arrivèrent dans le salon, l'humain fit les présentations.

-Ma compagne, Moïra Janiris. Voici, Maylyn T'Lovi de la Blue Light Security.

Les deux asaris se saluèrent poliment, puis Marcus invita leur invité à s'asseoir dans l'un des fauteuils libres. Puis, il prit place à son tour, mais sur le divan, tandis que Moïra prenait place à côté de lui.

-Alors, j'ignore si vous avez été informés de tout les détails. Bon commencer, juste au cas où il y aurait eu une petite erreur de communication. Non, je ne suis pas ambassadeur, ou plutôt je ne le suis plus. Je travaille à l'ambassade en tant qu'assistant de l'ambassadeur des espèces non-conciliennes. Je tiens à le préciser car lorsque j'ai contacté la Blue Light Security, certains employés ont cru recevoir une demande d'un ambassadeur. Je préfère éviter les malentendus.

-Évite de trop tourner autour du pot, Marcus.

-Euh oui, pardon. Donc, si nous avons fait appel à votre société aujourd'hui, c'est parce que nous souhaitons sécuriser davantage notre résidence. Il n'est pas question de garde de sécurité ou de truc dans le genre. Non, nous parlons plutôt de système de sécurité en tout genre. Je tiens à ce que cet endroit puisse être un endroit sûr pour toute ma famille. Moïra a proposé que nous faisions appel à la Blue Light Security, car vous disposez d'une bonne réputation. De plus, comme ce sont des chasseresses asari qui ont fondés cette société. Disons que c'est rassurant, de savoir que ce sont des membres d'un des groupes militaires les plus redoutables de la galaxie, après les spectres, qui sont en charge. Plus intéressant que certaines société dans le même domaine, mais qui semblent sortir un peu de nul part. Un peu comme certaines société fondé par d'anciens membres de l'Alliance. J'ai beau avoir servit quelques années, ce n'est pas pour autant que -

-Marcus, elle n'est pas là pour t'entendre radoter sur le passé.

Moïra avait dit tout cela en poussant un léger rire cristallin, avec un petit sourire et la main sur l'épaule de son compagnon. Ce dernier lui jeta un petit regard, avant de reporter son attention sur leur invitée.

-Bref, nous aimerions savoir ce que votre société aurait à offrir dans ce domaine. Ah, d'ailleurs, j'oubliais mes devoirs d'hôte. Vous désirez un petit quelque chose? Un verre d'eau? Un verre d'alcool? Nous avons quelques bonnes bouteilles en réserve, si vous êtes intéressée.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 31

MessageSujet: Re: Sécurité!   Dim 15 Oct 2017, 13:33
Lorsque la porte s'ouvrit, ce fût un humain relativement âgé qui se présentait devant elle. Aucune surprises, vu que c'était ce qui était prévu. Cependant, elle restait surprise qu'un homme aussi âge reste dans la course politique. Mais ce n'était pas quelque chose d'impossible, du point de vue de l'asari du moins, c'était quelque chose de normal. Après tout, elle pouvait vivre plus de mille ans, alors un humain d'une centaine d'années encore gouverneur, ambassadeur, bref politicien, pourquoi pas ? L'homme lui demanda qui elle était. L'éthique la força à décrocher un sourire de bienséance avant de répondre.

"Maylyn T'Lovi. Co-fondatrice de Blue Light security."

L'asari et lui-même échangerent une poignée de main des plus simples avant qu'il ne l'invite à rentrer après s'être lui-même présenté. Une fois à l'intérieur, elle fût guidée par son hôte dans un salon où l'attendait une Asari. A l'apparence, elle ressebemblait au mieux à une matrice, comme elle, et au pire, une jeune matriarche. Deviner l'âge d'une Asari était toujours quelque chose de compliqué, sauf pour une autre Asari. De là, à deviner l'âge exact, c'était aussi simple qu'entre humains. Mais elle devait facilement atteindre les six cent ans... Au bas mot. Monsieur Cole, semblait très proche de cette Asari, nommée Moïra . Maylyn inclina légèrement la tête, puis le buste, en gage de salutations, les Asaris ne se serrant pas la main pour se saluer en règle générale. Bien, ils étaient ensemble, il n'est pas rare qu'une asari préfére rester avec son compagnon jusqu'au bout de sa vie.

Une fois installée, elle écoutait l'homme en face d'elle... Sans surprises, il parlait, beaucoup, trop même selon Maylyn, et, aussi selon la femme de cet homme. Maylyn avait presque envie de la remercier, mais, enfoncer le clou dans le cerceuil de l'entreprise n'était jamais une bonne solution. Des flatteries, des propositions.. En somme, il voulait un système de sécurité bien rôdé, sans gardes, mais, il en faut. May se tenait droite, écoutant attentivement les paroles de l'humain, bien qu'il fallait avouer qu'à son niveau, il ne faisait pas que des détours de conversations, il prenait le chemin le plus long ! Passant totalement outre ses ronds de jambes, venant au but, l'asari prit parole.

"Et bien, oui, nous pourrions vous installer plusieurs caméra de sécurité. Cependant, ne voyez pas cela comme une sorte de "vente forcée"... "


Elle renforçait ses mots en faisant des guillemets avec ses doigts, puis reprit immédiatement parole.

"...Mais il me semblerait logique que vous engagiez au moins un ou deux de mes hommes. Vous aurez une sécurité avec les caméras, mais une fois l'intrus repéré, je doute, que les caméras l'effraieront suffisamment pour qu'il s'enfuit. Tout du moins, cela effraiera le délinquant lambda... Mais un ambassadeur, cela attire toujours quelques... ennemis. Même si vous ne faites que l'aider, on peut vouloir venir à vous pour obtenir des informations..,"


Normalement, Maylyn allait attaquer sur la fibre familiale, puisqu'il tenait tant à la protection de sa famille, et même si sa femme était une ex-chasseresse comme elle, il ne pourrait pas les protéger avec une dizaine de caméras installées ci-et-là. Elle allait devoir jouer là-dessus.

"Par exemple, imaginez que malgré les caméras, il rentre quand même, profitant d'être masque. Il pourra toujours commettre son méfait. Et votre famille serait en danger. Deux de mes hommes, gardant votre maison serait un plus considérable et une garantie absolue de votre sécurité, et surtout, celle de vos enfants. Bien entendu, ils peuvent , si vous le souhaitez, rester à l'extérieur, pour votre confort et votre intimité. Même si leurs efficacité en sera réduite."

Maylyn semblait satisfaite intérieurement de son argument, bien entendu, en face d'elle se trouvait un ancien politicien, le genre de personne qu'il fallait convaincre un peu plus qu'avec deux phrases presque toutes faites...


"Qu'en pensez-vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 22

MessageSujet: Re: Sécurité!   Dim 15 Oct 2017, 18:06
Marcus et Moïra observaient Maylyn, attendant de voir ce que cette dernière aurait à leur proposer comme service de sécurité. En même temps, Marcus gardait en tête l'offre qu'il avait fait à l'asari. Mentalement, l'humain révisait la liste des bouteilles d'alcool qu'il y avait dans leur réserve. Contrairement à de nombreux hommes riches, notre homme n'était pas du genre à tenter de s'acheter des bouteilles hors de prix. De l'alcool de qualité à bon prix, c'était suffisant. Pas besoin de claquer des centaines de milliers de crédits pour une chose comme de l'alcool. Quitte à dépenser une telle somme, autant que ce soit pour quelque chose de véritablement durable.

Lorsque Maylyn prit la parole, Marcus l'écouta attentivement. Premièrement, elle proposa l'installation de caméra de sécurité. Elle précisa cependant qu'il ne s'agissait pas d'une vente forcée, accentuant ce point en effectuant des guillemets avec ses doigts. Ce geste avait surpris Marcus, la première fois qu'il avait vu un alien s'en servir. À la base, il croyait que ce geste n'avait de signification que chez les humains, mais non. En plus, cela signifiait la même chose chez les diverses races de la galaxie. Toutefois, l'origine même du geste restait inconnu. Impossible de savoir quelle race avait été la première à faire cela. De toute façon, cela n'avait pas vraiment d'importance. Maylyn poursuivit sa présentation en affirmant que des gardes de sécurité serait également une nécessité, car les caméras ne parviendraient pas à dissuader les malfaiteurs les plus déterminés. Surtout si ces derniers espéraient obtenir des informations provenant de l'ambassade. Elle continua son argumentation en présentant quelques possibilités et en évoquant la possibilité que les gardes de sécurité restent à l'extérieur de leur demeure, pour leur assurer plus d'intimité.

Marcus et Moïra restèrent silencieux un moment, en se regardant. Débattant mentalement pour savoir ce qu'il fallait penser de l'offre de Maylyn. Est-ce que cette offre convenait vraiment à leur besoin? Marcus continua de réfléchir pendant un moment, avant de reprendre la parole.


-Hum, pour ce qui est des gardes, il faudra réfléchir un peu. Je pensais aussi faire installer des caméras dans la maison. Dont une à l'entrée, avec un écran afin de voir qui se trouve devant la porte, sans avoir besoin de l'ouvrir. Pour ce qui est des autres caméras, j'aurais quelques questions. Tout d'abord, les lieux où vous pensiez les installer? Également, nous parlons de caméra visible ou cachée?

Il avait d'autres éléments à ajouter, alors autant en parler maintenant.

-Parmi les mesures de sécurité que ma compagne et moi avions envisagée, il y avait d'autres éléments. J'ignore cependant si votre compagnie offre ce genre de chose. Tout d'abord, remplacer la porte d'entrée par une porte renforcée, avec un code de sécurité nécessaire pour rentrer. Un verrouillage de l'intérieur, par sécurité. Évidemment, un bouton d'alarme, panique ou peu importe le nom, afin d'alerter les autorités.

-Nous pensions peut-être même à une pièce de sécurité. Dans l'éventualité où des criminels tenteraient de forcer la porte.

-Ce serait peut-être un peu excessif, chérie.

-Il faut ce qu'il faut pour protéger sa famille.

-Je suis bien d'accord, mais d'abord autant savoir ce qu'on nous offre.

-Bon point.

-Alors, qu'est-ce que-

Marcus fut cependant interrompu dans sa phrase par une petite voix venant de l'étage du dessus. Plus précisément du pallier juste au-dessus.

-Maman! Maman!

Moïra et Marcus levèrent aussitôt les yeux en direction de la petite voix. Leur fille Visas se tenait derrière la rampe de sécurité du pallier supérieur, regardant sa mère et son père entre deux barreaux.

-Qu'est-ce qu'il y a, trésor?

-On n'arrive plus à voir notre holo. Ellen a touchée aux commandes et plus rien ne fonctionne.

-C'est pas vrai. C'est Visas qui l'a fait.

À peine ces paroles issu d'une autre voix furent t'elle prononcer qu'une autre fillette fit son apparition, prenant place à côté de la première. Un détail qui avait son importance, la race des deux fillettes. Ellen était une humaine, dont les traits démontrait de manière évidente qu'elle était la fille de Marcus. Quant à Visas, c'était une asari. Marcus poussa un léger rire et se leva, en faisant signe à Moïra de rester assise.

-Je m'en occupe, chérie. Cela ne devrait pas être bien long.

Il alla prendre l'escalier montant au pallier qui était à proximité. Une fois en haut, on pouvait facilement le voir depuis le salon, alors qu'il se rapprochait des fillettes. Elles retournèrent aussitôt dans leur chambre, suivit par leur père. Pendant ce temps dans le salon, Moïra fournissait quelques explications rapide à Maylyn.

-Voici deux de nos filles, Visas et Ellen, elles ont toutes les deux sept ans. Les quatres autres sont sorties, pour le moment.

De son côté, Marcus rentra dans la chambre de ses filles à peine entrer, les deux fillettes se manifestèrent en pointant du doigt leur écran. Le père de famille activa son omnitech et commença à taper quelques commandes, pensant pouvoir résoudre le problème en quelques instants. Il se rendit rapidement compte que cela serait plus compliqué que prévu. L'humain soupira légèrement et se rendit sur le bord du pallier pour s'adresser aux deux asaris dans le salon.

-Finalement, j'en ai pour quelques minutes. Si vous pouviez m'attendre avant de poursuivre, s'il vous plait.

-Pas de problème, Marcus.

Puis, le père de famille retourna dans la chambre de Visas et Ellen. Il allait devoir refaire de la programmation à cause des deux fillettes. Qu'est-ce qu'elles avaient bien pu faire pour en arriver à un tel résultat? Dans le salon, Moïra s'adressa à Maylyn, sur un ton amusé.

-En attendant qu'il revienne. Envie de discuter d'un sujet en particulier?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 31

MessageSujet: Re: Sécurité!   Mer 25 Oct 2017, 09:21
Au moins ils n'étaient pas réticents à cette idée. Au contraire, ils semblaient même hésiter à l'accepter. C'était assez beau de voir une telle complicité entre ces deux là. Ils débattaient mentalement si oui ou non ils devaient accepter l'offre. Elle semblait suffisamment intéressante pour titiller leurs esprits . Ce qui était une bonne chose. Puis vinrent les questions, nombreuses questions sur les caméras, leurs emplacement, visibles ou non. Ils pensaient à tant de choses . Une panic room, une porte renforcée... Tout ceci n'étaient que de fioritures, bien entendu, Blue light security pouvait installer ce genre de choses, mais cela ne remplacerait jamais un être vivant sur le terrain.. tiens, en voilà une bonne idée, employer un geth.. Eux qui n'ont pas besoin de sommeil, de manger.. L'argent en lui-même doit être abstrait pour eux. Bien que cela faisait fort longtemps que la paix entre geth et organiques était arrivée, Maylyn n'avait jamais songé à se pencher sur eux. Pas plus que les butariens ou les vortchas, mais c'étiat uniquement une forme plutôt distordue de respect. "Ne me tire pas dessus et j'en ferais de même. " Elle ne les craignait pas, mais, comparé aux Galariens, turiens et les autres espèces conciliennes, les geths n'avaient pas réellement fait leurs preuves aux yeux de la bleue . Elle pensait donc qu'ils ne méritaient en aucun cas sa sympathie, mais ils ne méritaient pas non plus son mépris...

Maylyn allait prendre parole lorsqu'elle vit deux gamines débarquer, pas bien vieilles et au vue de leurs chamailleries, c'était au pire des pré-adolescentes. Bien que feintant l'indifférence, elle fût surprise de voir que l'une d'elle était humaine. Surprise dans le sens ou, il n'y a qu'une "sortie" possible lors de la conception entre un humain et une asari, a savoir, une asari. Et ce quoi qu'il arrive... Deux options arrivaient dans l'esprit de May, Adoption, ou famille recomposée. Dans les deux cas, ce n'était pas important pour elle, mais, il fallait reconnaître leurs côté mignonnes qui ne put empêcher May de sourire. Oui, les enfants sont et resteront sa faiblesse...

Passé outre le fait que son client s'en aille comme si de rien était règler un problème absolument pas important, elle regardait un instant le vide, alors que la compagne de monsieur Cole semblait vouloir meubler celui-ci après un petit rire amusée. Maylyn se râcla la gorge, ne voulant et ne pouvant guère parler de tout et n'importe quoi avec des inconnus... Si même ses camarades de toujours n'arrivaient pas à lui faire décrocher une discussion -à moins d'être relativement ivre- personne n'y arriverait. Mais, pour le bien de ce potentiel contrat, il fallait bien le faire.

"Euh..Je ne suis pas très bavarde malheureusement... Mais, en voyant vos enfants, je comprends un peu plus votre désir de sécuriser votre maison... Et à dire vrai, même si votre époux n'est pas présent, je peux vous confirmer que nous offrons tout ce que vous demandez. Quant à l'emplacement des caméras, et bien je verrais avec lui. Il y a des emplacements stratégiques importants, mais hormis ceux-là, tout sera fait selon ses choix... Il sera au courant de l'emplacement de chacune, et si vous le souhaitez, vous pouvez même choisir oui ou non de faire des caméras visibles ou non. "

La demoiselle n'a pas grands sujets hormis le travail. Peut-être les hauts-faits qu'elle a exécuté durant son "service" de chasseresse...? Non... Avec un visage un peu gêné, elle tenta de lancer une autre conversation. Non, définitivement, la conversation n'était pas son truc.

"Euh... et ..c'est bien la vie avec un humain ? "

Aïe..
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 22

MessageSujet: Re: Sécurité!   Jeu 26 Oct 2017, 19:41
Dans la chambre des fillettes, Marcus s'affairait à restaurer la programmation de l'écran de ses filles. Il continuait à se demander ce qu'elles avaient bien pu faire pour arriver à un résultat aussi désastreux. Même si le père de famille n'en laissait rien paraître, intérieurement il rageait profondément. Bien sûr, ce n'était pas envers Ellen et Visas qu'il en voulait, c'était juste des enfants, elles n'avaient pas voulu causer de tel problème. Non, la rage du politicien était envers la programmation de cette pièce technologique. C'était l'aspect que Marcus détestait le plus avec la technologie. Quand elle décidait de mal fonctionner, elle le faisait rarement à moitié. De temps à autres, les fillettes demandaient à leur père s'il avait terminé, à chaque fois ce dernier répondait: J'y suis presque.

Pendant ce temps, dans le salon, Moïra espérait réussir à pouvoir démarrer un sujet de conversation intéressant avec sa congénère. Elle avait bien remarqué comment Maylyn avait sourit en voyant ses filles. L'asari de Blue Light Security ne semblait pas avoir de problème particulier avec la race des fillettes, c'était une bonne chose. Lorsque Maylyn prit la parole, ce fut légèrement avec hésitation et en avouant qu'elle n'était pas du genre bavarde. Toutefois, l'asari répondit aux interrogations qu'avait posé Marcus avant de partir s'occuper du problème d'Ellen et Visas. Ainsi, les divers dispositifs suggérés par l'humain pouvait bien être installé par la Blue Light Security. Pour ce qui est des caméras, elles seraient disposés à des endroits stratégiques, des caméras supplémentaires pourraient également être ajoutés. Quant à les rendre visible ou non, cela serait le bon vouloir des clients, en l’occurrence eux. Puis, sur un ton encore hésitant, Maylyn questionna Moïra, à savoir si c'était bien de vivre avec un humain. Moïra réagit en adoptant un sourire et un regard légèrement malicieux.


-Oh. On s'intéresse aux humains? On a envie de mettre la main sur un jeune humain ou humaine et de s'amuser un peu avec? Si vous voulez en attirer un à vous, il suffit de bien rouler des hanches.

Puis, Moïra commença à rire face à la réaction qu’eut Maylyn, face à ses propos.

-Je plaisante, ne vous en faîtes pas. Plus sérieusement, la vie est belle, je dirais. Marcus n'est pas le premier individu que je fréquente. Avant lui, il y a eu de nombreux autres, la plupart dans ma phase de demoiselle et c'était uniquement pour du plaisir temporaire. Après cela, j'ai eu quelques relations sérieuses, mais cela ça s'est à chaque fois mal finit... surtout avec celui avant Marcus.

Lorsqu'elle donna cette dernière précision, on pouvait sentir de la rage et de la haine dans la voix de Moïra. Elle reprit toutefois sa bonne humeur ensuite.

-Je me souviens de notre première rencontre. À cette époque, je ne savais pas quoi penser des humains. Ils sortaient à peine d'un conflit contre les turiens. Les rares que j'avais rencontré avant lui étaient surtout des idiots dans les bars, qui croyaient pouvoir m'attirer facilement dans leur lit. Je me gardais cependant de trop les juger négativement. Mon père était quarien, je l'adorais, alors je n'ai jamais eu de mépris envers les quariens malgré le problème geth qu'ils avaient créés. Alors, pourquoi en vouloir aux humains? Toutefois, pour en revenir à Marcus, quand il m'avait approché par derrière sur la rue et posé sa main sur mon épaule, j'ai réagit au quart de tour. Je lui ai fait une prise de bras et lancé par-dessus moi. Je croyais que c'était un autre humain pervers, mais je me trompais. Tout ce qu'il voulait c'était me rendre ma puce de crédit que j'avais perdu. Quand il m'a invité à un rendez-vous après cela, je n'ai pas pu refusé. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec lui. Ce fut une très belle soirée. Ainsi que le début de notre relation.

Elle se tut un court instant.

-C'est à partir de là que j'ai pu découvrir l'homme qu'il était. J'avais rencontré beaucoup de politiciens avant lui. Assez semblables, des individus qui vous font croire qu'ils sont près du peuple et comprennent leurs soucis. Pour au final oublier tout ces gens dès les élections terminés. Pas mon Marcus. C'est quelqu'un de profondément gentil, qui se soucis véritablement des autres. Il ne ne travaille pas dans son domaine pour les crédits ou le pouvoir. Il était déjà riche avant de rejoindre le milieu et même si sa position lui donne certains pouvoirs, il n'en abuse pas et traite tout le monde avec respect. Mon compagnon a choisi cette profession car il aime le contact avec les gens et veut améliorer les choses.

Moïra se tut un court moment.

-Toutefois, il a choisi la diplomatie car il aime l'espace, les cultures étrangères et considère que c'est l'union de tout le monde qui peut faire avancer les choses. J'aime également le fait que sa nature levo nous permet vraiment de savourer ensemble chaque moment de notre vie. Comme je vous l'ai dit, mon père était quarien, alors c'était compliqué pendant les repas. Certes, il c'était adapté à notre maison, à ma mère et à moi, lui évitant d'être en combinaison chez nous. Toutefois, j'aurais aimé avoir la chance de goûter sa cuisine ou lui faire essayer la mienne. Certes, nous aurions chacun pu cuisiné pour l'autre, mais sans être capable de goûter ce que nous aurions fait et donc laisser l'autre jouer les cobaye. Aujourd'hui, je peux le faire avec Marcus et nos enfants.

Moïra adopta à nouveau un petit regard et sourire espiègle.

-En plus, au lit. Oh... Il a au moins autant d'endurance qu'un turien, moins les griffes et les écailles.

Elle rit de nouveau devant la réaction de Maylyn. C'est à ce moment que Marcus termina enfin la réparation de l'écran d'Ellen et Visas. Il relança leur holo et retourna au salon, arrivant au moment où Moïra riait. Sans dire un mot, l'humain reprit sa place à côté de sa compagne.

-On dirait que j'ai manqué quelques moments intéressants.

Moïra lui résuma ce que Maylyn lui avait révélés concernant les dispositifs de sécurité offert par la Blue Light Security. Toutefois, elle ne mentionna pas le sujet de discussions autre que les deux asaris avaient eu entre elles.

-Ah, je vois. Si vous le souhaitez, nous pouvons vous faire visiter toute la résidence afin que vous déterminiez où installer les caméras. Nous verrons ensuite si nous en ajoutons d'autres ou non. Toutefois, je peux déjà confirmer que je préfèrerais que les caméras soient cachés. Également, pour la porte d'entrée. Je pensais faire installer deux caméras. Une visible et l'autre cachée.

-Pourquoi deux caméras, Marcus?

-Un petit truc que j'ai appris lors de mon travail de gratte papier au sein de l'Alliance. On met une caméra en visible et les gens penseront très rarement qu'il puisse y en avoir une cachée.

-Tu veux dire le boulot d'espionnage des communications?

-Non, c'était pas de l'espionnage. On nous envoyait des messages aliens, dans lesquels des IV avaient détectés certains mots clés. Puis, on se chargeait de traduire. Du moins, si c'était une des langues qu'on maitrisait.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 31

MessageSujet: Re: Sécurité!   Mar 07 Nov 2017, 13:32
La jeune asari fit de grand yeux à la réaction de sa consœur, suite à sa question sur la vie avec un humain. Elle qui avait toujours été plus ou moins prude . Lancer ce genre de réplique d'un coup la choquait . Elle manquait même de s'étouffer, couvrant cela par un raclement de gorge, le plus discret possible. A l'écoute du récit, Maylyn comprit que Moïra était au minimum durant son âge de matrice, si ce n'est déjà une matriarche. Et quant à l'histoire de leurs rencontre, le comportement de Moïra faisait presque écho aux réactions qu'aurait eu Maylyn face à un autre personne qui essaierait de la draguer. Par chance, son style vestimentaire suffisait à faire comprendre quel genre d'asari elle était lorsqu'elle allait dans un bar. Et les rares braves voulant tenter quoique ce soit se heurtaient souvent à son côté turien. Devenant bien trop sérieuse. Elle n'a jamais connu sa mère...ou père...c'est toujours compliqué avec les asari.

Comment devait-elle parler de sa génitrice turienne ? Comme sa mère ? Ou son père ? Elle ne l'avait jamais vue de toutes façons et, sa mère Asari n'en parlait pas. Hormis en noms d'oiseaux que le bon goût censurait, même dans la tête de Maylyn, c'est dire . Et puis, perdue dans ses pensées, le discours de Moïra sur leurs activités maritales et sur comment il se débrouillait vint une nouvelle fois écarquiller les yeux de la jeune Asari, qui eut une réaction assez amusant, inspirant un grand coup comme pour absorber le choc, elle secoua vivement la tête de droite à gauche, signifiant sa désapprobation totale quant à la suite du récit.

"Non non non ! Je ne veux rien savoir là-dessus madame !"

Sauvée par l'arrivée presque salvatrice du vieil humain, elle reprit un sourire courtois sur les lèvres après avoir mit cinq bonnes secondes à chasser ces images plus que désagréable de son esprit. L'asari écoutait l'humain discuter, croisant ses jambes et ses bras. Il voulait lui faire le tour du mobilier. Son expertise dans l'installation des caméras n'était pas la meilleure. Pas du tout même. Ainsi, elle se vit obligée de refuser son offre.

"Une équipe se chargera avec vous de visiter les lieux les plus prompt à pouvoir installer des caméras.. Je suis plus orientée sur la sécurité en elle même... Et pour cause, je teste moi-même nos caméras et autres systèmes de sécurité."

Là était venu le moment de parler de son ancienne vocation. Chasseresse asari. En règle général, c'était le meilleur moyen d'asseoir son autorité sur les prochaines transactions commerciales. La jeune asari reprit parole.

"Voyez, je suis une ancienne chasseresse Asari. Je faisais parti d'un petit commando. On nous envoyait, là où les autres ne pouvaient pas aller pour...hm...des raisons d'éthique. Ma spécialité était de m'infiltrer, partout. Je ne piratais pas les caméras. Mais, je passais toujours sous leurs nez. Sans trop de problèmes. Et je peux vous garantir que personne ne passera sous le nez des notre. "

Elle marqua une courte pause, semblant réfléchir à la suite.

"Quant à cette idée de caméra visible ou non.. Sachez, comme je vous le disais précédemment, que ça fera sans doute fuir le cambrioleur lambda. Pas le mercenaire payé pour son contrat. De ce fait, si le premier s’enfuira, l'autre, cherchera à les contourner, pire, faire un scanner des environs pour en détecter d'autres..."

Là, Maylyn devait rabaisser un peu sa technologie, mais au final, c'était un défaut qu'elle compensait astucieusement.

"Aussi bien dissimulées qu'elles soient, elle restent détectables via scanner c'est un défaut qu'aucune entreprise n'a à ce jour pu contrer, à ma connaissance. Cependant, mon entreprise tourne vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Avec des roulements toutes les six heures... De ce fait, si un petit malin venait à pirater une de nos caméras, vous seriez immédiatement au courant. Et nos meilleurs agents de sécurité débarqueraient dans les dix minutes... Que vous souhaitiez des gardes ou pas. "

Elle marqua une nouvelle pause... Avant de reprendre sur un ton plus grave. Pour jouer sur la sécurité des enfants.

"Mais en dix minutes, il y a trop de choses qui peuvent se passer... Alors que si vous choisissez d'avoir un de mes hommes en permanence chez vous, ou même deux, ils pourront intervenir immédiatement. "

May souriait , cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas aussi bien discuter...elle espérait que ce soit suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 22

MessageSujet: Re: Sécurité!   Mer 08 Nov 2017, 22:50
Moïra c'était bien amusé en voyant les réactions de sa congénère, face à tout les propos liés au sexe qu'elle avait énoncée. En vérité, la matrice asari avait voulu s'amuser un peu au dépend de Maylyn et se faire une idée de sa personnalité. Comme l'asari de la Blue Light Security avait réagit avec une certaine gêne, Moïra supposa qu'elle était assez jeune, n'ayant probablement pas encore connu l'amour. Le jour où cela viendrait, peut-être qu'elle deviendrait moins coincés. Elle évita cependant de parler de cela et de mentionner cette partie de la discussion à Marcus. Ce dernier observait Maylyn, se demandant si l'asari allait lui demander de visiter certains endroits précis pour commencer. Ce fut cependant un questionnement totalement inutile. En effet, la jeune femme rétorqua qu'elle laisserait faire ce genre de travail à son équipe de technicien, plus qualifié dans le domaine. Toutefois, elle mentionna ensuite qu'elle se chargerait elle-même de tester le matériel une fois l'installation terminée.

Maylyn mit de l'avant son ancienne position de chasseresse asari, faisant un léger résumé de ces activités passé. La manière dont elle décrivait les choses laissait un certain effet chez Marcus. La description qu'elle en faisait lui rappelait les principes du GSI, beaucoup d'autonomie, tant que les résultats sont là. L'asari poursuivit en mentionnant que l'idée que Marcus avait eu sur les caméras ne changerait pas grand chose. Cela permettrait de faire fuir des criminels lambda, mais pas des endurcis. De plus, les caméras visibles ou non pouvaient tout de même être détectés grâce à des scanner et qu'il n'y avait pas vraiment de moyen de contrer cela, peu importe la compagnie avec qui on faisait affaire.

L'asari termina en revenant à la charge avec son idée de gardes veillant constamment sur leur famille. Certes, elle mentionna que même sans garde personnel, en cas de menace des gardes de sécurité arriverait en quelques minutes. Toutefois, elle ajoutait à cela que c'est ce délais qui pouvait poser problème. Bref, elle insistait beaucoup sur l'importance d'avoir des gardes. Marcus réfléchissait à la question. Est-ce que des gardes étaient véritablement nécessaire? Il y a quelques années, il se serait dit sans hésiter que non. Cependant, avec les troubles récents qui se produisaient à travers la galaxie, la question le laissait perplexe. Il décida cependant de discuter un peu plus avant, cela pourrait l'aider à se vider l'esprit et à tenter de faire son choix.


-Chasseresse asari. Intéressant, je dois avouer que je ne pensais pas que c'est l'une d'entre vous qui serait envoyés ici pour ce contrat de sécurité. Certes, le fait que votre entreprise ait été fondé par des chasseresse asari fait partie des raisons pour lesquels nous avons choisi de faire appel à vos services.

-Je suis une autre raison, d'ailleurs. Marcus pensait se tourner vers une compagnie de sécurité turienne, mais disons que je n'ai pas totalement confiance. La rectitude turienne, pour sécuriser une résidence, j'ai peur qu'ils auraient rendu cela beaucoup trop compliqué.

-Quand même chasseresse asari, ça me rappelle mes quelques années au sein de l'Alliance, cela remonte à presque 40 ans. Je me suis engagé à l'âge de 16 ans, pour payer mes études. Évidemment, l'âge minimal était de 18 ans, mais comme la guerre contre les turiens étaient récente, l'Alliance avait besoin de nouvelles têtes, dans une multitude de domaine. Comme je maitrisais des langues aliens, on m'a mis dans un travail de bureau, à traduire des messages venant de l'extranet, trié par des IV, selon des critères ''hostiles'' envers l'humanité. Beaucoup de parano qui croyaient que c'était qu'une question de temps avant que la turiens ou une autre race veuillent nous faire al guerre. Traduit des conneries pendant 2 ans, en fin de compte. Quand j'ai commencé mon service militaire, le sergent instructeur nous a fait une leçon lors des premiers exercice de tir. Il a dit, mot pour mot: ''Écoutez les gars, il y dans la galaxie six individus que vous ne devez jamais faire chier, un krogan, un galarien du GSI, un turien de la garde noire, un spectre, une chasseresse asari et MOI.''. Il était très particulier, pour rester polis.

L'humain se gratta la barbe pendant quelques instants, cela l'aidait à réfléchir. Il continuait de chercher une solution, afin de déterminer si les gardes étaient vraiment nécessaire. Une idée lui vint en tête, l'humain activa son omnitech et commença à faire une recherche sur l'extranet.

-Qu'est-ce que tu fais, Marcus?

-J'ai peut-être une idée pour cette histoire de garde.

Ensuite de quoi, il s'adressa à Maylyn, son regard alternant entre elle et l'écran de l'omnitech.

-Je ne suis pas totalement opposé à cette idée de gardes. J'ai l'habitude de ce genre de chose, avec mon travail. Constamment des gardes à l'ambassade. De plus, si mon supérieur décide d'aller faire une entreprise diplomatique hors de la Citadelle, l'Alliance nous assigne des gardes. Cependant, c'est pour les enfants que cela me préoccupe. La présence permanente de garde à la maison, j'ai peur que cela les stress ou les déstabilise, surtout Ellen et Visas, à 7 ans, elles sont un peu jeune pour comprendre. Vous avez des enfants? En tout cas, à votre âge, je dirais quelques part entre 365 ans et 390 ans, ça n'aurait rien d'anormal pour une asari.

Le commentaire de Marcus sur l'âge de Maylyn fit légèrement rire Moïra.

-Ah, il l'a dit. Par contre, qu'est-ce que tu cherches.

-Je jette un œil pour voir s'il n'y aurait pas un appartement ou un local libre à proximité. Cela pourrait faire un bon compromis. Comme ça, les gardes sont assez proche pour intervenir rapidement, sans être dans notre résidence pour autant.

Moïra acquiesça avant de se tourner vers Maylyn. Marcus continuait ses recherches, son regard alternant encore.

-Par contre, il y a un élément que mon partenaire et moi souhaitons mettre au clair. Cela concerne le personnel de votre entreprise.

-Ah oui, j'étais en train d'oublier ce point. Certes, nous ne voulons nullement nous mêler de qui fait partie de votre entreprise, cela ne nous regarde pas. Cependant... euh... comment dire cela...

-Que ce soit l'équipe de techniciens, les gardes ou peu importe les gens que vous aurez besoin d'envoyer. PAS DE BUTARIENS.

Cette dernière phrase avait été avec emphase par Moïra et le ton démontrait que ce point était absolument non négociable.

-Cela résume ce que je cherchais à dire, mais peut-être un peu trop brusque, chérie.

-Autant dire les choses comme elles sont, Marcus. Je refuse de voir ou de laisser une de ces choses rentrer dans ma maison et encore moins s'approcher d'un seul de nos six enfants. J'en vois un seul s'approcher des enfants, je ne réponds plus de rien.

-Et tu me trouvais brusque, parce que j'ai évoqué son âge.

Marcus rit légèrement à ce dernier commentaire, poursuivant sa recherche.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 31

MessageSujet: Re: Sécurité!   Mar 21 Nov 2017, 09:18
Bon...ils ne veulent vraiment pas d'employés de Maylyn dans leurs logis, ce qui est tout a fait compréhensible, mais il était évident qu'ils étaient d'accord pour en prendre deux. Elle avait même déjà en tête deux personnes très qualifiées. Ce fût à l'écoute du récit de Marcus, sur son passé de militaire, qu'elle croisa les bras, l'écoutant d'une oreille distraite... Ce n'était pas de l'impolitesse, loin de là, c'était surtout que ce discours était fort connu de son passé. En général, on craint toujours l'équivalent des spectres chez les asaris. D'ordinaire, elle ne vantait pas trop son passé de tueuse en quasi-marge de la société. Surtout qu'elle excellait dans l'art du meurtre avec ça. Une gorge tranchée par-ci, une nuque brisée par là... Le tout, dans une discrétion au top. Elle a du se réadapter pour orienter son style meurtrier et solitaire, bien qu'en escouade permanente pour un style protecteur et basé sur une équipe, bien qu'il était rare voir impossible qu'un V.I.P soit capable de se défendre lui aussi. Cela rendait la tâche quelque peu ardue . Mais rien d'insurmontable. Puis, monsieur Cole abordait sans raison au fil d'une de ses longues tyrades l'âge de Maylyn. Il était claire, qu'avec une fourchette aussi serrée, il en connaissait bien plus sur les asaris qu'elle ne le pensait, sa compagne devait y être pour beaucoup.

"Et bien, je suis impressionnée monsieur Cole ! J'ai trois cent soixante-dix-huit ans en effet. Et non, je n'ai pas d'enfants, malheureusement. "


Il est vrai que Maylyn est pleinement dans la période ou l'on a des enfants. Sa période de demoiselle avait été totalement effacée au profit de sa carrière de chasseresse, de ce fait, elle en profitait réellement depuis sa retraite anticipé. Elle voyageait, rencontrait énormément de nouvelles têtes... Tous des clients dont la séduction reviendrait à salir légèrement l'éthique de l'entreprise... Cette pensée exaspérait l'asari au plus haut point ,mais elle faisait avec pour le moment. Viendra le jour où elle cessera son activité, quitte à ce que l'entreprise en pâtisse un peu pour fonder sa propre famille, mais , pour le moment, c'était surtout elle et elle seule qui l'importait. Puis Monsieur Cole avait abordé le fait qu'ils soient dans un logis non loin et c'était une excellente idée. Les finances de l'entreprise n'étant pas au beau fixe, c'était une idée qu'elle avait exclu mais, puisque le client lui-même se tire une balle, autant augmenter les prix en conséquence.

"En effet, l'idée d'un logis non loin de chez vous pour que mes hommes interviennent en quasi-instantané est un bon compromis. Un excellent même. Cela augmentera malheureusement un peu plus le prix global de nos services, louer un appartement même pour une entreprise revient à un coût important malheureusement."

Soudainement, Moïra Cole parla d'un problème ethnique épineux...Les butariens. Elle n'en voulait aucun, leur haine envers cette espèce pouvait être légitime... Ils n'ont pas fait que des bonnes choses dans cette galaxie... Pour ne pas dire aucune de mémoire. Non, le soucis c'était que Maylyn pensait justement à un Butarien comme garde, un de ses meilleurs élément, qui déteste aussi bien son peuple que tout ce qu'il est. Abandonné très jeune par sa famille dans des coins malfâmés d'Oméga, il avait fait ce qui devait être fait pour survivre. Mais s'est reconverti dans la sécurité. Il a eu ses problèmes au début, mais Maylyn et ses anciennes camarades chasseresses à force de discussion et de bonnes raclées ont finit par le recadrer et c'est désormais un butarien qui n'a de butarien que l'espèce. Mais, comme on dit, le client est roi.

"C'est...Particulier comme demande, je ne vais pas vous le cacher, la politique de mon entreprise fait que je refuse de refuser "une espèce" particulière. Les actions d'un peuple ne reflète pas l'individu. C'est pour cela que j'ai même récemment embauché un Krogan et un Vortcha. J'avais pensé à un de mes employés butarien, qui répugne complètement tout ce qui vient de son espèce... Il a ..une haine particulière pour son peuple, sans doute aussi grande que la votre !"


Elle disait cela sur un ton de plaisanterie bien entendu, elle reprit tout de suite parole.

"Mais soit, j'entends votre requête. Dans mes employés hautement qualifiés, je peux vous proposer un ancien du GSI et un Turien survivant de Palaven durant la guerre des moissonneur, un véritable héros. Les deux sont un peu aigri et distants, ne vous attendez pas à faire ami-ami avec eux par contre... Même moi, après quasiment vingt ans je n'ai réussi qu'à leurs décrocher des discussions du type "beau temps" !"

Elle devait maintenant aborder tout les sujets de type administratif. Bien entendu, concernant l'installation des caméras, l'équipe technologique débarquerait. Elle ne pourrait que suggérer brièvement les modèles de caméra, et encore, avec un oeil moins expert que son équipe... Pour ce couple assez exigeant, Miljund est a éviter. Ajunta, l'asari informaticienne passerait parfaitement bien... Si Miljund est là. Ces deux là sont diamétralement opposés, si l'un parle trop, l'autre, clairement pas assez, mais les deux s'écoutent bien.

"Concernant l'installation de vos caméras, le nombre ne dépend que de votre souhait. L'équipe "techno" de notre entreprise viendra discuter de ce sujet-ci ainsi que de leurs modèles, leurs emplacements et leurs visibilités. Aussi, si vous le souhaitez, vous pouvez même être le seul détenteur de l'accès de certaines d'entre elles. Ainsi, si par exemple vous placez des caméras dans les chambres de vos enfants, vous pouvez être les seuls à avoir un accès au visionnage de celles-ci. C'est une offre totalement gratuite que je recommande. Tout du moins, si vous installez des caméras dans toutes les pièces que vous jugez "sensible" à l'intimité. "

Maylyn venait de se rendre compte, qu'elle n'avait rien amené. Pas de tablette pour signer le contrat, rien du tout... Son réveil plus ou moins récent avant de partir n'a pas du tout aider à bien s'organiser. Tant pis, ce sera l'affaire de l'équipe techno !

"Ce sera aussi avec l'équipe techno, que vous choisirez si oui ou vous souhaitez effectivement réaliser le contrat. Avez-vous d'autres questions ? "

Elle se mit à sourire, d'un sourire poli et courtois.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 22

MessageSujet: Re: Sécurité!   Jeu 23 Nov 2017, 00:05
Marcus avait bien observé Maylyn, Marcus avait bien observé Maylyn, se demandant comment elle allait réagir à tout ce qui avait été avancée jusque-là. Elle avait plutôt bien réagi au moment où il avait évoqué son âge. En général, les asaris qui voyaient ainsi un humain parvenir à déterminer leur âge avec une marge d'erreur aussi faible étaient très surprise. Après tout, le vieillissement lent de cette espèce rendait l'estimation de leur âge très complexe, à moins de se contenter des marges énormes que sont les trois stades de la vie des asaris. Marcus pour sa part avait de la pratique derrière lui. Après tout, il avait quatre asaris à la maison, sa femme et ses filles. De plus, il avait eu l'occasion d'en voir des tonnes lorsqu'il assurait encore le poste d'ambassadeur chez les asaris. Pour en revenir à Maylin, il ne c'était pas trompé dans sa fourchette d'âge, en effet, l'asari était âgé de 378 ans. Elle affirma également qu'elle n'avait pas d'enfant. Il ne fit aucun commentaire sur la question, mais intérieurement, Marcus était sûr que beaucoup d'asaris auraient rêvée d'avoir une chasseresse asari parmi ses parents.

Toutefois, vu l'âge de l'asari, elle avait dû connaître son lot de petits copains, d'amants ou d'histoire d'un soir. Évidemment, l'humain ne comptait pas aborder la question. Il n'embêtait pas les autres avec sa vie sexuelle, alors il voulait que ce soit réciproque. Du moins, c'était l'excuse officielle Dans les faits, il était plutôt gêné sur la question. Moïra et Kiari aimaient bien le titiller sur la question de temps en temps, juste pour s'amuser de sa réaction. Peu importe, pour en revenir au domaine de la sécurité, Marcus continuait de regarder des emplacements libres dans le coin, alors que Maylyn abordait justement cette question. Toutefois, sans surprise, elle annonça que l'idée était un bon compromis, mais que cela ferait augmenter le coût du contrat. Marcus dû retenir un rire, la résidence à elle seule démontrait que leur famille était loin d'être sans le sous. La vérité était là, Marcus avait énormément de crédits. Des crédits gagné par héritage, mais également par des bons investissements. Alors payer un supplément pour avoir de la sécurité, ce n'était pas un problème pour lui, surtout si c'était pour protéger les enfants.

Maylyn débuta ensuite en évoquant la demande du couple, sur le fait qu'il ne devait pas y avoir de butarien, que ce soit parmi les agents de sécurité, mais aussi parmi les personnels techniques envoyé pour l'installation. D'un côté, elle devait partiellement s'attendre à une demande. Après tout, le fait que les butariens et les humains ne s'aiment pas, c'était de notoriété publique. Cependant, que Moïra les déteste aussi, cela avait dû la surprendre un peu plus. Si c'était le cas, Maylyn n'en laissa rien paraitre. Excepté qu'elle mentionna que c'était une requête assez particulière. Elle fit un petit discours sur les valeurs d'inclusion de son entreprise et parla d'un de ses employés butariens. Toutefois, sur ce point, Moïra et Marcus l'écoutèrent à peine. Ensuite de quoi, la femme du domaine de la sécurité proposa plutôt deux autres employés, un ancien du GSI et un vétéran de palaven. Toutefois, ces derniers semblaient peu sociables. Cela n'allait pas être un problème, puisqu'ils ne seraient pas installés à la maison. Maylyn aborda les derniers éléments, concernant l'équipe de techniciens et les installations possibles. Finalement, elle déclara que le contrat pourrait être signé avec cette équipe technique, une fois les estimations terminées, suite à quoi elle afficha un grand sourire, attendant de voir s'ils avaient des questions à formuler.


-En fait, j'ai quelques questions et remarques à faire. Premièrement, quand pouvons-nous nous attendre au passage de votre équipe de techniciens? Leur nombre serait de combien? Également, je me doute que ce sera eux qui pourront me donner une estimation plus précise, mais supposons que nous prenions tout ce que nous avons mentionnés plus tôt, combien de temps faudrait-il pour tout installer? Je n'ai pas besoin d'une mesure précise, une rapide estimation, se sera amplement suffisant.

Marcus regarda Moïra, pour voir si elle avait une autre question à poser. Cette dernière ne formula cependant aucune question supplémentaire. Marcus décida donc de passer à ses remarques.

-Pour ce qui est de vos agents de sécurité. Votre ancien du GSI et votre vétéran, ils vont fonctionner par relis, c'est bien ça? Pour ce qui est de votre entreprise, je n’ai pas l'intention de vous dicter qui vous employés et pourquoi. Si les gens se mêlaient constamment de ce genre de chose, personne ne pourrait employer personne, car il y aura toujours quelqu'un pour désapprouvés le choix d'une autre personne. Aucune offense envers votre employé butarien, mais nous restons sur notre position. Avec ce que ce peuple nous a fait, nous n'avons pas vraiment confiance et ne nous sentons pas du tout à l'aise de mettre notre sécurité et celle de nos enfants entre les mains d'un représentant de cette espèce.

-Ces saletés nous ont enlevé pendant un voyage, puis réduit en esclavage. Ils ont même charcuté mon Marcus et laissé pour mort. Il serait d'ailleurs mort, s'il n'avait pas eu de la chance. Quant à moi, je suis resté leur prisonnière et esclave pendant des années. Je n'ai retrouvé la liberté que grâce aux moissonneurs, c'est dire.

-Je doute qu’il était nécessaire de parler de cela.

-Autant dire les choses comme elles sont, Marcus.

Constatant que sa compagne était plutôt légèrement à cran sur le sujet. Marcus la serra dans ses bras, en lui caressant le dos pour la calmer. L’asari laissant ressortir sa frustration peu à peu. Lorsqu’elle fut enfin calme, l’humain la relâcha et repris la discussion avec Maylyn.

-Ah d’ailleurs, petite mention, au cas où vous vous seriez posée la question. Si je suis parvenu à estimer ainsi votre âge, c’est parce que j’ai de la pratique, si on peut dire. Avec quatre asaris à la maison, disons que c’est comme un entraînement, 24 heures sur 24. Sans parler de ma période en tant qu’ambassadeur auprès de votre peuple. Autrement, pour ce qui est de l'augmentation des tarifs, ce n'est pas un problème. Comme vous pouvez le constater, je suis loin de manquer de crédits.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sécurité!   
Revenir en haut Aller en bas
 

Sécurité!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace de l'Alliance interstellaire :: Bulle locale :: Citadelle-