AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Frapper les premiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : GSI
Rang : Agent de terrain
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4180-dossier-abbadon


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 422
Crédits : Impera tor Alicia - DeviantArt

MessageSujet: Frapper les premiers   Mer 02 Mai 2018, 12:31
Intervention MJ : OuiDate : 20 avril 2203 RP Tout public
Abbadon Bynare ♦ Lucius Nazadros
Frapper les premiers




Frapper les premiers
20 Avril 2203

Citadelle



La Citadelle. Le cœur de l’espace concilien et, si l’on en croit les actions des Moissonneurs, le cœur du réseau de relais. En d’autres termes, le cœur social, technologique, politique, économique de la galaxie, à défaut d’en être le cœur géographique.

Il fallait reconnaître que la vue, depuis le Présidium, était superbe. L’agent galarien ne venait que rarement sur la station spatiale et tâchait donc d’en profiter par de longues balades. Au gré de ses envies, il disposait ainsi de la vue directement sur le Présidium, tout en pureté immaculée et en allée symétriques fréquentées par de belles toilettes ; de la vue sur les cinq bras de la station et leurs multiples Secteurs, coupant le souffle par leur gigantisme, éclairant l’espace les séparant des milles couleurs des néons ; ou enfin, sa préférée, la vue sur la Terre. La planète natale des humains, berceau d’une multitude de climat, où les zones riches et fortement urbanisées tranchaient des endroits désertiques ou moins modernes. Les décennies passaient, mais la Terre était encore la seule planète mère à ne pas avoir fini sa reconstruction, ce qui amplifiait encore les inégalités existantes entre les nations.

La Terre n’avait pas encore d’union politique affirmée, même si l’Alliance s’occupait de toutes les questions spatiales. Les humains testaient de nombreux systèmes politiques, de nombreuses organisations sociales, de nombreux systèmes économiques. C’était un laboratoire social à ciel ouvert. Et c’était ce que préférait Abbadon, espérant trouver là les réponses dont son peuple avait besoin.

Car deux mois s’étaient écoulés depuis son retour de Sur’Kesh, et il ignorait encore ce que deviendrait la République, ou le chemin que comptait emprunter son peuple. Et plus le temps passait sans réponse, plus le Spectre craignait que cette voie soit déjà choisie et se cache dans les ombres, propices à des actes qui ferait des galariens un peuple aussi isolé que le furent les butariens.

C’est sur ces pensées grises qu’Abbadon regagna le bureau des Spectres, et rouvrit ses dossiers. Ils étaient classés par thèmes, plus ou moins précis et détaillés, amas d’informations apportées aussi bien par ses homologues que par les armées conciliennes, le SSC, ou encore des informateurs indépendants tels que le Courtier de l’Ombre. Le galarien reprit sa place sur son bureau, et pris connaissance des derniers rapports, profitant de l’excellente mémoire de son espèce pour émettre des hypothèses en les reliant aux thèmes l’intéressant : la République galarienne bien sûr, mais aussi cet Ordre de l’Accompli mêlé à la destruction de Chasca, ou encore les informations liées au Courtier de l’Ombre en qui le Spectre voyait un être bien trop impliqué pour être toléré. Les yeux du galarien avançaient vite, mémorisant instantanément, puis s’arrêtèrent sur un rapport du SCC. Le galarien se leva d’un bon, termina de lire, puis abandonna tout sur place en s’emparant de son arme de poing et de son Venom.

Le SSC était tombée sur une piste, sur une cible. Un groupe dont l’identifiant était truqué, transportant une marchandise inconnue, devant être délivrée au Présidium. Une affaire, à vue d’œil, qui sentait la contre bande illégale d’un officiel se faisant un petit plaisir hors-la-loi. Mais un œil expert de ces méthodes reconnaissait la signature d’un groupe plus dangereux. Cette proie était bien au-delà de ce qu’attendait le SSC. Et elle savait parfaitement que les forces de police de la Citadelle viendraient à son encontre.

*****

Abbadon arriva rapidement sur les lieux. Un dock secondaire des secteurs. Tout était calme, et le galarien obtint rapidement ses réponses auprès des responsables. Oui, le cargo signalé était bien arrivé, sa cargaison déchargée dans un entrepôt à proximité. Oui, le SSC était également passé. Non, rien d’anormal, en dehors de la présence du SSC, et maintenant du Spectre. Une dernière recommandation à garder le silence et à prendre sa journée, et le galarien parti à son tour pour la zone des entrepôts.

Une nouvelle fois, rien d’anormal à première vue. Mais un scan dévoila rapidement des traces de combats qui avaient été effacées. Une embuscade, peu d’individus, mais bien préparés. Des armes létales et non létales. Tout concordait avec ce que le Spectre attendait des galariens responsables de l’attaque. Il reprit sa marche prudente, Venom en main, commençant doucement à charger l’énergie de son arme. Il s’enfonça plus loin dans l’entrepôt, et remarqua d’autres traces, des traces de pas, de quelqu’un courant. Un agent du SSC avait échappé à l’embuscade. Et vu les faibles cris qui se faisaient entendre, il venait de se faire prendre.


Revenir en haut Aller en bas
 

Frapper les premiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace de l'Alliance interstellaire :: Bulle locale :: Citadelle-