AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Sur le sentier de la Gloire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Clan Urdnot
Rang : Diplomate-Chef de Guerre
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4622-urdnot-ante-en-cours
http://www.masseffect-reborn.fr/t4637-journal-de-bord-d-urdnot-ante


En ligne
Messages : 64
Crédits : "Kronth" par Subzero-Ruykami

MessageSujet: Sur le sentier de la Gloire   Ven 08 Juin 2018, 00:06
► █ Date :  Février 2203 RP Tout public
♦️ Dahl Elkoss ♦️ Tharak Nar'Jamon ♦️ Urdnot Ante ♦️
Sur le sentier de la Gloire


La capitale de Tuchanka rayonnait alors qu’Aralak se levait au ponant, donnant au ciel la teinte carmine si particulière aux cieux de la planète.
Les Krogans appelaient  ce moment l’Heure des Anciens, lorsque le sang versé par leurs ancêtres chassait les ombres de la nuit et ramenait la lumière sur leur planète.
Le ciel prendrait une couleur plus ocre dans la matinée mais cette aube rougeoyante marquait le début d’une nouvelle rude journée de travail pour bien des habitants de la cité.
Cette dernière n’avait cessé de s’agrandir dans la Vallée Kelphie, là où avait eu lieu le premier rassemblement post génophage. Les préfabriqués et les abris grossiers en béton laissaient peu à peu la place à de vrais bâtiments solides, à l’architecture moderne et cohérente, répondant aux besoins et au confort rudimentaire de la population grandissante.

Au centre de la ville se dressait l’ancienne  ziggourat, une masse de pierres taillées qui s’élevait haut dans le ciel, seul bâtiment qui avait survécu aux ravages du temps et des guerres. C’est ici que Wrex avait établi le gouvernement du clan Urdnot.
Ante, le Diplomate Krogan y avait son « bureau », un appartement lui avait été alloué dans les étages de la pyramide.
Il n’y avait ni porte ni garde, on y accédait par une large ouverture à même le mur de roche, après avoir traversé le hall d’entrée majestueux, le Coeur du Temple et pris un ascenseur qui tenait plus de la plate-forme monte-charge.

L’endroit était spacieux, c’était une longue pièce rectangulaire, aux murs légèrement inclinés, suivant la pente de la pyramide.
Une large fente courait sur toute la longueur du mur de gauche, servant d’aération et de fenêtre. Elle donnait sur la ville et le désert qui l’entourait. Tout le long, sur un rebord s’épanouissaient des plantes, des fleurs et des arbustes. De la verdure de taille et de couleur variées qui profitaient de la forte lumière et du système d’irrigation balbutiant de la cité. On était loin des jardins suspendus des femelles Shaman, mais Ante était fière de son petit parterre.

Le mobilier du bureau était simple mais confortable, se contentant d’une grande table de granit lisse claire et d’un trio de fauteuils aux proportions kroganesque garnis de larges coussins.
En revanche la décoration était plus… chargée… Des éléments appartenant à de nombreuses cultures garnissaient l’endroit qui ressemblait finalement plus à un musée de curiosité :

Juste après l’entrée on trouvait une sculpture élancée asaris, quelques reproductions de tableaux célèbres humains aux murs, près de bannières militaires turiennes . Dans un coffret de verre reposait une dague de métal sombre butarienne, en face d’un masque quarien finement décoré.
Une longue frise gravé dans le mur en face de la fenêtre retraçait l’histoire connue des krogans, de leur création mythologique par Vaul à la Guerre contre les Moissonneurs.

Si la plupart de ses objets n’avaient pas de grandes valeurs économiques, n’étant que des reproductions, Ante leur confiait une valeur culturelle, chaque élément étant pour lui un « témoin », un moyen d’en apprendre plus sur les espèces majeures de la Galaxie. Et il comptait bien embellir et étoffer sa collection.

Parmi tous ses bibelots d’art « classique », le Diplomate possédait trois objets qui sortaient de l’ordinaire. Le premier était une suite de chiffres, de lettres et de symboles.

Un des rares Geth que le Diplomate avait rencontré lui avait offert. L’unité avait décrite la chose comme « techniquement parfaite, bien qu’issu d’un programme mineur. »
Ante ne comprenait pas grand-chose à la cascade d’inscription mais si ce code pouvait s’apparenter à de l’art pour une civilisation, il méritait sa place dans la pièce.

Le second objet incongru était un extrait d’un contrat de vente, une transaction qui avait été signée entre deux entrepreneurs d’Irune il y a longtemps. Elle avait été si bien menée, les deux partis en avait tiré un tel bénéfice que le contrat était passé dans le domaine publique lorsqu’il avait expiré, servant de modèle à atteindre pour bien des Volus d’affaire.
Enfin la troisième pièce inattendue était surement la seule de son genre sur Tuchanka.

Contre le mur derrière le siège d’Ante s’étendait un long aquarium rectangulaire. Remplis d’espèces de poisson aussi diverses que les plantes sur le balcon.
Le sol du bocal se voulait une reconstitution fidèle de la végétation de Surkesh, une véritable jungle marine entourant de petits bâtiments galariens dans lesquels jouaient et nichaient les poissons.

Un « hommage » tout spécial à la culture Galarienne qu’Ante appréciait beaucoup, il prenait grand soin de son bassin.
De temps en temps, un croassement venait égayer le calme du bureau et Ante devait réprimer un petit sourire.



Il régnait donc dans la pièce une drôle d’atmosphère, un mélange de sérieux et de douceur.
Le fouillis des œuvres d’arts donnait une impression de confinement alors que la large fenêtre aérait le tout en autorisant la lumière et l’air à passer dans le bureau.
Couplé à l’humidité de l’aquarium et du système d’irrigation il faisait finalement assez doux dans le bureau du Diplomate.

Ce dernier était posté devant sa fenêtre. Malgré l’heure prématurée, la journée d’Ante avait commencé depuis un moment déjà. Il avait un rendez vous important à préparer, vital même.
Il guettait l’astroport après les limites de la ville.
Il ne s’agissait encore que d’une surface plane bétonné entourée de hangar à vaisseaux sommaires. Le trafic n’était pas vraiment dense, mais Ante comptait y remédier.
Il devinait au loin la forme bombée de son Belbeth System. Depuis sa rencontre avec le Conseil, il y a quatre mois, une poignée de vaisseaux de tonnage similaire avait grossit les rangs de la flotte kroganne.
A ce faible nombre aussi, Ante comptait bien remédier.

Il venait tout juste de rentrer d’une longue mission dans le désert. Pendant deux longs mois, coupé de tout, il avait encore œuvré à rassembler des Clans sous le giron des Urdnots, ils avaient besoin de beaucoup de main-d’œuvre…
Son armure sombre reposait  en tas dans un coin de la pièce, les couleurs et les peintures avaient presque toutes été effacés par les agressions incessantes du sable.
A la place le Krogan avait opté pour un vêtement de tissus d’un blanc étincelant liseré du rouge Urdnot qui  laissait ses bras nus mais recouvrait jusqu’à ses genoux.
Il était calme, apaisé. Il savait qu’il ne recevait pas d’ennemis aujourd’hui, mais qu’il allait devoir manœuvrer avec finesse et tact, pour un des accords peut-être les plus importants de l’histoire des Krogans.

Un guerrier toute en armure pénétra dans son bureau en hâte, le saluant brièvement d'un signe de la tête.

-Diplomate Ante, ils sont en chemin.

Les invités, ses invités, parmi les personnes les plus puissantes et influentes de la Galaxie. Et Ante allait les recevoir simplement, dans son bureau. Avec pour seul attention quelques boissons, mais surtout, les derniers relevé géologique ddu secteur planétaire, et le recensement des Krogans fidèles prêt à quitter la planète pour aller travailler sans devenir mercenaire ou agent de sécurité, une vraie force de travail organisée, formée, résistante et efficace.
Son sourire s'élargissant, Ante  congédia le soldat, rajoutant plus pour lui même :

-Et haut les cœurs...

Il s'installa devant la table, face à l'entrée, le dos aussi droit que possible, les mains humblement croisées devant lui. Son sourire toujours affiché, se voulant aussi aimable que possible.

Dans son dos, une petite grenouille répondit à son encouragement.


Urdnot Ante, Krogan Diplomate.
Couleur de dialogue : #ff6600

Make Tuchanka Great Again !






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 176

MessageSujet: Re: Sur le sentier de la Gloire   Ven 08 Juin 2018, 14:18
« Galant’Ark. » An’Rietta avait le visage de l’inquiétude. « Vos déplacements sont trop fréquents, vous possédez un nombre conséquent de représentants et ces derniers sont tout à fait à même de mettre en œuvre votre vision sur ce dossier. »

Ce n’était pas totalement faux, les déplacements incessants du dirigeant de l’Hégémonie devenaient un véritable casse-tête pour le bureau de la police politique et le ministère de Fer qui souffraient d’une logistique infernale concernant la sécurité des évènements, qui se décidaient parfois quelques jours en avance. Toutefois, ces déplacements apportaient un autre élément non négligeable, les gens commençaient à aimer sincèrement leur dirigeant. Tharak était le premier Galant’Ark, et le premier maître de l’Hégémonie, à se déplacer personnellement sur chaque monde appartenant à la nation, à rencontrer des ouvriers, des fermiers, des fonctionnaires et d’anciens esclaves, à dialoguer ouvertement avec les gens.

Ce changement drastique avec l’ancien dirigeant, paranoïaque mégalomane s’enfermant continuellement dans son bunker doré, avait eu un effet extraordinaire. Désormais, les effigies du Galant’Ark se vendaient massivement à travers tout le pays, les drapeaux de l’Hégémonie fleurissaient devant chaque maison à la plus grande fierté des résidents. Les butariens réapprenaient l’idée de fierté. En s’ouvrant au monde, sans se vendre, la nation reprenait des couleurs tandis que des produits turiens, elcors et krogans faisaient leur apparition en de multiples endroits, et dans la plupart des foyers.

La lutte contre la corruption, certes sanglante, avait eu un autre effet, les gens payaient leurs impôts et se rendaient dans les entreprises d’état sans la peur au ventre, cet excès de bonheur avait un effet concret, les gens consommaient, beaucoup et souvent, ce qui avait un effet drastique sur l’économie, l’Hégémonie gagnait de l’argent, beaucoup d’argent. Malheureusement tout cet argent disparaissait aussi vite qu’il venait dans la reconstruction, dans les projets d’envergure et surtout dans la modernisation de la nation. Ces dépenses pharamineuses avaient un coup, et pour maintenir les gains nécessaires à ces dépenses l’Hégémonie se devaient de ne pas stagner sur ses acquis et de continuellement se remettre en question, partir à la recherche de demain.

Les accords avec les Tribunaux, avec les Enfants d’Amonkira et la Hiérarchie étaient la base pour ce demain qui rayonne, mais les bases ne sont que ça. Désormais l’Hégémonie était à la recherche des structures qui permettront de réellement s’élever. La suite des plans concernaient donc les Clans, l’Amirauté, le Vol et enfin les Laksals. La première pièce concernait toutefois plus spécifiquement les Clans aussi ce déplacement était absolument vital, tant pis pour les difficultés des services de protection et pour sa maîtresse. Aussi Tharak passa outre les différentes critiques, conseils et difficultés et organisa personnellement son déplacement vers la planète mère du peuple krogan.

Toutefois, la situation était légèrement différente à cette occasion précise, l’Hégémonie ne se rendant pas seule sur place. Pour cette fois-ci, le dirigeant de l’Hégémonie avait décidé de s’adjoindre à une autre délégation, celle du Protectorat volus, à la suite du conseil fourni par un allié et adversaire récent de la nation, Dahl Küronn. Et puis il y avait le fait que le représentant krogan pour cette rencontre était un être que le butarien respectait profondément, et avait déjà rencontré en plusieurs occasions. La seule différence était que Tharak avait légèrement évolué en position depuis la dernière rencontre. Il était désormais devenu dirigeant de l’Hégémonie et avait dès lors tout pouvoir pour guider sa nation sur le chemin voulu.

Pour la rencontre, Tharak opta pour une tenue sobre, pantalon et chemise synthétique mais définie pour ressembler et avoir le contact du lin. La tenue était toutefois agrémentée de plusieurs éléments réduisant fortement l’impact de sobriété, deux épaulettes sculptées maintenant une cape rouge comportant sur toute sa surface le symbole de la Nouvelle Hégémonie. Sur le torse du butarien se trouvaient de nombreuses médailles miniaturisées, au-dessus une barrette comportant la représentation de la maison Nar’Jamon, en l’occurrence une étoile éclairant Khar’Shan, un vaisseau se trouvant à mi-chemin.
Rien d’autre pour cette fois.

Lorsque le croiseur de l’Hégémonie atteignît Tuchanka, les Clans, et plus particulièrement le clan Urdnot, donnèrent leur accord pour la descente et la délégation gagna la capitale de ce clan unique en son genre. La rencontre avec le maître des lieux, en l’occurrence Urdnot Wrex, fut particulièrement rapide, ce dernier ayant quelques soucis avec un clan mineur ne respectant pas les frontières d’un autre clan, menaçant les deux d’un conflit quelconque. Toutefois, cela arrangeait Tharak, qui préférait que les cérémoniels ne s’allongent pas outre mesure.

Cela fait, le représentant de l’Hégémonie fut invité à rejoindre le bureau de l’ambassadeur Urdnot qui attendait dès à présent sur place. Satisfait de retrouver ce krogan d’exception, le Galant’Ark suivi avec plaisir ses guides qui semblaient légèrement ennuyés par leur fonction présente. Le voyage terminé, Tharak rencontra la délégation volus qui arrivait tout juste à l’entrée du lieu de la rencontre.

« Portes paroles du protectorat. » Salua cordialement l’ancien D’yanoi devant ces représentants difficiles à différencier. Dahl Küronn se trouvait peut être même personnellement sur place, mais même un observateur de talent comme Tharak était incapable de définir une telle chose, surtout que plusieurs volus portaient exactement la même combinaison. Il y en avait bien un qui usait d’une combinaison sensiblement identique à celle de sa précédente rencontre mais il pouvait très bien y avoir un robot ou un vorcha nain à l’intérieur pour autant qu’il puisse le savoir.

Aussi Tharak décida de ne pas perdre d’avantage de temps et pénétra dans le bureau de l’ambassadeur dès qu’un guide eut indiqué qu’ils étaient attendus. Le Galant’Ark découvrit alors le lieu avec un grand plaisir. L’endroit était une véritable mine d’or d’informations, sur la galaxie mais aussi et surtout sur son propriétaire. Croulant sous les reliques, les œuvres d’arts et son atmosphère particulière, la pièce révélait énormément de choses sur l’individu l’ayant remplie. Et en plus, l’endroit plaisait beaucoup au butarien qui découvrait un esprit semblable au sien, bien que ce n’était pas un vraie surprise, après tout Ante s’était révélé à chaque rencontre quelqu’un de très intéressant et un esprit ouvert et ambitieux.

Ce dernier était d’ailleurs bien présent, habillé d’une manière fort surprenant, allant plutôt bien avec la tenue du Galant’Ark.

« Ambassadeur Ante. » Lâcha avec un grand sourire le dirigeant de l’Hégémonie en s’avançant jusqu’à ce dernier. Le tout en dégainant une magnifique bouteille de rhum butarien qu’il gardait en cachette depuis son arrivée.

« Nous pensons qu’il est l’heure de respecter sérieusement les traditions. » Ajouta le butarien en ouvrant la bouteille et ensuite, il avala une bonne gorgée, puis tandis l’alcool à son interlocuteur afin que chacun puisse faire en sorte de respecter cette bonne vieille tradition. L’affaire réglée, l’ancien gouverneur de Gellix continua sur sa lancée.

« C’est un grand honneur que d’être enfin reçu dans l’ambassade du clan Urdnot, cette rencontre était attendue et espérée depuis notre prise de fonction. » Le ton du dirigeant était cordial, voir sensiblement amical. « Mais laissons donc nos amis du protectorat prendre part à l’évènement. » Clama Tharak en comprenant qu’il tirait un peu trop la corde à lui. Aussi, le butarien se dirigea tranquillement vers la chaise la plus proche et s’y installa discrètement, laissant les deux ambassadeurs se rencontrer et faire leurs présentations. Le temps n’était pas à l’empressement après tout.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1768
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Sur le sentier de la Gloire   Dim 10 Juin 2018, 16:56
Sur le sentier de la Gloire



Février 2203,
Tuchanka


Qu'il était bon de participer aux délégations. Certes, Dahl était comme un requin dans l'eau dans le domaine de la finance, mais sans cesse être le prédateur isolé se montrait épuisant. En ce jour, à la place du prédateur, il servait d'entremetteur. De point de réunion entre le Protectorat, son peuple ; l'Hégémonie, cette nation qui devenait si active dans la galaxie ; et les Clans, ce nouvel arrivant plus que digne d'intérêts.

En un mot comme en cent, Dahl appréciait d'être ici. Il eût également le plaisir de reconnaître Tharak Nar'Jamon, qui s'était donc déplacé en personne jusqu'ici. Dahl avait comme promis intrigué pour créer cette rencontre, et allait comme convenu travailler à la rendre profitable à tous.

En tête de la délégation avec l'ambassadrice Etraim, la véritable représentante du Protectorat désignée par une insigne accrochée à sa combinaison, Dahl découvrit le bureau de l'ambassadeur krogan. L'ambassadeur Urdnot, se corrigea-t-il.  Il s'agissait d'une pièce spacieuse - surtout vis-à-vis des standards volus - décorée avec des symboles de toutes les espèces. Le krogan avait il beaucoup voyagé, ou se fournissait-il ces œuvres à distance ? Impossible à savoir, mais l'ensemble donnait une impression extrêmement cosmopolite, assez agréable à regarder.

Le maître des lieux avait revêtu une tenue légère, mettant en valeur son corps musculeux, plus encore qu'une armure l'aurait fait. Le Galant'Ark prit la parole le premier, trinquant avec son hôte. L'ambassadrice d'Irune suivit le mouvement avec l'une des capsules toujours accrochées à sa combinaison - quoiqu'il fût impossible de connaître son contenu - et Dahl resta un pas en arrière, assumant ici sa position de second.

"Ambassadeur Ante, le Protectorat vous remercie de votre invitation. SHHHK. Je suis l'ambassadrice Etraim, c'est un plaisir de vous rencontrer." Elle se tourna vers le butarien. "Galant'Ark, c'est aussi un honneur. SHHHK."

Elle adaptait son langage corporel au peuple lui faisant face, relevant fièrement la tête face au krogan pour le regarder 'dans les yeux', l'inclinant sur le côté face à Nar'Jamon en signe de respect.

"Permettez-moi aussi de vous présenter et re-présenter Dahl Küronn, SHHHK, qui nous a fait prendre connaissance de la proposition de l'Hégémonie. SHHHK."

La femme prit place à son tour dans le troisième fauteuil, tandis que Dahl restait debout à ses côtés. Son regard passa sur le krogan avec qui il avait négocié le soutien du Protectorat, puis sur le butarien qu'il avait rencontré sous ses deux noms. Nar'Jamon connaissait Dahl Küronn comme un financier, et Dahl Elkoss comme un criminel. Il savait que c'était Elkoss qui avait organisé la rencontre, à l'aide d'allié au sein de la délégation. En déduirait il une association entre les deux, ou qu'ils étaient une seule et même personne ?

Qu'importe. Il ne s'agissait que de distractions, et la rencontre de ce jour était trop importante pour ça.

"SHHHK. Ambassadeur Ante, comme convenu, le Protectorat souhaite investir sur Tuchanka contre un retour à long terme. SHHHK. La reconstruction et le développement des planètes mère est un domaine où nous avons de l'expérience. SHHHK. Nos analystes publics comme privés sont également confiants. SHHHK. En d'autres termes, nous sommes largement disposés à investir les sommes dont vous avez besoin, SHHHK, à des taux qui feraient rêver de jalousie l'Alliance et les Républiques. SHHHK. Ma principale question ici est donc de savoir sur quels projets vous souhaitez être soutenus par le Protectorat. SHHHK."

Claire, nette, directe, et avec une pique envoyée aux espèces du Conseil, de l'Etraim pur jus. L'ambassadrice avait su séduire par son franc parler et sa fierté nationaliste. Comme, pour être honnête, quasiment tous ceux l'ayant précédée à ce poste.

"Dahl Küronn nous a également rapporté que vous avez des accords avec l'Hégémonie. SHHHK. Certains s'en plaindraient en pointant de la concurrence, SHHHK, mais j'y vois plus de potentiel encore. SHHHK. Je ne désespère pas un jour d'accéder entièrement à vos marchés, Galant'Ark." La femme usa ici du code gestuel volus, utilisé par le peuple en combinaison pour montrer ce qui devrait être une expression faciale. Elle indiquait ici une taquinerie légère... comme un clin d’œil. "SHHHK. Pour garantir la meilleure collaboration possible, SHHHK, il serait appréciable que vous partagiez avec moi vos objectifs sur Tuchanka."

L'ambassadrice laissa là la parole à ses homologues. Elle avait directement amorcé la discussion, prenant peut être un peu vite le pas sur Ante. Mais elle n'avait jamais été du genre à laisser d'autres qu'elle mener la danse.




Notes HRP :



"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Clan Urdnot
Rang : Diplomate-Chef de Guerre
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4622-urdnot-ante-en-cours
http://www.masseffect-reborn.fr/t4637-journal-de-bord-d-urdnot-ante


En ligne
Messages : 64
Crédits : "Kronth" par Subzero-Ruykami

MessageSujet: Re: Sur le sentier de la Gloire   Dim 24 Juin 2018, 11:30
Wrex avait rapidement accueilli la prestigieuse délégation, saluant comme il se devait les invités avant de les laisser entre les pattes bienveillante de son Diplomate.
Tharak fut le premier à entrer. Lui aussi était vêtu sobrement, exactement comme lors de leur première rencontre, ce qui ne reflétait pas sa récente montée en grade.
Depuis cette visite sur Gellix et leur discussion lors du Conseil, ils avaient quelques fois échangé par extranet. Partageant idées et visions. Ante avait alors été un des premiers non-Butarien informé après la prise de pouvoir de Tharak sur l'ensemble de l'Hégémonie. Si il n'avait eu vent que de la version officielle et qu'il faisait confiance à Tharak, l'esprit diplomatique d'Ante ne pouvait s'empêcher de trouver qu'il y avait eu beaucoup de coïncidence et que les attentats avaient bien profité aux opposants de l'ancien Galant'Ark, mais le discours et les travaux d'ouvertures entrepris par le nouveau gouvernement avait fait taire les scrupules et acquis complètement Ante à la cause.
Alors lorsque Tharak entra dans le bureau, faisant jaillir d'on ne sait où une bouteille d'alcool, Ante l'accueilli le plus chaleureusement possible, accompagnant ses salutations des inclinaisons de tête de circonstance, montrant un respect et une admiration certaine.

-En effet, les traditions sont importantes !

Avant de trinquer Ante sortit à son tour une bouteille de bière Kelphie de sous son bureau, un grand sourire à la gueule, il l'échangea avec Tharak à son tour de boire. La goulée de rhum Butarien était chaude, un véritable feu sucré, apte à délier les langues tout en liant les consciences.

-Quel plaisir de vous revoir Tharak Nar'Jammon, et de rencontrer le nouveau dirigeant Butarien, toutes mes félicitations, officielles comme amicales.


Le Diplomate porta ensuite son attention sur les deux Volus entrés ensuite.
Le premier se révéla être une première, la représentante du Protectorat Volus était identifiable par l'insigne accroché à sa lourde combinaison. Le timbre de sa voix rendue par son haut parleur rappela à Ante celle qui avait pris la parole lors de la réunion du Conseil.
Le second avait l'air plus familier, mais quand on en avait rencontré un, tout les Volus avait l'air familier... Il s'agissait en réalité de Dahl Küronn, l'Irunien qu'Ante avait croisé lui aussi sur la Citadelle. Celui-ci avait beaucoup œuvré à ce que cette entrevue ait lieu avec un représentant du Protectorat.
Ante les salua humblement. Il allait avoir besoin de se montrer le plus cordial possible pour bénéficier de leur aide.

-C'est un honneur de vous recevoir dans mon modeste bureau, Vous nous avez soutenu lors de notre face à face avec le Conseil, je vous en remercie, j'espère donc que notre discussion portera de beaux fruits dont nous pourrons tous bénéficier.

Les mondanités échangées, la représentante attaqua directement dans le gras du sujet. L'avis favorable des analystes ravi Ante qui craignait que les Volus ne considère finalement pas les Krogans comme un investissement viable.
Le Diplomate alla se placer près de la fresque, faisant toujours face à ses interlocuteurs. D'un léger mouvement du bras il désigna la gravure.

-Je ne vous ferais pas perdre de temps avec un cours d'histoire sur ma race, mais si les projets que nous avons ne sont pas simples, les bases ont déjà été posé il y a longtemps. En une phrase : Nous souhaitons reprendre l'édification culturelle.

Cette notion n'avait surement pas le même impact sur les autres que sur les Krogans, mais cette idée pleine de sens portait une lourde signification pour le peuple de Tuchanka.

-Nous allons récupérer les travaux des Galariens, par les Krogans, pour les Krogans. Mais cette fois pas pour en faire des machines de guerre, pour les transformer en peuple digne de se tenir aux côtés des autres, aux côtés des vôtres.
Pour cela nous avons besoin de fond, et de techniques, sur Tuchanka comme dans le reste du système. Tout comme notre planète mère, Kasim, Nith, Vard, Mantum et d'autres encore sont des planètes aux ressources inexploitées, dotés d'infrastructures abandonnées ou en ruines. Des anciens stations qui pour certaines sont devenues le repaire de criminels. Les Krogans n'auront aucun mal à les nettoyer mais nous avons besoin d'aide pour les rénover, les remettre en marche, réaliser de nouveaux scans géologiques et en construire d'autre si ces derniers s'avèrent concluant. Quand bien même la Révolution a épuisé une grande partie des ressources de surfaces, je suis persuadé qu'en cherchant en profondeur nous trouverons de véritables filons. J'avais dans l'idée que si les ressources trouvées sur Tuchanka pourrait servir aux Krogans, celles extraites ailleurs pourraient être allouées au commerce, en priorité avec vos peuples.


Ante quitta le mur pour aller derrière son bureau, d'un nouveau geste du bras il enjoint ses invités à s'asseoir. Activant son omni-tech, il envoya vers Tharak et Etraim le rapport qu'il allait expliquer, profitant aussi de l'occasion pour envoyer une demande pour un autre fauteuil.

-J'en viens maintenant aux projets plus concrets de reconstruction sur Tuchanka. En plus de maintenir l'expansion de la cité capitale, j'aimerais la doter d'un spatioport digne de ce nom. Je n'ose espéré qu'un jour ma planète soit dotée d'une infrastructure aussi prestigieuse que votre Tash'Var, Galant'Ark...
Aussi il reste encore de nombreuses mers de déchets dans les déserts. Monter une vaste opération de nettoyage serait un premier pas vers le long retour de Tuchanka a sa luxuriance originelle, pour financer cela nous pourrions mettre en place votre idée de voyage "à sensation"Dahl Küronn. Si les Krogans développent un tourisme d'aventure cela pourrait attirer fonds et sensibilisations sur notre situation.


Ante s’interrompit lorsque le Krogan qui l'avait prévenu entra à nouveau dans le bureau, portant un lourd fauteuil sur son dos. Le guerrier-porteur lâcha son fardeau près des autres sièges avec un grognement et disparu comme il était venu.

-L'objectif étant à terme de reconstruire Tuchanka, vous imaginez bien qu'il y a énormément à faire. Se munir d'une flotte de commerce et de défense apportera beaucoup à mon peuple et enverra un vrai message d'unité aux Krogans, de quoi les pousser à s'unir au clan Urdnot et à sa prospérité, bien plus efficacement que le travail de de pyjaak que j’accomplis au cas par cas. Réaliser une vraie unité Krogan non par la guerre mais par l'enrichissement et le travail. Notre race doit de nouveau tourner les yeux vers les étoiles.
Enfin sur le plan culturel et historique j'aimerais que soit organisé des fouilles dans les anciennes ruines. Ce réseau de bâtiments et de galeries pourraient nous être utiles et je pense que nous pourrions y dénicher des artéfacts pré-hiver nucléaire, des symboles de ce dont les Krogans ont été capables. Se ré-approprier cette époque et ses reliques prouverais aux autres et à nous même que la brutalité n'est pas une fin en soi.

De nombreuses ambitions et beaucoup de demande j'en suis conscient. Mais si vous ne nous accordiez votre soutien ne serait-ce que sur une seule d'entre elles, cela représenterait déjà énormément pour mon peuple et moi..


Urdnot Ante, Krogan Diplomate.
Couleur de dialogue : #ff6600

Make Tuchanka Great Again !






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 176

MessageSujet: Re: Sur le sentier de la Gloire   Sam 30 Juin 2018, 13:07
Tharak, installé confortablement dans un fauteuil, parmi le trio disponible, observait avec curiosité la lourde armure kroganne défraichit par le soleil, la radiation, le vent mais aussi et surtout, le sable. Cela lui permettait de s’occuper l’esprit tandis que la délégation volus se lançait déjà dans des discussions qui aurait fait frémir l’ancien commissaire politique qu’il avait été. Fidèles à eux mêmes, les petits êtres se lançaient déjà avec avidité, cupidité ?, dans les débats chiffrés et les calculs de marché.

Se tenant loin de tout ceci, a Ante de mener sa propre lutte, Tharak ne réagit que lorsque la représentante du Protectorat s’adressa directement à lui, tournant dès lors la tête en leur direction, son plus beau sourire carnassier sur les lèvres.

« Mais nos … marchés vous sont tout ouverts ambassadrice Etraim, les enclaves sont ouvertes à tout nouvel échange. » Bien évidemment, la volus désirait plus, nettement plus, mais il n’était ni l’heure ni le moment de lui exprimer un refus aussi agressif. Surtout que le butarien n’était pas là pour tirer la couverture sur son gouvernement. Heureusement, la discussion n’eut pas le temps d’aller plus loin que l’ambassadeur Ante décida de se lancer dans un ambitieux et courageux discours sur ses plans. Le Galant’Ark écouta donc avec respect ce krogan qui parvenait à lui être sympathique à chaque intervention, un exploit.

« Pour ce qui est de vos besoins techniques, l’Hégémonie est tout à faite prête à vous soutenir, nos expertises dans les domaines miniers, militaires et d’exploration sont tout à fait reconnues. Nous sommes mêmes tout à fait prêts à former vos concitoyens dans le processus afin que vous gagniez une totale autonomie d’ici à quelques années. »

Intervint Tharak durant le discours du krogan.

« Pour ce qui est du sujet du spatioport, l’Hégémonie est prête à vous soutenir pleinement dans le projet, nous sommes d’ailleurs nous mêmes en train de terminer la construction d’un tout nouveau spatioport sur notre monde natal, et notre expertise dans le domaine ne saurait être plus précise et maîtrisée qu’en cette heure précise. Bien évidemment, un tel évènement nécessiterait la participation d’un grand nombre d’ouvriers krogans et d’une coopération approfondie, ainsi que d’une garantie de sécurité pour nos cadres engagés dans un tel projet.

Pour le domaine touristique, nous passerons notre tour, après tout il est plus qu’improductif que de se lancer dans plus de projets que nos capacités ne nous le permettent. »


La discussion fut entrecoupée par l’arrivée d’un krogan massif qui déposa un nouveau siège dans la pièce, sûement à destination du fameux acolyte qui gardait pour l’heure le silence, le fameux Dahl Küronn ?

« Ambassadeur Ante, le soutien de l’Hégémonie pour vos projets vous est toute acquise. Nous ne venons d’ailleurs pas les mains libres. Notre flotte, qui continue chaque jour à croître, est encore partiellement constituée de vaisseaux qui vieillissent à grande vitesse et qui sont déjà complètement désuets dans des batailles spatiales. En terminant récemment une nouvelle série de frégates et transporteurs, nous avons décidés de mettre hors d’état une série de vaisseaux civils reconvertis.

Toutefois, nous avons compris que même en retard technologique, ces vaisseaux sont encore capables de tenir leur rôle pour quelques années. Nous en sommes donc venus à l’idée suivante, accepteriez vous de récupérer ces navires afin de permettre la création de nouvelles lignes commerciales à votre seule décision le temps que la vôtre prenne enfin forme ? Nous sommes prêts à vous offrir gracieusement ces vaisseaux, qui nécessiteront simplement de les entretenir régulièrement. »


Il s’agissait d’un cadeau tout à fait à l’avantage des deux partis, l’Hégémonie se débarrassant de vaisseaux lourds à entretenir et coûtant cher, les Clans pouvant se lancer dans le commerce plus vite que prévu. Enfin dans le pire des cas, un refus, Tharak pouvait tout à fait faire désosser les transporteurs pour en récupérer les éléments. Cela pouvait servir à construire des préfabriqués.

« Pour le reste, l’Hégémonie est engagée dans de nombreux projets, mais si nous pouvons vous aider dans les fouilles de vos anciennes cités, tertres et autres éléments de votre histoire, nous serions tout à fait heureux que vous acceptiez quelques petites choses en échange. » Grand sourire du Galant’Ark « Nous aimerions l’autorisation de posséder une terrain d’entraînement pour nos forces spéciales sur Tuchanka, pas question ici d’une base militaire mais simplement de recevoir le droit de venir, sous la surveillance ou l’encadrement des vôtres, sur votre monde afin de peaufiner l’entraînement des nôtres. Après tout, Tuchanka est et reste l’une des planètes les plus dangereuses de la galaxie et nous restons très intéressés par vos capacités de survie sur un tel monde. » Tharak regardait le krogan droit dans les yeux. « Et si nous pouvions par la même avoir l’occasion d’étudier vos rites du passage à l’âge adulte. »

Il y avait d’autres choses à dire encore, bien évidemment le butarien n’était pas venu dans le seul but de faire de la figuration dans cette rencontre, mais il était temps d’écouter plus avant les attentes des représentants du protectorat.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant (banni du Protectorat)
Rang : Maître de la finance
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t3123-omnitech-personnel-de-dahl-elkoss


Roi de la Chasse Sauvage
Messages : 1768
Crédits : Sabrus - DeviantArt

MessageSujet: Re: Sur le sentier de la Gloire   Mar 03 Juil 2018, 20:13
Sur le sentier de la Gloire



Les deux volus suivirent avec intérêt les explications de l’ambassadeur Ante. Une reconstruction de la planète, centrée sur la redécouverte et la remise en avant de la culture kroganne. Etraim indiqua discrètement à Dahl d’entrer ces nouvelles données dans ses prévisions, ce que le volus fit en pianotant par réflexe sur son omnitech, toujours debout. Pas d’aide de la part de l’IA sur cette affaire : Dahl voulait s’en charger seul, et disposait de compétences, d’équipement et de matériel à la hauteur de sa réputation.

Dans l’ensemble, les volontés exprimées par Ante étaient rassurantes. Les krogans étaient fiers, et la crainte que les investissements soient en priorité tournés vers la flotte de guerre existait. Concentrer les efforts sur la culture était le meilleur plan d’action.

Un nouveau krogan arriva, déposant un siège. Le financier accueilli l’offre d’un remerciement de la tête et pris place, tachant de rester concentré sur ses interlocuteurs tout en maintenant à jour ses données.

Le Galant’Ark prit ensuite la parole, et le volus modifia ses pronostics en conséquence. Le chef suprême de l’Hégémonie se montrait extrêmement généreux. Un vrai dilemme pour le volus : d’un côté une critique du manque à gagner, de l’autre la réjouissance de pouvoir revoir l’ensemble des prédictions à la hausse.

« SHHHK. Tout ceci est proprement passionnant, Ambassadeur Ante. »  Etraim était penchée en avant, ses courtes jambes atteignant difficilement le sol depuis son siège assez haut pour lui permettre de regarder confortablement l’hôte des lieux. « SHHHK. Le Galant’Ark a également raison, SHHHK, s’éparpiller sur trop de projet est risquer de les voir échouer. SHHHK. À court-terme, amorcer la construction d’un nouveau spatioport est sans doute la priorité. SHHHK. Ce sera nécessaire pour accueillir l’augmentation du trafic, SHHHK, en particulier si vous acceptez l’offre généreuse de récupérer les vaisseaux butariens. SHHHK. Dahl ?

- Oui, ambassadrice. SHHHK. Pardonnez mon impolitesse, j’affine les pronostics à l’aide de ces discussions. SHHHK. Des investissements portés sur la culture sont une excellente piste. SHHHK. J’ignore l’étendue de votre richesse culturelle, Ambassadeur, SHHHK, mais elle pourra passionner la galaxie et changer radicalement l’image de votre peuple. SHHHK. Sur le long terme, bien sûr. SHHHK. Il y aura une première période de fouille et de redécouverte, une seconde où votre peuple sera le premier visé, SHHHK, puis nous pouvons miser sur un public alien visitant vos terres ou à des échanges d’expositions. »

Le volus s’interrompit sur un toussotement de la femme.

« SHHHK. Je m’égare. Il s’agit d’un investissement à long terme, de fond. SHHHK. Une excellente stratégie pour une espèce avec une telle longévité. SHHHK. Cependant, il faut s’attendre à ce que les résultats ne se voient qu’en termes de décennies. SHHHK. »

Etraim émit un nouveau sifflement, reprenant la parole.

« Le peuple krogan n’a pas tout à redécouvrir. SHHHK. Je crois savoir que les travaux centrés sur le redéveloppement de votre culture existent déjà, depuis la fin de la Grande Guerre. SHHHK. » La femme se réadossa, croisant les mains devant le respirateur de son casque. « L’expertise d’agents butariens spécialisés sera plus que bienvenue. SHHHK. Khar’Shan a connût les difficultés de la reconstruction culturelle. SHHHK. Cependant, ce que le Galant’Ark demande en échange ne concerne que vous. » Le prêt d’un terrain d’entraînement n’était pas du ressort du Protectorat, en effet. L’aide qu’il apportait était économique, financière, ou encore en mettant en relation avec les bons individus. « Dans le cas où vous préfériez recruter des experts contre des crédits, SHHHK, nous sommes prêts à faire venir des experts en archéologie, SHHHK, pour vous accompagner comme pour enseigner. »

Dahl écoutait tranquillement. Instinctivement, il pensait que Ante accepterait la proposition du butarien. Mais la chose militaire n’était pas de son domaine.

« Dahl, développez votre idée de voyages à sensations.

- Bien entendu. SHHHK. Je vous propose de cofonder une entreprise kroganno-voluse. SHHHK. Une entreprise chargée d’organiser des voyages sur Tuchanka. SHHHK. Dans un premier temps, des investissements volus seraient utilisés pour des expéditions, SHHHK, et identifier les lieux de votre planète qui rencontreront le plus de succès. SHHHK. Ces investissements ne chercheront aucune rentabilité. SHHHK.

Une fois les sites identifiés, la partie voluse de l’entreprise se chargera de vendre ces voyages à l’espace concilien. SHHHK. Plusieurs types de voyages possibles : tourisme à sensation, SHHHK, visites culturelles, camps sportifs, explorations scientifiques… SHHHK. L’idée est que tous les individus, SHHHK, toutes les organisations non-étatiques souhaitant visiter votre monde, SHHHK, passeront par ce groupe. SHHHK. Une décision étatique limitant l’accès à la planète est conseillée, SHHHK, pour éviter que d’autres leaders commerciaux du tourisme ne raflent cette richesse, SHHHK, sans que votre peuple n’obtienne ce qu’il mérite.

Sur place, les voyageurs seront escortés et guidés par des krogans formés à cette mission. SHHHK. Les voyages seront préparés à l’avance en collaboration. SHHHK. Et évidemment, les gains liés à ces voyages seront majoritairement reversés aux krogans durant les premières années. SHHHK. Tant qu’aux volus, le choix est votre : vous pourrez racheter leur participation quand l’entreprise sera florissante, SHHHK, ou poursuivre la collaboration. SHHHK.

L’intérêt est multiple : gains économiques, améliorer l’image des krogans et de Tuchanka, SHHHK, diversifier les activités de votre peuple, SHHHK, mais aussi donner une utilité à votre flotte et votre spatioport à court-terme. SHHHK. Il faudra un certain temps avant que les activités minières de vos colonies reprennent, SHHHK, et user de vos vaisseaux pour convoyer et protéger vos visiteurs est une option.
»

Le financier se tût à nouveau. Les investissements touristiques permettraient de développer l’économie rapidement et d’occuper les krogans des différents clans, tandis que les culturels seraient la véritable clé de leur ascension. L’industriel, dans ce plan d’action, passait au second plan, mais ce n’était pas une mauvaise chose : trop miser dessus enrichirait l’espèce, mais n’en ferait pas une de premier ordre.




Notes HRP :



"Tout respirait Dahl Elkoss, le seul volus plus burné qu’un krogan."
- Anton Ardak, 2202
Journal de Bord, avec présentation de mes personnages secondaires




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Clan Urdnot
Rang : Diplomate-Chef de Guerre
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4622-urdnot-ante-en-cours
http://www.masseffect-reborn.fr/t4637-journal-de-bord-d-urdnot-ante


En ligne
Messages : 64
Crédits : "Kronth" par Subzero-Ruykami

MessageSujet: Re: Sur le sentier de la Gloire   Lun 30 Juil 2018, 10:56
Le clan Urdnot avait besoin d'asseoir complètement sa résolution et de démontrer sa volonté fédératrice sur les autres clans Krogan. Il faudrait des tours de force pour faire perdurer la vision kroganiste de Wrex et des siens. Se lancer dans des entreprises de grandes envergures n'était pas un obstacle en soi. Les voir s'épanouir, se stabiliser et ne pas tomber dans la déchéance en était autrement. Si les clans Chelod et Kalank n'étaient pas touchés par le bien-fondé des manœuvres d'Ante, les Krogans replongeraient dans une ère de déséquilibre. Malgré leur espérance de vie potentiellement illimitée, peu de Krogans comprenaient que c'était en étant prêt à faire le sacrifice du profit immédiat en faveur du bien-être à long terme qu'ils parviendraient à la paix.
Il faudrait des bases solides pour réaliser le plan du Diplomate.

Tharak Nar'Jamon était un expert pour masquer ses émotions, pour les dissimuler. Malgré son talent, Ante sentit comme une pointe d'aigreur lorsqu'il échangea rapidement sur le sujet des colonies Butariennes avec les Volus.
Ainsi son ami n'était pas aussi disposé que le Krogan à leur faire confiance. Ante devrait surement en tirer des leçons...

Néanmoins tout comme on l'avait laissé allègrement énuméré sa longue liste de demandes, Ante ne put que boire les paroles de ses interlocuteurs lorsqu'ils reprirent après lui. Et quel doux nectar il avait là !
Assis derrière son bureau il avait du mal à réprimer son sourire qui grandissait à chaque nouvelle parole. Les aspirations qu'ils lui renvoyaient étaient presque trop bonnes pour être réelles.
le Galant'Ark proposait les solutions idéales sur le champ de la flotte, bien au-delà des attentes d'Ante, de quoi partir d'un très bon pas vers la réalisation de ses objectifs. Un tel soutien en échange de si peu de choses était un véritable geste de confiance. Et seule la question du partage du rite de passage pourrait se révéler... épineuse. Les Traditionnalistes risquaient de ne pas apprécier et de se mettre à défier n'importe qui n'importe comment pour que le Rite ne soit pas "polluer". Si des batailles de Krantt éclataient trop souvent, on reviendrait à un état de guerre civile rapidement... Il faudrait des actes forts et des personnalités puissantes pour faire taire les mécontents.
Tharak et Ante ne devraient pas avoir de problème à trouver ça chez leurs peuples...

Et les Volus n'étaient pas en reste non plus. Dahl Kurönn rassura Ante avec des propositions et des prévisions confirmant les ambitions du Krogan. Même si en effet, les résultats ne seraient pas immédiats. Un unique point souleva un questionnement chez le Diplomate : la limitation de l'accès à la planète par une seule organisation. Si elle semblait éloigné de la politique d'ouverture que voulait établir Ante, il voyait qu'il s'agissait d'une sage décision, permettant de contrôler les arrivées et de donner du pouvoir au gouvernement de Wrex. Après tout, à une toute autre échelle, même la Citadelle contrôlait qui entrait et sortait. A peu près... Et puis on en était pas encore à lutter contre le tourisme illégale sur Tuchanka... Il faudrait que l'idée soit précisée une fois les choses établies.
Lorsque chacun eut dit sa part, Ante prit un moment pour réfléchir. Il était facile de foncer tête baissée dans tout les sens pour finir éparpiller. Rapidement et aussi discrètement que possible, il envoya un bref résumé aux plaques pensantes du clan. Simplement pour les prévenir de ses décisions.
Puis Ante éteignit l'omni-tech sur son large bras et se leva. Se dirigeant vers son balcon, il se tourna vers ses invités et s'appuya d'un bras sur le rebord, l'autre posé contre son torse, main sur son deuxième coeur.

-Tharak Nar'Jamon, Ambassadrice Etraim, Dahl Kurönn, je vous ai demandé énormément, et vous me répondez en me donnant Kruban. Je n'aurais espéré un tel soutien qu'en rêve. Si nous aurons beaucoup à régler, à peaufiner et à débattre, sachez d'abord que je suis touché par l'intérêt que vous nous portez. Je n'imaginais pas mes idées rencontrer autant d'approbation.

Son bras quitta sa poitrine pour se saisir de la bouteille offerte par Tharak. Après une nouvelle rasade le Diplomate reprit :

Galnt'Ark, pour ce qui est de l’échange que vous me proposez, je serais fou de refuser. Nous aurions beaucoup à apprendre de vous et de vos troupes, de votre organisations et de votre martialité. Nous établirons donc des camps d’entraînements sur Tuchanka, où vos forces pourront s’entraîner et échanger avec les nôtres.
Concernant le Rite du Passage, la question s'avère plus délicate. Beaucoup des miens ont encore la plaque dure et voient d'un œil mauvais l'ingérence d'étranger dans nos traditions. Les convaincre ne sera pas chose aisée, mais il y a une solution toute simple : que les Butariens prouvent qu'ils sont digne de subir le même jugement que les Krogans. Prouver sa force et a soif de combat lors du Rite fait de vous un membre à part entière du Clan et accorde toute la légitimité nécessaire. Après quelques démonstrations le nombre de contestataires diminuera de lui même. Il suffirait de trouver de jeunes Krogans prêt à prendre vos guerriers en tant que Krantt lors du rituel. Il y a déjà eu un précédent, les Shamans ne devraient pas s'opposer.

Pour vous Ambassadeurs Volus, la création d'une entreprise en partenariat avec votre espèce serait d'abord une sacrée démonstration de confiance pour le reste de la Galaxie, si les modalités et les détails seront à régler plus tard, notamment le nombres d'années, l'éventuel rachat ou la continuité du contrat. Établir une nouvelle institution apporta tout aussi bien de la stabilité à la planète. Nous avons encore beaucoup de soucis d'intrusions plus ou moins légales d'étrangers. Nous permettre d'avoir la main mise sur qui rentre, au moins autour de la Vallée garantira une pérennité certaine. Comme vous l'avez dit, cela offrira à mon peuple de nombreux avantages tant sur le plan économique que culturel, une nouvelle porte sur l'ouverture de Tuchanka. J'en suis heureux et nous en serons très  reconnaissant.


Ante quitta son balcon et revint à son bureau, toujours avec son éternel sourire.

-Les soutiens que vous apporterez ferons avancer d'un pas de géant ma civilisation. Vous deviendrez vous aussi les architectes de notre gloire. Si tous se passe comme prévu, nous devrons aussi trouver un moyen de vous honorer.
Les grandes lignes sont-elles définies et acceptées ? Tout mettre en scène prendra du temps et sera coûteux en efforts, maintenir l'équilibre de ce que nous bâtissons aujourd'hui le sera d'autant plus. Mais si nous sommes tous prêt à travailler ensemble nous ferons de Tuchanka un monde meilleur.


Urdnot Ante, Krogan Diplomate.
Couleur de dialogue : #ff6600

Make Tuchanka Great Again !






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction :
Rang :
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 176

MessageSujet: Re: Sur le sentier de la Gloire   Dim 26 Aoû 2018, 14:47
Les offres des volus étaient extrêmement alléchantes, et étrangement respectueuses de la partie kroganne. Une telle chose frôlait allègrement la générosité ce qui donnait au tout un aspect carrément louche, voire légèrement traitre. Observer une nation aussi vénale, amorale et infidèle à la notion de nationalisme se présenter sous la forme d’un allié généreux et sincèrement intéressé par des gains mutuels égalitaires créait une espèce d’illusion hypnotique qui amusait réellement le Galant’Ark de l’Hégémonie, tout en le laissant partiellement intrigué.

« Urdnot Ante, nous ne faisons que respecter les promesses que nous vous avons faites, tout en faisant en sorte que nous tenions nos engagements qui découlent du changement d’idéologique et géopolitiques qui sont nôtres. » Tharak inclina largement sa tête sur la gauche en signe de profond respect.

« Et nous sommes néanmoins très satisfaits de comprendre que nos propositions vous agrées ainsi. Il est dans l’intérêt de la galaxie que nos nations prennent avec sérieux les changements à réaliser afin de garantir à toutes les nations, et particulièrement les nôtres … » Le dirigeant de tous les citoyens de l’Hégémonie prolongea son regard et salut en direction des représentants volus, les incluant plus largement dans ses derniers propos. « … Celles qui ont tout particulièrement souffert aux travers des conflits de notre histoire récente. L’impression d’abandon, l’incapacité de se défendre seul sont des sentiments puissants qui peuvent mettre à terre les plus durs, et pourtant nous nous sommes tous relevés. » Tharak plaça une main amicale sur l’épaule de son interlocuteur krogan, un être capable de se montrer toujours plus unique dans ses réflexions et ambitions, diamant taillé dans un océan de pierres brutes.

« Alors que la galaxie s’enfonce chaque jour plus profondément dans l’ignorance, la violence et l’isolationnisme xénophobe, nous trois nations représentent un phare qui éclaire les futures relations diplomatiques. »

Retirant sa main, l’ancien gouverneur en exil retourna s’assoir avant de reprendre la parole.

« Il n’est pas de notre rôle de reprendre une offre qu’une autre nation présente, mais permettez nous de nous adjoindre à l’offre des représentants du Protectorat. Il n’est pas totalement malhonnête que de considérer que le Protectorat n’est pas la nation la plus formée pour tous les sujets concernant la sécurité militaire, pas plus que nous pouvons considérer que la plupart des citoyens des Clans ne sont guère plus compétents pour assurer une protection particulière à des individus qui nécessiteront une telle surveillance.

L’Hégémonie propose donc d’élargir la formation que nous proposons d’apporter à la sécurité civile. Laissez nos forces éduquer les krogannes à la surveillance, protection mais aussi à la … neutralisation des individus qui bafoueraient les lois et règles de vos territoires. Nous craignons que vos forces aient tendance à utiliser plus de force que nécessaire causant malheureusement d’éventuels troubles qui pourraient déborder des frontières de votre noble nation. »


Le Galant’Ark croisa ses jambes avec décontraction, figea son regard dans celui de son quasi homologue.

« Il nous semble évident que nos propres représentants et soldats se doivent de respecter, comme quiconque, vos règles et traditions. Si pour recevoir l’autorisation de suivre vos rites nous devons les pratiquer, alors sachez ambassadeur que cela serait avec un honneur immense que nous accepterons vos termes. »

Grand sourire de la part de l’ancien chef de la police politique qui venait de recevoir le droit de laisser ses meilleurs combattants recevoir un entrainement supplémentaire. En vérité, c’était là le but premier que le butarien recherchait dans la proposition et recevoir l’autorisation était une belle victoire. Même si cela allait sûrement encore augmenter le taux de pertes dans les effectifs de l’OKS.

Tharak était véritablement satisfait de cette rencontre, le gain d’un camp d’entrainement de l’OKS sur Tuchanka, l’implantation d’une ambassade permanente, la permission de former massivement les forces des Clans par le biais des meilleurs experts de l’Hégémonie. Tout cela entrait entièrement dans les plans à courts et long termes de la nation, et permettait de planter les graines de l’amitié auprès de la nation kroganne sans donner l’impression d’une colonisation ou sans se mettre totalement à dos les conciliens.

Avec les Clans, c’était la cinquième nation qui acceptait l’implantation d’experts dans de nombreux domaines, essentiellement dans les domaines militaires et dans la construction, avec cela venait le partage du savoir-faire butarien, la création de liens, mais aussi des comptoirs permettant de promouvoir la culture, la langue et les produits nationaux. Après tout, plus deux nations partagent de points communs, moins les risques de conflits sont importants. Chose non négligeable lorsqu’on observe avec quelle récurrence les conflits s’accroissent depuis quelques années.

« L’Hégémonie aurait une ultime demande à apporter. » Tharak scruta les différents protagonistes de l’aventure puis repris son discours. « Nous sommes en train de bâtir une université multi espèce, et multi nationale regroupant des étudiants drells, quariens, geths et butariens afin de former les futurs cadres de la coopération galactique dans des domaines aussi variés que militaires, spatiaux et miniers. Nous espérons que les Clans prendront sérieusement l’existence d’une telle chose, et l’Hégémonie tient à vous faire comprendre qu’une place pour votre espèce est non seulement possible, mais aussi extrêmement désiré. »

C’était la dernière proposition que le Galant’Ark emportait avec lui pour cette rencontre, et s’il n’espérait pas réellement une réponse immédiate, il n’en espérait pas moins que Ante s’en fasse un défenseur, avec un tel représentant l’idée ne pouvait qu’aboutir. Maintenant il ne restait plus qu’à attendre que le Protectorat termine ses propres offres, que les Clans en fassent de même et la négociation pourrait aboutir à des faits concrets. En attendant, Tharak réfléchissait déjà à l’idée d’envoyer quelques soldats des forces spéciales pour étudier sérieusement les rites initiatiques krogannes. Quelques noms lui venaient déjà avec une froide logique …



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Clan Urdnot
Rang : Diplomate-Chef de Guerre
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4622-urdnot-ante-en-cours
http://www.masseffect-reborn.fr/t4637-journal-de-bord-d-urdnot-ante


En ligne
Messages : 64
Crédits : "Kronth" par Subzero-Ruykami

MessageSujet: Re: Sur le sentier de la Gloire   Sam 03 Nov 2018, 12:08
Quelques... longs mois après la discussion avec les éminences Butarienne et Volus, Ante était à nouveau face à la fente de son bureau, son regard couvant de loin les progrès que la capitale Kroganne avait accomplie grâce à ses alliés. Les choses allaient bon train, des dizaines de grues et d'échafaudages jalonnaient les rues et les avenues. Le trafic spatial augmentait de jour en jour, ce qui rendait fou les employés du spatioport naissant, qui peinaient à maitriser l'affluence. Les vaisseaux fournis par les Butariens, rapidement repeints et redécorés par les Krogans sillonnaient les cieux, leurs ventres rectilignes et carrés chargés de minéraux, de denrées et de passagers.

Là où se construisait la vaste masse de métal qui abriterait plus tard les flottes Krogannes et aliens s'érigeaient déjà des squelettes de vaisseaux. Si on avait autorisé les natifs de Tuchanka a créer des vaisseaux de défense et de combat, leur conception ne devaient en revanche pas se faire cachée. A la vue de tous, et surtout des inspecteurs du Conseil, les premiers bâtiments prenaient peu à peu vies.

Il n'était pas rare désormais, sous à l'auvent de tissu brun d'une échoppe ou autour d'une table en pierre dans une taverne, de croiser des Butariens en armure ou en uniforme, soldat ou formateur, venu enseigner et apprendre auprès des sauriens.

Dans les endroits plus confortables, à l'ombre des anciennes ruines, là où l'eau jaillissait et que la verdure s'épanouissait en abondance, un quartier avait émergé, spécialement réservé à l'accueil des touristes et géré en grande partie par l'entreprise Kroganno-Volus. Le premier hôtel multi-race de Tuchanka avait vu le jour, le Urdnot Palazo, (nommé en hommage à la première femelle guide de la planète) se voulait simple mais raffiné. Une véritable petite oasis de confort avant que les visiteurs se lancent dans l'exploration dangereuse de la planète. Cet endroit avait largement bénéficié des investissements Volus, grâce à la levée de l'interdiction par le Conseil en Octobre Citadellien dernier.

Les cadeaux fait par le Protectorat Volus et Tharak Nar'Jamon avaient été reçus avec allégresse par une grande partie de la population. L'autorité des Urdnot s'en été vu renforcer mais quelques voix s'étaient élevées, clamant une "braderie culturelle" et une "ingérence alien dans notre état souverain".

Les premiers avaient été les guerriers des clans mineurs lorsque l'annonce que des soldats extra-Tuchankiens pourraient participer aux rites sacrés était tombée. Mais aussi prompt furent-ils à s'énerver, ils ne purent que constater, respecter et rentrer dans le rang lorsque ces étrangers avaient brillé de force et de courage face aux puissances de la planète. De nombreux Krogans avaient maintenant un krantt d'une autre espèce...
Les plus résistants à cette mixité restaient sceptiques quant à l'influence à long terme de touristes et de Volus, certains même, voyant la déchetterie qui leur servaient de tanière se transformer en ville digne de ce nom étaient partis dans les déserts et se montraient souvent hostiles lorsque des groupes de visiteurs les rencontraient. Heureusement, le camp d'entrainement et de formation multi-raciale portait ses fruits et les protecteurs se débrouillaient bien sous les enseignements des Butariens.

Les déserteurs avaient de toute façon été bien vite remplacé par de nouveaux colons, des Clans anciennement indécis, maintenant enthousiastes vu l'expansion et la pérennité de la cité.
Et les nouveaux venus étaient les bienvenues, car le travail ne manquait pas, les chantiers fleurissaient comme du chiendent et toujours plus de mains étaient nécessaires.


Le Musée Historique de Tuchanka était lui aussi en construction, à l'intérieur même d'un monolithe voisin du centre du gouvernement où Ante avait son bureau. Ce dernier avait dû se charger lui même du choix de la collection, des décisions lourdes de sens l'avaient occupées pendant un moment, mais son choix c'était arrêté sur des objets retraçant toutes les périodes de l'histoire des Krogans, sans faire d'impasse sur les générations qui avaient menées à l'apocalypse. Le début récent des fouilles commençaient déjà à donner des résultats, des reliques, des fresques et des trésors étaient exhumés chaque jour, chaque jour de nouveaux rappels de la gloire passée des Krogan faisaient surfaces. Ajouté à cela, l'art explosant de la société actuelle, libérée en grande partie de la nécessité de combattre pour survivre, produisait des œuvres d'art plus élaborée. Un courant artistique nouveau avait vu le jour, proche de ce qui se faisait chez les autres races après la Grande Guerre, l'Espérancialisme.

Des objets, anciens comme nouveaux attendaient donc aux chauds d'être exposé à la vu du plus grand nombre, prêts à diffuser un message de paix, d'espoir et d'ouverture. Comme prévu dans le contrat signé avec ses trois interlocuteurs, si cette collection rencontrait un franc succès, les plus emblématiques de ses pièces seraient envoyées ailleurs dans la Galaxie.

Là encore des oppositions avaient vues le jour, moins chez les amateurs d'arts que chez les Shamans, indignés de voir partir des bouts d'héritages. Mais eux aussi ne pouvaient que s'incliner devant l'évidence, si ses artefacts étaient réapparus, s'étaient retrouvés de nouveau entre les pattes Krogannes, c'était grâce aux investissements étrangers...

Bien entendu, Ante ne voyait pas tout cela de sa fenêtre, mais les rapports hebdomadaires qu'il recevait et ses pérégrinations dans les rues de sa capitale faisaient de lui le témoin idéal du changement. Chaque jour il se sentait de plus en plus proche de son but, de son rêve. Il y aurait toujours plus à accomplir, toujours une fragile stabilité à maintenir mais il espérait son peuple sur la bonne voie.
Lui même avait énormément appris. Grâce aux personnes qu'il avait rencontrés, mais aussi parce que une fois par mois, son Belbeth décollait, l’emmenant dans les salles de l'académie Butarienne où le Diplomate suivait des cours.

Avec un grognement de soulagement, Ante porta un verre à ses lèvres. Le liquide chaud et sucré qui se déversa dans son large gosier. Produit par la première distillerie d'alcool Butaro-Krogan de Tuchanka.
Certains c'étaient, encore et toujours, indignés de ce partenariat. Mais quand la première cuvée avait été mise en perce, l'alcool avait coulée à flot. Cela avait été le plus efficace pour imposer l'unanimité.

-Bon,

Ante reposa son verre sur son bureau chargé de papiers et de décorations.

-Il est temps de s'y remettre.

Reportant une nouvelle fois les rapports qu'il n'avait pas lus, il alluma son omni-tech, rappela son équipage à bord du Belbeth System et quitta son bureau.


Urdnot Ante, Krogan Diplomate.
Couleur de dialogue : #ff6600

Make Tuchanka Great Again !






Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sur le sentier de la Gloire   
Revenir en haut Aller en bas
 

Sur le sentier de la Gloire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace concilien intérieur :: Zone Démilitarisée Krogane :: Tuchanka-