AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 N7: La chute du faucon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance / Conseil
Rang : Commandant (N7) / SPECTRE
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4123-alec-sykes
http://www.masseffect-reborn.fr/t4129-journal-de-bord-d-alec-sykes


Messages : 216

MessageSujet: N7: La chute du faucon   Mar 26 Juin 2018, 00:04
► █ Date :  Juin 2203 RP Violent
Shaun McAvoy ♦️ Alec Sykes ♦️ Tout intervenant intéressé (et intéressant)
N7: La chute du faucon


Travée de l’Attique, Secteur Pandore,
Orbite de Shanxi, territoire contesté sous quarantaine
SSV Midway, Passerelle de commandement


Rien n’avait véritablement changé à bord. Pas même en quelques mois. Les mêmes routines s’opéraient dans les coursives de la frégate. Même en plein branle-bas de combat comme aujourd’hui. Tous connaissaient la chanson, ne demandant guère plus que les instructions de leur commandant lorsque cela s’avérait nécessaire. Il n’y avait que certaines têtes qui trahissaient un changement sur le Midway. A commencer par l’identité du maitre à bord. Car il n’était plus question pour le Commandant Sykes de mener la barque désormais. Quand bien même il avait expressément demandé de disposer du vaisseau pour la tâche que l’on venait de lui confier…

Aujourd’hui, c’est le Commandant Benneth qui dirigeait la manœuvre. Elle qui comptait parmi les plus proches amis du N7. Elle avait avec qui il avait partagé beaucoup, dont une existence meurtrie, et dont la prise de fonction avait quelque peu rassuré le soldat quant au devenir de son bâtiment une fois relevé de son commandement. Le temps d’une mise aux arrêts dans un premier temps, puis après que l’occasion lui fut donnée d’accéder à une fonction bien particulière… Une fonction qui l’amenait aujourd’hui à jouer le rôle d’intermédiaire pour le Conseil, au plus près d’un théâtre d’opérations qui signifiait pourtant énormément pour lui.

Colon, fils d’un vétéran du Premier Contact, patriote convaincu… Alec était tout cela à la fois. Autant de raisons de craindre pour le devenir de la première colonie humaine à subir l’invasion d’une force extraterrestre. Autant de raisons de brûler d’aller se battre en première ligne. Mais aujourd’hui son rôle était tout autre. En acceptant l’offre portée par le Conseiller Humain, il avait fait le choix de renoncer à ses propres aspirations pour un rôle bien plus spécial. Il avait choisi de quitter le front pour opérer depuis les ombres lorsque cela s’avérait nécessaire. Il avait accepté de se voir offrir une liberté d’action sans égal à condition de se mettre au service de l’espace concilien dans son ensemble, et plus d’un seul de ses membres…

Pourtant, nostalgie et sens du devoir envers l’Alliance n’étaient jamais loin. En particulier dans un environnement comme celui-ci, et avec des enjeux tels. Fort heureusement, le soldat gardait d’excellents liens avec les forces armées qui l’avaient formé. Et dont il était toujours membre à dire vrai. Un fait qui l’aidait à disposer de précieuses ressources là où son seul statut de Spectre ne lui permettait pas d’ouvrir complètement certaines portes. Sa présence à bord illustrait parfaitement la question. Et même s’il ne tenait plus les rênes du vaisseau, tous à bord savaient encore à qui se fier lorsque le N7 se trouvait dans les parages.

- « Ton équipage est au top Karen. Je savais qu’ils faisaient le bon choix en te confiant Midway. » ne manqua pas de souligner ce dernier alors qu’il épluchait plusieurs rapports projetés depuis le CiC.

- « Tu les as formés, pas moi. Je me contente de maintenir le vaisseau à flot et de maintenir l’excellence qui a fait notre marque de fabrique. » répondit la jeune femme qui se tenait à ses côtés.

Alors que le Spectre se trouvait équipé de son armure floquée du sigle de l’élite des forces spéciales de l’Alliance, Karen Benneth était quant à elle vêtue du traditionnel uniforme d’officier de la Marine. Chignon relevé vers l’arrière et posture féline complétaient le tableau, soulignant bien la beauté de la brune en dépit de son air sévère. Il y avait jadis eu une histoire entre eux. Le genre sérieux, passionnée et presque fusionnelle. Hélas, le temps et de profondes blessures connues d’eux seuls avaient fini par balayer tout ceci. Laissant toutefois entre eux un lien de confiance et de respect suffisamment puissant pour entretenir amitié durable et confiance à toute épreuve.

C’est ce lien qui avait si bien fait fonctionner leur duo à la tête du Midway pendant deux ans. C’est ce lien qui les amenait à être si complices, même en plein service.

- « Tu les pousses au maximum de leurs capacités et ils te maudissent et te craignent respectueusement dans ton dos, c’est ça ? »
répondit l’agent du Conseil d’un sourire à peine dissimulé au coin des lèvres.

La brune étouffa un petit rire, peut-être nerveux. Mais pour Alec, son amusement ne faisait aucun doute. Ils savaient tout deux comment mener un équipage, et le genre de réaction que pouvaient avoir des hommes poussés dans leurs retranchements. C’était là le cœur de leur façon de commander. Se montrer intransigeants, poussifs au besoin. Toujours chercher à tirer le meilleur parti de leurs hommes. C’est par l’obtention de succès qu’ils les valorisaient. En faisant en sorte de n’appliquer que des sanctions et des ordres dont ils étaient prêts à assumer eux-mêmes les conséquences qu’ils maintenaient discipline et proximité avec les leurs. Un équilibre difficile à maintenir, mais qui portait aisément ses fruits si bien appliqué.

- « Tu sais ce que c’est… On a des jours avec et des jours sans. Mais je n’ai pas à me plaindre d’eux. Même depuis l’apparition de cette Corruption, il se démènent jour et n… »

Le Commandant ne put toutefois terminer sa phrase. Non loin d’eux, l’enseigne de quart auprès de l’officier des communications vint se planter au garde-à-vous, mettant fin à leur distinction. L’intéressé, qui ne devait avoir dans le début de la vingtaine, fut invité à s’exprimer sitôt le protocole expédié.

- « Monsieur, Madame… Nous venons de recevoir un message prioritaire de l’état-major chargé de la défense de la colonie. Il explique que le Melbourne ne pourra être présent au point de rendez-vous. » expliqua le soldat

- « Motif ? » questionna le Spectre de façon automatique et soudaine.

- « Les dernières transmissions et les données de son transpondeur, couplés aux relevés satellites, indiquent que le vaisseau a été touché avant de pouvoir quitter l’atmosphère. Il a effectué une tentative d’atterrissage d’urgence mais s’est disloqué en trois morceaux avant de se crasher. La zone d’impact des débris se concentre sur un kilomètre de distance. Aucunes informations sur d’éventuels survivants… »

D’un simple signe de tête, Alec indiqua au messager de circuler. Pensif, il analysa brièvement la situation dans un silence quasi religieux, les données précédemment évoquées par l’enseigne prenant place sous ses yeux sous la forme d’un hologramme. Y était présentes plusieurs séries de relevés topographiques, des coordonnées géographiques et la projection d’un vaisseau de la classe Geneva.

Le Melbourne. C’est pour ce vaisseau qu’il avait quitté en urgence la Citadelle, son confort et la somme incommensurable de données répertoriées dans les Archives du Conseil. C’est pour cet appareil, et plus précisément sa cargaison, qu’il avait embarqué à bord du Midway. Car le Melbourne ne relevait pas du simple statut de vaisseau de guerre comme on en croise aujourd’hui des milliers dans la galaxie. A bord de cette frégate pensée pour l’exploration se trouvait un laboratoire mobile dernier cri. Un laboratoire dépêché sur Shanxi pour en étudier la Corruption au plus près du front.

Après plusieurs jours de relevés et d’expérimentations en tous genres, le personnel scientifique embarqué était parvenu à récolter une masse conséquente de données. Des données soigneusement compilées à bord d’un dispositif de stockage embarqué, et ne répondant qu’à un nombre limité de personnes accréditées. Sécurité oblige. Le Melbourne avait ainsi eut pour ordre de convoyer les précieuses informations sur la Citadelle, de façon à les livrer au Conseil et à l’Alliance. Raison pour laquelle on avait mobilisé un Spectre et un appareil pour lui faire escorte, de façon à assurer l’arrivée du colis à bon port.

Hélas, avec l’annonce du crash du Melbourne, abattu par des chasseurs volés à l’Alliance, la mission d’Alec prenait désormais une toute autre tournure. Conformément à sa directive première, il devrait descendre en surface pour se saisir des compte-rendu de recherches. C’est pour cela qu’il commençait déjà à vérifier machinalement l’arme de poing auparavant cantonnée au hostler de cuisse de son armure, le reste de son équipement l’attendant quelques ponts plus bas. Près de navettes déjà sur le départ.

- « Il me faut ces données Karen. Dis à Sorensen et son équipe de se tenir prêts. Je veux pouvoir compter sur eux comme renforts supplémentaires au besoin. Et si tu pouvais m’ouvrir un canal à destination de la surface… »

- « Je m’en occupe. Fait attention là en bas… » lança Benneth en guise d’encouragement et d’au revoir.

La brune quitta promptement le CiC à destination du cockpit lorsque la voix du N7 se fit entendre à bord mais aussi au poste de commandement vers lequel pointait les systèmes de communication de la frégate.

- « Commandant Sykes, à bord du SSV Midway, à toutes les forces de l’Alliance défendant le cadran A-33.  Ordre vous est donné de mobiliser dans l’instant des moyens blindés et une task force d’intervention pour une opération de récupération en milieu hostile. Armes lourdes et engins de démolition de rigueur. Rendez-vous aux coordonnées indiquées pour la prise de contact. Cet appel à la mobilisation est prioritaire à toutes les autres directives en vigueur, conformément aux codes d’identifications transmis avec le présent message. Sykes, terminé. »

La mission de représentation venait donc de prendre une tournure bien plus agressive. Tombée en plein milieu d’un théâtre d’opération, la raison de la présence d’Alec l’incitait à se joindre au combat de façon brutale. Un raid éclair sur le lieu du crash s’imposait, peu importe les moyens mis en œuvre, des enjeux cruciaux étant au rendez-vous. Sitôt la jonction effectuée en surface et le plan d’action établi, le Spectre prendrait la tête du contingent assemblé à la hâte pour récupérer le module de données qui émettait toujours, là quelque part.

Quant à de possibles survivants du crash… Ils n’étaient malheureusement en rien la priorité de l’agent du Conseil.

Tout aussi regrettable cela pouvait-il être.
Revenir en haut Aller en bas
 

N7: La chute du faucon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Travée de l'Attique :: Secteur Pandore :: Shanxi-