AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Cargaison illicite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 10

MessageSujet: Cargaison illicite   Sam 07 Juil 2018, 04:50
► █ Date : mi-Juin 2203 RP Tout public █ ◄
Astrid Mayer ♦️ Stephen Light
Cargaison illicite


Cela fait maintenant trois mois que l’homme est sorti du pénitencier de B-C Hartnell. Il ne pouvait pas espérer mieux, n’avoir rien d’autre à faire que d’attendre sur la citadelle qu’on vienne le déranger. Stephen ne buvait pas, se tenant loins des bars et des pubs débordants d’énergies. Il ne faisait que très peu de chose au final, fixer la navigation appuyé sur une rampe,  mémorisant chaque navire, s’informant sur chacun des nouveaux modèles qui aurait pus être conçu pendant les dix-huit dernière années. Parfois il pouvait broyer du noir dans son logement ou il consultait son médecin. Disons que sa routine ne fit que très peu de bruit dans sa vie, préférant ne pas trop attirer l’attention sur lui-même vue les quelques hostilité militaire pouvant être rencontré de temps à autre.

- Stephen?

Entendait-il alors qu’il était en train de regarder un énorme vaisseau asari s’installer dans un hangar. La tête de l’homme avait prit quelque secondes pour finalement se retourner vers la personne qui l’interpellait. Grande et toujours autant énergétique, le docteur Laurie Sanère vint s’approcher de lui le sourire aux lèvres. L’homme ne pouvait pas nier qu’elle le connaissait parfaitement, 18 ans de services comme psychologue, elle l’avait suivi depuis le début et semblait passionné par son cas. Chacuns de ses mouvements étaient exécutés en conséquence des troubles sociaux de Stephen, comme les contacts physique ou les regards prolongés.

- Comment trouves-tu ton retour sur la citadelle très chère?
- Hmm… Paisible, mais rien de bien significatif encore, la citadelle a trop changée.
- Toi aussi tu as changé mon grand, tu ne vois pas cela comme étant un signe?

L'ex détenu revenait se remettre contre la rampe pour observer au travers de la grande vitrine et cette dernière fit de même en se mettant sur sa droite.

- Peut-être… Reste à voir ce que me réserve Ferel.

Elle ne répondait pas tout de suite, n’ayant pas confiance du tout non plus en cet homme gradé, elle ne voulait pas confronter tout de suite Stephen à un dilemme qui risquait d’être dangereux.

- Ne t’en fais pas, Stertcher sera là si besoin et tu sais qu’il est quelqu’un de bien.
- Je ne m'inquiète pas en fait, je dirais plutôt qu’il s’agit d’empressement. je crois que j’ai hâte de vivre de l’action.
- Garde la tête froide Stephen, une fois que tout ça va commencer, tu ne pourras plus reculer.

Stephen comprenait bien l’inquiétude qu’avait sa psychologue, mais en réalité il ne trouvait aucune autre solution. Oui il pourrait refusé, mais il se retrouverait rapidement en taule à nouveau avec un bris de condition en rajout sur son dossier.

- Dans tous les cas, j’ai quitté l’établissement… et j’ai convainc Ferel de prendre mes talents pour continuer ton suivis.
- Tu n’aurais pas dû...
- Mais si mais si, je tiens à être là jusqu’à ce que tu sois complètement récupéré. Et… le poste est plus payant.

Stephen riait aux derniers mots lancés par Laurie, venant par la suite garder un léger sourire au visage. Un truc venait attirer alors son attention, un croiseur, il approchait son visage vers le vide pour l’examiner, tel un enfant qui regarde une étagère de figurine. Facilement, il en prit conscience qu’il s’agissait d’un navire turien, surement un nouveau modèle de leur armée, l’humain trouvais ça passionnant.

- J’essaie de trouver du bon temps dans de petite chose, ça aide à occuper l’esprit.
- Tu trouve ca petit un croiseur Stephen?

Stephen pouffa un petit rire abstrait sans vraiment répondre, mais la femme continuait ses paroles suite à cela.

- Quoi qu’il en soit, c’est bien que tu t’occupe, je vais te contacter bientôt pour une rencontre officiel, mais ce ne sera pas pour tout de suite, Ferel m’a fait savoir qu’il allait bientôt te contacté.

Elle se tourne finalement vers Stephen pour conclure.

- Mais certe, je lui ai fais savoir que je n’étais pas une messagère, évite de lui dire que je t’ai prévenu, je n’ai pas envie d’avoir l’air… bref.
- Ne t’en fais pas doc’, merci.

Elle venait finalement à s’éloigner un peu de lui prête à partir, laissant alors les salutations se faires.

- Appelle moi quand tu veux Stephen, n'hésite surtout pas si tu te sent morfondre encore.
- À bientôt miss Sanère.

D’un sourire simple, elle prit son chemin dans la foule, laissant l’homme à ses bolides.




Comme elle lui avait dit, Ferel n’avait pas perdu de temps à le contacter quelque jours après. Le tout se faisait très subtilement, même que Steph trouvait la prudence un peu… exagéré, mais ne connaissant pas la gravité de la situation, il préférait ne rien commenter. Le présidium, sur un étage plutôt discrète, c’est vers là que Stephen prit son chemin sans trop se casser la tête. L’endroit était complètement différente qu’à l’époque, étant complètement remis à neuf, du coup l’homme eut beaucoup de mal à s’orienter, prenant soins de se tenir loins des groupes de l’alliance pour éviter quelque drama au cas ou quelqu’un le reconnaissent.

Après quelque recherche, et consultation de carte, il réussit à se trouver dans ce qu’on appelle, salle déserte. Quelque meuble sous drap, les murs vides et les fenêtre sombre, l’ancien soldat pouvait en déterminé que cette pièce se trouvait à être totalement inactif.

- Dix-neuf secondes d’avance, pas mal.

Le commandant Ferel était bien installé l’épaule collé sur un mur, grignotant de genres de noix, laissant le bruit des écailles se casser entrer dans la chanson d’ambiance.

- Le présidium sincèrement? Tu n’avais peut-être pas une idée encore plus discrète que ça?!
- Entre un ex-détenu qui se promène au présidium et un nouveau gradé Capitaine qui va dans les ghetto, je crois que tu peux facilement comprendre que ton état n'intéresse personne.
- Capitaine?...
- En effet, les choses vont vite non? Tu peux donc deviner que j’ai énormément de ressources pour te faire bouger d’un point à un autre.
- Tu m’as fais venir que pour me dire cela peut-être?

Ferel souriait à la remarque et venait s’avancer vers l’ex détenu de manière détendu.

- Kaïn, aussi laid soit son pseudonyme, serait en possession d’information nécessaire par rapport à Karl Queer. Il se cacherait sur Ilium et il est… plutôt parano depuis un certain temps vu les quelques disparitions étranges.
- Karl Queer… il a fait quoi au juste?
- Information qui ne peut pas t’être révélé de ma part, avec de la chance tu vas peut-être pouvoir apprendre par toi même ce qui se passe en effectuant ton travail avec qualité.

Stephen eu le réflexe de se poser des questions, mais il se bloquait volontairement à vouloir pousser plus loin sa curiosité, ne voulant pas chercher de foutre le bordel dans sa situation actuelle.

- Du coup, vous avez quoi comme information qui pourrait m’être utile?
- Des noms, ils devraient te parler assez facilement si tu y met un peu d’effort. Sinon comme je te l’ai dis, il est parano, il va clairement s’être enfermé quelque part.
- Bon, du coup j’irai voir ces gens. Équipement?
- Ton omnitech bien entendu et un flingue une fois que tu auras rencontré ta pilote.

Steph fit signe qu’il avait compris de la tête fixant son avant bras un peu, sachant qu’il allait enfin récupérer son arme préféré.

- Pilote faisant parti de l’alliance?
- Son supérieur a dû la tenir au courant du minimum, pas besoin de répondre à ses questions, suffit de lui dire quoi faire, elle te connaîtra sous le pseudo “Rickard” et elle croit que tu es un protégé en mission diplomatique pour l’alliance. Elle a été clairement avertis qu’il valait mieux pour elle qu’elle nomme jamais l’alliance et qu’elle n’en fasse jamais allusion.
- Tout me semble clair pour ma part.
- La liste des noms seront dans ton omnitech d’ailleurs.
- Et pour le capteur à ma cheville? J’espère que vous avez pensé à me trouver quelque chose de plus subtile?

Ferel sourit un peu de manière étrange, venant pointer le bras de Stephen.

- Ne t’en fais pas, nous allons te retirer le traceur de la cheville avant que tu partes, mais avant, va falloir que je t’offre ton équipement favorite.
- Implanté direct? Le capteur est dedans?
- Exactement, et si tu le désactive plus d’une heure, ton bras explose.

Ferel riait un peu, venant passer un genre de bloque au dessus du bras de Stephen qui eu un léger tique de panique, ressentant un petit choc électrique dans ses nerfs.

- Aie bordel, c’était quoi?
- Tu crois qu’on t’a ouvert le bras pour te retirer le système d’omnitech dans ton bras quand t’es allé en prison? On désactive avec un outil spécialisé et on réactive et dans ce cas ci, on peut modifier.
- Vous avez rajouté quoi?
- Le traceur bien entendu. Omniblade un peu plus long qu’en général, distributeur d’énergie envers ce dernier plus stable, rien de plus majeur pour l’instant.

L’ancien commandant recula donc de quelque pas pour finalement faire dos à Light, s'avançant vers les fenêtre.

- Un vaisseau vous sera prêté d’ailleurs pour vos missions, certes tu n’as pas le droit de piloter, mais elle, elle sait le faire.
- Bien… j’ai hâte de voir ça.
- Bon allez, je n’ai plus de temps à te donner, je dois partir et toi aussi, direction Illium, je te laisse faire connaissance avec Mayer, d’après moi elle devrait être au vaisseau avant toi, mais peut-être pas, va savoir.
- Bien, on garde contact.

Ferel prit la porte comme une flèche, mais au dernier mot de Stephen il s’arrêta directement.

- Je suis constamment en contact avec toi Stephen, ne l'oubli le pas.

Il disparaît ensuite sous ces derniers mots. Laissant L’ancien soldat un peu perplexe à la situation, avant que ce dernier décide de partir lui même vers l'extérieur de la pièce.


Born with a heart
That could ache more than beat
The mind of the killer
The soul of the meek
Born aimless and angry
Ran hard from the day
Left love at the crossroad
Into a man that I hate
"
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 65
Crédits : ( j'y travaille )

MessageSujet: Re: Cargaison illicite   Dim 15 Juil 2018, 01:09
L'après midi artificiellement ensoleillée qui éclairait les bâtiments aux façades miroirs de la citadelle déposa quelques couleurs crème sur le décors aussi moderne qu'austère de cette bâtisse spatiale cosmopolite. Astrid aimait laisser son regard vagabonder le long des sveltes et fières silhouettes que déclinaient l'architecture aux courbes organiques qu'offraient cette merveille jadis bâtie par les moissonneurs. La jeune femme avait reçu la veille une missive qui semblait importante de la part d'un officier supérieur, l'informant simplement avec un ton détaché qu'elle allait devoir transporter un agent de l'alliance, le capitaine Rickard. Mayer n'avait eu ni l'occasion, ni l'autorisation de consulter les documents de service liant le dit officier à l'Alliance, personne n'en avait entendu parler autour d'elle et toutes ces cachotteries lui semblaient bien suspicieuses... Peut être était elle en train de se jouer un énième scénario dramatico-paranoïaque ? La jeune femme déambulait les couloirs de la citadelle, constamment maintenus au propre par ces repoussants insectes aux proportions déraisonnables qu'on appelle les « veilleurs »... Il arrivait au jeune lieutenant de volontairement salir le sol de la station juste pour pouvoir observer ces étranges esclaves nettoyer les traces de pas derrière elle.

- Dégueux ces trucs là... Lâcha l'humaine en passant à coté d'un de ses travailleurs de la station, heureusement qu'elle n'avait pas le droit de les interrompre dans leur travail. La saugrenue idée de leur coller son petit 36 dans le postérieur lui traversa l'esprit à moyenne de 10 fois par jour, lorsqu'elle était de bonne humeur...

La blondinette fit fièrement raisonner ses pas contre le sol de cette superstructure orbitant au dessus de la Terre, bombant légèrement le torse pour mettre en valeur ses galons d'officier alors qu'elle rejoignit le hangar dans lequel elle se devait de retrouver le « chargé de diplomatie » pour cette mission. Après avoir présenté ses identifiants au travers d'une lentille située à coté d'une porte en présentant son omnitech, cette dernière laissa entrevoir l'homme avec qui elle allait devoir travailler. Le visage du type correspondait à la photo qu'elle pouvait consulter via son outils holographique. Un étrange sentiment d'alerte naquit en elle lorsque la jeune femme croisa son regard l'espace d'un instant. Peu importe, elle était payée en extra pour cette mission et n'allait sûrement pas perdre de temps à encombrer son esprit avec quelques questions aussi existentielles qu'inutiles. Comme à sa réputation et légendaire habitude, Mayer toisa l'homme avec une courtoisie au moins aussi raffinée que celle d'un krogan bourré au ryncol.

- Hum hum, captain Richard... Rickard c'est ça ?... Lieutenant Mayer, votre taxi. Lança la jeune femme avec un mépris mêlé à une insolence habituelle à peine marquée. L'air complètement neutre de son interlocuteur en disait long sur lui, il ne semblait ni impressionné, ni offensé par la toxicité de son comportement, il s'en foutait tout simplement. Ce dernier se présenta à son tour avant de laisser la jeune femme ouvrir sa navette en répétant la manœuvre de tout à l'heure avec son omnitech.

Astrid enfila avec fierté un casque aux allures civiles, il s'agissait en fait du même modèle utilisé d'ordinaire en service pour l'Alliance, mais le changement de peinture et le fait de couvrir certains appareils électroniques de ce dernier lui donnait un aspect complètement neutre. La pilote fit glisser ses doigts contre les écrans de contrôle avec une certaine virtuosité et habitude trahissant l'intensité de l'entraînement qu'elle avait suivit en terme de pilotage. L'icône du harnais que portait Stephen venait de passer au vert, ce qui lui indiqua sur ses écrans que ce dernier venait de finir de s'attacher. Une fois de plus, l'insupportable blondinette fit une magnifique démonstration de ses très fins talents pour tisser des liens de complicité avec un inconnu.

- Pas trop tôt hein captain... boucler un harnais c'pas trop compliqué normalement... Commenta t'elle sur un ton pour le moins hautain, presque dédaigneux alors qu'elle demanda l'autorisation à sa tour de contrôle de décoller. Après avoir vérifié les pâles directionnelles de l'appareil de chaque coté de la coque, Mayer synchronisa sa visière avec le véhicule pour tracer le trajet qu'ils auront à faire en temps réel. Le stoïcisme dont faisait preuve le dit officier fini par agacer  la jeune pilote, elle voulait susciter une forte r éaction chez ce dernier et fit une ultime fois preuve de sa légendaire amabilité avant de décoller.

- Hey... On va passer de o à mac 3 en moins de 20s, on risque de se manger 7 à 8G dans le visage, si vous dégueulez, vous l'faites dans un sac en papier situé sous votre siège, si j'en vois par terre, vous nettoyez.

Le silence de son interlocuteur donna son accord explicite pour décoller, Rickard maintenu un excellent self-control face à cette énième provocation verbale. Le véhicule quitta donc son stationnement à une vitesse suffisamment extrême pour clouer la pilote contre son fauteuil. Elle adorait cette sensation couplée avec une subite montée d'adrénaline, le son des moteurs s'amplifiaient un bref instant pendant le plus gros de l'accélération avant de s’atténuer dans l'appareil. L'engin quitta rapidement la station spatiale en frôlant un croiseur qui venait s'amarrer dans le dock le plus proche, Astrid adorait faire ce genre de cabriole, autant pour s'amuser que pour frimer. La navette quitta rapidement l'espace protégé de la citadelle, laissant derrière elle quelques croiseurs et cuirasser pour faire route en direction du relais cosmodésique le plus proche. Le voyage allait prendre au moins vingt minutes pour rejoindre le premier relais qui les enverrait en direction de Illium. Mayer profita de moment pour mettre un peu de musique, mâcher du chewing-gum pour simplement se mettre à l'aise et de bonne humeur.

https://www.youtube.com/watch?v=yhOKhJaM1QE

- J'espère que vous appréciez, captain ! Lança la jeune femme sur un ton bien plus jovial que tout à l'heure, aussi, se laissa t'elle ouvrir à un dialogue plus courtois et un minimum plus respectueux.
- C'est la première que je vous vois captain, vous avez été nouvellement réaffecté ?

La curiosité de la blondinette dissimulait plus de suspicion qu'autre chose, la jeune femme avait de clairs doutes sur les attentions et les origines de cet homme dont le regard annonçait quelque chose de bien plus sombre qu'il n'y paraît. Entre le rêve et la douleur, les yeux de Stephen semblaient parler malgré lui. La réponse pour le moins laconique de l'officier ne parvint pas à satisfaire la curiosité de la jeune femme dont les traits du visage se déformèrent en une moue boudeuse et capricieuse. Le trajet se passa pour le moins...silencieusement, heureusement que Astrid avait toute une playlist qu'elle pourrait écouter afin de se sentir moins seule. Le relais était en approche, de puissantes ondes magnétiques frappèrent la carrosserie du véhicule alors que la superstructure se mit en marche dans dans un éclat de lumière qui se répercuta contre le métal intérieur de la navette. En un battement de cil, le duo fut aussitôt propulsé à plusieurs centaines d'années lumière en direction de l'espace Asari. Mayer adorait observer comme les étoiles se déplaçaient maintenant à l'horizon comme d'innombrables lignes argentés aux longueurs infinies pendant cette folle course.

En une petite douzaine de secondes à peine, les deux officiers purent atteindre le relais du système d'Illium. La planète en question se rapprocha à très grande vitesse alors que la navette fila tout droit vers sa destination d'accostage. Quelques vaisseaux de patrouille Asari imposèrent un certain respect au loin alors que le duo traversa l'atmosphère de la planète, laissant la température interne monter de plusieurs degrés malgré la force du blindage isolant. D'innombrable gratte ciels s'élevèrent telles des lances une fois que l'appareil eu traversé une épaisse couche de nuage, Illium... Ce joyau galactique dont la puissance commerciale n'avait d'égale que son impitoyable réputation, Astrid aimait comparer cette superpuissance avec Las Vegas, ou tous les pêchers s'en trouvent aussi embellis qu'exacerber.

- Magnifique... Souffla la jeune femme alors que ses yeux se perdirent contre les immenses structures à niveaux multiple de la capitale Nos Astra.
Un éclat orangé vint s'illuminer lorsqu'un appel de la tour de contrôle de la zone de vol dans laquelle venait de pénétrer la navette entra en contact avec la jeune pilote.

-Ici tour de contrôle de Nos Astra du quartier Fery, vous venez de pénétrer notre espace aérien et demandons vos identifiants de vol immédiatement, il n'y aura pas de deuxième sommation.

- Oh ça va, on s'calme on est juste là en touriste ! Rétorqua la blondinette sans trop réfléchir aux possibles conséquences de ses sautes d'humeur.

- Mon identifiant de vol est le 47 – 47 – 080 Zéta 4, demandons permission de...

- Mademoiselle Mayer c'est bien cela ? Demanda une voix féminine sur un ton extrêmement calme et professionnel, il s'agissait sûrement d'une asari pour ne pas s'énerver de la sorte.

- Permission de poursuivre votre trajet le long du cours Andros, veuillez maintenir votre itinéraire afin d'éviter les files de circulation des latitudes supérieures, pour régulation, tour de contrôle terminé.

Astrid venait d'attirer l'attention sur le duo qui était désormais surveillé par les autorités de Nos Astra, elles avaient pour habitude de chercher la petite bête une fois le véhicule immobilisé quelque part, le capitaine Rickard semblait au courant de ce fait au vu du rictus qui s'était brièvement dessiné sur son visage.

- Bon captain le chat a mangé ma langue, on va ou ?? Demanda la pilote sur un ton à cheval entre le jeu et l'insolence, Astrid devait maintenant manœuvrer calmement au vu de la densité de la circulation qui se faisait littéralement sur tous les niveaux possibles. Jamais elle n'avait encore pilote dans un tel trafic et profita du feux rouge holographique de la file sur laquelle elle voyageait pour se tourner vers Rickard et le toisa du regard, attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
 

Cargaison illicite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace de l'Alliance interstellaire :: Bulle locale :: Citadelle-