AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 L'Énergie Blanche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : UCIP
Rang : Colonel/Médecin en Chef
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4879-arcadia-mcknight
http://www.masseffect-reborn.fr/t4915-medicum-commentarius


Messages : 177
Crédits : Hage

MessageSujet: L'Énergie Blanche   Mer 07 Nov 2018, 02:52
► █ Date :  7 Novembre 2203 RP Tout public
Namida'Silke Vas Haratar ♦️ Arcadia McKnight
L'Énergie Blanche



L'Énergie Blanche
Ft. Namida'Silke Vas Haratar



Les coursives du cuirassé Turien bouillonnaient d'agitation, se préparant à se placer en orbite de la station spatiale Getho-Quarienne. Des chercheurs venus des quatre coins de la galaxie affluaient vers Haratar, nouvelle place forte de la lutte anti-corruption après le départ des Galariens.
Cette réunion représentait des mois de travail, des mois à batailler auprès des instances politiques pour accueillir ce sommet ou allaient se réunir les plus brillants des scientifiques, des mois pour enfin coopérer et peut-être... peut-être trouver un moyen d'éradiquer l'énergie noire.
Néanmoins cela en faisait aussi une nouvelle cible de choix pour Aria. Une attaque n'était pas à exclure. C'est pourquoi l'UCIP y avait adjoint une bonne partie de ses troupes permanentes, majoritairement des vétérans dans la lutte contre l'énergie noire. Ainsi qu'une flotte de guerre composée des races Conciliennes qui avaient répondu présent à l'appel.

Les teintes rouges, blanches et anthracites prévalaient sur l'uniforme médicale réglementaire de l'UCIP qui ceignait Arcadia. Assise dans l'un des fauteuils de sa cabine, elle faisait défiler d'une manière nonchalante des visages sur une tablette. L'objet posait en équilibre sur ses genoux affichaient les participants ainsi que quelques informations utiles.
Dans l'autre main, l'Humaine y tenait une tasse de café aussi amère et brûlante que les feux de l'enfer. Son premier de la journée.
Il était encore tôt et cela aurait été mentir que de dire qu'elle n'appréciait pas le calme de sa chambre.En outre le silence lui permettait de terminer de se réveiller tranquillement, loin du remue ménage extérieur.

L'air pensive elle en avala une gorgée bouillante. Parmi tout les invités il n'était que deux médecins de combat, tout les autres se trouvaient être des laborantins. Cela ne l'inquiétait pas outre mesure, mais seulement deux médecins ? La praticienne savait qu'elle avait des compétences solides dans le domaine de par ses nombreux contacts avec l'infection. Mais s'il y avait une chose dont elle était sûre c'est qu'elle n'était pas très douée avec les éprouvettes alors pourquoi l'avait on choisi ?
Contemplant le liquide noir de son mug en espérant y trouver une quelconque réponse, quelle ne fut pas sa surprise lorsque l'on frappa bruyamment à sa porte.
Sans attendre l'autorisation d'entrer, une Asari pénétra dans la pièce.

« Arcadia ! On... »

Sans lui laisser le temps de terminer sa phrase, la toubib leva une main inquisitrice puis pointa son breuvage, enfin elle fit un mouvement vers le bas pour indiquer de baisser le volume. Mipha N'Kavar, jeune scientifique très prometteuse de l'UCIP et collègue de la quadragénaire. Cette dernière l'appréciait vraiment... sauf le matin. Continuant à savourer son nectar, elle invita d'un signe de tête sa camarade à s'asseoir.

« Je t'en prie, tu peux reprendre. Mais par pitié ne hurle pas.

- On arrive à destination !

- Et ça te met dans cet état là ?

- Tu réalises que ça fait des mois que l'on essaye de s'organiser, qu'enfin tout ce travail prend forme ?

- Oui... En fait non. Pas vraiment. Je n'ai pas attendu des mois avant de collaborer avec les autres espèces. Ce n'est pas vraiment nouveau pour moi... Oui je sais. Je suis une vielle aigrie. Inutile de me le rappeler. »

La native de Thessia sourit à cette affirmation. La blonde lui lança un regard complice, tout en terminant sa tasse.

« Mipha, termine de te préparer et préviens tes camarades du pôle scientifique. Je veux tout le monde de prêt d'ici quinze minutes. En combinaison intégrale j’entends. Nous avons un peu d'avance sur l'horaire et je compte bien le conserver. »


Après un briefing bref et concis ou elle rappela l'importance de toujours porter une tenue hermétique ainsi que les quelques coutumes auxquels ils allaient devoir se plier, les Conciliens prirent place à bord de cinq Kodiak qui filèrent vers la station. Deux des navettes étaient remplies des documents relatifs à l'énergie noire ainsi que diverses expérimentations à des stades avancées.
La défection soudaine des Galariens avait été un coup dur au moral. Déplacer les recherches à l'autre bout de la Voie Lactée n'avait pas fait que des heureux. Mais les chercheurs allaient devoir faire avec.
Haratar serait la pointe de la lance qui percera les secrets de la corruption. Un phare de rationalité au sein cette folie et du chaos.

(c) King (Sacrifars)


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : GIP
Rang : Chercheuse
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2926-memo-d-ingenieur-namida
http://www.masseffect-reborn.fr/t2926-memo-d-ingenieur-namida


Messages : 182
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Re: L'Énergie Blanche   Jeu 08 Nov 2018, 16:34
« Namida ! »  

Edonn’Jarle la fit tant sursauter qu’elle en brûla la puce qu’elle était en train de souder.

« Keelah ! » protesta-t-elle avant de relever la visière et de désactiver la protection visuelle pour ce genre d’exercice.

« Le gros de la flotte est en avance, on va pouvoir commencer plus vite. Viens. »

Vraiiiiiiiment ? Rha, toujours, il fallait toujours qu’on la dérange lorsqu’elle faisait un truc intéressant. Elle éteignit les machines et se leva pour suivre son chef. Dans le couloir, un petit groupe se tenait déjà en rang serré et visiblement émoustillé. Il fallut se presser jusqu’aux quais. Elle laissa la délégation et les pressés de se faire voir. Elle ne savait pas pourquoi son chef l’avait fait venir, mais elle n’avait pas eu le cœur à protester. Entrer dans les rangs faisait partie de ses règles basiques. Elle était toutefois intéressée par les recherches sur la corruption. Tant pour l’attrait scientifique que parce qu’elle savait que les individualités biotiques étaient des cibles de choix pour le phénomène. Dans ses pensées et autres calculs, elle ne vit pas le temps passer et manqua le discours de bienvenue très protocolaire de la délégation politique de la station. On confia ensuite la suite des évènements à Edonn’Jarle qui se faisait visiblement une joie d'expliquer tout le fonctionnement de la station.

Naturellement, sans perdre de temps, on décida de mettre en place les groupes de travail. Il régnait une étrange ambiance entre urgence et excitation.

« … Lieutenant-Colonel McKnight, je vous propose d’intégrer le laboratoire de la chercheuse Silke qui … »


« Quoi ?! » S’exclama soudainement une petite voix derrière le groupe de quarien qui suivait leur chef comme une masse unie. Ladite masse s’écarta pour laisser passer l’intéressée en premier plan. Au mouvement de son corps, on devina même que l’un de ses collègues dut la pousser en avant. La quarienne était bien plus fluette que la moyenne et de petite taille, sinon, rien ne la différenciait de ses camarades.

« Je disais, Namida, que pour une intégration plus efficiente, nous allons dispatcher les scientifiques étrangers dans nos unités en fonction de leurs profils et ainsi commencer dès maintenant le travail en équipe jointe. Des points journaliers seront faits pour statuer des avancements des différentes approches. Le Lieutenant-Colonel McKnight est un médecin qui a beaucoup d’expérience de terrain et qui pourra certainement t’aiguiller. Comme beaucoup d’entre nous ici. Ton laboratoire étant un des seuls individuels de la partie physique, elle y sera au calme pour consulter les différents rapports étant mon interlocutrice privilégiée. »

« Ce n’est pas une psy au moins ? » maugréa la quarienne concernée.

Un gloussement nerveux parcourus le groupe de quarien qui s’éparpilla en haussant les épaules. Visiblement, chacun prenait en charge les différents membres qui venaient d’arriver. Elle avait dû manque quelques informations. Namida soupira profondément en observant l’humaine. Une humaine en plus ! Mais sérieusement ?

« Bosh'Tet » Grommela-t-elle dans son casque et fit demi-tour.

« C’est, je vous l’avouerais, mon élément le plus brillant,  mais aussi le plus ingérable. »
Edonn’Jarle ne savait jamais comment aborder sa problématique, mais il pensa devoir une petite explication à l’humaine. « Je pense que vous pouvez obtenir d’elle de bon résultats. Tenez-moi informé s’il y a quoique ce soit qui vous dérange. Je reste disponible. Je vais devoir vous laisser pour organiser la suite. Puis-je vous laisser la suivre ? »

Et sans attendre, le quarien fit demi-tour, laissant la médecin sans attendre sa confirmation.

Namida entra dans sa salle d’une humeur massacrante. Elle commença à déblayer un bout de bureau dans un geste très conciliant de laisser au moins 40 cm carré à sa nouvelle collaboratrice.

« Voilà, madame le militaire. »


Le laboratoire était littéralement un capharnaüm de choses et machines.

« Avez-vous des compétences en physique quantique ? »
demanda-t-elle à l’humaine.

Sait-on jamais, peut-être avait-elle une interlocutrice valable. Elle n'attendit pas la réponse et continua en se présentant.

« Je suis chercheuse en physique. Je suis spécialisée en nombreux domaines, dont la cosmologie. Ou les théories des matières. Peut-être avez-vous lu ma dernière parution sur les caractéristiques de matériaux ézotifiés sous le spectre quantique ? Enfin. J’explore plusieurs pistes expliquant la biotique noire puisque je suis aussi spécialiste en biotique. D’ailleurs, je crois que dans mon approche de la création de nodules et de propriétés de biomatériaux il y a un terrain préalable favorable. »


Elle alluma un écran couvert d’équation et de calculs.

« Voyez. Il existe plusieurs approches à la qualification de l’Energie noire de l’univers. Donc. Partant du postulat que puisque l’univers a une évolution dynamique, la densité de l’énergie est responsable de son accélération. Densité. Energie noire. J'aime particulière l'approche qui définit que a(t) = (1 –t/tend)2/3(1+w)

Même si ce modèle est lacunaire en ce qui concerna l’était ou w<-1 cela nous amène à une saine réflexion sur les propriétés quantique. L’Energie noire n’est pas une chose diabolique, mais un élément naturel de notre univers. Mais on s’y perd. Trop de modèles, trop de théories. Trop peu de temps. Alors je me suis dit. Autre approche. »


Les pages de calculs défilèrent un peu plus devant les yeux de l’humaine.

« Une radiation. Qui a la capacité d’engendrer un désordre cellulaire et crée ce qui est appelé corruption de manière générique. Je ne suis pas biologiste. Ce qui me donne la possibilité de m’intéresser à la source plutôt qu’au phénomène. »


Elle saisit un petit morceau de roche entouré d’une résine cubique et le brandit devant son interlocutrice.

« L’ezo. »


« Pourquoi donc est-ce que les biotiques ne sont pas lobotomisés comme le reste et développent des capacités hors norme ? La réponse est là. » Elle agita un peu plus son cube.

« En travaillant sur l’amélioration d’implant biotique, je pense que je tiens un point de départ. Avec le développement quantique et les calculs que j’ai mené. »


Elle ouvrit une page, elle aussi couverte de calculs et d’annotation pointue.

« Lisez seulement et dites-moi ce que vous en pensez ! »


Après tout, cette collaboration se révèlerait peut-être intéressante.


- Fiche - Journal de bord - Terminal extranet -
Récompenses:
 

Namida sans scaphandre:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : UCIP
Rang : Colonel/Médecin en Chef
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t4879-arcadia-mcknight
http://www.masseffect-reborn.fr/t4915-medicum-commentarius


Messages : 177
Crédits : Hage

MessageSujet: Re: L'Énergie Blanche   Sam 10 Nov 2018, 00:07

L'Énergie Blanche
Ft. Namida'Silke Vas Haratar



Fidèle à elle même dans ce genre de situation, Arcadia ne laissa rien paraître. Acquiesçant poliment de la tête, répondant par l'affirmative ou la négative selon le besoin sans s'étendre sur des réponses interminables. Après tout la physique quantique n'était vraiment pas son domaine. Et le peu de cours qu'elle avait eu dans ce domaine avait rapidement érodé sa patience. Souvent qualifiée d'électron libre, elle avait été plus souvent absente que présente pour le bien être de la classe... Principalement à cause des renvois en fait.
Le pourquoi ne l'intéressait pas, cela était du ressort de Silke. Le comment en revanche c'était son domaine. Peu importe que celui-ci soit par motivation ou par choix, elle agirait.

Prenant la liasse de papier plus par politesse que courtoisie, ses yeux améliorés lurent en diagonale le contenu, évitant purement et simplement tout ce qui avait trait à une équation. La blonde passa sa langue sur ses lèvres, pestant intérieurement par l'inconfort de la combinaison hermétique. L'idée de collaborer avec les Quariens était plaisante, celle de déplacer les labos beaucoup moins. Surtout quand l'hôte avait la mauvaise manie d'être désagréable.
Mais bon, elle avait bien bossé pendant trois mois avec l'Hégémonie, dont les membres étaient bien plus piquants. Elle ferait donc fi de cette condescendance mal placée ainsi que cette arrogance sotte du savoir.

« J'en pense que l'énergie noire ne fait pas la distinction entre un biotique ou non. C'est elle qui choisit parmi ses victimes lesquelles peuvent s'élever au rang d'Immortel... ou d’Élu. Lorsqu'un individu est touché par la souillure, des modules gravitationnels se forment dans ses tissus. L'EN y stagne, s'accumule et y voit l'équivalent d'un trou noir. A partir de ce moment là l'individu pourra pleinement utiliser ses nouveaux pouvoirs. Peu importe que la personne en question possède des pouvoirs biotiques ou pas. Croyez en mon expérience. J'ai déjà vu des adeptes se transformer en Ombres décérébrées ou même en une simple flaque organique. Leur implant ne les sauvent pas. »

Reposant le document sur l'espace dégagé, elle balaya la pièce d'un regard vif se demandant bien comment l'on pouvait bosser dans un bordel pareil. La Martienne préférait éviter d'aborder le sujet pour l'instant. Elle n'était pas là pour faire du zèle sur l'organisation de travail de sa nouvelle collègue. Néanmoins elle ne manquerait pas de bien organiser son plan travail.

« L'énergie noire façonne ses propres implants biotiques. Il est très compliqué d'en récupérer, la plupart sont souvent réduits en charpie face à la puissance de feu nécessaire pour arrêter un corrompu. Il y a quelques mois de cela j'ai réussi à me procurer une tête d'Immortel que j'ai « ramené » à la vie pendant une dizaine de jour. La chose la plus surprenante fut de constater que le cerveau est intact, ou presque. »

Plaçant un petit cube sur la table, elle l'alluma. Une représentation holographique en trois dimensions apparue, dévoilant une cervelle en bonne état.

« La zone que vous voyez en rouge est le système limbique, plus précisément le complexe amygdalien qui est impliqué dans le contrôle de l'agressivité et de la peur. Inutile de vous préciser laquelle de ces deux émotions est annihilée. Il y a également un excès de sérotonine. C'est un neurotransmetteur qui une fois excrété se retrouvent dans les synapses. Diagnostic : impulsivité, agressivité décuplée, des tachycardies prolongées dont ils ne ressentent pas les effets grâce à la prodigieuse capacité de régénération dont ils disposent. Et ceci n'est qu'une petite liste non exhaustive. »

Remettant le projecteur en place, elle vint s'asseoir sur la table, les mains calées sur le rebord. Ses yeux plantés sur les deux éclats blancs du casque de la Quarienne.

« Mais je divague. Nous sommes ici pour trouver un remède à cette infection, ainsi que des réponses à nos questions. »

Elle s'accorda un moment de réflexion avant de reprendre.

« Je pense qu'il est illusoire de vouloir guérir ceux touchés par l'énergie noire. Il n'y a pas de retour en arrière après un tel traumatisme. Les Ombres perdent leurs capacités de réflexion, leurs émotions. Les Immortels et les Élus sont reliés par une laisse invisible à Aria. Ils ne possèdent plus de libre arbitre et qui sait ce qui peut arriver si le lien psychique est rompu. Vous parlez d'un implant biotique amélioré. Mais cela ne résoudra pas notre problème à long terme. Une technologie similaire au voile ou au creuset, qui puisse projeter un virus, un organisme, une onde, un champ efficace contre l'énergie noire c'est ce qu'il nous faut. Nous l'avons bien fait contre les Moissonneurs, nous l'avons fait pour lever le Génophage. Je ne ne vois pas ce qui nous empêche de le faire contre l'énergie noire. Mais nous devons le faire ensemble. Si chacun le fait de son côté alors nous avons déjà perdu. »

Se levant, la militaire se planta face à son interlocutrice/

« Nous maîtrisons chacune un domaine différent, que tout oppose. Mais pour lutter contre la corruption, l'un comme l'autre sont complémentaires. Coopérer me semble donc plus productif que de se balancer des fions. »

Elle lui tendit une main ouverte.

« Arcadia. »

(c) King (Sacrifars)


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'Énergie Blanche   
Revenir en haut Aller en bas
 

L'Énergie Blanche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Systèmes Terminus :: L'Amas du Phénix :: Haratar-